AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 the fine art of being awkward as fuck / allie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Løne Serritzlew

- prayers : 1614
- pseudo : justibanana.
- multifaces : luna la licorne, will le politicien idiot, julian le sexy docteur.
- id card : alexis ren + MEG' (avatar, gif), BLUECOMET(SIGNATURE).
- registration : 04/06/2018
- côté coeur : you always go back to him.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: alekseï, connor, matthew, auden, ivy day, king, Serena (UC).

MessageSujet: the fine art of being awkward as fuck / allie   Dim 27 Jan - 18:11



- the fine art of being awkward as fuck -

allie&løne | (gif©Tumblr)

Entre voisins, soit on s'évite, soit on joue au fake friends qui se sourit et courent pour si leur vie en dépendait dans les couloirs pour éviter les gens de notre pallier. Soit, on est un peu naïf comme toi et on choisit de côtoyer nos voisins. Alekseï n'avait pas été une déception, un gentil damoiseau qui rendait tes nuits d'insomniaque plus douce. Même poétique parfois.  Un des rares hommes qui ne cherchait pas à mettre sa main sous ton tutu. We never know. Tu veux pas avoir le jugement facile. Tu lui laisse sa chance et pour le moment il ne t'a pas déçu entant que voisin ou ami.
Allison pardon. Oups. Tu as commencé par la croiser avec Aleksei quand ils revenaient du boulot ensemble. Puis, certaines conversations généralement brèves auraient pu pointer vers une belle histoire entre vous. Une blonde et une brunette, ça fait toujours des beaux duos qu'on dit. Toi, t'es perdu le jour sur tes pointes de ballerine et le soir dans tes cauchemars. Résidus du braquage qui a frapper la ville, mais qui semble avoir été oublié par tout le monde sauf toi. Toi, tu l'entends encore le fusil et parfois dans la noirceur tu vois ton père tenir l'arme. Voilà pourquoi tu préfères garder les yeux ouvert. Tout le temps. Trop longtemps.
Une nuit seule avec le web, tu vagabondais de site en site. Cherchant à garder tes paupières grandes ouvertes. Ennuyée, tu as finis sur des sites qu'on ne mentionne pas à des enfants de moins de dix-huit ans. La chevelure, tu l'as vite associée à ta voisine et finalement c'est la voix d'Allison qui l'a démasqué. Merde. On peut pas effacer les souvenirs. Tu peux pas t'arranger les yeux, ça serait pas subtile et tu serais brise avec tes images mentales qui te font peur.
Là, il est presque six heures du matin. C'est pas la première fois que tu termines sous la couette de Alekseï parce qu'il t'a encore trouvé à jouer à la sans-abri alors que tu es pleine au as. Il est gentil et écoute le silence qui t'habite trop souvent. Parfois les balades nocturnes terminent chez toi, mais là c'est chez lui que vous avez finis. Chez elle donc. Tu sors du lit le plus doucement possible pour pas réveiller ton bon ami. Tu décides de garder la veste qu'il t'a prêter pour dormir au haut, tu lui remettrais plus tard. Tu crois que tu peux l'éviter la jolie Allie. Tu connais ton visage. Tu es pas très douée pour mentir. Pour cacher la gène. Rendu à la porte de l'appartement. Il te reste plus qu'à faire trois pas pour te rendre chez toi. Tu tournes la poignée. Soulagée trop vite, c'est face à face avec ta voisine que tu termines. Elle rentre alors que tu fuis. C'est pas ce que tu t'imagines. Tu fais pas référence à the walk of shame. Tu la fuis alors techniquement tu as raison. Si elle s'imagine que tu quitter ton beau colocataire après une partie de jambe en l'air. Elle se trompe et ça t'arrange.
@Allison Holland

_________________
Roses are red. I have a phone. nobody text me. forever alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la cerise sur le gâteau
Allison Holland

- prayers : 492
- pseudo : stranger things (agathe)
- id card : nicola peltz, siren charms
- registration : 17/07/2018
- côté coeur : l'amante idéale

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: sam, aleks+sam, king, lo'

MessageSujet: Re: the fine art of being awkward as fuck / allie   Lun 28 Jan - 21:17

« Qu’est-ce-que j’imagine? » La cuillère est couverte de buée, Allison rigole doucement avant de la planter dans son pot de crème glacée. Elles sont presque dans le noir vu l’heure, puis doucement la serveuse revient sur le canapé vide, sur la télé dont le carré brillant remue derrière les voix faibles du volume baissé. Pas besoin d’être un génie en maths pour faire le calcul. « Tu sais… » chuchote Allison, le pot lui fait remuer les doigts sous le contact glacial. « …Al' a tout pour lui donc. » Elle s’incline légèrement, ravalant un rire qui cherche à s'échapper, fugueur, comme Allison, comme Løne.
Le manque de sommeil lui courait sur les épaules, elle fixait un point derrière Løne, se perdait entre les cascades brunes de celle qui se faisait discrète, silencieuse, presque trop pour qu’Allison suive la ligne entre leurs quatre yeux. « Tu l’aimes? » La question flotte dans l’air une seconde. « Non attends, c’est pas ce que j'voulais demander en fait. Il est comment? Il est doué hein? »
Holland était une bavarde quand elle était prise de fatigue, incapable de garder ses longs monologues pour plus tard, elle les déballait sans retenue, c’était sa façon de décuver en somme, elles se tenaient devant la porte. Les filles formaient une drôle de paire, le genre que l’on porte trop souvent sans savoir pourquoi, peut-être parce que c’est comfortable ou que notre père nous les a offertes le jour de notre vingt et unième anniversaire, dans tous les cas, on ne les jetterait pour rien au monde. Allison se dégagea du passage pour lui laisser une porte de sortie, dans le sens propre du terme. Elle pointa le couloir avec sa cuillère puisque le jour pointait dans l’entrebâillement, une façon de lui dire: Pas de jugement, elle croisait presque les doigts derrière son dos, prête à en découdre avec son colocataire le lendemain. Puis le moulin à paroles qu’elle était se remit à tourner, automatiquement: « …C’est un gars super gentil, Morgan. Au début il a une tête de bulldog... c'est vrai. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Løne Serritzlew

- prayers : 1614
- pseudo : justibanana.
- multifaces : luna la licorne, will le politicien idiot, julian le sexy docteur.
- id card : alexis ren + MEG' (avatar, gif), BLUECOMET(SIGNATURE).
- registration : 04/06/2018
- côté coeur : you always go back to him.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: alekseï, connor, matthew, auden, ivy day, king, Serena (UC).

MessageSujet: Re: the fine art of being awkward as fuck / allie   Ven 1 Fév - 14:20

Juste en regardant tes accoutrements, on sait que tu es à l'aise avec ton physique. Tu as trop longtemps pris plaisir à le mettre en valeur. Tu cherchais peut-être l'attention de quelqu'un de la mauvaise façon ou alors tu portais simplement ce qui te plait. Tout ça pour dire que tu ne laisses pas toujours tout pour l'imagination. La majorité du bloc appartement t'a surement pratiquement vu nue et ça ne t'a jamais déranger de voir les têtes se tourner à ton passage. Des dames outrées par tes habits, des hommes qui ont bien le droit de regarder après tout tu le demandes presque. Tu viens de vivre une année haute en couleurs. Toi qui voulait se faire voir avant cherche peut-être un peu plus à disparaitre. Cachée sous les chandails trop grand de ton coloc plus souvent qu'autre chose, tu utilises l'hiver comme prétexte pour camoufler tes courbes que certains trouvent jolies. Que tu trouves souvent de trop. Tu étais donc camouflée ce matin, dans des vêtements qui te permettent habituellement de disparaitre, mais Allie t'avait vu et semblait curieuse. C'est vrai que tu as commencé la discussion avec la pire des phrases. Tu l'imaginais rigoler à l'idée que la voisine et son coloc fricote et qu'elle te laisserait partir. Mais elle est là, avec de la glace à te demander si tu l'aimes. Tu prends ton souffle pour lui répondre qu'elle coupe reformule sa question. Eh merde que tu penses. C'était plus facile de se sortir d'ici en parlant de sentiments que d'inventer une aventure entre vous. Perdue entre ton égo et tes valeurs. Tu mens pour ne pas lui faire savoir que tes nuits sont hantées par des craintes que Alek t'aide à oublier ou tu lui avoues que votre relation n'a rien de sexuelle. Umm. Elle venait aussi d'installer une crainte en toi. Tu n'avais jamais pensé à la possibilité de t'attacher comme ça à ton voisin. Ton coeur fonctionne trop mal pour aimer quelqu'un à la hauteur de ses attentes. Demandez à King, il vous donnera au moins douze raison de pas s'attacher à la ballerine que tu deviens une fois le soleil levé.
Tu savais plus parler ce matin, fixant une seconde la porte de chambre de ton ami endormi, tu ne veux pas utiliser des mots qui pourraient le blesser. Tu aimes surement déjà trop ce Morgan, mais tu ne penses jamais à ce genre de détail. Généralement c'est au moment où tu te mets à réfléchir que tu gâches tout dans tes relations. Il a jamais eu une tête de bulldog en ma compagnie. Répondant pas du tout à sa question, mais tes joues qui deviennent écarlates démontre peut-être l'angoisse que tu aurais à devoir décrire ce que vous faites sous la couette alors qu'en faites c'est parce que tu es la pire menteuse et que les simples préparatifs vers un mensonge se peinturent sur tes joues blanches.
Tu vas me dire que vous avez jamais coucher ensemble? Détourner la conversation vers elle. Meilleur plan. Pas que tu croyais que c'était ton genre ou pas. Tu voulais vraiment juste qu'elle oublie que tu étais en mission de fuite. Tu regardes l'heure sur ton téléphone, ton horaire est bien chargée à la minute près, mais tu avais encore du temps. Bientôt, tu remettrais tes cheveux dans un chignon classique, tu enfilerais des collants et retrouverait la seule partie de toi sur laquelle tu ne doutes pas.  
Son colocataire et toi parliez de beaucoup de chose, mais pas de vos sentiments. Peut-être étiez vous tous les deux trop perdu dans ce monde pour traduire ce que vous coeurs cris. Vous comblez un silence ou un vide que tu ne savais décrire. Rien à voir avec une aventure ou une relation bien compliquée. Vous étiez là un pour l'autre et ça faisait du bien à ton âme.
@Allison Holland

_________________
Roses are red. I have a phone. nobody text me. forever alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la cerise sur le gâteau
Allison Holland

- prayers : 492
- pseudo : stranger things (agathe)
- id card : nicola peltz, siren charms
- registration : 17/07/2018
- côté coeur : l'amante idéale

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: sam, aleks+sam, king, lo'

MessageSujet: Re: the fine art of being awkward as fuck / allie   Sam 2 Fév - 14:45

Vaguement l’image d’Alekseï Morgan au bout d’une laisse lui traverse l’esprit, elle mettra ça sur le compte de la fatigue, revenant au décor sombre de l’appartement. Il continue de voir aller et venir à toute heure du jour ou de la nuit, les mousquetaires multipliés à la manière de Mogwaïs comme s’il ne pouvait plus rien faire pour réfréner ce rythme saccadé - autant qu’un battement de coeur après une course, autant que les discussion qu’avait Allison quand elle avait réussi à mettre la main sur un verre ou deux pendant le service. - Quand elle revenait « chez eux » le plus impressionnant était sans doute la berceuse des quelques pas sur le parquet, les semi-étrangères à la langue habile comme Løne Serrtizlew au milieu du salon, aussi.

Les paupières d’Allison eurent l’air de couler vers le sol, elle ne répondit pas tout de suite. D’abord elle ne savait pas trop quoi dire, si elle était honnête, la distance était le meilleur des moyens de la tenir hors du lit de quelqu’un, elle était très charnelle, très désintéressée quand il ne s’agissait pas de bras et de mains mêlés, et de soupirs. Ce genre de choses, les discussions, mais surtout les mauvais badinages, elle s’en lassait vite. Si elle devait parler d’Alekseï, elle devait aussi faire remonter les vieux démons et dans ces quelques confidences face à face avec la voisine elle ne se sentait pas de trahir ce qu’elle entretenait sagement avec Alekseï. Appelez ça de la confiance ou de la décence humaine, Allison, cela lui importait peu, surtout le mot que l’on mettait sur les choses, et particulièrement sur les relations.

Elle voulait jouer le jeu cependant, Løne était douée, sa main était bonne, elle avait fait tapis histoire de rester en sécurité aussi: Elles avaient ça en commun alors. Elle haussait les épaules. « Je l’ai pas vu en vrai avant de débarquer en ville. Je le connais d’internet. » Elle plantait mollement la cuillère dans le pot de glace, elle poursuivait: « Si tu veux mon avis… » Allison souriait, elle aurait donné son avis qu’on le veuille ou non « …Lui c’est le petit copain idéal, disons ça comme ça. » La crème glacée lui chauffait l’intérieur de la bouche, partout ailleurs elle frissonnait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Løne Serritzlew

- prayers : 1614
- pseudo : justibanana.
- multifaces : luna la licorne, will le politicien idiot, julian le sexy docteur.
- id card : alexis ren + MEG' (avatar, gif), BLUECOMET(SIGNATURE).
- registration : 04/06/2018
- côté coeur : you always go back to him.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: alekseï, connor, matthew, auden, ivy day, king, Serena (UC).

MessageSujet: Re: the fine art of being awkward as fuck / allie   Mar 5 Fév - 14:03

Internet. Un sujet qui fait rougir tes joue si blanche à cause de l'hiver. Imaginer Alek devant les image que tu as croisé de donne même envie de rire. Un rictus sur les lèvres, tu inspires profondément. Tu peux pas laisser voir à Allie que toi aussi tu la connais d'internet maintenant. D'un application de rencontre? Tu joues peut-être la jalouse, comme si tu avais droit de l'être, mais tu essaies surtout d'avoir l'air naïve. De ne pas savoir comment elle paie pour cette appartement. Tu veux aussi oublié les images d'elle qui te revienne. Pas qu'elle est pas attirante Allie, mais tu veux pas la voir comme ça. Sans son consentement en plus.
Tu es un peu surprise que la conversation en arrive là. Allison et toi, vous faites les boutiques ensembles. Si vous parlez garçons, vous parlez d'hommes que l'autre ne connaissiez pas ou les objectivait dans les allées des magasins comme on a dû faire la même chose avec vous milles et une fois. Certains diront que tu le cherches puisque tu t'habilles de façon provocantes. Peut-être que c'est vrai. Peut-être que tu aimes simplement t'amuser avec des vêtements trop petits selon tes parents. Peu de personnes te connaissent assez pour savoir qu'est-ce qui se cache derrière ta façade poupée barbie. Alek est une des exceptions. C'est naturel entre vous. Peut-être qu'il est le copain idéal. Tu sais même qu'elle a raison. Mais toi. Pas moi. Moi, j'sais même pas comment être une bonne amie la moitié du temps. Tu sais comment faire chier. Tu sais comment être loyale avec quelques personnes. Quand tu t'attaches tu as le coeur sur la main, mais depuis un moment c'est difficile de laisser qui conque entrer. On t'a peut-être trop déçu. Il mérite une fille qui vient avec pas trop de problème. Toi. You're a mess. Il le sait et il te fuit pourtant pas. C'était peut-être pour ça qu'il avait pas chercher à te toucher encore. Il s'avait que tu fallait pas la peine. Que tu étais un peu vide derrière ta longue tignasse. Que tu laisses personne t'aimer parce que tu sais pas comment leur rendre l'appareil. Tu finis par t'asseoir dans le canapé. Faut pas que tu es l'air de trop vouloir fuir, elle se posera des question.  On se tient compagnie c'est tout. Tu veux pas en dire plus. Elle croirait pas de toute façon que vous vous endormiez sur des dessins animés ensemble. C'est trop simple pour être vrai et pourtant c'est souvent que tu venais faire après l'avoir ennuyez sur sa route de retour du travail.
@Allison Holland

_________________
Roses are red. I have a phone. nobody text me. forever alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la cerise sur le gâteau
Allison Holland

- prayers : 492
- pseudo : stranger things (agathe)
- id card : nicola peltz, siren charms
- registration : 17/07/2018
- côté coeur : l'amante idéale

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: sam, aleks+sam, king, lo'

MessageSujet: Re: the fine art of being awkward as fuck / allie   Jeu 7 Fév - 1:24

La cuillère balance, Allison passe la langue sur le dessus de sa bouche, gardant le sourire le plus loin possible, dans l’appartement désert il ne percerait pas le sommeil installé de toute façon mais la môme en elle remuait: « Non… J’étais… hm, j’étais proche de sa copine. » Dehors le bleu fondait dans le décor, avalait les immeubles, Allison soupira un moment, elle ne pensait pas que ce serait le soir des révélations. D’habitude elles se parlaient de derrière un rideau, le rire coulait sur le tissu, elles jaugeaient les contours des garçons, parfois Allison se perdait dans les courbes d’une fille, bref, elles faisaient ce qui allait avec leur âge. Tous les drames auxquels la serveuse avait échappé en prenant la route étaient rangés depuis, poussés sous les lits de sa famille comme de la poussière… et d’autres lui poignardaient encore l’esprit, de temps en temps. Elle soupire: « Tu sais, t’es plutôt décente comme personne. En fait t’es vraiment très décente. » Allison fit une grimace parce qu’elle avait gobé trop de glace en une fois, le rouge irradiait sur ses joues. « Et parfois ça fait du bien de pas être seul. »

Alors compagnie ou pas, elle imagine qu’ils prennent la bonne direction, elle n’a pas tant vu le sourire d’Alekseï en vrai pour l’instant, il devrait arrêter d’être constellé de plaies et de bleus, c’est tout ce qu’elle lui souhaitait. « Mais quelque chose me dit que tu détournes le sujet. » Allison a enchaîné les heures de sommeil loupées, elle sait, Løne est une des silhouettes à la sortie du bar tenant compagnie au gosse cabossé, elle n’en doute pas une seconde, c’est une belle image, pas vrai? Elle poursuit, elle veut bien lui accorder le détour parce qu’elle doit se l’avouer, quelques secondes elle s’est dit que la danseuse était une bonne épaule, que n’importe qui pourrait s’y appuyer, elle a vite chassé la pensée vivace, l’a avalée tout rond comme le sucre de la crème glacée sur sa langue. « …Quand j’étais au lycée, j’ai rencontré cette fille en ligne, elle savait bien parler, elle était… ah elle était sacrément bonne à ça. Je suis devenue proche d’elle, je voulais être avec elle, j’allais finir les cours, on allait se barrer… Tu vois ces belles conneries? Je reçois un message… c’est un gars, avec une photo du Roi Lion, dans le profil, Alex, ou Aleks, je sais pas, il dit qu'il s'appelle. Il me dit: Salut, je suis désolé de te surprendre comme ça…. C’était le copain de la fille, la fille qui m’appelait sa copine. En fait elle avait eu une relation avec nous deux en même temps, lui en personne, moi par messages. C'est triste mais je le vivais pas mieux que lui. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Løne Serritzlew

- prayers : 1614
- pseudo : justibanana.
- multifaces : luna la licorne, will le politicien idiot, julian le sexy docteur.
- id card : alexis ren + MEG' (avatar, gif), BLUECOMET(SIGNATURE).
- registration : 04/06/2018
- côté coeur : you always go back to him.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: alekseï, connor, matthew, auden, ivy day, king, Serena (UC).

MessageSujet: Re: the fine art of being awkward as fuck / allie   Mar 12 Fév - 19:54

Décente, tu dois bien être la première à utiliser ce mot là pour me décrire. Tu croises les bras adossée au murs maintenant. Alli, si elle est un peu comme toi, elle sait ce que c’est de se cacher derrière des petites tenues. C’est facile de faire oublier au monde entier qui tu es si tu leur montre ce qu’ils veulent voir. Ou plutôt ce que tu veux montrer. Tes parents n’ont jamais rien vu de plus que ton indécence parce que c’était plus facile pour toi de les laisser critiquer tes accoutrements que ta propre personne. Et les hommes. Tss. C’est facile de les faire croire ce que tu veux quand tes vêtements leur promettent quelque chose qu’ils auront que si ça te chante.
Alli avait trouvé les mots juste. Ne pas être seul, ça fait un bien fou. La solitude, tu l’évites comme la peste. Elle te rappelle des souvenirs que tu mentionnes jamais ou presque pas. Des cauchemars qui ont un jour été bien vrai. Alek, il remplit tes nuits trop sombre d’étoile qu’il ne sait même pas avoir dans les yeux. Son côté protecteur t’apaise peut-être. Ou c’est simplement ce besoin de compagnie qui vous rassemble. Tu le comprends quand même. Dans sons silence, tu as entendu ses cris de détresse et avec ses cartoons et la fumée de ses cigarettes ils comblent ce vide qui te fait trop mal. Puis, elle te comprenait quand même bien pour une simple voisine. Elle comprenait que tu changeais volontairement de sujet. Parler d’Alek ne te gênait pas. Tu étais confortable autour de lui. Tu inventais une gêne de gamine. Tu voulais pas qu’elle voit que c’est elle et son gagne-pain qui te gênent. Tu peux parler facilement des hommes avec qui tu passes tes nuits. Que ce soit devant Netflix ou sous les draps. Mais lui avouer que tu as vu une partie d’elle qu’elle ne dévoile pas à tout le monde t’embête. Comme si tu avais lu son journal intime. Une grande partie de toi est cachée derrière une image. Tu es chanceuse, une fille à papa à qui on donne tout ce qu’elle désire. Tu pouvais pas juger ses choix, jamais tu as dû t’inquiéter de l’argent.
Son récit ne te surprend pas. Tu as connu une relation à distance. On s’attache facilement à des mots. Sans la voix, on peut interpréter les messages comme on veut. On peut voir une histoire d’amour alors que le messager ne fait que s’amuser. On peut voir de la rigolade alors que de l’autre côté la personne est très sérieuse. J’espère que vous parlez plus à cette conasse. Lone l’indécente refaisait surface. Alekseï est devenu un de tes proches. Et tu deviens surement protectrice aussi facilement que lui. Sauf que toi, tu utilises tes mots. Allison pouvait surement entendre que tu en voulait sincèrement à cette inconnue. Dans sa situation, tu aurais voulu tuer. C’est pour ça que l’amour
ça craint. Être en couple, ça fait que poser des problèmes.
Voilà que tu donnais des conseils horrible pour les fanatiques de la Saint-Valentin. Tu as été déçu par tellement de personne alors aujourd’hui tu laisses personne avoir cette chance. Refusant de t’attacher de la sorte. Je t’ai vu en ligne. Tu dévoiles ton secret après un long silence. Tu cherchais pas d’embrouille. Tu en parlerais plus jamais si c’est ce qu’elle voulait. Tu ne voyais juste très mal faire l’hypocrite encore longtemps. Ton visage est trop expressif, il dévoile tout de toute façon.
@Allison Holland

_________________
Roses are red. I have a phone. nobody text me. forever alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la cerise sur le gâteau
Allison Holland

- prayers : 492
- pseudo : stranger things (agathe)
- id card : nicola peltz, siren charms
- registration : 17/07/2018
- côté coeur : l'amante idéale

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: sam, aleks+sam, king, lo'

MessageSujet: Re: the fine art of being awkward as fuck / allie   Sam 16 Fév - 17:14

« Tu m’as vue en ligne? » Elle répète. Dans la bouche de Løne ça sonnait tellement comme un drame elle ne pouvait pas s’empêcher de prendre ce ton qui allait avec l’heure et l’ensemble de la pièce couverte d’un bleu calme. Donc elle parlait doucement, elle tenait encore sa satanée cuillère. Elle s’était mise à piétiner la crème glacée avec, les dialogues qui en disaient trop la mettaient dans cet état que ce soit dans la vraie vie ou dans un scénario mal tissé par les producteurs frustrés d’une série à succès. D’abord elles restèrent plantées dans leur entrée. « Ok. » Elle ponctuait l’échange, elle pensait que ça crèverait un peu l’abcès mais c’était dur à évaluer. Løne commençait à se dévoiler, elle avait plusieurs couches au niveau des strates sentimentales maintenant, elle n’allait pas disparaître, et autant qu’on aimait l’imaginer Allison n’était pas une meurtrière. En un sens Allison aurait compris que l’étudiante se mette à coulisser vers le creux de la porte mais la conversation ne s’était pas finie après cette phrase, elle le remarquait seulement après quelques secondes de remise en question. La glace commence sérieusement à fondre mais Allison poursuit: « Ça pose problème? »

Rien d’agressif là-dedans juste une demande très sérieuse. Allison avait pesé le pour et le contre, il ne lui fallait pas longtemps à la gamine fugitive, elle savait créer des problèmes. Le désordre s’était installé dans les yeux de la ballerine et Allison n’avait pas la patience de la voir tourner dans l’espace de l’appartement les prochains jours en se heurtant aux murs. C’est très simple; à choisir entre devenir son amie et éviter les complications elle préférait la deuxième option. Allison ne tenait vraiment pas à laisser d’autres cadavres émotionnels derrière elle, il y en avait déjà assez comme ça et cette fois-ci elle ne pouvait même pas tailler la route et dire bye-bye. « Crois-moi pas besoin d’un couple pour se foutre dans la merde. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: the fine art of being awkward as fuck / allie   

Revenir en haut Aller en bas
 
the fine art of being awkward as fuck / allie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allie Léna Williams essaye d'être sociable.
» 08. This is awkward.
» {fini} I've been doing just fine - Kiran ft. Haileen
» Allie Hamilton
» la frontière entre l'amour et la haine est aussi fine que celle entre la terre et le ciel — femme de femme only ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - westwatosa :: baraboo-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.



les petits nouveaux
Venez pour leur faire triomphe, les accueillir, les chouchouter ! Bienvenue chez vous.