AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.

Partagez

— seeing the beauty through the pain (w/opale)

Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


— seeing the beauty through the pain (w/opale) Empty
MessageSujet: — seeing the beauty through the pain (w/opale) — seeing the beauty through the pain (w/opale) EmptyMar 16 Jan - 21:10

- seeing the beauty through the pain -
opale grenat and eloy gardner


Tu t’apprêtais à partir. À quitter ta maison, pour tenter de chasser toutes ces pensées qui s’emmêlaient dans ta tête. Évidemment, tu comptais prendre la direction du pub, où tu comptais y noyer tes peines, comme tu le faisais malheureusement bien trop souvent. Tu savais bien que tu ne devrais pas. Qu’il y avait d’autres moyens que celui-là. Pourtant, ça te semblait être le plus facile, le plus accessible. Et bien que tu n'optais pas toujours pour la facilité, dans ce cas bien précis, c’était ça qui te semblait le mieux. Car à vrai dire tu n’avais même pas la force de te battre. C’est trop difficile, trop douloureux. Et tout te semblait si compliqué à l’heure actuelle, dans ta vie, que tu te disais que ce n’était peut-être pas plus mal. Que tu pouvais te le permettre, cette fois. Et les suivantes. Même si tu savais pertinemment que tu ne devrais pas. Qu’en continuant, tu ne faisais que persister à te faire du mal.
Pourtant, alors que tu prenais tes clés, que tu faisais glisser ton cellulaire dans ta poche, y’a les phares d’une voiture que tu aperçois à travers la fenêtre. Tu arques rapidement un sourcil, avant de te dire que ladite personne ne devait que faire demi-tour. Pourtant, voilà que le moteur s’arrête, que les phares s’éteignent. Alors, tu ne sais pas trop quoi en penser, tu ne sais même pas de qui il peut s’agir. Car tu ne reconnais aucunement cette voiture. Alors, tu es loin de te douter que tu vas très certainement reconnaitre son conducteur. Tu sors pourtant dehors. Tu t’apprêtes de dire à cet inconnu qu’il ou elle s’est certainement trompé d’adresse, qu’il n’est pas au bon endroit. Pourtant, tu finis par apercevoir cette longue chevelure blonde. Et là, tu commences à douter. Est-ce que ça pourrait être… Et elle se retourne. Tu la reconnais immédiatement. Et presque automatiquement, un sourire vient se glisser sur tes lèvres. Parce que tu t’attendais certainement à voir n’importe qui, mais pas elle. Mais ça te fait du bien. Car d’un seul coup, t’as l’impression que toute cette pression, toute cette douleur retombe d’un seul coup. « Opale ? » Que tu demandes pourtant. Comme pour t’assurer que tu n’es pas en train de rêver. Mais bien vite tu t’approches, bien vite tu la prends dans tes bras. « Qu’est-ce que tu viens faire ici ? » Que tu ajoutes. Mais à vrai dire, peu importe la raison de sa venue, cela n’empêche pas que tu sois réellement content de la voir.
@Opale Grenat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


— seeing the beauty through the pain (w/opale) Empty
MessageSujet: Re: — seeing the beauty through the pain (w/opale) — seeing the beauty through the pain (w/opale) EmptyLun 22 Jan - 18:29

dans ta tête plusieurs raisons t'on poussés à revenir à Wauwatosa. les souvenirs qui traînent peuvent faire mal mais parfois on ne lutte pas contre le destin. tu voulais que Tommy connaisse son père et le seul moyen était de revenir dans la ville où tout à commencé. ensuite, les lettres, les messages d'Eloy ne faisaient que confirmer tes doutes concernant ton état. tu sais qu'il à perdu son frère, il te l'a annoncé dans une lettre. ton meilleur ami, ton pilier lorsque tu étais en ville. une relation qui avait été difficile à quitter mais impossible à oublier. vous êtes restez en contacte. tu sais qu'il est grand et vacciné mais perdre un être cher ne s'apprend pas. Eloy est loin d'être stupide mais intérieurement il se détruit à petit feu. tu le connais, tu le sens. il se renferme et se bloque contre ses proches, s'enfermant dans une bulle. alors, voilà une raison de plus pour que tu retourne en ville. Eloy à besoin de toi. tu ne lui a rien dis concernant ta venue, ni même ta présence déjà en ville. tu voulais être confortablement installée avec Tommy pour le voir enfin. Ton fils avec la nourrice tu à pris cette journée de repos pour retrouver ton Eloy. Les mains sur le volant de ta grande berline noir, tu as trouvé son adresse par le biais de Effie, sa petite soeur en lui demandant bien de ne pas le prévenir de ton arrivée. tu veux lui faire la surprise. Le quartier de ton ami en vu, tu roules au pas cherchant le numéro approprié. bingo, tu te trouve justement devant. une manœuvre pour te garer convenablement devant, tu coupes tout.  un pied au sol, tu sors du véhicule. ta chevelure qui ne lui permet pas de te reconnaître pour l'instant, tu fermes la portière et te retourne vers lui, sur le pas de sa porte. Un sourire béant s'installe sur tes lèvres alors que le voir ici, face à toi. le bonheur se lis sur ton visage, sur le sien la surprise. - C'est moi Eloy. dis-tu en faisant quelques pas vers lui alors qu'il termine pour te prendre dans ses bras, instinctivement tu l'enlaces à ton tour, tes bras autour de sa taille, dans son dos. tu le serre fermement contre toi. - Je viens pour toi.. en partie. dis-tu en lâchant un petit rire, alors qu'il te relâche pour te regarder, tu lui souris tendrement glissant une main sur son visage, cette barbe qu'il a toujours eu. il a toujours ce charme qui fait craquer les filles mais les cernes sous ses yeux t'inquiète beaucoup. - Bon dieu, je suis contente de te voir. tu partais quelques part ? je te dérange ? dis-tu alors que tu passes tes mains sur sa veste en cuir.



@Eloy Gardner
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


— seeing the beauty through the pain (w/opale) Empty
MessageSujet: Re: — seeing the beauty through the pain (w/opale) — seeing the beauty through the pain (w/opale) EmptyDim 28 Jan - 23:50

Tu te sens plein. Et c’est le cas de le dire. Sa simple présence, dans tes bras, te rappel qu’il n’y a pas que la douleur. Qu’il y a aussi le bonheur. Parce que c’est ce que tu ressens, à cet instant précis, du bonheur. Évidemment, y’a toujours ce vide en toi. Ce vide que tu ressens, depuis l’instant même où tu as perdu ton frère. Mais d’un seul coup, tu as l’impression que ce vide est un peu moins grand. Qu’elle est parvenue à en combler une partie. Et oui, par sa simple présence. Parce qu’elle t’avait sincèrement manquée. Et bien que ces échanges de lettre t’avais permis de garder le contact avec elle, cela n’avait pas empêché qu’elle te manquait, vraiment. Que tu étais heureux de la voir, sincèrement. Puis y’a ses mots, qui ont cet effet d’un baume sur ton cœur, son rire qui vient t’entourer. Lui, si léger, malgré tout ce qu’elle avait bien pu traverser ces dernières années. Alors, tu t’éloignes, pour la regarder. Pour t’assurer aussi que tu n’es pas en train de rêver. Mais non, elle est bien là, elle est bien réelle. Et tu ne peux t’empêcher de répondre à son rire par le tien. Celui devenu si rare ces derniers temps. Celui qui pourtant manquait réellement à ta vie. Parce que tu te disais qu’avant tout ça, t’avais été heureux. Et tu te disais qu’après avoir fait ce deuil, peut-être que tu parviendrais aussi à être de nouveau heureux. « Bon dieu, je suis contente de te voir. Tu partais quelque part ? Je te dérange ? » Rapidement, tu fais non de la tête. Parce qu’effectivement, elle ne te dérangeait pas. D’ailleurs, elle ne te dérangeait jamais. Et tu te disais que c’était peut-être pour le mieux qu’elle soit arrivée à cet instant, bien précis. Parce que tu savais pertinemment que ce n’était pas la meilleure des façons de faire ton deuil que de noyer ta peine dans la boisson. Et oui, c’est ce que tu prévoyais de faire avant qu’elle n’arrive. Mais évidemment, les plans avaient complètement changé quand tu avais réalisé que c’était elle. « Non non, tu ne me déranges pas du tout. » Que tu articules pourtant, pour venir appuyer tes signes de tête qui venait en témoigner. Et y’avait toujours ce sourire, qui semblait rayonner sur ton visage. « Tu veux entrer ? » Que tu lui demandes, sans pour autant parler de ce que tu t’apprêtais à faire. Peut-être le ferais-tu. Peut-être lui parlerais-tu de tes problèmes, de ce que t’avais sur le cœur, de ce qui te pourrissait la vie. De vive voix cette fois. Plus explicitement. Sûrement que tu le ferais d’ailleurs, mais pour l’instant… « Ça fait longtemps que t’es arrivée ? Pourquoi tu ne m’as rien dit ? » Y’a ton bras qui se pose autour de ses épaules, y’a ce rire qui se fait de nouveau entendre. Puis tu la guides, jusqu’à l’intérieur.
@Opale Grenat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


— seeing the beauty through the pain (w/opale) Empty
MessageSujet: Re: — seeing the beauty through the pain (w/opale) — seeing the beauty through the pain (w/opale) EmptyMer 21 Fév - 18:30

le sourire qui ébloui ton visage ne peut que traduire ta joie de le voir, après des mois à échanger de simple lettre tu peux désormais le toucher, entendre sa voix. tu es heureuse d'être là avec lui et de voir réellement son état. les cernes sous ses yeux, son regard noisette qui transmet tant de chagrin. oui, tu arrives à lire en lui peut être même trop parce que ton coeur souffre avec lui. sa peine que tu partages maintenant. tu en as mis du temps à revenir mais aujourd'hui tu es là et tu ne comptes as le laisser seul, sombrer dans les noirceurs de la dépression. eloy est un homme si charmant lorsqu'il souris mais quand il fait la tronche il devient beaucoup plus chiant que d'ordinaire, disons que c'est un trait de caractère que tu as su comprendre et maintenant tu t'adaptes. les mains sur son torse tu souris grandement lorsqu'il affirme que tu ne le dérange pas, avec chance tu as choisi le bon moment pour venir. il t'invite finalement à rentrer. - Evidemment, voilà si longtemps que je n'ai pas vu ton lit si douillé ! Dis-tu amusé en lui faisant un clin d'oeil, alors qu'il ris à son tour. son lit que tu connais bien mais tout son appartement d'ailleurs, votre relation est assez étrange, eloy ton meilleur ami comme ton sex friend, vous avez passez tant de bonne soirée ensemble, des nuits quand vous vous sentiez seul et abandonné. tu n'as aucune envie qu'il le soit aujourd'hui alors tu comptes bien rester à ses côtés. - Il y a quelques semaines, je voulais retrouver mes marques avant de venir te voir. j'ai réussi à trouver une nourrice pour Tommy et me voilà. ajoutes-tu en souriant alors que son bras entour tes épaules, t'entraînant avec lui à l'intérieur de chez lui. ton bras autour de sa taille, tu te serre contre lui, incapable de rester distante. il t'a beaucoup trop manqué ce flic. - Puis je voulais te faire la surprise c'est beaucoup plus drôle. dis-tu en passant le seuil de la porte de chez lui, retrouvant l'intérieur et l'ambiance, rien n'a changé. tu souris en laissant tes doigts glisser sur les meubles, le canapé. - Je suis à la maison. dis-tu doucement en posant ton regard sur Eloy pas loin de toi. 


@Eloy Gardner
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


— seeing the beauty through the pain (w/opale) Empty
MessageSujet: Re: — seeing the beauty through the pain (w/opale) — seeing the beauty through the pain (w/opale) EmptyJeu 15 Mar - 12:52

Son enthousiasme te fait du bien. Plus que tu ne l’aurais cru d’ailleurs. Et faut dire que c’était une des nombreuses choses qui t’avais manqué chez elle. Non, en fait, elle t’avait tout simplement manqué. Et si tu comprenais parfaitement les raisons qui avaient poussé son départ, il n’en restait pas moins que tu étais cette fois particulièrement ravie de savoir qu’elle était de retour, et peut-être pour de bon cette fois. C’est d’ailleurs ce que tu espérais. Sourire que tu lui offrais, peut-être pas aussi significatif, ou même parlant que ce que tu avais l’habitude d’offrir en général, mais tout de même un sourire, ce qui était de plus en plus rare depuis quelques temps. Puis voilà que tu l’écoutes, avec beaucoup d’attention. Petit rire cristallin qui franchit la barrière de tes lèvres alors qu’elle mentionne que ça faisait déjà un moment qu’elle n’avait pas vu ton lit. Elle avait raison, mais oui, sa remarque avait certainement eu l’effet désiré, parce que ça t’avait amusé. Pourtant, tu ne réponds rien à sa remarque, tu te contentes plutôt d’écouter attentivement sa réponse à ta question posée précédemment. Et elle te mentionne que ça fait déjà quelques semaines qu’elle est de retour. Et ça, ça te surprend à vrai dire. Enfin, surtout le fait qu’elle ne soit pas venue plus tôt te voir qui te surprend, mais son explication te semble logique. Après tout, c’est vrai qu’elle a bien fait de prendre ses marques, et tu sais que ça peut prendre quelques temps avant de se sentir finalement chez soi. Alors, évidemment tu ne lui en veux pas de ne pas t’avoir annoncé la nouvelle plus tôt. Surtout qu’au fond, la seule chose qui compte vraiment c’est qu’elle soit là. « Et bah, pour être surpris, je suis surpris. » Que tu commences, sur un ton légèrement rieur. Puis, tu finis bien vite par ajouter : « Mais c’est une très belle surprise. Tu peux pas savoir comment tu m’as manqué. » T’étais complètement sérieux d’ailleurs. Ton amie t’avait réellement manqué. Puis ton regard qui se pose sur elle, qui la fixe, comme pour te convaincre que ce n’est pas un rêve, qu’elle est bel et bien là, devant toi. « Oui. » Elle l’était. À la maison. Et tu espérais que cette fois, ce serait pour de bon, pas seulement passager. Puis, tu fais quelques pas vers l’avant avant d’ajouter : « Et vous allez bien, toi et Tommy ? »
@Opale Grenat
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


— seeing the beauty through the pain (w/opale) Empty
MessageSujet: Re: — seeing the beauty through the pain (w/opale) — seeing the beauty through the pain (w/opale) Empty

Revenir en haut Aller en bas
— seeing the beauty through the pain (w/opale)
Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1 :: rps-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser