AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.
-42%
Le deal à ne pas rater :
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif naturel – ...
129.99 € 225.00 €
Voir le deal

Partagez

Chamboulements ft. Angelo.

Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


Chamboulements ft. Angelo. Empty
MessageSujet: Chamboulements ft. Angelo. Chamboulements ft. Angelo. EmptyVen 6 Juil - 10:07

- Chamboulements -
Angelo Visconti & Altaïr Êl-Khâ


Las catastrophes se suivirent inlassablement, tous comme les maladresses attendrissantes du petit prince. Il se perdit dans les rayons à diverses reprises son esprit vaguant à des réflexions douteuses, souvent le regard pendu au sol, les pieds s'emmêlant dans le décor ambiant du magasin. La main de Angelo était d'une aide précieuse pour le retenir ou le guider dans les rayons. Malgré son âge, Altaïr possédait encore une attitude et une âme d'enfant. Une fois le tapis acheté, il se retrouvait d'une stupidité imparable, les yeux grands ouverts et la bouche asséchée par le stress devant la pharmacienne. Encore une fois de plus, c'est Angelo, cet homme à la douceur esquisse et au sourire bouleversant qui le sauva de cette situation embarrassante. Altaïr n'osait bouger de peur que des ondes malveillantes viennent s'accrocher à lui pour d'ultimes catastrophes. Comment pouvait-il être aussi empoter aujourd'hui ? Il soupira de lassitude avant de sentir à nouveau la main apaisante d'Angelo sur son épaule. Un léger sourire s'aventura sur les jolies lèvres rosées du petit prince, un signe qu'il se sentait déjà plus en confiance par la présence sécurisante de ce bel éphèbe. Après quelques minutes de marche, ils se retrouvèrent à nouveau dans cet appartement aux allures sinistres de catastrophes naturelles. Altair souhaitait éviter les foudres de sa mère, il se précipita donc pour ranger et nettoyer certaines choses encore au sol sous les yeux attentifs de Angelo. Encore une fois le trouble entre les deux homme était d'une évidence inévitable, pourtant le mal l'aise du petit prince avait disparu pour laisser place à une sorte de chaleur bienfaitrice au creux de ses joues et ses reins. La douce voix d'Angelo le ramena à la réalité. La crème ? Avec tous ces événements, il en oubliait la brûlure sur sa cuisse. Le petit prince se préparait à sortir la crème du sachet pour fuir dans sa chambre l'appliquer sagement sur sa cuisse sans spectateur troublant. Cependant, Angelo avait d'autres idées en perspective, il craignait que le petit Ange ne soit pas assez assidu avec son traitement. Le cœur du petit prince fut soudainement affolé par cette idée plus que déstabilisante de sentir les doigts d'Angelo une fois de plus sur sa peau brûlée. "Je....je...." Il bafouilla sans réussit à formuler la moindre phrase sous le regard amusé de cet homme qui ne cessait de perturber ses sentiments naissants tout comme son cœur. Sans réfléchir, il baissa son Jean rapidement noyant son regard bleuté dans le vide. Il se sentait stupide de réagir ainsi, c'était le petit-ami de sa mère, rien ne devait le rendre aussi empoté. Pourtant, il devait se rendre à l'évidence que son cœur ressentait des choses bien plus fortes que raisonnables. Devait-il lui dire ? Peut-être que son cœur avait parler bien plus vite que sa conscience. "Tu...je suis un peu perdu, troublé." Pour la première fois, il rit de cette situation tout sauf burlesque pour d'étendre un peu cette atmosphère étouffante. "Je n'ai pas l’habitude qu'un homme s'occupe de moi." Avait-il réfléchit à ses paroles ? Sans doute que non car Altaïr avait prononcé ces mots avec une intensité désarmante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Chamboulements ft. Angelo. Empty
MessageSujet: Re: Chamboulements ft. Angelo. Chamboulements ft. Angelo. EmptyLun 9 Juil - 19:32

- Chamboulements -
Angelo Visconti & Altaïr Êl-Khâ


Angelo a apprécié la fin d'après-midi en compagnie d'Altaïr, le jeune innocent réservé qui fait office de beau-fils. Il a tenté de le dérider en cherchant ce qui leur fallait parmi les rayons, de s'ouvrir à lui pour qu'il soit plus en confiance de son côté. Plusieurs fois, il l'a même aidé à se redresser lorsqu'il manquait de s'affaler au sol. Il semblait être maladroit et tête en l'air, il ne parvenait pas à entreprendre plusieurs pas sans qu'une catastrophe se déclenche. Même à la pharmacie, au moment de demander une crème apaisante, Altaïr semble être envahi par une dose d’angoisse imposante. Angelo le sauve de cette situation inconfortable pour lui, en commandant le produit à la pharmacienne avec sa bienveillance naturelle. Son sourire s’accroche immanquablement à ses lèvres, pendant qu’il la remercie d’un signe de tête optimiste. Il glisse finalement une main encourageante contre l’épaule d’Altaïr, pour l’aider à avancer et l’apaiser. Il le trouve adorable, d’avoir cette timidité exacerbée par l’inconnu. Le plombier a tant de facilités à communiquer avec les gens qu’il sent que cette protection naturelle et langagière doit être pesante au quotidien.

Ils retournent chez les El-Khâ, Angelo transportant le tapis enroulé à l’aide de ses épaules. Il le dépose au sol, pendant que le plus jeune ramasse les dernières bricoles qui traînent au sol. « Tu m'aides à mettre le nouveau tapis ? » Il semble plus ouvert puisqu’il accepte volontiers, sans cette hésitation qui caractérisait chacune de ses réponses. Ils soulèvent la table basse pour la poser plus loin, le temps de dérouler l'objet de décoration, tenant chacun une extrémité. Lorsqu’ils ont terminé d’installer, ils redonnent de l’ordre au salon avant de s’avachir sur le canapé pour se reposer un peu. « Tu as caché où la crème ? » Il demande lorsqu’elle lui revient en tête, avec ce sourire complice qui ne le quitte plus en présence d’Altaïr. Il sent une agréable sensation l’envahir, quand il perçoit cette joie au fond de ses yeux. Elle devient vite de la gêne, lorsqu’il attrape le tube, revient à sa place et maintient la jambe de l’innocent dans sa paume ferme. Le grec semble déboussolé, mal à l’aise, mais Angelo n’a aucune envie de lui donner la satisfaction de le relâcher. Il sourit même, en l’aidant à ôter son jean. Il tire dessus et le glisse derrière lui. Il prend aussi sa jambe sur la sienne, incitant Altaïr à s’allonger légèrement contre l’accoudoir du canapé. Angelo se retrouve coincé entre ses genoux, tandis que la jambe qui n’a pas été esquintée est complètement dépliée à ses côtés.

Il applique alors la crème contre sa peau abîmée, en gardant cet air engageant et serviable lors des soins. Ce sont plutôt les révélations du blessé qui parviennent à chambouler son cœur, même s’il n’est pas certain d’en comprendre la signification. Il reporte son regard sur son visage et creuse. « Par rapport à quoi ? Tu n'aimes pas qu'on te touche ? » Il s’intéresse à cet être qui semble avoir arrêté de respirer. « Je préfère m'en occuper, j'ai l'impression que tu ne vas pas prendre ça au sérieux. Il ne faut pas t'en faire, je me dépêche. » Il sourit et masse délicatement sa cuisse brûlée, puis plus fermement pour que sa peau s’en imprègne. Le jeune lance une autre confidence, qui précise qu’il n’a pas l’habitude qu’un homme s’occupe de lui. Il ignore s’il fait référence à l’absence d’un père ou à son manque d’expérience dans le domaine sentimental. « C'est plutôt ta mère en général ? Elle a l'air de te couver beaucoup. » Il émet une constatation, sans jugement. Il ne se permettrait jamais de critiquer son rôle de mère, surtout quand il perçoit la bonté qui ressort de lui. Il en faudrait davantage, des Altaïr. « Tu as déjà eu quelqu'un, dans la vie ? » Il s’informe sans réaliser que ces interrogations sont déjà intimes. Il a juste envie d’en apprendre plus sur lui, il dirige donc ses yeux dans les siens pour le scruter et partager quelques aveux avec lui. « Parce que tu as quand même l'air d'être une personne dont on a envie de s'occuper. » Il sourit avec engouement, pour déclarer une vérité qui paraît anodine pour lui et qui pourrait avoir toute son importance dans le cœur du naïf.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Chamboulements ft. Angelo. Empty
MessageSujet: Re: Chamboulements ft. Angelo. Chamboulements ft. Angelo. EmptyMar 10 Juil - 15:55

- Chamboulements -
Angelo Visconti & Altaïr Êl-Khâ


Tout semblait être plus propre, plus enclin à y vivre après le nettoyage et la mise en place de ce nouveau tapis. Altaïr espérait que sa mère n'allait pas faire une syncope en découvrant les minuscules défauts dissimulés dans ce nouveau tapis. Certes, cet objet de décoration ressemblait comme deux gouttes d'eau à l'ancien cependant, sa mère avait l'art et la manière de découvrir les pièges et autres secrets cachés dans cet appartement. La pièce était bien plus soignée qu'à l'origine ce qui rassura Altaïr, lui qui angoissait sans cesse pour des broutilles superflues. "Tu as caché où la crème ?" Il aurait apprécié que cette histoire de brûlure soit qu'une histoire oubliée, malheureusement Angelo ne semblait pas de cet avis. Le petit ange chercha des subterfuges pour fuir les doigts délicats de cet homme à la gentillesse plus que bouleversante. Il n'était pas contre l'idée de sentir la douceur infime de ses doigts sur sa peau, au contraire il en rêvait mais ces images dans son esprit devaient-être prohibées, interdites pour une raison simple, sa mère. Sa chère génitrice qui voyait Angelo comme une deuxième merveille, un être à part entière. Elle ne se doutait pas que son fils avait le cœur qui flanchait à chaque fois que celui-ci posait ses magnifiques prunelles sur lui. Après quelques minutes d'excuses bidons, le petit prince s'installa sur le rebord du canapé, les jambes dénudées, s'aidant de l'accoudoir pour ne pas flancher. Il tremblait de tout son être à la sensation de la crème sur sa peau brûlée mais surtout à cause des gestes tendres et avisés d'Angelo. « Par rapport à quoi ? Tu n'aimes pas qu'on te touche ? » Altaïr s’efforça de garder une certaine contenance face à ses effleurements sur sa peau meurtrie et répondit avec concentration aux dernières questions du bel éphèbe. "Je ne déteste pas que l'on me touche. Je suis juste très réservé par rapport à cela." Alors que les massages sont de plus insistants, Altaïr semble sur le point de craquer. "Il ne faut pas lui en vouloir, je suis son seul enfant." Après tout, son père l'avait abandonné lâchement sans même lui laisser un confort certain pour vivre avec son enfant. Sa douce maman avait appris à affronter la dure réalité de la vie. Elle le couvait sans doute un peu trop mais ceci devait être en lien avec la découverte récente de sa mal-voyance et de la perte définitive de la vue dans un futur proche. Elle aurait aimé pouvoir tout faire pour sauver son fils de cette issue fatale mais rien n'avait semblé réalisable face à la cruauté de la vie. Les caresse curatives sur sa peau devenaient de plus en plus insoutenables au fur et à mesure des secondes qui s'écoulèrent qu'il jugea bon de mettre une main devant sa bouche pour couvrir un susceptible gémissement anodin qui pourrait s'échapper par mégarde. « Tu as déjà eu quelqu'un, dans la vie ? » Cette question le déstabilisa légèrement avant que son esprit ne vague vers un visage, celui de Caleb. "Non, je n'ai jamais réellement eu cette chance, pour le moment." dit-il mal à l'aise, semi-mensonge ? Peut-être pas puisqu'il ne sortait avec personne. Caleb était un électron libre qui adorait le déstabiliser et jouer avec ces nerfs même si l'expérience sexuelle précédente, du moins très innocente pour certains avait eu quelques bienfaits pour débaucher le petit ange. Le sourire d'Angelo accéléra les battements de son cœur, rien n'allait être facile si ce jeune homme continuait à chaque gestes, expressions, mots doux à déstabiliser Altaïr. "Tu aimes t'occuper de moi ?" Avait-il de la manière la plus ingénue qui soit, l'innocence aux bords des lèvres.

@Angelo Visconti
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Chamboulements ft. Angelo. Empty
MessageSujet: Re: Chamboulements ft. Angelo. Chamboulements ft. Angelo. EmptyMer 18 Juil - 10:00

- Chamboulements -
Angelo Visconti & Altaïr Êl-Khâ


La présence d'Altaïr est agréable, malgré la nervosité qu'il repère encore dans sa voix. Il n'est pas encore totalement détendu avec lui, mais Angelo a bien l'intention de le dérider et de le mettre en confiance. Ce n'est qu'une question de temps pour qu'il sente qu'il n'est pas à craindre ou à éviter : il ne veut que son bien. Alors le plombier agit avec naturel, sans se défaire de sa bienveillance et de son sourire enjoué. Il est indéniablement heureux de pouvoir passer un moment avec lui, sans sa mère dans les parages. C'est le meilleur moyen pour apprendre à le connaître et espérer tisser un lien plus solide. Il paraît plus réceptif à cette idée, puisqu'il ne se fait pas prier pour s'installer confortablement sur le canapé et tendre la jambe vers lui. Angelo l'attrape entre ses mains habiles et commence à le soigner sans tarder. Il profite de cet instant pour lui poser quelques questions et se rapprocher de plus en plus de lui. Il sent qu'une véritable complicité pourrait s'installer, si le prince parvient à s'ouvrir avec autant d'aisance que lui. « C'est quelque chose de trop intime pour toi ? » Il s'intéresse au petit ange, à cette réserve naturelle qui le protège des éléments néfastes de l'existence humaine. Il fait de lui sa curiosité, et cherche à comprendre ce qui le trouble autant dans ces touchers contre sa chair enflammée. Il veut seulement calmer la douleur qui s'est diffusée, mais il doit admettre qu'il prend plaisir à le tartiner de crème. « J'ai été couvé aussi, par mes sœurs, alors je ne peux rien dire. T'es plutôt réussi je dirais même. » Il se met à rire à ces termes, pour ajouter un peu d'humour à son commentaire. Il trouve qu'Altaïr a été protégé, mais qu'il n'en est pas moins un gamin adorable, bien élevé et sympathique. Chaque fois qu'il croise son regard perdu, Angelo aussi a envie de veiller sur lui, de préserver cette carapace innocente qui le rend si attendrissant. « Et tu aimerais ? » Il continue de poser les questions qui viennent naturellement ; il n'éprouve d'ailleurs aucun malaise à appuyer sur une intimité que le jeune ne tient peut-être pas à partager. Ce dernier ne tarderait pas à l'en informer, s'il ressentait une pointe de gêne de toute façon. Il continue de caresser sa cuisse, de le masser avec cette tendresse ordinaire qui qualifie ses gestes, sa personnalité. Il aime sentir sa peau douce sous ses doigts, il profite des sensations que ce toucher pourtant anodin lui procure. L'étudiant aussi parvient à le décontenancer, avec une question trop polie pour que l'intention soit de perturber ses sens. Elle suffit à faire exploser une vérité à la figure d'Angelo, qui se surprend de constater que le doute qu'il énonce devient une réalité trop flagrante. Il apprécie prendre soin de lui, de sa santé, de cette joie qui s'efface parfois. Son cœur adopte un rythme effréné tout d'un coup, comme pour signaler la présence d'un trouble insistant. « Oui. » Il le scrute en répondant simplement, accompagné d'un rire nerveux qui tente de faire mieux passer le message, sans que l’ambiguïté forme un malaise dans leur conversation. Il aurait pu préciser : "Je peux m'occuper du reste du corps, si tu veux", mais sent que cette phrase comporte quelques sous-entendus, qu'il ne préfère pas révéler à voix haute. Il voudrait lui transmettre une information identique, sans que la connotation sexuelle s'ajoute, pour lui faire comprendre qu'il ne serait pas déplaisant d'étendre le massage à d'autres parties de son corps. Angelo aime prendre soin des gens, leur apporter ce bien-être simple qui se perd dans leurs vies. « Mais si tu n'aimes vraiment pas ça, je peux arrêter. » Il termine sa phrase, en continuant de le sonder avec cette franchise dans les yeux. Il le regarde surtout pour déceler une pointe de vérité dans son regard ; la réponse probable qu'il pourrait être tenté de dissimuler. Altaïr est trop doux pour affirmer ce fait avec fermeté, il prend en considération les émotions de ses interlocuteurs. Il l'incite à lui partager la gêne occasionnée, par trop d'audace initiée de sa part. Angelo ne fait plus attention aux massages, il continue de frotter sa peau avec douceur, mais ne remarque pas que sa peau s'est déjà imprégnée de la crème depuis quelques secondes. Il pourrait retirer ses mains, il est juste trop concentré sur Altaïr pour s'attarder sur ses jambes. Il les regarde pourtant quelquefois, pour la forme et par réflexe, sauf que son attention se déporte sur lui et sur les mots qu'ils échangent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Chamboulements ft. Angelo. Empty
MessageSujet: Re: Chamboulements ft. Angelo. Chamboulements ft. Angelo. EmptyMar 24 Juil - 12:32

- Chamboulements -
Angelo Visconti & Altaïr Êl-Khâ



"C'est quelque chose de trop intime pour toi ?" Peu serein par cette question, il décida pour le moment de se concentrer sur la douceur des mains d'Angelo sur sa peau lésée. Tâche difficile puisque cet homme rendait son esprit incertain, aliéné, fougueux. Il hésita à s'élancer vers un débat trop indiscret sur sa propre personne, en l’occurrence sur sa vie sentimentale. Il ignora alors avec délicatesse cette question sans oser relever son visage vers cet enchanteur à la douceur esquisse. "J'ai été couvé aussi, par mes sœurs, alors je ne peux rien dire. T'es plutôt réussi je dirais même." Témoin d'un aveux attendrissant sur sa vie, il ne put s'empêcher de sourire. Un sourire attendrissant qui accompagna le rire d'Angelo. Il savait que sa mère l'avait tant couvé, tant protégé, pourtant il n'était pas en colère contre cette surprotection. Le petit prince n'avait sans doute pas le caractère volcanique de certains jeunes de son âge, peut-être est-il encore trop enfantin pour dévoiler cette personnalité ingénue mais si touchante. Il n'en voudrait jamais à sa mère pour cela, au contraire il l'a remerciait chaque jours pour le temps qu'elle avait passer à parfaire son éducation en le protégeant. La question suivante d'Angelo le prit au dépourvu. Cette fois-ci il ne pouvait se défiler, après tout la réponse à cette question était simple, sans équivoque. "Oui, j'aimerais être aimé d'une manière démesurée." dit-il d'une voix tremblante, le regard cette fois-ci pendu à celui de Angelo. Le petit ange n'aurait jamais cru être capable de soutenir le regard après cette confession, peut-être souhaitait-il passer un message à cet enchanteur au regard de braise ? Il se laissa glisser contre le canapé, les yeux rivés vers le plafond. "Tant mieux." dit-il plus à l'aise, plus serein par cette promiscuité, comme-ci il commençait petit à petit à s'habituer à la présence d'Angelo. "Alors continue." Les mots ont peut-être été prononcés trop directement mais rien ne semble perturbé la tranquillité du petit prince. Sans doute que sa franchise pourrait déstabilisé son ange-gardien. Le silence éloquant face à cette révélation sans retenue poussait Altaïr à se redresser pour lire l'incompréhension sur le visage d'Angelo. "Je pense que j'apprécie un peu trop justement. Je devrais peut-être retourné dans ma chambre." Il réalisa à quel point il aurait dû garder cela sous silence. Comme poussé par une envie folle de déguerpir, il se redressa rapidement sans se soucier de son pantalon qui pendait sur ses jambes. Il n'aurait jamais dû se laisser ainsi aller. Angelo était doué pour faire tomber toutes ses barrières.


@Angelo Visconti
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Chamboulements ft. Angelo. Empty
MessageSujet: Re: Chamboulements ft. Angelo. Chamboulements ft. Angelo. EmptyDim 12 Aoû - 10:53

- Chamboulements -
Angelo Visconti & Altaïr Êl-Khâ


Altaïr dévoile une facette plus candide et romantique, par quelques paroles sincères que le plombier a cherché à extirper de sa bouche. Il affirme qu'il aimerait être aimé de manière démesurée et qu'il aimerait avoir quelqu'un dans sa vie un jour. Il ne peut que lui souhaiter ce bonheur vif, qu'il ressent lui-même grâce à sa mère. L'amour, ce sentiment fort, incontrôlable, devrait envahir les tripes du garçon tôt ou tard, il en est certain. Pour le moment il se contente de soigner sa blessure et la brûlure au niveau de sa cuisse, le tartinant généreusement de crème. Ils discutent simplement, jusqu'à ce que le cadet ne prononce cette question naïve. Elle vient fracasser la tranquillité que le plus vieux tentait de maintenir, pour apaiser et mettre en confiance l'ange souvent déboussolé. Il répond franchement, incapable de mentir ou nier le plaisir qu'il ressent de s'occuper de lui, de le toucher, de le rattraper justesse quand il s'apprête à chuter par maladresse. Encore une fois, il pourrait s'affaler au sol, quand paniqué et décidé à fuir, il se redresse avec son pantalon coincé aux chevilles. Un pas de trop et il se cognerait contre la table basse. Angelo ne veut pas qu'il se blesse, mais surtout, qu'il parte. Alors par réflexe, sa main se glisse naturellement autour de son poignet pour freiner son objectif.  « Tu ne veux pas plutôt qu'on s'occupe en attendant ta mère ? » Il entreprend un sourire encourageant et doux, pour chasser le malaise et le trouble évident qui venaient de se faire une place dans leur échange chaleureux. Il fait surtout mine qu'aucune révélation implicite ne vient d'être dévoilée, puisqu'Altaïr semble la regretter et vouloir l'esquiver. « On peut regarder un film ? Qu'est-ce que tu aimes ? » Il a envie de le connaître davantage et sent qu'il peut enfin se rapprocher de lui. Il espère seulement que le petit prince ne cédera pas à la nervosité, et privilégiera plutôt la détente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Chamboulements ft. Angelo. Empty
MessageSujet: Re: Chamboulements ft. Angelo. Chamboulements ft. Angelo. EmptyMar 14 Aoû - 13:47

- Chamboulements -
Angelo Visconti & Altaïr Êl-Khâ


Son visage témoignait une grande inquiétude suite aux paroles prononcées plus tôt. Il avait déclaré avec sincérité quelques flots de sentiments éparpillés dans cette conversation. Cet homme, ce bel ange le rendait fébrile mais également de plus en plus vaillant. Son courage se mesurait peu à peu à la force de se livrer à quelques confidences. Pourtant, Altaïr n'était pas certain que cela soit raisonnable par respect pour sa mère. Il remonta avec une rapidité fulgurante son pantalon, les joues rougies comme à son éternelle habitude dès lors que quelque chose le déstabilisait. Une main douce, qui se voulait rassurante agrippa l'un des poignets du petit prince, comme-ci fuir n'était pas la solution nécessaire. Comme-ci ces confidences dévoilaient peu à peu un profond attachement entre ces deux hommes, peut-être même plus. Il hocha la tête presque par habitude, oubliant ses bonnes résolutions précédentes, rêvant de se blottir contre le corps chaud d'Angelo devant un de ses films préférés. Une envie sans doute trop romanesque mais une envie particulièrement désireuse qui enveloppait le creux de son ventre de sensations nouvelles. "J'aime bien les films de super-héros." Intimidé par cette confession, il s'installa sur le canapé silencieux, laissant parfois son regard divagué sur les jolies courbes de son beau-père. Il grimaça à cette idée, peu enclin à accepter cette nouvelle perceptive de l'avoir comme beau-père après la découverte de ses sentiments. Tout bascula dans un profond sentiment de bien-être lorsque Angelo décida de mettre pour la quatrième fois au grand plaisir du petit prince, Batman le chevalier noir. Puis les doigts d'Angelo chatouillèrent la chevelure de blé du petit ange, les caresses encouragèrent Altaïr à se blottir davantage dans les bras du jeune homme. Ronronnant face aux gestes d'une douceur esquisse, il s'endormit le coeur envahit par un sentiment de complétude.

FIN.



@Angelo Visconti
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Chamboulements ft. Angelo. Empty
MessageSujet: Re: Chamboulements ft. Angelo. Chamboulements ft. Angelo. Empty

Revenir en haut Aller en bas
Chamboulements ft. Angelo.
Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1 :: rps-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser