AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Always waiting, Waiting for you to let me inside "Elena"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Always waiting, Waiting for you to let me inside "Elena"   Ven 9 Nov - 21:35

Always waiting, Waiting for you to let me inside
Whatever you want, whatever you need, whatever it takes i'll do anything

Elena & Rey ;
La nuit venait de poser son voile sur la ville, le temps était légèrement humide à cause de la pluie qui n'avait pas lâché de la journée. Un temps plutôt maussade, le genre qui vous donne envie de rester cloîtrer chez vous pour la journée entière. Il ne fait pas froid pourtant, au contraire le temps est même lourd, humide et lourd. Assis sur le rebord de la fenêtre de l'appartement de sa petite sœur situé en plein centre ville, Rey contemplait avec une certaine admiration l'agitation en bas de la rue, les gens qui courraient pour ne pas ce tremper, les enfants qui jouaient sous la pluie alors que d'autre bien trop accro à leur téléphone cherchait à tout prix un abri de fortune pour répondre à leur dernier tweet ou message. La ville n'avait en rien perdu sa magie, en faite elle était toujours comme dans ses souvenirs. Ah ses souvenirs, c'était tellement bon de pouvoir ce rappeler de tous ce qu'il avait pu vivre ici, ses proches, sa famille, ses amis, Elena. Le meilleur dans tous ça c'est qu'il ce souvenait d'Elena, de tout ce qu'ils avaient vécu, partagés ensembles, son amour pour elle aussi il s'en souvenait et c'était comme libérateur. Ça ne faisait que quelques heures que Rey était enfin de nouveau en ville, il avait posé ses bagages plutôt dans la journée chez ses parents mais il avait bien vite trouvé refuge chez Faye, sa petite sœur et il ne c'était jamais senti aussi bien que dans cette ville. Prenant une grande inspiration, son regard ce lève en direction du ciel, qu'il contemple une fois de plus avec une certaine admiration avant de revenir à lui lorsque sa sœur entre dans le salon. - J'ai trouvé un sac de couchage et un oreiller en plus, j'espère que ça te suffira pour ce soir ! Hochant brièvement la tête, le blond reste silencieux malgré ce petit sourire sur le coin des lèvres, cet air presque niait. - Pourquoi tu sourie comme ça ? Faye, sa petite sœur ... c'est dingue comme elle lui avait manquée, cette petite tornade blonde, elle était la cadette de la famille pourtant entre les deux c'était bien elle la plus responsable. - Je suis content ! Murmure t'il de cette voix grave, assurée, il semblait tellement paisible. - Tu va te décidé à aller la voir ? Détournant les yeux de sa cher cadette, Rey ce lève doucement pour refermer la fenêtre et s'avancer dans la pièce. - Je sais pas si c'est le bon moment. Soupir t'il en attrapant le sac de couchage pour le déplier et le jeter sur le canapé. - Ben je te le fais pas dire ! Tu as disparu Rey, elle t'aimait, elle était pleine d'espoir et tu as disparu ! Tu as grave merdé sur ce coup là ! Il sait, il le sait ... mais il avait besoin de prendre du recul, il avait besoin de ce retrouver lui même et ça il pourrait l'expliquer un million de fois, jamais personne ne pourrait le comprendre. - Tu trouve toujours les mots qui faut ! Souffle t'il d'un ton sarcastique sans relever les yeux vers elle. - Tu l'aime ? Son silence sonne comme une réponse, bien sur qu'il l'aime sinon il ne serait pas revenu ici. Lui balançant sa veste en cuir en pleine figure, Faye le fixe de ces grands yeux, le genre terrifiant qui vous pousse à faire n'importe quoi et surtout obéir, un trait marquant chez les Dawson.

Madison Homes, c'était là bas qu'il allait, les mains plongées dans les poches de sa veste, Rey avançait sous la pluie fine. Il avait toujours aimé la pluie, c'était un temps gris et sombre tout comme son apparence. Ça représentait plutot bien la personne qu'il était en temps normal. Il n'était pas anxieux, Rey ne l'était jamais ... il n'était pas non plus angoissé à l'idée de revoir Elena, il avait juste ... hâte au fond de lui. Même si il imaginait déjà que ça n'allait pas forcément être facile. Faye lui avait expliqué combien elle avait souffert de son départ, elle n'avait bien sûr pas donné de détails mais, sa petite sœur lui avait fait comprendre qu'elle lui en voulait amèrement d'être parti comme un voleur. Il aurait aimé faire autrement mais il ne savait plus qui il était, il ne savait pas si il était à sa hauteur et il ne voulait pas qu'elle ce souvienne pour deux, parce qu'elle aurait finit par en souffrir. En gros, il était parti pour elle oui ! Pour revenir en force. Après quelques minutes de marche, seul avec lui même, le blond arrive enfin devant la maison de sa belle. Il ne semble pas y avoir de lumière, elle ne devait pas être là. Il tente pourtant de frapper contre la porte mais comme il s'y attendait, personne ne répond. Alors, il s’assoie sur la marche et il attend ... même si ça risquait de prendre des heures, il attendrait. 


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Elena Westerfield

- prayers : 2865
- pseudo : Mariie
- multifaces : Serena, Frankie, Arizona ♥
- id card : Margot Robbie (PresleyCash)
- registration : 29/12/2017
- côté coeur : Son coeur est vide, perdu;

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: CLOSE -> + Luna + Klaus + Bal de Noël + Baby Party

MessageSujet: Re: Always waiting, Waiting for you to let me inside "Elena"   Ven 9 Nov - 23:35

Aujourd'hui malgré le mauvais temps, j'avais quand même couru ce matin pou mon footing quotidien. la seule chose qui m'arrêtait c'était l'orage, j'avais toujours peur que la foudre s'abatte non loin de moi quand je courais en forêt. Ce matin, j'avais couru mes 4 km habituels. Ce n'était presque rien pour un coureur pro mais ça me suffisait bien. Je courais surtout pour me vider la tête et ne pensais qu'à ça. Je voulais surtout oublier un peu ce qui s'était passé dans ma vie ces derniers mois. J'avais si honte en y repensant mais je savais que je devais assumer les conséquences de mes actes. La plus grosse erreur que j'ai faite c'est de ne pas avoir parlé à mes proches de mon mal être et d'avoir au contraire noyé mon chagrin dans l'alcool et la drogue. C'est si pathétique et surfait qu'une célébrité sombre comme cela dans des addictions. Si Luna ne m'avait pas retrouvée en pleine overdose, inerte au sol de mon salon, je serais peut être morte à l'heure qu'il est. J'avais trop abusé et depuis la sortie de l'hôpital, je m'étais tout doucement reprise en main. J'aimais la nouvelle version de moi même. L'ancienne Elena. Ma vie était plus saine et j'étais de nouveau moi désormais. J'étais en pleine préparation de la shower qui n'avait pas eu lieu pour Dani et son bébé. Avec Luna on avait eu l'idée de donner une fête en l'honneur de Gabriel. On voulait qu'elle ait une fête digne de ce nom mais avec nous quatre bien entendu. Nous étions quatre amies depuis aussi longtemps que je m'en souvienne et j'avais terriblement envie de les voir. Je voulais leur prouver que j'étais redevenue la Elena qu'elles connaissaient toutes. Depuis ma sortie de l'hôpital je n'avais pas revu Dani ni Effie. Je n'avais pu voir seulement Luna le temps d'une pause chocolat chaud au parc l'autre jour. Ce soir j'avais d'ailleurs été acheté quelques décorations en plus pour la prochaine soirée. Je savais que Dani serait contente de notre petite attention c'est certain et j'avais d'ailleurs hâte que nous puissions bloquer une date.

J'étais vite passée chez Luna pour lui montrer mes trouvailles et j'étais restée pour le goûter. J'adorais Luna elle était parfaite à mes yeux et méritait le meilleur. Heureusement que je l'avais malgré le fait que je culpabilisais énormément du fait qu'elle s'occupait davantage de ses proches, à les sauver en quelques sortes plutôt que de prendre soin d'elle. Cela me rendait un peu triste; c'était la raison pour laquelle je lui avais offert un bon cadeau à utiliser dans une agence de voyage pour qu'elle puisse avec Elys partir quelques jours et profiter un peu tous les deux. J'avais même proposé de garder le chien dont j'étais amoureuse.
Il faisait nuit et la pluie continuait à s'abattre sur Wauwatosa. Par chance, je n'habitais pas très loin et j'étais rentrée à pied, par malheur mon parapluie était dans ma voiture, qui elle était sagement garée devant mon domicile. C'est un peu mouillée que j'arrive dans l'allée de ma maison ou je passe une main dans mes cheveux afin d'enlever les perles d'eau qui ruissellent sur chacune de mes mèches. Il fait assez humide, assez pour que j'ai quand même froid malgré la lourdeur du climat. De ce fait, j'ai terriblement besoin de prendre une douche pour me réchauffer. Je relève ma tête pour aller jusqu'à ma porte d'entrée quand soudain je remarque qu'un homme est assis sur les marches, lui aussi complètement trempé par la pluie qui tombe du ciel. Mon coeur ne fait qu'un tour, il ne me faut pas plus d'une demi seconde pour remarquer que l'homme assis sur ces marches n'est autre que Rey. Mon militaire, l'homme pour qui mon coeur brûle depuis toujours. Je crois rêver. J'ai attendu ce moment pendant des mois. Moi qui voulais le voir, au coin d'une rue, chez ses parents lorsque je venais manger ou chez Faye.. Par surprise. Rien de tout cela, mais je ne m'étais pas du tout attendue à le voir ici sous mon perron. C'était impossible.

Non mais je rêve !!


Dis-je réellement surprise de son apparition ici. Tout un tas de sentiments remontent à la surface. La colère, oui la colère est la première à arriver jusqu'à moi, j'ai envie de le bousculer, lui hurler dessus, l'incendier et lui demander pour quelles raisons il est parti sans crier gare du jour au lendemain alors que tout se passait bien? Même quand il a rompu il y a quelques années nous avions gardé contact, tout cela ne lui ressemblait pas. La deuxième émotion qui me vint c'est la tristesse. J'avais envie de m'effondrer dans ses bras, épuisée par ce combat incessant pour le rejeter de ma tête mon corps et mon esprit mais ce soldat était bien trop ancré en moi tel un poison que l'on ne peut pas éradiquer. Le troisième sentiment était l'amour. Je n'avais jamais cessé de l'aimer. Je voulais me jeter dans ses bras et lui ordonner de ne plus jamais partir. Je voulais être dans ses bras et ne plus en sortir malgré cette pluie qui nous vaudrait un bon rhume.
Contre toute attente, je m'avance vers lui d'un pas décidé, faisant mine d'être indifférente à sa présence, comme ci celle ci ne m'affectait en aucune manière et je le regarde.
Je Le contourne pour ouvrir la porte, il est évident qu'il n'est pas là pour monter la garde devant ma porte. J'ouvre ma porte d'entrée et le regarde alors. Qu'est-ce qu'il est grand, il n'a pas changé. Je fais la moue en lui laissant le passage pour qu'il rentre.

Je suppose que tu souhaites entrer?

_________________
i will never love again ♥️
Les amies peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs et les bons moments en souvenirs inoubliables. Mon QUATUOR, je vous aime ♥️ ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Always waiting, Waiting for you to let me inside "Elena"   Sam 10 Nov - 10:38

Always waiting, Waiting for you to let me inside
Whatever you want, whatever you need, whatever it takes i'll do anything

Elena & Rey ;
Ici, cette ville était différente de Sitka, mais au moins ici Rey était réellement chez lui, proche de ses amis qu'il n'avait pas eu l'occasion de revoir depuis son retour. Il savait qu'il devrait prendre le temps pour leur rendre visite à chacun d'entre eux. Il savait qu'il devrait aussi leur laisser le temps de ce faire à cette idée de retour, mais aussi faire face à leur colère. Faye lui avait fait comprendre que beaucoup de personnes lui en voulait d'être parti comme un voleur, il était revenu dans leur vie pour en ressortir aussi vite sans leur donner la moindres explications. Normal que les gens lui en veuillent. Mais sa priorité c'était tout de même d'aller voir Elena en premier même si il redoutait un peu la réaction de la jeune femme. Si il y avait bien une personne qui avait souffert de sa disparition c'était bien elle et puis surtout, Rey savait qu'il lui devait des explications. Chose qu'il n'avait pas fait avant son départ et peut être qu'il aurait du le faire, lui dire qu'il avait besoin de partir, de ce retrouver seul, peut être qu'il aurait du le faire avant, il aurait même dû le faire, la question ne ce posait même pas. Sur ce coup là, Faye avait bien raison, il avait complètement merdé et aujourd'hui il ne pouvait que s'en mordre les doigts. Seulement, aujourd'hui, Rey était de nouveau cet homme, celui qu'il avait toujours était et celui qu'il serait certainement toujours, on apprend toujours ne nos erreurs. C'est pourquoi ce soir, il est là, assis devant la porte devant chez Elena. Il ne sait même pas si elle va ce pointer ou non mais le blonde est très patient puis d'un autre côté il a tellement envie de la voir qu'il pourrait attendre ici toute la nuit si il le faut, mais il ne lâcherait pas avant de l'avoir vue. La pluie continue de tomber, mais Rey ne bouge pas. En réalité il est plongé dans ses songes, il pense à elle, à ce qu'aurait pu être leur vie si ... il n'était pas parti des années plus tôt. Si il était resté prêt d'elle plutot que partir dans l'armée. C'est une idée qui lui traverse très souvent l'esprit depuis qu'il avait retrouvé la mémoire. Il ce disait que ... si jamais elle était prête à lui pardonner, plus jamais il ne prendrait le risque de la perdre. Est ce que ça voulait dire qu'il pourrait renoncer à sa carrière pour elle ? Oui ! Il pourrait ! Sortant brusquement de ses songes en entendant des pas arriver dans l'allée, Rey relève doucement son regard vers la femme qui s'approche doucement de lui. Elena. - Bonsoir Elena. Elle n'a pas changé, elle est toujours aussi ... belle, fidèle à elle même, elle était comme dans ses souvenirs. Alors qu'il ce lève doucement pour lui faire face, les deux jeunes gens n'osent pas dire le moindre mots. Ils ce fixent, alors qu'ils sont prit d'assaut par toutes leurs émotions. Passant lui aussi sa main dans ses cheveux pour essayer les quelques gouttelettes d'eau dans ses cheveux, il ne la quitte pas des yeux avant qu'elle ne passe tous prêt de lui pour ouvrir sa porte. Elle joue l'indifférente et il ne lui en veut pas, c'est normal pourtant ... elle l'invite tout de même à entrer, une invitation qu'il ne peut refuser. - Oui, bien sûr ! Il était là pour la voir alors autant aller jusqu'au bout non ? Sinon, Faye ce ferait un plaisir de l'expédier de chez elle avec un bon coup de pied aux fesses. Entrant dans la maison, Rey avance un peu dans le couloir de l'entrée avant de ce retourner vers elle pour la regarder une fois de plus. Comme si il avait besoin de s’imprégner de sa présence, d'elle. Puis prenant une petit inspiration, il reprend sans la quitter des yeux. - J'imagine que ... tu dois te poser beaucoup de questions. Souffle t'il de sa voix grave et assurée.




 


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Elena Westerfield

- prayers : 2865
- pseudo : Mariie
- multifaces : Serena, Frankie, Arizona ♥
- id card : Margot Robbie (PresleyCash)
- registration : 29/12/2017
- côté coeur : Son coeur est vide, perdu;

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: CLOSE -> + Luna + Klaus + Bal de Noël + Baby Party

MessageSujet: Re: Always waiting, Waiting for you to let me inside "Elena"   Sam 10 Nov - 21:09

La pluie continuait de tomber au travers de la fenêtre de l'entrée. Je regarde dehors, il fait sombre. La nuit tombe bien trop vite à mon goût. Je déteste ces mois après l'été et avant l'hiver. Plus assez chaud pour être en robe, pas assez froid pour la neige. J'ai hâte de pouvoir faire du ski-doo, de la luge, ou marcher et faire des randonnées dans la neige comme j'en avais l'habitude. Je préférais la neige à la mer. La plage ce n'était pas pour moi. J'adorais les bonnets, les bottes mais aussi boire un bon chocolat chaud avec mes amies dans un bar par exemple.

Voir Rey me rendait folle à l'intérieur, j'avais envie de hurler. J'avais tellement mal dans la poitrine. Comment pouvait-il être là alors que j'avais sombré dans les ténèbres il y a quelques mois? Je remontais la pente non sans mal et il revenait dans ma vie comme une fleur. Il ne pouvait pas faire comme cela, c'était tout bonnement impossible. Il jouait avec moi à l'image d'un ascenseur émotionnel et j'avais plus besoin de ça dans ma vie. Et pourtant, je le voulais au plus profond de moi. Je désirais ce militaire comme jamais je n'avais voulu de quelqu'un. Tout le monde le savait, je n'étais rien sans lui. Pourtant, j'avais tenté jusqu'à présent, depuis que je m'étais reprise en mains à vivre sans lui et cela me réussissait plutôt bien.

Le voir là dans mon hall d'entrée aujourd'hui c'était comme une hallucination en tout cas je le vivais comme tel. Je me demandais si mes médicaments post overdose et dépression ne me jouaient pas des tours et me rendaient folle à lier. l'odeur que dégageait le blond ne pouvait être que réelle. Son odeur corporelle me faisait tourner la tête et me rappelait d'innombrables souvenirs. Je me déshabille un minimum pour enlever ma veste imbibée d'eau de pluie. Je l'accroche au porte manteau. Le silence est pesant. Je ne sais même pas quoi lui dire pour briser la mauvaise atmosphère qui vient de s'installer entre lui et moi. C'est Rey qui décide de rompre ce silence. Il me fixe et je ne peux m'empêcher de croiser son regard. Je fronce les sourcils, ma mâchoire est serrée. Après tout, pourquoi lui en voulais-je? Il avait perdu la mémoire non? Il n'était plus le même désormais, il était un nouveau Rey, ce n'était pas celui que je connaissais depuis mes 17 ans. Je laisse quelques secondes après sa question pour répondre. plusieurs phrases me viennent en tête mais finalement je lui lance

Désolée de te décevoir mais je n'en ai pas. Tu as décidé de partir, ce n'est pas la première fois, après tout je devrais être habituée depuis le temps, un militaire ça part, ça revient. Comme quoi être amnésique ça t'empêche pas de garder les réflexes.


Je n'avais aucune idée que ses souvenirs étaient revenus mais là je voulais taper là où ça faisait mal qu'il ait autant mal que moi. J'ai tellement souffert pendant son absence qu'il faut absolument qu'il soit conscient de ses actes. Et je pensais certainement qu'il était inconscient de ce que j'avais enduré durant son absence. Je ne voulais pas paraître pathétique, je ne l'étais pas, du moins plus maintenant.

Je vais prendre une douche, je suis gelée, tu peux trouver des habits à toi dans mon armoire si tu veux te changer, je voudrais pas être responsable de ta pneumonie !

Je le regarde et lui pointe du doigt la chambre. Je vais dans la salle de bains plus pour y retrouver refuge que pour me doucher au final. La douche chaude qui s'en suit me fait agréablement du bien. Je ne mets pas plus de quinze minutes cependant pour sortir de la salle de bains, habillée d'un jogging noir et d'un t-shirt de la même couleur. Je ne comptais pas me faire jolie, après tout il ne le mérite pas et il n'est sans doute pas là pour cela. En me lavant, j'avais peur qu'il ait pris la poudre d'escampette mais je le retrouve dans le salon lorsque je reviens. Je m'avance d'un pas sûr et le regarde alors dans les yeux.

Apparemment tu as des réponses à me donner, alors je t'écoute.


En position défensive, je croise les bras et m'adosse au mur en face du canapé. La distance de sécurité est primordiale pour le moment.

_________________
i will never love again ♥️
Les amies peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs et les bons moments en souvenirs inoubliables. Mon QUATUOR, je vous aime ♥️ ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Always waiting, Waiting for you to let me inside "Elena"   Sam 10 Nov - 22:42

Always waiting, Waiting for you to let me inside
Whatever you want, whatever you need, whatever it takes i'll do anything

Elena & Rey ;
Il avait souffert lui aussi, il était parti de son propre chef c'est vrais mais tout le monde pensait qu'il avait prit la fuite par plaisir, ou par envie soudaine. Mais bon sang non ! Il n'était pas parti par plaisir, sinon il ne serait même pas revenu ou alors il n'aurait même pas quitté la ville parce qu'il avait tous pour être heureux ici. Mais vivre sans avoir le moindre souvenirs c'était tout bonnement une vraie torture ! Bien pire que la guerre elle même ! C'était un véritable enfer ! Alors, il avait simplement eu besoin de s’exiler afin de ce retrouver lui même, retrouver la mémoire tout simplement. Là bas, il ne c'était pas fait d'amis, il n'était pas non plus parti en vacances, non une fois là bas il c'était tout simplement exilé et il était même tombé dans une profonde déprime. L’accole l'avait aidé, sa sœur l'avait soutenue ... et il n'y avait qu'elle qui savait. Pas une seconde il avait arrêté de penser à elle, pas une seule secondes il avait oublié Elena, parce que c'était pour elle qu'il avait décidé de partir, partir pour mieux revenir. Mais ça ... elle ne le sait pas, peu de gens le savent et Rey n'est pas du genre à venter ses exploits même si là pour le coup ça ressemblait plus à une connerie, un mauvais choix. Entrant dans le couloir comme elle l'invite à le faire, Rey n'ose pas dire le moindre mot. Elena non plus ne dit rien, un simple silence pesant s'installe entre eux et ils ne font que ce fixer dans l'attente que l'un ou l'autre trouve le courage de dire quelques choses. Et c'est Rey qui fait le premier pas. Elle devait certainement avoir beaucoup de questions ... "Pourquoi était il parti, pourquoi il n'avait rien dit, pourquoi est ce qu'il était de retour" ? Mais pourtant, non ... elle lui avoue de cette voix froid et distante qu'elle n'a aucunes questions, comme si elle n'en n'avait rien à faire qu'il soit là. Un militaire, ça part, ça revient ... c'était comme une habitude. Si seulement elle savait ... d'ailleurs non, elle ne savait pas qu'il avait retrouvé ses souvenirs. Personne ne savait, sauf sa sœur et ses parents. - Et bien ... justement ... à ce sujet il faut que je te dise que, je ... j'ai retrouvé la mémoire. C'est d'ailleurs pour cette raison que je suis parti. Dit il sans la quitter des yeux même si elle s'empresse de prendre la fuite, prétextant qu'elle avait besoin d'une douche chaude mais que si lui, il voulait ce changer elle avait encore des vêtements à lui dans sa chambre. Baissant doucement la tête en ce retournant légèrement vers elle, il hausse doucement les épaules. - D'accord, non je ... je ne compte pas m'attarder. Mais je vais attendre que tu ai terminée. Parce que oui, lui il avait des choses à lui dire. Si la première fois qu'il l'avait revue pendant son amnésie il n'avait pas vraiment trouvé ses mots, cette fois il était en pleine possession de ses moyens et il avait besoin de lui parler. Elle s'absente alors quelques instants, le temps de prendre sa douche et pendant ce temps là. Rey attend, planté là dans son salon en attendant qu'elle revienne. Patiemment, il attend réfléchissant déjà par ou il allait commencer dans ses explications. Il avait tant de choses à lui dire. Attirant son regard lorsqu'elle revient vers lui, Rey ce perd une nouvelle fois dans sa contemplation. Même vêtue de la façon la plus simple au monde elle est terriblement jolie. Mais ce n'était pas le sujet. - Oui ! C'est pour ça que je suis là ! Dit il toujours sur ce ton humble. - Je suis parti pour retrouver mes souvenirs, pas pour te fuir ou briser ce que nous étions en train de reconstruire toi et moi. J'en avait juste besoin Elena. Je ne supportais pas de te voir te souvenir pour nous deux ! Et j'en avais aussi assez de devoir apprendre à t'aimer alors que je t'ai toujours aimé. Commence t'il toujours calmement. - J'aurais du te le dire, j'aurais dû t'en parler mais j'avais besoin d'un choc, de me couper du monde pendant un certain temps et de me battre avec moi même.




 


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Elena Westerfield

- prayers : 2865
- pseudo : Mariie
- multifaces : Serena, Frankie, Arizona ♥
- id card : Margot Robbie (PresleyCash)
- registration : 29/12/2017
- côté coeur : Son coeur est vide, perdu;

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: CLOSE -> + Luna + Klaus + Bal de Noël + Baby Party

MessageSujet: Re: Always waiting, Waiting for you to let me inside "Elena"   Dim 11 Nov - 20:53

J'avais pris la poudre d'escampette dans la salle de bains. C'était mon refuge pour le moment. Je n'étais pas prête à l'affronter. Pourtant cette scène, je l'avais imaginé plusieurs fois dans ma tête et surtout avec pleins de scénariis différents. Maintenant que tout était réel ce n'était plus du tout pareil au contraire. J'étais pétrifiée, liquéfiée sur place. Comment pouvais-je l'affronter? J'avais envie de pleurer toute la souffrance que j'avais enduré pendant des mois sans lui. Tout me semblait faux sans lui, je ne pouvais rien faire sans lui. J'avais enfin réussi à avancer sans lui et je revenais à la case départ ce soir. Il jouait avec mes émotions. Ce n'est qu'une fois dans la douche que je comprends les paroles qu'il m'a dites. Il a retrouvé la mémoire ! Rey n'est plus amnésique. Il était donc le Rey que j'avais toujours connu. La première question qui fusait dans ma tête c'était à quel moment avait-il ENFIN retrouvé ses souvenirs? Evidemment que ça me rendait folle de me rappeler pour deux mais je le concevais et le comprenais. C'était dur à porter comme responsabilité mais pour ce militaire j'étais prête à tout et tout le monde le savait. J'aurais donné ma vie pour qu'il soit sain et sauf. J'avais l'impression d'être une seule option dans sa vie alors qu'il était clairement ma priorité. Peu importe. Je vacille entre l'envie irrésistible d'accourir dans le salon et me jeter à son cou et l'envie de faire perdurer le plaisir. Je voulais qu'il m'attende comme moi je l'avais attendu jusqu'à présent. Il n'avait pas le droit de débarquer ici sans prévenir comme une fleur pour que j'obtienne enfin la raison pour laquelle il est parti comme un lâche.

Une fois dans le salon, je le regarde; il ne s'est pas changé, soit, c'est son choix, je le regarde, il est si beau, il est encore plus séduisant avec les habits et cheveux mouillés. Il respecte la distance de sécurité que je souhaite garder entre nous deux. C'est plus prudent. Je l'écoute et même si je me bats avec moi même, les larmes coulent sans que je ne puisse les retenir sur mes joues, un mélange de haine et de tristesse, ce sentiment est si difficile à contrôler et surtout à comprendre. Je m'avance d'un pas en sa direction.

A quel moment Rey tu t'es dit, tiens si je partais loin d'elle, de ma famille et mes amis pour faire un travail sur moi même, sans donner de nouvelles à personne? T'as pensé qu'à ta tronche ! Tu crois pas que je méritais que tu m'en parles avant de partir? Le pire dans tout ça c'est que tu as retrouvé la mémoire ! J'en reviens pas que tu me fais endurer ça, encore une fois ! La première fois quand tu m'as quitté, j'avais au moins cette chance d'avoir encore de tes nouvelles, lorsque tu as disparu on m'a arraché le coeur par la même occasion et lorsque tu nous as TOUS fui, tu nous a tous fait souffrir ! Tu as pensé qu'à ta gueule Dawson !


Je le regarde, essuyant mes larmes d'un geste vif, je ne voulais pas qu'il croit que je suis faible. Mes mains repliés en poings je m'avance encore d'un pas je me frotte le visage de mes mains avant d'enchaîner.

Est-ce que tu as une vague idée de ce que MOI j'ai vécu pendant ces quelques mois sans toi? Tu n'as pas la moindre idée de ce par quoi je suis passée pour combattre cette souffrance. J'ai beau vouloir te refouler de ma mémoire j'y arrive pas. Parfois, j'aimerais ne jamais t'avoir rencontré à New York... Ou alors j'aurais voulu devenir amnésique pour qu'on m'enlève ce mal qui m'habitait. Avoir l'impression de ne jamais t'avoir connu. J'ai sombré dans des endroits où je n'aurais pas du aller par TA faute dans l'espoir de t'oublier. Tu es responsable de ce que je suis devenue Rey. Tout est ta faute. Et tu crois qu'en revenant comme ça, tout allait être pardonné?

Je soupire en reprenant mes esprits, je marche dans la pièce, sans le regarder, je continues ma tirade après quelques respirations saccadées.

Tu sais quoi? Laisses tomber, j'en ai marre... Tu avais besoin d'un choc? Tiens toi bien car tu vas en avoir un deuxième. J'ai perdu notre enfant ! Tu te rends comptes? On aurait pu avoir un enfant si tu étais resté là.. Mais t'es parti en me laissant seule tout affronter.

Je m'arrête net près de lui jetant mon regard dans le sien. Je sais que je veux le choquer, je sais que cela aura un effet sur lui, je ne le connais que trop bien. Je pleure en repensant à l'enfant que nous aurions pu avoir si je n'avais pas fait cette fausse couche...

_________________
i will never love again ♥️
Les amies peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs et les bons moments en souvenirs inoubliables. Mon QUATUOR, je vous aime ♥️ ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Always waiting, Waiting for you to let me inside "Elena"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Always waiting, Waiting for you to let me inside "Elena"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. What the hell are you waiting for.
» Waiting for the miracle to come - Prio Morpheus.
» Waiting for the Grand BAYAKOU
» Waiting for the bus __ Amanda
» All boundaries are conventions waiting to be transcended Δ Nora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - northwatosa :: madison homes :: habitations-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.



les petits nouveaux
Venez pour leur faire triomphe, les accueillir, les chouchouter ! Bienvenue chez vous.