AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.

Partagez

set my heart on fire. (gallagher#1)

Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyMer 19 Déc - 19:39

set my heart on fire
kaytline & ezekiel
Ce soir-là était le genre de soirées où tout devait être impeccable, du sol au plafond et où rien ne serait laissé au hasard. Les tables hautes étaient dresses, saupoudrées de petits canapés froids en tous genres. Les hommes de service ce soir-là, eux, se promenaient entre les différents invités, une main dans le dos, l’autre main portant du bout des doigts un plateau de champagnes. Sans doute n’était-ce pas n’importe lequel : du Krug Clos d’Ambonnay, provenant la région-même produisant le champagne, en France, dont une seule gorgée était l’équivalent d’un mois de salaires pour la classe moyenne. En cette fin d’année exemplaire pour le monde de l’entreprise, il était évident que Mr. Gallagher allait mettre les petits plats dans les grands et organiser une fête en l’occasion de la nouvelle année qui s’annonçait prometteuse. Pour l’occasion, la soirée qui se déroulait dans leur club de strip tease était purement privée. Seul un joli petit carton d’or d’invitation aux rebords dorés et à la parure prestigieuse donnait accès aux lieux. Ainsi, cela éviterait les mauvaises surprises en cours de soirée. Avec des hommes d’affaires et des mafieux, c’était le meilleur moyen de fonctionner pour que tout soit clair pour tout le monde. Deux bonnes centaines de personnes étaient attendues ce soir-là. Sans doute aurait-il vu plus grand s’il ne manquait pas d’espace dans le club.

Accoudée au bar, cela faisait quelques minutes que Kaytline s’attelait à la tâche que celle de partager un verre de l’amitié avec les clients de son tendre père. Vêtue de sa plus belle robe pour l’événement, à la couleur noire et aux touches argentées, il fallait qu’elle soit à l’image de l’entreprise familiale : classe et brillante. A chaque personne qui s’approchait d’elle, elle offrait le plus beau des sourires, presque de manière commerciale, car chaque seconde comptait. « Que diriez-vous d’une coupe de champagne en ma compagnie ? Et comment vont vos enfants depuis la dernière fois que l’on s’est vus ? » demanda-t-elle à l’un des clients privilégiés de son père, dont elle oubliait le nom à chaque fois mais dont le visage lui était si familier que l’éviter aurait été impossible. Deux questions, une offre, une coupe de champagne et elle entamait sa soirée de la sorte.  Tout en discutant avec les différentes personnes allant et venant au bar, le regard de Kaytline se perdait de temps en temps sur Ezekiel qui faisait une brève apparition. L’allure élégance, la classe par excellence, lui non plus ne pouvait pas passer inaperçu dans cette soirée. Le simple fait de le voir passer quatre secondes sous ses yeux lui faisait perdre le fil de la conversation avec le nouvel invité qui se trouvait devant elle. « Hm ? » - « Un autre verre ? » lui demanda-t-il. Bien évidemment qu’elle allait accepter un autre verre, parce qu’elle était chez elle, parce qu’elle devait accepter tout ce qu’on avait à lui offrir, parce que l’image de la famille se jouait ce soir. Alors elle hocha la tête et continua quelques heures sur cette lancée.

Les heures passaient à une allure folle et les invités défilaient dans le club aménagé pour l’occasion. Par moments, Kay tombait sur son père qui lui embrassait le dessus du front, fière de la cadette de ses enfants. Il voyait qu’elle gérait toute une partie des invités comme une chef et ce fut sans doute le regard rempli de fierté qui lui adressa qui la fit continuer en si bon chemin. A présent au coin du bar, à quelques pas plus loin à peine depuis quelques heures, Kaytline n’avait visiblement pas décollé les mains des différents verres qu’on lui mettait sous son nez. Si les histoires de famille lui avaient donné de bons exercices pour avoir une bonne descente, il fallait qu’elle soit de bonne foi pour dire qu’elle commençait à sentir l’alcool prendre fâcheusement place en elle. Les jambes légères, la voix un peu fluette, le regard pétillant, quiconque connaissait suffisamment la jeune femme pouvait parier que son état irait de pire en pire. Face à elle, un fils de. Elle ne savait plus quel était son père, si même quelle était la raison de sa venue ici. Une chose était sûre, c’était qu’il lui tenait la jambe depuis vingt bonnes minutes en parlant de son commerce d’import/export. Si, sur le court terme, un énième verre de champagne allait faire l’affaire, le long terme n’annonçait rien de bon. D’ailleurs, ne s’était-il pas rapproché d’elle tout à coup ? « Heu, tu fais quoi là… ? » avait-elle demandé, sceptique, mal à l’aise de devoir le tutoyer malgré que ce soit les coutumes de la maison. Elle profita de sa question pour reprendre la main de cet abruti qui ne s’était pas gêné pour la poser sur sa hanche. Seulement, l’homme tout aussi bien parti qu’elle niveau bibine, ne sembla pas lâcher l’affaire. Elle crut pendant un moment se débattre par des paroles et quelques insultes à son égard, le tout avec un grand sourire pour ne pas attirer l’attention sur eux. Vu la musique qui bourdonnait dans les oreilles et le brouhaha des différents invités, il fallait vraiment avoir les yeux rivés sur eux pour comprendre que quelque chose ne tournait pas rond. « Allons, allons, reste tranquille. On discute juste, non ? » Kay effaça aussitôt tout sourire quand l’invité lui attrapa le poignet pour le serrer de toute cette force incontestable dont était doté un homme. Elle ne bronchait plus, elle le fixait d’un regard à moitié noir, à moitié éméché.
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Kaytline Gallagher le Mer 26 Déc - 21:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyMer 19 Déc - 20:48

set my heart on fire
kaytlinn & ezekiel
Ce soir est une soirée importante pour la famille Gallagher. Comme chaque année en cette période de fêtes, le paternel a décidé de mettre les petits plats dans les grands pour organiser une soirée privée au sein de son club. Que des gens triés sur le volet, l’entrée uniquement possible grâce au petit carton doré avec leur nom inscrit dessus. Et inutile d’essayer de forcer l’entrée. En témoigne le garde du corps à l’allure imposante qui contrôle les invitations. Rien n’a été laissé au hasard par le chef de famille qui ne permettra aucun écart ni aucun problème. Et bien sûr, toute la famille est obligée de faire acte de présence, que ça leur plaise ou non…

Quand Ezekiel débarque enfin, la soirée est déjà entamée depuis une heure ou deux. Evidemment, l’ainé Gallagher n’a pas besoin de carton d’invitation. Tout le monde – ou presque - connaît les enfants du propriétaire et c’est donc naturellement que le molosse à l’entrée défait le cordon pour le laisser entrer dans le club. Une fois sur place, il suffit d’un coup d’œil à Zeke pour comprendre que seule « la famille » est présente. Les grands noms de la mafia irlandaise du coin ont fait acte de présence. Beaucoup de beau monde et des sourires de circonstance à distribuer dès maintenant. Se saisissant d’une coupe de champagne, il ne faut pas longtemps avant qu’Ezekiel ne se fasse harponner par l’un des associés de son père. Associé à qui il offre un sourire digne des pubs pour dentifrice avant d’entrer en grande conversation avec lui. Et il ne faut pas longtemps pour que le regard de Zeke, qui vogue de temps en temps parmi les invités, ne glisse jusqu’à sa sœur qui a pris place au bar. Mais il n’a pas le temps de s’attarder sur elle qu’une deuxième personne vient se joindre à la conversation qu’il entretient avec l’homme de main de son père. Une charmante jeune femme blonde dans la même tranche d’âge que lui et que l’homme présente comme étant sa fille. Pris au dépourvu, Samael l’embrasse sur les deux joues pour la saluer, avant de lui sourire. Et s’il n’en montre rien, intérieurement le brun peste. Parce que, ce qu’il redoutait le plus ce soir, c’est ce genre de plan foireux. Car il voit le truc arriver Zeke, comme le confirme le sourire satisfait du père de la demoiselle, qui ne tarde pas à s’éclipser pour les laisser discuter tous les deux... Et tandis qu’il s’éloigne, Ezekiel ne peut s’empêcher de rouler des yeux avant de prendre une longue gorgée de champagne hors de prix.

Distrait et pas du tout dans cet état d’esprit, l’aîné Gallagher tente tant bien que mal de faire la conversation avec la demoiselle qui flirte ouvertement avec lui, montrant ainsi un grand intérêt. Il faut dire qu’Ezekiel ne laisse pas la gente féminine indifférente et la blonde ne fait pas exception. Mais encore une fois, le regard du brun dévie vers sa sœur, toujours au bar et également en charmante compagnie. Presque instantanément et bien malgré lui, une bouffée de jalousie prend Ezekiel qui focalise de nouveau son attention vers la jeune femme qui tente tant bien que mal de lui faire la conversation. « Excuse-moi. C’est quoi ton nom déjà ? » qu’il demande, avec un sourire d’excuse. Et c’est à peine s’il entend la belle donner à nouveau son patronyme que le regard d’Ezekiel glisse à nouveau vers Kaytline. Et bien vite, la jalousie laisse place à la colère, les gestes déplacés de l’homme avec qui est sa sœur ne lui échappant pas.

Sans attendre, et après avoir vidé sa coupe de champagne d’une seule traite, Ezekiel se dirige vers eux d’un pas rapide, posant sa coupe vide sur le plateau d’un videur sur son passage, tandis que l’inconnu attrape sa sœur par le poignet, l’air menaçant. « Un problème ? » qu’il lui demande une fois arrivé à leur hauteur, un sourire factice placardé sur le visage. Mais il ne laisse pas le temps au type de répondre que déjà, il se saisit à son tour de son poignet, serrant de plus en plus fort, à tel point qu’il est obligé de lâcher celui de Kaytline. « Tu vas bien gentiment retirer tes mains » qu’il lui lance d’un ton dur et menaçant, plantant son regard d’acier dans le sien. « Est-c’que tu sais au moins qui je suis ? » que l’autre lui répond en tenant tête à Zeke, essayant tant bien que mal – et sans rien laisser paraître pour ne pas attirer l’attention – de se défaire de la prise de ce dernier. Mais il a beau faire le coq et bomber le torse, il ne sait clairement pas à qui il a affaire… « J’en ai rien à foutre de qui tu es. Tu oses encore toucher ma sœur ou même juste la regarder, je te tue. Compris ? Maintenant dégage. » qu’il lui lance d’une voix glaciale. Et alors que l’homme s’apprête à rétorquer quelque chose, il se ravise presque aussitôt, un éclair de lucidité le traversant. Enfin, il a compris qui il a devant lui. La fratrie Gallagher. Et c’est non sans grommeler dans sa barbe qu’il finit par déguerpir, partant à la recherche d’une nouvelle cible. Ce n’est que quand le type n’est plus dans son champ de vision qu’Ezekiel finit par se détendre, soupirant au passage. « Ça va ? » qu’il demande à Kaytline tout en pivotant enfin vers elle. « Il t’a fait mal ? » qu’il demande, se saisissant à son tour de son poignet légèrement rougi, avec de le caresser avec délicatesse du bout du pouce.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyMer 19 Déc - 22:12

set my heart on fire
kaytline & ezekiel
« Un problème ? » Aussitôt, son regard un peu embué par l’alcool s’était retourné sur le nouvel interlocuteur de la conversation. Son cœur manqua aussitôt d’un bond lorsqu’elle se rendit compte qu’il s’agissait d’Ezekiel. Comment avait-il fait pour arriver si vite à leur hauteur ? De mémoire, ses yeux s’étaient posés sur lui quelques minutes plus tôt, à l’autre bout de la pièce, alors qu’il était en train de parler à l’une de ces parfaites idiotes venues juste se rincer les yeux devant lui. Mais non, il était là, devant elle, devant eux et vu l’air qu’il abordait, la suite n’allait certainement pas plaire.

Et elle ne crut pas si bien penser. En moins de temps qu’il ne fallut pour cligner des yeux, l’homme en face d’eux grimaça face à la poigne d’Ezekiel. « Tu vas bien gentiment retirer tes mains. » Aussitôt, elle put récupérer son poignet et n’en fut pas moins soulagée de voir que de toute cette douleur, seule allait rester la rougeur autour de son poignet, tel un énorme bracelet grossièrement porté. Et, heureusement, l’alcool soulageait bien des maux à ce stade. « Est-c’que tu sais au moins qui je suis ? » - « J’en ai rien à foutre de qui tu es. Tu oses encore toucher ma sœur ou même juste la regarder, je te tue. Compris ? Maintenant dégage. » Tout au long de cet échange de paroles volant comme des noms d’oiseaux, Kaytline, à présent en retrait, se passa nerveusement une main sur le visage. Elle était mitigée entre deux sentiments : tout d’abord agréablement surprise de voir qu’Ezekiel pouvait l’approcher à moins de cinq mètres sans trouver une excuse pour fuir dans la seconde, comme il avait eu l’habitude de faire ces dernières années, elle avait la malicieuse envie de se laisser emporter par cette odeur qui lui chatouillait les narines comme un désir profondément et désespérément enfoui. Mais, à côté de cela, il était évident qu’elle portait sur elle la gêne de la petite sœur qui était visiblement embêtée de voir qu’il fallait que son frère règle ses histoires et qu’elle ne puisse pas se débarrasser toute seule comme une grande fille d’un abruti. Sans compter que les regards s’étaient tournés vers eux entre temps. Il ne manquait plus qu’une petite vidéo amatrice ou encore quelques chemins de bouche-à-oreilles durant la soirée, et leur père en attraperait des cheveux blancs d’apprendre que ses deux enfants réunis s’attiraient des ennuis au beau milieu du fameux drink annuel.

« Ca va ? » Ses deux yeux bruns se plongèrent immédiatement dans ceux de Zeke. Le simple croisement de leurs regards lui procurait déjà un électrochoc en temps normal. Mais avec l’alcool dans le sang et la tête qui tournait déjà au rythme de la musique, il était peu de dire qu’elle avait l’impression de flancher devant lui. « Il t’a fait mal ? » - « Hm ? » demanda-t-elle, le sourire en coin, oubliant pendant un instant son poignet, alors qu’une sensation sournoisement agréable était en train de naitre au creux de ce dernier suite aux caresses délicates de Zeke. « Oh, ça… C’est rien ! On aura connu pire ! » répondit-elle presque calmement, comme pour balayer le problème d’un revers de la main, ne pas inquiéter et montrer qu’elle pouvait passer au-dessus d’une brûlure causée par un idiot fini. Un léger rire s’échappa de la barrière de ses lèvres, avant qu’elle ne reprenne avec un peu de contrôle : « Tu sais, ce n’était pas nécessaire… » Comme si le scandale avec l’invité ne s’était pas déroulé, elle s’appuya contre le comptoir et reprit son verre pour le terminer d’une traite. « J’aurais pu très bien m’en sortir toute seule ! Tu pouvais retourner près de l'autre là... » Le verre claqua sur le comptoir dans un bruit perçant presque la musique, puis elle leva la main pour faire signer au serveur de lui apporter un nouveau verre, ainsi qu’un second.

A proximité de Zeke, elle laissa son regard se perdre sur lui, perdant le contrôle sur le peu de proximité qu’il y avait entre eux. Malicieusement, sa main se glissa au début de son épaule pour descendre le long de son bras. « Pas mal ton costume ce soir, je ne le connaissais pas celui-là. Pas étonnant que l’autre conne soit pendue à tes lèvres depuis dix minutes… » C’était sur une mâchoire quelque peu serrée qu’elle avait prononcé ces quelques mots, ne se rendant pas entièrement compte de ce qu’elle pouvait dire. Si un monstre hurlait au fond de ses tripes dès qu’une jeune femme s’approchait du jeune homme, il était évident que l’alcool allait faire ressortir les cris de ce monstre d’une manière ou d’une autre. « T’en as déjà fini avec Maxine du coup ? Juste pour que je me tienne à la page hein ! Parce que bon, à part via Maman, on ne peut pas dire que j’ai beaucoup de tes nouvelles moi ! » s’empressa-t-elle de cracher dans un flux rapide de paroles, balançant d’un côté à l’autre, à deux doigts d’attirer à nouveau l’attention sur eux. Enfin, leur verre arriva et elle leva d’un air faussement innocent son verre pour trinquer avec le sien. « Allez, cheers ?! Toi et moi, ici, ça se fête. »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyJeu 20 Déc - 20:55

set my heart on fire
kaytlinn & ezekiel
Il ne faut que quelques enjambées rapides à Ezekiel pour rejoindre sa sœur. Comme à chaque fois qu’elle se trouve en mauvaise posture. Alors, quand il s’agit d’un mec un peu trop collant, c’est encore pire. En une fraction de secondes, l’aîné Gallagher prend le dessus, menaçant et dangereux. Pourtant, l’autre type veut faire le malin et essaye de lui tenir tête.  Mais c’était sans compter sur la détermination et la force d’Ezekiel, particulièrement lorsque Kaytline fait partie de l’équation. Et heureusement que l’autre héritier a un éclair de lucidité et finit par battre en retraite, se rendant compte de qui il a face à lui car sinon, Dieu seul sait ce qui lui serait arrivé. Pour sûr, il n’aurait pas gardé sa gueule d’ange bien longtemps.

Et c’est tout aussi rapidement qu’Ezekiel se métamorphose. Passant d’un regard froid à un regard inquiet et attendri pour sa sœur, alors qu’il prend son poignet délicat entre ses doigts. Et comme à son habitude, Kaytline minimise la chose, faisait comme si de rien était en affirmant qu’elle aurait parfaitement su s’en sortir toute seule. « Ouai, j’ai vu ça. » qu’il lui rétorque d'un ton ironique en roulant des yeux avant d’ajouter, en haussant les épaules « Tu peux juste me dire merci aussi ». Prenant place près d’elle, Ezekiel pivote vers la jeune blonde de tout à l’heure et dont Kaytline est en train de parler. « Je crois qu’elle est occupée » qu’il répond alors que la blonde semble être devenue la nouvelle proie du type de tout à l’heure. Et c’est un sourire narquois qui vient étirer les lèvres du brun, alors qu’il observe l’homme galérer et courir après la demoiselle qui a vite fait d’aller se réfugier vers un autre garçon.  C’est le contact des doigts de sa sœur sur son costume qui le détourne finalement du spectacle. Contact qui ne manque pas de lui provoquer quelques frissons et ce même avec les vêtements faisant office de barrière. Il n’y a bien que sa sœur pour lui provoquer pareil effet... Se redressant, Ezerkiel fait le fier face aux mots de sa sœur, tirant sur les pans de veste de son costume trois pièces sur-mesure pour faire disparaître les plis. « Merci, t’es pas mal non plus. » qu’il lui répond, minimisant l’effet réel qu’elle a sur lui mais ne se faisant pas prier pour la reluquer sous toutes les coutures l’air de rien. Parce que putain, qu’est ce qu’elle est belle dans cette robe qui met parfaitement en valeur ses courbes !

« Maxine ? » qu’il répète en arquant un sourcil. « Pourquoi tu me parles d’elle d’un coup ? » qu’il questionne à nouveau, ne comprenant pas très bien pourquoi Kaytline met la jeune russe sur le tapis. Après tout, il s’agit d’une soirée regroupant les grandes pontes de la mafia irlandaise. La danseuse n’a pas sa place ici. Comme n’importe quelle autre jeune femme d’ailleurs. Sauf Kaytline. « Serais-tu jalouse ? » qu’il ajoute pour la taquiner, appuyant bien sur le mot tout en lui donnant un petit coup de coude. « Elle va bien. Quand j’suis parti elle était en mode cocooning devant la télé » qu’il ajoute, enfonçant un peu plus le clou. Loin de se douter que oui, sa sœur est jalouse à en crever, tout comme lui l’est dès qu’un type se montre un peu trop avenant avec elle. Malgré tout, le ton sarcastique employé par Kaytline ne lui échappe pas, notamment lorsqu’elle lui reproche le peu de nouvelles qu’il lui donne depuis maintenant deux mois. « Tu sais, tu peux venir me voir ou même m’appeler hein, c’est pas interdit. » qu’il lui répond d’un ton neutre tandis que son verre cogne contre celui de la brune et qu’il ne le porte à ses lèvres pour en boire un longue gorgée.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyVen 21 Déc - 10:37

set my heart on fire
kaytline & ezekiel
« Tu peux juste me dire merci aussi. » Elle avait levé les yeux au ciel face à ce genre de réactions, à moitié amusée, à moitié indignée qu’il lui fasse la morale sur les formes de politesse. Mais bien vite, toute cette discussion tourna autrement lorsqu’il lui fit un compliment à son tour du sa tenue. C’était le genre de moments dont elle avait secrètement rêvé toute la semaine, où elle pensait ne jamais avoir droit et, finalement, elle avait le droit à trois minutes en compagnie de Zeke, comme une récompense pour avoir mené durement la semaine. Jusqu’à ce que le sujet de Maxine arrive sur le tapis, merci l’alcool. « Maxine ? Pourquoi tu me parles d’elle d’un coup ? » - « Pourquoi je ne devrais pas en parler ? » Mais bien vite, il renchérit sur une autre question. « Serais-tu jalouse ? » - « Quoi ? » s’indigna-t-elle, presque vexée qu’il pense cela d’elle alors, qu’au fond, c’était clairement de la jalousie pure et dure. C’était même difficile de le cacher à force, tant la tension que de goûter à ses lèvres était forte, tant l’alcool la possédait et la poussait presque à faire n’importe quoi. Mais pour Zeke, de toute évidence, c’était autre chose qu’il avait en tête, puisqu’il poursuivit avec Maxine : « Elle va bien. Quand j’suis parti, elle était en mode cocooning devant la télé. » Aoutch, énième coup dur à entendre pour la jeune femme.

« Tu sais, tu peux venir me voir ou même m’appeler hein, c’est pas interdit. » Alors qu’elle était en train de trinquer avec lui, prête à boire son énième verre, elle ne s’était pas attendue à ce qu’il lui lâche ce genre de phrases en pleine figure, encore moins sur un ton si neutre. Elle manqua de s’étouffer avec sa première gorgée et tenta de paraitre impassible face à cette remarque. Bien sûr, l’alcool étant fortement présent, elle était sans doute peu convaincante en apparence. « Venir te voir ou t’appeler ? J’espère sérieusement que tu plaisantes. Même pour t’appeler pour avoir accès aux comptes annuels, tu me donnes appel les instructions pour ensuite rapidement raccrocher. » répondit-elle sèchement, en référence à l’un de leurs derniers appels téléphoniques en date. Après une longue énième lampée de son verre, qui fit descendre dangereusement le contenu de ce dernier, elle fit claquer le verre sur le comptoir et croisa les bras sur sa poitrine. « C’est comme si t’étais trop occupé pour m’accorder deux minutes, tu ne passes même plus à la maison ou alors tu t’arranges pour que je ne sois pas dans les environs… pour ensuite rapidement repartir. Tu comprendras que courir derrière les personnes qui n'en ont que faire de ma présence, ce n'est pas mon genre. » Au creux de ses entrailles, une flamme de jalousie semblait devenir de plus en plus grande. Elle sentit une chaleur monter en elle, mélangée entre cette possessivité qu’elle, ainsi que du désir insatiable qu’elle éprouvait pour lui. « Mais je comprends mieux, si tu préfères être en mode cocooning devant la télé avec elle… » finit-elle par souffler, ayant du mal à digérer ce qui se disait plus tôt. La seconde d’après, quelqu’un s’approcha du bar pour commander et la bouscula légèrement pour parvenir jusqu’au comptoir, en s’excusant rapidement par la suite. Ce geste la poussa inévitablement sur Zeke, tombant presque dans ses bras. Et là, son regard fut tout autre face à Zeke sur lequel elle s’était accrochée à son torse en se sentant basculer. C’était le genre de contact qui faisait perdre la tête, où l’alcool devait sans doute accentuer les sensations. Elle crut même pouvoir sentir son souffle chaud tant elle était proche. Pourtant, au contact de ses deux mains posées sur son torse, elle déglutit difficilement, sentant la chaleur envelopper son corps. Son regard chercha celui de Zeke, où elle reprit d’une petite voix incertaine, sans trop faire attention à ce qu'elle disait. « Oui, c’est vraiment un chouette costume, hm… » Ne décollant pas ses mains pour tout autant, elle chercha pourtant à songer à s’en défaire rapidement avant qu’il ne commence à se poser des questions, à la repousser, mais surtout avant que quelqu’un d’autre ne vienne à les apercevoir.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptySam 22 Déc - 12:15

set my heart on fire
kaytlinn & ezekiel
Ezekiel taquine sa sœur, sans se douter une seule seconde qu’il a vu vrai. Mais pour lui, les choses sont claires : il n’y a rien entre lui et Maxime. Maxime, c’est sa colocataire, c’est tout. Rien de plus. Le brun la considère d’avantage comme un bon pote que comme une potentielle conquête. Et même s’il ne peut nier son charme certain, la mettre sur son tableau de chasse n’a jamais été son intention. Alors, que Kaytline mette la danseuse sur le tapis, Ezekiel ne comprend pas. Comme n’importe quelle autre personne qui s’amuserait à lui faire des remarques sur leur relation étrange. A croire que l’amitié fille garçon n’existe pas !

Mais les reproches de sa sœur ne passent pas. Après tout, il n’est pas le seul à ne pas avoir pris de nouvelles. Oui, il l’a évité, plus ou moins volontairement. Mais le travail y était pour beaucoup. Kaytine aurait très bien plus l’appeler, venir le voir ou même juste lui envoyer un texto ! Mais ça bien sûr la jeune Gallagher ne l’a pas fait, bien trop rancunière et fière pour ça. Ezekiel la connaît et le sait parfaitement. Pourtant, il ne se fait pas prier pour lui faire la remarque qu’elle aussi, aurait pu prendre les devants. Mais voilà, l’alcool aidant, Kate réagit au quart de tour, mettant sur le tapis leur dernière conversation téléphonique et le fait que Zeke l’a écourté plutôt rapidement. Au fond, Kaytline a raison dans tut ce qu’elle dit. Ezekiel l’évitait, plus ou moins intentionnellement. Alors, comme il en veut pas se bagarrer avec elle, surtout à cette réception, le brun lève les mains en signe de reddition. « Je plaide coupable. » qu’il lui dit alors, pour apaiser les tentions et ne pas envenimer les choses. « Mais la fin d’année a été plutôt… compliquée. » qu’il ajoute pour justifier ses absences. « Entre les urgences au boulot et celles de papa… » qu’il termine, Kaytline sachant parfaitement de quoi il retourne vis-à-vis de leur paternel. Mais la jeune femme ne compte pas s’arrêter là. Vidant son verre d’une traite, une nouvelle pointe de jalousie fait son apparition face à un Ezekiel impuissant. « Mais arrête ! Qu’est ce qui te prend ? » qu’il la questionne, voyant qu’elle a abusé des boissons durant la soirée. Mais tout aussi vite, Ezekiel se radoucit. « Tu sais très bien que y’a rien… » qu’il lui souffle, attrapant son menton entre ses doigts et l’obligeant à lui faire face, plongeant son regard dans le sien pour qu’elle voit qu’il est sincère et sérieux. Cœur qui bat plus vite, Ezekiel se perd un instant dans le regard de sa sœur...

Jusqu’à ce qu’un type ne vienne passer commande au bar, bousculant au passage Kaytline qui perd l’équilibre et atterrit dans les bras de son frère. Les doigts de cette dernière sur le torse masculin lui provoquant quelques frissons. « Ça va ? » qu’il demande, innocemment, alors que la brune se redresse. N’importe qui d’inconnu et ne sachant pas le lien qui les uni pourrait voir en cette scène un jeu de séduction certain. Ou du moins, des gestes ambigus. Mais Ezekiel, loin de se douter que son dilemme intérieur se joue aussi chez sa sœur, ne voit rien de tout cela. Des œillères devant les yeux, il ne voit pas l’ambiguïté des gestes, l’intonation de voix, les regards équivoques. « Tu devrais p’tete ralentir… » qu’il la sermonne un peu alors que Kaytline reprend place sur son tabouret, parlant bien évidemment de son état d’ébriété avancé et qui se voit de plus en plus au fil des minutes qui s’écoulent…


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyLun 24 Déc - 8:33

set my heart on fire
kaytline & ezekiel
La tension était déjà fortement palpable entre les deux jeunes gens, c’était à se demander par moments comment Ezekiel ne pouvait pas avoir eu le moindre soupçon concernant sa soeur et, au moins, lui en parler. Pour Kaytline, c’était intenable. Son coeur tambourinait dans ses tempes, elle sentait que la chaleur l’envahissait à un point particulièrement élevé et trouvait même que chaque personne dans la salle était une personne de trop. Pourtant, les affaires du père étaient les siennes et ils avaient une image à tenir. « Je plaide coupable. Mais la fin d’année a été plutôt compliquée. » - « Compliquée ? » avait-elle répétée sans trop réellement s’attarder sur les raisons du pourquoi cela avait été compliqué. Elle sentait juste qu’il l’évitait, cela se voyait à des miles à la ronde, en comparaison au bon vieux temps quand il fallait les payer pour les séparer plus de deux secondes. « Entre les urgences au boulot et celles de papa… » Pas le temps de répondre, bousculade, séquence suivante.

« Ca va ? » Toujours autant déstabilisée par ce qui venait de se passer, elle crut avoir l’air bien ridicule en étant penchée ainsi vers lui. De toute évidence, l’invité en question ne s’était pas rendu compte de l’impact de son geste, autant physiquement que mentalement, puisque ce dernier était reparti aussitôt qu’il avait eu sa boisson dans les mains. Elle avait hoché la tête pour confirmer que cela allait, elle s’était même détachée de lui de peur à ce qu’il vienne à se demander ce qu’elle faisait. « Tu devrais p’tetre ralentir » poursuivit-il sur un ton bien trop moralisateur à son goût. Et là, Kaytline se redressa aussitôt. « Ralentir… quoi ? » Choquée par le ton qu’il avait employé avec elle, plutôt vexée qu’il pense qu’elle était saoule, ce qui était honnêtement le cas mais qu’elle avait trop de mauvaise foi pour l’avouer. « Mais parle pour toi ! Ca va très bien de mon côté ! Je fais même honneur aux invités de notre père, je te prie de remarquer ! » répondit-elle sèchement tout en se tortillant dans tous les sens pour s’asseoir correctement sur le tabouret. Ainsi, la distance était rétablie. En apparence, le petit accrochage de quelques instants plus tôt semblait lointain et ne rien valoir à leurs yeux. Et pourtant…

Refroidie par la réaction de Zeke qui semblait jouer au gendarme avec elle, elle n’avait pas démordu du ton qu’elle employait avec lui. « Je te signale que je n’ai plus quinze ans. Qu’est-ce qui te prend à me parler ainsi ? » Et là, même si elle était pourtant énervée de voir qu’il voyait toujours en elle la petite gamine adolescente qui se rebellait pour un oui comme pour un non, elle eut un rire moqueur. « T’as cru que j’étais encore la petite sœur à qui tout faire gober et sur qui on peut parler sur tous les tons ? » Son sourcil arqué montrait toute l’interrogation dans ses dires alors qu’elle s’était penchée vers lui pendant un moment pour être sûre de se faire entendre. Enfin, pour bien pousser la provocation, elle attrapa sèchement son verre et le but d’une traite avant de le faire claquer lourdement sur le comptoir. Elle hésita pendant un instant, puis reprit sur un ton tout aussi dur que celui qu’il avait employé : « Puis s’il n’y a que ça pour t’attirer plus de cinq minutes dans rayon de deux miles, si c’est ça le prix à payer, alors santé hein ! » Et sans doute qu’Ezekiel n’allait plus perdre son temps à répondre à ses conneries, qu’il allait finir par comprendre, sans doute qu’il allait bientôt péter un plomb.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyLun 24 Déc - 10:58

set my heart on fire
kaytlinn & ezekiel
Sa sœur a beaucoup trop bu. Enchainant les verres sans discontinuer depuis le début de la soirée. Et Ezekiel ne saurait dire combien elle en a déjà bu, puisqu’il est arrivé en retard de près d’une heure. En tout cas, pour lui c’est clair que Kaytline a largement dépassé son côté vu l’attitude qu’elle a. Et quand l’homme la bouscule et qu’elle tombe sur son frère, cela suffit à ce dernier pour en être certain. Évidemment, il ne se fait pas prier pour lui faire une remarque. Peut-être sur un ton un peu trop moralisateur car déjà la réaction de la cadette Gallagher ne se fait pas attendre. A peine Ezekiel a-t-il le temps de porter son verre à ses lèvres que sa sœur s’emporte, faisant lever les yeux au ciel à son frère, qui soupire par la même occasion. Jetant des œillades autour d’eux, l’aîné Gallagher est quelque peu soulagé de voir qu’ils n’ont pas encore attiré l’attention, et en particulier celle de leur père. Mais pour combien de temps encore ? « Calme toi tu veux ? » qu’il lui dit d’une voix posée et pourtant un brin autoritaire, presque comme un ordre. Seul le barman pourrait surprendre leur conversation. Mais il a la décence de faire comme si de rien était.

Mais c’était sans compter Kaytline et son tempérament de feu, exacerbé par son taux d’alcoolémie. La jeune femme ne compte pas se laisser ainsi parler, même si son frère a raison de le faire. Et elle compte bien le lui faire comprendre… Sans attendre, la brune se rebiffe, répondant d’une voix froide à l’ordre d’Ezekiel. Quant à se dernier, il se contente, dans un premier temps, de secouer négativement la tête, désapprobateur. « Si tu n’veux plus que je te considère comme une gamine alors arrête de te comporter comme ça. » qu’il lui répond sur le même ton dur alors que toute trace d’amusement a disparu de ses traits, offrant ainsi à sa sœur un visage sérieux, montrant qu’il ne plaisante pas. Mais Kaytline a décidé de faire la sourde oreille et c’est, d’un geste provocateur, qu’elle se saisit de son ultime verre pour le descendre cul-sec. Ezekiel sait qu’il ne doit pas répondre à la provocation de sa sœur. Il le sait bien. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il prend sur lui depuis tout à l’heure, évitant soigneusement d’envenimer les choses. Mais c’est plus fort que lui. Et quand Kaytline poursuit sur la voie de la provocation, le brun finit par exploser. « Putain mais t’es pas croyable ! J’étais content de passer un moment avec toi et je m’en prend plein la gueule depuis le début ! » qu’il lui lance, haussant quelque peu la voix. Heureusement pour eux que la musique couvre leur dispute qui passerait inaperçue s’il n’y avait pas les regards et les messes basses des gens proches d’eux qui ne peuvent plus ignorer l'échange virulent de la fratrie Gallagher. « Sérieux, tu veux jouer à ça ? Parfait ! Picole si ça te fait plaisir, après tout t’es majeure et vaccinée ! » qu’il ajoute tout en se levant de son tabouret. « Mais s’il t’arrive des problèmes, ne viens pas pleurer après. » qu’il termine en faisant référence au mec un peu trop collant de tout à l’heure. A son tour, il se saisit de son verre de scotch et le boit d’une traite, avant de le reposer violemment sur le comptoir, tout comme Kaytline quelques instants plus tôt. Prêt à laisser sa sœur en plan pour aller retrouver la blonde avec qui il a échangé quelques banalités en début de soirée…


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyLun 24 Déc - 11:56

set my heart on fire
kaytline & ezekiel
« Calme-toi, tu veux ? » lui avait-il tout d’abord simplement répondu avant le plus grand calme olympien dont il pouvait faire preuve. De toute évidence, elle ne devait sans doute pas s’entendre parler car, de son côté, elle avait l’impression de ne pas encore s’enflammer tant que cela. Mais en voyant la réaction de celui qui était considéré officiellement comme son frère, elle se doutait dans un coin de sa tête qu’elle commençait légèrement à dépasser les limites. C’était toujours ainsi de toute manière, il lui était impossible de rester dans le cadre du politiquement correct, qu’elle soit sobre ou saoule. Elle ne tardait jamais à exploser lorsqu’une situation ne lui plaisait pas en temps normal. Ici, lorsqu’il s’agissait d’Ezekiel, tout était multiplié de façon démesurée. « Si tu n’veux plus que je te considère comme une gamine, alors arrête de te comporter comme ça. » Et une énième remarque fut envoyée en pleine figure sans qu’elle n’ait eu l’occasion de se rendre compte qu’elle-même avait tendu la perche. « Putain mais t’es pas croyable ! J’étais content de passer un moment avec toi et je m’en prends plein la gueule depuis le début ! » - « Mais tu peux bien parler franchement ! » s’était-elle surprise à répondre du tac au tac. Mais la machine Ezekiel était lancé. Elle n’allait pas le rattraper. « Sérieux, tu veux jouer à ça ? Parfait ! Picole si ça te fait plaisir, après tout, t’es majeure et vaccinée ! Mais s’il t’arrive des problèmes, ne viens pas pleurer après. » Le verre qui rendit au barman d’une violence sans nom lui glaça le sang. Il avait toujours l’art de devenir violent dès que quelque chose ne lui plaisait pas. Pourtant, sans doute parce qu’elle n’était plus habituée à sa présence, elle en fut toute aussi surprise qu’aux premiers jours. « Je ne t’ai rien demandé pour ce gars-là, je te rappelle ! Je m’en sortais très bien et je ne risquais rien ! »

A son tour, elle s’était levée du tabouret et s’était mis à le suivre. Elle ne savait pas où il comptait se rendre mais c’était clair et net dans sa tête qu’elle ne le laisserait pas filer comme ça, encore moins pour le voir au bras d’une énième abrutie quelques heures plus tard. « Et puis franchement, c’est toi qui es arrivé et qui a voulu jouer au grand frère protecteur ! » Il marchait plus vite qu’elle. Pourtant, elle le rattrapa en lui attrapant le bras délicatement de ses doigts glacés. « Sérieux, comme si j’avais besoin que tu me rappelles en permanence que tu n’es que mon frère ! » avait-elle finalement avoué, dans un élan de colère, alors qu’elle le suivait de près dans son élan. C’était comme si elle s’était parlé à elle-même, avec ce gros sous-entendu qui ne serait sans doute jamais sorti en temps normal. Aussitôt, elle se rendit compte de ses paroles dites à voix haute et se pinça fortement les lèvres. Alors qu’elle suivait Ezekiel qui lui tournait le dos tout en marchant, elle ne pouvait pas voir sa réaction et priait pour qu’il n’ait pas entendu ces quelques mots tendancieux. De son côté, ses paroles l’arrêtèrent net dans son élan, figée au sol. Dans sa tête, tout tourbillonnait à une vitesse folle. Avait-elle vraiment dit ça ? « Heu, je… » commença-t-elle à bafouiller, cherchant pendant un instant à rattraper le coup. Mais comment rattraper ça ? Elle se grillait toute seule. Alors, sentant qu’Ezekiel allait se retourner sur elle et la tartiner de questions, elle tourna les talons pour s’apprêter à partir dans l’autre sens, décidée à crever de honte dans son coin.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyLun 24 Déc - 12:48

set my heart on fire
kaytlinn & ezekiel
Ezekiel finit par perdre son sang-froid. Comme toujours lorsqu’il s’agit de sa sœur. Pourtant, le brun sait qu’il n’a pas le droit de faire de faux pas durant cette soirée. Et donc un esclandre serait des plus mal vu. C’est pourquoi, craignant de pousser les choses un peu trop loin, le mafieux préfère partir. S’éloigner de sa sœur qu’il était pourtant plus que ravi de revoir après tout ce temps. Des mois qu’ils ne font que se croiser, se saluant à peine. Certes, Ezekiel y est grandement pour quelque chose, la simple présence de sa sœur suffisant à lui faire perdre pied. Et même s’il n’y a pas que ça, le travail et la venue de Maxime excusant son attitude distante, il comptait bien sur ce gala organisé par le paternel pour retrouver la complicité perdue avec sa sœur. Peine perdue quand on se rend compte de l’état d’ébriété de cette dernière et donc l’absence de filtre pour l’empêcher de lui dire tout ce qui lui passe par la tête. C’est donc sans retenue qu’elle en fait voir de toutes les couleurs à son frère aîné qui finit par riposter avant de s’éloigner.

Oh bien sûr, les choses auraient pu s’arrêter là. Mais c’était sans compter Kaytline et son côté têtue. Loin de s’avouer vaincue, elle marche sur les talons de son frère, affirmant qu’elle avait le contrôle de la situation avec l’autre lourdingue qu’Ezekiel a fait déguerpir tout à l’heure. « Très bien, va donc le retrouver si ça te fait plaisir ! » qu’il lui lance sans même se retourner, ni s’arrêter, se contentant de lui faire un signe de la main pour lui faire comprendre que ça lui passe bien au-dessus de la tête. Et pourtant, si on tend l’oreille, on sent une pointe de jalousie dans les propos qu’il tient. Mais Ezekiel est bien obligé de s’arrêter en sentant les doigts de sa sœur lui attraper l’avant-bras. Stoppé net par les mots de cette dernière plus que par le contact de sa main. Toujours sans lui faire face, le mafieux assimile doucement les mots qu’elle vient de lui dire, pas certain d’en comprendre le sens. Mais il n’a pas le temps de réagir, se retournant à peine vers elle que déjà sa sœur prend la fuite.

Evidemment, à force de se donner en spectacle, le patriarche de la famille finit par s’en mêler. Assistant de loin à toute la scène, il finit par fendre la foule pour retrouver son fils, une main sur son épaule afin de lui indiquer sa présence. « Qu’est-ce qu’il se passe ? » qu’il lui demande, tout deux observant Kaytline disparaître de leur champ de vision. « Rien. Elle a trop de bu. » qu’Ezekiel se contente de lui répondre en soupirant. « Occupe-toi de ta sœur… » qu’il rétorque presque comme un ordre à son fils en plongeant son regard dur dans le sien. Et en une minute Ezekiel comprend que s’il ne s’occupe pas lui-même de tout ça, son père le fera. Alors, se contentant d’un signe de tête pour dire qu’il a compris, l’aîné Gallagher disparaît à son tour pour rattraper sa sœur.

Quand enfin il aperçoit sa chevelure brune, Ezekiel presse le pas, avant de lui saisir la main et monter à l’étage, Kaytline n’ayant pas d’autre choix que celui de le suivre sans dire un mot. Gravissant les escaliers, Ezekiel lance une œillade vers la foule en contrebas, captant le regard de son père qui lui fait un signe de tête avant de vaquer à ses occupations. En haut, l’aîné Gallagher oblige sa sœur à entrer dans l’une des pièces insonorisées, avant de refermer la porte derrière eux. « Putain, tu veux nous foutre dans la merde ou quoi ? » qu’il s’emporte finalement après quelques secondes de silence. Faisant référence aux retombées si jamais un scandale venait à éclater ce soir. Plongeant son regard dans celui de Kate, Ezekiel finit par se radoucir. « Tu veux gueuler ? Vas-y lâche toi c’est l’moment ! Mais une fois en bas, tu te tiens à carreau et tu te contentes de flotte. » qu’il lui dit d’une voix calme tout en croisant les bras. « Mais avant… » qu’il ajoute, sans lui laisser le temps de dire quoique ce soit. « …Tu voulais dire quoi par que ton frère tout à l’heure ? » qu’il demande, sourcil arqué, essayant de ne pas faire de plan sur la comète et imaginer n’importe quoi. Mettant d’avantage les mots de Katyline sur le compte de l’alcool, loin de se douter à quel point sa sœur est aussi perturbée et perdue que lui en réalité.


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyLun 24 Déc - 14:55

set my heart on fire
kaytline & ezekiel
En tournant les talons, Kaytline avait juré voir son père arriver dans leur direction. Autant leur père les chérissait de tout ce qu’ils souhaitaient, autant les voir se chamailler comme des enfants de cinq ans risquerait de leur coûter cher. Si elle s’éloignait assez vite, elle pouvait toujours éviter le regard interrogateur de son père. Il était certain que vu l’état dans lequel elle se trouvait à cet instant, elle était loin de répondre à la seule demande de la famille. Et puis, quelle famille ? Les joues rougies par l’alcool et le sous-entendu qu’elle venait de lâcher sous les effets du champagne, elle se demandait encore comment elle oserait regarder Ezekiel droit dans les yeux. C’était quelque chose d’impensable, cela allait contre les mœurs. Elle avait déjà été consulté pour cela, tous étaient d’accord pour dire qu’entre frères et sœurs, il était biologiquement impossible de ressentir cela. A moins qu’ils ne le soient pas réellement. Mais non, étant dans l’ignorance la plus totale de cette double adoption, Kaytline pensait juste qu’elle était anormalement dérangée au niveau des sentiments pour ne pas parvenir à oublier Ezekiel dans les bras d’un autre homme. Et ce n’était pas faute d’avoir essayé.

De nouveau au bar, elle appela rapidement le serveur pour qu’il lui apporte un mètre de verres d’eau. Pendant un instant, le barman crut à une plaisanterie, mais en voyant l’air plus qu’embêté de la jeune femme, il s’exécuta et remplit des verres à shots dans un mètre avec de l’eau, tout comme il aurait pu le faire avec de la vodka. Ainsi, elle tenta de se rassurer elle-même avec un peu d’eau, pour calmer les tensions alcooliques, pour arrêter de déblatérer de la merde à la seconde face à son frère et pour sauver le restant de la soirée face à quelques invités. Prenant les shots un par un, elle les enfila et sentit le frais de l’eau plate lui procurer un frisson de bien-être. Il était clair qu’elle avait trop bu et que ses pensées partaient dans tous les sens. Une fois que cela fut fait, elle sentit aussitôt un bar l’attraper pour l’attirer à l’étage. « Hé ! » grommela-t-elle, reconnaissant Ezekiel après seulement quelques secondes. Mais bien sûr, broncher n’était que superflu dans une telle situation.

« Putain, tu veux nous foutre dans la merde ou quoi ? » s’élança-t-il, une fois qu’il l’eut emmenée dans l’un des petits salons lounge insonorisés et qu’il eut refermé la porte derrière eux. Foutre dans la merde, de quoi parlait-il ? Avait-il réellement entendu son sous-entendu ? « Tu veux gueuler ? Vas-y, lâche-toi, c’est l’moment ! Mais une fois en bas, tu te tiens à carreau et tu te contentes de flotte. » Elle avait entrouvert la bouche, prête à riposter que, comme à chaque fois, elle avait anticipé les paroles de son père et de son frère et qu’elle avait déjà bu de l’eau. Mais il reprit bien vite : « Mais avant… Tu voulais dire quoi par que ton frère tout à l’heure ? » Elle se figea sur place, rougissant aussitôt. Alors il avait entendu… Déglutissant difficilement, elle croisa les bras sur sa poitrine et tenta de faire comme si de rien était. « Oh, ça… » Il devenait de plus en plus difficile de rester impassible face à Ezekiel qui se trouvait face à elle, alors qu’elle mourait d’envie de tomber dans ses bras et d'oublier les barrières infranchissables. « Je voulais pas nous mettre dans la merde, j'te jure... Ce n’est rien, oublie ! Je ne sais pas ce que je disais… j’avais bu. » Menteuse. Ezekiel pouvait-il le deviner, sous les quelques lumières tamisées qui éclairaient faiblement la pièce ? Mais, malgré elle, elle s’approcha de lui et franchit les quelques centimètres qui les séparaient pour poser une main délicate sur son torse, relevant ses yeux noisette vers lui. « C’est juste que tu me… enfin, tu sais… » bafouilla-t-elle, le cœur battant la chamade. « Juste que te voir avec toutes ces filles, là… c’est trop. J'peux plus… enfin, ça me… » fait quelque chose. Mais rien d'autre ne sortit. Elle se contentait de le fixer sous les quelques néons de la pièce, se mordillant légèrement la lèvre, le coeur tambourinant dans sa poitrine.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyLun 24 Déc - 16:07

set my heart on fire
kaytlinn & ezekiel
C’est quelque peu excédé qu’Ezekiel traine sa sœur dans l’une des salles insonorisées. Et quand enfin ils sont seuls tous les deux, le mafieux ne cache pas son agacement, mettant en avant le fait que, par son attitude, Kaytline aurait pu les mettre dans un sacré pétrin vis-à-vis de leur paternel. Alors, il lui laisse cette chance d’être ici, dans cette pièce, pour se lâcher. Pour qu’elle s’emporte vraiment, avant qu’ils ne redescendent tous les deux comme si de rien était. Mais avant de la laisser dire quoique ce soit, Ezekiel revient sur ce qu’elle a dit tout à l’heure, en bas. Phrase beaucoup trop ambiguë qu’il ne sait pas vraiment comment interpréter. Mais l’ainé Gallagher sait qu’il ne doit pas se faire de fausses idées. Les pieds sur Terre, il se persuade mentalement que sa sœur a beaucoup trop bu et raconte n’importe quoi. Mais les joues de cette dernière qui s’empourprent ne lui échappent pas. Comme tout ce qui la concerne d’ailleurs… Et cette réaction, alors qu’elle bafouille des explications, le perturbe grandement. « Ça j’avais remarqué ! » qu’il rétorque un brin moqueur tandis que Kaytline met en avant le fait qu’elle a trop bu. Sauf que la jeune femme ne compte pas en rester là et s’approche, presque féline, de son frère, avant de poser une main sur son torse. Ezekiel, quant à lui, n’a pas bougé et semble impassible. Sauf qu’à l’intérieur c’est un bordel sans nom tandis que son cœur tambourine bien trop fort dans sa poitrine. Ne va pas t’imaginer n’importe quoi ! qu’il se répète mentalement, tel un mantra alors que sa sœur reprend la parole, hésitante, butant sur les mots. Mais le regard qu’elle lui lance est tout sauf équivoque et Ezekiel a bien du mal à rester impassible. Mais ce que le mafieux redoute le plus, c’est de mal interpréter l’attitude de Kaytline qui, contrairement à lui, ne sait pas qu’ils ne sont pas réellement frère et sœur. Ce qui rend les choses encore plus compliquées… « T’as vraiment abusé sur la boisson ce soir hein ? » qu’il lui répond avec un sourire, tandis que l’une de ses mains vient tendrement lui caresser la joue. Sauver les apparences, faire comme si de rien était. Parfait contrôle de soi alors qu’il est sur le point de céder. Et il sait, qu’il devrait la repousser. Attraper ses mains et la faire reculer. Lui faire un sermon sur son attitude. Mais il n’y parvient pas. Gardant cette proximité avec elle, scène beaucoup trop ambiguë pour n’importe quel regard extérieur, Ezekiel lance un bref regard dans le coin supérieur gauche de la pièce, là où se trouve la caméra de surveillance. Remarquant alors que la petite lumière rouge d’enregistrement est éteinte, signe que la caméra n’est pas en route. Et Ezekiel se dit que c’est normal. Pourquoi surveiller l’étage alors que tous les invités sont en bas ? Aucun intérêt.

Focalisant de nouveau son attention sur Kaytline, Ezekiel plonge son regard azur dans ses yeux noisette et s’y perd un moment, sa main dégageant une mèche rebelle de son visage. Il se perd dans son regard, tandis que son visage s’approche dangereusement de celui de sa sœur. Tentation bien trop forte alors qu’il sait que personne ne peut les surprendre…Et peut-être que s'il avait bu un ou deux verre de plus, il aurait cédé. Mais voilà. Alors qu’il ne reste que quelques centimètres à peine pour que leurs bouches se rencontrent, Ezekiel dévie de sa trajectoire au dernier moment pour embrasser sa sœur sur la joue, non loin de la commissure de ses lèvres. Tu peux pas faire ça ! qu’il se hurle mentalement, alors qu’il se redresse tout en se passant une main dans les cheveux, seul signe évident de sa nervosité. « Faut qu’on redescende… » qu’il souffle finalement, réalisant à peine avoir failli franchi la ligne rouge. « Kate… promets moi de te tenir à carreau. Sinon papa va me tuer. » qu’il lui lance, comme pour détourner la conversation et surtout la situation qui devient bien trop dangereuse.



(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyLun 24 Déc - 16:40

set my heart on fire
kaytline & ezekiel
Elle cherchait son regard depuis quelques instants déjà et, lorsqu’elle croisa enfin, son cœur manqua littéralement d’un bond. Le geste qui suivit la laissa sans voix. Pendant un instant, elel crut sentir ses jambes flanchir. Que faisait-il ? Mais bien vite, ses lèvres partirent sur le coin de ses lèvres et elle eut un léger soupir, à la fois de désespoir, à la fois de soulagement. « Faut qu’on redescende… » avait-il fini par dire, suite à ce geste qu’elle avait tellement imaginé autrement pendant un instant. La pièce dans laquelle ils se trouvaient à cet instant lui donnait l’impression de ne pas pouvoir respirer, faisait-il aussi chaud qu’elle n’en avait l’impression ou bien était-ce la tournure de la situation qui lui avait coupé le souffle ? Qu’est-ce qu’elle s’était imaginée au juste, que tout allait lui tomber ainsi en un claquement de doigts ? D’eux deux, elle était de toute évidence la plus cinglée et, quoique tiraillée par la situation qui était loin d’être convenable, autant en apparence que dans les faits, elle aurait pourtant hurlé pour tourner la tête au moment où il chercha de la rassurer d’un simple baiser sur la joue. Cela la perturbait de trop, elle ne devait pas être normale pour penser de la sorte.

Finalement, l’alcool aidait dans bien des situations, cela lui permettait parfois d’oublier à quel point elle perdait la tête pour quelque chose qu’elle n’aurait jamais. « Kate… » - « Hm ? » - « Promets-moi de te tenir à carreau. Sinon papa va me tuer. » Elle avait simplement hoché la tête face à ses dires. De toute évidence, elle devait se faire des films, sans doute que l’alcool ingurgité lui donnait bien des sensations complètement imaginées et exagérées par l’ampleur des dégâts causés par les verres de champagne. « C’est moi qu’il va tuer en premier anyway. Mais d’accord… c’est promis. » Mensonge, comment pouvait-elle promettre une telle chose alors que sa tête était gazée par l’odeur d’Ezekiel depuis plusieurs longues minutes ? Même si elle s’apprêtait à le suivre pour quitter la pièce, elle ne bougea pas. Le bout de ses doigts touchaient innocemment le coin de sa lèvre embrassée. Dans sa tête, elle cherchait à remettre toutes les pièces du puzzle au bon endroit. Comment ne pouvait-elle pas tomber dans le panneau avec de tels gestes tendancieux ? N’importe qui autour d’eux aurait pensé la même chose qu’elle à cet instant, right ?

Enfin, lorsqu’elle vit que Zeke la regardait, à l’attendre qu’elle daigne le suivre, elle se mit en marche, d’un pas lent, hésitant, pas certaine de vouloir retourner en bas. Elle passa devant lui pour ouvrir la porte, puis s’arrêta net dans son geste. Qu’était-elle en train de faire ? Les pensées embuées par l’alcool, elle était peu certaine de ce qu’elle faisait. Pourtant, c’était du Kaytline tout craché : une fois qu’elle avait envie de quelque chose, elle n’abandonnait pas. Se tournant dos à la porte, face à Ezekiel, elle hésita un instant, fixant ses lèvres qu’elle crut rencontrer quelques instants plus tôt. Et si ce n’était qu’une impression ? Et si le fait d’y goûter l’immuniserait par la suite ? Si le geste précédent avait été lent, celui-ci fut plus rapide, impulsif, vif, merci l'alcool : en se hissant sur la pointe des pieds, elle s’agrippa au jeune homme d’un main sur l’épaule et franchit la barrière interdite en posant ses lèvres sur les siennes avec toute l’avidité qui émanait derrière ce geste. Une sensation de chaleur, de brûle, la parcourut aussitôt. Les frissons allaient et venaient du creux de ses reins jusqu'au bout de sa nuque, elle aurait pu tomber là. C’était si mal, mais si bon à la fois, que ces quelques secondes ne suffirent pas pour se dire que tout ceci ne signifiait rien pour elle. Pourtant, à sentir la chaleur de ses lèvres contre les siennes, ainsi que le souffle chaud du jeune homme cogner contre sa peau, elle se détacha aussitôt et se passa nerveusement une main dans les cheveux. « Heu… » What the hell is going on with you, Kay ? se hurla-t-elle à elle-même alors qu’elle n’avait même pas les mots pour expliquer la honte monumentale que celle de s’être laissée emportée. « Heu.. je… » Et elle lâcha la première excuse idiote au monde. « On dit bonjour ainsi en Russie il paraît... C’est le barman qui me l’a dit en me servant de la vodka tout à l’heure… » Morte de honte, haletante, cherchant à rattraper cette erreur, tentée de recommencer, le cœur cognant dans sa poitrine, prêt à sortir de son corps pour courir dans un coin.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyLun 24 Déc - 17:58

set my heart on fire
kaytlinn & ezekiel
Ezekiel sent qu’il est en train de perdre le contrôle. C’est pourquoi dans un dernier élan de lucidité, il évite de justesse de franchir l’ultime limite. Pourtant, son geste a de quoi perturber sa sœur qui doit être en train de se demander à quoi il joue car c’est à n’y rien comprendre. Mal à l’aise, le brun tente de recentrer leur échange sur la soirée et le fait que s’ils ne refont pas rapidement surface, ils en entendront parler jusqu’à la fin de leurs jours. Faisant promettre à sa sœur qu’elle se calmerait sur la boisson, Ezekiel fait quelques pas vers la porte. Main sur la poignée, prêt à l’ouvrir, il pivote cependant vers Kaytline qui n’a pas bougé. Et c’est face au regard insistant de son frère qu’elle finit par se mettre en branle, ce dernier s’écartant pour la laisser passer devant. Mais il n’en est rien et la jeune femme s’arrête elle aussi, main sur la poignée, avant de pivoter vers son frère et le regarder. « Quoi ? » qu’il demande intrigué, presque innocemment, alors que Kaytline semble hésitante. Et, sans qu’il ne s’y attende, la jeune femme s’agrippe à lui pour se hisser sur la pointe des pieds et l’embrasser. Pris au dépourvu, Ezekiel semble figé. Il ne bouge pas, laissant ainsi faire sa sœur. Aucune réaction de sa part, même quand elle s’éloigne enfin et qu’elle tente un semblant d’excuse pour ce geste tabou. Et tandis que Kaytline part dans des explications foireuses, mettant en avant la Russie et ses coutumes, les connections finissent par se refaire du côté de son frère.

« Lily… » qu’il commence, usant du surnom qu’il lui donne depuis toujours. Pourtant, l’aîné Gallagher ne poursuit pas sa phrase. Sans réfléchir, le mafieux prend le visage de Kate en coupe entre ses mains avant de l’embrasser à son tour, l’obligeant à reculer jusqu’à ce que son dos ne heurte la porte qui finit par se refermer. Et il a l’impression qu’un courant électrique parcourt son corps tout entier tandis que sa langue part à la rencontre de celle de Kaytline. Echange passionné, presque désespéré alors que son corps se colle contre le sien. Lâchant prise, leur baiser dure de longues secondes…. Jusqu’à ce qu’Ezekiel ne reprenne pied dans la réalité et ne se rende compte de ce qu’il est en train de faire. Reculant brusquement comme s’il avait été mordu, c’est un regard presque effrayé qu’il jette à Kaytline alors qu’il réalise ce qui vient d’arriver. « Pardon, je… j’aurais pas dû. Je sais pas c’qui m’a pris » qu’il s’excuse sans plus savoir où se mettre et en détournant les yeux, ne pouvant décemment pas mettre lui aussi son attitude sur le compte d’un trop plein d’alcool. Car contrairement à Kaytline, Ezekiel n’a pas abusé ce soir et est encore en parfaite possession de toutes ses facultés physiques et mentales. Il n’a donc aucune excuse pour ce qu’il vient de faire. Geste déplacé et tabou, qu’il serait pourtant prêt à recommencer. Car il en crevait d’envie Ezekiel. Depuis de longues, très longues années…


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) EmptyMer 26 Déc - 13:13

set my heart on fire
kaytline & ezekiel
Il était évident que la jeune femme se cherchait des excuses pour ce geste qui lui semblait impardonnable. Pourquoi avait-elle fait ça, alors qu’elle s’était retrouvée dans ce genre de situations maintes fois ? Pourquoi craquer maintenant ? Pendant un instant, elle avait évité le regard sans doute accusateur d’Ezekiel, tout simplement parce qu’il devait juger une certaine folie dans ses gestes. A présent, l’alcool n’était pas le seul responsable car, même entièrement saoules, les copines de Kay n’embrassaient jamais leur propre frère visiblement. Intérieurement, elle priait n’importe quelle entité supérieure pour que son frère soit assez saoul ou bête pour ne pas se souvenir de ce geste le lendemain ou, dans le cas contraire, qu’il soit assez tolérant pour pardonner ce geste sans trop poser de questions. Ainsi, il remettrait sans doute ce baiser sur le compte de l’alcool. Et pourtant…

« Lily… » Elle ne savait pas à quoi s’attendre dans les instants qui suivirent. Il avait employé un ton plutôt doux pour quelqu’un qui allait s’apprêter à l’engueuler. Peut-être était-ce parce qu’il savait qu’elle avait un peu bu et que s’énerver sur elle ne servait plus à grand-chose à ce stade-ci. Sentant tout son corps se figer face à la sentence qui l’attendait, elle tenta de s’apprêter à avoir toutes les réactions. Toutes, sauf une, celle qui arriva. A la seconde où elle cligna les yeux, elle sentit les lèvres d’Ezekiel rencontrer à nouveau les siennes, retrouvant la sensation de chaleur qu’elle avait curieusement découvert quelques secondes plus tôt. Sauf que contrairement au baiser précédent, celui-ci se fit plus avide, plus confiant. Elle recula contre la porte, refermant celle-ci et sentit le corps d’Ezekiel se coller au sien. Elle tira sur le pan de sa chemise pour l’attirer tout contre elle et l’empêcher pendant un instant de partir. C’était une sensation étrange, pourtant agréable, qui parcourait tout son corps et qui lui faisait oublier l’environnement autour d’eux et le contexte dans lequel les choses se déroulaient.

Répondant au baiser avec autant d’ardeur que lui, elle en avait presque oublié le titre de celui qu’elle embrassait, jusqu’à ce qu’il s’écarte brusquement. « Pardon, je… j’aurais pas dû. Je sais pas c’qui m’a pris. » Elle hocha lentement la tête, alors qu’elle avait la respiration légèrement saccadée par la rapidité des événements qui se déroulaient dans cette petite pièce insonorisée et tamisées. « C’est.. rien… » peina-t-elle à dire, fuyant son regard un instant, cherchant à remettre ses idées au clair. Chose qui ne semblait pas évidente vu le volume d’alcool qui voyageait en elle. « C’est moi, j’ai pas réfléchi… » C’était impensable, inimaginable d’en arriver là. Elle pouvait à présent s’enterrer elle-même de honte et se recouvrir pour ne plus qu’on la voit. A côté de cela, l’envie était là et se faisait de plus en plus forte. Quitte à être foutue… Elle attrapa à nouveau Ezekiel par une main dans la nuque pour ramener son visage contre le sien et chercher à nouveau ses lèvres qui manquaient déjà à ses pulsions malicieuses. Se collant à nouveau contre lui, s’emprisonnant elle-même entre le corps du jeune homme et la porte, elle prolongea le baiser fougueusement. C’était comme mettre une seconde fois sa main dans la prise de courant, une sensation électrifiante mais qui devenait obsessionnelle à ressentir. Sa jambe remonta le long de celle d’Ezekiel pour le maintenir contre elle, alors que ses mains commençaient à se balader sur son torse. Elle ne contrôlait plus rien, elle baignait dans une curieuse envie qui ne semblait pas se satisfaire, comme trop longtemps attendue, comme trop longtemps désirée. Elle s’abandonnait complètement sous ce baiser de plus en plus dangereux.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


set my heart on fire. (gallagher#1) Empty
MessageSujet: Re: set my heart on fire. (gallagher#1) set my heart on fire. (gallagher#1) Empty

Revenir en haut Aller en bas
set my heart on fire. (gallagher#1)
Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1 :: rps-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser