AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.
-43%
Le deal à ne pas rater :
Carte Mémoire microSD XC SanDisk Extreme 64 Go (avec ...
15.45 € 26.99 €
Voir le deal

Partagez

the way i see it (loïc/clive)

Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyMar 28 Nov - 22:33

Tu as tenu à ramener Alexander pour t’assurer qu’il arriverait chez lui sans encombre. Tu t’es même attardé jusqu’à ce qu’il tombe de fatigue. Dans le silence obscure de sa chambre, résonnaient ses injures et plaintes désespérées à l’égard de son sort. C’est quand il a arrêté de murmurer, mais surtout que tu devinais à travers sa respiration qu’il dormait que tu t’en es allée. Tu as embrassé son front avant de partir, lui laissant un mot à côté de lui pour son réveil. Cela te fait cruellement de la peine de voir Alexander dans cet état.
Tu as attendu d’être dans ta voiture pour craquer à ton tour. Accablée par la peine et la colère, tu as tapé contre le volant de ta voiture avant de laisser ton visage s’y poser un bref instant. Tu reprends ton souffle, essuyant tes joues d’un revers de mains et démarres ton véhicule. Sur l’écran LCD de sa voiture, tu lis l’heure tardive : 01:20
Clive doit se faire un sang d’encre de ne pas te voir revenir. Ou peut être est-il encore au commissariat, ce qui t’arrangerai bien pour éviter toute agitation. Tu le connais, il serait prêt à remuer ciel et terre pour te retrouver, pour s’assurer que tu vas bien. C’est en quelque sorte le cas, tu n’es pas en danger. Tu es seulement blessée, ton coeur en mille morceaux. Tu jettes un coup d’oeil à ton téléphone. Rien du tout, cela veut dire que ton meilleur ami n’est pas encore rentré chez toi. Soudain, le moteur de ta voiture gronde. Tu t’engages sur la route, ne sachant pas encore quel chemin prendre.
Tu pourrais rouler des heures pour tenter d’oublier, d’accepter ou tu ne sais encore… mais tu files surtout vers le sud.
Un coup d’oeil dans ton rétroviseur intérieur et tu braques le volant à gauche d’un seul coup, sans crier gare. Tu fais demi-tour, empruntant ce portion de route désert pour accélérer ensuite. Tu as beau essayer de contenir tes larmes, l’une d’elle coule toujours sur ta joue. Mais ce qui a changer dans tes yeux, c’est l’expression de tes sentiments. La colère a prit le dessus sur la tristesse. Bientôt, tu abordes le quartier de Madison Homes. Ce n’est peut être pas le meilleur moment pour aller voir Loïc car tu es à cran, ou encore qu’il est tard mais tu en as décidé ainsi. Il est 01:45 maintenant et tu te gares réellement devant chez lui. Tu ne sais pas trop comment cela va se passer, ce que tu vas réellement dire ou comment tu vas réagir en le voyant... Ce dont tu es sûre et conscience c’est que tu fonces vers sa porte d’entrée pour y abattre ton poing et tambouriner dessus. Qu’importe s’il dort. Il n’y a aucune lumière d’allumer. Le réveiller est le dernier de tes soucis. Tu sonnes également, ton doigt écrasé sur le bouton.

Ton coeur n’a jamais battu aussi fort de colère. Tu ne partiras pas d’ici avant de l’avoir vu, avant de lui avoir dit ce dont tu as besoin. Tu dois comprendre, tu dois avoir une explication et c’est maintenant. Pas demain. Tout de suite !


Dernière édition par Dani Brock le Ven 1 Déc - 5:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyMer 29 Nov - 4:24



The way i see it

WITH Dani


Tu n’as pas reparlé à ton père et ta mère, tu n’as pas revu ton frère et tu ne t’es même pas présenté au salon de barbier hier et aujourd’hui… Sincèrement, tu n’en as rien à foutre. Tu es là devant la télévision, les yeux fatigués et embrumés, tu ne vas pas bien. Olga dort en haut dans la chambre, toi tu la laisser dormir paisiblement, car elle en a besoin, tu bouges trop et tu risques de l’empêcher de dormir. Tu te frottes les yeux, des milliers de questions te traversent l’esprit, mais présentement, tu n’es pas capable de réfléchir comme il le faut. Ton animé qui joue à la télévision réussie à t’arracher quelque rire, il le faux bien. Mr Jack est couché sur le canapé à tes pieds, il veille sur toi depuis que tu es revenu de chez tes parents, il est inquiet, il sent que tu as besoin de réconfort sans doute. Tu réussis à fermer les yeux et t’endormir doucement, enfin pas totalement, tu es entre deux mondes. Oups, tu fronces les sourcils, tu entends du bruit au loin… Tu rêves sans doute, mais non, tu finis par reprendre connaissance et te redresser pour finalement comprendre. On cogne à la porte? Tu fronces les sourcils parce qu’on frappe vraiment à la porte à 1 h 45. Ce sont des gros coups, comme si quelqu’un était en détresse ou tu ne sais pas trop. Tu te lèves et tu te diriges vers l’entrée sans allumé de lumière, tu veux voir qui est-ce avant d’ouvrir. Tu t’arrêtes au milieu du couloir, c’est peut-être ton frère… Ton père, tu n’en sais rien. Tu observes par une fenêtre, question de voir qui est là à cette heure. Mais, lorsque tu remarques que c’est Dani à la porte, tu paniques… Ton regard devient inquiet. Ah merde, tu es dans de beaux draps, faut-il vraiment que tu les affrontes un à un? Tu n’as pas le choix… Tu vas avoir mal. C’est probablement le destin qui ne joue pas en ta faveur. Ton père qui te frappe et qu’il dit des choses tellement blessantes, tu as pris la décision de couper les ponts. Ta mère qui te supplie de reste, mais toi qui dit non et ton frère dont tu as arraché le cœur pour le lancer à bout de bras. Maintenant, tu es devant cette porte d’entrée et tu as les mains moites, parce que sait ce qu’il t’attend. Tu prends une grande respiration et tu les ouvres sur une Dani aux yeux sombres de colère. Malheureusement, elle vient d’apprendre la nouvelle. Ses yeux brillent de larmes, sa colère parle beaucoup trop dans les yeux de -Dani…? Tu te passes une main dans les cheveux… Tu n’arrives à rien dire de plus. Tu l’as fait souffrir elle aussi et tu en as conscient...    
Made by Neon Demon


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyMer 29 Nov - 16:01

C’est comme un besoin vital. Tu as besoin de comprendre certaines choses, éclaircir quelques points pour tenter de retrouver la paix intérieure. Tu tambourines contre sa porte, n’ayant que faire de le réveiller. Tu attends là, avec une impatience et une forte appréhension. Ce surplus de stress mais aussi cette montée d’adrénaline rend tes mains tremblantes. Tu les serres en poing contre tes hanches, le regard perdu sur un point fixe devant tes yeux. Sur cette porte en bois qui bientôt commence à s’ouvrir. Tu inspires profondément, retiens ton souffle quand Loïc t’apparaît. C’est comme si ton coeur partait en éclat une nouvelle fois, pour te faire un peu plus mal que tu ne souffres déjà. Dans tes yeux clairs, d’ordinaires si calmes, c’est comme s’il régnait l’éclat d’une tempête agitée. Tu avales difficilement ta salive, ton esprit en ébullition
- Dani… ?
Ô ça oui, il est surprit de te voir là, même s’il devait se douter que ce moment allait arriver d’un moment à l’autre. Loïc comprend rapidement l’état de la situation. Tu es courant et le fait de ne pas avoir été personnellement informé par lui est la raison de ta profonde colère. Tu ne le quittes pas des yeux, tes lèvres commençant à s’ouvrir pour parler ; tu te tiens là, comme une bombe à retardement.
- J’ai besoin de comprendre…J’ai besoin de savoir pourquoi…pourquoi tu m’as menti. Pourquoi tu m’as rien dit dès le début !
Un silence passe. C’était peut être involontaire mais t’a joué avec moi…si tu, si tu avais été honnête tu m’aurais dit que c’était déjà compliqué pour toi. Je me serai pas ouverte comme ça, j’aurais pas une seconde pensé que je puisse me laisser aller. Tu avais déjà suffisamment de problèmes à gérer pour que je vienne m’ajouter. Tu parles bien évidemment de ses sentiments pour Olga, quant bien même le fait qu’elle soit la femme de son grand frère. Je ne veux même pas imaginer comment ça a du être dur pour toi et comment tu dois être en ce moment vis à vis de ta famille, de Olga. Parce que tu vois, j’ai beau te détester là, ça m’ennuie que tu sois déchiré. Tu t’arrêtes une seconde pour reprendre ton souffle et fuir son regard pour reprendre un peu de contenance. Pleurer devant lui est la dernière chose doit tu as envie. Il a pas besoin de ça non plus. J’espère…sincèrement que ça s’arrangera pour vous tous. J’en doute pas en vérité. Ca fini toujours par aller mieux avec le temps. Tu parles aussi pour toi là. Olga a l’air d’une femme merveilleuse. J’espère que vous trouverez très vite la paix, pour mieux vous retrouver. Elle, tes parents, ton frère. Toi. Je te souhaite d’être heureux…  
Tu lèves les mains en avant, paumes vers Loïc pour lui faire signe que t’a terminé, que t’en as suffisamment dit. Tu fais un pas en arrière, le regardant dans les yeux. C’est pas un adieu, tu arriveras probablement à lui pardonner. Mais c’est trop douloureux pour l’instant. Ca va aller, il n’a pas à s’en faire. Ton bonheur ne compte pas, seul le sien. Au revoir. Et il n'a pas à s'inquiéter pour toi, plus maintenant en tout cas.
Tu fais volte face et dévales les escaliers de son perron, commençant à traverser son allée à toute hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyMer 29 Nov - 19:16



The way i see it

WITH Dani


Tu écoutes la petite blonde parler, tu es mal en point… Ton regard se brise devant ses paroles. Tu n’as jamais voulu lui faire de mal et tout ce que tu as vécu avec elle, s’était sincère au fond de toi. T’aurais du lui dire pour Olga, c’est vrai et maintenant? Tu t’en veux énormément, voilà une autre affaire qui s’ajoute à ta liste. Tu as perdu ta famille, tu as perdu Dani, tu vas perdre Olga… Tu vas perdre Mr Jack avec ça? Tu clignes des yeux au moment où elle te dit au revoir, comme si tu te réveillais enfin, la voyant partir vers sa voiture. -Attend Dani, s’il te plait. Tu pars, tu descends les marches derrière elle pour la retenir, ton chien qui sort sur la galerie t’observe inquiet, il pleure. Tu la rattrapes, mais là… C’est trop, tu vois flou, tu t’arrêtes… Tu as le coeur qui pompe trop vite et tu vires carrément fou. Crise d’angoisse, tu t’assois dans une des marches de l’escalier pour reprendre ton souffle… -J’en peux pu..  Tu craques, tu la laisses filer si elle le souhaite, mais toi tu as les yeux remplis de larmes, trop tard, maintenant pour la première fois depuis longtemps, tu ne les retiens plus. Toi, cet homme qui vivait si heureux avant, que se passe-t-il avec toi maintenant? -Je ne voulais pas te faire de mal, je suis désolé. En fait, cette réponse s’adresse à tout ceux que tu aimes, même Mr Jack qui vient te consoler, sa tête sur tes genoux pour te regarder. Il ne mérite pas ça lui non plus, il ne mérite pas que tu le rendes aussi triste. Que vas-tu faire maintenant Loïc?     
Made by Neon Demon


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyMer 29 Nov - 20:39

Tu es sur le point de partir, prête à rejoindre ta voiture quand soudain, la voix de Loïc résonne dans la nuit. Attends Dani, s’il te plaît. Tu l’entends qui court derrière toi, réduisant bien assez vite la distance qui vous sépare. Tu fais ainsi volte face et tu distingues ses larmes couler le long de ses joues. La détresse dans ses yeux. Tu fronces légèrement les sourcils, davantage quand tu le vois flancher, prêt à tomber. Ton coeur rate un battement d’inquiétude. Loïc s’assoit aussitôt sur l’une des marches de son perron. J’en peux plus… souffle t-il, ses mains de part et d’autres de son front pour retenir sa tête comme il faut.
Tu te rapproches, tu ne peux pas partir comme ça, comme une parfaite insensible car son mal être te touche au plus profond de toi. Malgré tout. Du coin de l’oeil, tu vois Mr Jack, son adorable chien approcher de lui pour venir glisser son museau contre ses cuisses.
Tu es bientôt à sa hauteur et tu t’accroupies doucement.
- Je ne voulais pas te faire de mal, je suis désolé… Tu inspires profondément et poses tes mains sur ses genoux. Ca va aller. Respire un bon coup.. Tu murmures doucement, pour tenter de l’apaiser du mieux que tu peux. Ne t’inquiète pas pour moi, ça ira. Tu détailles son visage, mais tu en vois trop peu. Tu décides de venir glisser ta main sous son menton pour le forcer à te regarder. Tu es plus fort que tu ne le penses, même si tu as l'impression que tu es brisé. Tu y arriveras. Tu lui souris en coin, tendrement, rassurante. Tes doigts viennent caresser sa joue. Tu es pâle comme un linge, tu devrais aller dormir. Tu te permet un bref effleurement dans ses cheveux. Tu n’aimes vraiment pas le voir dans cet état. Tu laisses le silence reprendre son droit sur la situation, maintenant que le souffle de Loïc est plus posé. Il me faut juste du temps, je n’ai pas dit que je partais définitivement. Tu n’es pas seul. Il a Olga mais tu n’as pas besoin de lui dire. Il peut également compter sur toi, et tu espères bien qu’il en est conscient. Rentres, je partirai quand tu auras refermé la porte… Et sur ces mots, tu approches ton visage du sien, pour venir embrasser sa joue doucement. Prends soin de toi. Tu te redresses alors, prête à te tenir debout ici, jusqu’à ce qu’il disparaisse à nouveau derrière sa porte, pour que tu puisses repartir la conscience tranquille.
Le coeur en peine mais rassuré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyJeu 30 Nov - 22:08



The way i see it

WITH Dani


Mr Jack s’inquiète pour toi, il ne t’abandonnera jamais… Tu le sais et c’est probablement celui qui te sera le plus fidèle tout au long de sa vie. Son museau contre ta cuisse, tes larmes coulent doucement. Tu as le cœur brisé, tu n’es plus capable de supporter cette histoire, les gens autour de toi que tu aimes tombent tous un après l’autre et cela te fait peur. À quoi rime toute cette histoire? Vous pourriez tomber malade d’un cancer demain matin et en mourir, avoir un accident mortel, tout ça pour dire que la vie est si courte pour de telles situations. Mais… Tu comprends, tu as fait des bêtises, maintenant, tu dois les assumer. Tu sens alors la présence de Dani près de toi, mais tu ne lèves pas les yeux, tu n’es pas capable d’affronter ses yeux cette fois. Tu l’écoutes… Ses mains sur tes genoux, ton cœur se noue, tu fermes les yeux. -Ca va aller. Respire un bon coup.. Tu prends ton respire, tu essaies de te calmer. -Ne t’inquiète pas pour moi, ça ira. Sur ses mots, tu sens les doigts de Dani glisser sous ton menton pour que tu viennes soutenir son regard, c’est un peu difficile, tu as honte et tu culpabilises. - Tu es plus fort que tu ne le penses, même si tu as l’impression que tu es brisé. Tu y arriveras. Tes yeux observent les siens, elle essait de te donner du courage. Elle comprend ta peine, comme toi tu comprends la sienne… -j’ai fait l’imbécile… murmures-tu en avalant ta salive alors qu’une de tes mains vient se poser délicatement sur son poignet, douce caresse pour lui montrer que tu tiens à elle malgré la peine que tu lui as infligée. -Tu es pâle comme un linge, tu devrais aller dormir. Ses doigts viennent caresser ta joue, tu en frissonnes doucement, là d’où elle peut voir qu’elle te fait toujours ce doux effet sur toi. Tu te calmes, tu réfléchis, elle t’apaise. Tu cherches son regard… -Il me faut juste du temps, je n’ai pas dit que je partais définitivement. Tu n’es pas seul. Tu ne dis rien, tu l’écoutes, de toute façon, tu n’es pas capable de dire un seul mot hypnotisé par le son de sa douce voix. Tu es conscient de ce qu’elle te dit, elle sait que tu seras toujours là pour elle, tu n’es pas le genre de personne à t’éloigner de ceux qui te tiennent à cœur. Pour ton père et ton frère, c’est différent, pour l’instant tu préfères les éviter… trop de colère dans la famille flotte et c’est trop dur pour toi. -Merci Dani… dis-tu simplement tu apprécies son geste… Sincèrement, son cœur est trop bon. -Rentre, je partirai quand tu auras refermé la porte… Dani s’approche pour te donner un baisé sur la joue, sa te met un peu à l’envers, tu clignes des yeux avant de la laisser reculer et de l’observé. -Prends soin de toi. Te dit-elle prête maintenant à te laisser filer. Tu recules doucement, - merci, toi aussi prends soin de toi Dani… Tu l’observes, tu es incertain, tu ne veux pas la laisser partir en même temps, mais tu n’as pas le choix. Tu grimpes les marches, tu ouvres la porte, tu lui lances un dernier regard et tu lui offres un dernier sourire. La porte se referme derrière toi, laissant le regard azur de Dani seule dans la nuit. Tu t’adosses contre le la porte, tu réfléchis trop, calme toi… tout va bien aller Loïc. Mr Jack t’observe, tu baisses les yeux sur lui alors qu’il te regarde tristement et gratte la porte avec sa grosse patte... -Je sais-tu l’aimes bien. Je te comprends… Tu soupires, tu avances de quelques pas dans le couloir, tu mets le tout derrière toi. Cependant… Tu t’arrêtes, tu lèves les yeux vers le plafond… Tu le sens, tu tournes la tête vers la porte, cela te démange, tu en trembles presque et puis tu as cette pulsion soudaine. Tu fonces vers la porte, tu sors à l’extérieur et tu vois Dani qui file vers sa voiture. Encore une fois, tu descends les escaliers presque par deux cette fois et tu cours vers elle pour la rattraper… Tu lui prends la main, tu la retournes vers toi et sans crier gare, tu l’as ramène à toi, ta bouche se plaquant contre la sienne, tu l’embrasses, un baisé voler alors que ta main se pose sur son doux visage… Tu fermes les yeux retrouvant la chaleur de ses lèvres.     
Made by Neon Demon


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyVen 1 Déc - 0:17

- J’ai fait l’imbécile.
Tu secoues la tête de gauche à droite, soutenant toujours son regard. Il a tort. Parfois, l’on doit prendre des décisions difficiles, il a simplement décidé d’être finalement heureux avec la femme que son coeur a besoin. Tu sens aussi sa main se poser sur ton poignet, la tienne toujours contre sa joue. Un petit sourire étire tes lèvres avant que tu ne lui fasses la remarque sur son teint extrêmement pâle. Il ferait mieux de rentrer, s’enfermer au chaud et surtout, se laisser emporter par le sommeil. Des poches creusent ses yeux, il a la tête d’un homme préoccupé et fatigué à tous les niveaux. Bientôt, Loïc y verra plus clair dans sa vie, tu n’as aucun doute là-dessus. Ta bouche, brièvement, s’écrase sur sa joue pour lui dire bonne nuit, pour fermer cette boucle entre vous. Tu te redresses finalement, te hissant sur tes jambes pour attendre son retour à l’intérieur. Tu es là, à venir croiser tes bras contre ta poitrine, déterminée à quitter le seuil de sa porte dès l’instant où Loïc se sera décidé de rentrer. Merci, toi aussi prends soin de toi Dani… Vos regards se plongent l’un dans l’autre pendant un instant. Il grimpe les marches, s’éloigne jusqu’à sa porte et passe la moitié de son corps pour commencer. Un petite sourire étire sa bouche. Tu lui rends. Tu retiens aussi ton souffle, comme une préparation mentale à ce qui va suivre.
Sa porte close, son allée de jardin silencieuse et l’obscur soir qui t’enveloppe.

Dans ta solitude, tu laisses échapper un soupire, passant une main dans tes cheveux, le regard levé vers le ciel étoilé. Tu pivotes sur tes talons et passes le petit portillon, tes pas claquant contre le trottoir puis bientôt sur le bitume de la route.
C’est quand tu poses ta main sur la poignée de ta portière que le silence de la nuit se brise. Derrière toi, l’écho de sa porte qui s’ouvre, de ses pas précipités. De sa course pas du tout raisonnable. Tu le vois qui arrives, mais tu as du mal à comprendre ce qu’il se passe. C’est seulement quand il agrippe ta main et entraîne ton corps contre le sien que tu réalises sa folie. Tu n’as même pas le temps de dire quelque chose que ses lèvres retrouvent les tiennes, sa main chaude contre ta joue. Par surprise, tes yeux restent ouverts au début mais se referment…qu’une infime seconde. Tu poses tes mains sur son torse pour le repousser doucement, la douceur de ses lèvres comme une torture. Le rappel douloureux de votre seule nuit ensemble. Loïc… Tu t’écartes doucement, d’un pas, secouant la tête et fronçant les sourcils. On peut pas. On ne peut plus. Fais pas de bêtises. Tu avales ta salive et fuis son regard une seconde. Je dois y aller. Tu te dépêches de monter dans ta voiture et de la démarrer, le regardant une dernière fois par dessus ta vitre abaissée. Rentre chez toi Loïc. Et tu démarres, filant jusqu’à chez toi (…)

Tu n’as pas pu retenir cette larme solitaire sur ta joue. D’un revers de main tu la fais disparaître. Arrivée dans ton quartier, en bas de ton immeuble, tu te gares le long du trottoir. Tu ressors dans la fraîcheur du soir, dans son heure très avancée et marches vers les grandes portes pour te réfugier au chaud. Cependant, tu n’as pas vu non plus cette silhouette pourtant si familière à tes abords. Celle de ton meilleur ami, celui qui se fait un sang d’encre de ne pas t’avoir retrouvé à la maison après son retour du commissariat. Tu n’as même pas encore remarqué le nombre d’appels en absence ou de messages non lus sur ton téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyVen 1 Déc - 2:27



The way i see it

WITH Dani


Tu es encore à ton bureau à 11 h 30, comme d’habitude tu termines toujours ton travail plus tard que prévu, tellement concentrer s’en est presque alarmant. Tu as appelé Dani lorsque tu as quitté le bureau pour lui faire savoir que tu arrivais et aussi pour savoir si elle avait besoin de quelque chose. Une fringale du soir on sait jamais, mais elle ne répond pas, elle n’a pas répondue à tes messages texte non plus dans la soirée, peut-être qu’elle est occupée ou qu’elle est endormie. Minuit, tu arrives chez Dani…. Tu gares ta voiture dans le stationnement, tu constates que la voiture de ta meilleure amie n’est pas là, pourtant, elle est partie du commissariat avant toi. Tu fronces les sourcils, tu sors de ta voiture. Tu t’inquiètes, car, habituellement tu la retrouves toujours chez elle, mais aussi ce qui t’inquiète, c’est le fait qu’elle ne répond pas ses messages et à ton appel. Tu fermes la portière, tu te diriges calmement vers le bâtiment et tu fais le code pour entrer. Traversant maintenant le couloir, tu arrives enfin à la porte de son appartement et tu ouvres la porte qui est curieusement barrée. Elle a le droit de découcher, elle est une grande fille, mais… Le fait de ne pas la retrouver dans son appartement, de voir que tout est en ordre depuis ce matin et que Nutty arrive à la course car il a une envie pressante… Tu commences à t’inquiéter, tu décides donc de l’appeler. C’est le répondeur… Tu raccroches et tu prends Nutty pour aller lui faire faire ses besoins. La nuit est fraîche, le petit chiot ne tarde pas à faire ses besoins pressant, tu souris tendrement en observant ton cellulaire, tu viens de recevoir un texto.. Ah, se n’est que ton ami Elliot qui t’écris depuis tout à l’heure, tu ne lui réponds même pas, tu es un peu stressé soudain en voyant l’heure 1 h 15. Tu entres dans l’appartement avec Nutty, tu laisses le petit avec un peu de nourriture, son jouet et de l’eau fraîche et tu décides de sortir pour patrouiller les alentours du terrain. La pleine lune, elle éclaire ton chemin, tu as l’impression d’investiguer sur une enquête policière et sincèrement tu commences sérieusement à y penser… T’espères qu’elle va surgir de nulle part !  Tu sors ton cellulaire et tu décides de lui envoyer un texto * Dani…? Est-ce que ça va? * Tu avales ta salive et tu envoies tout en te passant une main dans tes cheveux. Finalement, tu reviens vers 1 h 58 et lorsque tu arrives sur les lieux, tu es extrêmement soulagé de voir la voiture de Dani stationner, tu la cherches des yeux et tu t’approches d’elle pour la surprendre un peu, un sourire aux lèvres content de la voir. Toutefois, en jetant un coup d’œil à sa démarche, sa main qui essuie son visage, tu as un mauvais pressentiment. Tu fronces les sourcils, elle ne t’a pas vu encore, elle est carrément dans sa bulle, son état est inhabituel. -Dani…? Tu l’appelles par son prénom, alors qu’elle est à quelques pas de toi… Rien. Tu connais cette jeune femme par cœur, Dani n’a pas besoin de parler pour que tu comprennes que quelque chose ne va pas… La triste réalité, c’est que lorsque tu l’arrêtes, ta main qui prend la sienne pour l’arrêter et l’observer, tu aperçois ses yeux rougis et ses larmes qui ont coulées sur ses joues lorsqu’elle tourne son regard vers le tien. Tu fronces les sourcils légèrement, ta bouche voulant parler, rien ne sort pourtant… Tu poses alors une main sur sa joue pour essuyer ses quelques larmes qui perle sur son visage angélique avec délicatesse, tu soupires. -Viens… chuchotes-tu tendrement et inquiet. Tu l’attires à toi pour la serrer dans tes bras, son visage cacher dans ton cou... ta main dans ses cheveux tu lui donnes un baiser sur sa tempe. Tu te penches pour attraper ses jambes et tu la soulèves dans tes bras, comme une enfant, comme un mari avec sa femme… Comme un meilleur ami avec sa meilleure amie. Tu es probablement le plus doux des hommes lorsqu’une situation comme celle-ci arrive, tu es rassurant, tu la colles contre toi sans dire un mot en grimpant les marches. Tant bien que mal, tu fais le code et tu entres... (…)

La porte de l’appartement s’ouvre, tu la refermes avec ton pied et là dans l’entré, tu poses Dani sur le sol, mais sans pour autant la décoller de toi, tu la laisses se cacher dans ton cou, tes bras autour d’elle et ta main qui caresse son dos… Tu viens alors lui chuchoter à l’oreille -tu veux en parler? Ta voix est douce, réconfortante, elle peut se confier à toi et elle le sait…      
Made by Neon Demon


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyVen 1 Déc - 5:20

Tu ne peux pas le nier, tu as l’impression d’avoir perdu tout équilibre. Tu marches vers les grandes portes de ton immeuble avec un rythme incertain, comme si le sol allait se rompre un peu plus à mesure de tes pas. Tu n’arrives plus vraiment à réfléchir, à mettre en ordre tes pensées. C’est ça qui te bouscule, qui te rends si effrayée. Si tu pouvais, ne serait-ce qu’une nuit, tout oublier ! Tu sembles définitivement ailleurs, déconnectée de la réalité, tu ne vois pas Clive à quelques mètres de toi, comme tu ne l’entends pas qui t’appelle une première fois. Dani ? Non, le timbre de sa voix n’arrive pas jusqu’à toi…tu passes ta main sur ton visage, inspirant profondément. Tu veux éviter de trop montrer ton trouble. Même si ton meilleur ami a seulement besoin de te regarder dans les yeux pour comprendre quand ça ne va pas, tu aimerais juste une trêve pour ce soir. Ne pas en parler tout de suite… Mais finalement, tu as beau essayer de te tenir hors de ces confessions, Clive fini par arriver à ta hauteur, par deviner ton mal être intérieur. Tu aurais très bien pu crier de panique en le sentant attraper ta main…par surprise. Car ça aurait put être quelqu'un d'autre. Mais non, tu te contentes de t’arrêter pour relever les yeux vers les siens. Ton coeur te fait mal mais l’un de ses battements semblent vouloir cogner contre ta poitrine. Un signe d’espoir, d’évidence. Clive est là, face à toi, te sauvant de cette solitude douloureuse. Ses yeux gris plongeaient dans les tiens, tu te libères peu à peu. Tu fermes tes paupières une seconde, te laissant attirer contre lui. Viens…souffle t-il de sa voix rassurante et pleine d’affection. Tes bras viennent se glisser dans son dos, pour bientôt resserrer ton étreinte à mesure que tu sens ta peine exploser. Tu te mets à pleurer, tes sanglots étouffés contre le cou de Clive. Tu es ébranlée par tes intenses émotions, ce sentiment de total perdition…

Bientôt, tu ne sens plus le sol sous tes pieds. Il y a seulement sa chaleur contre toi, tes bras suspendus autour de son cou pendant que Clive passe la porte de l’immeuble et monte dans les étages. Tu as redressé légèrement ton visage, sans pour autant le retirer du creux de son cou. Son odeur t’apaise terriblement. (…)

Tu restes collée à son torse une fois entrer. Tu ne te vois pas ailleurs de toute évidence. C’est là que tu te sens le mieux. Tu oses à peine relever ton visage pour replonger dans son regard. Tu veux en parler ? chuchote t-il à ton oreille. Est-ce une bonne idée ? Est-ce que tu as le droit de lui exposer tes peines de coeur, alors que tu sais très bien ce que Clive peut ressentir à ton égard ? Pas…tout de suite, tu souffles simplement entre deux sanglots. Tu inspires profondément pour retrouver ton calme, t’écartant un peu pour repasser tes mains sous tes yeux. J’suis désolée…j’aurais dût te prévenir que je…tu as du te faire du soucis !, voilà maintenant que tu t’affoles. Tu ignores l’heure qu’il est mais tu n’es pas dupe, la nuit est bien avancée. Tu reviens aussitôt te glisser dans ses bras, sentant la fatigue prendre part de ton corps. S’il y a bien quelqu’un qui ne te fera jamais souffrir c’est bien lui.
Il te suffit d’ouvrir les yeux pour voir que le bonheur est à ta portée. Et cela, depuis des années. J'vais, je vais me doucher...
Cela t'aidera aussi à faire le vide, au moins pour ce soir. Tu as relevé ton visage, présenté au sien sans plus aucune pudeur de ta tristesse. Tu te pinces la lèvre inférieure et viens embrasser sa joue, ta bouche rallongeant ce contact pendant quelques secondes. Quand tu te recules enfin, tu frôles son menton avec ton nez sans y avoir penser. Je te rejoins dans le lit.. Et tu t'échappes, maintenant jusqu'à la dernière seconde, l'union de vos mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyVen 1 Déc - 8:58



tu dormais profondément, du moins au début. la veille tu as rendu visite à loïc, vous aviez finalement fini par comprendre que l'un sans l'autre c'était impossible. votre bêtises du moins en apparence venais de créer un nouveau couple, ça risque d'être difficile mais tu t'en fiche. loïc est là maintenant. alors tu es rester avec lui la journée entière puis cette nuit, tu as nulle part où aller désormais. c'est la première fois que tu dors en dehors de ta chambre conjugale, le lit est différent mais la chaleur reste la même seul les bras de l'homme à tes côté a réellement changé. des coup te sors de ton sommeil puis s'arrête, tu as surement rêvé, tu déplie un bras à tes côtés pour découvrir que loïc n'est plus là, du bruit provient du salon, il ne doit pas réussir à dormir, il reviendra plus tard après avoir décidé de te rejoindre. finalement tu retrouves le sommeil, tes paupières son lourdes de fatigue. les crissements de pneu sur le sol humide te réveille en sursaut, le regard encore humide de ton sommeil, tu te lèves du lit pour regarder à la fenêtre, loïc est dehors planté dans la rue. Inquiète tu sors de la chambre, une simple nuisette sur le dos, tu ne prends pas le temps d'enfiler un gilet, peut importe. tu découvre Mr Jack sur le pas de la porte à attendre son maître. la porte grande ouverte tu sors lentement alors qu'il n'a pas bougé. la fraîcheur de la nuit te frappe au visage, sa pique. certainement que vous serez bientôt malade. - Loïc, bébé. que ce passe-t-il ? dit-tu en descendant les marches du perron, la vent te fait frisonner, t'enroule tes bras autour de tes bras, essayant de te réchauffer mais en vain. - j'ai.. j'ai entendus une voiture, tout va bien ? dis-tu en arrivant à sa hauteur, tu pose une main sur son dos doucement avant de venir face à lui.


@Loïc O'Meara
@Dani Brock 
@Clive Milligan
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) EmptyVen 1 Déc - 16:22

C’est terminé maintenant, tu n’as pas la conscience tranquille, mais un peu de soulagement. Le temps fera de toi un homme plus fort. Vous n’avez pas le droit, vous ne pouvez tout simplement pas être ensemble... Chacun de votre côté, vous avez un deuil à faire, celui de ne plus vivre dans le passer et avancer vers votre destin qui est devant vous à présent. Toi c’est Olga, elle  ? Tu ne sais pas... Elle trouvera celui qui prendra soin d’elle. Tu baisses les yeux pas parce que tu es triste, mais parce que tu prends conscience que tu devrais aller dormir et ne plus penser à rien. - Loïc, bébé. que ce passe-t-il ? Tu tournes ton regard vers Olga, tes yeux l’observent, elle dans sa nuisette, elle va attrapé froid comme ça, tu t’approches d’elle et l’entoures de ton bras pour la réchauffer - tu vas attraper froid comme ça... vient. Tu grimpes les escaliers accompagnés de Olga à ton bras. - j’ai j’ai entendus une voiture, tout va bien ? Tu secoues la tête - ne t’inquiète pas... ce n’est rien Olga. Un baiser sur la tempe, vous disparaissez dans la chaleur de ta maison avec Mr Jack qui vous attends. 

«FIN»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


the way i see it (loïc/clive) Empty
MessageSujet: Re: the way i see it (loïc/clive) the way i see it (loïc/clive) Empty

Revenir en haut Aller en bas
the way i see it (loïc/clive)
Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1 :: rps-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser