AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 the promise you made (dexter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 987
- pseudo : menina
- id card : browning, lunaeye
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: the promise you made (dexter)   Dim 3 Mar - 19:27

the promise you made



Les hématomes sont toujours là, ils parsèment ses bras aux veines éclatées. Elle l'a martyrisé sa peau blafarde, inlassablement à coup d'aiguille et de produit, désespérément et vainement. A la recherche d'un bonheur trop éphémère, elle s'est longtemps ruinée pour acquérir ses doses d'héroïne, aujourd'hui c'est pour la cocaïne, sa nouvelle amie. « Ça reste raisonnable » se répète la petite brune pour se rassurer. Elle ne peut pas balayer tous ses vices pour redevenir la fille angélique d'autrefois, elle est bien trop imbibée jusqu'à la moelle. Elle est devenue si sombre, perdue dans un monde qu'elle n'aime plus. Dexter. Eli. Les deux hommes de sa vie, ceux qui faisaient battre son petit cœur. Ils sont partis et jamais Ô grand jamais elle ne pourra passer à autre chose. Ils étaient l'essentiel, tout pour elle. Junon est devenue si fade, si triste. Une petite âme monotone qui erre sans la moindre envie.

Elle renifle la poudre blanche étendu sur la table basse, tapote sa narine à l'aide de son index et rajoute un peau d'eau pour limiter les irritations. Ses doigts attrapent la cigarette qui repose sur le cendrier, elle aspire et se relève. Son immense manteau tombe sur ses épaules tandis qu'elle saisit son sac-à-main et s'empresse de quitter l'immeuble. Elle regrette immédiatement d'avoir oublié son écharpe mais manque de motivation pour remonter, bien trop pressée à l'idée de commander quelques verres. Une main dans la poche et l'autre qui tient le tube de nicotine, elle entame sa marche. Quelques minutes sous le froid, elle pousse enfin la porte du bar. « Comme d'habitude ? » demande le barman, un sourire amusé qui trône sur ses lèvres. Elle acquiesce et s'engouffre dans le fond du bar, toujours éloignée des autres, trop timide et craintive pour rester.

Les verres s’enchaînent, les heures aussi. Sa vision se trouble et la lecture de son livre devient compromise. Il lui faut un rail. Elle se lève et s'avance en direction des toilettes, son sac en bandoulière à l'épaule. Une main attrape sa taille, son échine se crispe. Ses prunelles se tournent vers l'homme qui l'importune, il semble bien plus ivre qu'elle. Elle se détache, il la rattrape, sa main qui glisse doucement. Son cœur palpite et s'emballe. L'alcool monte, son envie de défonce aussi. C'est trop pour elle. Un coup de semelle dans le genou, l'homme riposte avec une énorme gifle. Elle attrape un des verres présents sur le comptoir pour l'éclater sur son minois, folle de rage. Elle veut lui faire la peau, elle ne lâchera pas l'affaire. Son corps rachitique devrait la ramener à la raison, lui faire comprendre qu'elle ne peut en aucun cas faire le poids face à ce grand gaillard, mais la cocaïne remporte le combat, elle se sent puissante.

Elle l'insulte en italien, hurle toute sa rage malgré la douleur des coups qu'il lui porte.

@Dexter Rowe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter Rowe

- prayers : 29
- pseudo : igloveyou (agathe)
- multifaces : allison, cherryknot
- id card : taron egerton, igloveyou
- registration : 22/02/2019
- côté coeur : séparé, un deuxième battement de moins en moins audible

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp:

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Lun 4 Mar - 19:41

C’est toujours remarquable qu’il s’attarde quand on s’assied près de lui sur le tabouret d’à côté, il a beau se concentrer il n’est pas foncièrement attiré par les échanges avec d’autres humains. Il ne se gêne pas pour sourire, ça c’est dans son ADN ou lever son verre quand le martini d’une fille reste sur le comptoir un moment qu’elle, sans nom, sans prénom se risque à le dévisager - femme, homme, ils se lassent lorsque Dexter sert de compagnon de tablée. - Quand il se met au fond du bar, là il est encore plus imbuvable, à la manière de liqueurs très sucrées, incapable de faire autre chose que de vaguement dessiner le mouvement de la petite foule. - Ce n’est pas son quotidien d’ailleurs. Si il est là aujourd’hui c’est tout juste le fruit du hasard.

Il tourne son alliance sur son doigt, réponse automatique au vide des pensées, il descend des shots persuadé que quelqu’un l’a défié un peu plus tôt dans la soirée, pas possible de remettre son nom, il aime sentir la brûlure sur tous les bords de son visage quand il enchaîne. Il se donne quelques jours et il passera sur un autre chantier, repeindre des portes et lessiver des fenêtres ne suffit plus à évacuer tout le silence accumulé.

Dexter soupire mais bien souvent il abdique, regarder les autres tourner sur leur manège plus ou moins en bon état est en soi un réconfort. Quand il glisse au fond de son siège, là il ne voit que des visages dans la lumière tamisée qui n’ont pas leur connotations péjoratives ou non, la musique d’ambiance couvre le spectacle à moitié, ça lui va très bien. Il passe trop d’heures ici après tout.

Ce sont les tirades en italien qui le font tiquer, il est tout de suite catapulté vers les dictionnaires à cinq dollars sur les étagères de son salon dont le manuel « l’italien pour les nuls. » Il se dresse, il regarde sans vouloir regarder c’est son cou qui se tend, et puis il est déjà debout, les mains remuant dans le vide, les verres remplis abandonnés. Il s’est approché tout de suite les gens eux se sont reculés pour éviter de se prendre un coude ou une belle droite, Dexter est un insecte devant une lampe à huile. « June- Junon putain! Tu fais quoi là? » Le barman est déjà en train de se précipiter de l’autre côté du comptoir.


amor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 987
- pseudo : menina
- id card : browning, lunaeye
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Mar 5 Mar - 0:21

Elle vocifère sa fureur, encaisse les coups malgré son allure chétive. Elle souffre mais n'abandonne pas. La poudre blanche fait pousser des ailes, l'aveugle dans la haine. Ses ongles se plantent dans la chair du grand gaillard, elle gesticule, hystérique. Un simple revers de main suffit à la faire tomber sur une des tables, elle se relève avec difficulté, le corps fracassé. Ses poings se serrent, elle s'apprête à repartir au front. Son myocarde s'excite, l'adrénaline pourrait lui faire perdre la tête. Elle souffle, prête à prendre son élan lorsque son corps se crispe avec douleur. Ses pupilles s'écarquillent à la vue de son unique amour. Dexter. Son Dexter. Ses jambes tremblent, ses genoux s'entrechoquent. Elle essuie l'excès d'hémoglobine qui coule de ses narines et s'empresse de prendre la fuite sans prononcer le moindre mot. Aucun son n'a voulu s'échapper de ses lèvres, trop surprise et attristée par la présence de celui qui rythmait autrefois sa drôle de vie.

Elle pousse la porte, commence à courir jusqu'à ce que ses jambes flanchent. La brune tombe au sol, les genoux qui s'écorchent sur le bitume. Elle tousse, crache du sang. Les coups reçus raisonnent à l'intérieur de son corps. Quelle triste idée d'être venue ici. La porte du bar s'ouvre, elle sait que c'est lui.

- On a rien à se dire Dexter.

Elle ne l'appelait jamais par son prénom, préférant toujours employer son diminutif. Mais les choses changent et sa rancœur est bien trop immense, trop tenace. Elle inspire, trouve la force de tenir sur ses jambes. Alors elle s'avance, la démarche faiblarde, presque à bout de force.

- En fait si. Pourquoi t'es là ? Tu te fous de moi c'est ça ?

L'italienne se plante devant lui, l'air furieux. Elle crève d'envie de lui asséner une somptueuse et indélicate gifle, de brailler toutes les insultes possibles pour l'atteindre.

- Non, tu sais quoi, ne réponds pas, ça sert à rien. Continue d'être en dehors de ma vie, c'est très bien comme ça.

Il la connaît suffisamment pour déceler ses mensonges, il saura qu'elle ne pense pas le moindre mot prononcé. Peu importe, elle veut juste lui faire mal. Elle fait volte face, le nez qui continue de saigner et s'éloigne la démarche fébrile. Sa main trifouille son sac à la recherche d'une cigarette qu'elle fini par coincer entre ses lèvres.

@Dexter Rowe

mi amor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter Rowe

- prayers : 29
- pseudo : igloveyou (agathe)
- multifaces : allison, cherryknot
- id card : taron egerton, igloveyou
- registration : 22/02/2019
- côté coeur : séparé, un deuxième battement de moins en moins audible

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp:

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Mar 5 Mar - 23:34

L’échange entre les deux bêtes féroces provoque un sursaut, pas volontaire non. Dexter se réveillait, voilà. Aussitôt qu’il tombait sur ces images familières liées entre elles comme de vieilles photographies, il était pris de toutes les émotions possibles mélangées. Il ne se faisait pas à la brutalité, tableau qui ne correspondait pas à celle qu’il avait l’habitude de peindre dans ses voyages oniriques. Maintenant il regardait un mince filet de sang échapper de la pommette du gars en face, Dexter haussait un sourcil, la furie quittait les lieux. Il hésitait à présenter des excuses mais se ravisait ensuite.

Quelles excuses? Et surtout à qui? Elle était sa propre responsabilité, il se hâtait pourtant mentalement, se répétait son prénom inlassablement, un cri mental, un cri du coeur. L’incident était le sien du début de la scène jusque sa conclusion et à la sortie de son actrice. Dexter sentait son corps battre pour se remettre en marche convenablement, le palpitant en détresse, battant si fort qu’il était douloureux de prendre des inspirations les unes après les autres. Vers l’extérieur du bar ce fut davantage une marche funèbre et s’il avait pu être un de ces monstres sortis des films expressionnistes il se serait métamorphosé droit devant elle. Mais il n’était que lui, Junon l’ombre d’elle-même.

Il se rassurait en mettant ça sur le compte de la fatigue, il y ajoutait l’heure, la couleur du ciel. Il se laissait tourner, sur la même réplique.

« C’était quoi ton numéro là? Qu’est-ce-que tu nous as fait? »

Le double-sens était douloureux, douloureux et impardonnable, heureusement Junon fulminait, parvenait à écraser la profondeur des mots. Déjà elle s’échappait, les dialogues étaient impossibles, irréalisables, dès qu’ils débutaient ne serait-ce que deux syllabes tout cela semblait brûler l’organisme sans fin. Junon est dans de sales draps, pas seulement parce qu’elle est avec lui, c’est toute la facade déchirée de celle qu’il poursuit: Il n’a aucune autre option.

Dexter l’agrippe et bien qu’il interrompe sa marche effrénée il y laisse un semblant de prudence, quelque part un peu de lui-même.

« Excuse-moi mais j’ai comme un doute là, fais voir ta tête. Fais voir ta tête une seconde. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 987
- pseudo : menina
- id card : browning, lunaeye
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Jeu 7 Mar - 0:30

Son poing se serre tandis que ses doigts se cramponnent à la nicotine. Le son de sa voix chamboule son cœur. Elle voudrait se retourner, lui brailler dessus, lui dire qu'il n'aurait pas dû partir alors que c'était le choix le plus raisonnable. Les longues bouffées qu'elle aspire lui brûle l’œsophage, crachant alors l'excès de sang encore présent. Sa respiration s'active lorsqu'il demande des explications, les lèvres scellées elle poursuit sa marche aussi vive qu'instable. Son bien-aimé agrippe son bras, la nostalgie et la colère émergent. Elle cherche à se défaire avec une violence certaine, folle de ce contact qu'il ose imposer après tout ça.

- Lâche moi. Lâche moi tout de suite.

« Fais voir ta tête une seconde » Elle s'agace, tente vainement de dégager son bras. La cigarette ricoche au sol tandis qu'elle se retourne brutalement, plantée face à lui. Maintenir son regard est trop douloureux pour une Junon bien trop faible. Elle relève ses prunelles cherchant à fuir les siennes. Honteuse et pitoyablement lâche, sa salive s'avale péniblement.

- Qu'est-ce que tu veux ?!

Petite remontée de poudre blanche, elle souffle. La carcasse qui trésaille et les muscles crispés, elle est à cran. La petite brune décide de l'affronter, un soudain élan de courage qui l'anime. Elle enchaîne immédiatement:

- Tu attendais quoi pour me prévenir de ton retour ? Tu te barres pour revenir comme une fleur, c'est une blague hein ? Depuis quand t'es ici et pourquoi t'es là ?

Elle éclate de rire, le corps qui sanglote, exténué par les émotions. Ses doigts se tendent, effleurent sa joue avec tendresse. Elle sent ses lèvres trembler, sa mâchoire se serrer un brin trop fort face à ce contact qu'elle provoque.

- Merde quoi. T'es là... T'es vraiment là déclare-t-elle dans un murmure qui transpire l'attachement. Alors elle se braque brusquement, l'échine raide et les sourcils froncés, peureuse à l'idée de souffrir encore et encore. Lâche moi maintenant. J'ai envie de rentrer chez moi.

@Dexter Rowe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter Rowe

- prayers : 29
- pseudo : igloveyou (agathe)
- multifaces : allison, cherryknot
- id card : taron egerton, igloveyou
- registration : 22/02/2019
- côté coeur : séparé, un deuxième battement de moins en moins audible

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp:

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Ven 8 Mar - 23:25

Il l’observe, elle est abonnée à la nicotine. Dexter ne la blâme pas. Certaines fois se débattre avec le paquet au font de la poche d’un blouson revenait à trouver un pissenlit pour souffler dessus, faire un voeu. A mesure que le papier fin brûlait, quand les mégots s’épuisaient il s’avouait quelques secondes avoir fait la pire erreur de sa vie en séparant leurs routes; persuadé que lorsque l’agent cancérigène serait épuisé ils se croiseraient au tournant, de la même façon qu’ils s’arrêtent à un coin de rue.

Qu’elle le touche lui fait comme une brûlure, il tressaute autant que le feu crépite dans une vieille cheminée - longtemps que plus personne ne s’y est est réchauffé, de chaud il n’y a que ses poumons et les siens. Dexter expire longuement, derrière eux on entend l’animation du bar, la vie sans cesse dans son cours pendant qu’ils bloquent sur les aiguilles de l’horloge.

Elles sont immobiles autant que leurs deux corps suffoqués de chagrin, il est soudain teinté de manque, c’est pour Dexter comme s’il n’avait jamais rien ressenti sinon l’extrême douceur qui lui démange les mains, de tenir sa tête entre elles, de lui dire un millier de je t’aime, dissimulés jusque ses pupilles pleines. Il est victime d’un pareil tremblement, c’est comme s’il était autant malade que Junon, de quoi il ne sait pas exactement. Néanmoins il a tous les symptômes.

« June- J’ai perdu mon bail. J’ai plus nulle part. »

Un silence écrase l’altercation, il le laisse retomber, il ne sait pas pourquoi les deux sujets sont corrélés et il l’autorise à ne pas se plonger dans une autre bataille, il obéit, ne la tient déjà plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 987
- pseudo : menina
- id card : browning, lunaeye
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Sam 9 Mar - 14:59

Elle voulait lui brailler dessus, hurler inlassablement son désarroi, qu'il culpabilise. « J’ai perdu mon bail. J’ai plus nulle part. » Son élan se freine, Ses sourcils se froncent. Confuse, les mots ne veulent pas sortir. Son égoïsme lui revient en plein visage, elle n'est pas la seule à souffrir. Ce n'est pas une méchante fille, loin de là. Juste une âme camée et égarée. L'iris se pose sur son amour dont elle observe chacun des traits qui lui ont terriblement manqué. Les souvenirs émergent, la peine aussi.

- Je suis désolée.

Sa voix est plus tendre, plus douce. Elle regrette d'avoir été aussi infecte, d'avoir laissé la rancœur l'aveugler. Elle triture ses doigts dans son sac, gênée par cette nouvelle qui l'a décontenance. Sa main approche une cigarette qu'elle coince entre les lèvres de l'homme avec une profonde délicatesse avant de lui allumer. Ses talons se tournent, elle s'éloigne sans rien dire. Sa soirée prend une toute autre tournure, quelque chose qu'elle ne pouvait imaginer. Elle le pensait ailleurs, si loin d'ici. Probablement au bras d'une ravissante femme qui serait la plus heureuse du monde. Possiblement avec un enfant qui aurait le meilleur des pères.

L'italienne se retourne une dernière fois vers son ancien compagnon qu'elle a distancé de plusieurs pas :

- Tu viens ?

La rage ne peut atténuer la place qu'il occupe dans son cœur. Au fond d'elle, elle veut son bonheur. C'est inenvisageable de l'abandonner à son sort, l'empathie reste un trait tenace.

- Tu vois les immeubles un peu pourris à environ cinq rues d'ici ? J'habite là-bas. Les appartements sont pires dit-t-elle un sourire aux lèvres. Mais j'ai le chauffage alors je trouve que c'est déjà bien ou du moins que c'est mieux que rien, mh, je ne sais pas trop.

Elle reprend sa marche sans plus attendre, les mains qui se réchauffent dans la poche de son manteau.

@Dexter Rowe

mi amor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter Rowe

- prayers : 29
- pseudo : igloveyou (agathe)
- multifaces : allison, cherryknot
- id card : taron egerton, igloveyou
- registration : 22/02/2019
- côté coeur : séparé, un deuxième battement de moins en moins audible

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp:

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Sam 9 Mar - 16:44

La cigarette retourne vite à son index et à son pouce, le long du corps, elle répond, elle répond, c’est la première fois qu’il a l’impression de l’entendre depuis des mois et des mois. Il a réussi quelques fois à se jouer sa voix sur le magnétophone mental, abandonnant après les grésillements répétés. Elle n’est pas là, pas tout à fait ou bien Dexter est dans les coulisses en train de la regarder faire sa longue tirade et le public est aussi ému que lui.

Ensuite les yeux de l’ancien compagnon se lèvent sur la rue, il ne peut pas exactement visualiser, il sait que tous les deux ont déjà trimballés leurs cartons d’un bout à l’autre de la ville: La première fois d’un élan mutuel, se fichant pas mal des pièces glacées où ils atterrissaient, la deuxième fois en priant pour se bousculer, se dire; Allez, on a fait le mauvais choix, c’est jouer aux enfants ce que l’on fait là.

Il voulait lui couper la parole, lui dire que c’était bête d’avoir posé ça sur le tapis mais à mesure qu’ils traversaient le quartier, lui tirait sur la cigarette, il hochait la tête car il avait bien conscience de ce que « mieux que rien voulait dire. » S’ils s’étaient quittés en même temps il avait fini retardataire, autant que possible il s’était attardé sur la forme du dos de Junon quand elle s'enfonce dans sa démarche transparente de douceur, aujourd'hui elle était ponctuée de frémissements quasi invisibles pour Dexter.

Dexter restait à distance raisonnable, craignant que la réalité ne s’effrite, qu’elle disparaisse au tournant d’une allée, il avait beaucoup à dire - et dans sa tête l’avalanche était en train de faire s’effondrer les bases déjà fragilisées de son moral. -


mi amor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 987
- pseudo : menina
- id card : browning, lunaeye
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Sam 9 Mar - 18:05

Ses pupilles observent ses bottines qui foulent le bitume. Son corps imbibé d'alcool vacille de temps à autre. Sa démarche est peu assurée mais toujours aussi légère. Sa silhouette déjà fluette à l'époque se déplace avec désinvolture, délicatesse. Aujourd'hui la petite rachitique semble survoler le sol tant son poids frise la maigreur, un coup de vent paraît capable de la soulever. Elle n'ose pas engager un quelconque sujet de conversation, trop maladroite et gênée par cette retrouvaille qui chavire son cœur. Ils remontent les rues, empruntent diverses ruelles jusqu'à l'un des immeubles relativement délabrés. Elle inspire, un brin anxieuse à l'idée de l'inviter à rentrer dans son nid. Le grincement des marches est atténué par le bruit des voisins qui regardent trop fort la télé ou encore ceux qui augmentent le volume des enceintes pour animer leurs soirées. L'italienne insère les clés, ouvre la porte avec appréhension.

- Entre.

Elle s'enfonce dans son appartement miteux, dépose son sac-à-main sans prononcer le moindre mot. Le domicile austère détient une certaine flamme, les murs recouverts de photos. Les anniversaires d'Eli, les sorties en famille, les restaurants avec Dexter, l'avancement de la grossesse de Junon et tous les bons souvenirs. Coincée dans le spleen et la nostalgie elle n'a jamais été capable d'avancer. Ils sont ceux qui lui ont permis de se sentir vivante. Sans eux plus rien n'a de saveur, plus rien ne parvient à animer son cœur.

Junon se mord nerveusement les lèvres avant de dégainer une des bouteilles situées dans le placard. Elle rempli les verres sans demander l'avis de son invité, un geste devenu trop instinctif.

- Mh. J'espère que tu en voulais.

Elle s'éloigne pour rejoindre la salle de bain qu'elle verrouille. Elle planque la poudre et les abus, le myocarde qui s'emballe par le stress. Un coup d'eau sur son visage encore parsemé de sang séché, elle profite de cet isolement pour souffler, hallucinée et ne parvenant pas à réaliser qu'il est bel et bien là. Elle fini par le rejoindre, attrapant son verre qu'elle entame déjà avant de s'asseoir. Ses doigts tapotent la table basse trahissant sa gêne.

- Je, je ne sais pas quoi dire. Je n'étais pas préparée à ça, en fait je ne pensais pas te revoir.

@Dexter Rowe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter Rowe

- prayers : 29
- pseudo : igloveyou (agathe)
- multifaces : allison, cherryknot
- id card : taron egerton, igloveyou
- registration : 22/02/2019
- côté coeur : séparé, un deuxième battement de moins en moins audible

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp:

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Sam 9 Mar - 19:11

Le verre entre les mains, Dexter l’observe, elle s’agite, on dirait par moments une chauve-souris entrée par la fenêtre accidentellement qui se hâte entre le sol et le plafond, essaye de retrouver la sortie, de mauvais augure oui. La liqueur a une couleur bien plus chaude que leurs deux visages et il préfère la voir s’encastrer dans les murs, presque, se précipiter dans une autre pièce - Il n’est pas facilement perturbé d’habitude mais Junon est fébrile. -

Il pense que l’éloignement lui a donné une perspective trompeuse, qu’il a devant lui la même personne, simplement l’accoutumance n’est plus là, il n’a pas la liste des effets secondaires. Junon était énormément de choses pour Dexter mais personne ne pouvait nier que les traumatismes anesthésiaient et par automatisme de défense il se retrouvait parcouru de doutes et de questions. Il remettait ses souvenirs en jeu.

Dans l’appartement il remarque des détails - et beaucoup évoquent le passé. - Le pull sur le canapé a une couleur familière, il est usé et Dexter se souvient qu’elle le portait énormément, surtout il se souvient l’avoir retiré de ses épaules, tout ce qu’elle affiche de personnel il a préféré le cacher des regards curieux. Le sien l’était ou du moins, le sien associait si facilement - ce n’était pas leur chez eux mais si il se concentrait assez il pouvait les voir prendre la mesure du ventre de Junon avec un mètre-ruban.

Il se serait attendu à voir les tables couvertes d’argile et de papier journal, mais ce n’est pas le cas, d’ailleurs il ne trouve pas la machine - c’est comme si une partie de la vie de Junon était en veille. Et Dexter eh bien, il n’est pas sûr de pouvoir regarder exactement en face.
Junon ressort et bien qu’il distingue sa figure sous la lumière, il se trouve encore des excuses: Le travail, les insomnies, le corps en nage, les années. Il reste debout au début, un rire très pudique lui échappe.

« Si bien sûr, tu allais me revoir. » Il pose le verre sur un magasine traitant de l’artisanat. « Ma famille est ici, j’avais pas de raison de partir, Partir. » Il regarde Junon, non ce n’est pas la conversation rêvée, c’est juste ce qu’il faut. « Est-ce-que ça va? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 987
- pseudo : menina
- id card : browning, lunaeye
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Sam 9 Mar - 19:42

Une gorgée de travers lorsqu'il lui demande si elle va bien, elle tousse de surprise. Sa colonne se contracte, elle pose son verre sur le bois. Sa mine renfrognée peine à se faire camoufler tandis qu'un rire qui transpire la nervosité s'échappe de ses lèvres. Elle y coince une cigarette, toujours aussi silencieuse. Une puissante bouffée gonfle ses poumons, elle peine à se contenir. Sa question est dotée d'un certain culot. « J'ai l'air d'aller bien ? » pense-t-elle avec fureur. Elle décide de reprendre son verre pour engloutir l'alcool d'une unique traite, il faut qu'elle s'apaise.

- Oui ça va.

Le timbre sonne faux, Junon a toujours été une pitoyable menteuse. Sa voix tremble, ses joues s'empourprent et ses épaules s'affaissent. C'est toujours comme ça. Une vague de chaleur l'embrase, le cœur qui cogne avec douleur.

- Pourquoi tu me poses cette question ? Son regard se relève, elle ne lâche plus le sien. Tu es celui qui me connaît le plus, tu vois très bien que rien ne va. Tu n'as pas à me poser une question dont la réponse est évidente.

Elle bouillonne, se mord les joues pour ne pas exploser. Cela fait deux ans qu'elle est à fleur de peau, plongée dans les abysses. Elle pourrait se relever, notamment pour sa jolie Luna, mais elle plonge, s'engouffre un peu plus au fil des jours. La volonté n'est plus là, l'envie encore moins.

- Alors non ça ne va pas. Merde.

De nouveau sur ses jambes, elle décide de rapatrier la bouteille qu'elle pose près d'eux. Elle souffle, tente de ne pas s'emballer. Ses doigts trifouillent le tiroir de la table basse. Un joint parfaitement roulé se retrouve entre ses lèvres à défaut de pouvoir plonger son nez dans la poudre. Elle l'allume.

- Tu n'aurais jamais dû partir. Tu ne devais pas me laisser. Eli, puis toi. Comment pourrai-je aller bien ? C'est stupide. Tout s'est effondré, absolument tout. Les larmes ne pourront bientôt plus trouver refuge dans le coin de ses yeux. Je te déteste tu sais ? Je te déteste tellement.

Un second mensonge, jamais Ô grand jamais elle ne pourra haïr cet homme si particulier. Elle lui en veut, elle est détruite mais il n'est pas n'importe qui. Elle a longtemps rêvé de son retour, espérant qu'il fasse demi tour.

@Dexter Rowe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter Rowe

- prayers : 29
- pseudo : igloveyou (agathe)
- multifaces : allison, cherryknot
- id card : taron egerton, igloveyou
- registration : 22/02/2019
- côté coeur : séparé, un deuxième battement de moins en moins audible

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp:

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Sam 9 Mar - 20:46

« Je- J’sais pas peut-être parce que c’est comme ça qu’les gens communiquent? Ils sont pas cons s’ils posent cette question, ils la posent pour une bonne raison. »

Il a tort, tort sans doute de se draper d’humanité à ce moment précis, lui c’est une âme simple, foncièrement les tristesses peuvent passer sans lui faire trop de dommages, il ne s’emporte pas, ne parle pas au dessus de la personne en face pour se faire entendre. Sauf devant elle, l’impression d’être en sourdine lui retourne la tête, quand elle parle elle s’épuise.

Il lui suffirait de faire une liste de tous les dommages suite à l’incident. Ils ne pouvaient pas donner un nom à l’incident, ç’aurait été cruel gratuitement mais lui essayait de se débarrasser des noeuds faits à la gorge de Junon depuis le début. Personne ne pouvait forcer l’interruption du mutisme chez Junon, tout ce qu’elle traversait n’était en définitive que le résultat d’un malheur indescriptible au-delà de la chair mais inévitable.

Tout le monde passait par là à sa façon, si Dexter avait choisi de s’isoler, Junon avait trouvé une consolation autre. A mesure qu’elle parlait il se rendait bien compte de tous les détails, des fumées aux alcools, des silences aux balbutiements. Junon était méconnaissable, il se trouvait un nombre d’excuses incroyables pour ne pas le voir en face. Bientôt le revers de sa main dégageait une larme douloureuse qui allumait ses yeux de sanglots mais il ne lui restait que ça: des chagrins autorisés, seul moyen d’évacuer.

« Tu veux pas arrêter cinq secondes d’enchaîner tes merdes là? » Ils se fixent, il y a l’odeur du joint entre eux, Dexter reprend: « Pardon. » Les yeux de Dexter tombent il inspire, retire sa veste, la laisse tomber ailleurs, attrape le pull de Junon pour le regarder sous tous les angles, nerveux. « Y a beaucoup de choses que j’aurais jamais dû et tu le sais mais t’aurais fait quoi si on s’était vus plus tôt? Comment tu te sens ça vient pas de mon absence, non. »

Il n'y a que lui pour l'atteindre: « Tu es malade et personne n’y peut rien même pas toi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 987
- pseudo : menina
- id card : browning, lunaeye
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Sam 9 Mar - 21:24

Les mâchoires serrées tandis qu'elle prend l'impact de chacun de ses mots. Elle manque de glousser tant elle se sent soudainement oppressée. « Tu es malade » L'unique phrase qu'elle retient. Le corps figé, elle paraît désemparée. Il a raison, de toute évidence. L'entendre de sa bouche brise quelque chose en elle. Ses épaules frémissent, les larmes qui grimpent et s'écoulent.

- Tu ne m'apprends rien de nouveau mais je te remercie de me faire profiter de ta perspicacité.

Le whisky crame son œsophage, le second verre n'aura pas tenu longtemps. Elle se relève brusquement. La gorge serrée à l'agonie, la respiration qui s'emballe. Le visage décomposé, putain qu'elle a mal. Elle est malade, viciée jusqu'à la moelle, c'en est une certitude. Elle revoit la triste chambre dans laquelle elle s'est réveillée il y a quelques semaines, une équipe médicale à ses côtes. Et puis la déception dans les yeux de sa Luna. La dose de trop, la première overdose.

- Fais comme chez toi déclare-t-elle avec froideur, un bref coup d’œil en sa direction.

Elle quitte la pièce d'un pas rapide, regagnant sa chambre dont elle claque violemment la porte. Elle souffle, sanglote. Son corps se laisse tomber contre le parquet, à bout de force. Ses genoux se bloquent contre sa poitrine, les bras qui entourent ses maigres jambes. Elle voudrait hurler, évacuer sa douleur avec fougue et désespoir.

Elle rêvait de le retrouver comme si rien n'avait changé. Qu'ils retrouvent leur petite maison, qu'ils puissent voir leur fils s'épanouir et grandir auprès de ceux de son âge. Eli, cette merveille, sa réussite. Junon était une mère fabuleuse, aussi attentive qu'aimante. Une compagne parfaite, toujours prête à soutenir son bien-aimé. Un petit bout de femme extraordinaire grâce aux deux hommes de sa vie. Elle était si heureuse, si enjouée par la vie. Rien ne semblait pouvoir l'atteindre. Mais la perfection est éphémère, les bonnes choses ont une fin souvent dramatique et sa joie s'est envolé en même temps que ses amours. A quoi bon vivre sans eux ?

@Dexter Rowe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter Rowe

- prayers : 29
- pseudo : igloveyou (agathe)
- multifaces : allison, cherryknot
- id card : taron egerton, igloveyou
- registration : 22/02/2019
- côté coeur : séparé, un deuxième battement de moins en moins audible

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp:

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Sam 9 Mar - 23:20

« June! »

Le mur invisible se lève et Dexter se tient derrière. Il souffle et tout de suite il prend conscience de l’atmosphère, l’endroit est un autel, idéal pour veiller un mort. Il se plante là et espère se changer en quelqu’un d’autre, quelqu’un qui ne traverse pas ça, qui ne vient pas d’avoir cette discussion, puis il reprend. Il reprend et le cours se poursuit donc là où il pensait que tout se serait arrêté pourtant Junon est encore là, accessible s’il le souhaite. Il entend les bruits sourds éclatant sur les murs des voisins et quelques voix qui lui assurent que ça marche encore, que la machine humaine tourne.

Dexter est soulagé, l’expiration est remplie de trouille mais il s’affaire à mettre de l’ordre dans l’appartement - il se doute qu’il y a une intimité froissée par ses mouvements, il ne sait juste pas comment mettre le besoin sous silence. - Il regarde les photographies accrochées, il les connait par coeur, il pensait qu’à son âge on oubliait ces choses-là mais ce sont des images qui restent quand le déchirement s’opère. Etrangement il avait fait table rase d’un nombre incalculable de détails par chagrin mais tout ça, dans l’immobilité pouvait malgré tout être ravivé.

Il commençait simplement: mettait les verres dans le lavabo, jetait les mégots, essuyait la table, pliait les vêtements. Lui et le silence, une alliance parfaite, il allait plus en détail sur les factures sans les lire pour autant, s’attardait sur les couvertures des livres, trouvait une pudeur déconcertante à tomber sur les croquis de Junon. Ensuite il tombait sur la première bouteille, abandonnée sur le canapé. L’expression de Dexter est incrédule, puis il se précipite, l’attrape, la vide dans l’évier, ouvre les placards en trouve davantage, se débarrasse du liquide furieux tout autant. Il fait le tour de l’appartement en évitant la chambre de Junon, comme ça jusqu’à ce qu’il arrive dans la salle de bain, qu’il ouvre les placards pour ne rien trouver enfin, rien.

Rien si ce n’est une cuillère, un briquet, des flacons à moitié vide, une négligence, en soi, si ça se trouve pas grand chose. Pas grand chose, Dexter.

« Merde, merde, merde, merde! »

mi amor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 987
- pseudo : menina
- id card : browning, lunaeye
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   Sam 9 Mar - 23:51

Cloîtrée entre les quatre murs de sa chambre, son esprit s'égare. Quel échec d'être dans un tel état. Elle s'est ruinée, maltraitant son corps maigrichon avec les poisons qu'elle ingère. Elle calme ses larmes passant un revers de main sur ses joues imbibées. « Merde, merde, merde, merde ! » Ses sourcils se froncent, ses yeux se plissent. L'italienne se relève douloureusement, s'aidant de ses mains en agrippant le coin du lit. Elle veille à ne pas faire grincer la porte, s'approchant à pas feutré.

- Qu'est-ce que tu fais ?

Elle pourrait s'offusquer, s'égosiller une nouvelle fois, mais elle reste calme, presque impassible malgré l'anxiété qui grimpe. Ses bras se croisent tandis qu'elle s'adosse contre le mur. Elle n'est pas sotte, elle sait très bien ce qu'il cherche. Elle ne lui en veut pas, pas plus que ça. Un long soupir, la brune décide de saisir la main de son amour. Elle le conduit jusqu'à la commode en bois trônant contre l'un des murs du salon.

- Je n'ai jamais aimé te cacher quoi que ce soit.

Junon plisse ses genoux osseux, tirant le dernier tiroir. Elle soulève les relevés bancaires et embarque son « nécessaire de survie » comme elle aime l'appeler. Les sachets de poudre, les seringues, l’élastique qui lui servait de garrot lorsqu'elle s'injectait encore l'héroïne se retrouvent sur la table basse.

- Tu sais le plus important maintenant.

Elle tourne les talons, prête à se servir un verre. Les bouteilles vides lui hérisse le poil. Elle n'ose pas faire la moindre remarque, inutile d’aggraver son cas déjà au plus bas.


mi amor:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: the promise you made (dexter)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the promise you made (dexter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» I made a promise for a change, a revolution in the night. | Joy
» ❝ A la fin de l'été... ❞ DEXTER
» Made in Asia 8 - Bruxelles
» what didn't kill us made us stronger.
» "There's Mistakes that I made, but I made them on my Way..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - southwatosa-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.



les petits nouveaux
Venez pour leur faire triomphe, les accueillir, les chouchouter ! Bienvenue chez vous.