AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.

Partagez

Worry Less, Love More ft Lawrence

Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptySam 18 Aoû - 18:42

Worry Less Love More
Lawrence & Tess
Une fois n'était pas coutume, tu étais accrochée à ton téléphone dans le canapé de ton salon. Tu n'osais vraiment pas allumer la télé pas alors que tu étais seule chez toi . Tes parents étaient partie chercher Liz dans les rues même si tu te doutais bien qu'elle ferait tout pour ne pas être trouvée . Tu comprenais leur inquiétude mais tu ne voulais pas être assommée d'information en regardant le journal télévisé. Tu préférais et de loin avoir une version écrémée de Julio par message. Tu relisais ceux de tes proches les uns après les autres comme si ça allait empêcher la situation de tourner au désastre comme si lire qu'ils étaient en sécurité assurerais qu'ils le seraient toujours et à jamais. Tu finis par le verrouiller, le poser sur la table et te relever pour mieux t'installer en tailleur. Même si tu clamais être bouddhiste depuis que tu avais abandonné Dieu quand il t'avait donné une sale maladie, tu aurais pu être vite tenté par une petite prière mais que nenni. C'est silencieusement que tu récite un mantra de protection. Cela n'aurait sans doute aucune incidence sur le cour des événements là bas mais ça apaisait quelque part ton cœur. Est ce que tu étais vraiment religieuse ? Sans doute pas... Tu t'étais mis au bouddhisme car il te correspondait, car il te faisait avancer . Plutôt qu'un paradis crée de toute pièce par un être capable de t'infliger ça, tu préférais revenir, revivre sous une autre vie . Oui c'était une béquille bien utile... surtout quand on pensait que les robes blanches et les voiles de mariée continuaient de faire naître des étoiles dans tes yeux.

Ces derniers restaient pourtant hermétiquement clos, tentant vraiment de faire le vide, d'écouter juste le son du piano enregistré par ton meilleur ami, les rues désertent où nul enfant du quartier ne jouer aujourd'hui et on personne n'osait arroser sa pelouse. Oui Cela fonctionnait à merveille, tu arrivais à effacer tout ça sauf un bruit. Un bruit et cela fût la déferlante, tu n'étais plus capable de penser à autre chose. Une moto. Il n'y avait pas qu'un seul motard à Wauwatosa et pourtant ce bruit de moteur là te semblait déjà inscrit dans ta peau. Il n'est alors plus question de méditation, ton cœur bondit comme toi sur tes pieds nus en courant vers la fenêtre. Le ronronnement qui s'approche puis s’arrête devant ta porte ; Quand Lawrence était partie du bal tu l'avais mémorisé et là tu le reconnaissais avant même d'écarter le rideau pour le voir débarqué. Devant chez toi, il était là , posant un pied à terre vêtu d'un blouson en cuir, un gros sac à dos de voyage retombant sur son épaule alors qu'il retire son casque. Tu savais déjà que c'était lui.  Tu ne sais même pas tout ce que tu ressens en cet instant, c'est trop flou. Le soulagement de le voir sain et sauf , le manque qui s'était insinué en toi, le bonheur juste de  le voir toujours aussi beau . Et autre chose , d'encore plus dévastateur qui t'éclatait en plein visage à chaque fois qu'il était dans les parages. Tu ne prenais même pas la peine de te chausser quand tu sors sur le perron.

Un sourire illumine ton visage alors que tu cours à sa rencontre. Tes bras qui se referment derrière sa nuque sans même penser aux voisinages. Un baiser sur sa joue mal rasée avant de capter ses yeux bleus. « Qu'est ce que tu fais là ? Tu aurais du rentrer directement chez toi ! » Tu ne te demande même pas comment il a eu ton adresse , tu t'en fiche, qu'il soit devant toi à te regarder te semble déjà trop naturel et tu as même peur que ça devienne presque vital. Ton pouce caressant là où tu avais posé tes lèvres tu peine à y croire.

©️junne.


Worry Less, Love More ft Lawrence PtHKUvXQ_o
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyDim 2 Sep - 22:44


l'avion. la dernière fois que tu l'as pris c'était pour venir à Wauwatosa, la deuxième pour repartir. aujourd'hui tu reviens une seconde fois, sur un coup de tête tu as décidé d'aller voir ton père. Déjà plusieurs mois que tu as quitté ta ville natale, quitté ton père, ton chien et ta défunte mère, là où désormais elle repose en paix. ta nouvelle vie te convient, cette ville, ses habitants et surtout une qui hante toutes tes pensés et qui t'empêche de réfléchir clairement. tu avais eu besoin de conseil de ton paternel, d'aide concernant ce dilemme auquel tu fais face entre la réalité et le virtuel, il comprend, il ne te juge pas et il t'as même aidé. Pourtant au fond tu es toujours perdu même si ton cœur penche légèrement d'un côté, t'aime pas faire du mal et encore moins à des gens si important dans ta vie. Beaucoup de tracas mais aussi du soulagement et de la joie d'avoir revu ta famille mais tu es heureux de rentré, disons qu'une demoiselle te manque et son sourire semble être la meilleur source de bonheur dont tu as besoin. Quand tu as finalement pris ta moto pour Wauwatosa depuis l’aéroport tu as suivis les informations avant le départ, comme la plus part des voyageurs, de nombreuses réactions s'en ai suivis. Tu as vite pris la route, encore une heure à patienter, à sans savoir si tes proches aller bien, savoir si elle allait bien. 

La route à durée une éternité quand finalement tu poses enfin un pied sur le bitume de ta nouvelle ville. Tu as pas pris la peine d'aller chez toi, non tu voulais la voir en priorité, savoir si elle allait bien, tu n'as pas pu lire son sms tu as pris la route sans attendre. Devant chez elle, tu te relèves, enlève ton casque et laisse tomber ton gros sac au sol. Reprenant ton souffle, les lumières venant de la maison, tu arrives enfin à l'entendre, elle ouvre la porte, pieds nus lorsqu'elle court vers toi, ses pieds claquant sur le sol. Elle va bien, elle n'a rien, tu poses ton casque alors qu'elle arrive à toi et t'enlace soudainement, tu te penches, trop grand et instinctivement tu passes tes bras autour de son corps, frêles que tu serre avec soulagement. - Excuse moi, j'aurais du te prévenir mais j'ai vu les infos et je devais m'assurer que tu allais bien ! dis-tu en la regardant alors qu'elle se recule pour capturer tes yeux bleus des siens aussi profond. - Tu m'as manqué ! ajoutes-tu en prenant son visage entre tes grandes mains, tu te penche légèrement déjà près d'elle pour embrasser la commissure de ses lèvres si douce et tentatrice. - Je peux rester un peu avec toi ? lui demandes-tu en souriant tendrement, tes doigts ce glissant dans ses cheveux délicatement les calant derrières ses oreilles. - Par contre tu es pas maligne de sortir sans chaussures ma douce ! dis-tu en riant doucement, l'idée déjà bien en tête, tu attrapes ton sac la sangle passant sur ton épaule puis sans attendre tu la soulève, un bras sous ses genoux et l'autre dans son dos la hissant dans tes bras contre ton torse telle une princesse. 

@Tess Allen
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyMar 4 Sep - 15:38

Ton cœur agité par tout les évenements qui secouaient la ville n'avait pas fini de battre de plus en plus fort. Un bruit de moto, une envie que ça soit lui même si c'est totalement iraisonnable. Tu le voulais chez lui, en sécurité, loin des routes et de l'agitation que les allers et retours des familles creaient... mais tu te voyais pourtant tout aussi bien prêt de lui combien même la ville tomberait sous les feux ennemis . Tu avais donc laissé ton portable derrière toi, ce que tu faisais si rarement et avais couru pour voir si tu continuais de t'inventer une vie imaginaire nourie par les bouquins et les films romantiques ou si ta vie à toi vallait aussi le coup... Et il était bien là , celui que tu qualifiais de ton lawrence sans aucun droit, sans être sa copine juste parce que les répliques du tremblement de terre qu'il provoque toujours sous tes pieds quand il te regarde n'a jamais de cesse .

Tu te pends à son cou, trop heureuse de le voir et de pouvoir le sentir. C'est physique, ça te prends les trippes avant d'envahir ton esprit et d'y poser un filtre coloré bleu tout comme ses yeux... Bon sang tu étais totalement mordue de lui. Il aurait pu trouver ton enthousiasme génant, te repousser et tu aurais sans doute voulue mourir sur place mais au contraire, il t'enlace, se penche sur toi . « Tu as bien fait … » Tu léve le regard sur lui , les joues brullantes qu'il caresse de ses doigts « Toi aussi tu m'as manqué » Tu avais passé tout les jours depuis le bal à te demander quand il t'inviterait, si tu devais le faire toi même, si tu devrais te contenter d'attendre une rencontre fortuite à l'hopital. Alors oui il t'avait manqué mais jamais vraiment abandonné tes pensées. Et ce moment nourirait encore trop de temps, ses lévres sont juste au coin des tiennes, douces et pourtant si pressé contre toi que tu sens sa barbe mal rasée sur ta peau. Il t'electrise alors qu'il s'est sans doute trompé de trajectoire, voulait enmbrasser ta joue mais tout le long de son action tu t'étais apprété à être vraiment embrassé... Ton dernier baiser datait de quelques années maintenant et tu étais certaine que de la bouche de Lawrence tout serait différent. Il arrange tes cheveux et toi tu passes tes doigts le long de la manche de son blouson de motard en hochant la tête. Tes parents doivent silonner la ville à la recherche de Liz et tu ressens une pointe de culpabilité à en être si heureuse...

Lorsqu'il te fait remarquer tes pieds nus, tu grimaces même si son rire te redonne vite le sourire. Oui définitivement tu te fiche des pavés, tu es déjà sur ton nuage. Ah non, tu es de nouveau dans ses bras, dans une position similaire à celle dans laquelle il t'avait fait tournoyer en dansant. Tu y prendrais goût mais tu doutes qu'un jour cela te fasse moins d'effet. Te mordillant la lèvre inférieure, tes mains caressent sa nuque ...sa douce... Il t'avait appelé sa douce ! « Peut être que je voulais de nouveau que tu me porte ? » Tu oubliais un peu tout le reste alors qu'il t’amenait devant ta porte. Tu te contorsionnes un peu, rejetant le dos en arrière pour atteindre la poignée et vous laisser la place pour passer. Dans l'entreprise la bretelle de ton haut glisse le long de ton épaule, rien ne s'échappe mais tu es plus à l'aise quand une fois le seuil passé, recroquevillée vers son visage pour rentrer dans le cadre, tu prends le temps de la réinstaller délicatement avant de lui taper sur l'épaule. « Tu peux me faire redescendre maintenant. tu vas te faire mal au dos!» Tu adores avoir une raison d'être collée à lui mais tu te penses tout de même trop lourde. « Tu dois être fatiguée de ton voyage, je vais te faire un café ! » Tu sautes sur des banalités pour ne pas t'accrocher encore plus à lui avant de toi même balancer les pieds pour te laisser aller au sol, coulissant le long de son torse. Les mains sur celui ci, tu as presque l'impression qu'elles tremblent« Ne regarde pas les photos dans l'entrée  surtout... » Il y avait des phots de ta sœur et toi petites un peu partout et ce n'était sans doute pas ainsi que tu voulais qu'il te voit. Tu le traîna un peu derrière toi, le tirant par la manche.  « Installe toi dans le salon, je .. . je reviens. »[/b] Juste le temps pour toi de trottiner vers ta cuisine, faire couler un café et souffler une dizaine de fois pour essayer de trouver anodin que Lawrence soit chez toi, tu parlais même toute seule. « Allez c'est rien... Tess, tu vas pas te ridiculiser , y'a des choses milles fois plus importantes qui se passent pas loin, n'en fait pas un drame...ahhhh ! » Tu étais si occupée à essayer de trouver un moyen de paraître normale que tu devais ressembler à une folle toute seule après t'avoir accroupie devant ton évier. « Pauvre fille... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptySam 8 Sep - 19:36

FT. løne + louane


Tu étais assez fatigué de ton voyage et la route jusqu'à Wauwatosa, jusqu'à cette maison mais tu n'as aucune envie de te reposer, au contraire tu veux juste retrouver cette petite blonde qui fait chavirer ton coeur. La voir ainsi sortir si vite de chez elle alors que tu n'as pas frapper, elle semble heureuse de te voir et ça te réjouit aussi. Elle t'enlace et tu ne te retient pas pour faire de même, tes bras la serrant contre ton torse, te penchant sur elle, tu l'enveloppe de ton corps bien trop grand et fort contrairement à son gabarie plus fin. Avant d'arriver tu n'as même pas pris le temps de la prévenir et tu espérais ne pas l'embêter et la surprendre, tu voulais juste t'assurer qu'elle allait bien et passer du temps avec elle, après tout tu ne l'avais pas encore inviter à passer une soirée en ta compagnie, peut être que c'était le bon moment pour un premier tête à tête. Cependant elle te rassure en te disant que tu as bien fait, un sourire qui élargis ton visage, tu ne pouvais qu'être soulagé, elle ne te demanderais pas de partir, enfin pour l'instant. Elle rajoute que tu lui as manqué aussi, ça ne peux que te faire plaisir, te confirmant que tu n'est pas le seul à ressentir ce manque et c'est toujours bien de savoir que c'est réciproque. Depuis l'hôpital, le bal, tu voulais la revoir au plus vite. Une étreinte que tu veux prolonger, tes mains dans son dos puis remontant autour de son visage, dans ses cheveux, tu es que trop bien près d'elle, sentir son parfum fleurie, caresser son visage si délicat. Elle ressemble à un ange, jamais tu ne voudrais lui faire du mal ou laisserais quelqu'un la touché, ce sentiment de protection infini qui t'envahis lorsque tu découvres son sourire, la perfection de son visage. Tu oses pas encore passé le cap du baisé, le coin de sa bouche, un avant goût, tu ne sais pas encore si elle est prête, si elle pense que c'est trop tôt ou juste si tu ne l'intéresse pas mais tu es bien loin de cette idée. 

Bien vite alors que tu remarques la non présence de chaussons à ses pieds tu la portes dans tes bras, la décollant du sol trop facilement, un souvenir du bal lorsque tu la tenais contre ton torse pour danser de façon qu'elle ne te marche pas sur les pieds, c'était agréable alors cette fois tu hésites pas à le refaire, en riant. Alors que tu t'avançait vers la porte, tu ne pouvait dévier ton regard de son visage. - Oh, j'en conclus que tu en profite ! dis-tu en souriant doucement puis tu embrasses tendrement sa tempe avant de murmurer près de son oreille. - Profite encore, ça me plaît ! un sourire en coin des lèvres qui se dessine. Elle ouvre la porte avec du mal mais finalement vous passer le seuil, tu la referme avec ton pieds alors que tu découvre l'entrée de sa demeure. Tu es content d'être là, avec elle, depuis que tu souhaites la connaitre  un peu plus ça te fait plaisir de découvrir son monde. Elle te demande de la lâcher mais tu en as pas envie, finalement elle se penche et saute au sol, tu la laisse faire en souriant alors qu'elle te dis que tu dois avoir mal au dos. - Tu es un poids plume, même mon chat est plus lourd ! dis-tu en riant doucement alors que ton regard dévie vers les photos de l'entée avant qu'elle te dise de ne pas regarder. Elle t'attire avec elle par la manche jusqu'au salon juste à côté, te laissant là elle s'éloigne vers la cuisine. Les mains dans les poches avant de ton jean tu te balade dans la pièce principal, des cadres photos que tu admires, souriant lorsque tu trouves le visage de ta demoiselle préférer. Elle semble assez troubler par ta présence, s'éloignant dans la cuisine pour te préparer un café, tu l'entends parler toute seule, tu n'as pas envie de la brusquer ou la perturber. Tu finis ton tour de la pièce et te dirige directement dans la cuisine, la pièce aussi grande que l'autre, avec une odeur de café que tess vient de faire couler. - Tess ? demandes-tu en la voyant accroupie, tu fronces les sourcils en t'approchant d'elle. - Tout vas bien ? tu te sens mal ? dis-tu en te penchant près d'elle, une main dans ton dos tendrement, tu t'inquiètes trop vite pour la demoiselle, sans aucune raison, tu ne veux pas qu'il lui arrive malheur. 

@Tess Allen 


(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyDim 9 Sep - 16:01

Dans ses bras tu étais bien, ton cœur s'emballait à un point où tu craignais que Lawrence ne l'entende . Pas que tu arrivais à vraiment cacher ton émoi, ou même que tu le voulais puisque quand il te demande si tu n'en profite pas, mordant ton sourire tu lui réponds « Un peu » Tu voudrais mémoriser la chaleur de ses lèvres sur ta tempe et leur infini douceur, l'effet qu'elles produisent en toi. A l'intérieure, tu veux lui laisser l'occasion d'avoir de nouveau les mains libres, même si sur toi elles ne te gênaient pas... pas dans le mauvais sens pas dans le mauvais sens en tout cas . L'évocation de son chat t'interpelle. Ouvrant de grands yeux tu l'imagine...torse nu avec un chaton sur le ventre... bon tu pourrais tout aussi bien l'imaginer sans le chaton mais ça te donne l'impression d'être moins perverse. « Je savais pas que tu avais un animal ! Lui aussi devait avoir terriblement hâte de te voir et se blottir contre toi ! » Tout comme toi en somme « Je l'imagine adorable ! Tu devrais me montrer des photos ! » Tu étais avide d'en savoir plus sur lui, ce qui occupait son temps. Tu n'avais éprouvé cela qu'après quelques mails échangés avec Boby sans pourtant vouloir t’immiscer de trop dans les détails pour ne pas qu'il t'en demande non plus. Mais Lawrence était là, son aura t'enveloppant déjà trop pour que tu puisses maîtriser ton envie de plus le connaitre . Tu étais aussi impatiente entre deux mails que lorsque le bel anglais ne faisait que cligner les yeux et que tu attendais qu'ils se reposent sur toi . Autant de sensations et de pensées que tu te reprochais quand tu fus seule dans la cuisine.

Il était chez toi et toi au lieu d'en profiter tu étais exilée dans la pièce à coté à te demander comment tu allais réussir à te rappeler de respirer avec lui si proche ! Accroupie et tout à ta petite crise existentiel de jeune femme amoureuse qui ne comprends pas comment ça peux être si fort en si peu de temps, tu ne l'entends pas. Sa voix a le mérite de te faire taire et sa main de te tourner vers lui. Tu étais cramoisie de honte d'avoir été pris en flagrant délit et remuer la main devant toi en secouant la tête « Tout va bien, ne t’inquiètes pas ! » Tu avais l'habitude que la moindre de tes positions peu communes stressent tes parents, qu'ils craignent une faiblesse de tes muscles mais là c'était ton cœur qui était faible face à Lawrence. Tu t'installes le dos contre le placard, remontant tes genoux sur ta poitrine en prenant garde à coincer ta robe. Un petit sourire d'excuse « Vraiment, ça va... c'est juste que... J'espérais qu'on se verrait dans d'autre circonstance. Je pensais que je pourrais m’apprêter, me rendre un peu jolie et... je m'en veux ! Parce que au supermarché il se passe des trucs terribles, que je suis pas sûre d'où est ma sœur, que mes parents sont dehors et moi je pense juste à ce que ça aurait pu être de se voir autrement si j'avais mis un peu de mascara ou un plus jolie robe. Je suis un monstre d’égoïsme et de futilité  et ça me ressemble pas d'habitude ! » Tu n'avais pas de problème avec ta féminité juste avec ton sex apeal que tu pensais bien inexistant mais ce n'était pas le moment de te mettre à imaginer ce qu'aurait pu être un rendez vous avec lui .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyLun 10 Sep - 12:55

FT. løne + louane


- Juste un peu ? dis-tu en riant doucement alors qu'elle t'affirme en profiter, mais ça ne te dérange pas, bien au contraire. La chaleur de sa tempe, l'odeur vanillé de ses cheveux blonds ça t'émoustille mais évidemment tu restes imperturbable. Elle s'échappe trop vite de tes bras, t'entraînant dans le salon, elle semble encore plus ravi lorsque tu évoques ton chat, les femmes sont toujours attiré par ces boules de poils et réellement tu comprends pourquoi, ton boby est si mignon que tu voudrais souvent le bouffer mais évidemment tu te retiens. Parfois ton chien te manque, t'aime les animaux peu importe la race et la taille, t'aime leur compagnie et la joie qu'ils apportent. - Il doit bien s'ennuyer de moi oui, mais je le verrais plus tard ! dis-tu en souriant doucement alors qu'elle souhaite voir des photos, tu dois en avoir dans ton portable, sans aucun doute. - Je dois avoir pas mal de photo oui, certainement trop même mon chien risquerait d'être jaloux. ajoutes-tu en riant alors que tu sors tes mains de tes poches. 
Tess qui semble complètement perturber dans la cuisine, son absence t'inquiète comme les paroles que tu entends, elle est seule pourtant alors tu commences à comprendre qu'elle ce parle à elle-même. Ce n'est pas étrange du tout, ça t'arrive aussi de le faire, trop souvent même et tu sais aussi que certain scientifique trouve ce comportement tout à fait sain d'esprit, ce parler à soit même montre son intelligence et son indépendance ça serait même bénéfique pour la santé. Tu la retrouve accroupie, rouge tomates alors que tu la découvre ainsi, ta main dans le haut de son dos, délicate et réconfortante, elle te rassure que tout vas bien. S'adossant contre le placard, elle se lance dans un épilogue, tu fronces les sourcils un instant avant de sourire et de relâcher tes épaules et tes sourcils. Tu enlèves ta veste en cuir dévoilant un polo bleu marine entrouvert sur le haut de ton torse. Une fois à l'aise tu t'installe face à elle contre le pied de la table de cuisine, ton regard trouvant le sien, bleu océan. - J'ai pas pris de douche depuis presque 24 heure, j'ai mis des heures avant d'arriver ici, le taxi, l'avion, la moto. Disons que je suis terriblement épuisé, je suis sale, je porte mes vêtements depuis trop longtemps mais tout ce que je voulais c'était te voir. dis-tu en haussant doucement les épaules, t'inspire profondément avant de te rapprocher d'elle pour prendre ses petites mains si douce et froide que tu enveloppe des tiennes plus grande et chaude. - Nos rencontres son hasardeuses et ça me plaît, tu étais belle à l'hôpital dans cette blouse blanche puis tu étais merveilleuse au bal mais crois moi, il n'y aucun différence aujourd'hui tu es aussi belle que les deux autre fois, le mascara n'aurai rien changer, il aurait juste souligner ton regard, agrandit tes magnifiques yeux bleus. ajoutes-tu en souriant alors que ta voix essaye d'apaiser la peine de ta belle, qui ne devrais même pas se sentir comme un monstre puis tu te rapproches encore, te penchant vers la belle demoiselle, son visage toujours rosie de honte et de gênes, tu glisses une main contre sa joue, tes doigts se faufilant dans ses cheveux. Ton visage si proche du sien, ton souffle contre sa bouche, tu ne la quitte pas des yeux, un instant tu susurre. - Tu me plaît Tess, telle que tu es. Finalement tu te laisses aller et déposer ta bouche contre celle de cet ange près de toi, la douceur de ses lèvres qui trouve la chaleur des tiennes, ce premier baiser qui crée un tourbillon d'émotion dans le creux de ton ventre, ton coeur qui sautille dans ta cage thoracique. 


@Tess Allen 


(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyLun 10 Sep - 21:53

Cela aurait du te paraître incongru d'avoir Lawrence chez toi , un homme étranger à ta famille ou aux amis de tes parents ou bien ceux que Liz ramenait peut être quand tu avais le dos tourné... Et pourtant malgré toutes les émotions que ça créer en toi, tu étais prête à affronter la honte de tes joues rouges, ton ventre qui se tord sans raison, la peur de te ridiculiser. Tout pour prolonger ce moment. « Un chat, un chien ! Je risque bien de te piquer ton téléphone pendant des heures ! » Tu aurais du te concentrer sur ça plutôt que te laisser déborder par tout ce flux de pensée dans lequel le beau brun te trouva dans ta cuisine. Sa voix, sa main... si peu pour d'autre et déjà tu te dévoile, recroquevillée contre le placard. Tu te sens moche, tu te sens futile, tu te sens égoïste... en sommes tu te sens amoureuse sans oser te le dire. Il t'écoute avec attention dans ton craquage en bonne et due forme avant de s'installer. A ton tour de le regarder, Ses mouvements sont fluides mais il en dégage une virilité troublante, son polo accordé à ses yeux, le duvet léger qui transparaît sur son torse, rien de trop sombre ou fournis juste qui te rappelle une conversation absurde sur les poils avec ton meilleur ami... maintenant tu comprenais ce qu'il trouvait sexy là dedans. Tu n'avais pas un adolescent face à toi mais bel et bien un homme, et un homme diablement hot. Ses paroles encouragent un leger sourire en imaginant son expédition du dernier jour même si tu ne trouves pas qu'elle ai eut des effets dévastateurs sur lui. Il prends tes mains, tu manques de te liquéfier et ne te raccroche qu'à ses doigts que tu entremêlé. Les compliments qu'il te fait te bouleversent comme à chaque fois... Il te trouve vraiment belle ? Malgré ton corps frêle , ton manque de poitrine généreuse et même tes mains minuscules malgré ton 1m75 qui te complexait déjà au lycée... mais pas avec lui. Tu te sentais petite et protégée, pas difforme et malade. « Et toi tu es toujours aussi beau même après l'avion... tu le serais même après un voyage dans une station spatiale ... »

Il s'approche et tu te fais silencieuse, sans bouger. Tu ne lui dis même pas qu'il te plait, tu n'arriverais pas à dire un mot . Son souffle chaud, ses yeux qui prennent une couleur plus intense encore, ses lèvres pulpeuses. Tout est trop prêt, et ton cœur s'affole , te crie que ce n'est pas encore assez et que ça ne le serait jamais tant qu'il ne t'aura pas embrasser. Ce qu'il fait. Tout ton être réagit et combien même tu aurais été la serial kisseuse que tu n'as jamais été, tu aurais eu ce temps infime mais qui te paraît une éternité où tu ne sais pas quoi faire, où ce que tu ressens te dépasse. Mais finalement le délic est là et tes lèvres répondent aux siennes, se mouvant à leurs rencontre quand mains passent sur son polo lentement , l'une d'entre elle frollant l'échancrure et sa peau avant de se joindre dans sa nuque. Sans même te contrôler tu te redresses, t'installant droite, sur tes genoux face à lui pour ne plus avoir à quitter sa bouche. Tu aimes ce goût qu'il laisse sur la tienne. Sa langue vient te chercher et tu te presses contre son torse en te livrant à lui sur le sol de ta cuisine. Respirer est accessoire, tu préfères l'embrasser encore et encore .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyLun 17 Sep - 14:17

FT. løne + louane


En venant ici tu ne pouvais rien prévoir, c'était le risque à prendre juste parce que tu devais t'assurer que Tess allait bien. Tu ne savais pas si elle était là, si ses parents aussi, si tu étais le bienvenue chez elle, non tu prenais juste le risque de te faire virer mais peu importe tant que tu la voyait ça pouvait te suffir. A cet instant tu es chez elle, aucun crie pour te demander de partir, elle semble seule chez elle et au fond ça t'arrange, tu étais évidemment pas encore prêt à rencontrer sa famille. Votre relation que tu n'as pas encore qualifier, tu préfères prendre ton temps avant de lui demander exactement ce que ça signifie.  Tess, cet ange que tu veux constamment dans tes bras, pour toi c'est sérieux, tu veux une relation réelle et durable, elle semble bien plus jeune que toi et tu sais que ça peut être effrayant mais tu sais aussi qu'elle semble en joie de te voir, te pouvoir être en ta compagnie alors ça te réconforte dans ton idée. [...]

Sa réaction t'inquiète un peu, tu ne l'as jamais vu réagir ainsi, recroquevillée sur elle-même dans la cuisine, tu arrives près d'elle pour la rassurée, installée contre le placard, assise au sol, tu fais de même face à elle. Tu comprends ses paroles, tu sais qu'elle n'a pas tort concernant la prise d'otage qui se déroule pendant que tu pense toi aussi, qu'à être avec elle, t'inspires profondément alors que tu saisit ses mains dans les tiennes bien plus imposante, la chaleur de tes paumes qui enveloppent les siennes. Si douce près de toi, elle t'écoute attentivement, ses sourires timides et ses jouent qui prennent toujours une teinte plus rose. Ses paroles te font rire doucement, te mordant la lèvre toujours rouge, un trait de ton visage que beaucoup de monde remarque. - Tant que je peux t'emmener avec moi dans la station spéciale je veux bien. dis-tu doucement en te rapprochant d'elle, relevé contre elle. Ta main qui trouve sa joue, ses cheveux alors que ton visage frôle le sien, sa bouche si prés de la sienne. Tu ne peux plus te retenir, tu lui avoue directement qu'elle te plaît et ça même un aveugle aurait pu le remarquer. Si près d'elle, tu arrives à sentir son parfum qui t'enivre. Le regard dans le sien alors que finalement tu te laisses aller et brise les dernier centimètres qui vous séparent, ta bouche trouvant enfin la sienne. Chaude, douce et incroyablement sucré, tu l'embrasses avec passion alors que rapidement elle répond au baiser, un sourire naît au coin de tes lèvres avant de s'évanouir dans votre baiser plus enflammer. Ses mains qui parcours ton polo, touchant ta peau jusqu'à venir contre ta nuque. Parce que ce moment te transporte, votre premier baiser sur le sol d'une cuisine, la fraîcheur du carrelage qui ne vous empêche pas de continuer, accentuant même le baiser alors que ta langue cherche à rejoindre la sienne. Elle se redresse contre ton torse, se rapprochant alors que tes mains se glisse dans son dos la serrant fermement contre toi, un geste de protection et d'appartenance, elle est à toi, tu veux la garder pour toujours. Peut être que tu vas trop vite, trop loin mais rapidement tu la tire vers toi, tes mains descendant contre ses fesses, ses cuisses dénudés pour la faire venir à califourchon sur tes cuisses, une façon de l'avoir encore plus près, plus près de ton coeur qui explose dans ton torse. 

@Tess Allen 


(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyMar 18 Sep - 13:36

Il avait évoqué l'idée de te faire monter dans une station spatiale avec lui... et bien si tu n'avais pas peur d'user de cliché, tu avouerais bien que tu avais déjà la tête dans les étoiles avec lui à ce moment même. Tu ne t'attendais pas vraiment à être embrassé aujourd'hui ni même dans la semaine, le mois ou même l'année qui allait venir. Tu es déjà juste contente quand il te regarde, quand il te parle … si tu avais pris plus de temps à imaginer cette scène tu aurais tout simplement cesser de respirer, incapable de te dire ça possible... frustrée que ça ne soit pas possible... Mais tu apprends à inspirer quand sa paume est sur ta joue, expirer quand son souffle contre tes lèvres pour y mêler le tiens puis... oublie. Oublie tout simplement tout car sa bouche te caresse et que tu te sens comme la chose la plus précieuse au monde, la plus en vie surtout. Ton sang coule plus vite dans tes veines quand tu viens à la rencontre de sa peau et de son torse, que tu sens son sourire, le partage avant que votre baiser ne prenne en intensité. Si on appelait ça un french kiss, tu aurais volontiers rebaptisé ça le english kiss... ou juste Lawrence. Il n'y avait que lui qui avait ce pouvoir, tu en étais certaine et tandis que ses mains t'entourraient, tu voulais garder ce trésor, le secret de ses lèvres juste pour toi .

Tu penses que tu peux te contenter que de ça pour le reste de ta vie, juste l'embrasser ainsi , tout les deux face l'un à l'autre dans ta cuisine mais Lawrence fait preuve d'encore un peu plus d'audace. Tu ne réagis même pas, dumoins, tu ne t'écartes pas en criant comme la vierge effarouchée que tu es pourtant. Tu sens ses mains sur tes fesses , sur tes cuisses sans barrière aucune et même ton cerveau ne trouve rien à y redire. Les milliers de coup de foudres que ça te provoquent finissent par le cramer totalement. Tu aimes ça, tu aimes quand tu es au dessus de lui, tes jambes encerclant les siennes. Tu n'a pas retenu un petit crie de surprise vite étouffé de nouveau par l'avidité que tu as de sa bouche et de sa langue. Tu ne sais même pas si tu t'y prends correctement mais si il faut apprendre, tu es prête à tout les cours du soir avec lui . Tes doigts se perdent dans ses cheveux d'une main la seconde s'appuyant un cour instant sur son bassin pour te hisser un peu mieux avant de te pendre de nouveau à son cou. Tu perds toute notion du temps, te pressant à lui sans même penser à ce dont tu pourrais avoir l'air avec tes cheveux dans tout les sens et avec une tenue et un comportement qui ne n'était pas familier. Tu ne crois pourtant pas en avoir honte, trop à ce que tu fais de toute façon pour vouloir l' intellectualiser, trop de sensations et de sentiments pour que cela soit faisable. « Hm... » Heureusement que tu ne l'entends pas, et que tu n'entends pas les autres gémissements que tu as du laisser échapper pendant le baiser le plus fiévreux que tu ai donner.

Même quand tu reprends ton souffle, tu ne réouvre même pas les yeux car tu sais que tu vas revenir à ses lèvres... et cela dure jusqu'à ce la cafetière pousse un cri strident pour te rappeler qu'il maintient la boisson chaude depuis trop longtemps... pas assez à ton goût. Tu peines à te défaire de l'emprise de tes propres envies et quand tu oses le regarder de nouveau, instinctivement tu touches tes lippes gonflées. Ton cœur bat si vite que tu as l'impression que tu le sens jusqu'au bout de tes ongles. « Le... café...  Oh ... » Même ta voix n'est pas la même que d'habitude, t'étonne. Une nouvelle vague de chaleur peint tout ton visage alors que cinq secondes en arrières tu l'embrassais à en perdre haleine. Tu passes à coté, et te lève en inspectant tes vêtements comme si une chose si banale pouvait apaiser ce qui grandissait en toi. « Tu prends combien de sucre ? » Ta voix est minuscule alors que tu te hisses sur la pointe des pieds pour attraper le sucrier mais quand celui ci est prêt de la tasse, tu soupires. Tu as peur de paraître gamine mais la raison ne te contrôle plus, tu te retourne, le fixe, et mords ta lèvre inférieure. «Lawrence... Dis... Tu saurais boire un café en me gardant dans tes bras ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyJeu 4 Oct - 15:02

tess worry less, love more


------------------------------------

tout va bien, tout va bien. 
la délicatesse de sa bouche. les battements de son cœur, que tu arrives à entendre. boum, boum, le tien éclate dans ta poitrine. sa bouche. elle est douce, tendre et totalement tentatrice. bouche en cœur, rougeâtre, qui te fait de l’œil depuis votre premier rendez-vous. la faiblesse de sa voix qui caresse tes lèvres si proches des siennes, tu oublies tout. tu oublies qu'elle n'est pas ta copine, qu'elle est paniquée par la prise d'otage. tu oublies d'être raisonnable parce que tu n'as plus envie. parce qu'elle te chamboule par sa présence, elle te taquine avec ses yeux océanique. oh, tess. non tu es plus calme, tu es plus gentleman. tu étais inquiet, trop pour ne pas venir la voir. là, dans sa cuisine, là, sur le carrelage froid. alors que l'odeur alléchante du café enivre tes narines, plus rien n'a d'importance. ta paume sur sa joue, ses doigts qui trouvent ta nuque. puis c'est enfin fait. enfin ta bouche sur la sienne, enfin tu l'as pour toi, contre toi. parce que tu en rêve depuis des jours, des semaines. parce que ça te démange beaucoup trop, des fourmis aux bout de tes doigts mais tu bouges ta paume jusque sa nuque. t'essaye de contenir ta folie. t'es fous, fous d'elle. parce qu'elle est belle et naturel, t'aimes ça. tu brûles ardemment mais tes gestes restent délicats, tu veux pas lui faire peur. tu le sais, elle est différente, jeune et parfaite, pureté angélique. ça aurait pu être un baisé simple, tendre mais non, tu veux pas la laisser partir. la délicate semble enjouée, ton sourire contre sa bouche qui fait naître le sien. ça te rassure sur son plaisir qui rejoint le tien. puis ça te suffit pas, elle semble trop loin. tu veux l'avoir dans tes bras. la belle que tu enveloppes de tes grandes mains, peut être des gestes indiscret sur ses fesses, ses cuisses pour l'attiré contre toi. la position à califourchon qui semble beaucoup plus aguicheuse pour votre premier baiser. c'est trop direct mais elle ne semble pas résister et ça te rassure. elle est là, dans tes bras. ses doigts fins contre ton torse puis remontant dans tes cheveux. rien n'arrête votre baiser, le goût spécial de sa bouche, parfois ta langue qui effleure la sienne et pourtant tu ne tente pas un baiser plus fougueux, tu réserves ça pour plus tard. des petits gémissements de blondie te prouve son plaisir et au fond tu comprends, ce baiser risque de te hanter pendant des heures et risque même de te donner envie de recommencer, trop de fois. tes doigts qui trouve la douceur de ses cheveux, puis sa nuque, descendant dans son dos, le creux de ses reins, tu la serre davantage contre ton torse augmentant le baiser qui semble durée une éternité alors que tu n'as aucune envie d'arrêter. malgré tout, le temps vous rattrape avec la cafetière qui siffle, impatiente vous rappelant que vous êtes encore là, sur terre et pas dans la station spécial dont tess avait parler. la fraîcheur que tu retrouves alors que la blondie s'écarte légèrement pour mentionner le café, tu ris doucement en inspirant profondément, ta bouche gonflé, humide, rosé. tu reprends de l'oxygène même si tess se montre aussi vital. ton palpitant semble toujours aussi irrégulier, encore plus quand tu vois l'état de la demoiselle, chamboulée, confuse mais heureuse. trop vite elle se lève, remettant ses vêtements, glissant ses mains sur le tissus pour effacer votre étreinte ou juste que ça passe inaperçus. encore au sol tu n'arrives plus à détaché ton regard d'elle. dos à toi, elle te sert une tasse et te demande si tu prend du sucre. - un seul s'il te plait ! dis-tu doucement alors que de ton côté ta voix n'as pas changé. elle paraît perdu, distraite et tu comprends parfaitement, tu l'es aussi. tu as encore le goût de sa bouche, la chaleur de son corps, tu ressent un vide infini alors qu'elle vient juste de s'éloigner et surtout qu'elle est juste là, pas loin. tu décides enfin à te relever, te tenant à l'îlot central, tu t'adosse contre celui-ci. Un bouton de ta chemise s'était détaché certainement par inadvertance. un silence puis elle se retourne. sa bouche qui attire ton regard, t'inspire profondément en retenant ton envie de l'embrasser de nouveau puis tu retrouve son regard. figé face à elle, ses paroles te font sourire - Viens là ! dis-tu en te penchant vers elle, attrapant sa main libre alors que l'autre tien ta tasse. tu l'attire vers toi doucement, prenant ta tasse de ton autre main alors que tu l'approche pour finalement la prendre dans tes bras, celui-ci autour de ses épaules tu la sers fermement contre ton torse, son visage près de ton épaule, tu tiens ta tasse de ton autre main. - Tu n'as plus à me demander tess, je veux que tu me sautes au cou comme tout à l'heure à chaque fois qu'on ce voit. Tout le temps, quand l'envie te prend.. murmure-tu en souriant toujours, l'air idiot sur ton visage qui ne s'efface pas. Le visage baissé, tu embrasses tendrement le haut de sa tête, ses cheveux que tu respire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyMar 9 Oct - 22:40

Tu ne buvais pas de café si ce n'était le genre de boisson trop sucrée du starbuck. L'odeur ne t'évoquait rien d'habitude, pas de petites manies , pas de petit café pris à l'université avec des camarades de classes, ou alors de tasse prise en vacances devant un lever de soleil. Non mais l'odeur t'évoquerait maintenant Lawrence, ce premier baiser doux et sensuel entre vous deux, ton cœur qui veux s’échapper de ta poitrine , ta peau qui frissonnait sous sa paume, son souffle. Si le café pour d'autre était un rituel, tu préférais largement celui ci : être attiré contre son torse, tes mains derrière son dos, ton visage contre son cou. Tu mémorisais le moindre détail, le nombre de sucre qu'il prenait, son odeur, sa chaleur. Tu voudrais en faire un tableau, un parfum, un film, tout, tout en sachant que rien n’égalerait le fait de le vivre. Tu frotte ton nez contre sa mâchoire en souriant « Même à l’hôpital ? Si je te saute dessus, que tu tombe, et tu te tape un traumatisme crânien faudra pas te plaindre. » Tu le laisse boire sa boisson, toi c'est lui qui te donne de l'énergie. Tu écoutes à peine la rue, tu oublies que tes parents pourraient débarquer, le jour , l'heure . C'est exactement le même sentiment que tu éprouvais quand il t'avait fait danser au bal, plus encore qu'une princesse, tu te sentais juste femme et pour lui, tu voulais que ça soit assez, que tu sois assez. « Oh d'ailleurs... » Il n'y avait aucun moyen que Law comprenne d'où ça venait mais tu avais tendance à exprimer parfois le flux de tes idées seulement après un certain point. Sans même lui expliquer, comme si c'était le fruit d'une longue conversation, tu attrapes sa main et le tire avec toi . « Il faut que tu vois ça. »

L'attirant à l'étage, tu ne pense pas à mal, entrelaçant tes doigts aux siens.Tu passes devant la chambre de tes parents, celle de Liz où tu ne met plus les pieds, la salle de bain et ouvre la porte de ta chambre. Beaucoup de livres, beaucoup de coffret de série, peu de photo sur les murs et pour cause. Tu grimpes sur ton lit et le force encore une fois à te suivre. Vite allongée à ses cotés, vous faites face à ton plafond . C'est là vraiment que toute ta vie est illustrée. Des photos d'enfance,de ta famille, beaucoup de ta grande sœur, des cartes postales qu'elle t'envoyait quand elle te mentait encore sur son parcours universitaire, une photo des Matthew et Liam, du personnel de l'hopîtal,des dizaines de Julio et toi . C'était loin des clichés accrochés dans l'entrée, sur certain tu n'étais pas toujours à ton avantage, beaucoup de grimaces, de rires sans retenue. « Je te présente mon ciel d'étoiles à moi ! » Tes parents n'y prenaient même plus garde, ils ne te rappelaient plus que tes acrobaties pour accrocher tout ça étaient trop dangereuses « Profite bien, seul Julio a le droit d'avoir accès à mon planétarium. » Tu pointais du doigt les photos officielles prises de ton cavalier et toi au bal puis juste à coté une autre bien différente. Pas de poses mais un véritable arret sur image sur votre danse à lui et toi. Sitôt tes joues redevinrent cramoisies en te rappelant la façon dont il t'avait porté au dessus de la foule. « C'est une bénévole absolument adorable qui prenait des souvenirs pour tout le monde qui me l'a offerte lorsque tu étais déjà parti. » Tu ne lui avouais pas regarder plus que régulièrement la photo, ni même les fois où au contraire tu n'osais même pas le faire. C'était plus fort que toi, tu ressentais de nouveau l'émergence de sentiment que tu n'avais jamais connu avant lui et ces derniers se nourrissaient de sa présence, de sa voix et de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyLun 22 Oct - 11:15

tess worry less, love more


------------------------------------

- [...] et tu te tape un traumatisme crânien faudra pas te plaindre.
l'imagination de cette blondie te fais rire, un rire plutôt doux et serein. ce poids plume dans tes bras, même avec de l'élan elle serait incapable de te faire tomber, incapable de te décaler d'un centimètre mais ça t'amuse. sa douceur et sa tendresse te font craquer, si délicate à te demander si elle peut venir dans tes bras. elle parait si fragile, et tu n'as aucune envie de la faire souffrir, jamais personne ne pourrait lui faire du mal, pas tant que tu seras à ses côtés. là, dans tes bras telle une poupée, tu la serre contre ton torse, ton bras qui l'enveloppe. tu bois ton café avec ton autre main, ça te réchauffe et t'aide à rester éveillé, tant d'heures sans sommeil ça devient dur mais tu t'en fiche, tu veux rester ici, avec elle. - Il n'y a aucun risque, je pense pas que tu puisses me faire tomber et surtout pas me provoquer un traumatisme.. dis-tu en riant doucement, tu embrasses tendrement son front, ta main libre dans son dos, remontant délicatement jusque dans ses cheveux, contre sa nuque chaude et douce. Une dernière gorger avant que la demoiselle, souhaite te montrer quelques choses, rapide et impatiente, elle t’entraîne avec elle. tu as juste le temps de déposer ta tasse sur le comptoir que tu la suit. Vos mains entremêler tu la suit sans vraiment savoir ce qu'elle souhaite te montrer. Au fond t'es juste content d'être avec elle, de la découvrir et apprendre à la connaitre, même si ça va peut être trop vite c'est quand même votre troisième rencontre. Passé plusieurs porte elle ouvre la dernière pour t'entraîner dans sa chambre, des libres, des photos et des séries, un endroit plutôt agréable, tu te sens déjà bien ici. - J'aime bien cette pièce.. dis-tu doucement, tu t'étais arrêté pour observer mais elle t'attire encore sur le lit, tu ris en la voyant faire, ne résistant pas longtemps tu te laisses aller et t'allonge sur le dos et là tu découvres le plafond remplis de photos. c'est beau, tu adores ce genre de décoration et ça colle si bien à Tess. Tu ris doucement alors que tu l'écoutes parler de son planétarium. - Mes parents aurais piqué une crise si j'avais osé faire ce genre de chose, surtout ma mère ! dis-tu en riant alors que tu observes ce ciel d'étoile, des clichés intimes qui raconte sa vie, son histoire. allongé à ses côtés, elle te montre finalement une photo du doigt, te racontant qu'il s'agit de vous au bal. tu souris grandement, enlevant tes chaussures tu te redresse et te met debout le lit, faisant bougé le matelas donc Tess avec. Déjà très grand, tu n'as pas besoin de plus pour pouvoir voir les photos de plus près. - Tu es si belle.. tu crois que cette bénévole pourrais me faire des tirages ? dis-tu en baissant le regard sur Tess, toujours allongée plus bas. tu imagines déjà les photos sur ton frigo dans ta cuisines, un endroit où tu es souvent, où tu pourras la voir tout les jours et où tout le monde pourra la voir, une certaine fierté. Tu te réinstalle près de ton ange, allongé sur le dos le visage tourner vers elle. - Ton ciel d'étoile est parfait. ajoutes-tu en souriant toujours, installé ainsi le sommeil commence à se faire ressentir, mauvaise idée d'être aussi bien installé avec une compagnie plus qu'agréable. tu bailles et passe ta main devant ta bouge. - Oula, excuse moi. je vais devoir dormir pendant trois jours après ça. dis-tu en riant, tu secoue la tête en passant ta main sur ton visage, grattouillant ta barbe. - Mais pour le moment je veux rester avec toi. Juste parle moi, ça va me tenir éveiller. Tes parents vont pas me tuer s'il me trouve ici ?  murmures-tu en tournant ton visage vers elle, des gros yeux, t'espères ne pas tomber sur des parents difficile, puis tu écartes tes bras pour l'inciter à venir ce blottir contre ton torse. 

@Tess Allen
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyLun 22 Oct - 23:29

C'était tellement agréable d'être dans les bras de Lawrence que tu pourrais en devenir aussi accroc qu'à ses yeux , qu'à sa voix, qu'à ses mots ou bien ceux de Boby sur ses mails. Pour être honnête tu ne pensais pas vraiment à lui à cet instant, tout ton cœur et ton esprit n'allaient que vers le bel anglais qui sitôt le nouveau continent foulé avait tout fait pour venir à toi et te bouleverser encore plus que ne le faisait le simple fait de savoir qu'un homme tel que lui pouvait exister. Tu veux lui en montrer plus de ta vie, dans l'espoir inavoué qu'il t'en dise plus de la sienne alors tu le tire avec toi jusqu'à ta chambre pour lui montrer un exemple bien concret de ce que qui former le cours de tes jours : photos, cartes postales et même un des mails de son correspondant bien enfouis dans l'amas de souvenirs précieux Il dit apprécier cette pièce et tu es d'autant plus ravie. C'est ta pièce à toi, celle qui te représente donc le mieux. « Merci, mais c'est pas le plus intéressant » Ne lui laissant pas plus de temps , tu l’entraîne sur ton lit comme si c'était la chose la plus naturelle au monde. « Je leur laisse pas le choix  tout simplement. » Tu n'en es pas peu fière mais reste un peu nerveuse quand tu lui montre ce cliché de vous ensemble. Il se lève et tu te sens encore plus fébrile alors qu'il te surplombe. Tu béguais même un peu en lui répondant « Je , je ne sais pas ppour la volontaire mais je peux te prêter celle ci déjà si tu veux , ttu pourra en faire un double... et tu auras obligation de trouver un moment pour me le rendre » Toutes les occasions pour se revoir étaient bonnes à prendre pour toi . Il te revient, le poid de son grand corps sur ton matelas et son épaule contre la tienne . C'est ce moment qui est parfait à tes yeux mais tu n'oses le dire, hoche juste la tête en le regardant, lâchant un petit tire quand il baille aux corneilles « C'est normal, c'est moi qui suis égoïste à vouloir te garder là alors que tu serais tellement mieux chez toi » Mais tu ne l'invite pas à s'en aller pour autant. Il parle de tes parents alors que tu les avais totalement omis, tu te retourne vers lui « Je pense oui » que tu dis avec un air faussement pensif   « et dans d'horribles circonstances, il y aurait du sang partout, y compris sur mon plafond … Hors de question, j'y tiens moi ! » Ton rire lézarde encore sur les murs quand tu poses ta main sur sa joue, la caressant encore surprise que sa barbe soit si douce. « Je te défendrais aussi, je ferais rempart de mon corps mais oui, ils sont hyper protecteurs... ils apprécieraient pas que tu sois dans ma chambre et dans mon lit. » Tes dents vont mordre tes lèvres quand tu te rends compte que c'est toi qui l'a forcé à se trouver là mais ses yeux fatigués qui papillonnent te rassurent. Ce n'est peut être pas une mauvaise idée. De tes pouces tu fermes ses paupières   « Ils ne vont pas rentrer tout de suite... si tu veux reposer un peu tes yeux, tu devrais le faire. Je n'ai pas envie que tu reprennes la route dans cet état. » Comme pour le forcer à rester ici, tu acceptes volontiers l'offre de te blottir contre lui « Je chante pas très bien, donc je ne serais pas douée pour une berceuse . Je peux juste te forcer à garder les yeux fermés » Tu te penches sur son visage et embrasse à plusieurs reprises un œil clos puis l'autre tout en glissant tes longs doigts de pianiste amateur dans ses cheveux pour le dorloter tendrement . Tu pourrais faire ça des heures, tu espère qu'il s'endorme, même légèrement pour reprendre ses forces . Tu finis par lui raconter des morceaux de vie , souvent sans importance, juste pour observer ses les traits de son visage se détendre et dés qu'il veux les ouvrir de nouveau tu les embrasses, dés que c'est sa bouche, tu fais de même. Quand tu sens que cela marche, tu reposes ta tête sur son torse , sur son cœur qui se soulève à un rythme régulier. Tu te laisses toi aussi bercer mais impossible de dormir. Tu restes dans la même position un long moment avant de te redresser de nouveau . Tes coudes sur ses pectoraux tu ne résiste pas longtemps à aller aplatir ses sourcils bruns, puis glisser tes doigts le longs de ses pommettes, sa barbe mal taillée de plusieurs jours de voyage puis on index va sur sa lippe , celle du bas , la plus gonflée et rouge, la plus désirable en sommes . Puis tu t’intéresses à ses cils , longs et droits. Tu es si facilement captivée par l'azur de ses pupilles que tu n'avais pas encore noté ça. Tu touches les tiens, plus courts et fais la moue. Il a de plus beaux cils que toi ,c'est définitif. Tu t'en approche doucement et referme une lignée entre tes lèvres, se faisant tu touches sa paupière qui se met à bouger, signe annonciateur de son réveil. Tu ne veux pas être pris en flagrant délit de stalkage et dans un geste un peu plus brusque et absolument pas discret tu reprends place sur son bras, fermant obstinément les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyJeu 22 Nov - 21:29

tess worry less, love more


------------------------------------

Sa chambre sorti tout droit d'un film romantique, c'est mignon et au fond même si tu connais pas Tess depuis longtemps ça lui ressemble, parfois tu oublies son jeune âge parce qu'elle t'intéresse trop et que tu t'en fiche qu'elle soit jeune, elle t'attire trop pour que tu l'oublies totalement. T'aime sa chambre, elle représente l'opposé de la tienne plus rangé et froide, tu n'as pas des tonnes de photos, juste quelques cadres, de tes parents, toi et ton père ou ton chien et rien d'autres, tu n'aimes pas vraiment le désordre ou les chambre surchargés, enfin tu veux pas que la tienne soit ainsi mais celle de Tess est superbe et tu l'aimes bien, elle représente la personnalité de la demoiselle. Elle te parle de son ciel étoilé, les photos et tout sortes de souvenirs qui lui tien à coeur, tu es même heureux de t'y voir. T'en ai même satisfait, elle semble tenir à toi pour pouvoir te mette là, ta tête ne tourne plus rond depuis que tu l'as rencontré et tu es ravi de voir que tu comptes aussi pour elle, ça semble être un sentiment réciproque. Evidemment votre baisé la cuisine t'as confirmé ses sentiments envers toi sinon elle t'aurai repoussé mais là, cette photo appuis encore plus ton hypothèse. oui, ça te rassure. - Ma chambre à toujours était propre, rangé et carré, ma mère aimais l'ordre et je tien surement ça d'elle encore.. tu risques d'être déçu quand tu visiteras ma chambre, bientôt. Dis-tu doucement alors que tu ne fais pas trop attention à tes mots, tu comptes bien sur lui faire visiter ton appartement, ta chambre.. et ça semble même dans peu de temps, peut être que tout va trop vite, tu ne sais pas mais tu sais que tu voudras la revoir, au plus vite. Installé près d'elle, tu bailles et t'excuse ensuite, elle semble amusée, tu es fatigué et pourtant loin d'avoir envie de partir, si tu pouvais tu resterais là pour toujours. - Je serais pas mieux chez moi, je m'ennuierais, et je préfères ta compagnie ! ajoutes-tu en souriant, ton visage tourné vers le sien alors qu'elle se tourne vers toi, tu l'observes attentivement, les traits si doux de son visage de poupée, elle est si parfaite, si délicate, sa bouche qui attire encore ton attention. Alors que tu parles de ses parents, tu sais que Tess est jeune et certain parents n'aiment pas savoir qu'un garçon s'approche trop de leur fille, puis encore moins savoir qu'il est dans sa chambre et dans son lit, les paroles de la jeune fille te fait rire doucement, un bain de sang, tu imagines bien. Sa main sur ta joue, tu glisses la tienne son la sienne pour l'approcher de ta bouche, me brassant sa paume chaude jusque ses doigts tendrement. - Que dirait-ils s'ils savaient que c'était leur fille chéri qui m'a entraîner dans sa chambre et son lit ? dis-tu pour la taquiner, alors que tu vois déjà le rouge lui monter aux joues, ta bouche chaude qui caresse sa main. Tu lui demande alors de parler d'elle, tu commences à sentir tes paupières devenirs lourdes, elle semble aussi inquiète de ton retour alors que tu es épuisé, tu sais que tu prendre la route mais en moto ça peu être dangereux aussi. - Juste quelques minutes puis s'ils me tuent dans mon sommeil je ne sentirait rien.. dis-tu en riant légèrement alors que tes bras se referment autour de son corps frêles que tu serres bien contre toi. Tu restes silencieux ensuite, la laissant parler, te pouponner, ses baisers sur ton visage t'apaise. T'écoute ses paroles jusqu'à ce que tu t'endormes réellement. Tu es épuisé et un peu de repos ne te fais pas de mal. Tu ne ronfle pas mais ta respiration est forte, tu es bien, parfois tu grognes un peu mais c'est pas dérangeant. Tess s'occupe de toi, même si tu ne sens pas tout car ton sommeil est assez profond. Tu ne sais pas vraiment combien de temps tu dors mais les derniers agissements de la beauté te réveille, des minutes, des heures, tu ne sais pas mais tu sais que tu te sens mieux, moins fatigué. Tu sens Tess retrouver sa place alors que tu ouvres légèrement les yeux avant de les refermer, t'inspire profondément. - Tess.. tu veux bien m'embrasser ? dis-tu doucement en souriant, elle qui prenait plaisir à le faire quelques secondes avant. 

@Tess Allen
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence EmptyDim 25 Nov - 21:27

C'est un peu étrange de voir Lawrence dans ton univers, dans ta chambre, prêt de ce meuble dans lequel tu te cogne un matin sur deux, prêt de ses photos où tu voudrais voir encore plus souvent son image sur papier glacé. Mais tu t'y ferais tellement vite. L'avoir dans ta vie est devenu tellement naturel que tu crois bien que l'avoir un peu plus proche, et surtout dans un endroit qui t'était intime pouvait le devenir également et même au delà en devenant une nécessité absolue. Tu es bien contente d'avoir fait un peu le ménage, tu n'es pas la meilleure à ça. Souvent bordélique et collectionneuse compulsive, ton intérieur pouvait vite paraître désordonnée. Alors quand il te dit que c'est lui ça l'est vraiment tu n'oses imaginer ce qu'il pourrais penser de ta chambre quand elle était vraiment en bordel. Ce qui t'interpelle le plus c'est tout de même c'est invitation d'aller visiter son appartement. Tu en meurs d'envie , voir où il habite pouvoir par la suite l'imaginer allongé dans son sofa quand toi tu es toute seule dans le tien à penser à lui. Tu as envie d'en connaître plus et même si tu sais que certain y ferait d'autre chose, si tu allais dans son lit, tu voudrais juste y être submergé par son odeur déjà plus que par son corps. Une première étape d'un chemin que tu n'es bien évidemment pas encore prête à voir dans on ensemble. « J'irais y mettre mon désordre alors » UN aussi beau bordel que celui qu'il mettait dans sa vie bien rangée .

Tu t’inquiètes de son état de fatigue mais il ne semble pas décider à vouloir te fausser compagnie, clame qu'il est mieux avec toi « Alors tu es le bienvenue quand tu veux... enfin quand y'a pas mes parents sinon tu va devoir apprendre à faire voler un tapis et débarquer par la fenêtre » Tu en ris, t'imagine pas qu'un jour cela arriverait peut être . Tu le force à essayer de se détendre, espère qu'il puisse se reposer même en parlant du meurtre dont il serait victime si tes parents le trouvait là. Tu rougis quand il te rappelle aussi frontalement que c'est toi qui l'avait invité et couché sur tes draps. Et puis il y a tout ses fourmillements de plaisir qu'il fait naître quand tu sens ses lèvres sur ta paume et sa peau contre tes doigts./ « Il m'enverrait sans doute au couvent ! » te plains tu mis sérieuse mi moqueuse mais totalement gênée à qu'on puisse lui prêter une tentative de séduction aussi poussée. Il ferme bel et bien les yeux et leurs bleus te manquent déjà mais tu peux profiter de son petite sourire qui te fait chavirer. « Je te défendrais, endors toi tranquillement... à moi de ressembler à ton chevalier servant ! » Il trouve le sommeil sous le feu de tes anecdotes et ton obstination à le garder allongé, les yeux clos. Tu en profite, de sa peau , du son de son souffle. Tu n'as jamais été aussi avide de voir quelqu'un dormir . En tout cas, pas d'un adulte car les bébés ça ne comptaient pas . Tu dors légèrement aussi mais ton esprit veux juste plus de Lawrence et te réveille. Quand il va se réveiller , tu crains qu'il te prenne pour une voyeuse, simule une sieste mais il te demande quelque chose à laquelle tu ne peux rester insensible.

Tu te retourne vers lui, ouvre seulement une paupière . « On fait des caprices quand on se réveille monsieur Willis ? » Continuant de rouler pour atterrir sur lui tu fais mine de réfléchir . « Moi je suis plutôt grognon après une sieste … alors j'hésite. »  Tu passes tes deux mains sur ses épaules, les remonte dans sa nuque « Comme tu es venu me voir … je vais dire que oui tu le mérite » Tu pique sa bouche d'un rapide baiser « Et peut être que je suis grognon et que j'aurais envie de vous embrasser aussi maintenant à chaque fois que je vais me réveiller ! » Tu serais bien embêté mais ne compte pas y penser. Tu es toujours inquiète de mal faire quand tu retrouve ses lippes, quand les tiennes jouent avec elles. Tu as toujours un  peu peur de paraître trop gourmande quand ta langue frôle celle de Lawrence . Mais au final le plaisir d'être contre lui, de le sentir contre ton cœur te fait oublier tes craintes quand vous vous embrassez. Tu suis le mouvement , parfois tu souris dans le baiser , tu te fais plus joueuse et prends quelques centimètres d'écart pour le regarder et passer ton nez sur le sien avant de revenir l'embrasser . Tu es terriblement bien là et le reste du monde , tu en as oublié la folie . Tu as aussi oublié que tes parents allaient revenir. Le bruit des roues dans les graviers de l'aller ne percute pas dans ton esprit mais quand ça arrive, tu prends appuie sur son torse. Les deux mains sur ses pectoraux, tu te redresses vraiment. « Mes parents ! » Tu te retrouves vite sur tes pieds.   « Ton sac...Attends moi là » T’éloigner de lui est une torture mais il a laissé son sac de voyage au premier étage et tu te dois de le retrouver avant que ça ne soit ta famille.  Tu n'as jamais descendu l'escalier si rapidement, car tu sais que si ton genoux te lâche ou une de tes chevilles tu pourrait vraiment te faire mal. Mais là tu veux avant tout protéger ton petit jardin secret avec ton bel anglais. Tu entends les portières claquer que tu as déjà la main sur l'objet voulu, prête à remonter vers Lawrence. Les clefs dans la porte d'entrée, les paroles de ton père qui s'étonne et s'agace que tu n'ai pas verrouillé après leurs départ alors que tu es déjà face à un danger bien plus grand, un danger qui te donnerait envie d'abattre une à une toute les portes que tu trouverais devant ton passage pour un moment où tu serais libre dans ses bras. Pour l'heure pourtant il est bloqué avec toi . Immédiatement tu t'excuses. « Je suis désolée... tu dois trouver la situation ridicule ! » Et par là même, la trouver ridicule. C'était un homme adulte, pas du genre à devoir se cacher pour fréquenter une femme des parents de celle ci. Fronçant les sourcils, tu poses ton front sur son torse en serrant son polo.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Worry Less, Love More ft Lawrence Empty
MessageSujet: Re: Worry Less, Love More ft Lawrence Worry Less, Love More ft Lawrence Empty

Revenir en haut Aller en bas
Worry Less, Love More ft Lawrence
Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1 :: rps-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser