AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
- REJOIGNEZ LES AIGLES -
INCARNEZ UN MEMBRE DU CLAN
LES POSTES VACANTS

Partagez | 
 

 Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- prayers : 307
- pseudo : mary.
- multifaces : louis desvernay.
- id card : Maksymilian Barczak + DΛNDELION
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : de nouveau en couple avec Ian, car le besoin d'être de nouveau avec lui est tellement fort. Pourtant, son coeur est plus troublé que jamais par le retour d'un fantôme de son passé, celui même qui a brisé toute sa confiance et plongé dans ce chaos émotionnel et physique.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: hayden, altaïr,

MessageSujet: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Mar 14 Aoû - 10:23

Le cœur et l'âme fragilisés par cette rencontre impromptue, qui a réveillé un douloureux passé, nullement cicatrisé, Hayden épreuve le besoin impulsif de retrouver celui en qui il place aujourd'hui tous ses espoirs. Le besoin de retrouver la fermeté et la douceur de ses bras l'élance, s'impose profondément à lui tandis que cette fébrilité conséquente envahit son être. Il a besoin d'évacuer ce trop plein d'émotions, de ressentis qu'il éprouve à l'égard de ce fantôme du passé qui ressurgit si brutalement dans son existence. Il est accablé par la peine, la colère et la frustration, mais il ne veut pas se perdre dans des émotions si néfastes. Il veut profiter de ce sentiment d'allégresse qui l'habite aux côtés du brun. Alors, il prend son courage à deux mains, envoie quelques SMS pour s'assurer sa présence. Il en a besoin, à cet instant, plus que jamais. Un moment que lui concède son petit ami. Il le retrouve alors chez lui dans cette villa bien trop grande pour un être solitaire comme Ian, mais à cet instant, elle est son point d'attache, tout comme cet homme qu'il retrouve sur le pas de la porte. Hayden fait peine à voir, les yeux rougies par les larmes versées et par la suite contenues. Il se contente juste de lui sourire, s'assurant de ne pas agir de façon maladroite où leur secret serait divulgué à un parfait inconnu. Ian, le laisse entrer et referme derrière lui. L'émotion est profonde, elle lui prend à la gorge et il se contente juste de se blottir contre son torse. Il pose son crâne contre cette chair chaude avant de plonger son visage contre le tissu de son haut. Il ferme les yeux, s'enivre de son odeur pour tenter de contenir la violence de son rythme respiratoire. « Tu peux me prendre dans tes bras et me serrer fort, s'il te plaît ? » Il demande dans une petite voix qui révèle la puissance de son émoi. C'est ce dont il a besoin. Il réclame, ose prendre ce qu'il désire dans une relation où il est toujours celui qui se laisse porter. Aujourd'hui, il a besoin de lui, qu'il lui prouve qu'il peut être là pour lui, car le poids qu'il porte sur le cœur est trop lourd et il aimerait tellement pouvoir s'en décharger, partager cette peine avec lui, car il veut vraiment construire quelque chose avec lui, s'il le veut autant que lui.

_________________
L'amour rend modeste.
à peine sous sa loi, on devient plus timide et l'on doute de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 466
- pseudo : Burning (emeline).
- multifaces : Julio, Angelo, Salim, Théodore.
- id card : Allan Rayman + KIDD.
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : Cette tête d'ange.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: klaus - hayden 7 - betty

MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Mer 22 Aoû - 16:41

Ian reçoit des messages « bizarres » venant de celui qui réjouit et tourmente à la fois son cœur. Il sent la détresse camouflée derrière ses mots et cette envie insistante de le retrouver. Alors il l'invite sans grand étonnement à le rejoindre chez lui, même s'il a organisé une soirée le soir même. Sensible à son appel à la tendresse, Ian l'attend avec nervosité, jouant avec ses doigts devant la télévision. Lorsqu'il sonne enfin, il s'empresse à l'accueillir avec cet air fermé, incapable de sourire. Le sourire n'est pas prêt d'apparaître d'ailleurs, maintenant qu'il constate les dégâts imposés à son organe vital. Hayden étant un véritable livre ouvert, Ian peut déceler toutes ses émotions sur son visage. Les yeux rougis suffisent à lui faire comprendre la difficulté qu'il a eue de retenir ses larmes. Décontenancé, il regarde derrière lui pour observer les alentours et les regards indiscrets des voisins, puis l'invite à l'intérieur sans le toucher. C'est seulement quand la porte se referme derrière eux qu'il lui accorde une étreinte. Ses deux bras l'enserrent avec douceur avant même qu'il ne le réclame. La tête du danseur trouve refuge contre son torse, ferme les yeux, mais Ian est alerté par la tristesse qui s'imprègne de son visage. « Accroche-toi. » Ses bras usent de sa force pour le soulever sous ses cuisses et les glisser autour de lui. Il n'a pas envie de rester debout dans le couloir, pendant des minutes entières, et sent que Hayden n'aurait pas eu l'énergie de tenir aussi longtemps. Alors il le porte, devant lui tel un panda, pour gravir les escaliers et le déposer sur son lit. Il pose un plaid sur lui et s'installe à ses côtés. Sur son flanc, il l'observe, passe un bras autour de lui pour le coller contre lui. Il le scrute fixement, en remontant sa main jusqu'à ses boucles qu'il caresse délicatement. « Qu'est-ce que tu as ? » Il le pousse à la confidence pour obtenir des informations sur cet état morose qui le qualifie. Son ton est plus ferme qu'il ne l'aurait voulu, mais dépeint seulement cette inquiétude profonde qui lui ronge les nerfs. Sentir la tristesse de Hayden le tend, extermine toute la gaieté et la patience. Il ne prend pas le temps de le mettre en confiance, il veut savoir tout de suite, parce qu'il est autant sous pression que lui.


_________________
stay with me 'Cause you're all I need ☽ i loved and I loved and I lost you, and it hurts like hell. I don't want them to know the secrets, I don't want them to know the way I loved you. I don't think they'd understand it, no, I don't think they would accept me, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 307
- pseudo : mary.
- multifaces : louis desvernay.
- id card : Maksymilian Barczak + DΛNDELION
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : de nouveau en couple avec Ian, car le besoin d'être de nouveau avec lui est tellement fort. Pourtant, son coeur est plus troublé que jamais par le retour d'un fantôme de son passé, celui même qui a brisé toute sa confiance et plongé dans ce chaos émotionnel et physique.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: hayden, altaïr,

MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Mer 22 Aoû - 22:46

Il retrouve la chaleur de son corps avec une satisfaction non négligeable. Son cœur bat la chamade, tiraillé à la fois par le bien-être et cette douleur latente qui lui déchire la poitrine. Il lui est impossible de masquer ses émotions, d’afficher un visage serein alors que tout son être éprouve des émotions si chaotiques. Il espère trouver un point d’ancrage dans les bras de son petit ami, de pouvoir profiter de sa chaleur et sa tendresse. Son état est si pitoyable qu’il ose réclamer ce qu’il attend, désire de lui pour la première fois depuis le début de leur relation. Aujourd’hui, Ian représente ce léger espoir qui fleurit au sein de sa poitrine de pouvoir gouter de nouveau au bonheur, dans une certaine mesure. Il sait à quel point son âme est détruite par toutes ses blessures que la vie lui a infligées, mais Ian semble l’être tout autant, alors peut-être qu’ils peuvent réussir à panser les cicatrices à peine refermées de l’autre. Ian semble être sensible à son état puisqu’il l’enserre en même temps qu’il réclame la pression de ses bras. Hayden s’enivre de ce contact, les yeux clos pour tenter de contenir l’émoi qui lui prend à la gorge. Son petit ami lui ordonne de s’accrocher à lui et s’il ne comprend pas tout de suite la demande, ses bras viennent s’enrouler autour de son cou avec fermeté. Son visage retrouve sa clavicule, se plonge dans sa nuque tandis qu’il se laisse entrainer dans les pièces de la maison. Il est incapable de se défaire de son emprise, quand bien même il se demande si le brun ne trouve pas ses formes maigrichonnes, voire squelettiques. Il semble si léger dans les bras de Ian qui semble avoir peu de difficulté à monter les escaliers. Il s’intime de ne pas se focaliser sur ça, sur cette anorexie qui lui dévore les entrailles de plus belles depuis de nombreux mois. Il se sent sombrer, mais lutte plus que quiconque peut l’imaginer. Ils finissent par retrouver la chambre du brun, qui vient le déposer sur son lit. Il desserre sa poigne, accepte de couper ce contact pour venir se loger dans le lit. Il se sent gêné, ce malaise venant s’accentuer plus fermement au creux de son ventre. Il vient se cacher le visage contre son bras pour tenter de masquer ce visage marqué par les larmes si facilement versées. Il sent Ian se mettre sur le lit, s’allonger à ses côtés, mais surtout l’observer. Il intime de nouveau un contact et leurs bassins viennent se retrouver sans pour autant avoir une connotation sexuelle. Sa question sonne brusque, elle le bouscule plus qu’elle ne le devrait, car il prend conscience que Ian semble agacé ou inquiet. Il sent les larmes affluer aux coins de ses yeux, alors il s’intime à prendre une grande respiration. « Désolé… » Il souffle dans une voix brisée par les sanglots muets. Il se pince la lèvres, incapable d’éloigner son bras de ses paupières closes tant il se sent confus. « Je… » Il commence avant de s’arrêter pour reprendre une grande inspiration. « C’est juste une mauvaise journée. » Il abdique en trouvant enfin la force de descendre son bras de ses paupières pour plonger son regard embrumé dans le sien. « Je pensais être assez fort, mais… » Il déclare dans une petite voix, en venant baiser son regard sur ses doigts qui jouent nerveusement entre eux. « C’est l’anniversaire de mon frère… ce n’est pas un jour facile… c’est juste qu’à chaque fois tous ces souvenirs remontent et j’ai du mal à les gérer. » Il essuie une larme avec son poignet. « Désolé, je ressemble à une épave. » Il essaye tant bien que mal d’aborder ce chaos émotionnel qui lui dévore l’être, mais c’est confus, difficile à comprendre. Il a du mal à suivre le cours de ses pensées. Il est complètement dévasté par tout ce flot de souvenirs, doux et heureux, mais aussi cruels et douloureux. Il n’est pas certains que Ian puisse le comprendre. Il ne lui en veut pas, lui-même ne pourrait ne pas se comprendre.

_________________
L'amour rend modeste.
à peine sous sa loi, on devient plus timide et l'on doute de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 466
- pseudo : Burning (emeline).
- multifaces : Julio, Angelo, Salim, Théodore.
- id card : Allan Rayman + KIDD.
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : Cette tête d'ange.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: klaus - hayden 7 - betty

MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Dim 16 Sep - 19:21

De ses bras légèrement musclés, Ian porte son amant jusqu'en haut. Son corps frêle et le poids plume lui rendent la tâche étonnamment facile. Il aime la sensation grotesque d'être le chevalier servant qui l'entraîne vers un cocon réconfortant. Il entreprend plusieurs actions pour qu'il se sente mieux : il dépose un plaid sur lui, l’enveloppe d’un bras ferme et rassurant. Il essaye de le pousser à la confidence, doucement puis fermement ensuite. La parole qui se décroche de sa bouche déborde d’impatience et d’inquiétude ; il peine à les dissimuler. Ses caresses contre ses boucles compensent toutefois cet agissement brusque. Hayden extirpe quelques révélations avec lenteur, pour lui expliquer cet état morose qu’on devine en scrutant son regard. Il commence par dire qu’il a passé une mauvaise journée, et Ian n’essaye pas de lui demander pas pourquoi. Il le laisse poursuivre au rythme qu'il désire, restant silencieux. Il se contente de mêler ses doigts à ses cheveux frisés, de les frôler avec la douceur qu'il acquiert peu à peu à son contact. Les confidences le surprennent toutefois, surtout l'existence d’une fratrie. « Ton frère ? J'savais pas que tu en avais un. » Il commente simplement en le laissant continuer. Il aimerait en savoir davantage, sur leurs souvenirs communs notamment, mais le laisse aborder le sujet autant qu’il le souhaite. Il n’a pas l’intention de le forcer, juste de comprendre la situation dans laquelle il se trouve et qui semble le déboussoler. « Vous vous êtes disputés ? Il t'a fait du mal dans ton enfance ? » Il n'a pas besoin de connaître la teneur de ses souvenirs, il sent qu'ils sont globalement sources de trouble et qu'il n'arrive pas à s'en dépêtrer. Loin de s'imaginer la réalité de la situation, Ian pense que leur éloignement est dû à une dispute toute bête. C'est souvent ce qu'il se passe dans les familles : la compréhension s'effrite, la colère s'accentue, mais l'affection demeure. Alors les gens sont terrassés par la rancune devenue familière, qu'ils entretiennent chaque année un peu plus, comme on se livrerait aux meilleurs soins d'un jardin. « Pourquoi tu ne le rappelles pas, s'il te manque ? » Il demande, naïvement pour une fois, en le regardant dans les yeux pour mieux comprendre. Hayden trouve quand même le temps de s'excuser de son chagrin, comme s'il pouvait en être réprimandé. Ian ne commente pas, se dit seulement qu'il est un spécimen. Il préfère plutôt marquer son soutien en l'étreignant avec tendresse.

_________________
stay with me 'Cause you're all I need ☽ i loved and I loved and I lost you, and it hurts like hell. I don't want them to know the secrets, I don't want them to know the way I loved you. I don't think they'd understand it, no, I don't think they would accept me, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 307
- pseudo : mary.
- multifaces : louis desvernay.
- id card : Maksymilian Barczak + DΛNDELION
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : de nouveau en couple avec Ian, car le besoin d'être de nouveau avec lui est tellement fort. Pourtant, son coeur est plus troublé que jamais par le retour d'un fantôme de son passé, celui même qui a brisé toute sa confiance et plongé dans ce chaos émotionnel et physique.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: hayden, altaïr,

MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Dim 30 Sep - 21:54

Ses pensées sont confuses. Il a du mal à faire un tri dans ces différentes émotions qui lui dévorent les entrailles. Il se sent tellement démuni face à ce qu’il ressent. Cette peine inexorable est difficile à contenir, à maîtriser tant elle dévaste tout sur son passage. Il a voulu se croire plus fort qu’il ne l’est et il est contraint d’accepter qu’il soit profondément prisonnier de son passé, de cette période sombre de son existence dont il semble même pas s’être extirper. Il s’en veut tellement d’être dans un état si pitoyable. Pourtant, il a besoin de Ian aujourd’hui plus que jamais. Il est prêt à baisser la garde, à se laisser choyer par cet homme sauvage, mais qui est capable de tant de douceur. La pression de ses doigts dans ses boucles est apaisante. Il s’accroche à ce léger contact bienfaiteur pour tenter de retrouver un peu de plénitude et trouver les bons mots pour lui expliquer la situation pour qu’il puisse comprendre, à défaut savoir pourquoi il est dans un tel état. Ian fait preuve de patience. Il l’observe avec attention, cette expression fermée et soucieuse figée sur les traits de son visage. Il lui pose des questions naturelles, qu’il ne peut pas lui reprocher de poser, car il ne peut en aucun cas imaginer la cruelle vérité. Si seulement, c’était si simple. Si seulement, il n’avait qu’à la recontacter. Il le ferait immédiatement, qu’importe le sujet de leur dispute, pour Clay, il abandonnerait toute sa fierté pour pouvoir retrouver le regard doux et le sourire tendre de son ainé, mais c’est impossible… Il est mort et rien, ni personne ne pourra modifier cette réalité. Et ce, par sa faute. Cette pensée suffit à faire refluer de nouvelles larmes au coin de ses paupières. Il inspire profondément pour les contenir, s’empêcher de partir de nouveau dans des pleurs sans fin. Il se mord la lèvre, laisse son regard brillant rejoindre celui de son petit ami. « Il s’appelait Clay. Il aurait eu 28 ans aujourd’hui. » Il murmure dans une petite voix, l’air sombre. Du bout de ses doigts, il vient doucement caresser le torse de son amant. Il se concentre sur cet exercice pour se protéger de l’émoi qui l’assaille, s’accrocher à la réalité pour ne pas sombrer dans ces émotions si profondes et vives. « C’était le meilleur frère qu’on peut avoir. C’était un homme extraordinaire. » Sa voix se brise de nouveau, car ces émotions le prennent en traître de nouveau. « Il me manque. Il me manque terriblement. Si seulement, il était là… » Si seulement, c’était lui qui avait survécu aux coups, il n’aurait pas à vivre avec cette douleur latente dans sa poitrine, ni à lutter inexorablement contre lui-même pour éviter l’autodestruction. Il ne ressentirait plus rien. Malheureusement, ce n’est pas le cas et c’est sans doute mieux ainsi. Il ferme ses paupières pour tenter de calmer l’afflux de ses larmes alors que sa peau frisonne sous le doux contact des frôlements des doigts de Ian contre sa nuque. Cela le pousse à gémir doucement, malgré lui, désireux de profiter de ces pressions douces et apaisantes. « Il est mort à cause de moi… » Il avoue dans un murmure. C’est la première fois qu’il admet ce sentiment de culpabilité qu’il s’inflige à lui-même depuis ce fatidique jour. Il n’a pas besoin qu’on lui dise clairement pour le savoir. S’il n’avait pas voulu aller à cette Gay Pride, jamais Clay aurait été à New York ce jour-là et absolument rien ne se serait passé…

_________________
L'amour rend modeste.
à peine sous sa loi, on devient plus timide et l'on doute de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 466
- pseudo : Burning (emeline).
- multifaces : Julio, Angelo, Salim, Théodore.
- id card : Allan Rayman + KIDD.
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : Cette tête d'ange.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: klaus - hayden 7 - betty

MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Mer 3 Oct - 16:43

Le bras entourant sa taille, Ian laisse son amant se positionner comme il le souhaite entre ses bras. Hayden se blottit contre lui, profite de son moment de faiblesse pour lui soutirer cette douceur pas toujours existante. Il caresse même son torse, sûrement parce que le toucher le rassure et que cela lui permet de faire une diversion pour ses pensées. Le plus âgé ne sait pas forcément comment s'y prendre, il laisse son impulsion guider ses gestes. Alors peu habitué à la tendresse, elle lui vient naturellement quand il s'agit de consoler celui qui commence à prendre trop de place. Il lui accorde une étreinte rassurante ainsi que quelques effleurements fermes contre sa nuque et sa touffe de cheveux. Il l'invite à s'exprimer, à partager ces confidences. Hayden se délivre enfin de ce qui s'apparente à un poids, présente quelques informations sur son frère puis ajoute qu'il lui manque et qu'il était un frère exceptionnel. Un instant, Ian se demande où il se trouve, s'il vit sur un autre continent. Il n'intervient pas, développe sa capacité d'écoute avec Hayden. C'est seulement après quelques paroles que la vérité se débloque. Il n'est pas sûr de comprendre tout de suite, c'est seulement quand il annonce que son frère est mort qu'il réalise. La réalité le bouleverse, même s'il ne connaît pas encore les circonstances. Il ne se doutait pas que Hayden ait pu traverser ce type d'épreuves et prend conscience que toute cette fragilité, cette réserve qui le qualifient, ont été construits par un passif compliqué. Il serre alors son corps plus fort contre le sien. « Pourquoi de ta faute ? Il est mort comment ? » Il a de la difficulté à se dire qu'il puisse en être responsable. Cela doit être un accident. « Tu veux bien me parler de lui ? » S'il l'évoque, prend le temps de partager leurs souvenirs, alors le manque pourra sûrement être moins important.

_________________
stay with me 'Cause you're all I need ☽ i loved and I loved and I lost you, and it hurts like hell. I don't want them to know the secrets, I don't want them to know the way I loved you. I don't think they'd understand it, no, I don't think they would accept me, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 307
- pseudo : mary.
- multifaces : louis desvernay.
- id card : Maksymilian Barczak + DΛNDELION
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : de nouveau en couple avec Ian, car le besoin d'être de nouveau avec lui est tellement fort. Pourtant, son coeur est plus troublé que jamais par le retour d'un fantôme de son passé, celui même qui a brisé toute sa confiance et plongé dans ce chaos émotionnel et physique.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: hayden, altaïr,

MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Dim 7 Oct - 22:10

Il divulgue cette information secrète. Il n’en parle jamais, sa réserve bien trop profonde pour aborder des sujets si sensibles. Il n’aime pas se plaindre, a toujours pleuré en silence loin du regards attristés d’autrui. Seul Skylar avait droit à son flot de sanglots continus, qui ne tarissait pas. La perte de Clay a été la plus difficile épreuve de son existence. Il aurait accepté d’être de nouveau brimé de manière encore plus violente que de devoir se passer de cette figure fraternelle qu’il chérissait tellement. Sa disparition a provoqué une blessure béante dans sa poitrine, jamais cicatrisée. Si elle ne le tiraille plus au quotidien, elle demeure bel et bien présente, douloureuse lorsque cette époque se rappelle à son bon souvenir. Il n’est pas seul. Ses cousins lui apportent un soutien inégalable, mais sans Clay, tout semble difficile, car il était vraiment le meilleur frère qui soit. Bien sûr, il l’a chahuté comme tout grand frère qui se respecte, mais il l’a protégé, bien plus que leurs parents, prêt à en découdre s’il le fallait. Il avait cette confiance et cette soif de vie qui le rendait unique. Il lui a permis de reprendre confiance en lui, surmonter ses angoisses pour mordre la vie à pleine dent. Sans ses proches, il aurait sombré dans l’anorexie et se serait laissé mourir, n’ayant aucune raison particulière de vivre, si ce n’est pour la danse, mais son corps aurait fini par être trop faible et il aurait tout perdu. Mais c’est difficile de survivre sans lui, tout en sachant que c’est sa faute. S’il n’avait pas voulu faire cette Gay Pride, jamais Skylar et Clay aurait été à New York, jamais ils n’auraient rencontré ces hommes, jamais ils en seraient venus aux mains. Sans ce rêve complètement débile, Clay serait encore là, et c’est quelque chose de difficile à vivre. Il expulse toutes ses confidences, car il ressent le besoin que Ian le comprenne, qu’il perçoit ses blessures. En lui divulguant ces brides de son passé, il lui octroie une confiance, sa volonté de bâtir quelque chose de sérieux avec lui. Ses sentiments sont réels et prennent peu à peu plus de place au sein de sa poitrine. Il sent son soutien dans la pression ferme de ses bras, dans sa manière de le ternir plus fortement contre lui. Les questions du brun sont légitimes, alors il puise dans ses caresses légères le courage d’entrer dans ses détails sordides, qui lui retournent toujours cruellement les tripes. « Dans une bagarre. Un mauvais coup qui lui a brisé la colonne vertébrale. Cela l’a plongé dans le coma… » Sa voix n’est qu’un murmure. Elle est étranglée sous le coup de l’émotion alors qu’il se pince la lèvre fermement pour ne pas éclater en larmes de nouveau. Il renifle fortement, la respiration saccadée et forte. « Mes parents ont finis par le débrancher. Il n’avait plus aucune chance de pouvoir survivre. « Il cherchait juste à me protéger… Si seulement, je n’avais pas tenu la main de Sky à ce moment-là… » Sa voix se brise, car les souvenirs de ce moment merveilleux où tout a basculé s’invite à sa mémoire. Il était sur un petit nuage, collé au bras de son petit ami, le cœur léger, les étoiles pleins les yeux. Pourquoi n’avait-il pas fait plus attention ? Il inspire profondément et vient nicher son front contre son épaule. « C’était la première fois que je me sentais si bien d’être ce que je suis… Cela n’en valait pas le coup. Si seulement, je pouvais… » Revenir en arrière, tout effacer, sans doute qu’il referait autrement. Tout ça pour ne pas perdre Clay, ni Skylar. Rien que de penser à lui le fait frémir de nouveau. Ses yeux se referment tandis qu’il essaye de se concentrer sur la demande de son amant. « Clay était quelqu’un de bien. Il avait toujours le bon mot qu’il faut pour te faire sourire. Il avait cette compétence de comprendre tout le monde. Il s’adaptait à eux, se montrait présent, sans s’imposer. C’était quelqu’un de très amical, ouvert, qui croquait la vie à plein dent. Il avait plein d’amis, ne s’énervait que lorsqu’il faisait face à des situations qui heurtaient ses limites. Il a été un frère merveilleux, surtout à cette époque où j’ai manqué de lâcher prise. Il est resté là, solide comme un roc, n’a jamais baissé les bras et a tout fait pour que je reprenne des forces. Sans lui, sans mes proches, cela aurait été impossible. Et moi, je n’ai rien pu faire pour lui… » Une pointe d’impuissance s’entend dans sa voix devenue murmure. Tout cela ravive de bons et douloureux souvenirs. Difficile de se concentrer que sur les bons, surtout lorsqu’on connait la tristesse de l’avoir perdu. Son deuil, il ne l’a pas encore totalement fait. Pour ça, il faudrait qu’il se le pardonne.

_________________
L'amour rend modeste.
à peine sous sa loi, on devient plus timide et l'on doute de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 466
- pseudo : Burning (emeline).
- multifaces : Julio, Angelo, Salim, Théodore.
- id card : Allan Rayman + KIDD.
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : Cette tête d'ange.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: klaus - hayden 7 - betty

MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Dim 14 Oct - 17:55

La fragilité de Hayden, qui se manifeste plus clairement que d'habitude, parvient à le déboussoler totalement. Il ne sait pas forcément quoi faire ou quels mots employer pour le noyer de douceur au lieu d'amertume. Il se contente seulement d'être là, de l'écouter parler sur ce sujet sensible. Il sent à quel point il est retourné en évoquant son frère décédé dans un tragique « accident ». Il sent son corps trembler et son besoin d'être réconforté. Il se montre présent par une oreille attentive, un serrement d'épaules représentatif de l'émotion qu'il lui fait ressentir. Wolfgang s'intéresse à son histoire, à ce passé sur lequel il ne s'était jamais penché. Leurs côtés trop réservés ne leur ont jamais permis de s'ouvrir réellement à l'autre, c'est une chose qui se produit au fur et à mesure qu'ils passent du temps ensemble et apprennent à se faire confiance. « C'est toi qui as provoqué la bagarre ? Parce que je te vois mal donner des coups, et je ne comprends pas en quoi tu es responsable. » La réponse à sa question se dévoile : c'est parce qu'il aurait tendu la main à un certain Sky. Il ignore les événements et son identité, mais devine qu'il s'agit d'un acte homophobe. Son frère a sûrement dû le protéger, se mettre entre lui et l'agresseur avant de se prendre le coup fatal. « C'est qui Sky, ton ex ? » Il tente de mieux comprendre la situation dans laquelle ils se sont trouvés, ainsi que cette période qui a influencé le reste de sa vie. Celle à cause de laquelle il a sombré dans la tristesse et la sensibilité exacerbée. « Ça a dû être douloureux pour toi. Tu n'en as pas voulu à tes parents ? Tu les vois encore ? » Il réalise que le contexte familial ne lui a pas permis de quitter sa carapace introvertie. Comme lui. Souvent rejeté et délaissé, Ian a fini par croire qu'il était préférable de ne plus s'ouvrir aux autres et au monde. Quand il a rencontré Betty, il a eu un élan d'innocence, vite surpassé par cette impression d'avoir commis une bêtise. C'est seulement avec ses cousins qu'il a appris à aimer, vraiment, sans entourloupes, et auprès de qui il a trouvé sa place. Hayden, lui, semble encore la chercher. Peut-être qu'elle est à ses côtés, tout simplement ? Ian se le demande, commence à réaliser qu'il est celui qui pourrait le pousser à reprendre confiance en lui. C'est quand il décrit son frère et toute l'admiration qu'il avait pour lui, qu'il sent qu'il s'est longtemps caché derrière la perfection de cet homme. Il devait prendre toute l'attention et lui n'en avoir seulement quand il se tenait près de lui. Il le sent dans ses mots, dans sa manière d'être encore sous cette influence positive. « Tellement parfait qu'il te faisait de l'ombre et qu'il t'en fait encore. Tu as le droit de vivre, tu sais ? » Il lance avec franchise, sans faire de détours dans ses phrases. Il parle comme il pense, avec cette brutalité sincère. Il ne tente pas de l'écraser, espère juste l'inciter à aller de l'avant.

_________________
stay with me 'Cause you're all I need ☽ i loved and I loved and I lost you, and it hurts like hell. I don't want them to know the secrets, I don't want them to know the way I loved you. I don't think they'd understand it, no, I don't think they would accept me, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 307
- pseudo : mary.
- multifaces : louis desvernay.
- id card : Maksymilian Barczak + DΛNDELION
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : de nouveau en couple avec Ian, car le besoin d'être de nouveau avec lui est tellement fort. Pourtant, son coeur est plus troublé que jamais par le retour d'un fantôme de son passé, celui même qui a brisé toute sa confiance et plongé dans ce chaos émotionnel et physique.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: hayden, altaïr,

MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Mer 14 Nov - 22:07

Evoquer Clay, mais notamment les circonstances de sa disparition remuent profondément son être. C’est une véritable torture pour le jeune professeur de danse, qui ne peut que replonger dans ce moment sombre de son existence. La perte de son grand frère est terrible, car elle a été si brutale, si inattendue, qu’elle lui a laissé un coup âpre dans la bouche. Ses paroles ont du mal à s’extirper hors de ses lèvres. Ian doit bien remarquer sa fébrilité puisqu’il use d’une douceur extrême qu’il ne lui avait jamais connue. Elle est bienfaitrice, apaisante et il prend conscience qu’il ressent un certain soulagement de le mettre dans la confidence, de lui donner des éléments pour comprendre à quel point, il se sent détruit de l’intérieur depuis ce décès, mais surtout tout ce qui en a suivi. C’est l’élément déclencheur d’une période sombre de son existence dont il se libère que difficilement peu à peu, sans jamais y parvenir totalement. « Oui, c’est mon ex. C’était son meilleur ami… » Il souffle dans une voix à peine audible. Il n’a pas la force de lui indiquer que cet homme vient de réapparaitre dans son existence, que s’il est dans un tel état d’agitation, c’est parce que sa route à croiser de nouveau la sienne et que l’idée de le voir de nouveau dans son paysage chamboule toutes ses pensées et ses sens. Evoquer ses parents ne fait qu’accroitre cet état de fébrilité profonde qui l’habite. « Ils… ils ont fait ce qu’ils pouvaient pour m’aider. Ils se sont sentis tout aussi impuissant que je ne l’étais. Cela n’a pas été facile pour eux. » Combien de fois s’est-il senti coupable d’avoir plongé dans l’anorexie, d’avoir baisser les bras, car il n’avait pas la force de surmonter les épreuves endurées ? Il n’ose plus le faire tant cela ne l’aide pas à avancer. « C’est plutôt eux qui m’en veulent désormais… » Il lâche dans un ton sans vie, révélant une vérité effarante, mais pourtant vraie. Ses parents ont préféré perdre leurs deux fils, plutôt que de faire face à celui qu’ils considéraient comme responsable de cette tragédie. La douleur relative à cette pensée est latente. Elle lui déchire le cœur en mil lambeaux s’il l’était possible. Les paroles du brun l’interpellent, le désarment et le laissent hagard. « Je sais. C’est ce qu’il voudrait. Je le sais. C’est ce que j’essaye de faire. C’est juste que… » Juste quoi ? Il ne saurait le dire. Du moins l’avouer lui retourne les tripes. L’avouer pourrait être destructeur, mais cette culpabilité est bel et bien présente depuis ce terrible jour et elle l’a profondément tourmenté durant ces dernières années, au point qu’il lâche prise, mais il ne parvient pas à abandonner l’espoir d’aller mieux, de pouvoir se relever de tout cela. « Je n’y arrive pas. » Il admet faiblement dans un murmure à peine audible tant il lui coute de lâcher cette vérité.

_________________
L'amour rend modeste.
à peine sous sa loi, on devient plus timide et l'on doute de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 466
- pseudo : Burning (emeline).
- multifaces : Julio, Angelo, Salim, Théodore.
- id card : Allan Rayman + KIDD.
- registration : 05/02/2018
- côté coeur : Cette tête d'ange.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: klaus - hayden 7 - betty

MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   Hier à 11:01

Ian découvre la part cachée de son amant, celle qui l'a rendu aussi introverti et anxieux. Son passé est alors décrit avec cette sensibilité unique, visible, qui attribue une intensité particulière à son discours. Ian n'a pas l'habitude d'être empathique ou compatissant, pourtant son discours émotif l'émeut profondément. Il le cache bien évidemment, ne laisse pas ces sensations le bousculer. Maître de lui-même, il prend sur lui pour demeurer l'être ferme et impassible. Il caresse quand même la chevelure bouclée de Hayden, pour le consoler, le rassurer, lui montrer qu'il est là, lui, malgré tout. Il écoute aussi, sans faire semblant comme il l'a trop fait avec ses anciennes copines. Il lui accorde un véritable intérêt et une affection honnête, pour qu'il puisse se livrer aux confidences sans craindre son jugement. « Et il est où maintenant, cet ex ? Pourquoi tu n'es plus avec lui ? » Il essaye de comprendre ce qu'il s'est exactement déroulé dans son existence. Il voudrait réaliser toutes les épreuves par lesquelles il est passé et a une nette vision lorsqu'il délaisse la réserve naturelle pour tout relâcher. Le décès de son frère est évoqué, ainsi que ses circonstances. « Pourquoi ils t'en voudraient ? C'est complètement con. » Ian s'exprime comme il pense : or il ne saisit pas pour quelles raisons des géniteurs pourraient vouloir se tenir éloignés d'un homme comme Hayden, si merveilleusement doux et bienveillant. Il n'y a aucune logique là-dedans, il se sent perdu face à sa situation, son tragique passé. Si bien qu'il agit avec plus de dureté au fil des secondes, pour le faire réagir, pour le secouer. Pour qu'il aille mieux et ait le courage suffisant de profiter simplement. L'émotivité de son copain ne ressort que plus fortement. « Tu ne le veux pas plutôt. » Il corrige plus exactement, parce que Ian ne croit absolument pas à cette vérité qu'il énonce. On peut toujours y arriver quand on a l'envie de l'accomplir. La motivation, ça paye toujours. Et elle a vraisemblablement quitté le cœur du danseur. « Vis, sans réfléchir, sans penser au passé ou au futur. Tu es resté bloqué des années en arrière, il faut te reconnecter au présent maintenant. » C'est seulement un conseil, parce qu'il voit bien que ça le bouffe. Lui ne comprend pas, car il se dit qu'on peut penser aux morts sans forcément en être touché plus que de raison. Hayden est un être à part entière, il se laisse emporter par chaque sensation qui l'envahit. Son frère est mort, il ne pourra plus changer cette réalité, alors il faudrait plutôt modifier son présent et sa manière de penser. Il pourrait s'offrir une réalité plus belle s'il le désirait, il en est sûr et certain.

_________________
stay with me 'Cause you're all I need ☽ i loved and I loved and I lost you, and it hurts like hell. I don't want them to know the secrets, I don't want them to know the way I loved you. I don't think they'd understand it, no, I don't think they would accept me, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un besoin de lâcher prise dans ses bras (Ian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de lâcher prise [pv Cassiopée]
» J’aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l’éternité m’aurait paru trop courte. ▬ Caëlyn
» Sécurité VS prise de risques
» HAITI-ÉLECTION: LA FANMI LAVALAS N'ENTEND PAS LÂCHER PRISE
» [Toilettes de Mimi Geignarde] Drôle d'endroit pour se cacher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - eastwatosa :: minnea homes-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.



les petits nouveaux
Venez pour leur faire triomphe, les accueillir, les chouchouter ! Bienvenue chez vous.