AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.

Partagez

(kingson) beautiful, dirty, rich

Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich EmptyDim 27 Jan - 15:53

Le rire de Kingsley Delarosa éclatait dans la pièce commune pendant qu’Allison nouait ses cheveux soigneusement, une partie de son charme, le perfectionnisme, même s’il lui faisait défaut depuis quelque jours. Elle pouvait se chercher des excuses, elle ne les trouverait pas, puisqu’elle commençait à se laisser distraire par ces oiseaux bavards qui lui servaient d’amis. Parfois fronçant un sourcil elle prenait une grande inspiration, histoire de ne pas révéler l’objet de discorde: Ses disons, tendinites sociales, le petit bourdonnement comme celui de la radio dans la cuisine où des amis de longue date étaient attablés, le bourdonnement envahissant sa tête dès qu’elle se mettait à réfléchir à la situation. Difficile de déterminer à la longue qui vivait dans cet appartement, qui comptait y rester et qui pouvait potentiellement y mourir.

D’accord, il avait peut être toutes les raisons de faire ce qu’il avait fait, c’était son travail, elle avait le sien. Allison se décidait à dresser une liste de pours et de contres, elle ne savait pas ce qui irait où, comment, tout ce dont elle était sûre c’est que d’ici trente secondes elle arrêterait de compter les points pour lui. Garder la face, voilà ce qu’elle aurait dû se dire avant d’ouvrir la porte de son sanctuaire pour pénétrer dans le salon.

pros
He has a decent haircut
He did add fifty dollars to the bid when that creep stalked me
His pet is a rooster
Doesn’t smell too bad
Rich
Good writer
Okay friend


cons
He’s a dick
A huge one (IS not HAS)
Talks to much
Traitor
Overall a dick


Le destin jouait-il à pile ou face aujourd’hui? D’où le fait qu’ils ne soient que tous les deux? Les épices lui piquaient le nez, elle sentait les odeurs de cuisson, balayait ses cheveux clairs derrière son épaule pour mieux faire son entrée. Elle s'était installée sur la chaise d'en face, la tête posée entre les mains.
« Salut Delarosa, t’as l’air de te régaler! »

Il mangeait des tacos. Vous savez, si elle n’avait pas abandonné sa liste en plein milieu, elle aurait sans doute donné un point à Kingsley pour l’amour qu’il portait à sa culture d’adoption. C’était la dernière pensé qui avait traversé de bout en bout son cerveau avant qu’elle ne plonge la main dans le plat sacré de King pour écraser la garniture sur sa figure avec toute la volonté du monde. « C’est pas trop épicé, ça va? »


bjr:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: Re: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich EmptyMer 6 Fév - 5:39


taco 'bout it
C’était une bonne journée.

Kingsley était seul à l’appartement pour la première fois depuis des lustres. Il allait pouvoir écrire. Il allait pouvoir écouter de la musique sans écouteurs. Il allait - enfin - pouvoir sortir la viande à tacos, toute préparée par sa maman pour son fils favori, qu’il cachait de ses colocataires depuis la veille.

Le plan était simple. Premièrement, il allait préparer tous les éléments, foutre au micro ondes ce qui devait être réchauffé et scroller sur tumblr en attendant que ça sonne. Après quelques reblogs, il aurait simplement à tout assembler, noyer le tout de salsa et bam. Crounch. Orgasme buccal.

He could not wait.

Malgré ses mains tremblantes d’excitation et le manque d’expérience en cuisine, Kingsley réussi les premières étapes sans accroc. Laitue, COUPÉE. fromage, R PÉ. Micro-ondes, PARTI. BAM BITCHES.

Le niveau de difficulté augmenta cependant assez rapidement, quand il ouvrit son téléphone, et tumblr. La putain d’application avait encore changé. Les couleurs n’étaient plus du tout les mêmes, et étaient soudainement beaucoup trop contrastées, blessant les yeux du petit pseudo mexicain - Il se préparait à faire un long billet se plaignant des modifications comme la plus part des utilisateurs semblaient le faire, mais oublia plutôt rapidement l’idée, en voyant un nouveau selfie de Zendaya sur son dashboard. King était prêt à accepter de souffrir pour des jolies filles et des memes. Il lika quelques trucs, pouffa de rire à vieux vine qu’il avait oublié et

BIPPPP

La voix de Dieu. L’odeur des tacos. Il salivait déjà, priant pour que le ratio viande/fromage soit parfait.

Mentalement, il fit une petite prière à tous les dieux auxquels le petit pouvait penser. Son contenu restera secret, trop personnel pour être divulgué dans ces écrits. Disons simplement que le mot tortilla fut utilisé à plusieurs reprises.

Rapidement, il fit son assemblage. Deux tacos parfait, et un troisième, le taco surprise, dont il nierait l’existence de peur d’avoir l’air d’un gros gourmand. Il avala le premier en deux bouchés, ayant perdu le contrôle sur son propre corps, trop excité pour se retenir.  Une expérience religieuse, coupée court par sa déglutition prématurée.

Son coeur battait fort, parce qu’il aimait les tacos, mais aussi parce qu’il allait se donner une attaque en mangeant si vite, quand Alli fit son entrée dans la pièce. Trop pris par son expérience, il ne la salua pas de vive voix, préférant un simple hochement de tête, avant de reprendre son souffle, et d’attraper sa prochaine clef vers le paradis.

Ce tacos là était spécial.

C’était un prototype, une nouvelle tentative de Delarosa de trouver le sens de la vie : un tacos souple entourant un tacos à coquille croquante. DU GÉNIE.

Du génie qui vint s’écraser dans sa face, poussé par une vilaine Allison.

HEy.


Il se leva d’un bond, surpris, trop surpris pour comprendre ce qui se passait.

La salsa était froide sur sa peau, mais les épices lui brûlaient les yeux.

¡¿Qué carajo?!” Il passa une main rapide sur son visage,  les yeux noirs (ou plutôt rouges), mouillés, incertain de s’il allait pleurer de douleur ou endeuillé par la perte de son tacos du milieu.




Dernière édition par Kingsley Delarosa le Lun 18 Fév - 3:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: Re: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich EmptyDim 10 Fév - 14:31

C'était une bonne journée.

Elle allait s'asseoir là où personne n'aurait laissé le cadavre d'une pizza, ouvrir son vieil ordinateur ronronnant en chat obèse, surfer sur les mauvais sites pour trouver les bonnes personnes et se faire le double de ce que lui proposait son boss misogyne. Maintenant soyons honnêtes elle ne comptait pas abandonner le job, il était bien trop à sa merci, il l'écoutait certes à demi-oreille mais il ne se passait plus d'elle la plupart des soirs. Dans le pire des cas il y aurait Alekseï. Et si elle ne voulait pas mettre de pression sur le dos d'Alekseï elle pourrait demander à la police?

Oh non, il valait mieux qu'elle se tienne éloignée des uniformes bleu-roi, ça c'était une mauvaise idée.

Allison avait un plan et c'était de continuer à faire ce qu'elle faisait un moment en attendant de se faire un petit nom, ensuite elle pourrait se mettre à être plus sage, à se limiter au gaming suggestif, c'était à la mode et Allison était suffisamment l'esclave d'internet comme ça, elle avait songé à un contrat avec Por**hub, elle n'allait pas mentir.

"Tu veux de l'eau?" Lâcha-t-elle très franchement mais les traits décomposés d'excès. "Tu sais quand tu te mets sur un des ordis tu devrais vraiment songer à désactiver le cloud que je voie pas les restes de ton travail à moitié annoté par un de tes collaborateurs pervers, surtout quand l'histoire en question ressemble étrangement à la mienne!"

Allison pensa vaguement aux cinquante dollars que Delarosa lui avait transféré par Paypal pour s'être étalé du guacamole sur la figure pendant un de ses streams, elle poursuivit:

"Fais pas ta tête de riche contrarié!"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: Re: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich EmptyMer 20 Fév - 6:25


taco 'bout it
Ce n'était plus une bonne journée.

Son bébé tacos moucroquant était mort, crashé dans sa face. Sa voisine était fâché parce qu'il avait écrit une histoire très très vaguement inspirée de sa vie dans le but de vendre des millions de copies. Ah, puis, elle connaissait son secret le mieux gardé - Son seul véritable secret, à vrai dire.

Un joli FUUuck, était de mise, mais Kingsley était trop poli pour un pareil gros mot en présence d'une dame, et sa bouche était toujours voilée d'un espèce de mix de viande et de salsa trop épicée. Pourquoi n'était-il pas né avec la génétique commune des petits blancs incapables de tolérer un peu de piquant? Pourquoi n'avait-il pas partagé ses tacos avec ses copines? Pourquoi lui? Pourquoi pas quand il mangeait une salade fraiche, qui aurait simplement caressé sa peau comme de jeunes pousses printanières?

Tant de questions, mais vraiment qu'une seule chose en tête.

"J'p'ai pas tune tête de prishe" *, il dit, postillonnant rouge tomate sur la table, avant de finalement bouger un peu, attrapant son sweatshirt (Gucci, la marque préféré des pauvres américains), pour se débarbouiller le visage. Clairement, il faisait pitié, avec ses petits yeux humides et sa serviette de table à deux mois de loyer. "D'abord, je suis pas un pervers. Tu le sais." Kingsley Delarosa écrivait de la pornographie avec le plus grand des dégouts. On le forçait. Il devait le faire, mais surtout, il devait apprendre à mieux prendre la responsabilité pour ses actes et s'excuser, avant de manger un autre tacos par le nez. "Enfin - D'abord, je te demande pardon. quand même t'aurais pu m'en parler avant de tuer mon déjeuner "C'est un peu un secret. Tu devais pas savoir. C'est anonyme donc..." L'ordre dans ses idées n'était pas clair. Il avait l'impression d'être un vilain de Scooby Doo tout juste démasqué. Malheureusement, il n'avait pas préparé de monologue pour un  tel scénario. Si ce n'avait été d'une petite blonde et de ses pouvoirs de hackeuse, il aurait réussi le crime parfait!

Kingsley soupira le plus profond des soupirs jamais soupiré.

"Je vais l'effacer. Je suis désolé." Il essuya un peu plus sa main sur son haut, le tâchant un peu plus du mélange qu'on lui avait si gentillement écrasé dessus, avant d'attraper son téléphone, pour accéder à paypal. "Tu veux combien? Cinq? Dix?" Il lançait des chiffres en l'air, en tentant de garder l'encan tout de même assez bas. Il savait à cause des déboires de son cousin, plus tôt dans l'année, que les blackmailers demandaient souvent plusieurs paiements, il devait donc commencer tranquillement. Quelques milliers de dollars allaient faire l'affaire pour éviter un autre scandale, et de fâcher sa maman.


*Je n'ai pas une tête de riche, je suis un pauvre jeune écrivain. L'argent et le statut qui me sont accolés vient de mes parents. Pls do not kill me.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: Re: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich EmptyVen 22 Fév - 20:33

D’accord le tacos lui n’avait rien demandé, il était un plat respectable, il était remarquable même avec ses recettes adaptables selon le contenu du frigo! Mais c’était bien pour ça et rien d’autre qu’il était l’outil de torture idéal. Kingsley le portait dans son coeur autant qu’il aimait les vidéos de chiens sur des skate-boards. Le choix s’était tout naturellement arrêté sur la préparation irréprochable de Mama Delarosa, le choix se devait de se porter là-dessus parce que c’était le seul moyen de montrer que la situation était grave et pourtant l’air détaché d’Allison quand Kingsley se mit à parler disait tout le contraire.

C’est qu’elle avait besoin d’un moment pour le dévisager et entièrement prendre en compte le personnage, elle se devait de la jauger parce qu’il avait été bon, il avait été très bon. Elle ne lui faisait pas confiance non mais elle se laissait brosser dans le sens du poil, Allison. Il avait le charme qu’il fallait, il avait la tête du gentil dans le film qu’on ne soupçonne pas d’être un terrible sidekick qui vole la vedette au rôle principal et que tous les fans prennent pour chouchou. En bref, Kingsley était l’homme idéal et surtout l’homme idéal quand il s’agissait d’écrire les bonnes histoires pour un public ciblé. Ce qu’il savait pertinemment c’est que des histoires comme celle d’Allison Holland finissaient facilement en une de TmZ. Et peut-être qu’elle n’en était pas là mais dans son coeur, oui elle avait été jetée aux loups par Kingsley Delarosa.

« D’abord je suis pas pas un pervers. Tu le sais. » Imitait-elle en s’appuyant sur les coudes, les yeux roulant comme des billes en suivant le pull de marque de Kingsley, elle se retenait très fort pour ne pas grincer des dents. Tout ce qui le composait lui donnait envie de le détacher atome par atome et de lui montrer à quel point son numéro de pipeau était insultant mais elle le suivait. Quoiqu’il fasse il était doué pour transformer n’importe quelle scène en spectacle et ensuite il invitait tous les agents dramatiques sur le devant, en laissant mijoter. Particulièrement son articulation finale; la carte joker qui était plus un code triche à la motherlode dans les sims si vous voulez mon avis. « T’as un putain de culot Delarosa. »

Allison se cala mieux dans la chaise, elle inspira: « Non tu vas ouvrir ton texte et tu vas le lire à voix haute vas-y. J’attends. On va écouter le prodige du cul ça va mettre un peu d’ambiance. »

Elle avait du rouge en train de monter sur les joues et les bras croisés malgré tout, elle comptait le fixer jusqu’à ce qu’il s’exécute.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: Re: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich EmptyMer 13 Mar - 15:27


taco 'bout it
Il avait pas demandé à être un écrivain, c’était arrivé par accident. Une blague de tout juste adolescent, qui avait mal, ou plutôt trop bien, tourné.  Ses premiers mots, il les avait écrits pour Ivy, pour la faire rire, après qu’elle ait partagé avec lui la plus immonde des fan fictions sur Kevin Jonas. Le petit, alors un microbe de treize ans, lui avait écrit une suite, tout aussi horrible, encore plus hilarantes. Avec le temps, avec les nouvelles sur tel acteur et telle chanteuse, il s’était découvert un talent et avait commencé à prendre confiance; Il s’était ouvert un blog et du jour au lendemain, ses conneries étaient devenues virales. Les gens demandaient des histoires originales, loin des mondes fantastiques fabriqués par d’autres auteurs ou du fla fla d’Hollywood.

Il n’avait pas voulu devenir un voyeur, mais il avait dû le faire, pour écrire des choses plus vraies.

La plupart du temps, ce n’était pas fait exprès.  me sensible, Kingsley découvrait parfois des choses sur des gens avant qu’ils ne veuillent le dévoiler, et il déposait ses pensées sur une page blanche, le soir venu, pour les démêler.

Parfois, c’était clairement un claque de sa propre vie. Il ne fallait pas croire qu’il ne s’utilisait pas lui-même dans l’histoire. King avait caché dans les pages de ses livres ses secrets les plus précieux, espérant qu’ils y seraient protégés, mais souhaitant tout autant qu’ils soient dévoilés. Il avait mis son corps à l’épreuve aussi - Il ne pouvait tout simplement pas décrire certains actes avec précision s’il ne les avait pas, lui même, fait. Il ne pouvait pas non plus parler de sentiments, sans les avoir ressentis.

Certes, parfois ses histoires étaient également inspirées de ses proches.

Non, il ne demandait pas la permission - Personne, ou presque, ne savait qu’il écrivait. Et ceux, ou plutôt, celle, qui savait, ne retrouverait jamais son histoire écrite noir sur blanc.

Oui, il avait écrit l’histoire d’Alli, du moins les brides qu’il avait pu entendre. Ce n’était pas malicieux. Ça ne lui ferait pas mal, elle ne saurait jamais.

Sauf qu’elle savait et qu’elle était fâchée. Il aurait beau lui lancer tout l’argent de son compte en banque, elle trouverait plus de tacos à lui mettre au visage.

Elle le singeait, lui disait qu’il avait bien du culot.

Il était sensé faire quoi? Laisser sa son sang bouillir, chaud comme la salsa épicée qui lui piquait les yeux?

Probablement pas, mais c’était ce qu’il faisait. Regarder nul part et laisser le moment couler - Kinsley n’avait jamais été du genre à aimer les confrontations. Il s’efforçait toujours d’être plus que parfait, depuis tout petit, pour cette raison exacte. Déplaire lui déplaisait, mais il savait qu’il ne pouvait pas faire grand chose, vu la situation. Il devait simplement laisser le moment couler, et accepter les conséquences.

Les conséquences, c’était qu’elle voulait qu’elle lui lise un extrait.

ok.

Il se leva de table pour aller chercher son ordinateur, sans poser les yeux sur la blonde assise là. Il mit son mot de passe, puis fit son chemin vers le document maudit, simplement titré FJGSDUSI.

Je vais te lire ce que j’ai écrit ce matin, c’était manuscrit donc c’est rien que t’as déjà lu. Ça risque d’être au début du troisième chapitre, après le rouge à lèvre à la pharmacie.

Pour plus de théâtrale, il s’éclaircit la voix d’un toussotement dramatique.

Coincée dans sa ville natale, avec tous ses visages familiers et rumeurs persistantes, elle n’aurait jamais pu.  Elle n’aurait pas pu faire ce qu’elle avait fait la veille, et n'aurait pas pu faire ce qu’elle comptait du reste de la journée. Ses écarts de conduite seraient trop vite venu aux oreilles de son beau-père - Sa rage aurait été mortelle.

Noelle n’y pensa pas plus.

C’était du passé. Elle n’était plus coincée, maintenant. Elle était libre.

Pour se le prouver, elle ouvrit le tube doré qu’elle avait dérobé le jour précédent, et s’en marqua les lèvres. Rouge cerise-cireux. Le résultat était bien loin de la perfection; C’était certainement dû au produit de mauvaise qualité, trop adhérent pour certaines parties de sa bouche, et trop peu pour d’autres. Franchement, elle n’en avait rien a faire, se regardant, droit dans la glace. Elle en avait rien à faire, parce qu’elle aimait celle qu’elle découvrait en fixant son reflet.

Sa réflexion avait des traits plus fatigués, plus matures, maintenant. On ne pouvait plus confondre Noelle avec une gamine. Elle était grande, elle avait des cicatrices- Celle sur sa joue, justement, commençait à avoir meilleure mine. Elle l’aurait détestée, si elle avait été prise là bas, avec une défiguration pareille. Un marque de son pouvoir sur elle, comme un preuve de son emprise sur elle, était à la place devenu symbole de sa force, sa détermination, son pouvoir à elle, juste à elle. C’était le dernier souvenir que Brian lui avait laissé, parce qu’il ne la toucherait plus jamais, il ne la reverrait plus. Elle aimait ce sentiment, cette confiance, cette cicatrice.


Kingsley releva les yeux un moment, ce n’était certainement pas ce qu’Allison voulait entendre. Elle voulait certainement une de ses scènes écrites au coin d’une table, rapidement, pour contenter un éditeur affamé. Après tout, elle avait demandé à entendre le prodige du cul. Elle s’attendait probablement à une de ces scènes chaudes, où les personnages étaient à bout de souffle et l’écriture saccadées.  Certes, c’était pour cela que King, ou plutôt son pseudonyme, était connu, mais il écrivait plus que juste… du cul.

Mais si c’était ce qu’elle voulait entendre?

Je vais sauter deux trois paragraphe, tu sembles l’avoir fait aussi, so…

Il scrolla plus bas.

...Elle fit passer sa main plus bas. Une caresse douce, timide. Le genre de chose qu’elle n’aurait jamais imaginé faire, imaginé vouloir. Pour elle, la tendresse était étrangère, et ces touchés, interdits. Tout de même, elle continua, laissant son index, solitaire, explorer.

Une partie d’elle, juste là, lui sembla être différente; Comme une démangeaison qu’elle ne pourrait jamais assez gratter, soulager.

Elle tenta -

Ça prenait du temps. Elle y mit quelques minutes au moins.
Ses efforts ne furent pas récompensés.

Ce n’était pas comme dans les films.

Franchement, c’était un peu ennuyant, trop technique. Noelle soupira - pas le genre de soupir qu’elle espérait. Son corps commençait à se fatiguer, stressé, frustré.

Est-ce qu’elle était brisée? Défectueuse?

Pourtant, elle se savait très bien capable d’avoir des sentiments, des sensations involontaires, tout bas - Le commis de la pharmacie, la veille, en avait été une preuve indéniable. Elle se savait capable d'imaginer des choses, aussi.

Lui. Ses mains, juste un peu rudes contre sa peau de soie, tentant d’être légères et adroites, mais échouant merveilleusement. Lui. Ses cheveux constamment en bataille et son petit sourire qui donnait à Noelle des envies incontrôlables, violentes, et..

Oh?

Elle hésita, peut-être un seconde, avant de se laisser fondre dans le moment, et relaxer complètement. Sous ses doigts, son corps avait changé. Dans sa tête, la scène était maintenant totalement différente, personnelle.

Lui. Un parfait inconnu, était là, avec elle, l’aidant à découvrir, à apprendre à connaître,  les parties les plus secrètes d’elle-même.  

Juste là.


King lâcha son ordinateur, croisant les bras.

Mon éditeur va couper à l’édition et me demander qu’elle regarde un porno à la place ou un truc du genre - mais bon, t’as lu le début. Le lecteur a besoin d’un break tout doux, non?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: Re: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich EmptyJeu 14 Mar - 22:27

Elle n’avait pas demandé à devenir une héroïne tragique, c’était arrivé par accident. Un accident de la route. Une fumée noire montée vers le ciel, un silence de mort qui n’est suivi de sirènes de police que beaucoup plus tard et autant de raisons pour un garçon comme Kingsley d’écrire à propos d’Allison. Bien sûr il ne connaissait pas cette partie de l’histoire, il n’avait en tête que le modèle qui lui avait servi de base pour coudre le motif récurrent d’un personnage de la matière laquée sur ses lèvres au contour de ses yeux souvent indifférent au reste du monde. Ça lui suffisait, après l’avoir entendu elle devait arriver à la conclusion que ce peu d’informations suffisait à Kingsley pour exploser le record de ventes. Et pas une seule seconde elle n’avait douté de sa capacité, car autant qu’il était capable de rouler les dollars entre ses doigts, il savait apprivoiser un public, il s’encombrait de tournures plus dramatiques que n’avaient été les carrefours de la vie d’Allison, mais pour la majeure partie, il n’était pas loin.

Ça arrivait qu’ils se posent le soir à hocher la tête en mangeant les restes du frigidaire de l’un ou de l’autre. Les appartements se croisaient autant qu’ils se frôlaient à coup d’anecdotes.

Les parties de jeu d’ego avaient commencé un peu plus tard, elle était coincée dans l’anonymat de son départ, elle était coincée derrière le pseudo de Cherry Knot, elle devait prendre un small au Starbucks et non pas un extra-large, derrière l’écran quand les paris de l’écrivain étaient lancés on se surprenait à être la muse du jour pour cinquante balles.

Allison s’enfonça dans la chaise en face de Delarosa, il avait par endroit des traces jaunâtres laissées par la sauce, quand il parlait il avait l’air d’avoir réfléchi à ses répliques toute la nuit mais ça ne faisait pas mouche.

Il avait le syndrome de l’innocent, persuadé quoiqu’il arrive qu’il s’en sortirait d’une manière ou d’une autre comme si le néon de l’emergency exit trônait en plein milieu de son front. Elle soupirait, plus ou moins, il avait l’air si convaincu, elle ne l’était pas du tout: « Non j’ai lu pas mal de paragraphes en fait. Au début j’ai eu envie de vomir mais ensuite j’arrivais pas à dormir donc j’ai lu. »

« Ça t’arrive souvent ça? Tu écris bien une centaine de pages, tu te dis que ça ira de publier des trucs comme ça si c’est vaguement réinterprété? »

Elle plonge contre le dossier davantage, c’est comme si elle espérait y disparaître. « Mais t’as raison pleurniche parce que j’ai pas donné assez de crédit à ton style. Tu sais quoi vas-y écris-le ce bouquin. Va jusqu’au bout de tes fantasmes pourris mais j’arrête de jouer avec toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: Re: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich EmptyDim 31 Mar - 7:29


taco 'bout it
Allison ne comprenais pas, il l’entendait dans ses mots. Allison ne comprendrait pas, parce qu’elle ne voulait pas voir l’autre côté de la médaille. Alors, Kingsley ne pouvait que la regarder, le regard un peu vide, déconnecter. Il n’avait pas envie de se prendre la tête - C’était pas son genre. Il préférerait prendre les insultes, et attendre qu’elle se calme. Autrement, il ne ferait que mettre de l’huile sur le feu, les pieds dans les plats.

Elle parla. Elle parla. Ça résonnait dans ses tympans, et l’ironie de la chose lui chatouillait un peu le cerveau, résultant en un léger sourire. Elle disait des mots, probablement dit des milliers de fois dans un ordre différent, en mélangeant un ton différent et sa voix unique, en y changeant l’intention, sans pour autant ré-inventer la roue.

tout à déjà été créé.

tout à déjà été fait.

tout à déjà été vécu.

Sans le vouloir, en s’éloignant l’histoire d’Allison pour la rendre héroïne inédite, il l’avait probablement rapproché d’une autre, une femme qu’il n’avait jamais rencontré, qui avait vécu au passé, ou pas encore, qui se retrouverait encore plus dans les mots de Kingsley qu’en son propre portrait.

Toujours, il la regardait. Laissant planer le silence, juste un peu.

Elle était fâchée. Habituellement, il se serait confondu en excuses, priant de ne pas révéler son identité au grand jour et de tout dire à sa maman. Ce n’était pas le cas ici. King était calme, tranquille. Probablement la rage, la tristesse de ses tacos perdus, ou les couilles qu’il tentait de développer récemment, mais il n’avait pas envie de demander pardon d’avantage.

Il l’avait fait une fois, c’était à elle de le prendre ou de le laisser.

Il avait fait ce qu’elle lui avait demandé. Il ne pouvait pas faire plus. Il n’avait pas envie de faire plus, pas maintenant. Kinsgley préférait regarder la blonde assise à table, peinturée dans son fauteuil.

Je pleurniche pas.” Il déposa son laptop sur la table. “Je fantasme pas non plus, pour être honnête. C’est juste - Le travail.” Il se dit qu’elle pouvait comprendre, vu ce qu’elle faisait devant une caméra. ‘fin, c’était peut-être son truc, l’exhibition, mais sa réaction face à ses écrits l’en faisait douter. “J’aime mon job, l’idée que ça peut divertir ou aider quelqu’un - mais vraiment, la plus part des trucs là dedans, nope. Pas mon truc.” King devait lui, devait se, prouver qu’il n’était pas un pauvre pervers, avant qu’elle décide de quitter la pièce. “Si tu veux, tu peux le deleter.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: Re: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich EmptyLun 1 Avr - 18:58

A la fin de l'histoire ce n'était pas elle. Quand les férus du genre liraient de bout en bout ils ne tilteraient pas d'un terrifiant "c'est elle!" Personne ne sonnerait à la porte de chez Sam et Alekseï pour demander à rencontrer le "phénomène" et quoiqu'il ait écrit, ce n'était pas - ni dans le fond, ni dans la forme - une personne qu'il écrivait. C'était ce qu'on voulait bien lire de ce pseudonyme.
Celui qui comme Allison cachant à moitié son visage cherchait à voir désiré, pendant que dans le face à face, Allison semblait perdre de sa contenance.
Elle avait perdu l'habitude de traîner avec les mêmes personnes, il se tenait encore là même après le grand scandale et si des gyrophares illuminaient la pièce, ça devait être dans la tête de la blonde. La boule dans son estomac avait l'air de se balader comme un jeton dans un flipper détraqué.

"Non, King. T'écris ce que tu veux c'est pas mes affaires."

Ah ça pour se refermer comme une huitre, elle était douée, ils étaient pris de la même lubie tous les deux, ils entretenaient une flamme pour d'autres, ils essayaient d'exploiter les interdits, et ça leur revenait souvent en pleine gueule.

"Après tout t'as déjà payé pour me voir non?"

Quelle différence, elle se demande, les bras qui se détendent et perdent de leurs fourmis. "Donc moi je comprends."

Elle fixe le cadavre du burrito. "J'sais juste pas si je digère là."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


(kingson) beautiful, dirty, rich Empty
MessageSujet: Re: (kingson) beautiful, dirty, rich (kingson) beautiful, dirty, rich Empty

Revenir en haut Aller en bas
(kingson) beautiful, dirty, rich
Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1 :: rps-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser