AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
- REJOIGNEZ LES AIGLES -
INCARNEZ UN MEMBRE DU CLAN
LES POSTES VACANTS
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

- prayers : 3811
- pseudo : Captain Tacos
- multifaces : Clive
- id card : Jensen Ackles, Captain Tacos
- registration : 15/10/2017
- côté coeur : Ses yeux envoûtants, sa bouche délicieuse, la perfection de son corps...son parfum ennivrant.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Frankie, Luna, Ian, Nikki, Olivia, Elena

MessageSujet: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Jeu 6 Sep - 4:10

Fait moi mal...
Klaus & Frankie

« Personne ne croise notre chemin par hasard et nous n’entrons pas dans la vie de quelqu’un sans raison. »
Tu ne sais plus trop où tu vas dans tes histoires… Tu as disparu du BBQ alors que tu devais aller faire un tour à la rivière avec Frankie, puis tu as vu Nikki. Impulsivement, tu as foncé vers elle en laissant tout le monde en plan derrière toi… Que se passe-t-il Klaus ? Tu le sais très bien ce qu’il y a… C’est évident que ce petit secret te hante, tu ne veux pas attirer l’attention de tout le monde sur ce qui se passe entre toi et Nikki, tu gardes tout pour toi. Le dernier sms de Frankie t’a laisser un moment perplexe, sur le coup, tu n’as pas voulu lui répondre, déjà tu te sentais mal vis-à-vis ta femme et ton comportement de con, tu as donc passé deux jours sans donner de nouvelle à personne, tu avais besoin de faire le vide dans ta tête, car le stresse te gruge de l’intérieur à force de te poser mille et une questions… Bref, le seul qui à pu te consoler face à tous tes tourments est Balto… Parce que, tu en veux à ton frère aussi d’avoir poussé Frankie vers toi et Nikki, tu es un grand garçon merde, t’aurais réglé le tout par toi même bref... Une main sur le front, tu as terminé ta douche. Chemise et un jean, ta montre prête sur ton lit… Ta barbe soignée, tu es décontracté, tu sors tout juste de la douche lorsque, tu entends que l’on cogne à ta porte. Tu entends la porte qui s’ouvre, tu crois que cela est peut-être Esmée qui a décidé de revenir chercher quelque chose, ce qui t’étonne ou bien elle avait une autre envie… Pourtant, tu enroules ta serviette autour de tes hanches et sors ainsi avec un petit sourire aux lèvres, mais tu fronces les sourcils en ne trouvant personne au salon… C’est lorsque tu te retournes pour revenir t’habiller dans ta chambre que, tu fais un face à face avec... Ta femme. – Frankie ? Tu ne t’attendais pas à ce qu’elle arrive aussitôt… Tu lui avais proposé d’aller manger au restaurant pour discuter un peu, même si cela te rendait nerveux. Belle, magnifique, ta femme se tient là devant toi… N’angoisse pas, regarde-la dans les yeux.  
(c) DΛNDELION


@Frankie Falkenhausen

_________________

♤ Klaus Falkenhausen ♧ J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre... Tu es le pire des hommes, sans doute.



Dernière édition par Klaus Falkenhausen le Mer 26 Sep - 5:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 523
- pseudo : Mariie
- multifaces : Princesse Lancaster + Miss Blondie Westerfield
- id card : Katie Cassidy (shiya)
- registration : 20/06/2018
- côté coeur : Mariée mais c'est si compliqué

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OPEN : Klaus + Luna

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Jeu 20 Sep - 21:04

Qu'est-ce que je pouvais bien penser du barbecue? Que pouvais-je dire ou faire qui changerait quoi que ce soit. Je savais que Klaus voulait que je me rapproche de lui mais lorsque je le faisais, il fuyait. Je n'avais plus l'âge de jouer à "fuis moi je te suis, suis moi je te fuis". Ni même de le voir se rapprocher d'une autre femme. Si tel était son désir, je le concevais, après tout, nous étions séparés depuis deux ans, il était normal que les sentiments changent. Nous pourrions aborder le sujet du divorce, cela me paraissait pas mal. Il aurait toujours le droit de prendre Nolan lorsqu'il le désirait bien évidemment.
Klaus et moi avions prévu une sortie au restaurant pour en parler mais ce n'était clairement pas approprié. Nous devions nous parler face à face mais dans un endroit où il y a peu de monde comme chez lui. C'est ce que j'avais décidé sans lui en parler. J'avais laissé mon fils chez ma soeur. Elle était ravie de garder sa petite bouille d'ange comme elle aimait l'appeler. Elle adorait le fait de pouvoir s'en occupait moi qui vivait loin d'elle dans le Montana autrefois.
Habillée sur mon 31 dans l'éventualité que nous allions après discussion manger un bout en ville, je m'étais vétue d'une robe noire et de talons et mon maquillage soft laissé place à un chignon. Je voulais être présentable peut être pour lui plaire inconsciemment. J'étais en colère. Deux jours sans nouvelles, deux jours que le petit réclamait son père et je trouvais ça indigne de sa part et je devais le lui dire.

Devant chez lui, je toque sans réponse et décide de rentrer directement chez lui malgré que je n'y ai pas été invité pour le moment. Violent ainsi son intimité et sa vie privée je pouvais m'attendre à tout, rencontrer Nikki, une autre femme... Quelque chose dont je n'avais pas forcément envie de savoir. Bref, je rentre et regardes dans toutes les pièces quand soudain Falkenhausen sort de la salle de bains, en serviette. Surprise de la tenue je m'arrête nette.

Klaus. Je...


Je m'avance vers lui, d'un pas plus calme qu'à mon arrivée, ici.

Tu ne peux pas revenir dans la vie de notre fils, si c'est pour t'enfuir et ne plus donner de nouvelles comme un adolescent ! Tu as des responsabilités de père, si tu n'es pas prêt à être présent pour lui malgré tous tes problèmes alors je préfère que tu ne le vois plus et qu'on ne se voit plus. Il a besoin de stabilité et pas d'un père à mi temps.

Le fond du problème n'était pas le petit Falkenhausen mais lui et moi. Je tremble un peu des mains, excédée par la situation.

Toute personne normale se serait enfuie loin de toi ou t'aurais dénoncé à la police en changeant d'identité avec ce que j'ai vécu dans cet entrepôt. Et pourtant, je suis restée, tu as même pu revoir ton fils. Pour quoi au final hein? Tu me reproches de pas m'ouvrir à toi et quand je le fais tu files dans les jupes d'une autre femme. Tu es une ordure Klaus de faire ça ! Je ne sais pas ce qui vous lit avec cette Nikki, à dire vrai t'entendre me dire que tu as couché avec ou que t'as des sentiments ne me regarde pas et je n'ai pas envie de l'entendre mais dans ce cas là, arrêtons les frais tout de suite et divorçons je t'en prie. Je suis une adulte, je sais ce que je veux mais je sais surtout ce que je ne veux pas ou plus.

Je venais de balancer deux bombes alors qu'il n'avait même pas pu ouvrir la bouche. Sa tenue me déstabilisait mais cela m'était égal il fallait que ça sorte, au barbecue je m'étais sentie tellement ridicule et humiliée. Même Kyle s'en était rendu compte et m'avait appelé pour me demander de mes nouvelles en s'excusant pour son abruti de frère. Parfois je me dis que j'ai pas choisi le bon Falkenhausen mais sans doute queles badboy m'attire plus qui sait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 3811
- pseudo : Captain Tacos
- multifaces : Clive
- id card : Jensen Ackles, Captain Tacos
- registration : 15/10/2017
- côté coeur : Ses yeux envoûtants, sa bouche délicieuse, la perfection de son corps...son parfum ennivrant.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Frankie, Luna, Ian, Nikki, Olivia, Elena

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Ven 21 Sep - 6:14

Fait moi mal...
Klaus & Frankie

« Personne ne croise notre chemin par hasard et nous n’entrons pas dans la vie de quelqu’un sans raison. »
Kyle est mon petit frère, je ne comprends pas trop ce qui lui prend, surtout qu’il est probablement pire que moi dans ses histoires de cœur, je crois que je ne l’ai jamais vu avoir une relation sérieuse. Nous ne sommes pas Falkenhausen pour rien, je me rappelle bien mon grand-père, sans doute que nous tenions ce côté coureur de femme de lui… Frankie ? C’est ma femme, je sais que... Je ne suis pas un très bon mari, j’ai conscience du mal que je lui fais… Mais on ne change pas un homme comme ça du jour au lendemain… Je ne m’attendais pas à faire un face à face avec Frankie, je ne m’attendais pas non plus à subir sa colère. Ma femme s’arrête nette, moi aussi d’ailleurs. Puis voilà que tout commence, comme un volcan, elle explose m’envoyant une première bombe et une seconde… Une réaction enchaîne. Tu arques un sourcil lorsqu’elle te parle de votre fils et de ton rôle de père - Frankie, tu ne peux pas m’interdire de voir mon fils après me l’avoir présenté, il est jeune... Je… Tu fermes ta gueule lorsqu’elle te coupe la parole. Ta femme tremble à cause des émotions qui l’habite, la suite de ses paroles te rentre dedans et tu clignes des yeux parce que... voilà, quoi répondre à tout cela ? Puis, divorcer ? Tu n’es pas un homme bien pour Frankie, ni même pour Nikki… Tu ne comprends pas non plus pourquoi Frankie et Kyle sont si proche, pourtant il est pire que toi, sinon plus… Tu lui en veux maintenant, Monsieur X t’ayant envoyé un SMS pour te dire d’arrêter de t’en faire, kyle aime trop jouer les bons samaritains, c’est à croire que tu pourrais commencer à être un peut confus vis-à-vis cette histoire. Tu te rapproches de Frankie, tes yeux la détaillant un petit instant dans sa colère… Sa beauté est frappante, tu te l’avoues… Habillé ainsi et bien coiffé, tu te surprends à penser qu’elle te fait beaucoup plus d’effet qu’elle ne l’imagine actuellement... Tu ne sais pas si c’est le fait de la voir te vouloir t’arracher les yeux qui te font cet effet, bref… Tu la trouves terriblement sexy dans cette tenue et cet état d’esprit, même si ce n’est pas le moment. Tu soupires enfin… finalement, voilà t’en peux plus et le stresse tombe pour laisser place à un genre de tristesse, tu l’aimes Frankie, tu n’as pas envie de la voir disparaître, mais tu lui fais du mal… C’est mal. Là, il ne s’agit pas de Nikki et toi, il s’agit de toi et Frankie… -Je suis désolé… Pour tout... dis-tu calmement et sincère avant de t’approcher de cette table du salon où repose plusieurs bouteilles d’alcool à moitiés vides, cela raconte bien que tu as passé deux ou trois jours à te saouler bien comme il faut. Assit toi un instant, tu as besoin de te poser et c’est pourquoi tu t’assoies sur le canapé du salon en te passant une main sur le visage avant et clairement de péter un câble en attrapant une bouteille pour l’éclater au mur agressivement. Les éclats de verre tombent presque en poussière, tu en as assez… Tu te prends la tête entre les mains cette fois pour te calmer, il serait temps que tu lèves le drapeau blanc Klaus et que tu te laisses aller non ? -Je suis plus capable de vivre comme ça… C’est évident que tu as besoin d’aide, mais que tu n’oses pas en demander, tu t’enfonces au lieu. -Je n’ai pas envie de divorcer Frankie… Dis-tu doucement.

(c) DΛNDELION


@Frankie Falkenhausen

_________________

♤ Klaus Falkenhausen ♧ J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre... Tu es le pire des hommes, sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 523
- pseudo : Mariie
- multifaces : Princesse Lancaster + Miss Blondie Westerfield
- id card : Katie Cassidy (shiya)
- registration : 20/06/2018
- côté coeur : Mariée mais c'est si compliqué

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OPEN : Klaus + Luna

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Ven 21 Sep - 14:33

Depuis que je connaissais Klaus, son petit frère avait toujours été là pour moi, c'était un oncle merveilleux avec Nolan qui l'appréciait beaucoup. Il avait été une vraie figure paternelle quand Klaus s'était fait la malle. Je considérais énormément Kyle comme un ami, un confident, un frère. Il était très important pour moi et j'appréciais qu'il soit mon beau-frère. Je savais que je pouvais compter sur lui et je me sentais protégée en sa présence. Il avait toujours espéré que la relation entre Klaus et moi s'arrange mais ce n'était pas le cas pour le moment. Il m'avait même dit qu'il était mieux d'aller voir Klaus à son domicile pur discuter.

Le voyant face à moi vêtu d'une simple serviette me perturbait. A dire vrai, son corps était aussi beau que son visage. J'étais tombée amoureuse de son sourire et de sa profonde gentillesse. Il n'était pas le gros dur sans coeur qui laissait voir au monde entier. En le creusant un peu, on pouvait se rendre compte que klaus était un homme bien. Un homme capable de grandes chose pour lui comme pour ses proches. Seulement là, je ne le reconnaissais plus, il courait deux lièvres à la fois, je le voyais bien. Nikki n'était pas son amie, elle était bien plus, je n'étais pas dupe, sinon Kyle ne m'aurait pas poussée à aller voir Klaus lorsqu'il était avec la brunette. Je n'étais pas jalouse mais quelque peu blessée du comportement de l'homme que j'avais épousé. J'en avais marre de ne pas savoir sur quel pied danser, on marchait sur des oeufs.
Nolan était un point sensible, je le savais, je connaissais mon mari par coeur. Je ne voulais en aucun cas lui faire du mal ce n'était pas mon intention, cependant, c'était assez difficile de penser qu'il puisse jouer les ados boudeurs avec notre fils. Notre fils devenait grand, il voyait bien que quelque chose n'allait pas. Il réclamait son père et lorsqu'il l'appelait il ne répondait pas pendant des jours. Ce n'était pas le comportement d'un père. Nolan avait besoin de stabilité et je m'étais un point d'honneur à cela.

Je ne demande que ça Klaus que tu t'impliques, mais tu peux pas être père à temps partiel. ça fait des jours qu'on a pas de nouvelles de toi, Nolan a besoin de son père, qu'il soit présent pas d'un coureur de jupons alcoolique.

Dis-je en regardant les bouteilles d'alcool sur la table. Des cadavres de bouteilles en verre, signe que tout le liquide coulait dans les veines de mon malheureux mari. Cela me fendait le coeur de le voir dans cet état mais je sais que ça n'irait pas en s'arrangeant et qu'il avait besoin qu'on le bouscule. Le secouer pour l'aider à aller de l'avant. Si ce n'était pas avec moi, je m'en remettrais comme je l'avais fait il y a deux ans. Il s'excusa, ce qui me fit terriblement mal au coeur. Il semblait triste, vidé, complètement impuissant face à la situation. J'étais psychologue, je devrais savoir gérer ça en temps normal mais là il s'agissait de l'homme que j'aimais. Je m'approche de lui alors qu'il s'empare d'une bouteille qui finit sa course contre le mur, l'impact est si puissant que les bouts de verre s'éparpille au sol dans un bruit aigu. Je sursaute, surprise de son geste.

Klaus !

Dis-je à moitié apeurée et à moitié en colère. Il ne peut pas tout résoudre par la colère. J'allais m'asseoir à coté de lui mais je change les plans et me mets en face de lui en le pointant du doigt. Divorcer? Pourtant à l'heure actuelle c'est la seule chose envisageable.

Klaus, tu ne peux pas réagir par la violence. Tu merdes tout ce que tu entreprends ! Je suis prête à accepter beaucoup de choses mais pas que tu traites mal ta famille. Nolan, moi... Si ton coeur vascille entre elle et moi je suis désolée mais je n'ai plus la force de me battre. Tu sais que je t'aime et je t'aimerais toujours malgré tout ce que je sais de toi et tout ce que j'ai subi jusqu'à présent. Je suis prête à tout accepter de toi, même si je suis en danger comme la dernière fois, mais Klaus, j'en peux plus tu comprends? Je ne veux pas me faire prendre pour une conne. Je suis prête à tout pour toi mais si tu ne sais pas ce que tu veux, je ne souhaite plus cette situation, le divorce est donc la seule solution.

Le simple mot "divorce" réveille en moi, un sentiment douloureux. Je l'aime, je ne veux pas divorcer évidemment mais s'il souhaite s'en aller mais continuer d'être présent pour notre fils, alors j'accepterais cela. Je le regarde et je pleure à moitié, mon maquillage en pâtit mais cela m'est égal. J'en pouvais plus. J'étouffais.

Tu sais quoi ? Laisses tomber, j'en ai plus qu'assez de la situation. Tu me reproches de pas m'ouvrir à toi et quand je le fais, je me prends un mur alors je suis refroidie, je n'ai plus la force de faire d'effort. Je n'ai aucun retour si ce n'est te voir aller batifoler comme un ado avec elle. Tu crois que j'ai pas remarqué votre petit jeu? J'ai plus quinze ans et je suis loin d'être conne. Donc c'est fini Klaus.

Mon soupir est si grand qu'il est sonore, je décide de récupérer mon sac à mains et je me dirige vers la porte d'entrée. J'en ai assez. J'ai le coeur qui fait mal, j'ai mal partout, j'ai envie de partir loin.. Revenir en ville était une très mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 3811
- pseudo : Captain Tacos
- multifaces : Clive
- id card : Jensen Ackles, Captain Tacos
- registration : 15/10/2017
- côté coeur : Ses yeux envoûtants, sa bouche délicieuse, la perfection de son corps...son parfum ennivrant.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Frankie, Luna, Ian, Nikki, Olivia, Elena

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Ven 21 Sep - 17:45

Fait moi mal...
Klaus & Frankie

« Personne ne croise notre chemin par hasard et nous n’entrons pas dans la vie de quelqu’un sans raison. »
Tu portes en toi d’énormes blessures, le temps à fait de toi un homme qui porte un masque pour se cacher ou bien se protéger. Tu as perdu tes parents lorsque tu étais jeune garçon et sans doute que cette blessure lointaine vient de là. C’est vrai, tu étais le plus difficile des deux frères, celui qui a toujours utiliser la violence et ses poings pour régler les problèmes. Celui qui aujourd’hui se saoule pour éloigner les problèmes personnelle tel que son mariage qui bas de l’aile présentement. Les éclats de verre que cette bouteille laisse, cette violence avec laquelle elle a fracassée le mur, c'est la puissance de ton âme blessée par toutes ses années qui ton enfoncer dans l’ombre, le crime, le sang, la violence, la peur, la souffrance. Les paroles de ta femme te donne mal à la tête, tu croirais devenir fou… Tu as l’impression que ton coeur est intoxiquer par le mal et qu’il se déchire à chaque fois qu’elle prononce le mot divorce… Veux-tu divorcer Klaus ? Tu es prêt à laisser partir Frankie pour toujours ? La laisser filer alors que tu lui avait promis pour le meilleur et pour le pire ? Tu restes silencieux alors qu’elle te pointe du doigts, lorsqu’elle pleure...Lorsqu’elle te dit  que c’est terminer et tu la laisse partir. Ton regard se pose sur ta femme qui s’éloigne rapidement dans le couloir, ses talons qui claques te fend en un milliard de morceaux. Tu as les yeux qui piquent un peu par quelques larmes qui voudraient bien couler sur tes joues parce qu’elle ta toucher droit au coeur, Frankie…Mais tu les retiens parce que tu ne pleures jamais, tu ne veux pas, tu as cesser de verser des larmes le jour où tu as mis les pieds dans la maison de ton grand-père. Effectivement, ton histoire est triste et tu mérite toi aussi d’être heureux, mais tu as toujours mis des barrières aussitôt que tu le voyais prendre place. «Tu sais que je t'aime et je t'aimerais toujours malgré tout ce que je sais de toi et tout ce que j'ai subi jusqu'à présent. Je suis prête à tout accepter de toi, » Ce sont les mots qui tournent en boucle dans ton esprit. Peut-être ceux que tu attendais d’une femme pour te prouver que toi tu n’es pas un monstre. Tu soupires en te prenant la tête dans tes mains et finalement, que fais-tu Klaus ? Tu te laisses guider par ton instinct, tu te lèves en observant ta femme et tu marches derrière elle qui pleure et qui s’éloigne de toi pour traverser cette porte. Avant qu’elle pose sa main sur la poignée, ta main se pose sur la sienne ...Tu l’arrêtes doucement dans son geste. -Je t’aime… Ce sont ces mots qui sortent de tes lèvres, des mots plus que sincère et que tu avais besoin de lui dire et d’exprimer. Tu te pinces les lèvres en la forçant à ce retourner vers toi et l’adossant contre cette porte sans lui laisser la chance de l’ouvrir, calmement. -Reste s’il te plaît...pardonne-moi. Souffles-tu parce que votre histoire ne peu pas ce terminer ainsi, tu ne veux pas qu’elle se termine non plus. Tes yeux reflètent sans doute la détresse, tu as besoin d’elle Klaus… Tes yeux vert se posant sur ses lèvres et replongeant dans le bleu profond de ses yeux larmoyant. Tu avais besoin de cette proximité, tu te rends compte que son corps qui frôle ton torse nu est si troublant que tu es encore plus perturbé… Cela fait si longtemps… Pourquoi, pourquoi à tu mariés cette femme ? Tu te rappelle très bien cette première fois lorsque tu la aperçu dans ce petit café. Vos regards qui s’étaient croisés, avait été aussi la promesse d’une belle histoire.

@Frankie Falkenhausen
(c) DΛNDELION


@Frankie Falkenhausen

_________________

♤ Klaus Falkenhausen ♧ J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre... Tu es le pire des hommes, sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 523
- pseudo : Mariie
- multifaces : Princesse Lancaster + Miss Blondie Westerfield
- id card : Katie Cassidy (shiya)
- registration : 20/06/2018
- côté coeur : Mariée mais c'est si compliqué

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OPEN : Klaus + Luna

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Mar 25 Sep - 21:43

J'essaie bien évidemment de le faire réagir. C'est difficile de réagir de la sorte mais j'en avais marre de trimer avec lui. Je savais que ce n'était pas terminé lui et moi et pourtant il ne donnait plus le change. Comment voulez-vous que je fasse bonne figure et essaies de recoller les morceaux avec un homme qui ne fait plus aucun effort et qui me reprochait d'avoir le comportement que lui a aujourd'hui. J'ai besoin de me préserver pour mon fils surtout. Il n'a pas besoin de voir son père, s'attacher à lui si c'est pour qu'il ne veuille plus quelques jours après faire partie de nos vie. Peut être un peu maso sur les bords, c'est l'amour qui me faisait tenir. Nous avions vécu quelques années ensemble et deux autres séparés à élever Nolan, SEULE. Il nous avait abandonné. J'avais voulu bien évidemment avoir ma réponse, et peut être que j'aurais du rester dans le Montana, revenir ici ne m'apportait rien de bon au final. Je souffrais de voir Klaus dans cet état, et ça me rendait triste. Je ne voulais pas être le deuxième choix dans le coeur de mon mari, j'étais donc prête à divorcer pour qu'il soit heureux, cela ne signifiait évidemment pas qu'il n'aurait pas le droit de voir Nolan de temps en temps bien au contraire. Mais pour le moment, il valait mieux qu'il règle ses problèmes personnels mais aussi que nous nous occupions de la suite de notre "relation". Kyle m'avait poussé à voir son frère, à lui parler pour mettre les points sur les i.

Il n'est pas un monstre. Je suis la personne la mieux placée pour le savoir. Kyle et Klaus trempent dans des activités peu légales, malhonnêtes avec des gens peu fréquentables, et je sais ce qui s'y trame désormais, j'en ai fait les frais. J'avais eu l'impression de mourir à chaque seconde. je suis encore là pourtant et encore aujourd'hui je me demande pourquoi je suis là. Mes larmes coulent quand je décide de partir. Cela me déchire le coeur mais je ne peux plus accepter la situation. Klaus ne m'aidant pas à y voir plus clair, je préfère partir. C'es la meilleure solution pour moi. Je me retournerais pas. Il n'est plus que l'ombre de lui même. Il doit se relever et je ne peux pas l'aider visiblement. Je pose la main sur la poignet pour m'en aller et je sursaute quand je remarque qu'il essaie de me rattraper en m'empêchant de partir. A quoi joue t-il? Je me retourne pas encore lorsque je l'entends parler. Ses trois petits mots "je t'aime" résonnent en moi plusieurs secondes. Il m'aime? Alors pourquoi jouer au gros con? Je me retourne en fronçant les sourcils, les yeux plus qu'humides.

Arrêtes, ne fais pas ça.

Je ferme les yeux quelques secondes, près de lui, sans bouger. Nous sommes qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Je veux quand même partir. Je pose ma main sur la poignet en essayant de me retourner mais il me plaque en douceur contre son entrée, m'empêchant ainsi de m'échapper. Je soupire de plus belle, ne sachant pas dans quoi je m'engage à nouveau. Je suis partagée entre la colère et l'attendrissement. Je l'aime c'est indéniable malgré tout ce qui nous oppose, malgré tout ce que j'ai subi à cause de cet homme. En dépit de tout, l'amour triomphe? Suis-je prête à lui pardonner? Non certainement pas, en tout cas pas de suite. La colère prend le dessus. Posant ma main sur son torse, je le repousse légèrement pour retrouver une distance raisonnable entre nous deux, histoire d'avoir les idées claires. Mes narines gonflées, le front plissé, mâchoire serrée, je le regarde et attirée comme un aimant je m'approche de lui, remplie de haine et d'amour.

Klaus, tu peux pas faire tout ce que tu fais et revenir comme une fleur. Ce n'est tout bonnement pas possible. Qu'est-ce que tu crois? Je ne suis pas une marionnette ou ta principale, qui t'attends sagement avec un enfant à la maison alors que tu battiffoles dehors avec d'autres femmes. J'ai passé l'âge et à 31 ans je ne veux plus ça.

Je le repousse, plusieurs fois jusqu'à ce qu'il atteigne le mur d'en face. Je me mords la langue pour ne pas dire ce qui va suivre mais les mots sortent sans que je ne puisse les contrôler.

Merde Klaus, ouvres les yeux. Ton grand-père me ramène à toi. Kyle me pousse vers toi. Et moi comme une conne je reviens vers toi en espérant avoir des réponses, en espérant que tu aies changé. Mais tu ne changes pas. Tu es toujours le même, quand ça va enfin mieux, tu fuis. Et je ne suis plus une ado pour supporter ces gamineries. C'est fini tout ça. JE suis trop conne de croire qu'il y a du bon en toi. T'es qu'une pourriture qui sait pas ce qu'elle veut ! Tu ne l'as jamais su, ce mariage pour toi c'était sur un coup de tête, j'en reste persuadée. Et aujourd'hui cet engagement ne vaut plus rien, tu m'entends? Faut que tu te reprennes Klaus vraiment car là tu es train de sombrer je ne sais pas où et tu vas merder si tu continues et nous perdre, Nolan et moi.


Je pleure sans vraiment m'en rendre compte, les larmes coulent sur mes joues. Je tremble de colère et pourtant ce que je viens de dire je le cacher au fond de moi. J'ai terriblement envie de le gifler et de l'embrasser, ces deux sentiments contradictoires me destabilisent énormément;

T'es un connard. J'ai pas d'autres mots. Comment veux-tu que je te pardonnes? Tu as abandonné ta femme et ton fils, j'ai été enlevé, sequestré, je t'ai vu tuer des gens, j'ai failli perdre la vie, tu me reproches de pas m'ouvrir à toi et quand je le fais tu te précipites sous mon nez pour faire mumuse avec cette femme... tu crois quoi ? Que je vais te dire "c'est bien mon chéri, continues de m'enculer un peu plus chaque jour, t'inquiètes pas, je resterais là quoi qu'il arrive". Et bien ça ne fonctionne pas comme ça Klaus.

D'ordinaire très distinguée, je ne dis jamais de gros mots. La vulgarité a toujours été une horreur pour moi mais ce soir le trop plein me fait parler autrement que d'habitude. J'ai un peu honte mais présentement je m'en fiche. Le voyant pas réagir, je pose mes mains sur ses joues, je vois que ses yeux remplis de larmes, ne coulent pas à l'inverse des miennes. Je secoues son visage. J'attends une réaction, quelque chose pour me retenir. Je souffre et j'aimerais que ça s'arrête.

Putain mais réagis Klaus, réagis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 3811
- pseudo : Captain Tacos
- multifaces : Clive
- id card : Jensen Ackles, Captain Tacos
- registration : 15/10/2017
- côté coeur : Ses yeux envoûtants, sa bouche délicieuse, la perfection de son corps...son parfum ennivrant.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Frankie, Luna, Ian, Nikki, Olivia, Elena

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Mer 26 Sep - 5:19

Fait moi mal...
Klaus & Frankie

« Personne ne croise notre chemin par hasard et nous n’entrons pas dans la vie de quelqu’un sans raison. »
Tu sombres un peu plus chaque jour… Tu as l’impression d’être pire que jamais, il n’y a plus de doute. Si tu te laisses aller, tu deviendras le démon de ton passé. Les femmes, le crime, l’alcool, la violence, le meurtre. Tu as vécu beaucoup d’horreur, ton âme est une ombre sombre parmi les plus clairs dans cet univers. Cependant, Frankie est cette lumière qui ta ramené un peu plus sur terre… La première femme que tu as su aimer sincèrement et encore aujourd’hui, même si tu agis ainsi avec elle, même si Nikki fait partie de ta vie… Ta femme, tu l’aimeras toujours profondément, même si vous croyez que tout est perdu et que les ténèbres ont tout ravagé sur son passage. Cette petite voix qui cri en toi Klaus, que te dit-elle ? Tu es hypnotisé par le bleu clairs de ses yeux qui se sont obscurcit, ta femme te crache ce venin mortel auquel tu mérites, mais ce n’est rien comparé à ce que tu lui fais toi, Klaus. Tu es un dragon noir au coeur de pierre, un chevalier qui n’a plus d’espoir, si seulement tu ouvrais les yeux pour voir qu’au final, c’est la princesse qui est la sauveuse dans cette histoire. Les mains de ta femme se posent tu ton torses et te pousses, encore et encore un peu plus...La violence de ses gestes et de ses mots te font avaler de travers. Tu arques un sourcil en l’entends devenir vulgaire, tu vois une autre facette d’elle, une autre force… Ses mains se posant sur ton visage, tu retiens tes larmes, tu n’as pas envie d’exposer tes blessures, mais ta mâchoire se durcie parce que tu vois les siennes couler sur ses joues et  ça te brise le coeur… Alors que dois tu faire maintenant Klaus ? Lui montrer…

Tes mains se posent sur les siennes avec délicatesse et tu cherches son regard, l’une d’elle ose glisser sur son bras et vint caresser sa joue… Tu t’en fou bien si elle a se mouvement de recule, tu décides donc de la repousser, de te pencher pour finalement la prendre dans tes bras. Tu l’as soulève dans tes bras comme une plume et même si elle se débat, tu es assez fort pour la maintenir contre toi. Tu as le regard d’un détraquer, mais cela te passe cent mille fois au-dessus de ta tête...Ta femme te connais très mal pour te dire que tu regrettes votre mariage. Tu traverses le couloir de la maison qui mène vers ta chambre, tu entres, tu fermes la porte en la claquant et tu l’as verrouille pour finalement la déposer sur le sol de ta chambre… Tu attrapes ton revolver qui est sur ta commode et tu te retourne vers Frankie en t’approchant d’elle à grandes enjambées pour la faire reculer, face à toi et qu’elle cogne le mur derrière elle… Tu respires fort, tu es presque enragé...mais pas contre elle… contre toi Klaus, c’est pourquoi, tu prends la main de Frankie pour lui déposer l’arme dans sa main et que tu l'as maintient fermement pour ne pas qu’elle la lâche… L’arme pointé vers toi, l’arme directement posé sur ton coeur, tu la force à le tenir dans sa main et de le pointer sur toi dangereusement. Même si l’arme n’est pas charger, Frankie ne le sait pas… - Tu vois cette peur ?  Cette peur d’avoir une arme entre les mains directement pointé sur une personne qu’on aime ? Tes sourcils se froncent, c’est horrible ce que tu lui fais là maintenant, elle ne te le pardonnera jamais sans doute, mais tu t’en fou, tu veux lui faire comprendre ce que tu ressentais chaque jours passées avec elle et Nolan, cette peur qui t’habitais nuit et jour. - C’est ce que je ressentais souvent lorsque j’étais avec toi et Nolan. L’impression de vous pointer un flingue dessus et des milliers d’autre parce que j’en attirais plus d’un qui aurait pu surgir et vous tuer toi et Nolan. Tu respires fort, tes mains trembles… - À cause de moi… Ta voix se brise. Tu soupires et tu reprends, ta voix s’élève dans la chambre parce que tu t’ouvres enfin à elle et laisse sortir le mauvais de cette plaie infecte qui te gruge depuis bientôt trois foutu années. - Tu es ma femme et tu m’as permis de vivre les deux plus beaux jours de ma vie… Notre mariage et la naissance de Nolan. Je ne regrette rien… J’ai paniquer lorsque certains casses-têtes  de mon passé est revenu à la surface, alors j’ai décider de partir parce que j’estimais que s’était moi le principal danger de ma famille. Je suis un salaud, je suis un criminel, j’ai du sang plein les mains… Je suis venu te chercher dans ce putain d’entrepôt, parce que je t’aime et que je ne voulais pas que tu meurs, ce que j’ai voulu éviter jour après jour il y a 3 ans!!! S’il vous arrivait quelque chose je ne me le pardonnerais jamais… Laisse faire les autres femmes, la je te parle de moi et toi!! Je t’aime Frankie, oui je t’aime même si tu penses le contraire !! Tu t’énerves,  -Je vous aimes, mais...j’ai peur Frankie...J’ai tout simplement peur et j’agis en con. Je te désire, si tu savais à quel point, ça me trouble de te voir là.... beaucoup plus que tu ne le crois. Voilà que tu finis par les laisser couler ces putains de larmes qui te font souffrir… -Je suis profondément désoler pour ce que j'ai fait à ma famille...Pourquoi tu me veux comme mari Frankie, pourquoi tu me veux comme père pour ton fils ? DIT MOI POURQUOI TU VEUX UN SALAUD ET MEURTRIER DANS TA VIE ET CELLE DE TON FILS SI AU FINAL, JE SUIS MAUVAIS POUR VOUS DEUX ? COMMENT JE FAIS POUR M'EN SORTIR !!?? Tu cris, tu craques...voilà tu es en colère, mais contre toi principalement, parce que tu la blesses elle...elle ta précieuse femme. Tu as toujours éloigner de toi les gens que tu aimais, parce que tu avais peur de les faire souffrir ou de les voir tomber comme des mouches, Nikki, tu as essayer de rester, mais voilà ce qui est arriver au bar, ça t'a prouver que tu avais bien raison, tu es un danger pour la vie des gens. Tu as peut-être juste besoin d’une bonne gifle pour te ramener sur terre ou tout simplement, tu ressens le besoin d’être rassurer et de voir cette lueur d'espoir, parce que tu es vraiment aveugle, tu te réveilles peux à peux alors que tes yeux vert la fixe elle essayant de comprendre. -t'en va pas, Frankie...dis-tu plus doucement.
(c) DΛNDELION


@Frankie Falkenhausen

_________________

♤ Klaus Falkenhausen ♧ J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre... Tu es le pire des hommes, sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 523
- pseudo : Mariie
- multifaces : Princesse Lancaster + Miss Blondie Westerfield
- id card : Katie Cassidy (shiya)
- registration : 20/06/2018
- côté coeur : Mariée mais c'est si compliqué

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OPEN : Klaus + Luna

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Mer 26 Sep - 23:01

Je suis déchirée. C'est sans doute le terme. J'ai l'impression que mon coeur se brise en mille morceaux. Klaus se détruit un peu plus chaque seconde. Je ne peux pas être actrice de cela. J'aimerais qu'il aille mieux que nous soyons une famille normale comme Maggie. Pourquoi moi? Je rêvais d'un mariage avec une famille, qu'on irait pique niquer en forêt, qu'on ferait de la luge ou du ski l'hiver ou des randonnées hivernales mais au lieu de ça je passais mon temps à fuir les problèmes et surtout à essayer de me battre pour un homme qui à l'heure actuelle n'était plus que l'ombre de lui même. Plaqué contre le mur j'ai envie de le secouer comme un prunier, après tout je veux le bousculer pour qu'il comprenne que tout est en jeu, sa famille, son fils, notre mariage, moi... Il essaie tant bien que mal de façon maladroite de caresser ma joue mais je recule lâchant mes mains de son visage. Dans l'état actuel des choses il est hors de question qu'il me touche. Je ne veux pas me laisser attendrir; Mon comportement ne lui plait guère et il décide de me soulever de terre. Je ne sais pas ce qu'il a en tête mais j'avoue être apeurée. Je ne sais jamais à quoi m'attendre avec lui.

Klaus reposes toi moi, DE SUITE ! Putain mais qu'est-ce que tu fais?


Nous pénétrons dans sa chambre et il ferme la port à clés. Cela ne présage rien de bon. Je ne suis vraiment pas bien. J'ai peur de lui. C'est sans doute l'une des premières fois où cela m'arrive. Il est cinglé, ça je le savais mais qu'est-ce qu'il attend de moi exactement. C'est un déséquilibré. Il a besoin d'être soigné, il doit se faire aider. Je ne peux pas accepter ces attitudes qui me rendent chèvre. Il me faut qu'une seconde pour remarquer le flingue qu'il attrape, je recule comme pour essayer de m'éloigner de lui mais le mur interrompt ma course. Veut-il me tuer? Que fait-il avec un revolver dans les mains? Je pleure, les yeux grand écarquillés. Choquée de ce qui est en train de se produire. Je vois cette colère dans ses yeux, il est rouge de rage, je sais que je ne pourrais dire aucun mot, il sera plus en colère. De plus, aucun ne peut sortir de ma bouche, je suis terrorisée par la scène comment peut-il me faire ça? Ma bouche est grande ouverte, mes yeux sont remplis de larmes qui se déversent rapidement sur mes joues, ma respiration est saccadée. J'ai envie de vomir présentement. Il vient chercher ma main, dans un premier temps, je la retire mais il réussit à la prendre de force et me donner l'arme dans les mains, le flingue pointait contre sa poitrine. Il veut mourir?

Klaus, arrêtes ! Je t'en prie.

J'ai peur qu'il appuie sur la détente. Je ne suis pas prête à le perdre ce soir. Je l'aime, c'est mon mari, le père de mon enfant. Je pleure, mes sanglots sont de plus en plus sonore.

Pourquoi me fais-tu ça? T'es complètement détraqué. Je peux t'aider mais s'il te plaît ne fais pas ça... Pas à moi.. Comment oses-tu me faire ça?

Je l'écoute ensuite parler attentivement en reniflant. Mon visage est trempé de mes larmes. Ses paroles me font aussi mal que du poison. Cela me brûle tout entière. Je suis blessée. J'ai mal partout. JE suis épuisée et ses paroles foncent sur moi comme des fléchettes. Il me brise le coeur.Le voir pleurer me fait du mal, bien plus que je ne l'aurais pensé. Il lâche prise mais c'est trop dur. Je tremble mais de ma main libre je viens essuyer ses larmes qui coulent le long de ses joues barbues. Il perd son sang froid en m'hurlant dessus. J'essaie de garder le mien en inspirant profondément. Je regarde Klaus et pose ma main sur le revolver, il le lâches et voyant le cran de sureté remis, je balance le flingue sur le lit. Je prends Klaus dans mes bras. Nous pleurons quelques instants avant de me détacher de lui. Nos lèvres se frôlent et je me retire. Reprenant mes esprits je laisse ma colère s'échapper. La gifle que je lui flanque est si forte, qu'elle raisonne dans la pièce, je regrette aussitôt mon geste.

Klaus.. Putain mais t'es le plus gros malade mental que j'ai jamais vu. Comment peux-tu obliger ta femme à pointer une arme sur toi? Je te le pardonnerais jamais tu entends? T'es cinglé, tu mériterais la taule, tu mériterais de te faire soigner chez les fous, MERDE Klaus, tu ne comprends pas? J'en peux plus, je ne veux plus de tout ça, j'aimerais avoir une vie normale avec Nolan. Tu te rappelles dans ce café? Que je saches, tu étais déjà ce Klaus actuel, pourtant tu m'as séduite, épousé, enfanté et pourquoi au final hein? Que je souffres? c'est gagné ! Tu aurais du passer ton chemin c'est tout.

J'en pensais tous les mots, mais s'il n'avait pas été dans ma vie, je n'aurais pas un merveilleux petit garçon et ça.. Et je ne serais peut être pas retournée vivre dans ma ville natale auprès des miens. J'aime Klaus. Plus que tout et malheureusement folle à lier que je suis, je suis prête à le vouloir.

Tu es toutes ces choses que tu dis être, à l'heure actuelle je ne peux pas le nier mais je t'aime. Et l'homme que j'ai connu au Montana est quelque part sous cette carapace de gros bandit de gros meurtrier et tout.. JE ...

Je regarde en l'air pour ne pas craquer à nouveau. J'ai le coeur qui aimerait sortir de ma poitrine. Je me sens opressée, j'étouffe. Tout bonnement j'aimerais que tout ça ne soit jamais arrivé mais c'est mas vie désormais et c'est le prix à payer.

Je ne suis sans doute pas normale Klaus mais je te veux malgré toutes ces mauvaises choses qui te constitues. Tu es entré en moi pour toujours. Tu es le père de Nolan, mon mari, et je n'abandonnerais pas aussi facilement. Je veux me battre.

je m'approche de lui en posant mes mains à plat sur son torse. Je suis épuisée. Je ne sais plus quoi faire. Je veux qu'il me le dise.

Qu'est-ce qu'on fait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 3811
- pseudo : Captain Tacos
- multifaces : Clive
- id card : Jensen Ackles, Captain Tacos
- registration : 15/10/2017
- côté coeur : Ses yeux envoûtants, sa bouche délicieuse, la perfection de son corps...son parfum ennivrant.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Frankie, Luna, Ian, Nikki, Olivia, Elena

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Mar 9 Oct - 3:19

Fait moi mal...
Klaus & Frankie

« Personne ne croise notre chemin par hasard et nous n’entrons pas dans la vie de quelqu’un sans raison. »
Tout va si vite… comme un film d’action... puis la seconde d’après ? Vous voilà à pleurer dans les bras un de l’autre. Ta femme t’avait beaucoup manqué, ton fils aussi. Tu comprends que tu as mal agi avec ta femme et que tu l’aimes toujours au fond de toi et c’est pourquoi tu te laisses aller à tes émotions, parce qu’avec Frankie, tu peux être toi, Klaus. Puis, cette gifle qu’elle te lance te fige sur le coup... Tu clignes des yeux, mais tu l’as mérité, c’est vrai. Tu écoutes ses paroles sans sourciller et t’avales ta salive en réfléchissant lorsqu’elle vient poser ses mains à plat sur ton torse. - Qu’est-ce qu’on fait? Tes yeux verts qui l’observent avec douceur, tu réfléchis ne la quittant pas des yeux. Ce que tu as en tête est probablement insensé... - Frankie… murmures-tu en posant une main sur sa joue, tes doigts qui la caresse avec douceur, tu frôles le velours de sa peau. - On part ?… Toi, moi et Nolan... Tu avales ta salive nerveusement. - On part sans se poser de question Frankie, pour quelque jours hors de Wauwatosa. Nous allons passer du temps avec notre fils, oublier pour un instant toute cette histoire... juste pour essayer de remettre notre mariage... sur les rails. Je ne veux te perdre, je ne veux pas perdre Nolan et je veux… Tu prends une pause, tes doigts se posant sur sa nuque. -Je veux changer... s’il te plaît, laisse moi une dernière chance. Tu es doux avec elle, tu veux réparer tes erreurs, ton visage s’approche du sien, ton corps vient la coincer juste un peu alors que ton autre main se pose dans le creux de ses reins pour la maintenir contre toi.
(c) DΛNDELION


@Frankie Falkenhausen

_________________

♤ Klaus Falkenhausen ♧ J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre... Tu es le pire des hommes, sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 523
- pseudo : Mariie
- multifaces : Princesse Lancaster + Miss Blondie Westerfield
- id card : Katie Cassidy (shiya)
- registration : 20/06/2018
- côté coeur : Mariée mais c'est si compliqué

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OPEN : Klaus + Luna

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Mer 10 Oct - 17:39

Je suis là, figée devant lui alors que j'aimerais partir. Partir loin, fuir toute cette vie de merde que cet homme devant moi a à nous offrir. Et pourtant, je crois qu'au fond de lui se cache un homme bon, prêt à tout pour protéger sa famille. Un homme perdu certes, mais qui protégera sa femme et son enfant contre vents et marées. Si je pleure ce soir c'est que je vois que cet homme devant moi, que j'aime encore follement est détruit et continues de se détruire à petit feu et j'ai peur qu'il se détruise encore et s'éteigne comme une bougie. Je l'aime, plus que quiconque et je veux arranger les choses. Je veux que mon mari aille mieux. Je regarde autour de moi, l'ambiance est assez pesante. Je l'écoute parler. Son odeur m’enivre. Cela me rappelle le Montana, notre vie... Notre ancienne vie. J'ai envie de partir, de déménager loin d'ici. De profiter de lui pour toujours loin de toute cette vie pourrie.

Tu sais... j'aimerais déménager loin d'ici avec Nolan et toi. Recommencer une nouvelle vie mais ce n'est pas possible malheureusement. Mais je te promets de trouver un créneau pour qu'on s'évade toi et moi quelques temps. Je te le promets Klaus, tu m'entends? Je te lâcherais pas. Je t'aime et on s'en sortira. Et puis je te rapelle que je veux que tu me montres comment me servir d'une arme. Je veux t'aider. Je n'accepte pas forcément tout ces trucs illégaux mais je serai à tes côtés quoi qu'il arrive ! On est une famille !


Alors qu'il se rapproche, je ressens en moi un désir brûlant. Je décide de me laisser aller, nous verrons bien ce que demain sera fait mais aujourd'hui j'ai envie de mon mari, être dans ses bras. Profiter de chaque seconde à ses côtés. Sans flingue sur nos tempes,sans que nos vies soient en danger. Ce moment de répit dont on a besoin est maintenant.

Je le regarde en fronçant les sourcils avant de déposer mes deux mains sur ses joues et l'embrasse tendrement. Je me retire avant de recommencer plus langoureusement je le veux. Il le sait. Il le sent. Je pense que c'est un nouveau départ que l'on s'octroie, quelque chose pour ne plus tourner en rond. Il faut que nous voyons le bout du tunnel enfin. Je lui enlève la serviette qui lui sert de vêtement pour cacher son intimité et continue de l'embrasser dans le cou cette fois en baladant mes mains sur son torse, j'enlève mes chaussures à talons et me retrouve plus petite. Je ris en le voyant se pencher pour m'embrasser. Nous avions une petite différence de taille mais c'était plus mignon que pratique. Je le fixe en mettant mes bras autour de son cou.

Klaus...

Je l'embrasse de plus belle collant mon corps au sien. Je veux lui tout entier, son corps, sa personnalité, ses ennuis, ses emmerdes, et sa vie pourrie. Je l'aime et c'est MON MARI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 3811
- pseudo : Captain Tacos
- multifaces : Clive
- id card : Jensen Ackles, Captain Tacos
- registration : 15/10/2017
- côté coeur : Ses yeux envoûtants, sa bouche délicieuse, la perfection de son corps...son parfum ennivrant.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Frankie, Luna, Ian, Nikki, Olivia, Elena

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Jeu 11 Oct - 5:49

Fait moi mal...
Klaus & Frankie

« Personne ne croise notre chemin par hasard et nous n’entrons pas dans la vie de quelqu’un sans raison. »
Lorsque la vie vous jette à terre, lorsque vous croyez ne pas pouvoir vivre encore dans la douleur et la noirceur, lorsque TU penses que cette arme sur ce lit aurait pu être ton sauveur, celle qui te libérait de tout ces tourments… Il est peut-être temps que tu lèves les yeux vers le ciel et que tu pris pour qu’un ange vienne te secourir et te donner une dernière chance de te rattraper. Les années de ta vie cruelle ont réussi à transformer ton cœur en pierre, tu t’es immunisé contre la peur, contre les blessures, contre tout en fait… La rage qui t’a possédé depuis de nombreuses années t’a tout simplement endurci en construisant cette armure autour de toi. Toutefois, quelque part au fond de toi, tu restes sensible et ta femme, ce soir, elle réussit à faire craquer cette carapace que tu t’es construite au fil du temps... - Tu sais... j’aimerais déménager loin d’ici avec Nolan et toi. Recommencez une nouvelle vie, mais ce n’est pas possible malheureusement. Mais je te promets de trouver un créneau pour qu’on s’évade toi et moi quelque temps. Je te le promets Klaus, tu m’entends? Je ne te lâcherais pas. Je t’aime et on s’en sortira. Et puis je te rappelle que je veux que tu me montres comment me servir d’une arme. Je veux t’aider. Je n’accepte pas forcément tous ces trucs illégaux, mais je serai à tes côtés quoiqu’il arrive ! On est une famille ! Tu te rapproches de Frankie… de ta femme qui t’observe dans les yeux avec tout son courage. Tu fronces les sourcils légèrement lorsqu’elle pose ses mains sur tes joues, ta joue sur laquelle, elle a laissé sa trace. Ton cœur fait un bond lorsqu’elle approche son visage du tien, lorsqu’en fin, elle pose ses lèvres sur les tiennes pour t’embrasser…

Tu sens cette chaleur de bien-être qui t’enveloppe, c’était sans doute la clé pour te ramener ici sur terre… Le bonheur qu’elle t’offre est inimaginable en ce moment et tu te sens émotif de la retrouver dans tes bras après tout ce que vous avez vécu… Après tout ce que tu lui as fait subir. Frankie était ta merveille, tu te rappelles de votre première rencontre, tu te souviens d’avoir eu ce coup de foudre… Un coup de foudre qu’elle ne partageait pas au départ, réticence peut-être, mais tu avais réussi à gagner son cœur. Tout ça pour dire que là maintenant, c’est assez… Tu veux recoller les morceaux, tu veux faire des efforts pour Frankie et ton fils… Vous êtes une famille, tu es celui qui les protégera de tout si elle t'accepte… Tu veux voir la fin du tunnel toi aussi, Klaus. Pour le moment, laisser cette histoire en suspend et prenez ce temps pour vous rappeler combien l’amour est plus fort que tout…

Les lèvres de ta femme dans ton cou, tu frissonnes et tu souris doucement parce que tu sens se désire qui vous enveloppe, le plaisir de sentir la douceur de sa bouche sur ta peau… Tu te surprends même à penser combien cela t’avais manquer, t’avais imaginé, mais le vivre là, c’est une autre histoire… C’est puissant, elle te fait vibrer de l’intérieur. Ta serviette qui tombe sur le sol ne cache plus ton désir d’elle, ses mains qui se baladent sur ton torse te fait perdre la tête… Le temps ? Le temps n’existe plus lorsqu’elle enlève ses chaussures à talon pour enfin poser ses bras autour de ton cou et t’observer dans les yeux. Frankie rit doucement entraînant le tien, oui, tu ris doucement en la fixant dans les yeux, parce que, tu es heureux. -Klaus... son corps de déesse qui se colle au tien, tu deviens ivre de sa beauté et de cette chaleur qu’elle te procure… Pose-toi la question Klaus, comment tu as pu rester trois ans sans ta femme ? Cela est cruel et même pour toi. Frankie, elle est ta femme… TA FEMME et la mère de votre petit garçon. C’est ta famille Klaus, prend s’en soin et surtout protège-les tous les deux…

Elle est délicate, toute petite comparer toi. Tes grandes mains d’homme qui glissent sur sa taille et sur ses hanches pour finalement te pencher et la soulever dans tes bras. -rends-moi fou Frankie… souffles-tu contre ses lèvres avant de vous basculer sur le matelas de ton lit et chercher sa bouche pour l’embrasser fougueusement. Tu l’embrasses avec envie, désires… sa bouche que tu retrouves t’a effectivement beaucoup manqué et tu t’arrêtes quelque seconde pour rire doucement contre sa bouche, -quoi qu’être plus fou que je le suis, c’est dur à croire… Reprenant votre baiser, tu te glisses au-dessus d’elle, sa robe qui remontre au niveau du haut de ses cuisses, ta main vient découvrir la dentelle de son sous-vêtement… et puis tu redécouvres ta femme de tes lèvres qui quittent les siennes pour se glisser dans son cou et l’embrasser tendrement. -Tu m’as tellement manqué Frankie… Souffles-tu alors que tu vagues vers ses seins qui se caches toujours dans cette jolie robe de soir. Ta main habile cherche maladroitement la fermeture éclaire qui te donnerais droit à plus… tu veux plus, tu fronces doucement les sourcils pour l’amuser... - Comment tu as fait pour l’enfiler ? Tu es peut-être nerveux d’avoir ta femme dans tes bras, content de la voir auprès de toi, elle le sait et cela ne peut que vous faire rire.
(c) DΛNDELION


@Frankie Falkenhausen

_________________

♤ Klaus Falkenhausen ♧ J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre... Tu es le pire des hommes, sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 523
- pseudo : Mariie
- multifaces : Princesse Lancaster + Miss Blondie Westerfield
- id card : Katie Cassidy (shiya)
- registration : 20/06/2018
- côté coeur : Mariée mais c'est si compliqué

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OPEN : Klaus + Luna

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Ven 19 Oct - 19:18

Une femme normale aurait sans doute fui le plus loin possible de ça ou alors elle serait aller voir la police. Je ne suis pourtant pas un cas social en manque d'amour, j'ai été élevé dans la plus normale des familles, entourée de ma soeur et mes parents. Mon enfance était équilibrée, rien à redire et pourtant il y a quelques années ma vie avait pris un autre tournant en m'amourachant d'un bandit.
Depuis ce qui m'était arrivé, et que je savais ce que l'homme que j'aimais trafiquait je ne sais même pas quoi tant tout semblait s'embrouiller dans ma petite tête mais j'avais assez de courage pour lui tenir tête. Lui hurler dessus, le gifler, le bousculer. Je l'aimais et je voulais qu'il réalise qu'il était un homme bon malgré tout. Je voulais faire ma vie avec cette crapule. Nous avions un fils, il était important que nous soyons unis, je savais aussi qu'il m'aimait mais qu'il s'empêchait de l'être c'était certain. Il avait déjà fui il y a trop longtemps je le laisserais pas faire une deuxième fois.
Lorsqu'il me soulève, cela ne m'étonne même pas, cela a toujours été notre mode opératoire. Je l'embrasse fougueusement en entourant mes jambes et mes bras autour de lui. Je sais que ce soir nous nous retrouverons un temps et que demain est un autre jour. Cependant je veux profiter de mon mari ce soir comme si rien ni personne ne pouvait nous déranger dans notre bulle. Une fois sur le lit, je l'approche d e mon visage en lui agrippant le cou. Je le veux bien plus qu'avant, comme si j'avais quelque chose à perdre. J'ai ce désir brûlant qui enflamme mon être. Je souris en l'embrassant tendrement puis plus fougueusement encore. Qu'est-ce que ses baisers m'avaient manqué ! Lorsque j'entends ses paroles, je ris doucement une nouvelle fois.

Dis pas de bêtises, de nous deux c'est moi la plus folle de nous deux tu crois pas ?

Je souris en embrassant le bout de son nez. Je continues mes baisers jusqu'à son cou. Ma robe ultra moulante empêche les gestes de Klaus d'arriver là où il en a envie. J'essaie de me tortiller tout de même pour qu'il puisse continuer son chemin avec ses mains expertes et habituées sutout.

Toi aussi, Klaus...

Je l'embrasse encore, gémissant, sentant sa peau bouillante contre moi. J'ai envie d'enlever cette robe mais allongée c'est difficile, nous ne sommes pas dans un film et à cet instant précis, nous rions tant c'est comique comme situation.

Sois pas si nerveux. Je vais l'enlever, d'accord?


Je me relève et la fais descendre jusqu'au sol. Je m'approche de Klaus et le fait tomber sur le dos sur le lit. Me voilà vêtue seulement de ma lingerie. Klaus en tenus d'Adam me regarde et je souris. Me mettant à califourchon sur lui je me penche pour l'embrasser de plus belle. Cette étreinte me rappelle nos débuts ensemble. Je l'aime, qu'est ce que je l'aime, je souhaite tellement qui me revienne pour de bon.

Fais moi rêver Falkenhausen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 3811
- pseudo : Captain Tacos
- multifaces : Clive
- id card : Jensen Ackles, Captain Tacos
- registration : 15/10/2017
- côté coeur : Ses yeux envoûtants, sa bouche délicieuse, la perfection de son corps...son parfum ennivrant.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Frankie, Luna, Ian, Nikki, Olivia, Elena

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Dim 28 Oct - 5:30


_________________

♤ Klaus Falkenhausen ♧ J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre... Tu es le pire des hommes, sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 523
- pseudo : Mariie
- multifaces : Princesse Lancaster + Miss Blondie Westerfield
- id card : Katie Cassidy (shiya)
- registration : 20/06/2018
- côté coeur : Mariée mais c'est si compliqué

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: OPEN : Klaus + Luna

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Ven 2 Nov - 0:00

Je retrouvais enfin mon mari, brisé de l'intérieur et sans doute en mille morceaux mais nous nous retrouvions ce soir. Nous allions enfin fusionné comme nous en avions tant l'habitude quand nous étions dans le Montana. Inutile de dire combien il m'avait manqué. Je l'aimais encore corps et âme et j'espérais qu'on redevienne une famille, celle que j'avais perdu à la minute où il avait quitté le foyer sans crier gare. Depuis son retour, Nolan n'avait d'yeux que pour son papa. C'était compréhensible. Après tout, il n'avait pas eu de figure paternel depuis tellement de temps. Ce soir, je vois qu'il fait tomber la carapace et je ne demande que ça. Tout est parfait. Dans les moindres détails. Je sais qu'il est détruit comme je commence à l'être sans doute par lui, mais je sais qu'ensemble nous pouvons accomplir de grandes choses. Lorsqu'il me touche, je ferme les yeux, c'est comme un goût de déjà vu; un souvenir enfoui dans ma mémoire depuis trop longtemps. Il est brûlant. Mes cuisses froides répondent à la chaleur de ses mains par des frissons. L'embrasser d'abord tendrement me rappelle combien cet homme et doux mais la fougue nous brûle et nous prenons le pas sur le baiser passionné.

Mon soutien gorge est rapidement enlevé grâce à ses mains très agiles. Je souris en enlevant une bretelle après l'autre pour faire tomber au sol le vêtement qui me sert de soutien gorge. Lorsqu'il s'attaque à ma petite culotte qui est ma préférée et qui m'avait couté un bras il y a quelques mois, une Aubade, je suis surprise par cette action mais prise dans le feu je souris bien contente d'être aussi nue que lui. Je le veux tout de suite. Je veux le sentir en moi. Je veux que nous unissons notre corps. J'ai attendu trop longtemps avant ce moment. Il me connait par coeur lorsqu'il me bascule afin qu'il se retrouve sa place fétiche c'est à dire au dessus de moi. J'aime lorsqu'il est dessus, et surtout qu'il prend possession de moi. Je suis sienne. Je suis sa femme et je compte bien me battre pour le rester. Je gémis tant l'acte est bon. Cela fait si longtemps que je n'ai pas ressenti ça. J'ai chaud, très chaud. Son rythme est plutôt lent. Je cramponne mes mains sur ses fesses délicatement bombées, et l'embrasse langoureusement, mes mains vont et viennent de son cou au creux de ses reins. Mes ongles transpercent par endroit sa peau quand je me cramponne plus sauvagement, mes dents viennent épouser son cou que je mords volontairement. Le rythme est plus rapide, je ne suis pas loin d'atteindre le nirvana, je veux cependant être dessus. Je le veux. Je nous fais basculer non sans mal pour prendre le dessus. Je continues mon déhanché comme je sais si bien le faire en posant mes mains sur son torse que je caresse. Je le regarde avec un regard langoureux.

Oh Klaus...

Dis-je en l'entendant gémir, je m'abaisse vers son visage pour l'embrasser, enfonçant ma langue dans sa bouche pour jouer avec la sienne. En fin de course, je mords sa lèvre inférieure et dans un râle de plaisir, mon orgasme prend tout mon être et je continues le rythme effréné jusqu'à ce qu'il cède sous mon déhanché endiablé. Lorsqu'il atteint le septième siècle, je m'écrase contre lui et sa peau recouverte d'une fine pellicule de sueurs. Preuve de notre partie assez intense. Je l'embrasse sur la joue cependant pleine de tendresse. Je ne pense pas aux conséquences ni même ce que nous serons demain. Ce que je veux c'est rester dans les bras de l'homme que j'aime. Je m'appuies sur son torse pour jeter mon regard dans le sien avec un sourire.

Je t'aime Falkenhausen, est-ce que tu le sais, en dépit de tout ce qui nous arrive, je t'aime encore assez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 3811
- pseudo : Captain Tacos
- multifaces : Clive
- id card : Jensen Ackles, Captain Tacos
- registration : 15/10/2017
- côté coeur : Ses yeux envoûtants, sa bouche délicieuse, la perfection de son corps...son parfum ennivrant.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Frankie, Luna, Ian, Nikki, Olivia, Elena

MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   Sam 3 Nov - 16:33

Fait moi mal...
Klaus & Frankie

« Personne ne croise notre chemin par hasard et nous n’entrons pas dans la vie de quelqu’un sans raison. »
Ma femme, elle est belle et dans ce moment d’intimité, elle est tout simplement délicieuse. M’unir à elle ce soir, c’est revenir dans le temps pour me rappeler combien j’ai aimé cette femme… Combien j’avais besoin d’elle. Cela me fait du bien de l’entendre gémir sous mon acte, frémir sous mes mains qui redécouvrent son corps parfait. Sa bouche, son haleine, son parfum… elle sent si bon que je fonds littéralement. Nos rires, nos gestes maladroits, mais en même temps, si familier, notre souffle qui manque à chaque pulsion et frisson qui nous surprend, qui nous emmène au bord du précipice de la jouissance… Sa peau encore plus douce que la soie, je meurs de l’intérieur juste à flirter avec cette déesse et lorsque je sens ses dents effleurer la peau de mon cou pour me mordre et ses ongles s’enfoncer dans ma peau, je me sens électrisé de partout, elle m’excite comme jamais et j’en veux plus.

La belle se retrouve sur moi après avoir basculé sur le matelas, venant me chevaucher comme une parfaite cavalière. Le mouvement de son bassin et de ses hanches sont rapide, mais tout simplement parfait et précis au point de m’en donner le vertige… J’ai chaud, elle aussi, sa peau perle de fines sueurs, la preuve que la chaleur embrase son corps divin. Mes yeux brumeux et perdu dans cet océan de frissons, je sens qu’elle est au bord du tsunami et qu’elle m’emporte avec elle, je gémis de plaisir, je veux qu’elle jouisse là et maintenant et je veux m’abandonner en elle… Mes mains qui se posent sur ses hanches provoquent une légère pression, mutilant sa peau parce qu’elle se crispe et l’agrippe solidement pour l’aider dans son mouvement. Je l’enfonce plus profondément sur moi, moi en elle, provoquant le cataclysme… sa respiration qui accélère de plus en plus, la mienne qui devient de plus en plus saccadée... -Oh Klaus... j’adore l’entendre prononcer mon prénom, j’adore lorsqu’elle plonge sa langue chaude dans ma bouche pour la faire danser avec la mienne. Nos bouches qui s’embrassent et se dévorent en ne faisant qu’une. Frankie mord ma lèvre, soudain tremblante de la tête aux pieds, elle râle contre mes lèvres, la jouissance prend possession de tout son être et je souris intérieurement, tellement est magnifique dans ce moment. Si son monde bascule, l’ange ne tarde pas à faire subir le même sort au diable… Son déhanchement poursuivant sa course acharnée, elle reprend les rênes pour m’emporter avec elle. Le souffle couper, je la rejoins au septième en gémissant, mon visage dans le creux de son cou, mon plaisir qui m’envahit, je me laisse aller et venir en elle, -Frankie... les muscles de mon corps se crispant pour finalement me relâcher et m’écraser sur le matelas... Tétaniser, paralyser par ce sentiment de bien-être qui me fait tout oublier le monde extérieur et prendre tout simplement conscience de cette ravissante créature sur moi, elle s’affale sur mon corps en sueur, vient m’embrasser sur la joue avec une fine tendresse et je souris. Reprenant doucement mes esprits, je l’enveloppe de mes bras protecteurs, je souris tendrement lorsqu’elle plonge le bleu de ses yeux dans les miens… Je suis bien. -Puis, moi, je t’aime encore plus que tu peux m’aimer Frankie. Dis-je sincèrement en venant caresser sa joue avant de l’embrasser avec douceur. Ce soir, je suis heureux de retrouver ma femme, celle que j’avais perdue par ma faute… L’espoir fait vivre, je crois que nous étions beaucoup plus destinés qu’on ne le croyait et la preuve est là ce soir, je le vois dans le diamant de ses yeux et Frankie peut voir ma sincérité dans l’émeraude des miens. Nous ne pensez pas aux conséquences du lendemain. Le moment présent, vivre ces retrouvailles sans réfléchir et sans vous poser de questions, vous en aviez besoin… Besoin de cette liberté ce soir que pour vous deux, amants et mariés.
 
(c) DΛNDELION

@Frankie Falkenhausen

_________________

♤ Klaus Falkenhausen ♧ J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre... Tu es le pire des hommes, sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fait moi mal..." Frankie " 18 ans + "armes"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fait d'Armes
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Instruction Technique Armes de Poing
» QUE FAIT L'ETAT?
» Énième recensement des armes d'exception.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - northwatosa :: madison homes-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.



les petits nouveaux
Venez pour leur faire triomphe, les accueillir, les chouchouter ! Bienvenue chez vous.