AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.

Partagez

lie here with me / elys.

Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


lie here with me / elys.  Empty
MessageSujet: lie here with me / elys. lie here with me / elys.  EmptyDim 31 Mar - 20:26




lie here with me

Don’t say a word just come over and lie here with me ‘cause I’m just about to set fire to everything I see. I want you so bad I’ll go back on the things I believe.There I just said it: I’m scared you’ll forget about me.— john mayer gif(c)meg
Elys et Luna

La dernière fois que tu étais entrée dans cette maison à cette heure de la nuit remonte à loin. Elys et toi en étiez à votre dernière année de Lycée. Votre relation n’était pas secrète, mais le temps réservé à deux était limité. À l’école, vous aviez chacun vos amis. Chez toi, il y avait toujours une maman qui cherchait de la compagnie. Chez lui, il n’y a rien à expliquer. C’est un Gardner. Le frère de ta meilleure amie. Le fils d’une maman ourse. No time just for you two except at night. Parfois, il s’aventurait à jouer à l’agent secret dans ta demeure, mais souvent tu étais celle que se prenait pour une Charlie’s Angel. Sauf que tu n’as jamais eu leur expertise et que tu n’avais jamais été la demoiselle la plus habile. Aujourd’hui, tu te dis que vos parents respectifs devaient se douter de quelque chose, mais ils étaient assez gentils pour vous laisser un peu de paix.  
Beaucoup de chose ont changé depuis cette époque. La plus grande différence entre tes visites durant vos années de Lycée est aujourd’hui est surement que cette nuit tu n’es pas bienvenue. Comme à l’époque, il savait que tu étais en route. Tu pouvais voir qu’il avait vu tes messages grâce aux inventions stupides qui vient avec la technologie. Tu ne voulais pas le surprendre ou l’effrayer. Tu en pouvais plus d’attendre qu’il arrête de bouder. L’anxiété te rendait désagréable avec tes proches. Tu avais des choses à lui dire. Tu doutais qu’il avait surement des questions par rapport à ce baiser avec son frère ou tout ce qui aurait bien pu arriver durant l’année à faire un deuil maladroitement. La deuxième différence entre vos rencontres nocturnes avant la majorité et celle-ci? La conversation risque d’être un peu plus lourde que deux gamins amoureux qui parfois rêvaient de leur futur ensemble et d’autre riaient devant des films pourris le plus silencieusement possible. Le tout jumelé à la fatigue rendait le navait bien amusant.
Tu n’avais jamais eu de difficulté dans toutes vos années de couple à dormir sans lui. C’est une bonne chose puisqu’il n’était pas souvent là. Sauf que vous étiez en bon terme quand il était loin loin loin. Là, ton mari dormait dans sa chambre d’adolescent depuis près de deux mois. Vous étiez à quelques kilomètres l’un de l’autre et jamais la distance à été aussi ressentie. Mise à part cette année pourrie qui ce met encore entre vous, mais bon n’en parlons pas toute suite. Autant toi que le chien tourniez en rond. Parfois dans le salon, parfois dans le lit. Il vous manque à tous les deux. Elys était son préféré et ça, c’était loin d’être un secret.  Tu t’en veux pour tellement de raison. Le jour, tu travailles le plus que tu peux pour ne pas penser à ce qui arrive à votre mariage pas encore annoncé. Il ne peut pas terminer ainsi. La nuit, ton esprit tourbillonne à l’imaginer préférer faire sa vie sans toi.
La nuit n’est pas le meilleur moment pour régler quoi que ce soit. La fatigue mène jamais à des bonnes choses, mais bon ta détermination t’avait mener au porche de la famille de Elys. La voiture garer devant la maison, tu avais laisser Jet sur la banquette arrière. Il dormait, mais tu n’avais pas pu partir en le laissant derrière. Pas avec le regard incompris qu’il te faisait alors que tu enfilais tes bottes en pyjama.  Tu cherchais le pot de fleur où se cachait y’a longtemps un double de clé. Il avait bougé, mais cachait toujours ce dont quoi tu avais besoin pour entrer. Ça avait été plus difficile de le voir alors que toutes les lumières étaient fermées.
Enfin à l’intérieur, tu verrouilles derrière toi espérant n’avoir réveillé personne. Le chemin dans la noirceur n’est pas aussi simple que dans tes souvenirs. Tu réussis pourtant à te rendre à l’étage. Devant la porte de la chambre d’adolescence de Elys. Tu ne l’as pas encore vu que tu songes à faire demi tour. It’s not too late? Is it? Il ne répond pas à tes messages depuis février. Peut-être qu’il s’est habitué à la distance. Peut-être qu’il aime mieux vivre chez ses parents qu’avec toi? Les insécurités qui remontent te dégoûte. Tu n’es pas le genre de fille qui a besoin d’être rassurer par son copain de ses sentiments. De te faire dire que tu es belle pour savoir que tu vaux quelque chose. Vous étiez une bonne équipe parce que tu étais capable de t’être épanouie avec et sans lui quand il le fallait. C’est malsain de vivre pour une seule et unique personne. Tu as vu des copines se perdre dans leur relation. Tu as toujours tout fait pour ne pas avoir besoin de personne et l’an dernier tu as bien compris que tu avais quand même besoin de lui.
Pourtant, te voilà à songer à repartir les mains vides alors que tu étais entré en voleuse. Dans la peur de repartir le coeur brisé, tu songes à partir les mains vides. Tu as tant de chose à lui dire et en même temps rien du tout. Tu veux t’excuser, mais tu l’as surement déjà fait trop de fois. Tu veux lui parler de tous ses mois sans lui à tes côtés, mais tu perds le courage chaque fois que tu le retrouves. Tu sais que des mots sont nécessaire ici. Que ta présence ne suffira pas cette fois. Sa présence te manque. Tu donnerais pourtant tout pour aller le rejoindre et juste t’endormir dans ses bras. Mais ton silence a un prix faut croire. Tu as essayé dans toutes ses nuits blanches de l’imaginer ce qui serait arrivé si tu lui aurais avoué dès son retour. Parfois quelque semaines plus tard. Juste avant le mariage. Ta culpabilité te repousse toujours dans les mêmes pensées. Tu aurais dû savoir qu’il était de ce monde encore. Tu aurais dû rester forte. Tu aurais dû faire tellement de chose autrement. Ta main sur la poignée, tu finis par donner trois légers coup sur le bois de la porte. Tu entres parce que si tu ne rentres pas ce soir, tu sais que tu vivras les prochains jours en te disant que tu aurais dû le rejoindre.  
Il est là. Assit sur son lit. Tu souris alors que tu devrais peut-être te retenir. Tu me manquais trop. Tu chuchotes comme la Luna de seize ans qui serait entrer douze ans plus tôt. La tension est pourtant bien installé. Ton coeur qui palpite parce qu’il est heureux de le retrouver, mais angoissé par sa colère. Tu t’assoies à côté de lui. Tu veux commencer en mettant une pause sur tout ça. Tu le serres contre toi. Ça faisait trop longtemps. On peut parler maintenant?
@Elys Gardner
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


lie here with me / elys.  Empty
MessageSujet: Re: lie here with me / elys. lie here with me / elys.  EmptyMar 9 Avr - 22:53


lie here with me
Elys & Luna

« I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for they're designed to be together oh. With your body next to mine our hearts will beat as one, and we set alight, we're afire love  »
On dit qu’il ne faut jamais aller se coucher fâché. Se quitter fâché, non plus. Elys, dont le travail l’envoyait à l’autre bout du monde sans qu’il ne soit certain de rentrer auprès des siens sur ses deux pieds, s’était toujours accroché à ce principe. Ils se disputaient rarement, avec Luna, mais si ça arrivait, ils faisaient toujours en sorte de résoudre le conflit avant qu’il ne s’enracine et ne leur pourrisse la vie. Malgré la distance qui avait pu les séparer, jamais ils n’étaient restés aussi longtemps sans se parler. Jamais volontairement, tout du moins, car il y avait bien eu ces onze mois interminables. Onze mois dont ils n’avaient que peu parlé, préférant avancer que de regarder en arrière, vers ces moments douloureux. Une période sombre sur laquelle ils auraient peut être dû se pencher plutôt, vu où ils en étaient aujourd’hui.

Deux mois. Les révélations de Luna et Eloy lui paraissaient parfois plus fraîches. Comme si cette conversation datait de la veille. D’autres fois, il avait l’impression de ne pas l’avoir vue depuis une éternité. Et elle lui manquait. Evidemment qu’elle lui manquait. La seule fois où ils s’étaient revus, c’était pour se disputer dans la voiture au milieu d’une tempête de neige alors que Jet vomissait sur la banquette arrière. Le comble du romantisme. C’était de sa faute. Toute la colère, les ressentiments, toutes les épreuves qu’il avait traversées ces deux dernières années accumulées, ça avait été plus fort que lui. Il avait la fâcheuse tendance à exploser sans véritable raison ces temps-ci, alors il préférait la solitude.

Ca ne l’empêchait pas de lire ses messages. Quand il pensait à allumer son téléphone… Ce qui était le cas ce soir. Un premier message. Un second. Il aurait dû répondre. Arrêter d’être idiot. Remballer sa fierté, sa colère, et admettre qu’elle lui manquait aussi. Mais non. Au cinquième message sans réponse, elle lui annonça qu’elle arrivait. Quelques instants plus tard, une voiture se garait dans l’allée, sous le regard d’Elys qui se voyait presque de retour au lycée, à la différence qu’à cette époque, quand ils s’infiltraient dans la maison de l’autre, ils venaient à pieds, ou évitaient de se garer juste devant la maison. C’était plus discret. Même s’il savait qui arrivait, même s’il avait reconnu la voiture, Elys attendit malgré tout de voir la silhouette de sa femme sortir du véhicule avant de s’éloigner de la fenêtre et enfiler un hoodie zippé. Dormir - ou plutôt essayer de dormir - torse nu c’était bien, mais une fois sorti de sous la couette, c’était autre chose. Dans la maison silencieuse, il n’eut aucun mal à l’entendre approcher, assis sur le rebord de son lit. Trois coups légers sur la porte et il la vit s’ouvrir sur Luna. Peu importe leurs dispute, cela n’empêcha pas son coeur de battre un peu plus fort en la voyant. Lorsqu’elle le prit dans ses bras, lui dit qu’il lui manquait, une partie de lui aurait voulu tout oublier. Laisser tout ça derrière eux. Les tensions, les questions, oublier toutes ces images desquelles il n’arrivait pas à se défaire. Relâcher d’un profond soupire la tension qui l’habitait et profiter de cette étreinte qui lui avait tant manqué.

Mais balayer les problèmes sous le tapis ne les faisait pas disparaître. Il en savait quelque chose, il avait essayé. Ils devaient parler. Dissiper les tensions. Apaiser les doutes. Comment pourrait-il se débarrasser de toutes ces interrogations qui le tenaient éveillé si tard dans la nuit s’ils ne les évoquaient pas ? Les mots lui échappèrent avant même qu’il n’ait eu le temps de les penser. Est-ce que tu l’aimes ? Une seule question, qui en soulevait tant d’autres qu’il n’osait pas poser. Est-ce qu’elle l’aimait, lui ? Son frère ? Est-ce qu’elle préférerait être avec lui plutôt que ce soldat brisé revenu d’entre les morts ? Était-elle restée juste parce qu’elle estimait que sa bague de fiançaille l’y obligeait ? Tout un cas de questions qui lui étaient revenues régulièrement, durant la dernière année. Qu’il avait ignorées autant qu’il le pouvait. A présent, il osait à peine la regarder, craignant lire une réponse qu’il ne voulait pas entendre dans son regard avant même qu’elle ne l’ait formulée. Alors il regardait le sol.

(c) DΛNDELION
@Luna Diaz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


lie here with me / elys.  Empty
MessageSujet: Re: lie here with me / elys. lie here with me / elys.  EmptyVen 19 Avr - 4:50

Rien n'est tout blanc. Rien n'est tout noir. Simple. Cliché. But so fucking real. Assise sur le lit d'adolescente de ton mari tu le serais toujours contre toi quand il prend la parole. Son odeur qui réveillait les papillons présent en sa présence depuis que tu es petite. Ces longs deux mois loin de lui te rappelait quand vous étiez tout jeune combien tu détestais être loin de lui. Vite, tu t'y avais fait. Changeant pourtant rien à votre amour. Le silence continue. Un silence bien trop long pour lui qui doit s'affoler à imaginer une vie entre toi et Eloy qui n'avait pas lieu d'être. L'ambiguïté s'était installé alors que personne d'autre que lui comprenait le mal qui t'habitait. Un mal qui ne t'avait pas entièrement quitté. La présence de son grand frère durant était la seule chose facile. Pas besoin de mot. Un silence bien moins lourd que celui d'aujourd'hui et pourtant si triste. Pas besoin d'explication. Pas besoin de faire semblant, pas besoin d'essayer. Eloy avait toujours été là pour toi. Peut-être parce que son frère lui avait demander. Peut-être parce qu'il tenait à toi. Either way. Il t'était cher. Il le sera toujours. Malgré ce merdier dans lequel vous aviez mis les pieds en osant essayer de continuer de la pire des façons.
Vos corps ne se touchaient plus maintenant. Le câlin terminé. You couldn't pretend anymore. Cette année avait bel et bien été réel. Elys fait partie de ta vie depuis aussi loin que tu te rappelles. L'an dernier, on t'a laisser croire trop longtemps qu'il était plus qu'un cadavre. Merde Luna parle. Son regard fixe le sol. N'osant plus le toucher. Ne sachant plus si tu étais bienvenue dans son espace personnelle. Tu aurais voulu lui relever la tête, le forcer à regarder la vérité dans tes yeux. Je l'aime oui. Tu sais que ses mots sont difficiles à entendre. Ils sont difficiles à dire. Il a toujours été là pour moi. En commençant par mentir pour moi quand Effie posait des questions sur nous. En prétendant ne pas m'avoir vu quand je rentrais ici la nuit. Durant tes missions. J'ai pas une grande famille comme la votre. Il a été d'un grand support l'an dernier. Je sais que c'est horrible à dire. Je l'aime pas de la même façon que je t'aime toi. Mais je serai toujours là pour lui. Impossible de peindre toutes les soirées que vous avez passé chez toi durant cette année-là. Parfois à faire des cartons parce que tu voyais le fantôme de ton revenant partout. Parfois à manger du chinois devant des films. D'autre à apprendre des trucs à ses chiens. Il y avait une ligne bien vague et pourtant très défini entre vous à ne pas traversé. Somewhere in between loneliness and two broken hearts it got blurry. Des lèvres se sont touchés. Les regrets ont commencés. Tu ne peux pas dire où tu serais aujourd'hui si Elys était bel et bien mort. Tu ne peux pas dire que ce serait avec Eloy, seule ou avec un autre homme. Cette vie bien vide tu es heureuse qu'elle soit de ton passé. Depuis l'annonce de sa disparition tu cherches à retrouver le bonheur et c'est dans les moments entre vous deux que tu parviens à y croire.
Je me sens tellement coupable. J'aurais fait tellement de chose différemment si j'avais su. Personne a la chance de savoir son avenir. Tu ne serais pas celle que tu es aujourd'hui si ce deuil soudainement rompu n'était pas arrivée. Tu coiffrais surement toujours alors que jamais ça ne t'a passionné. Tu serais surement aussi naïve que t'as tes seize ans. On dit de ne pas regretter le passé, qu'il fait de nous qui nous sommes vraiment. Cette année pourtant, si elle n'avait pas lieu d'être Elys ne souffrirait pas autant. Tu ne sais qu'une chose. Tu ne peux rien changer à ce qui vous a séparé si longtemps. Tu étais sa femme aujourd'hui. Et ce n'est pas que pour ce titre que tu restais, mais pour l'homme que tu admirais en lui.
J'ai jamais arrêter de t'aimer. Pas une seconde. Je t'ai pas marié parce que tu es revenu des morts. J'ai pas pitié de toi Elys. Je veux être avec l'homme que tu es, que tu deviendras, que tu as été pour toujours. Je veux essayer au moins, si tu me laisses entrer. La noirceur dans ses yeux est là depuis son retour. Une fatigue qui ne repartira peut-être jamais. Des cauchemars qui ont laissé leur traces peut-être. Tu te battras pour lui aussi longtemps qu'il te laissera l'accompagner.
Un mur s'était bâti entre vous. Vous aviez surement même contribuer à sa grandeur chaque fois que vous évitiez cette conversation. Avec ou sans Eloy au milieu. Son traumatisme ne t'appartient pas. Mais il y a eu une Luna sans lui. Une Luna en deuil. Un coeur brisé qui cherche à avancer. Puis une Luna angoissé. Et une Luna coupable. Une Luna confuse. Une Luna fatiguée. Une Luna presque maman. Une Luna en deuil encore. De trop de chose. De chose qui ne sont plus valables. Aujourd'hui, reste plus qu'un mélange de tout ça. Une Luna perdue. Les épaules bien lourdes, tu continues pourtant d'avancer et de sourire.
Un sourire sur les lèvres, maintenant tu oses le forcer à te regarder dans les yeux. J'ai passé une année à agir comme si rien ne s'était passé. J'ai cru que ça te garderait près de moi. Au fond, je veux juste ton bonheur Elys. Avec ou sans moi. Je ferai ce que tu souhaites. Attendant qu'il te demande de partir ou rester. Deux mois loin de toi n'étaient peut-être pas suffisant. Quelques larmes avaient fait leur chemin jusqu'à tes yeux, mais tu les laisses couler. Si tu prétends qu'elles n'existent pas la peine finira par comprendre. Pendant qu'il s'accrochait à sa vie ici pour survivre, à sa vie avec toi. Tu laissais partir un futur qui avait une seconde chance. Cette année avait été la pire de tous. Eloy fait partie de la majorité des bons souvenir de ces mois gris. Elys peut t'en vouloir d'avoir été trop loin. De lui avoir cacher, mais ton ami avait tout fait pour t'aider à remonter la pente. Investissant même dans tes rêves. Il sera dans ta vie pour toujours. Et dans celle d'Elys aussi qu'il le veuille ou non. Un frère c'est pour la vie. Encore plus valable que le meilleur ou le pire. Puisque un divorce, ça existe pas pour les frères et soeurs.
@Elys Gardner
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


lie here with me / elys.  Empty
MessageSujet: Re: lie here with me / elys. lie here with me / elys.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
lie here with me / elys.
Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - no more sad songs :: saison 1-
Sauter vers: