AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 girl interrupted (luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 959
- pseudo : menina
- id card : browning, blossom
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: on

MessageSujet: girl interrupted (luna)   Lun 21 Jan - 18:09


girl interrupted


La lumière est un calvaire. Ses paupières tremblent, fébriles. La sueur qui perle sur le haut de son front, ça tambourine au fond de sa poitrine. Elle peine à avaler sa salive, à laisser un son s’échapper de ses lèvres gercées. Son corps est lourd, engourdi. Ce poids immense l’enfonce dans ce lit qui n’est pas le sien. Elle gigote les doigts, secoue la tête. Muette lorsqu’on lui explique qu’elle sort d’un sommeil d’une semaine provoqué par ses surplus d’excès, elle tente de raviver ses souvenirs. Les pupilles qui fixent le drap, elle n’écoute plus que d’une oreille peu attentive. Luna. Elys. Sa gorge se serre, elle toussote vainement. Les remords rongent son cœur et coupent son souffle. Impliquer ses proches dans ses tourments et ses abus révulse la brune qui se crispe. Son esprit se tiraille et lui fait violence. Alors elle prend conscience de son naufrage, de sa plongée vers les démons. Un coup d’œil à ses bras marqués par les séquelles de son abus de seringues, elle sanglote. Paniquée, affolée. C’est l’excès de trop, celui qui bouleverse son âme. Junon c’est la douceur même, la gentillesse à toute épreuve. Un petit bout de femme qui a préféré baisser les bras. Elle n’a jamais été une mauvaise fille. Toujours courtoise et autrefois avenante, elle s’est égarée en chemin. Il faut qu’elle se relève, qu’elle reprenne le contrôle de cette vie qui lui échappe. Sa paume essuie ses pleurs, ses pupilles deviennent mobiles. Les soignants ne sont plus là. Si prise dans ses pensées qu’elle se rend compte trop tard qu'elle est de nouveau isolée dans cette pièce trop lumineuse. Elle grignote son ongle, trépigne au fond de son petit corps. Un geste de main suffit à faire chavirer les prospectus qui trônent sur la table à sa droite. La désintoxication. La meilleure des solutions mais celle dont elle ne veut pas entendre parler. Incapable de prendre la peine de feuilleter les divers centres adéquats sans pleurnicher, elle s'affole. Sa carcasse aussi ramollie que défraîchie peine à se mouvoir, ses membres pèsent un animal mort. Alors elle souffle de toutes ses forces, vide l'air de ses poumons jusqu'à une possible asphyxie. Elle tousse, le visage rougi et les larmes aux coins des yeux. Elle a flirté de nombreuses fois avec l'overdose, jouant les chimistes. Mais jamais Ô grand jamais son corps avait lâché prise.  Elle est allée trop loin cette fois, perdant le contrôle qu'elle maîtrisait déjà trop peu. Des doigts cognent gentiment contre la porte, elle ne prend pas la peine de répondre, les prunelles qui scrutent le plafond et l'esprit déjà trop loin.

@Luna Diaz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Luna Diaz

- prayers : 17220
- pseudo : justibanana.
- multifaces : julian le sexy docteur et løne la ballerine l'écervelée et will le prof de politique coincé.
- id card : phoebe tonkin + ©moonlight(avatar), ©siren charms(signature).
- registration : 10/10/2017
- côté coeur : constantly, consistently, continually you.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OFF / lenny, lou, elys, junon, gardner brothers.

MessageSujet: Re: girl interrupted (luna)   Ven 25 Jan - 14:12

Tu te souviens de la nuit où tu as amener ton amie aux urgences comme si c'était la veille. Tu aimerais en réalité que ce soit le cas, littéralement.  Les semaines ont pourtant passé et tu passais régulièrement, quasiment tous les jours. Quand tu ne passais pas, tu appelais dans le département de l'hôpital où elle était sous observation. Junon était toujours dans tes pensées à ce moment-là. Les médecins ne pouvaient pas de dire exactement quand elle reviendrait à elle, mais ils avaient espoir. Il savait aussi qu'elle pourrait avoir oublié des détails ou être sans repère à son réveil. Elle avait perdu la majorité de ses repères la pauvre, alors tu t'étais donné comme devoir d'être présente pour elle. C'est ce que tu voudrais qu'on fasse pour toi-même. Et tu as grandis avec une mère qui t'a appris à traiter les autres comme s'ils étaient l'un des tiens parce que au fond, c'est un peu vrai.
C'était devenu une routine maladroite durant ses deux semaines. Tu partais plus tôt vers le boulot pour faire un détour au chevet de ton amie endormie et le soir avant de rentrée tu revenais si c'était possible. Sinon, tu appellerais. L'hôpital est devenue trop familière pour toi, commençant par tes visite pour Elena et Effie, elles étaient sortie et Junon s'installait. Endormie, elle avait peut-être pas conscience de tes visites, mais tu lui racontais tes journées. Tu lui parlais de ton chien qu'elle avait rencontrer avant de s'écrouler, mais qu'elle n'avais pas vraiment eu le temps de connaître.
Le temps des fêtes arrivait à grands pas et tu espérais qu'elle retrouve un rythme de vie le plus normal possible avant ces jours festif. Personne ne devrait passé Noël dans un lit d'hôpital. Tu étais soulager quand un médecin t'avait appelé. Un peu craintive de l'état dans laquelle tu la trouverais. Peut-être qu'elle serait fâchée ou peut-être qu'elle serait déçu. Ils t'ont parler avant de te laisser entrer. Deux semaines endormie lui aura au moins servie pour se sevrer. Les pires symptômes de désintoxications sont passés, reste plus qu'à défaire les vieilles habitudes.  
Tu frappes avant d'entré. L'estomac nouée, tu ne sais pas ce qu'elle dira. Tu ne sais pas si elle se souvient de sa visite chez toi. Bon matin. Que tu dis d'une voix douce parce que tu ne sais pas si les sons sont agressant après tout ce temps de silence. Tu t'assoies sur la chaise qui t'attendait parce que tu finissais toujours installée sur celle-ci, mais cette fois-ci les yeux de Junon sont ouverts. Elle regardes le plafond.  Elle a surement honte. Tu ne sais pas où te mettre alors tu commences à expliquer ce que tu sais. Ça fait deux semaines que tu es endormie. Tu te souviens de comment tu es arrivée là? Elle est toujours silencieuse. Alors tu lui expliques le récit de la nuit où elle est passé chez toi. De la route en ambulances, de son corps qui s'éteignait doucement. Elle avait pris du mieux à force de dormir, tu le voyais dans son teint, mais tu en disais rien.
@Junon Gàio

_________________
- -  Remember All the beautiful things that happened When the sky was pink, And the scent of the sunset Danced between our words, Before the birds flew to infinity Leaving us below.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 959
- pseudo : menina
- id card : browning, blossom
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: on

MessageSujet: Re: girl interrupted (luna)   Mar 5 Fév - 16:10

Luna entre, sa colonne se raidit soudainement. La douceur de sa voix lui brise le cœur. Aucune amertume ne s'y dégage. Junon avait été aussi intenable que pitoyable avant de sombrer devant le couple. Elle s'étouffe dans la honte, les larmes qui peinent à stagner dans le coin de ses yeux. Elle n'ose pas la regarder, trop peureuse pour l'observer. « Luna, ma belle Luna, je suis si désolée » pense-t-elle déconfite. Les souvenirs sont flous, elle hoche négativement la tête lorsqu'elle demande si elle se souvient réellement de quelque chose. Alors elle l'écoute lui conter cette nuit pathétique, ses dents qui mordent sa lèvre. Junon s'était convaincue de souhaiter la mort, « pour rejoindre Eli » disait-t-elle, mais contre toute attente son corps n'a pas lâché prise. Enfoncée dans le lit immaculé, elle se rend compte qu'elle ne veut pas quitter ce monde malgré la douleur constante qui pèse sur ses frêles épaules. Une once d'espoir ravive son cœur. La bouche pâteuse, le gosier sec, elle décide de poser ses prunelles vers son amie.

- Je ne pensais pas que je tomberais aussi bas, que j'étais aussi faible d'esprit pour sombrer de la sorte. Un mince sourire gagne ses lèvres. Pitoyable n'est-ce pas ?

Elle lâche un rire, presque apaisée. Un brin faiblarde, affamée à l'idée d'une cigarette. La mine qui grimace, elle parvient à s'appuyer suffisamment sur ses bras pour se redresser un peu. Un profond soupir s'échappe, elle s'étire de son mieux.

- C'est troublant, deux ans ont suffit pour que je m'écroule, que je devienne une toxico à la bourre dans son travail et qui vit dans un taudis. Tu te souviens de la maison que j'avais avec Eros ? Elle était si belle avec ce jardin rempli d'hortensia. Tout ça me paraît si loin.

C'est la première fois qu'elle évoque sa toxicomanie de vive voix. Tout le monde le savait, ça sautait aux yeux, mais personne n'en parlait. Elle n'a jamais voulu aborder de ce sujet, bien trop humiliée par son propre comportement.

- Tu sais Luna, je ne sais pas ce que je ferai sans toi. Sans ta douceur et ta patience. Tu aurais pu me laisser tomber plus d'une fois car je n'ai plus rien d'une amie extraordinaire, mais tu es là. Dans cette chambre trop blanche à rendre visite à une fille qui a vomi la dernière fois.

Elle tend doucement sa main, l'invitant à prendre la sienne.

- Je suis tellement désolée. Pour cette soirée, pour tout ça. J'ai perdu toutes notions des choses. Je n'ai aucune excuse, mais je te jure que je m'en veux.

Les mots s’enchaînent, c'est si rare qu'elle s'exprime autant.

@Luna Diaz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Luna Diaz

- prayers : 17220
- pseudo : justibanana.
- multifaces : julian le sexy docteur et løne la ballerine l'écervelée et will le prof de politique coincé.
- id card : phoebe tonkin + ©moonlight(avatar), ©siren charms(signature).
- registration : 10/10/2017
- côté coeur : constantly, consistently, continually you.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OFF / lenny, lou, elys, junon, gardner brothers.

MessageSujet: Re: girl interrupted (luna)   Mar 12 Fév - 18:12

C'était un moment difficile pour Junon, mais pour toi aussi. Elle n'était pas la première de tes amis à s'effondrer devant toi. Tu as cette fâcheuse habitudes de vouloir trop aider tes proches. À prendre leur bonheur entre tes mains et à chercher une solution à leur problème. Avec Junon, la nuance c'est que tu avais connu le petit bout d'homme qu'elle avait perdu. La douleur au centre de son malheur sans pouvoir vraiment la connaître tu pouvais l'imaginer. Des souvenirs de son fils te hantait et une partie de toi te dit qu'il voudrait surement que tu aides sa belle maman. Que tu trouves une façon de lui remettre son bonheur qui a été enterré avec lui.
Tu l'écoutes parler silencieuse. Regardant ta main dans ta sienne. Tu peux entendre qu'elle a des remords, mais tu ne veux pas de ses excuses. Tu sais, c'est pas à moi que tu devrais t'excuser. Tu es une amie. Tu seras toujours là pour elle et tes proches. Tu parles doucement pas certaine que tes mots sont bien placés. Elle les prendra peut-être mal. Et peut-être que ce n’est pas à toi de lui faire la morale, mais tu sens le devoir de dire ses pensées que tu penses depuis qu’elle s’est effondrée à tes pieds. Tu crois qu’il serait fier de toi? Tu ne dis même pas le prénom de son fils. Tu as peur de la blessé. Tu sais qu’elle comprend très bien de qui tu parles.  Il voudrait que tu sois heureuse. Que tu refasses ta vie. Pas que tu la détruises. Tu te sens coupable de dire des mots auxquels tu t’es souvent accrochés. Ton ambition pour ta boutique te viens en partie du deuil que tu as du faire quand tu croyais ton époux décédé. Tu n’as pas le droit de lui dire quoi faire, surtout avec ton expérience qui ne sert plus à rien maintenant que tu as retrouvé ton Elys. Elle n’aura pas ta chance. Cette chance qui te remplit de remord chaque fois que tu croises son regards brisé.  Je peux pas te regarder te détruire non plus. Les moments où tu te mettais de l’avant était rare. Tu cherchais toujours à placer tes proches avant toi, mais tu as l’impression que Junon à besoin de cette ultimatum pour peut-être s’aider elle-même.  Je veux être là pour toi, mais si tu planifies repartir te faire du mal. Pas demander d’aide, je peux pas. Je peux pas te regarder mourir doucement. La vérité était dite. Elle te faisait surement aussi mal qu’elle. Tu te retenais de pleurer parce que ça t’avait demandé beaucoup osé parler ainsi pour toi. Pour elle. Mais fallait l'ébranler pour qu’elle voit combien tu as eu peur. Combien elle devrait avoir peur de jouer avec le feu comme ça. Il est trop tôt pour qu’elle parte rejoindre ton neveu. Autrement, elle ne se serait pas réveillée.
@Junon Gàio

_________________
- -  Remember All the beautiful things that happened When the sky was pink, And the scent of the sunset Danced between our words, Before the birds flew to infinity Leaving us below.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
Junon Gàio

- prayers : 959
- pseudo : menina
- id card : browning, blossom
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: on

MessageSujet: Re: girl interrupted (luna)   Mar 12 Fév - 23:38

Les mots que prononcent la belle Luna sont véridiques mais terriblement durs à entendre. Elle plisse les yeux pour ne pas sangloter. Ça l'affecte et la touche. Le prénom de son fils n'est pas évoqué mais c'est tout comme. Alors elle sent la chaleur envahir ses membres et la de colère grimper. Elle souffle doucement, comme pour retenir sa probable hystérie.

- Il ne serait pas fier, cela va de soi. Le ton est stable, un brin froid. En attendant il n'est pas là. Mon père non plus ne serait pas fier. Ma mère non plus, mais l'avantage c'est qu'elle peine à se souvenir qu'elle a une fille.

Un rire nerveux s'échappe et crispe sa colonne. Ses noisettes se posent sur son amie et c'est à la vue de ses traits si doux qu'elle s'effondre. Jamais, Ô grand jamais il n'avait été dans son intention de troubler ses proches, de les inquiéter de la sorte. Elle comprend alors que Luna ne l'attaque pas, bien au contraire. Après tout, comment une telle femme pourrait manquer de cœur. Elle aussi a connu le petit Eli, elle sait à quel point sa perte fut une horreur.

- Je n'avais pas réalisé. Pas réalisé que je t'ai fait peur. Je n'ai jamais voulu ça même si je ne me suis jamais donnée la peine de ressortir la tête de l'eau. Elle souffle. C'était lâche.

Elle observe ses bras qui gardent les stigmates sa principale addiction. La peau perforée par l'excès d'aiguille, des hématomes dont la couleur tire vers le jaune avec toutefois quelques pointes violacées.

- Je crois que j'ai complètement perdue conscience. Je ne sais pas trop comment expliquer. J'étais toujours dans un état second, là sans vraiment l'être en quelque sorte. J'ai perdu tout contrôle.

Une vraie déconnexion, un profond déni. Comment est-il possible de tomber aussi bas, aussi brutalement. Ce n'est pourtant pas son genre, elle qui est si douce et bien éduquée. Sa descente vers les enfers avait été impossible à prévoir, c'était impensable d'imaginer une telle fille devenir une toxicomane avérée.

- J'ai envie d'essayer et de faire des efforts mais j'en suis déjà malade. Je ne sais pas si on peut véritablement sortir de tout ça, je veux dire, je suis imbibée.

@Luna Diaz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Luna Diaz

- prayers : 17220
- pseudo : justibanana.
- multifaces : julian le sexy docteur et løne la ballerine l'écervelée et will le prof de politique coincé.
- id card : phoebe tonkin + ©moonlight(avatar), ©siren charms(signature).
- registration : 10/10/2017
- côté coeur : constantly, consistently, continually you.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OFF / lenny, lou, elys, junon, gardner brothers.

MessageSujet: Re: girl interrupted (luna)   Mer 13 Fév - 23:58

Peut-être que c'était la peur de la perdre qui te rendait si investie dans son rétablissement. Peut-être que c'était votre amitié? Ou alors ton optimiste qui généralement te poussait à gérer tout ce que tu pouvais toi-même? Junon parlait de tous ses gens qui ne pouvaient pas voir ce qu'elle devenait comme si ça lui donnait droit au malheur. Tu peux choisir d'être une victime Junon. Ou tu peux choisir de te battre pour toi-même. Pas pour Eli. Pas pour ton père. Pas pour ta mère. Pour toi. Voilà, tu avais prononcé le prénom de ce petit que tu aimais tant toi aussi. Vos vies et vos situations étaient bien différente, mais n’importe qui peut choisir d’abandonner. Tout le monde le fait même un jour, mais ce sont ceux qui choisissent de se relever qui nous apprennent des choses.
Tu criais mon nom au milieu de la nuit hors de chez moi Junon. Je sais que tu étais ivre. Surement complètement défoncée, mais oui j’avais peur. Elys aussi. Tu choisis de garder le silence maintenant. Tu écoutes ton amie s’expliquer. S’excuser du mieux qu’elle peut le faire et tu soupires. Tu sais qu’elle est malade, mais ta façon de penser est différente de la tienne. Je sais que c’est difficile. Je connais rien aux addictions Junon, mais tu sais que tu choisis d’être malade? Tu sais que le pouvoir est dans tes mains. Tu lui pointes ses bras et ses ecchymoses pratiquement guéri.
Ça fait deux semaines que ton corps, ta tête est sur pause. Tu n’aimes pas être la voix de la raison, mais parfois on a besoin d’entendre les choses les plus difficiles pour les comprendres. Tu tremblais au début, les médecins te l’ont dit? Ton corps demandait des choses que tu ne pouvais pas demander parce que ça t’a presque tué. Le sevrage était fait, plus de drogue dans son système la suite était entre ses mains et l’entendre dire que c’était une maladie comme si elle était pas en contrôle te fâchait un peu. Tu voulais pas perdre le reste de ton amie qui était perdu quelque part derrière cette accro. Tu as besoin d’aide et tu es à la bonne endroit pour t’en sortir maintenant. C’est à toi de choisir si tu veux être malade toute ta vie ou si tu veux gérer cette addiction. Ses phrases, tu les avaient pensées tellement de fois durant tes visites. Tu avais souvent la nausée pendant que tu parlais à une Junon endormi. Nerveuse de ce que les tests des médecins révèlerait. Nerveuse à l’idée qu’elle ne se réveille jamais. Maintenant, elle était réveiller et tu angoissais à l’idée de la retrouver morte pour de vrai la prochaine fois.
@Junon Gàio

_________________
- -  Remember All the beautiful things that happened When the sky was pink, And the scent of the sunset Danced between our words, Before the birds flew to infinity Leaving us below.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: girl interrupted (luna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
girl interrupted (luna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Luna SnowWolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - southwatosa :: menomonie :: hopital-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.



les petits nouveaux
Venez pour leur faire triomphe, les accueillir, les chouchouter ! Bienvenue chez vous.