AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.

Partagez

(TC) SUPERMARCKET

Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyMar 31 Juil - 3:13

Les battements de ton coeur résonne jusqu'à tes tympans quelques minutes trop tard. Comme si la peur s'installait enfin. Peut-être à cause de tout le sang du médecin devant vous? Voir le danger imminent rendait peut-être cette prise d'otage plus réel en toi. C'est quelque chose qu'on s'imagine tous arriver à quelqu'un d'autre que nous, alors quand ça nous arrive même face aux bandits c'est difficile d'y croire. Du moins, de le concevoir. Deux femmes se font pointer un arme et disparaissent avec un homme masqué. Tu n'avais pas commencé à manger encore et même si tu en avais pas du tout envie, tu t'attaques à un jus que tu bois très rapidement. Ça calmerait ta glycémie. Tu espères simplement que la peur ne le fera pas ressortir aussi rapidement.
Tu aimerais dire qu'il t'aidait à te relever, mais c'est plutôt en t'agrippant férocement qu'il te remis sur tes pieds. Des ecchymoses futurs sur ton bras ne te permettront pas de l'oublier de si tôt. Aau moins tu ne te vidais pas de ton sang, alors tu n'osais même pas te plaindre même si ton souffle avait coupé quelques instants. Quoi? Non! Stupide de ta part d'essayer de résister au braqueurs. Mais tu croises le regard de deux enfants apeurés et tu penses à la rouquine qui a besoin de plus d'assistance que toi. Laisser partir ses enfants bordel! Ta voix était pas certaine comme celle de Maya plus tôt. Tu avais très peur, mais tu ne pouvais pas laisser tes amies derrières non. Apprendre plus tard que des mineurs seraient blessé alors que tu aurais été épargner te faisait perdre la tête.
Bougeant rapidement ton bras pour te libérer de la poigne ferme du braqueur alors qu'il s'installe devant le rideau de fer. Tu recules dans la boutique vers la première ranger que tu vois. Tu ne réalisais pas que ton corps tremblait. Peut-être dû au sucre dans ton systeme, mais surement à cause de la terreur qui t'habitait. Vous voulez pas traumatiser des enfants plus que ça? Leur parents doivent être dehors. Morts de peur. Laissez les partir eux! Tu voulais retrouver Maya et Ivy, tu te fichais du sort qui t'attendait, mais voulait tout faire pour elles. Je laisserai pas mes copines derrières! Te voilà qui disait sans doute trop de connerie, à parler et parler nerveusement. Reculant encore dans la ranger. Il te suivait te près, mais ton hystérie le choquait peut-être un peu. Tu étais rapide et remerciait l'adrénaline plus tard. Tes réflexes n'étaient certainement pas les meilleurs, mais tu te mets à balancer ce qui rempli les étagères au sol et dans la direction de l'homme masqué. Tu étais tombée sur des conserves, jamais tu ne les avais autant apprécié. C'est quand ta main tombe sur des outils culinaires que le médecin te revient en tête. Laisses les enfants partir et je me rassoies avec les autres après avoir donner à la blessée ce qu'elle a besoin. J'vous vrai plus chier après promis! Comme si ton armes était vraiment plus épeurant que les leurs, mais tu avais réussi à attraper un ciseau de cuisine. Les pointants vers toi plutôt que lui continuant de mettre de la distance entre vous. Parce que si tu leur rend une otage amochée, ils vont se pressé de rentrer! Avec une situation désespérée vient avec une solution désespérée. Restait à voir s'il allait croire tes histoires parce que même toi, tu es pas certaines d'avoir le courage d'utiliser le bout pointu de cette "arme" pour te faire mal.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyMar 31 Juil - 10:44

Je ferme les yeux quelques secondes. Essayant de me détacher de tout ça. Mais c’est impossible. Ca parle, encore et encore. Je doute que ça calme les preneurs d’otages. La personne blessée semble beaucoup plus calme que les autres. Ce qui ne devrait pas être le cas normalement. Enfin… Qui suis-je pour être juge de toute façon. « - Je ne suis pas médecin… Mais je suis vétérinaire. Si je peux aider… » Mais je doute que les ravisseurs approuve l’idée. Je doute qu’il en ait quelque chose à faire. Ils sont dans leur monde, et nous dans le nôtre. Et je n’ai pas envie de faire pire que mieux. Je n’insisterai pas. Mais ça serait dommage qu’elle perde une jambe. Bon elle a encore du temps, avant que l’infection ne vienne. Nous ne sommes pas dans un film après tout. Bien que nous pourrions le croire. L’homme s’adresse à moi, et une autre jeune femme. Je m’exécute, me levant directement. J’avance, n’ayant pas le choix, je ne veux pas mourir de suite. Je réfléchis à une issue en même temps. Mais quoi ? Je mets les billets dans le sac, prenant le temps avant que l’autre ne gueule d’aller plus vite. Je regarde la blonde un instant, elles sont deux, ils sont deux, c’est équitable mais peut-être encore trop dangereux. Puis je me rappel de quelque chose, la méthode sentimentale. Le fait qu’une personne n’est plus aussi déterminée à tuer une autre si elle connaît un peu plus celle-ci. Je regarde alors ma compagne de malheur avant de prendre parole. « - Je m’appelle Nea Becker. Je suis vétérinaire. Et je suis enceinte d’à peine un mois et demi. Et vous ? Vous avez des enfants ? » Qui ne tente rien à rien, peut-être que ces hommes n’ont pas de point sensible, ou peut-être que si. Ils doivent avoir une raison de faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyMar 31 Juil - 13:15

«- Pas besoin d'être aussi susceptible, Rambo. Tu pouvais aussi t'exprimer sans crier sur tout le monde.»

Tout semblait fou. Hayley blessée, ces fous furieux qui criaient sur tout le monde en faisant des grands gestes avec leurs armes. Tout cela ressemblait à une très mauvaise série netflix qu'on regarde entre amis plus pour l'aspect comique du tout que pour l'histoire en elle même. Mais la blessure d'Hayley me rappelait à la réalité. On pouvait mourir. Mais tout semblait encore plus fou lorsque l'un des hommes prit Lone par le bras afin de la faire sortir. J'aurais du avoir peur de la voir partir, de la voir me laisser seule dans cet enfer, mais au contraire, j'étais soulagée et heureuse. Je levais les yeux en l'air en la voyant s'opposer à ce qu'il se passait. C'était elle tout crachée. Je ne pouvais pas la rejoindre, si je faisais un seul mouvement je savais très bien que je finirais par recevoir la punition que je mérite, mais je savais qu'elle avait besoin qu'on la calme. Sinon elle allait faire des choses totalement stupides juste parce qu'elle avait peur. Je souhaitais tellement avoir peur au point d'être tétanisée moi aussi, ça aurait rendu tout celà beaucoup plus simple, quand on y pense.

«-SERRITZLEW, SI TU SORS PAS SANS FAIRE UNE SCENE JE TE JURE QUE JE TE RETROUVE DEHORS ET JE TE DONNE UNE RACLEE PIRE QUE CELLE QUE CES COPIES D'UN MAUVAIS EPISODE DE DERRICK PEUVENT TE DONNER. Va retrouver Auden. Va te faire soigner. Sors d'ici, je t'en supplie. Je te promets que je te rejoins juste après.»

Elle m'avait surement entendu, ce n'était pas comme ci il y avait beaucoup de bruit ici. Et j’espérais sincèrement qu'elle m'écoute. L'homme en face de moi me regardait avec un air méchant et je ne savais pas ce qu'il allait advenir de moi. Mais Lone allait sortir. Moi j'allais aller bien. Du moins je l'esperais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyMar 31 Juil - 15:23

Assise en silence, Sarah écoutait ce qu'il passait autour d'elle, sans oser lever ses yeux qui fixiaient ses chaussures. Elle entendait bien les voix qui s'élevaient parmi les otages mais aussi les preneurs d'otages mais n'y prêta guère attention, priant silencieusement pour que tout cela se termine rapidement. Puis soudainement un mouvement vers elle l'interpelle, lui faisant relever ce regard qu'elle gardait rivé au sol. Discrètement, elle jeta un regard vers @Merri Harris, assise à ses côtés, saisissant sa main dans la sienne et la serrant doucement. C'est alors que les preneurs d'otages bougèrent à nouveau. Et lorsque l'un des malfaiteurs la pointe de son arme, ainsi que la brune assise près d'elle, en lui criant de se lever, la jeune femme s'exécute en silence, laissant sa belle-soeur seule, non sans lui lancer un regard quelque apeurée. Qu'est ce que ses hommes peuvent bien leur vouloir ? Doucement les deux otages avancent, toujours sous la menace du voleur et elles prennent la direction du coffre de la supérette. Coffre où on leur ordonne de fourrer les billets dans des sacs, ce que les deux femmes font alors en silence.

Quand la jeune femme à côté d'elle prend la parole, Sarah a une seconde d'hésitation, surprise, avant de se reprendre et de continuer à mettre des billets dans le sac délicatement. La brune semble être aussi terrorisée qu'elle se rend alors compte la blonde, qui se demande silencieusement bien ce qui va pouvoir leur arriver. Tout comme sa compagne de calvaire apparement puisque celle-ci vient de confesser à une totale inconnue qu'elle est enceinte, comme si elle voulait susciter quelque chose chez le preneur d'otage qui les surveillait et les entendait bien entendu. "Et moi je m'appelle Sarah Harris, et je travaille dans la communication. Et je suis maman d'une petite fille d'a peine six mois." lâcha-t-elle tout en continuant à fourrer des billets dans le sac. Puis après une courte inspiration et quelques secondes de silence, elle se décide à reprendre la parole. "On va s'en sortir." murmura-t-elle à @Nea Becker, de façon à ce que seule la brune ne l'entende. Sarah en était certaine, en tout cas elle voulait y croire plus que tout, parce que c'était pour elle la seule issue envisageable à ce merdier total.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyJeu 2 Aoû - 13:19

Avons-nous encore de l’espoir ? J’ose espérer que oui. Puis comme on dit, qui ne tente rien n’a rien. J’espère que ça ne causera pas de problème à la jeune femme cependant. Au final, moi, on s’en fiche un peu, mais les autres, pas vraiment. Puis je ne fais pas ça bêtement, j’en profite que nous soyons deux contre deux. Et non deux contre tous. Je l’écoute attentivement, lui adressant un petit sourire, hochant doucement la tête. Au moins je saurai qui elle est, si jamais. Ca m’aide également, puis parler fait du bien aussi. « - J’espère. » Dis-je aussi bas qu’elle afin qu’ils ne puissent pas nous entendre. Vraiment j’espère que tout rentrera dans l’ordre pour tout le monde. Enfin peut-être pas pour eux quand même… Ils méritent la prison. « - Ce serait dommage qu’un enfant soit privé de sa maman. Peut-être qu’ils ont également des enfants. Peut-être même que c’est pour eux, qu’ils ont besoin de volé pour avoir de l’argent. » Hypothèse seulement, mais cette fois je le dis un peu plus fortement, comme s’ils n’étaient pas dans la pièce. Comme s’il n’y avait que nous. Les sacs se remplissent petit à petit. Le coffre se vide évidemment. Je regarde un instant dans celui-ci avant de tourner les yeux sur les deux personnes masquées qui sont avec nous. « - Je pense que nous avons terminés. » Dis-je finalement en adressant un léger sourire à celles-ci haussant un peu les épaules. Si nous pouvions en finir ça ne serait pas trop demander.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyJeu 2 Aoû - 14:34

Toujours debout au milieu de l’allée, les mains levées, Ivy attendait. Et vu l’agitation qui se mit à régner dans le supermarché, elle pouvait attendre longtemps. Deux jeunes femmes envoyées à l’écart. Un coup de téléphone. Løne qui décida de jouer les tornades, pas décidée à sortir du supermarché avant les enfants, ou sans ses amies. Si ses intentions étaient louables, la méthode, elle, était à revoir. Ivy aurait voulu courir vers elle, lui souffler qu’une fois dehors, au moins, elle pourrait informer la police sur ce qu’il se passait à l’intérieur, mais les armes braquées sur eux et le sale tempérament des braqueurs l’incitaient surtout à rester là où elle était. Et puis si elle essayait de se mettre à courir, elle s’étalerait sûrement lamentablement au milieu de l’allée au milieu du verre brisé, une perspective qui ne l’enchantait pas vraiment. Maya s’était de toute façon déjà chargée d’engueuler Løne, inutile de lui répéter cinquante fois. Elle ne les écouterait pas plus la seconde fois que la première. Ivy préférait donc rester concentrée sur Hayley, dont la jambe saignait abondamment. Une chose à la fois. Je veux juste aider ma belle-sœur. S’il vous plait, insista-t-elle donc, sans toutefois bouger de là où elle était.

@Hayley Parker @Løne Serritzlew @Maya Withaker
Revenir en haut Aller en bas
The Good Choice
stairway to heaven
The Good Choice
- prayers : 426
- pseudo : god
- id card : the good choice, @unicorn
- registration : 01/10/2017
- côté coeur : left no ?

(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyDim 5 Aoû - 13:57


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 RLonsQKB_o

SIX HEURES DE PRISE D'OTAGE.
Toi tu te calmes, tu fermes ta grande gueule et tu vas sortir ! Les ravisseurs perdent patience face à l'insolence de cette adolescente qui se croit tout permis. Elle n'a rien à dire, ce n'est pas elle qui décide. D'ailleurs fermez tous vos gueules ! Hurla un autre des ravisseurs lorsqu'il entend parler Maya Withaker, puis les deux jeunes femmes emmenées pour récupérer l'argent. C'est une prise d'otage, pas un marché alors fermez vraiment vos gueules ou ça va dégénérer ! Ils sont furieux, l'un d'eux tire et frôle @Ivy Parker. Un deuxième tire et touche au bras @Angelo Visconti. Les nerfs sont à vif et les otages doivent vraiment faire attention et se calmer. L'un d'eux attrape alors @Løne Serritzlew par le bras, il sert fort son bras et l'attire avec lui devant la grille du supermarché encore baissée. T'as intérêt à bien te tenir dit-il à la jeune femme qu'il tient fermement. Pendant qu'ils s'apprêtent à lever ce rideau de fer, le travail avec @Sarah Harris et @Nea Becker : Vous allez mettre dans ça danse le coffre ! dit-il, en les accompagnant jusqu'à une petite porte dissimulée et donnant directement sur le coffre hiver. Bougez-vous ! Ils savent les ravisseurs que la fin approche. les médecins de l'hopital sont demandés à l'entrée pour recevoir directement les victimes de cette prise d'otage, @Julian Parker et @Auden Serritzlew doivent être prêts. Enfin le moment est arrivé, les autorités à l'extérieur préparent le plan d'échange. @Ryan Withaker est là, à une dizaine de mètres de la grande porte du supermarché. Les CRS menés par @Clive Milligan ne sont pas loin et dispersés autour du magasin, prêt à mener l'assaut. Seulement lorsque le rideau de fer se lève enfin, l'un des ravisseurs masqué sort avec la petite brune revancharde. Pendant quelques minutes les deux parties se regardent, il y a un silence. Les caméras diffusent ces images de partout, peut-être même dans le monde entier qui sait ? Seulement lorsque la jeune femme et l'avocat s'approchent, un autre homme balaise de type hispanique s'interpose, courant comme un fou et hurlant. Des coups de feu retentissent et le voilà à terre ! Le silence, une seconde passe et voilà que l'assaut est lancé.

UN HOMME EST A TERRE. L'ASSAUT EST LANCE. LES AMBULANCES SONT PRETES.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyDim 5 Aoû - 16:30

Les événements passent à toute vitesse, sans qu'Angelo n'intervienne dans cette situation poignante. Il ne préfère pas bouger, jouer au courageux, alors qu'il ne se sent pas véritablement en danger. Il est effrayé, le cache ; il reste dans son coin, assis contre une étagère, en espérant que le temps est la seule solution pour régler le problème. Il observe les actions de chacun de cet air totalement décontenancé, comme un spectateur qui ne semble plus pouvoir réagir. Il est surtout trop préoccupé à apaiser l'ange blotti entre ses bras, à le rassurer par quelques mots réconfortants au creux de son oreille. Il est dépassé par ce qui se déroule devant ses yeux et n'est pas surpris de déceler de la terreur dans les yeux de son cadet. Une fille reçoit une bouteille contre sa jambe, deux doivent se charger de remplir les sacs d'argent liquide, et une autre est autorisée à sortir mais se rebelle. Les bruits autour d'eux deviennent incessants. Les preneurs d'otage se transforment en de véritables agresseurs, face à l'arrogance et l'audace de certaines personnes. Ces dernières ne font qu'éveiller leur brutalité et ils usent alors d'autorité pour se faire entendre et obéir. Leur impatience est telle, que leur colère éclate et qu'ils utilisent leur arme pour tirer et impressionner le groupe furieux. Angelo ne réalise pas tout de suite que la seconde balle est pour lui. C'est seulement la douleur vive le terrassant qui lui fait directement relâcher son emprise sur le corps d'Altaïr pour observer son bras touché. Il pousse un gémissement de plainte, de souffrance, pressant sa main sur la plaie béante. Le sang dégouline en abondance, pendant que la douleur et nervosité fusent. « Petit prince... tu veux bien déchirer un morceau de tissu et le serrer autour de mon bras ? » Il essaye d'adopter une voix calme, pour ne pas céder aussi à l'inquiétude, et éviter de lui en procurer trop. Pourtant quand il se retourne vers lui, ses yeux manifestent une telle panique qu'il est obligé de feindre le bien-être total. « Tout va bien, OK ? Ce n'est que le bras, ce n'est rien. » Le sang continue de couler et ça fait quand même un mal de chien. Angelo angoisse, malgré tout, parce qu'il aimerait sortir vite de ce lieu sordide dans lequel il ne pourra pas avoir les soins adaptés. Il sent que le liquide rouge effraie le plus jeune mais il lui demande un peu de courage dans ce monde de brutes. Il maintient son bras contre sa jambe légèrement relevée, tandis que l'autre, non endommagé, vient caresser la joue d'Altaïr. « Plus de peur que de mal, comme on dit. » Il trouve la force de sourire et de prononcer une phrase plate, pour qu'il ne voit que cette trace positive et rassurante sur son visage, plutôt que les traits tirés par le déchirement ressenti au niveau de sa chair. Il a surtout peur qu'il connaisse le malaise ou la crise de panique, alors quand un homme entraîne fermement une brune sous le rideau de fer et que les coups de feu retentissent à l'extérieur, Angelo n'a qu'un seul réflexe ; celui d'attirer son attention ailleurs et de s'accaparer les lèvres du Grec. Il oublie la rancune ressentie par rapport à son expérience avec un certain Caleb, les erreurs passées, et savoure sa bouche avec envie. Un baiser d'abandon, guidé par la peur, pour chasser les bruits de terreur, la violence et la fureur des agresseurs. Un baiser d'amour, passionné et agréable, influencé par l'hypothèse qu'ils n'en ressortiraient pas indemnes ou seraient eux aussi condamnés, engloutis, par le chaos qui s'accomplit à l'extérieur.
@Altaïr El-Khâ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyDim 5 Aoû - 16:50

Tu méritais peut-être toute la rage de ses ravisseurs et tes actions étaient sans doute contrôlées  par ta peur plutôt que ta logique. La voix de Maya qui résonne dans le supermarché te force à te calmer. Tu ne veux pas la laisser derrière, mais tu n'as pas le choix. Tu n'es pas celle en contrôle ici et même si tu aimerais aider ses enfants, c'est toi qu'ils veulent voir sortir et tu sortiras. Ainsi, ils n'auront plus à gérer tes caprices. C'est surement une bonne chose, tes problèmes de santé ne les aident en rien et tu sens le malaise approcher. Tu ne peux distingué si c'est à cause de ton taux de sucre incontrôlable ou l'angoisse.
La poigne de l'homme te fait plus mal que plus tôt. tu retiens des gémissements de douleur en toi. La peur te paralysait maintenant. Malgré son masque tu peux comprendre par ses mains qu'il est bel et bien un homme. Il n'est plus patient et c'est principalement à cause de toi. Tu le suis à contre coeur, peut-être que tu seras mieux à l'extérieur, mais tous ses films policiers te laisse croire que si la police essaie une manoeuvre durant l'échange le pire peut arriver. Tu t'en veux d'avoir créer des ennuies alors que tu entends que que l'un des braqueurs se fâche plus loin dans le supermarché. Ton regard est sur la grille baissée, tu ne peux plus rien pour ses personnes et tu t'en veux terriblement de pouvoir sortir d'ici et pas eux. Tu ne vois pas de logique à tout ça, tu as peur pour eux, mais clairement tu dois accepter que sortir sans broncher serait ton seul moyen de les aider.
Tu réussis à rester plus ou moins calme en te répétant intérieurement que tout ira pour le mieux et en te concentrant sur tes proches que tu retrouveras bientôt. Ton coeur qui fait des siennes quand la porte s'ouvre enfin tu vois la foule même si le soleil t'aveugle. Le bandit qui te pousse pour sortir te tiens toujours fermement. Tu devrais pouvoir respirer librement, mais dans la panique tu figes. Les tires à l'intérieur résonnent encore en toi et des coups de feux commencent à se faire entendre de dehors. Tes yeux se referment. Tout ce que tu penses, c'est que tu es devant les gens visés. Tu ne sais même pas qu'où les tires viennent, mais tu penses qu'il pointe le supermarché. Tu restes passive, tu ne veux plus éveiller la colère en cet homme qui te terrorise. Tu tiens sur tes jambes grâce à lui qui te tient trop durement. Tu pleures peut-être, tu voudrais crier mais tu n'oses pas. Maintenant tu n'attends qu'une chose, que cette échange soit terminée, même si le cauchemar ne fait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyLun 6 Aoû - 18:47

Figée là au milieu de l’allée, les mains toujours en l’air, Ivy n’osait pas bouger. Sous ses yeux, les braqueurs s’énervaient un peu plus à chaque seconde qui défilait. Les otages étaient nerveux, les hommes armés encore plus… Elle aurait sûrement dû s’asseoir plutôt que de rester plantée là mais assise ou debout, au milieu de l’allée ou adossée au rayonnage… Est-ce que ça changerait grand-chose ? Y avait-il vraiment un endroit, une position plus sûre qu’une autre ? Et au milieu de toute cette agitation, des coups de feu. Un premier, un second, quasiment simultanés. Et la douleur, comme une brûlure, qui déchira son flan. La balle n’était pas rentrée dans sa chair, elle n’avait fait que de passer mais elle avait tout de même salement entamé sa peau et le sang commençait déjà à se répandre abondamment sur son t-shirt. Portant sa main vers cette blessure, Ivy recula d’un pas et trébucha en arrière. Par réflexe, elle tendit ses mains vers l’arrière pour éviter de chuter trop lourdement, sans penser au verre brisé qui jonchait le sol et vint entailler ses paumes, déchirant sa peau.

Rien de grave. C’était superficiel. Mais cette situation était trop effrayante pour qu’elle ne le réalise vraiment. Les cris, la blessure d’Hayley, un autre otage qui avait reçu une balle, les frasques de Løne qui se faisait maintenant traîner sans ménagement vers le rideau… Elle tremblait comme une feuille, regardant ses mains ensanglantées, mais elle ne pleurait pas. Vu la situation, elle aurait eu toutes les raisons du monde de le faire, mais elle était trop sous le choc de tout ce qu’il se passait pour le faire. Comme si toute l’horreur de cette situation s’abattait sur elle brusquement, avec plus de quatre heures de retard. Les cris, le concert de tirs à l’extérieur, ses blessures nouvellement acquises… Ca commençait à faire trop pour sa pauvre tête déjà bien amochée, ainsi que pour ses nerfs.

@Hayley Parker
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyMar 7 Aoû - 11:45

Des cris, des pleurs, des bruits de bouteilles brisées au sol, des coups feu, puis du sang, du sang en tout lieu, sur les vêtements des victimes, sur le sol. Ces images venaient peu à peu imprégnées l'esprit du petit prince bien conscient que son ange gardien, Angelo avait été touché par une balle. Il n'osa bouger le corps tremblant, observant le chaos qui régnait dans ce supermarché, les yeux fixés sur la jeune femme diabétique puis, sur cette pauvre femme rousse assise sur le sol, la jambe blessée, résistant fortement à la panique. C'est effet de panique qui se révélait peu à peu dans les yeux du petit ange à la vue de ce sang encore et encore, des images flash, intenses qui parasitaient le cerveau d'Altaïr. Il ne voulait pas se retourner pour voir Angelo entouré de tout ce sang, le corps tremblant, les larmes qui coulaient à nouveau sur ses joues. "Petit prince... tu veux bien déchirer un morceau de tissu et le serrer autour de mon bras ?" La panique cédait peu à peu, laissant place à l'agitation, le corps parcourut de frissons, de tremblements, la vue brouillée par les larmes. "Tu ne vas pas mourir....Tu ne vas pas mourir ! Je ne veux pas que tu meurs. Je ne peux pas, pas toi." Le petit prince s'agita de plus belle accaparant l'attention d'un des malfaiteurs à quelques mètres d'eux. "Tu vas l'a fermer ta gueule pédale !" Le petit prince sursauta à l'entente de cette voie agressive, dangereuse, il se rapprocha à nouveau du corps d'Angelo, les mains frémissantes cherchant à trouver une solution pour garder son calme. Rien ne semblait apaiser cette tension palpable qui l'entourait. "Tout va bien, OK ? Ce n'est que le bras, ce n'est rien." Et si cette balle avait frôlée son cœur, ou un autre organe vital ? Il ne préférait pas y penser, toute l'angoisse venait de resurgir à nouveau dans tout son être, à tel point qu'il était difficile pour lui de calmer ses pleurs. Une caresse sur sa joue l'encouragea à observer Angelo les yeux dans les yeux. "Plus de peur que de mal, comme on dit." Il n'avait pas envie de sourire, il souhaitait juste fuir ce cauchemar avec toutes ces personnes présentes. Il dénoua son écharpe autour de son cou pour l'a liée fermement autour du bras blessé d'Angelo. Un geste maladroit, qu'il réalisa avec difficultés effrayé à l'idée de lui faire mal. Alors que le rideau de fer se souleva pour laisser sortir la jeune femme diabétique, les coups de feu retentirent de nouveau, un chaos sans fin régnait dans toute la ville, un désastre qui allait laisser des marques indélébiles dans l'esprit des gens. Un baiser scella cette angoisse notoire, un baiser d'une tendresse inégalable, emplit de promesses, d'amour savourant avec délectation les lèvres de son ange-gardien, oubliant l'enfer qui dominait les locaux. Un acte de douceur qui signait une promesse secrète, inoubliable entre les deux hommes. "Je t'aime." prononça le petit prince emporté par cet élan de passion sans même réaliser l'impact de ces paroles, oubliant l'endroit où il se trouvait durant quelques secondes.

@Angelo Visconti @Løne Serritzlew @HAYLEY PARKER
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyJeu 9 Aoû - 14:53

Il régnait dans le supermarché une atmosphère encore plus fraiche que lorsque nous avions été parqué au rayon surgelés. L’angoisse monta d’un cran. Je l’avais appris à l’armée : il n’y avait rien de pire que des populations ennemies qui ne savaient pas ce qu’elles faisaient. Un homme qui avait méthodiquement préparé son plan était dangereux, mais bien moins qu’un qui agissait sous l’impulsion. La nature humaine était telle que l’être humain était le pire ennemi de sa propre nature. Et Ivy restait là, debout, au milieu de ces fous furieux à vouloir essayer de m’aider. Par deux fois je lui avais demandé de se rassoir. Mais Mini Parker était comme son frère : entêtée, incapable de voir le danger là où il se trémoussait devant lui en costume de drag queen, J’avais limité l’hémorragie et c’était le plus important. La désinfection n’était pas une priorité à cet instant : protéger Ivy l’était. J’avais vu des plaies bien pires que cela pendant mon service, m’inquiéter était la pire des choses à faire. Certes, cela faisait un mal de chien. Mais sur une échelle de 1 à 10, la douleur était relative tant j’avais appris que l’on pouvait souffrir bien plus sans être blessé. Du moins pas physiquement. L’homme masqué semblait s’impatienter. Et l’imprévisible. Il tira, puis un autre tir de sommation arriva sans crier gare. Il y eu du sang. Un jeune homme me semblait avoir pris une balle dans le bras. Puis ma petite belle-sœur tomba en arrière, le tee-shirt rougit d’une couleur que je ne connaissais que trop bien. « IVY ! » Hurlais-je en me traînant vers elle. Elle ne pouvait pas être blessée. Julian ne me le pardonnerait jamais. Le reste était flou. Je ne savais ni quoi penser, ni où regarder. La jeune diabétique était entraînée sans ménagement vers l’extérieur, l’autre garçon qui avait pris une balle semblait conscient. Le rideau s’ouvrit. Avions-nous une chance que tout cela s’arrête ?

Et le chaos. L’écho des balles ne fit faire qu’un tour à mon sang. Comme une ancienne mélodie venue d’un autre temps. Le battement contre les tempes, le rythme incertain des tirs, du verre qui volait en éclat. Ivy était au sol et je m’allongeais sur elle. Cette situation laisserait sûrement quelques traces bleues sur nos corps respectifs. Un mal pour un bien ? Il fallait protéger Ivy, au mépris même de ma propre vie si cela était nécessaire. Julian ne me le pardonnerait pas. Je ne me le pardonnerais pas. J’avais perdu Julie alors que mon seul devoir sur terre était de la protéger. J’avais servi dans un corps d’armée et j’avais laissé des hommes mourir. Ma petite belle-sœur était mon unique priorité aujourd’hui. S’il fallait partir en guerre pour la sortir d’ici, il n’y avait pas lieu d’hésiter. Le simple mot « doutes » aurait même été trop long pour couvrir mon temps de réflexion. J’étais née pour servir et protéger : il était sûrement temps que j’accomplisse mon devoir sur cette terre.

@Ivy Parker
Revenir en haut Aller en bas
The Good Choice
stairway to heaven
The Good Choice
- prayers : 426
- pseudo : god
- id card : the good choice, @unicorn
- registration : 01/10/2017
- côté coeur : left no ?

(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptySam 11 Aoû - 14:36


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 RLonsQKB_o

SEPT HEURES DE PRISE D'OTAGE.
Comme un sifflement après une bombe, la détresse de chacun et la stupéfaction semble ralentir leur vision des choses. Le temps suspendu aux bruits des balles, aux cris apeurés de toutes personnes, à cette façon de se projeter au sol pour se protéger soi-même et tous ensemble de possibles autres débordements. C’est la grande folie au-dehors, l’on n’ose pas imaginer celle qui règne à l’intérieur et aux attitudes incertaines que peuvent avoir les preneurs d’otages à ce moment-là. A cette minute prêt où ils se rendent compte qu’ils n’ont vraiment pas la situation en mains. La police elle, trouve la possibilité d’enfin savoir quoi faire pour en terminer. Depuis ce matin, beaucoup de temps s’est écoulé. La jeune @Løne Serritzlew s'extirpe du premier plan en allant se cacher derrière une voiture. ’’MARCO !’’ Les journalistes forcent davantage le passage pour avoir une vue d’ensemble sur ce corps inanimé. Ce corps de civil qui rappelle qu’un tel accident pouvait arriver, malheureusement… Par une force sans doute trop brusque pour ternir écarter les civils et l’avocat, @Ryan Withaker et son ami @Owen Grahms se retrouvent écarter du corps. Non sans d’autres éclats de voix exacerbés. ’’Monsieur Withaker vous êtes blessé, s’il vous plaît…Laissez à nos équipes l’espace pour faire leur travail...’’ Propos qui restent peu convainquant. Les urgences vont avoir beaucoup de travail dans l’heure à venir. Les services seront probablement envahit et tous le personnel hospitalier est déjà prêt à les accueillir dans ce moment de crise. (…) Et tandis que l’assaut est lancé par le Chef de Police, le Sergent Cole Morrighan et que le CRS l’accompagne dans cette nouvelle phase, le Capitaine @Clive Milligan est attiré par l’ex soldat @Elys Gardner derrière une voiture. Voiture où des ambulanciers viennent soulager Elys pour emporter le Capitaine à l’hôpital. ’’Ca va aller Monsieur…merci. Allez vous mettre à l'abri.’’

Le plan était de passer à la fois par derrière et par devant du bâtiment, afin de pouvoir encercler les hommes masqués. Une opération à risques mais indispensable pour terminer au mieux cette journée. Alors dans un premier temps, c’est la police qui rentre de force dans le supermarché. Les nouveaux éclats de balles nourrissent ce sentiment d’insécurité et d’incertitude au-dehors. Continuent de tétaniser les otages et de les encourager à se coucher par terre pour se protéger du mieux qu’ils peuvent. Si des membres masqués sont neutralisés, l’un d’eux - celui qui reçu une balle dans la jambe en menant Løne à l’extérieur - attire avec lui un autre otage (@Maya Withaker) pour se protéger. Etant le seul encore libre, tandis que ses complices ne peuvent plus rien faire, car maîtrisé et conduit avec précaution à l'extérieur pour finir dans un fourgon. Encerclé par des policiers armés, il a posé son arme sur la tempe de l’otage. ’’Je la tue si vous me laissez pas sortir !’’ Croyant avec certitude que ce marché de plus suffira à se sauver la peau. ''Monsieur, laissez cette jeune fille partir...'', souffle doucement le Sergent Cole Morrighan. Un dernier avertissement...

LA POLICE ET LE CRS SONT RENTRÉS A L'INTÉRIEUR DU SUPERMARCHÉ. LES SECOURS SE TIENNENT PRÊT AU-DEHORS POUR APPORTER LEUR AIDE AUX BLESSÉS, L'HÔPITAL ÉTANT INFORMÉ POUR L'ARRIVÉE PROCHAINE DE CETTE VAGUE... QUATRE HOMMES MASQUÉS ONT ÉTÉ NEUTRALISÉS, LE CINQUIÈME FAISANT DE LA RÉSISTANCE EN BRAQUANT SON ARME SUR UN OTAGE POUR UN DERNIER ESSAI DE RÉBELLION.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyDim 12 Aoû - 10:45

Les paupières s'écarquillent devant les dégâts causés à son bras. Le sang qui dégouline en abondance crée une forme de panique au fond de ses entrailles. Avant que l'inquiétude ne vienne totalement le terrasser, c'est l'instinct de survie qui le guide. Il pense d'abord à entourer son bras d'un tissu pour bloquer l'écoulement du sang. C'est Altaïr qui s'y colle avec ses mains tremblantes, camouflant à peine la nervosité qui le gagne. Contraint de mettre de côté sa propre anxiété, Angelo respire un bon coup avant d'essayer de dédramatiser la situation. Il use de toute son énergie possible pour coincer un sourire sur sa bouche tremblante et maintenir un léger apaisement au fond de son cœur. Il prononce quelques paroles rassurantes qui n'ont que le but de camoufler l'horreur qui les entoure. Il lui épargne surtout l'inquiétude et la douleur qui inondent pourtant ses entrailles et contractent son ventre. Il est angoissé pour son bras, mais chasse tout pour le bien d'Altaïr. Il respire plus profondément pour faire passer les picotements puissants. Tout se bouscule pourtant à l'extérieur, les coups de feu le font flipper lui aussi. Le déchirement s'intensifie mais il tente d'être plus fort que la terreur, les insultes homophobes, pour prendre soin du petit prince. Lui faire oublier où il se trouve. C'est naturellement qu'il s'accapare ses lèvres pour quelques secondes de plaisir total. Elles se découvrent, se caressent, avec cette intensité palpable qui crée maintenant des vibrations au creux de son ventre.

« A l'heure des guerres des champs d'horreur, faire de la terre des champs de fleurs. »

Il se sent à peine coupable d'oublier Cassiopée, l'horreur vécue, il plonge dans cette bulle de tendresse, cette parenthèse réconfortante dans laquelle la brutalité n'a plus sa place. Les deux hommes s'enferment dans l'illusion d'un moment plus réconfortant. Il entend sa déclaration enflammée, ces quelques mots significatifs qui lui donnent du baume au cœur. Une courte minute, il ne sent plus la déchirure, la peur. « Ça calme la douleur. » Il ne tarde pas à lui répondre, avec ce sourire angélique qu'il a désormais l'habitude de lui accorder. « Tu es un anti-inflammatoire. » Il blague, parce que rire et parler autant que possible, avec douceur, permet de ne plus entendre les cris dehors. Les armes à feu, surtout. Il n'y parvient toutefois plus lorsque des policiers rentrent dans le supermarché et qu'un des otages est attrapé de force par un homme masqué. Il menace de tuer la jeune fille, qui ne peut pas bouger à cause de l'arme posée au niveau de sa tempe. La scène est insoutenable. Il ne pourrait pas supporter de voir quelqu'un mourir sous ses yeux. Alors il détourne le regard, là où il peut, et retombe sur sa blessure. Les nerfs d'Angelo se tendent, l'angoisse domine. Il regagne la réalité aussi rapidement qu'il l'avait quittée. Il cède à la panique lorsqu'il voit le sang dégouliner encore le long de son bras. « Altaïr... serre plus fort. » Il ignore ce qu'il faut entreprendre dans ces situations, se débrouille comme il peut. Pourtant son bras s'engourdit, sa tête commence à tourner et les pulsations de son cœur sont irrégulières. Il le sent battre violemment contre sa poitrine. Des points noirs viennent s'ajouter et se dessinent dans son champ de vision. Il se sent lentement partir. Pour contrer cet étourdissement, il ferme les yeux et maintient sa tête en arrière contre une étagère. Au moins Altaïr ne peut plus vraiment être éclairé sur la frayeur qui ne le quitte plus. L'agitation et l'affliction sont plus violentes tout d'un coup, même s'il n'en dit rien. « Reste là... OK ? » Il veut le sentir près de lui, lui retirer l'idée d'affronter le danger.
@Altaïr El-Khâ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 EmptyMar 14 Aoû - 13:08

« Ça calme la douleur. » Le petit prince esquissait un sourire sous ce flot de parole. Un sourire qui ne tardait pas à s'effacer sous l'emprise des malfaiteurs autour d'eux. Il essaya avec contenance d'oublier le bras ensanglanté d'Angelo pour lui prouver également qu'il pouvait le soutenir face à cette terrible épreuve. Ses mains tremblèrent avec vivacité, sa peau était parcourut de frissons incontrôlables, comme-ci tout semblait attiser sa peur, malgré la présence de son ange aux yeux bleus. "Alors, je te répéterais sans cesse ces mots pour que cela t'apaises. Je t'aime, je t'aime, je t'aime." Comme un fou aurait-il voulut lui dire, seulement ce n'était pas le moment pour les déclarations passionnées. Alors que le chaos envahissait la pièce, étouffant les cris des otages, Altaïr souriait à nouveau sans contrôle, sans réserve face à l'humour quelques peu dégagé de son bel Angelo. "Et toi tu es mon Ange, je t'en supplie tiens le coup, pour moi, pour nous." Il serra avec toutes ses forces le bout de tissu qui lui servait d'écharpe autour du bras d'Angelo sans réellement maîtriser sa force. Ce geste fut douloureux pour l'homme blessé, à tel point que le petit prince se confortait en excuses en tous genres, cherchant à apaiser cette tension palpable qui prenait place entre les deux hommes. Le bel ange semblait ailleurs, égaré, l'esprit brouillé par la douleur due à cette perte d'hémoglobine qui le fragilisait à chaque secondes. Altaïr regardait autour de lui pour essayer de trouver une aide quelconque mais cette idée fut rapidement effacée de son esprit. Une idée peu judicieuse car autour de lui gisait des blessés, dont cette jeune femme médecin, des traces de sang qui inondait le sol carrelé et des gens apeurés qui fuyaient les regards des uns et des autres. "Je ne partirais pas, jamais. Je resterais avec toi, pour toujours si il le faut. Mais s'il te plais tiens bon." Pour appuyer ses dires, il se serra contre le corps d'Angelo, entremêlant ses doigts aux siens. Les choses dérapèrent très vite car des coups de feu pleuvaient une fois de plus à l'extérieur avant que la voix d'un ravisseurs ne retentissent, menaçant une otage d'une arme. Le petit prince ravalait sa salive, le corps tremblant, priant les dieux pour que tout ceci finisse au plus vite. Il espérait également que la jeune fille aux cheveux auburn qui l'avait aidé à retrouver ses lunettes tantôt avait pu être mise en sécurité.


@Angelo Visconti @Maya Withaker @Hayley Parker @Løne Serritzlew
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


(TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: (TC) SUPERMARCKET (TC) SUPERMARCKET - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
(TC) SUPERMARCKET
Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1-
Sauter vers: