AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty
MessageSujet: Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]   Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] EmptyMer 17 Avr - 17:07

Journée longue, horrible, exténuante à cause du procès qu’ils préparent contre ceux qui ont buté un de ses meilleurs potes. Bradley ne devrait pas travailler sur cette affaire, mais il se doit d’être là, d’être sur que tout se passe bien, et rapidement, pour punir ceux qui ont tué son loup, son wolf, son frère. Il était rentré tard, trop tard, et il n’avait pas prit le temps de manger avant d’aller sous ses draps pour s’endormir. Histoire de récupérer correctement, de pouvoir se laver le lendemain et de petit-déjeuner correctement. Bradley, il aurait voulu avoir plus de quatre heures de sommeil d’affilées, cette nuit, mais il n’en est rien.

“ - Brad ?” Une voix masculine, presque couverte par de la musique -Bradley est presque sûr de pouvoir sentir l’alcool de là où il se trouve, se fait entendre une fois qu’il a décroché à ce fichu téléphone portable qui sonnait sans arrêt. “ Désolé de t’appeler à cette heure-là, mais on a un problème, faut qu’tu viennes.”
“ - J’suis pas flic, Micky, j’peux pas arrêter toutes les têtes brûlées qui foutent le bordel dans ton bar.” Le procureur, il s’était laissé retomber, la tête dans l’oreiller.
“ - C’est ta fille, le problème. Vient la chercher.”

C’est tout ce qu’il avait besoin d’entendre pour se lever en quatrième vitesse de son matelas, faisant craquer son dos par la même occasion. Avec une grimace, il a raccrocher, et s’est dépêché d’enfiler un jogging et une veste de sport, avant de sauter dans ses baskets et d’attraper les clés de sa voiture. Si c’est Bradley qu’on a appelé en premier, c’est parce que ce bar, ce billard où Winter fait la fête, c’est celui fréquenté généralement par les loups. On appelle un habitué avant de foutre la merde dans sa famille. Sur la route, il a du mettre ses lunettes de vue à cause de la fatigue, alors, lorsqu’il arrive dans ledit bar, il n’a pas l’allure classe et sexy qu’il a d’habitude. Non, aujourd’hui, c’est le père de famille qui se pointe pour venir aider sa fille, même s’il ne sait pas ce qui se trame ici. Peut-être aurait-il du prendre la température au téléphone, avec Micky, mais tout ce qui l’importe, c’est Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty
MessageSujet: Re: Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]   Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] EmptyMer 17 Avr - 17:23



Foutu boulot, foutu études, foutue vie. C'est tout ce que j'avais à dire désormais. Je me demandais sans cesse pourquoi tout partait toujours de travers dans ma vie, comme si le karma décidait de s'acharner sur moi. Je m'étais pris un avertissement pour violences sur un client, mais il l'avait tellement mérité. Depuis quand devait-on se laisser faire tripoter par un vieux dans le cadre de son travail ? Ce n'était pas écrit dans le règlement que je sache. J'avais la haine, j'allais perdre deux semaines de salaire et tout le monde s'en fichait. J'avais peut être la réputation de fille facile, mais ça ne laissait le droit à personne de me toucher sans mon consentement, quelle honte ! Alors j'ai pris mes clics et mes clacs, j'ai enfilé la tenue de la honte, de pute, comme dirait ma mère. Minijupe, bas résilles, petit top où on pouvait clairement voir ma peau et les bottes à talons. Ils voulaient des filles faciles, j'en serais la preuve vivante.
Je n'avais cependant peut être pas choisis l'endroit idéal pour ça, mais vu qu'ils étaient les amis de mon père, je pourrais faire passer mon message comme une rebelle. J'avais ingurgité la moitié d'une bouteille de rhum ambré -merci le havana club- et j'avais demandé à ce charmant barman de mettre une jolie musique sur laquelle je pourrais bouger mon arrière train, où ils pourraient admirer ma décadence, et en même temps, j'allais certainement foutre la honte à mon père. Mais ça ne m'importait peu, j'en voulais au monde entier, même à lui, et je pense que si j'en avais eu les moyens, j'aurais certainement tué quelqu'un. Mais mon état ne me le permettait pas, ma tête tournait, les verres défilaient.
- Encore !
- T'as trop bu Winny..
- Encore j'ai dis !

Il ne pouvait pas refuser de me servir, ça aurait été un manquement à son règlement, et je connaissais trop bien les règles de son établissement. J'emportais mon verre, et à l'aide d'un petit pervers près d'un table de billard, je montais sur la-dite table pour me déhancher. J'étais la honte de la famille et je comptais bien le rester, je n'étais pas aussi parfaite que Leila, pas autant que Simon, j'étais le vilain petit canard.
La vue de mon père dans la foule ne me découragea pas, il pouvait bien dire ce qu'il voulait, je m'en fichais complètement. Je finissais mon verre d'une traite et me baissais de façon vulgaire pour le poser, les regards posés sur moi. Admirez moi, bande de pervers. J'agitais la main comme une enfant pour saluer mon père, il devait avoir honte de moi, mais cela m'importait peu, il n'avait pas besoin de cela.
- Faites place au procureur, monsieur Perkins, dis-je avec une voix grave, un brin ironique, en m'inclinant devant lui.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty
MessageSujet: Re: Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]   Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] EmptyJeu 18 Avr - 15:57

Bradley n’est le père biologique que de Simon, mais ça ne veut pas dire qu’il se considère père d’un fils unique. L’amour qu’il a donné à Leila, est exactement le même qu’il porte à Winter, et ce depuis des années. Il n’a pas la moindre idée de ce qui peut se passer à l’intérieur de sa tête de sa gamine. Après tout, même Luna qu’il n’avait eu que très peu de temps avec lui lorsqu’il était avec sa mère, est devenue une femme bien dans ses baskets. Assez bien pour toujours avoir des contacts avec Bradley, même après ces presques deux décennies où il n’est plus avec madame Diaz. Il aime les enfants, il aime en prendre soin, mais les deux qui lui restent ? Ils sont la prunelle de ses yeux, il est capable de tout pour eux. Voir sa princesse désordonnée, dans cet état, lui brise le coeur.

“ - Ne m’appelle pas comme ça..” Souffle-t-il en fronçant les sourcils, plus parce qu’il préfère être appelé papa qu’à cause du regard des autres. Arrivé à cette dite table de billard, il tend la main pour l’inviter à la prendre, et ainsi l’aider à en descendre. “ Descend de là, Winter, tu vas abîmer la table avec tes talons. Et je payerais pas un centime des réparations.”

Il a un sourire à travers sa barbe grisonnante, et même s’il est sérieux face à la prunelle de ses yeux, il a plus l’air d’un papa gâteau avec ses lunettes et sa jogging, qu’un de ces pères rigides qui dominent leurs enfants. Il est aimant, cet homme. Envers les siens, envers les gens en général. Il a attendu comme ça, et il aurait attendu encore longtemps si le patron n’était pas venu près de lui, à sa droite. Il lance un regard à Winter que Bradley n’aurait pas apprécié s’il l’avait capté, puis s’adresse au quinquagénaire.

“ - Désolé, mais elle fait partir des clients, mon vieu.”
“ - Elle fait partir ceux qui ont un balais dans l’cul.” Répondit le père, simplement, sans être énervé, mais il n’aime pas qu’on parle de sa fille ainsi. “ Mais elle va descendre, pas vrai ?” La main toujours tendu, il attend que Winter face le bon choix avant de changer d’humeur face à elle. “ Tu vas nous ouvrir un salon à côté, et nous ramener à boire, ok ?” Le patron accepte d’un signe de tête et s’éloigne pour préparer la demande. “ J’t’en paye un dernier, ça te va ?”
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty
MessageSujet: Re: Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]   Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] EmptyVen 19 Avr - 11:07



Bradley s'avançait droit vers la table de billard où je me trouvais, la façon dont je l'avais appelé lui déplaisait et je pouvais le lire sur son visage. Je ne savais pas si c'était de la honte, de l'embarras ou même de la saturation que je voyais, mais c'était certainement un mélange des trois. L'alcool me faisait faire n'importe quoi, et avec la colère que je ressentais en moi en cet instant précis, je me savais que je délirais totalement. Bradley s'était toujours bien occupé de moi, mais les vieilles rancœurs remontaient à la surface, j'en voulais au monde entier, et maintenant qu'il se trouvait là, je lui en voulais encore plus. Et peut être encore plus à celui qui avait osé lui téléphoner pour le prévenir de ma décadence.
- C'est bien comme ça que tu t'appelles non ? Dis-je sur un ton de révolte.
Je voyais sa déception, je l'avais toujours appelé papa, car il s'était occupé de moi comme tel, il ne faisait pas de différence entre Simon, Leila ou moi, bien que j'avais toujours eu l'impression qu'il avait une préférence pour Leila, et maintenant qu'elle était décédée, j'imaginais être son dernier choix, par défaut, car j'étais sa seule fille encore vivante. Peut être aurait-il préféré que ça soit moi qui meurt au lieu d'elle ? Je n'en savais rien, mais je me sentais comme une paria. La main qu'il me tendait pour descendre ne m'intéressait pas, ni même le fait qu'il me dise que j'allais abîmer la table avec mes chaussures.
- Au pire des cas, je me prostituerais pour payer les dégâts, il y en a bien un que ça intéresserait dans cette salle.
Je levais les yeux au ciel, je n'avais aucune envie de descendre de là, ma rébellion était loin d'être terminée, et ma colère s'accentuait encore plus lorsque j'entendais le patron dire à mon père que je faisais fuir les clients, Brad me défendait encore. Que cherchait-il ? J'étais en train de salir sa réputation, de lui foutre la honte, mais il persistait à vouloir s'occuper de moi, comme si j'étais un chaton sans défense.
- Je t'en fais surtout gagner ! C'est pas tous les jours que t'as une jolie fille dans ton bar miteux. Et puis je paye mes consommations comme tout le monde, alors je ne partirais pas.
Je croisais les bras contre ma poitrine, l'alcool commençait à faire tourner ma tête, j'avais envie de vomir, ma vue était trouble, et pourtant j'essayais de me montrer forte, de rester là à faire ma délinquante, ma rebelle. Mais papa insistait pour que je descende, sa main toujours tendue pour m'aider, et je finis par l'accepter en l'attrapant doucement et son aide fût la bienvenue pour me permettre de rester debout une fois les pieds sur le sol.
- Tu me prends par les sentiments, allons-y.
Je le suivais, ne lâchant pas sa main et il me conduisit tout droit vers un salon privé où je me retrouvais seule avec lui. Il allait me passer un savon, c'était certain, mais ça m'était bien égal, j'avais le droit de dire haut et fort ce que je pensais, et personne n'allait m'en empêcher.
- Qu'est ce que tu fais là d'abord ? C'est l'autre con qui t'a appelé ? Tu sais que j'suis une adulte, je sais me débrouiller seule.
Il allait en prendre plein la tronche pour s'être ramener ici, pour avoir gâcher mes plans.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty
MessageSujet: Re: Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]   Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] EmptyLun 22 Avr - 13:54

Bradley est censé être le plus cool, des deux parents de la famille. C’est lui qui dit toujours amen à tout, qui passe sa carte bleue sans se soucier des conséquences, qui voit et entend des choses sans se prendre la tête par rapport à ça. Il est censé être le plus gentil, le plus compréhensif, le plus compatissant. Mais comment vous dire qu’il a envie de lui mettre une grande tarte dans sa gueule, lorsqu’elle dit qu’elle vendra son corps pour payer les réparations de cette table de billard ? Bradley s’était contenté de plisser les yeux sans rien dire, sinon, il aurait laissé ses nerfs prendre le dessus. Intérieurement, silencieusement puisqu’elle ne peut rien entendre, il la supplis d’arrêter ces conneries. Parce qu’avec tout ce qui se passe en ce moment, il aurait bien besoin d’un peu de répit. Et même s’il est d’accord avec sa reine, il ne peut s’empêcher de froncer les sourcils à l’attente de cette description du bar. Quelle mauvaise foi, sérieusement. Ceci est le bar favori de Bradley, est-ce qu’il est censé avec des goûts miteux ? Elle descend enfin, le père sent bien la peau bouillante de sa ville à cause de l’alcool. Si on siffle derrière eux -certainement parce que des gros connards sont dégoûtés de voir partir cette beauté, Bradley n’y fait pas attention et continue sa fille dans ce salon.

“ - Qu'est ce que tu fais là d'abord ? C'est l'autre con qui t'a appelé ? Tu sais que j'suis une adulte, je sais me débrouiller seule.”
“ - Tu sais combien d’adultes” Bradley mime des guillemets à ce mot, après s’être tourné vers elle une fois la porte du salon fermée. “ on retrouve découpées dans une benne à ordure, tous les ans ? Ou combien de gamines je vois passer devant le juge, parce qu’elles sont sorties trop bourrées pour se rendre compte des dangers autour ?”

A ses enfants, Bradley a toujours dicté des règles de vie très strictes, peut-être trop mais il a vu tant de choses défiler dans ses dossiers, que sa plus grande peur c’est qu’une telle chose arrive à ses enfants. Il va loin, Bradley, en disant qu’elle pourrait être trouvée morte, ou se faire violer dans une ruelle sombre, mais il veut lui faire peur, sans savoir si ça va réellement fonctionner.

“ - Arrête de jouer la dure, bébé, t’auras soixante piges que t’auras toujours besoin d’moi.” Nerveusement, il passe sa main sur son front, puis s’approche du fauteuil où il s'assoit. Sûr la table, le rhum ambré est déjà là. Il s’en sert un verre, mais fait bien attention de ne pas servir Winter tant qu’elle n’aura pas répondu à sa question. “ Qu’est-ce qui se passe, princesse ?”
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty
MessageSujet: Re: Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]   Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] EmptyLun 22 Avr - 15:44



Il essayait de me faire peur avec des histoires à dormir debout, mais ça ne m'effrayait pas, j'étais prête à assumer toutes les conséquences de mes actes, et s'il fallait finir dans une poubelle écorchée vive, qu'à cela ne tienne, ça aurait sûrement fait des vacances à mon entourage, encore plus à Bradley qui n'aurait plus à se soucier de mes bêtises constantes. Je le regardais avec un air dépité, je ne me fichais de ce qu'il pouvait penser de moi, je souffrais intérieurement et j'extériorisais mes sentiments comme je le pouvais, et l'alcool m'aidait beaucoup à penser à autre chose, à des moments plus joyeux, plus positifs.
- Je me dis que la benne à ordures pourrait être confortable, ou même une cellule de prison, va savoir, j'ai encore jamais essayé.
Je croisais les bras devant ma poitrine, un goût amer d'alcool remontait dans ma gorge et je grimaçais, un frisson parcourait mon corps tant je trouvais ça désagréable. Mais ça ne m'empêchait pas de recommencer encore et encore, car l'ivresse me procurait un sentiment de pleine satisfaction dont personne n'avait idée, hormis ceux qui consommaient pour les mêmes maux que moi.
- Je sais me débrouiller seule, j'ai jamais eu besoin de personne, j'suis pas le petit bébé à son papa, j'suis indépendante.
Je parlais vite et de façon indistincte, ce qui devait être assez gênant pour comprendre ce que je disais, mais bon, le fond y était, il voyait où je voulais en venir, c'était assez clair dans le ton que j'employais.
- Maintenant, j'aimerais boire un autre verre, car c'est la seule motivation qui m'a fait descendre de cette putain de table.
Mais il se servait lui même sans penser à moi, sans se soucier de savoir si j'avais soif ou non, et c'était le cas, ma gorge était sèche, j'avais besoin d'un petit remontant. Mon regard appuyé sur la bouteille lui indiquait clairement que je ne parlerais pas sans avoir de quoi m'aider à lui expliquer la situation, et de toute façon, j'étais résolue à lui mentir.
- Il ne se passe rien, j'ai été renvoyé pour deux semaines de ce boulot de merde c'est tout. Et puis j'avais soif, et surtout l'envie de faire ma rebelle, c'est comme ça qu'on m'appelle dans ton entourage non ? Tout va bien dans ma vie, je bois un coup et ça repart, pas besoin d'en faire tout un drame. Je vais très bien, mais j'irai encore mieux si mon verre n'était pas vide. J'suis déshydratée là.
Je soupirais, j'avais envie de lui dire le fond de ma pensée, que Leila me manquait terriblement, que je me sentais comme le vilain petit canard, que maman pensait que j'étais une pute, mais je n'avais pas envie de sentir son regard de pitié sur moi, c'était bien pire que tout le reste.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty
MessageSujet: Re: Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]   Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] EmptyVen 26 Avr - 18:52

Voilà encore une fois où il aurait bien envie de la frapper, sa fille. Est-elle au courant qu’elle le blesse, en parlant de ces bennes à ordures comme si ce n’était pas quelque chose qui allait le détruire ? Les détruire, que ce soit sa mère, ou son petit frère Simon. Parfois, Bradley se demande si Winter est aussi égoïste que lui, pour penser à sa personne avant celle des autres. Mais dans le comportement de cette dernière, il se voit lui-même, à différents âges de sa vie. C’est étrange de vouloir la frapper et l’enlacer en même temps. Il a du mal à comprendre ce qu’elle dit, parfois, mais il est sur d’une chose : où est l’indépendance de cette reine, lorsqu’elle vit chez ses parents ? Lorsqu’elle demande un billet pour la fête foraine ? Bradley est sur d’une chose ; ce n’est pas parce qu’elle travaill qu’elle est indépendante. Il soupire, lorsqu’elle s’adresse une nouvelle fois à lui.

“ - Et puis j'avais soif, et surtout l'envie de faire ma rebelle, c'est comme ça qu'on m'appelle dans ton entourage non ?”
“ - Je vais pas te dire cent fois de changer de ton avec moi, Winter.” Cette fois-ci il fut un peu plus sérieux que la première fois, mais ça n’empêche pas la plus jeune de continuer.
“ - Tout va bien dans ma vie, je bois un coup et ça repart, pas besoin d'en faire tout un drame. Je vais très bien, mais j'irai encore mieux si mon verre n'était pas vide. J'suis déshydratée là.”

Il a avalé son premier verre en une seule gorgée. Avec tout ça, Bradley sait déjà au moment où il ferme les yeux pour se concentrer sur l’alcool qui brûle sa gorge, qu’il laissera sa voiture là. Trop de choses sont dites, pour qu’il puisse simplement reprendre la voiture sans continuer à boire. Il rouvre ses yeux et d’un signe de la tête montre à sa fille qu’elle doit s’asseoir à ses côtés si elle veut boire.

“ - Qu’est-ce qu’il s’est passé, Winter ?” Demande-t-il avec une voix plus douce, pour montrer qu’il est compatissant. N’est-ce pas son rôle ? Contrairement à son ex-femme. “ J’me rappelle qu’il y a pas si longtemps, t’étais pas comme ça…” Il lui sert un verre, en même temps qu’il s’en sert un autre, mais garde la bouteille à distance pour qu’elle ne mette pas la main dessus. “ J’ai l’impression que c’était encore hier qu’on passait la nuit à mater des séries bidon dans l’salon…” Il se laisse quelques secondes submerger par les souvenirs, puis tourne son visage vers Winter et lui tend son propre verre pour qu’ils puissent trinquer. “ Tu sais que je t’aime, pas vrai ? Et que rien pourra changer ça…” Il boit à ces belles paroles, puis, pose son verre bruyamment sur la table basse en venant essuyer d’un mouvement de main quelques gouttes perdues dans sa barbe. “ Est-ce que c’est à cause de moi, que tu te mets dans cet état-là ? Parce que j’ai quitté ta mère ?”
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty
MessageSujet: Re: Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]   Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] EmptyVen 26 Avr - 22:02



Changer de ton n'y changerait rien, j'étais déjà sortie de mes gonds, je me sentais mal, vide de toutes émotions, de tout sentiments. J'avais l'impression d'être la pire enfant sur Terre, car une fille ne devrait pas parler de cette manière à son père, mais notre famille était différente. Du moins, ce qu'il en restait, entre Bradley qui faisait sa vie de son côté, qui ne vivait plus à la maison, Maman qui me soufflait à tout va que j'étais insupportable ou d'autres insultes quand elle pensait que je n'entendais pas, et Simon qui avait l'air de prendre le même chemin que moi. La famille n'existait plus, c'était clair comme de l'eau de roche. Ma tête tournait, j'avais juste besoin de prendre un verre, peu importe si je finissais dans une benne à ordures, sous les roues d'un bus ou dans une rivière dans le coin. Ça m'était égal, les maux étaient trop grands pour être soignés. Il me fit signe de venir m'asseoir à côté de lui et de toute façon, je sentais que c'était la seule solution pour pouvoir boire un dernier verre, comme il me l'avait promis, alors je m'approchais doucement du fauteuil, j'enlevais mes bottes, je les jetais au sol et venait m'installer près de lui en prenant garder de laisser un peu de distance pour ne pas qu'il me déstabilise ou même qu'il essaie de me prendre dans ses bras. Ce n'était pas ce dont j'avais besoin.
- Il ne s'est rien passé, je suis juste une gamine insupportable, une pute, comme maman le dit souvent à sa copine. Rien de plus qu'une moins que rien, une erreur de la nature.
Je soupirais, j'étais presque certaine qu'il allait vouloir me prendre dans ses bras, qu'il allait me dire que ce n'était pas vrai, que j'étais sa fille chérie, qu'il était fier de moi. Mais fier de quoi ? Je n'avais absolument rien accompli dans ma vie, je travaillais dans un boulot pourri, je vivais encore chez mes parents, et mes études en arts étaient au point mort. J'étais nulle dans tous les domaines que j'avais choisi, même ma musique était nulle, mon talent devait être bien caché mais malheureusement il ne faisait jamais son apparition au bon moment.
- Mais papa, je ne suis plus une enfant ! Tout le monde change, et j'en suis la preuve. J'en ai eu marre d'être la petite fille sage, c'est pas moi ça, ma vraie nature c'est l'alcoolique qui s'habille en putain, qui fume des joints en secret, qui couche avec des mecs toute la nuit en se réveillant dans un lit inconnu. Ça c'est moi.
Il est nostalgique du bon vieux temps, moi aussi j’appréciais nos moments à regarder des séries pourries jusqu'au bout de la nuit, mais les choses ont changé, Leila n'était plus là, ils n'étaient plus ensemble, et on m'avait jeté dans la fosse au lion, sans même me demander mon avis. Je voyais clairement sur son visage la déception quant à ma façon d'agir, ou même de parler. Il finit tout de même par me donner un verre et nous trinquons au bon vieux temps je présume, mais il ajoute qu'il m'aime, comme si ça pouvait clairement me redonner le moral, sauf que c'est tout le contraire qui se passe. Mes yeux commençaient à briller, j'aimais l'entendre dire qu'il m'aimait, sauf que dans ses moments là, j'aurais juste préféré qu'il ne joue pas avec ça pour essayer de m'attendrir.
- Parce que t'as quitté maman ? Oui, peut être un peu, car tu m'as abandonné ! Pourquoi nous, les enfants, on ne peut pas choisir avec qui vivre ? Je l'aurais pas choisi, j'la déteste presque autant que je t'ai détesté quand tu l'as trompé. Pourquoi t'as fais ça hein ? Pourquoi ? De toute façon ça n'a plus d'importance, j'ai décidé d'arrêter les études, et de bosser à plein temps au country club, pour être complètement indépendante et ne plus jamais rien vous devoir.
Mon débit de paroles avait été si intense que je buvais une gorgée pour me réhydrater, je pense que je lui avais dit ce que j'avais sur le cœur, pas totalement certes, même pas un quart pour être honnête, mais je n'avais pas besoin d'en dire plus, il aurait suffisamment à faire avec tous ces mots et je n'aurais plus besoin de justifier tous mes actes. J'étais profondément blessée par leur séparation, complètement anéantie par la mort de Leila, je ne savais plus quoi faire désormais, la seule solution qui s'offrait à moi me paraissait bien trop égoïste, alors l'unique chose à faire était de partir pour de bon, loin de tout, loin d'eux, et recommencer à zéro ailleurs.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty
MessageSujet: Re: Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]   Elle est belle, elle est ma reine. [Winter] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle est belle, elle est ma reine. [Winter]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On m'a toujours dit qu'il fallait sourire, parce que la vie, elle est belle... L. D. Frot
» Elle est belle ta tige! { Wolverine ­- 100%
» The TinkerBell
» Aaren ❖ Elle sait qu'elle vient du sud par amnésie
» La Reine me recevera-t-elle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - no more sad songs :: saison 1-
Sauter vers:  
les membres du mois

PSEUDO & PSEUDO
Ils méritent tous vos applaudissements et des cookies double chocolat.

events : heat wave, c'est la nouvelle intrigue, la première de ce second souffle, venez vous en délecter. | Découvrez le nouveau sujet commun, le braquage de la bijouterie : shine bright like a diamond. Venez admirer les formes féminines pour la bonne cause au bikini car wash.
news : emergency doomsday crisis, voici le tout nouveau contexte du forum. Avec lui c'est le diable qui débarque.
version 11, venez consulter les mises à jour et donner votre avis sur la nouvelle version du forum !