AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 nikki » castle of glass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eloy Gardner

- prayers : 110
- pseudo : lau
- multifaces : king of kings, kinglsey.
- id card : j. gyllenhaal, avenged in chains.
- registration : 21/12/2018
- côté coeur : lukewarm.

MessageSujet: nikki » castle of glass   Jeu 3 Jan - 2:36




- castle of glass -
Planté devant la porte, Eloy réalisait qu’il avait fait une erreur dans ses calculs. Sa main gauche serrait un énorme bouquet de tournesols. Sa droite, elle, tenait un présent emballé, trop volumineux pour être mis sous son bras le temps de pousser la sonnette de l’entrée. C’était bien embêtant, peut-être aussi un signe du destin. Il en faisait un peu trop. Des legos pour le gosse et des fleurs pour sa maman. Il avait tous les airs d’un homme cherchant à acheter de l’amour, ou ayant quelques trucs à se faire pardonner.

En toute franchise, cet homme il était.

Eloy Gardner n’avait jamais été étranger à la connerie. Il avait fait bien des bêtises dans sa vie. Il s’était marié jeune. Il avait fait des achats dangereux en bourse. Il était allé nager après avoir mangé sans avoir attendu le délai recommandé. Rien. Ce n’était rien comparé à la dernière année. La mort de son frère et son retour subséquent l’avaient fait perdre la carte; L’alcool qu’il avait ingéré pour noyer la peine lui avait fait perdre la tête. Résultat : il avait passé les derniers mois le cerveau mariné au whiskey, tantôt les lèvres collées à celles de sa belle soeur, puis dans les bras de sa voisine, Nikki.

Nikki. Nikki. Nikki.

Elle n’était peut-être même pas à la maison - Il aurait du vérifier si les lumières étaient allumées dans sa cuisine avant de venir. Il pouvait toujours rebrousser chemin, se construire une navette en blocs et la décorer de fleurs jaunes.

Nicole. Nicole. Nicole.

Elle était peut-être avec un autre. Elle était surement avec un autre. Pourquoi attendre un vieil alcoolo grincheux? Surtout quand t’as un derrière comme ça - Pour cette pensée, il songea sérieusement a prendre son vaisseau spatial de plastique et aller le crasher dans le soleil.

Oh, Nikki. Nicole. Nikki. Nikki.

Elle allait certainement le taper. Elle allait certainement lui claquer la porte au nez.  Elle n’aurait pas tort. Il l’avait laissée sans un mot, sans une excuse. Il était simplement parti pendant des mois, dans une période critique de leur relation.

Elle n’allait certainement pas accepter ses excuses; Il ne pouvait pas faire d’excuses. Il avait été stupide, il avait été très con. Il ne pouvait pas passer la faute sur un autre, sur une situation difficile. Il était adulte. Il aurait pu prendre contact. Il était adulte. Il était un homme.  Il ne pouvait que demander pardon et accepter sa sentence. Elle choisirait. Elle avait des responsabilités. Elle ne pouvait pas mettre son fils dans une situation instable. Elle allait certainement lui claquer la porte au nez. Elle ne répondrait probablement même pas à l’appel de la clochette.  Merde. Elle avait un fils et devait faire le mieux - il devait être mieux.

il devait être mieux.

Sobre.

Mais être sobre, c’était stressant, et l'idée d'être le premier homme à toucher une étoile si attrayante.

eh.

Il donna quelques poings tournesollés à la porte, avant de changer d’avis, abimant probablement quelques pétals. Les yeux fermés durs, il récitait déjà sa demande de pardon, ne cherchant même pas a savoir si quelqu’un était là pour l’écouter, si l’entrée était ouverte ou fermée; Il voulait juste sortir les mots avant d’être frappé.

Je suis désolé. Je demande pardon. J’ai pas d’excuse. Je suis parti. Je voulais pas faire de conneries. Montrer le mauvais exemple. Nikki - Je sais que j’avais dit que je ne fuirais plus, mais, Aaron - j’étais vraiment pas stable et il a besoin de stabilité. J’ai besoin de stabilité, mais la stabilité m’a fait peur. Je veux dire - on s’en allait vers ça et je savais pas naviguer.  Mon frère est revenu et j’avais plus de certitude. Il fallait me recentrer parce que j’avais plus l’équilibre - faut dire que je buvais pas mal.” Il n’avait toujours pas regardé. Il n’osait pas. Il ne voulait pas. Elle allait être absente et il aurait tout récité à un père Noël en plastique. “ Et dit quelque chose, s’il te plait.” Il devait se taire, alors, il se tut. Il ne dirait plus rien. Il devait écouter, maintenant.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- sexy mum -
Nikki Reyes

- prayers : 5550
- pseudo : flames
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @delreys
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : police or criminal ?

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Ven 4 Jan - 23:52

Ce soir, il n’y a que toi et Aaron. Vous passez la soirée tous les deux en amoureux et ce n’est pas plus mal. Ça ne te fait pas de mal de t’isoler un petit peu. Ces derniers temps sont très mouvementés. Tu aimes ces moments avec cet homme, ça te fait du bien de le sentir aussi proche de toi. Tu n’es pas une fille mauvaise, tu espères que non. Tu fais des erreurs. Mais peut être as-tu surtout besoin de tendresse, qu’on prenne le temps de te regarder et de s’occuper de toi. Ça faisait tellement long que tu ne t’étais pas sentie bien et jolie. Pourtant tu culpabilises un petit peu. Tu n’as pas de regrets parce que tu avais envie de ces instants de désir mais la partie de l’homme marié et avec sa famille te donne quelques remords. Tu as préparé un bon petit repas, rien d’extraordinaire mais des légumes et un peu de viande pour les forces. Et tu as même fait un gâteau, c’est les vacances et tu as envie de faire plaisir à ton gamin. Tu es fière de l’entendre parler de ses aventures chez son copain de cet après midi. A table ! lances-tu à Aaron qui était parti jouer un peu plus loin. Il arrive tout sourire et s’installe à côté de toi. Tu sales à peine ton plat quand ça toque ça la porte. Tu es mignonne, tu t’attendais à voir un homme que tu vois souvent en ce moment derrière la porte ou même ta meilleure amie ou même une de tes sœurs. Tu ne su quoi dire en voyant cette tête brune en face de toi. Il était un peu caché derrière ce nuage doré. Tu ne savais pas si tu devais lui jeter ses fleurs à la figure, te cacher dans un trou ou même lui sauter au cou l’obligeant à tomber son butin partout. Tu fronces légèrement les sourcils, il est drôle lorsqu’il parle, parle et parle. Tu n’as pas le temps de parler qu’il te demande de dire quelque chose. Tu as faim ? te contentes-tu de dire. Tu ne sais pas pourquoi, tout ce que tu trouves à faire c’est l’inviter à manger avec toi et ton fils. Tu aimes le roti et les carottes ? rajoute-tu, avant de le laisser entrer.

@Eloy Gardner

_________________
Follow me to the dark, let me take you past our satellites, you can see the world you brought to life. goulding

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloy Gardner

- prayers : 110
- pseudo : lau
- multifaces : king of kings, kinglsey.
- id card : j. gyllenhaal, avenged in chains.
- registration : 21/12/2018
- côté coeur : lukewarm.

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Sam 5 Jan - 19:13




- castle of glass -
La gifle vint sous la forme d’un rôti et de carottes.

Eloy ne s’attendait pas vraiment à une telle réaction; Il avait déjà connu la Nikki fâchée, alors d’engueulades de voisinage, et elle était habituellement plus facile à lire, directe, mais pas cette fois. Là, elle semblait vouloir jouer à un jeu. Elle allait le faire patienter pendant tout un repas avec le petit. Elle allait le torturer à coup de purée de pomme de terre et de petits gâteaux. Clairement, elle avait volé une page du livre de stratégies de l’ex femme du détective.

Le repas, il était aussi malaisant qu’il pouvait l’être.

Eloy pouvait sentir le regard d’Aaron sur lui, l’inspectant, cherchant à savoir ce que le voisin faisait dans sa salle à manger, à mâcher du bout des dents la nourriture préparée par sa maman. Certes, ils se connaissait bien et il n’était pas rare qu’ils se croisent, mais de là à bouffer ses carottes? Honnêtement, Eloy se serait posé les même questions - Il se posait les même question, mais il n’osait pas dire un mot. Il avait déjà tout dit de toute façon. Il se contentait du silence, et de passer le sel lorsque demandé.

Il aurait cru avoir entré dans une autre dimension, où le temps passait au ralenti, puis incroyablement vite. Un monde où il voyait flou, sans perception des profondeurs.

Non, il n’avait pas bu. Il en était certain.

Parce qu’il s’attendait toujours à une attaque de la part de Nikki, il nettoya la vaisselle après le repas. Par une chance incroyable, il ne cassa aucune assiette.

Elle attendait quoi pour l’achever?

Parce qu’elle ne le tuerait pas devant son fils, Eloy et lui entamèrent leur projet en lego, bien qu’ils firent très peu de progrès avant l’heure du couché.

Il ne mit pas le petit au lit, comme il n’était pas son père, mais il l’aurait fait, si on lui aurait demandé. N’importe quoi, pour qu’elle dise un truc, qu’elle ait une émotion. Il ne voulait pas à avoir à lui tirer les vers du nez, il ne voulait pas à avoir à la traiter comme un de ses suspects. Ça devait venir naturellement, sans effort. Pendant ses années de mariage, il avait appris au moins ça : la communication, c’est la base. “J’ai compris, c’est bon. Le truc passif agressif c’est pas mon truc, Nicole.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- sexy mum -
Nikki Reyes

- prayers : 5550
- pseudo : flames
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @delreys
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : police or criminal ?

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Dim 6 Jan - 23:10

Tu n’as peut être pas utilisé la bonne méthode. Tu t’es sentie un peu déboussolée en voyant Eloy devant ta porte avec ce si joli bouquet de tournesols. Tu ne savais pas comment réagir, ton cerveau s’est bloqué sans doute et a réagi comme ça. Tu ne prends pas beaucoup de risques, après tout Eloy a déjà diné avec toi et Aaron, même si ça commence à remonter maintenant. Le repas se âsse dans le calme, par chance ton bambin est là et discute. Il est toujours fasciné par Eloy le policier, et il te raconte un peu sa journée. Il te fait esquisser quelques sourires avant que ce ne soit finalement temps pour lui d’aller se coucher. Il va naturellement dire bonne nuit à Eloy, et tu l’accompagnes le temps qu’il mette le pyjama, qu’il se brosse bien les dents et se mettent au lit. Tu reviens à ta place doucement. Avec Aaron, tu manges plus lentement parce que tu fais bien attention à ce qu’il ait tout ce qu’il veut ou a besoin. Sans doute trop mère poule même, mais c’est comme ça. Le silence te pèse un petit peu, tu joues avec ce qu’il reste dans ton assiette et le bout de ta fourchette. Vous échangez quelques banalités avant qu’enfin il fasse le premier pas vers toi. Tu lèves les yeux, enfin, vers lui, réellement et tu fronces les sourcils quand t’entends ton prénom. Nicole. Personne ne t’appelle jamais Nicole. Tout le monde sait que tu n’aimes pas beaucoup ton prénom. Ça te fait penser à tes parents quand tu avais fait une bêtise ado et qu’ils prononçaient ton nom en entier comme pour se venger un peu. Mais oui, il faut sans doute se jeter à l’eau et parler. Tu pousses un peu ton assiette vide ou presque et te sert un verre d’eau. Tu hausses les épaules, tu étais où ? La question est posée, les yeux vers lui. Apportant le liquide frais jusqu’à tes lèvres naturelles. S’il t’a beaucoup manqué, tu ne peux pas lui dire maintenant. Ce n’est pas la première fois qu’il part comme ça, et là c’était encore plus long que la dernière fois.

@Eloy Gardner

_________________
Follow me to the dark, let me take you past our satellites, you can see the world you brought to life. goulding

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloy Gardner

- prayers : 110
- pseudo : lau
- multifaces : king of kings, kinglsey.
- id card : j. gyllenhaal, avenged in chains.
- registration : 21/12/2018
- côté coeur : lukewarm.

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Mer 9 Jan - 4:37




- castle of glass -
J’étais avec Natasha, mon autre petite amie. Super grande, suédoise, tu la connais?” Il tenta bien fort de ne pas rire à sa propre blague, mais il ne pu s’empêcher de craquer un petit sourire en coin. Tout portait à croire qu’il la voulait, sa gifle. “Sérieusement, je me suis promené. J’ai trouvé des traces d’un mec que l’on devait interviewer dans un autre état. Ça a fait boule de neige, et je me suis retrouvé à assister un petit département avec une enquête trop complexe pour eux. Ça arrive. C’est le travail.” Contrairement à un caissier ou à un comptable, Eloy ne pouvait pas vraiment quitter son poste sans conséquences graves. Certes, un employé d’une multinationale aurait peut-être une petite tape sur les doigts pour avoir pris un jour de congé de trop, mais ce n’était pas son cas. Son rôle était critique. Une question de vie ou de mort, parfois. Il ne pouvait pas, en bonne conscience, laisser un suspect au large pour prendre un petit break. Il ne se serait jamais pardonné si quelque chose était arrivé - il avait à peine osé dormir pendant ses mois au loin. “Je ne pouvais pas t’appeler, te donner une date de retour - te mentir, parce qu’en vrai je sais jamais quand j’aurai fini, puis, briser une promesse.” Il chercha les yeux de Nikki du regard, espérant pouvoir deviner ses pensées d’un coup d’oeil, mais la brunette était difficile à lire, probablement trop habituée aux confrontations et aux déceptions. “Les Gardners reviennent toujours.” Eloy dit ses mots pour la rassurer, pour être réconfortant. Il était presque certain qu’ils allaient lui plaire, bien qu’ils laissaient un goût amer dans sa bouche. “Je sais que c’est pas facile de voir quelqu’un partir soudainement, puis du jour au lendemain, revenir. C’est déboussolant.” Le sol. Il regardait maintenant le sol, qui lui semblait plus captivant que jamais - Ils avaient le même parquet chez lui, avant les dernières rénovations. “J’avais besoin de digérer le retour d’Elys. J’ai pris le job qui m’enverrait le plus loin possible pour un petit bout. Je comprends si t’as besoin de prendre le temps de digérer mon comeback à ton tour.” Exiger qu’ils reprennent leur relation au point où ils l’avaient laissé aurait été injuste de sa part. Il ne pouvait pas lui demander une chose pareille.

Il ne voulait pas.

Pendant les derniers mois, Eloy, durant ses soirs d’insomnie ou les longues heures à attendre que le temps passe, avait beaucoup réfléchi, sur sa vie, son passé, son futur. Il pouvait bien voir que les choses devenaient un peu plus sérieuses qu’avant, avec Nikki, juste avant son départ. Il avait pu considérer quelques faits, leurs vieilles engueulades, Aaron, Luna, Lou, et un tas d’autres facteurs, tous aussi importants les uns que les autres. Il avait pu faire des choix compliqués, en prenant du recul. Il avait pu, là bas, faire le choix le plus sain possible, pour lui, pour tous les facteurs.

et il se retrouvait devant Nicole Reyes.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- sexy mum -
Nikki Reyes

- prayers : 5550
- pseudo : flames
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @delreys
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : police or criminal ?

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Jeu 10 Jan - 23:47

Si tes yeux pouvaient lancer des missiles, Eloy ce serait sans doute prix une balle perdue suite au regard de Nikki. Les sourcils fortement froncés après sa petite blague sur sa petite amie. Surtout quand il rit. C’est vrai, ça peut être drôle, mais elle n’est pas sure que ça la fasse rire ce soir. Tu as déjà une petite amie ? lui demandes-tu cependant pour rentrer dans son jeu. Après tout il parle de cette suédoise imaginaire comme de son « autre » petite amie, ce qui signifie qu’il considère en avoir déjà une. Elle ne sait pas s’il s’est emballé, s’il parle d’elle ou si une autre super nana l’attend dans un autre département. Tu l’écoutes parler à côté de toi, se justifier. Le travail n’est pas le problème … dis-tu. Il est évident que tu ne lui en veux pas de partir pour son boulot, c’est important pour lui et pour sa carrière. Ce qui te gêne c’est ses méthodes de voleur pour partir du jour au lendemain et ne plus lui donner signe de vie pendant des semaines. C’est vrai que tu lui en veux beaucoup. Il t’a fait beaucoup de peine, beaucoup plus que tu ne l’aurais voulu. Parfois tu te dis que tu aurais du rester à ton premier instinct. Choisir de détester ce voisin au sourire bien trop dangereux pour toi. Lorsque tu t’es laissé attendrir par ce beau brune charmeur, adorable, avec qui tu te sentais bien, tu n’imaginais pas que ça irait aussi loin. Tu as eu un espoir, tu as cru avoir trouvé quelqu’un avec qui te poser et vivre une vraie histoire, pas trop compliquée. Mais c’était sans doute trop demander. Finalement que ce soit Andrew, Klaus ou même Eloy c’est toujours la même histoire. Ils finissent toujours par te laisser tomber, pour une autre femme, pour le banditisme ou pour le travail. Qu’elle que soit la raison, ça ne change pas la finalité. Et tu es sans doute la vraie idiote dans ces histoires puisque tu retombes inlassablement dans les mêmes pièges. Tu hausses les épaules quand il évoque le fait de toujours revenir, tu souris timidement, mais ça se voit que tu es triste et déboussolée. Je comprends pourquoi tu as eu besoin de partir … dis-tu après avoir tout écouté. C’est vrai que le retour d’Elys a fait du grabuge, tu te souviens de Luna qui a débarqué chez toi dans un sale état. Ce soir là Eloy est venu te voir, inquiet en voyant ta porte ouverte tard de la nuit. Un grand moment tous les deux, avant de marcher ensemble dans les chemins frais du quartier. Pourquoi tu n’es pas venu me dire au revoir ? Pourquoi tu ne m’as donné aucune nouvelle ? dis-tu en les enchainant, un léger sanglot dans la voix mais sans craquer. Je n’ai pas envie d’être un yoyo. On a passé une superbe soirée ensemble, et dès le lendemain plus aucune nouvelle, silence radio, je ne sais pas ce que tu attends de moi … tu le regardes avant de te redresser de ton tabouret. Tu veux un café ? Tu lui tournes légèrement le dos, le temps d’allumer la machine, et de te retourner adossée contre ton meuble, les bras croisés.

@Eloy Gardner

_________________
Follow me to the dark, let me take you past our satellites, you can see the world you brought to life. goulding

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloy Gardner

- prayers : 110
- pseudo : lau
- multifaces : king of kings, kinglsey.
- id card : j. gyllenhaal, avenged in chains.
- registration : 21/12/2018
- côté coeur : lukewarm.

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Jeu 17 Jan - 6:03




- castle of glass -
Ils étaient deux aveugles marchant main dans la main à travers un champs de mine, sans vraiment savoir si leur prochain pas serait le dernier. Depuis leur première rencontre, ils avançaient comme ça, à tâtons, espérant ne pas ne pas pousser le mauvais bouton par accident. Ça avait mené à de gros accidents, à des explosions que n’importe quel observateur aurait cru irréparable. Pourtant, ils étaient toujours là, les deux, vivants, dans la même pièce, à s’obstiner sur le chemin à prendre. Pour elle, ça passait par la cuisine et la machine à café.

Tu devrais essayer le tricot.”  Il répondit tranquillement, avançant vers elle de son pas le plus lent, comme il l’aurait fait en présence d’un enfant  apeuré ou d’une situation délicate. “Ça occupe les mains, et tu peux te cacher derrière un joli foulard après.” Eloy baissa le regard, et de ses mains à lui, attrapa ses mains à elle. “Je…” Il devait peser ses mots, l’impact de chaque syllabe avant de les prononcer. Il avait appris de sa relation précédente qu’il était incroyablement facile d’envenimer un simple désaccord en utilisant une mauvaise formulation, ou en choisissant un synonyme pour faire joli, mais finalement changer tout l’argument par accident. “Je m’attends à ce que tu m’en veuilles. Je ne m’attends pas à ce que tu me pardonnes, maintenant, dans dix ans, parce que ça ne serait pas juste de t’obliger à changer tes sentiments.” Si se mordre la langue n’aurait pas été si douloureux, il se la serait probablement croquée au point de ne plus parler, parce qu’il est tellement plus facile d’éviter une conversation, une situation, que de l’affronter tête première. “Comme je peux pas m’attendre à ce que tu veuilles me voir comme j’étais quand je suis parti. Je ne voulais pas me voir - Je ne voulais pas que tu, qu’Aaron me voit. C’est une excuse merdique, j’sais, mais Nini, c’était pas joli.” Il passa ses doigts, uns à uns, entre les siens, les entrecroisant. Elle ne fuirait pas cette fois, elle allait écouter - il allait l’y forcer juste un peu, en déposant ses mots tout près de son oreilles, là où elle n’aurait d’autre choix que d’entendre son petit secret. “Et toi t’es jolie” Il se retint d’en dire plus, et de déballer tout son sac.  Il ne lui dit pas qu’elle ne méritait pas un homme ivre, bavant, vomissant dans son entrée. Il lui épargna le chapitre embarrassant où il avait crié toutes les insultes possible à des dieux d’autres hommes. Il évita de parler de la panique qui l’avait envahi, à la place de la gueule de bois. Ce besoin criant de quitter la scène du crime, et ses pensées paranoïaques.

Il recula, juste un peu, pour voir ses yeux, la lire, juste un peu.

Maintenant, si tu veux que je passe te voir même si je suis pas en état, je peux le faire, même si en général je préfère attendre après le mariage pour montrer mes plus gros défauts.

Oui, il utilisait de gros mots. Oui, il était pleinement conscient de ce qu'il faisait.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- sexy mum -
Nikki Reyes

- prayers : 5550
- pseudo : flames
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @delreys
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : police or criminal ?

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Jeu 17 Jan - 19:12

Tu as failli oublier la beauté de ses yeux bleus, tu as failli oublier que ce grand brun, imposant pouvait te troubler lorsqu’il était prêt de toi et te regardait droit dans les yeux. Adossée contre ton meuble, le silence est presque pesant, heureusement la machine à café comble cet instant. Il ne met pas longtemps à venir te rejoindre, doucement, mais il n’y avait pas plus de deux mètres à faire et il a des grades jambes, même avec des petits pas il arrive rapidement devant toi. Tu ne le quittes pas des yeux, tu regardes ses mains attraper les tiennes. Il est doux, tu aimes beaucoup ce côté très attentif et délicat qu’il a envers toi. Pour un homme avec cette carrure et dans la police certains tourneraient vite les talons face à lui. C’est peut être pour ça qu’il est appelé pour aller chercher les bandits ailleurs qu’à Wauwatosa. Il est grand, tu lèves tes yeux vers les siens si bleus au dessus de toi. Tu l’écoute de sa voix grave et posée. Tu ne l’interromps pas, tu le laisses aller jusqu’au bout. Tu ne parles pas lorsque tu constates qu’il fait des pauses dans son discours. Il te touche, tu oses croire qu’il est sincère avec toi. Encore plus quand il évoque Aaron. Il a toujours été très gentil avec Aaron et assez protecteur et visiblement il continue à l’être. Tu as une petite moue triste quand il te parle, tu ne le fais pas exprès c’est que vraiment il te fait ressentir quelque chose. Tu as essayé d’oublier un peu tout ça, pensant que cette fois il ne reviendrait plus du tout. Tu as oublié l’effet qu’il pouvait avoir sur toi. Eloy est le genre d’homme que l’on imagine fort. Tu ne peux retenir ce petit rictus qui se dessine sur tes lèvres quand il dit que tu es jolie. Tu serres doucement tes doigts entremêlés aux siens, un peu plus lorsqu’il recule. Une petite pression comme pour le retenir devant toi. Je ne t’en veux pas d’être parti si tu en as eu besoin. Je t’en veux de pas être venue me dire au revoir, ou m’embrasser … J’avais l’impression que tous les deux on … tu ne finis même pas ta phrase. Tu ne sais pas trop ce que tu allais dire, tu voulais voir s’il répondrait ce dont à toi tu penses. J’aurais aimé que tu puisses compter sur moi, que tu aies confiance en moi … puis il y a une étincelle qui arrive jusqu’à ton cerveau quand tu réalises sa dernière phrase. On va se marier ? lui demandes-tu, pour le taquiner, le mettre mal à l’aise, voir s’il le pense ou si c’est qu’une boutade.

@Eloy Gardner

_________________
Follow me to the dark, let me take you past our satellites, you can see the world you brought to life. goulding

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloy Gardner

- prayers : 110
- pseudo : lau
- multifaces : king of kings, kinglsey.
- id card : j. gyllenhaal, avenged in chains.
- registration : 21/12/2018
- côté coeur : lukewarm.

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Mer 30 Jan - 18:32




- castle of glass -
Ô Nicole -

Elle serrait leurs doigts entrelacés. Elle ne finissait pas ses phrases. Elle disait tout ce qu’elle avait à dire, tout ce qu’Eloy avait besoin d’entendre du moins, d’un simple petit mouvement. Clairement, elle ne lui en voulait pas tant que ça. Elle l’invitait à rester près d’elle, parlant de se voir avant un départ, de s’embrasser. Ses mots ne tombaient pas dans l’oreille d’un sourd. Eloy analysait chaque détail, chaque inspiration lente, coupée, prolongée avec la plus grande des attentions. Il savait. Il savait ce qu’elle faisait et il savait ce qu’il faisait. Elle voulait jouer. Lui, il voulait contrôler la partie. Il avait besoin d’avoir un coup d’avance, puis deux. Alors, il ne fit que lui adresser un petit sourire en coin, un petit flash de dent et une fossette irrésistible, en l’écoutant parler de confiance - Il avait pleinement confiance en Nikki. Elle n’allait pas le blesser. Elle ne pouvait pas. Eloy était un réaliste. Il n’était pas naïf. Il avait vu des gens en détruire d’autres pour le simple plaisir de les voir brûler. Nikki n’était pas ce genre de personne. Il sourit d’avantage quand elle attrapa sa perche,  parlant elle aussi de mariage. Il n’avait que prononcé le mot,  l’effleurant à peine, et elle s’était électrifiée.

Ô Nicole -


Il voulu feindre de se mettre sur un genou, parce que ça aurait été facile. Il ne le fit pas, parce que ce genre de chose avait trop d’importance pour lui pour être traité comme une petite blague cheap. Oui, son premier mariage s’était fait sous un coup de tête. Deux idiots jeunes, un peu trop amoureux, ne voulant plus perdre une seconde et montrer au monde à quel point ils s’aimaient, là, maintenant. Oui, ils avaient fini par divorcer, mais, Oui, le souvenir du jour où Lou Wheeler lui avait dit Oui restait celui qu’il chérissait le plus. Ça avait beau être fini, elle loin, lui ici, le moment si parfaitement imparfait - Il ne pouvait juste pas. Ça ne serait pas juste. “Désolé. Non.  J’croyais que tu savais que t’étais qu’un plan cul” Son visage était soudainement plus sérieux, avant de lui envoyer un petit clin d’oeil. C’était un tout petit indice, de quoi la faire réfléchir une seconde, avant de la forcer à tout oublier, en lâchant sa main pour la glisser dans ses cheveux, libérant juste assez d’espace pour aller déposer quelques baiser sur son cou, tout près de son oreille.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- sexy mum -
Nikki Reyes

- prayers : 5550
- pseudo : flames
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @delreys
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : police or criminal ?

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Mar 5 Fév - 15:29

C’est compliqué de voir Eloy aussi près de toi après des semaines sans aucune nouvelle. C’est complètement déstabilisant, tu ne sais pas trop quoi dire, ni quoi faire par moment. Tu penses à tout ce qu’il s’est passé depuis son départ silencieux. Tu l’as attendu, tu l’as longtemps attendu et le temps est passé. Tu t’en veux maintenant de ne pas avoir attendu plus longtemps. Au fond de toi, tu avais cette envie folle qu’il revienne, savoir où tu en étais avec lui. Tu étais prête à franchir cette étape, prête à vivre cette petite vie de couple simple que tu mérites et qu’aucun homme visiblement ne semble dans la mesure de t’offrir. Une stabilité qui ne pourrait que t’épanouir. Mais encore une fois, le temps t’a joué des tours. Le temps et le manque flagrant de tendresse et d’attention, encore plus après cette agression. Tu tournais et virais dans ton lit certaines nuits, sans personne pour te rassurer ou te dire que tu es en sécurité. Tu n’oses parfois pas trop le regarder. Tu ne veux pas avoir l’air d’une … d’une salope. Tu ne penses pas l’être mais peut être l’es tu. Après tout, si tous les hommes pour lesquels tu as eu un pincement au cœur ce sont volatilisés, il y a certainement une raison. C’est sans doute aussi pour ça que tu as réagi aussi vite aux phrases du flic Gardner sur le mariage. Tu savais bien que ce n’était que des mots en l’air et une façon de parler pour lui. Si tu n’espérais aucune demande ce soir dans ta cuisine, c’est vrai que c’est ton rêve depuis toujours. Espérer qu’un homme t’aime assez pour vouloir passer sa vie avec toi et le faire partager avec un engagement aussi fort qu’une alliance et un petit bout de papier si futile pour certains et surement encore plus pour lui qui a divorcé. Ceci étant les minutes passent et il est toujours devant toi, près de toi. Tu fronces un peu les sourcils à ses mots et suite à son clin d’œil. Tu espères en fait être entre les deux au moins. Moins que celle qu’il veut pour toujours et un peu plus qu’une simple histoire de fesses. Même s’il s’est échappé les deux fois où tu étais prête à lui passer la corde autour du cou. Je le savais … réponds-tu doucement. Malheureusement, tu n’as pas été le plus assidu des amants … dis-tu. J’aurais peut être du choisir un astronaute ou un marin … une pique. Des métiers qui justifient des départs fréquents. Une façon de lui dire qu’elle a envie d’un homme près d’elle et pas d’un fuyard. D’autant qu’il n’est pas le premier fuyard dans sa vie, finalement tous ont eu cette lâcheté. Elle lui en veut, il lui a fait mal, encore plus la deuxième fois. Elle ne bouge pas, comme paralysée lorsqu’il l’embrasse dans le cou. Elle aurait pu le repousser, elle se contente de fermer les yeux et de respirer doucement comme pour se concentrer sur le plaisir que cette bouche provoque. Elle avait oublié presque l’effet que Gardner pouvait avoir sur elle. Elle ne sait pas s’il fait ça pour se faire pardonner ou pour tenter une nouvelle approche.

@Eloy Gardner

_________________
Follow me to the dark, let me take you past our satellites, you can see the world you brought to life. goulding

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloy Gardner

- prayers : 110
- pseudo : lau
- multifaces : king of kings, kinglsey.
- id card : j. gyllenhaal, avenged in chains.
- registration : 21/12/2018
- côté coeur : lukewarm.

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Sam 16 Fév - 4:44




- castle of glass -
Eloy ne peut pas s’empêcher de pouffer rire, sa barbe frôlant la peau de la brunette, les petits souffles coupés  du  détective chatouillant le creux du cou de l’enseignante. Un marin, un astronaute, ok, il comprends la blague et il sait qu’il est sensé la prendre d’une certaine façon, mais son esprit, par habitude, va dans une tout autre direction. “Tu comptes refaire les Village People?” Il voulait reculer, pour regarder la réaction dans ses yeux, mais une autre partie de lui n’avait pas envie de quitter le petit nid qu’il s’était fait, juste là, parce qu’elle sentait bon, et parce qu’il n’avait pas eut de contact humain depuis… un sacré moment. Nope, il n'allait pas se déplacer pour une telle connerie. À la place, il préféra déposer sa tête sur l'épaule de Nicole, tranquillement, sans mettre tout son poids sur ses os frêles - Il n’avait pas peur de la briser, il la savait forte. Il voulait juste éviter d’avoir l’air d’un sac de patate paresseux. Se garder des défauts pour plus tard.Je sais que c’est chiant d’être celui qui reste derrière.” Il ne voulait pas trop en parler. Il ne voulait pas passer sa vie à demander pardon. Il ne voulait pas trop en ajouter, parce qu'il savait que c’était inapproprié de parler de ses relations précédentes au début d’une nouvelle; Surtout de parler des cause de la séparation. Pire quand la relation avait duré plus de dix ans.  “C’était moi, avec ma femme. Elle voyageait beaucoup. C’était pas trop mon truc.” Wheeler avait beau être en Nouvelle-Zélande, Eloy avait tout de même l’impression de sentir sa présence, dans le moment. Il pouvait presque entendre un petit soupir désapprobateur, parce que la voisine, vraiment?

Juste pour s’assurer de la réalité du moment, il serra un peu plus les doigts entrelacés aux siens.

Vrai. Réel. Et les cheveux qui lui chatouillaient le bout du nez n’était définitivement pas ceux de Lou, ou d’un autre fantôme.

Je suppose que je devrais te dire qu’elle revient en ville, Lou. Pas tout à fait une suédoise format mannequin, mais elle est blonde et …” Il n’avait plus trop envie d’en parler, ni d’y penser. Il avait des choses à dire à son épouse qui n’allaient pas lui plaire. Eloy était pleinement conscient que l'atterrissage n’allait pas être doux, et que d’avoir sa petite amie dans la maison voisine n’était franchement pas l’idée du siècle. Lui qui croyait avoir passé deux années en enfer signait un bail avec le diable pour y rester un an de plus.

Eloy ne voulait vraiment plus y réfléchir, à la place, il inspira une autre bouffée du parfum de mademoiselle Reyes.

Il ne pouvait simplement pas lui dire ce soir, que sa femme revenait vivre dans leur ancien foyer. Nikki en avait déjà bien assez à digérer, et Eloy bien assez à se faire pardonner.

Lui dire maintenant serait une mauvaise stratégie, une erreur de débutant.

Lui dire maintenant serait certainement la bonne chose à faire, moralement.

Eloy Gardner, bien qu'il aurait aimé croire le contraire, n'était pas un être très moral.

Alors, il ne finit jamais sa phrase, et ne laissa pas à la brunette l’opportunité d’y répondre. Il préféra la pousser, juste un peu plus, contre le comptoir, déposant un long, long, long, baiser sur ses lèvres. De quoi oublier, ne plus penser, s'acheter du temps. De quoi ressentir quelque chose, que ce soit des sentiments naissants, ou juste des pulsions animales. Peu à peu, l'embrassade fit son effet; Son précieux contrôle, sa précision, son esprit lui échappait un peu, la poussant dans les armoires un peu plus fort, protégeant sa tête d'une main glissée à travers ses mèches brunes.

Il les laissa finalement respirer, une éternité plus tard, soudainement frappé par une réalisation plutôt inconfortable.

Le petit venait tout juste d'être mis au lit. Il pouvait se réveiller à tout moment. Il était peut-être juste là, à fixer le voisin dévorer la bouche de sa mère dans la cuisine.

"comment ils font ce truc les parents?"




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- sexy mum -
Nikki Reyes

- prayers : 5550
- pseudo : flames
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @delreys
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : police or criminal ?

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Dim 17 Fév - 23:15

Par moment tu as du mal à réaliser qu’il se trouve devant toi et même tout contre toi. Tu n’y croyais plus vraiment. Son premier départ a été difficile et tu as pardonné. Voici le deuxième retour inattendu après des semaines sans nouvelles. Tu aurais voulu être plus forte et l’envoyer balader mais tu te laisses aller dans ce petit espace de la cuisine. Tu ne lâches pas sa main. Parfois tu lèves les yeux dans les siens, ils sont si beaux tu as failli l’oublier. Tout comme son petit sourire si charmeur et qui te faisait si peur lorsqu’il a emménagé à côté de chez toi. J’ai toujours préféré le policier dans le groupe … dis-tu avec un petit sourire lors de sa réaction sur les villages people. Une façon de lui dire qu’elle tient à lui. Tu l’écoutes aussi dire que c’est chiant d’être celui qui reste derrière. Tu hausses les épaules sur le moment, puis soupires quand il parle de sa femme, tu es vraiment entrain de me parler de ton ex ? Lui dis-tu avec une petite pique alors que vous êtes tous les deux proches physiquement dans la cuisine. Si tu essaies de rester sérieuse pour le faire baliser un peu, tu finis par échapper un petit rire. Tu veux l’embêter, mais c’est vrai que tu espères qu’il ne pense pas à son ex pendant qu’il te touche ou t’effleures de cette bouche si jolie. Tu ne t’éloignes pas et doucement lâche ses mains pour venir poser tes doigts dans sa nuque et t’amuser avec ses cheveux bruns. C’est à cet instant précis que tu le laisses t’embrasser et réponds au baiser. C’est un peu timide, comme si tu tâtais le terrain pour t’assurer qu’il était là et que tu en avais autant envie que lui. Tu aurais pourtant aimé répondre à sa petite phrase concernant sa femme. Mais pas tout de suite, tu sens le policier plus enclin aux câlins lorsqu’il te pousse un peu plus contre le comptoir. Tu n’es peut être pas fait pour les blondes mais pour les petites brunes … une nouvelle façon d’essayer de l’attirer vers toi lorsque le baiser si finit … tu ris à sa dernière phrase de nouveau parce que ne t’attendais pas à ça. Tu comprends qu’il parle d’Aaron … on dit que ça se fait quand deux personnes s’aiment très fort … dis-tu tout en réfléchissant, ou alors c’est un coup de chance … dis-tu toute tendre puisqu’on ne va pas se mentir, Aaron c’est toute ta vie. Tu as peur de le réveiller ? dis-tu avec ton petit sourire alors que tu poses tes mains autour de son visage …

@Eloy Gardner

_________________
Follow me to the dark, let me take you past our satellites, you can see the world you brought to life. goulding

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloy Gardner

- prayers : 110
- pseudo : lau
- multifaces : king of kings, kinglsey.
- id card : j. gyllenhaal, avenged in chains.
- registration : 21/12/2018
- côté coeur : lukewarm.

MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   Sam 2 Mar - 6:17




- castle of glass -
Ses lèvres collées à celles d’une brunette - Eloy ne pouvait pas commencer à les comparer à celles d’une blonde. Ça ne serait pas juste. Ça serait mortel pour toute relation naissance, pire pour une ayant déjà connu des troubles. Il devait se concentrer sur elle, sur son parfum, sur la douceur de sa peau, sur les détails qui faisaient d’elle, elle. Il devait apprendre à les aimer, sans les chercher sur une autre, les lier à de vieux souvenirs. Il devait lui donner une chance. Il devait se laisser une chance. Chose plus facile à dire qu’à faire, avec son coeur amoché.

Unique à Nikki, ou plutôt, à Nicole, c’était sa haine pour son propre prénom. Il pouvait la comprendre, d’un certain sens. Ses parents à lui aussi avaient des goûts différents, et il avait mis du temps à apprécier son nom. Cependant, à force de l’entendre, dit par la voix douce de sa maman, le rire étouffé de ses proches, ou complètement massacré par quelqu’un le lisant d’une feuille de présence, il avait appris à l’aimer. Peut-être que s’il l’utilisait suffisament, Nicole verrait son nom d’une nouvelle façon.

Unique à Nicole, c’était sa maladresse légendaire. Avec les clefs, la plomberie, les voitures et les mots. Eloy n’avait jamais été lié à une personne semblable, qui lui donnait l’étrange sensation d’être compétent, adulte - Il n’avait jamais cherché à l’être non plus. Malgré son choix de carrière, il ne désirait pas devenir un héros, ou être vu comme un chevalier sur un cheval blanc. Pourtant, Nicole trouvait le moyen de le mettre dans cette position - Il pouvait voir comment ça pouvait flatter un égo, être addictif pour des hommes un peu plus macho. C’était différent, surtout.

Unique à mademoiselle Reyes, il y avait aussi Aaron. Une situation qu’Eloy ne savait clairement pas gérer, qu’il n’avait jamais pensé avoir à gérer, en toute vérité. Il avait fait des voeux éternels à une femme qui ne pouvait pas donner la vie - Il avait fait une croix sur l’idée d’avoir des enfants, ou d’être proche d’une mère de cette façon depuis très longtemps. Il serait tonton Eloy, quand Effie ou Eloy se décideraient. Nicole, elle changeait ça.

Ça l’effrayait, un peu.

Beaucoup.

Je -” Il connaissait les enfants. Il en avait été un. Il avait vu les jumeaux grandir, et il voulait bien croire qu’il avait aidé à faire d’eux les gens qu’ils étaient, vu leur différence d’âge. Par contre, son expérience datait… et n’était pas vraiment comparable à la vie de parent (ou de partenaire de parent). Eloy stressait un peu, son coeur battait vite, à cause du baiser et de l’idée planté dans sa tête: Ils allaient réveiller le petit et le traumatiser pour toujours. “- Ouaip.” Ses yeux avaient quitté Nicole pour fixer un point en direction de la chambre du petit. Rien n’avait bougé, pas un son n’avait été entendu. Ça n’empêchait pas un détective d’être sur ses gardes. Il ne voulait pas avoir à répondre à plein de questions embarassantes, de la part d’un tout petit, surtout quand il ne connaissait pas les réponses lui même.

Comment on fait des bébés?

Aucune idée. Eloy il avait essayé bien longtemps, mais il n’avait jamais réussi.


Tu fais quoi avec ma mère?


No idea. Les relations adultes étaient beaucoup trop compliquées. D’un coup, Eloy était bien nostalgique de la petite école, quand on cochait simplement une boîte sur un bout de papier, et bam, le lien était clair, le titre choisi.

Tu vas devenir une figure paternelle pour moi, et me quitter au pire moment parce que ça ne fonctionne plus avec ma mère, ou que t’as fait une connerie irréparable, connard?

Il pouvait presque voir un Aaron tourné démon, comme dans un film d’horreur, le menacer. Ça avait du bon. Ça l’empêchait de réfléchir à une réponse possible, parce que vraiment, comment pouvait-il prédire le futur quand il pouvait à peine définir le présent?

J’avais jamais réalisé à quel point c’est effrayant un enfant. Mauvais moment pour réaliser. Désolé.” Il baissa les yeux, les posant sur elle. Il baissa aussi les bras, pour les poser sur ses hanche à la place. “J’ai juste la mauvaise habitude de faire des conneries. Je voudrais pas en faire une qui pourrait l’affecter pour toujours, tu vois?





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: nikki » castle of glass   

Revenir en haut Aller en bas
 
nikki » castle of glass
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bleuz'aïe de Golbuth, Briz' glass!
» Glass no Kamen
» Castles & Crusades : Ilryan
» Le programme des sériphiles
» 05. We've got something to do {Lilla

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - northwatosa :: madison homes :: habitations-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.



les petits nouveaux
Venez pour leur faire triomphe, les accueillir, les chouchouter ! Bienvenue chez vous.