AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
- SECOND CHANCE -
NOUVEAU CONTEXTE
à découvrir et commenter ici
- RECENSEMENT -
JUSQU’AU 12 OCTOBRE 2018
dans ce sujet

Partagez | 
 

 BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- prayers : 231
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)heart attack
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : Nouvel homme divorcé

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 4/4 close Bethany, Melvin, Serena, TC

MessageSujet: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Dim 24 Juin - 0:39

❝ but tell me does he kiss like I used to kiss you ? ❞Bethany & Léonard
Léonard venait de se garer devant cette petite maison pleine de charme qui était non loin de la sienne. Il sortait de l’hôpital, après une journée relativement calme, ce qui lui avait donné l’occasion de réfléchir quant à sa situation maritale, enfin, son ancien mariage. Avec Betty, ils s’étaient promis d’avoir une discussion, LA discussion qui lui permettrait, il espère, de passer à autre chose. Cependant, ces derniers temps son emploi du temps avait été plutôt chargé, il était donc compliqué pour lui d’accorder une soirée à la nouvelle madame Alder. Cela faisait un mois qui ne l’avait pas croisé, en y réfléchissant bien, il trouvait ça étrange étant donné qu’ils travaillaient dans le même hôpital. Faisait-elle en sorte de ne pas le croiser ? Était-elle malade ? Est-ce que le bébé allait bien ? Tant de questions qui allait bientôt être réglé. Mais Léonard avait autre chose à annoncer à Betty. Il devait s’absenter quelque temps par rapport à des problèmes familiaux et de ce fait, laisser Nora à son ex-femme.

Tandis qu’il était garé depuis quelques minutes déjà, il sortit de ses pensées, se convaincant qu’il était temps d’affronter ses démons. Il soupira une dernière fois avant de sortir de son Audi Q5. Bethany habitait une petite maison sur étage qui était bien différente de leur maison New Yorkaise. Celle-ci était charmante, mais il lui manquait un petit quelque chose. Peut-être le jardin mal entretenu qui ne la mettait pas en avant. Il prit les escaliers du perron pour arriver devant sa porte. Son cœur palpitait comme lors d’un premier rendez-vous ou encore comme le jour où il avait enlevé sa première appendice, vous l’aurez compris, une soirée particulière l’attendait. Bethany ne mit que quelques secondes avant d’ouvrir la porte pour laisser apparaître sa beauté et ce petit bidou qui avait poussé durant tout ce mois. Il avait envie d’y déposer sa main, mais s’empêcha tout contact trop ambigu. Pou la saluer, il l’embrassa sur la joue, marquant une ambiance amicale. Le jeune homme n’était pas venu ici pour se charcler, mais simplement pour régler les problèmes importants concernant cet enfant. Il était donc préférable de partir sur des bases saines et dans une bonne entente.

    « Désolé, j’arrive un peu tard, un dossier qui a traîné… Je peux rentrer ? » Demanda-t-il se voyant mal discuter devant les voisins scrutant le moindre fait et gestes des deux fraîchement divorcés.

©️ 2981 12289 0

_________________

Léony — I've been brokenhearted blue since the day we parted, why did I ever let you go ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 198
- pseudo : Lily
- id card : Scarlett Jo la parfaite
- registration : 08/05/2018
- côté coeur : Talking to the moon

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Prenez un ticket et mettez vous dans la file d'attente

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Dim 24 Juin - 22:54

Bethany fixait son téléphone sans savoir pourquoi. Qui allait l'appeler maintenant ? Personne. Ou peut être qu'elle espérait un peu que Léonard annule leur rencontre. La jeune femme n'avait pas vraiment envie de parler de tout ce dont ils devaient parler. Elle avait assumé, c'était fini entre eux. Qu'est ce qu'il voulait de plus ? Bethany fit une moue boudeuse et caressa doucement son ventre qui avait pas mal poussé. Ce petit être tant désiré grandissait enfin en elle et ce n'était même pas dans le bonheur d'un couple qui s'aime. La jeune femme poussa un lourd soupir avant de se lever, observant les cartons qui restaient encore dans son salon. Le boulot avait été pas mal prenant dernièrement et elle n'avait pas eu le temps de terminer de ranger sa maison. La jeune femme fit une moue boudeuse, n'ayant pas trop l'envie de défaire les cartons restant. Ça lui prenant son temps libre et elle avait envie de dormir plutôt que de les ranger. Mais elle allait devoir s'y coller assez rapidement si elle voulait être tranquille avant l'arrivée du bébé. La jeune femme s'agenouilla et ouvrit le premier carton qui se trouvait près d'elle, tombant sur l'album de son mariage. Elle referma aussitôt le carton et le repoussa, se massant les yeux alors que la sonnette retentit.

Et voilà, Léonard était là. Bethany se redressa, pinçant les lèvres. Elle sentait l'angoisse lui nouer la gorge. Elle n'avait pas envie d'être à nouveau confrontée face à ses erreurs, estimant avoir fait assez son mea culpa. Soupirant doucement, elle prit son courage à deux mains et alla ouvrir, découvrant son ex mari. Bordel quand est ce qu'il allait arrêter d'être aussi sexy ce con ?! Et voilà qu'il lui embrassait la joue. Bethany battit des paupières, presque choquée qu'il soit aussi détaché avec elle. La jeune femme lâcha un sourire un peu mal à l'aise, se tapotant la joue.

« Hey... » Elle s'écarta de la porte. « Entre, je t'en prie. Hum, fait pas attention au bordel, j'ai pas fini de défaire mes cartons malheureusement. »

Elle laissa son ex-mari entrer dans sa nouvelle maison, l'invitant à aller s'installer dans la cuisine qui était la pièce la mieux rangée de la maison pour le moment. Elle le laissa prendre place sur un tabouret qui se trouvait autour de l’îlot au milieu de la cuisine et l'observa.

« Tu veux boire quelque chose ? »

Bethany essayait d'être le plus détachée possible, le plus agréable possible. La jeune femme n'avait pas envie de jouer à la guerre avec Léonard, surtout qu'elle devait penser au bébé désormais et non à elle.


_________________
At night when the stars light up my room I sit by myself talking to the moon tryin' to get to you in hopes you're on the other side talking to me too or am I a fool who sits alone talking to the moon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 231
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)heart attack
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : Nouvel homme divorcé

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 4/4 close Bethany, Melvin, Serena, TC

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Lun 25 Juin - 1:18

❝ but tell me does he kiss like I used to kiss you ? ❞Bethany & Léonard
Léonard ne perdit pas de temps et entra dans cette maison qui était le nouveau foyer de Betty ainsi que celui de Nora. Il était assez curieux de voir la disposition des pièces et surtout de retrouver la patte de son ex-femme. Avait-elle gardé l’ambiance chaleureuse à laquelle il était tant attaché lorsqu’ils vivaient à NY ? En jetant un coup d’œil rapide, il comprit que Bethany n’avait pas eu le temps d’y déposer son emprunte vu les cartons qui n’étaient pas encore déballés. En regardant vers le salon, il demanda machinalement.
    « Tu vas faire quoi de la maison à NY ? Tu comptes vraiment rester ici ? » Cette formulation était certes maladroite, mais en aucun cas une déclaration de guerre.

Ils avaient beau être divorcé, Léonard connaissait tout de même la jeune blonde et savait que les petits patelins n’étaient pas sa location de rêve. Sa question était simplement informative, ce qui pouvait se percevoir dans l’intonation de sa voix. Après maintes réflexions, le chirurgien n’avait pas envie de la voir s’éloigner vu qu’elle portait son bébé. Il souhaitait être un père présent et comptait bien lui prouver. Ils avaient fait cet enfant à deux, il avait donc tout autant de droit qu’elle de participer à son éducation. Son regard se posa sur les quelques cartons qui se trouvaient non loin de lui laissant apercevoir leur album de mariage. Il eut un léger sourire, à peine perceptible. Alors elle ne l’avait pas brûlé après cette nuit torride en compagnie de son pompier ? Elle était peut-être sincère quand elle disait vouloir sauver son mariage. Or, il n’y avait plus rien à sauver, à part une entente amicale dans le but d’élever ce bébé.
    « En tout cas, si tu comptes rester, je pourrai t’aider avec les cartons et les travaux… » Proposa-t-il tout en se dirigeant vers la cuisine. « Il faut que tu te ménages maintenant. » Il pensait bien évidemment au bébé.

Il prit place sur le siège en face de lui. Sa cuisine était petite mais fonctionnelle, certainement parfait pour une femme qui vivait seule. Il se trouvait face à la jeune femme et ne put s’empêcher de l’observer. Cela était malheureux, mais son cœur battait encore pour elle, toutefois, Léonard était bien conscient que leur couple était voué à l’échec, car à chaque fois qu’il la reluquait, il pensait à cet homme qui avait pu la toucher tout autant que lui l’avait fait durant ces sept dernières années. Il posa alors son regard sur les éléments aux alentours avant que Betty lui propose quelque chose à boire.
    « Je te dirais bien une bière, mais je suis pas certain que tu aies ça. » En effet, ce rafraîchissement était son rituel de fin de journée, parfois même, Betty l’accompagnait, s'installant près de lui pour se raconter leur journée. « Je me rabattrais sur un café au pire. » Avant qu’elle détourne le regard, il plongea ses yeux dans les siens afin d’y apercevoir toute sa fatigue « Comment tu vas Beth ? »

©️ 2981 12289 0

_________________

Léony — I've been brokenhearted blue since the day we parted, why did I ever let you go ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 198
- pseudo : Lily
- id card : Scarlett Jo la parfaite
- registration : 08/05/2018
- côté coeur : Talking to the moon

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Prenez un ticket et mettez vous dans la file d'attente

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Mar 26 Juin - 15:32

Avoir son ex chez soi était quelque chose de particulièrement étrange. Bethany avait tout autant envie de s'amuser à le séduire que de le mettre dehors. Léonard avait toujours été le garçon le plus beau aux yeux de la blonde. Mais pas que. Il était aussi très attentionné et gentil. Il avait toujours été aux petits soins pour elle et elle doutait sincèrement qu'elle pourrait trouver son égal ou mieux. Ça ne devait pas exister un homme mieux que Léonard. Bethany soupira doucement, fixant le sol en faisant une moue songeuse.

« Je ne sais pas encore quoi faire de la maison. Elle t'appartient aussi donc si je la vends je devrais te sonner la moitié de la somme. Ensuite, rester ici... J'en sais rien. Si je m'en vais ce sera loin d'ici donc loin de Nora... »

L'idée que Léonard puisse vouloir que Bethany soit loin de lui pour refaire sa vie lui crevait le cœur. La jeune femme n'avait pas la moindre envie qu'il refasse sa vie. C'était purement égoïste alors qu'elle, elle avait déjà rencontré quelqu'un d'autre. Pour le moment, ça n'avait rien donné mais Bethany savait qu'elle devait y aller en douceur. Elle ne sentait pas encore complètement prête pour se relancer dans une relation amoureuse officielle. Elle n'avait pas non plus envie d'aller se rouler dans les draps de différents partenaires. Voilà que Léonard lui proposait de l'aide. Bethany se demandait à quoi il jouait. Il ne devait penser qu'au bébé et pas à elle. La jeune femme lui adressa un léger sourire.

« Merci c'est gentil mais je pense que je m'en sortirai. Le bébé va bien, moi aussi, on est pas en sucre ! »

Cette relation était beaucoup trop étrange pour être normale. Bethany secoua son visage et ouvrit le frigo pour en sortir un bière, la décapsulant pour la poser non loin de Léonard. Julian avait tendance à passer à l'improviste et Bethany savait qu'il appréciait beaucoup de pouvoir boire une bière loin de sa femme. Caressant doucement son petit ventre rond, Bethany s'installa sur le tabouret et agita sa chevelure blonde.

« Je vais bien... » Puis elle s'accouda contre le plan de travail. « T'es vraiment venu demander de mes nouvelles ? Parce qu'il me semble que tu voulais que l'on parle d'un sujet épineux. Et vu que c'est n'est pas très agréable, j'aimerai que ce soit vite expédier. S'il te plaît... »


_________________
At night when the stars light up my room I sit by myself talking to the moon tryin' to get to you in hopes you're on the other side talking to me too or am I a fool who sits alone talking to the moon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 231
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)heart attack
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : Nouvel homme divorcé

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 4/4 close Bethany, Melvin, Serena, TC

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Mar 26 Juin - 23:20

❝ but tell me does he kiss like I used to kiss you ? ❞Bethany & Léonard
C’est vrai, cette maison était encore à eux deux, mais Léonard ne se voyait plus y vivre. Cette maison était synonyme d’une belle et grande famille, tout ce qu’ils n’étaient plus. Le chirurgien se souvient encore de leur achat. Dès leur première visite, elle avait provoqué un coup de cœur pour Betty, ce qui était tout le contraire pour Léo. Malgré le fait qu’elle se trouve en face de Central Park, le jeune homme n’aimait pas sa situation géographique. De plus, elle n’avait rien de fonctionnel selon lui avec sa terrasse exposée plein nord. Toutefois, Betty est une femme têtue. Elle savait ce qu’elle voulait et elle souhaitait investir dans cette maison. Elle avait donc prévu toute une soirée avec Léonora pour se projeter dans ce 174 m², incluant Léonard dans leur plan imaginaire. Il n’avait pas pu résister à leurs petites manipulations et avait fini par signer les papiers pour l’achat. C’est avec un peu de temps qu’il parvint à s’approprier les lieux et même bricoler une chambre pour ce petit garçon qui devait arriver. Encore aujourd’hui, la pièce de baby boy était intacte dû à leur manque de courage devant tout cet endroit à débarrasser. Elle ne représentait plus rien de bon et Léonard n’en voulait rien.
    « Pour la maison tu peux tout garder, elle est à toi ! Et si jamais tu dois partir de Wauwatosa, Nora viendra te voir autant que possible » Il ne voulait pas qu’elle se sente obligée de rester par contrainte.

Il y a cinq ans, au moment de lui dire « oui » il n’aurait jamais pensé se retrouver un jour devant elle, lui proposant de l’aider à déballer ses cartons dans sa propre maison. Il pensait encore moins élever un nourrisson en étant séparé de sa femme. Il aurait préféré prendre soin d’elle à nouveau et la soulager dans les tâches quotidiennes. À la place, il se prenait des réflexions du style ‘’je peux me débrouiller toute seule ‘’, mais Betty n’avait pas l’air de comprendre qu’elle n’élèverait pas cet enfant seule, qu’elle le veuille ou non. Léonard était bien décidé de pouvoir être présent durant la grossesse, pouvant assister aux échographies et bien évidemment à l’accouchement. 50% des gênes de cet enfant étaient de lui, il était donc normal qu’il assume son enfant.
    « Tu n’es peut-être pas en sucre Betty, mais pour notre premier enfant, tu n’as pas pu aller au bout de la grossesse et mine de rien ça te fragilise, donc fais attention à toi s’il te plaît. » Son ton était presque affirmatif, il ne lui donnait pas trop d’autres possibilités que de se reposer.

Il fut surpris de voir qu’elle avait des bières et tout alla très vite dans sa tête. Ne pouvant boire d’alcool, si elle en possédait c’est qu’un homme devait venir lui rendre visite. Peut-être un de ses nouveaux prétendants. À ce moment, il n’avait presque plus envie de la boire, mais sa raison le rattrapa plus vite qu’il ne le pensait. Ils étaient divorcés maintenant, et Betty avait le droit de refaire sa vie. De plus, il n’avait pas envie de se prendre la tête, mais simplement mettre les choses aux clairs afin de pouvoir aussi avancer de son côté. Les quelques paroles de la jeune femme lui firent froncer les yeux. Alors il était devenu un gros connard qui était là simplement par intérêt ?
    « Je suis pas un monstre Betty, que je sache, j’ai toujours pris soin de toi. Aujourd’hui tu portes mon enfant. C’est pas dans les meilleures conditions, mais si pour sa santé je dois prendre soin de toi, alors je le ferais. » Il n’en revenait pas qu’elle le traite ainsi après ces sept années à ses côtés. « Je veux pas remuer le couteau dans la plaie, simplement comprendre ce que tu avais à me reprocher pour aller fr… voir quelqu’un d’autre.. » Il voulait choisir les bons mots afin de ne pas la froisser. « Si tu ne m’aimais plus, pourquoi ne pas me l’avoir dit ? Je ne suis pas en sucre … » Dit-il pour reprendre ses mots « … j’aurais très bien pu l’entendre et faire en sorte de te laisser respirer. » Sincèrement, il se demandait ce que le pompier avait de plus que lui. Qu’avait-il pu lui apporter de plus ?

©️ 2981 12289 0

_________________

Léony — I've been brokenhearted blue since the day we parted, why did I ever let you go ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 198
- pseudo : Lily
- id card : Scarlett Jo la parfaite
- registration : 08/05/2018
- côté coeur : Talking to the moon

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Prenez un ticket et mettez vous dans la file d'attente

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Sam 30 Juin - 10:34

Au moins, c'était clair. Même si les papiers du divorce avaient été signés, envoyés et que le divorce avait été prononcé, Bethany avait tout de même l'espoir fou que les choses s'arrangent. Mais après ce que venait de dire Léonard, Bethany eu la sensation de prendre un coup de massue et elle manqua de vouloir le foutre dehors. Leur maison ne semblait même pas l'intéresser. La jeune femme pinça les lèvres, vexée mais s'abstint de tout commentaire. De toute manière, il n'y avait plus à se battre avec lui. C'était terminé et elle comptait bien refaire sa vie de son côté puisqu'il la poussait à le faire.

« Je suis bien ici pour le moment. J'aviserai plus tard... » Lâcha t-elle, amère.

Peut être que Léonard avait juste envie qu'elle parte. Il devait en avoir assez qu'elle traîne dans ses pattes. La jeune femme manqua de soupirer doucement alors qu'il s'amusait à prendre soin d'elle. Mais ce n'était pas elle qui l'intéressait mais le bébé. La jeune femme savait prendre soin d'elle et du bébé, elle était loin d'être idiote et elle n'avait pas besoin de Léonard dans sa vie. Même si la blonde se raidit alors qu'il parlait de leur premier enfant, Bethany haussa les épaules, ne répondant rien. Elle savait quoi faire. Julian n'était pas loin si jamais elle avait besoin de lui. Et elle savait que ce serait lui qu'elle appellerait en premier si elle avait besoin. Elle n'arrivait plus à avoir une relation cordiale avec Léonard. C'était juste une relation forcée. Elle aurait mieux fait de ne pas lui dire la vérité et de garder le bébé rien que pour elle. Malheureusement, ce n'était pas son caractère.

Léonard n'était pas là pour le bébé de toute manière. Bethany le savait et elle n'avait pas envie qu'il tourne autour du pot pendant des heures. La jeune femme l'observa un long moment après qu'il eu terminé sa longue tirade. Léonard n'avait rien compris. Il ne comprenait rien. Normal, c'est un homme. Les hommes ont besoin de choses concrètes mais les femmes prennent un malin plaisir à se contenter de leur semer des signaux qu'ils ne voient pas ou ne comprennent pas. Pour lui, il n'y avait que l'amour qui comptait dans l'équation. Mais l'être humain n'a pas la capacité de comprendre qu'une personne peut aimer et déraper. Que si son cerveau décide de faire quelque chose d'instinctif et déraisonné, ça ne veut pas dire que les sentiments sont morts. En tant que neurochirurgien, Bethany en connaissait tout de même un rayon sur cette barrière entre les émotions et le cerveau. Déglutissant doucement alors qu'elle prenait place sur un tabouret, Bethany posa ses avant sur le plan de travail de l’îlot de la cuisine, réfléchissant à quoi dire, quoi faire et surtout comment faire pour que Léonard comprenne tout ça.

« Je trouve ça incroyable que tu arrives encore à tout porter sur le dos. Je ne sais plus comment te dire ou te faire comprendre les choses... » Elle soupira doucement et baissa son visage. « J'ai quitté New-York, je suis venue jusqu'ici avec le minimum de mes affaires. J'ai logé chez Charlie. J'ai du voir ma fille dans ton dos. J'ai refusé de signer les papiers. J'ai cherché à te récupérer et tu me parles encore du fait que je puisse ne plus t'aimer ? » Elle leva les yeux vers lui, le fixant avec incompréhension. « Qu'est ce que tu veux de plus ? Que je me taille les veines et que je l'écrive en lettres de sang sur la façade de ta baraque ?? » Bethany commençait à s'énerver un peu, parce qu'elle en avait marre qu'il ne comprenne pas. « Je t'ai dis que ce n'était pas ta faute ! J'ai pas réfléchis ok ? C'est arrivé, c'est tout. Je l'ai fais, j'ai merdé, j'en paie le prix ! Et tu ne comprends même pas que j'ai pas aimé ce que j'ai fais ! Que je me déteste de l'avoir fais ! Que je n'ai même pas cherché à le revoir. J'aurai pu te mentir, te cacher ça. J'ai été conne et sincère ! Je suis une conne sincère. Mais je suis sincère ! Je te l'ai dis et je te connais bien assez pour savoir que ça n'allait pas te plaire, que j'allais foutre notre mariage en l'air. Tu souffres mais t'es pas le seul Léonard. J'en souffre ! J'aurai pu être une sacrée pute, ne rien te dire, te mentir. J'aurai pu rester à New-York, ne rien te dire pour le bébé ! Au passage, Léonard, tu me déçois tellement à croire que je suis une salope au point de coucher avec un autre sans capote ! Et de croire que je suis capable de t'annoncer que je suis enceinte d'un autre comme si je te considérais comme mon dernier espoir d'avoir un père pour cet enfant. Alors s'il te plaît, ne me fais pas la moral à me dire que t'es pas un monstre. Tu prends un malin plaisir à me faire comprendre que j'en suis un. »

_________________
At night when the stars light up my room I sit by myself talking to the moon tryin' to get to you in hopes you're on the other side talking to me too or am I a fool who sits alone talking to the moon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 231
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)heart attack
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : Nouvel homme divorcé

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 4/4 close Bethany, Melvin, Serena, TC

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Dim 1 Juil - 14:26

❝ but tell me does he kiss like I used to kiss you ? ❞Bethany & Léonard
Tandis qu’il était bien installé dans la cuisine de son ex-femme, il sentit que celle-ci commençait à se crisper. Bethany et lui, c’était une histoire de longue date. Ils avaient passé tellement d’épreuves ensemble, qu’il la connaissait par cœur. Quand elle se mettait ainsi en retrait et qu’elle commençait à s’agiter dans tous les sens, c’est qu’une tempête se préparait, or Léonard n’était pas prêt à ça. Il était venu pour discuter et repartir d’un bon pied. Après tout, ils étaient voisins, collègues de boulot et allaient avoir un enfant ensemble. Il était donc logique pour lui que les deux anciens amants devaient trouver un terrain d’entente afin de passer à autre chose dans la meilleure ambiance qu’il soit. Sa première réponse n’était pas une surprise. Il savait bien qu’elle allait commencer à s’énerver, il soupira alors discrètement, se demandant alors s’ils arriveraient à ne plus se prendre la tête un jour.

Toutefois, le long monologue de la jeune femme fit monter crescendo les nerfs du chirurgien. Ces quelques semaines loin de Bethany lui avaient fait prendre conscience de certaines choses. La première, c’est qu’il n’arrivait pas à l’oublier, ce qui menait à la seconde, il commençait à regretter amèrement son divorce. Durant la semaine, il se trouvait presque con d’avoir réagi sur la colère et d’avoir entretenue une certaine cassure entre eux. Mais ces remises en question le mené à pleins de questionnements, dont ceux sur l’acte commis par Betty. Si elle avait fini par le tromper, c’est qu’elle avait bien une raison. Dans un couple, la faute ne peut pas être celle d’une personne unique. C’est un enchaînement d’évènement qui pousse à l’adultère. En attendant, Léonard en était persuadé. À travers cette conversation, il cherchait à comprendre où il avait merdé également, pour finir par s’excuser et expliquer à Bethany qu’elle pourrait toujours compter sur lui, même s’il n’était plus ensemble pour le moment. Cependant, le tournant de cette conversation le faisait voir rouge et toutes ces bonnes résolutions étaient en train de s’envoler. Il savait maintenant pourquoi ils avaient fini par divorcés. Ils ne se comprenaient plus. La communication était devenue défaillante. Sans ça, ils ne pourraient pas aller de l’avant.

    « Non mais alors là je suis en train de vivre le plus gros foutage de gueule de l’année » Dit-il tout en tapant du poing sur la table. « Bethany, je ne voulais pas m’énerver, mais je crois que tu n’aime plus que ça chez moi, me voir énerver » Il se leva de la chaise pour bouger ne serait-ce que d’un centimètre avant d’exploser. « Je suis venu ici en laissant ma fierté de côté pour essayer de comprendre la situation et toi tu fais quoi ? Tu te mets en victime ! Mais à quel moment tu trouves que c’est l’idée du siècle ?! Je te le demande parce que je comprends pas là !! T’as été conne ca c’est clair ! Et tu vois je ne te pensais pas capable de faire ça, vraiment ! Alors viens pas me faire la morale en me disant que t’es déçue par mon comportement vis-à-vis du bébé. Tu me trompes et après tu viens me dire que t’es enceinte … Réfléchis !! Comment tu veux que je prenne ça sérieusement ? Je ne te connais plus ! Je ne sais plus qui tu es ! Bien sûr que ma première pensée était de me demander s’il était de moi ou pas !! Mais est ce que j’ai fait mon gros lourdaud après ? Je t’ai demandé des preuves ? Non que je sache ! Je suis encore assez con pour t’accorder de la crédibilité ! » Il posa ses deux mains sur la table et regarda ses pieds le temps d’un court instant avant de fixer à nouveau Betty. « T’es un monstre parce que tu veux bien l’être ! Je venais pour parler et régler les choses, c’est toi qui te sens persécuter comme pas possible ! Alors reste dans ta connerie, mais que ce soit bien clair, parce que je te vois venir .. T’as beau t’appeler Alder maintenant, l’enfant que tu portes, c’est encore un McKenie et il est hors de question, t’entends bien ça, hors de question que tu m’évinces de cette grossesse ! T’as pu le voir pour Nora, je suis un père qui sais se battre, et je saurais me battre pour mon enfant ! »

À parole virulente, réponse virulente. Seulement, Léo ne voulait pas en arriver là. Il ne se l’avouait peut-être pas, mais son cœur savait à quel point, il était fou amoureux de cette femme. Quelque part, en venant ici, il cherchait à recoller les morceaux.
©️ 2981 12289 0

_________________

Léony — I've been brokenhearted blue since the day we parted, why did I ever let you go ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 198
- pseudo : Lily
- id card : Scarlett Jo la parfaite
- registration : 08/05/2018
- côté coeur : Talking to the moon

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Prenez un ticket et mettez vous dans la file d'attente

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Dim 8 Juil - 14:25

La dispute semblait inévitable. Bethany écoutait les paroles de son ex-mari en fixant le plafond, se faisant violence pour ne pas l'envoyer se faire foutre et le mettre dehors. Il avait le don de l'énerver et d'avoir envie de lui mettre des claques pour qu'il se réveille. Comme à leur habitude depuis que Bethany avait fait sa connerie, ils se brouillaient et se hurlaient dessus plus qu'ils ne parlaient. La conversation était totalement stérile, Léonard n'avait pas envie de comprendre ce que lui disait Bethany. Et Bethany avait juste envie qu'il lui foute la paix. Il voulait continuer à participer à la grossesse mais Bethany n'était pas idiote. Pas assez pour accepter qu'il soit collé à elle pour lui dire ce qu'elle avait le droit de faire ou non. De toute manière, ils ne vivaient plus ensemble alors Bethany allait bien faire ce qu'elle avait envie. La jeune femme roula des yeux puis se leva doucement, fixant Léonard. Elle le fixait avec dépit, tout simplement fatiguée de son comportement. Sans un mot, elle quitta la cuisine pour aller dans le salon.

« Évite de casser ma cuisine... »

La jeune femme devait s'occuper l'esprit pour éviter de péter les plombs. Elle espérait simplement que de son côté, Léonard prendrait le temps de réfléchir aux inepties qu'il avait pu cracher. Bethany n'avait plus la force de se battre pour le moment. Il voulait crier, qu'il aille crier ailleurs. Il avait eu ce qu'il voulait après tout, elle lui avait expliqué qu'elle ne savait pas pourquoi elle avait fait ça. Elle n'était pas dans un état normal à ce moment là. Elle ne savait plus quoi lui dire ni comment lui expliquer les choses. Elle ne voyait pas quoi lui dire de plus. Elle avait sincère avec lui, elle avait était dans le vrai. Peut être qu'il y avait eu un manque de communication entre eux. Enfin non, c'était une évidence ça. Ils n'avaient pas communiqué. Pourtant, ils avaient toujours eu des relations sexuelles, sur ce point ils s'accordaient bien. La brune sentit son téléphone vibrer dans la poche de son jean et l'attrapa, lisant un message qui la fit sourire. Après avoir répondu, elle s'accroupit et reprit le long travail qui l'attendait. À savoir, vider ses cartons. Dans un carton vide, elle y fourra tout ce qui pouvait rappeler son mariage, n'ayant pas réellement envie de les voir traîner sous son nez. Puis, elle tomba sur une photo de famille. Léonard, Nora et elle même en vacances au Canada, en plein hiver. Ça avait été vraiment un beau séjour et Bethany avait apprécié énormément de voir un pays sous la neige. Ils avaient eu froid, terriblement froid. Bethany pinça les lèvres, se retenant de rire en se rappelant la voir qui était tombée en panne sur un chemin forestier et Léonard qui avait pesté tout ce qu'il savait. Nora et Bethany avaient beaucoup rit à ce moment là. La jeune femme se leva et revint près de Léonard, posa la photo dans le cadre devant lui.

« Tiens, tu peux donner ça à Nora s'il te plaît ? Elle me l'a réclamé... »

La jeune femme était bien plus calme, allant se servir un verre de fruits avant de se laver tranquillement les mains. Elle observa l'extérieur, remarquant que le vieux couple d'en face pointait du doigt sa propre maison. Bethany soupira doucement.

« Ma prochaine échographie est jeudi prochain à 14 heures si tu as envie de venir. C'est là où on travail... »

_________________
At night when the stars light up my room I sit by myself talking to the moon tryin' to get to you in hopes you're on the other side talking to me too or am I a fool who sits alone talking to the moon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 231
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)heart attack
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : Nouvel homme divorcé

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 4/4 close Bethany, Melvin, Serena, TC

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Jeu 2 Aoû - 19:07

❝ but tell me does he kiss like I used to kiss you ? ❞Bethany & Léonard
Alors que la bataille battait son plein, Beth trouvât le moyen de s’éclipser. Comment ne pas casser sa cuisine alors qu’elle était dans la provocation. Que venait-il faire ici si elle ne voulait pas discuter ? Certes, les engueulades ne sont jamais une partie de plaisir, mais visiblement, ils n’arrivaient plus qu’à communiquer ainsi. Ses yeux suivaient scrupuleusement la belle blonde. Alors qu’il s’attendait à un retour de sa part, il vit la jeune femme répondre à un de ses messages. Cela était de trop pour McKenie. Qu’est-ce qui pouvait être bien plus important que Léonard ? Impossible que ce soit Nora, l’adolescente était en cours. Le jeune homme possédant un esprit très vif, avait besoin de peu de temps avant de créer tout un scénario. Pour lui, c’était certain, elle échangeait avec un autre homme, voilà pourquoi elle prenait tant à la légère cette discutions. Or, cela était inconcevable pour le chirurgien. Bien qu’ils fussent divorcés, Léonard restait un homme jaloux, preuve qu’il y avait encore quelque chose à perdre. Ne pouvant supporter cette vision, il s’empressa de rejoindre la porte de sortie. C’est Beth qui le stoppa dans sa démarche. Les sourcils froncés, le regard dans le vide, il écouta Bethany lui tendit un objet. Il baissa alors le regard pour y observer une photo qu’il prit de manière un peu brusque.
    « Vu que je ne sers qu’à ça maintenant, je lui transmettrais » Dit-il d’un ton assez froid.

Cette photo venait réveiller quelques souvenirs de famille, auparavant inestimable à ses yeux. Lui qui pensait en vivre de nombreux autres, il se rendit compte que le destin en avait décidé autrement. Tandis qu’il observa le carton derrière elle, il prit conscience qu’elle avait conservé tous leurs vestiges de vie commune. Léonard serait trop fier de crier sur les toits qu’il avait bel et bien tourné la page, la réalité était bien différente. Dans son armoire, se cachait une petite boite retenant quelques souvenirs. En premier, les vœux qu’il avait écrits à l’arrache sur un post-it sponsorisé par une boite pharmaceutique. S’y planquait une de leur toute première photo mais également une clé USB répertoriant leur playlist de vacance, un des calots de bloc de son ex-femme possédant encore son odeur, et puis le plus terrible, la dernière échographie de babyboy. Le destin de cette boite était similaire à celle de pandore, il ne fallait surtout pas l’ouvrir. Dans un élan de colère, Léonard posa de nouveau son regard sur la blonde avant de lui demander.
    « Tu comptes faire un feu de joie avec ? » Bien évidemment, il parlait du carton.

Alors qu’elle partit de nouveau dans la cuisine, cette fois-ci Léonard ne broncha pas d’un poil, il se contenta de la suivre du regard. La porte d’entrée était tout proche, il avait donc l’occasion de la saisir afin de se tirer de là. Mais quelque chose le retenait, certainement l’expression songeuse de Bethany qui finit par le convier à la prochaine écho.
    « Je tacherai d’y être ! » Et il y sera !

©️ 2981 12289 0

_________________

Léony — I've been brokenhearted blue since the day we parted, why did I ever let you go ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 198
- pseudo : Lily
- id card : Scarlett Jo la parfaite
- registration : 08/05/2018
- côté coeur : Talking to the moon

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Prenez un ticket et mettez vous dans la file d'attente

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Mar 14 Aoû - 16:12

Bethany prit une profonde inspiration et se contint du mieux qu’elle put pour ne pas exploser et arracher la tête de son ex mari. Elle le laissa prendre la photo que Nora avait réclamée et roula ses yeux dans leur orbite, lâchant un léger soupir. Il était tellement pénible quand il avait ce genre de comportement. Bethany ne le comprenait plus à dire vrai, elle ne l’avait jamais traité comme une vache à lait à ce qu’elle sache. La jeune femme ne savait plus parler à son ex-mari et elle sentait qu’elle ne saurait plus jamais comment faire. Tout était mort entre eux, c’était sa faute et elle était résignée à en assumer les conséquences. La demoiselle finit par se détourner, posant son regarde sur le carton plein de souvenirs heureux qui trainait sur le sol. Elle n’avait pas la moindre envie de se débarrasser de tout ça, au contraire. Tout était si précieux à ses yeux. Elle tourna son visage vers Leonard, vexée qu’il puisse penser qu’elle allait le balayer de sa vie de cette manière.

« Pas du tout, c’est trop précieux !!! » Lâcha la blonde, presque horrifiée.

La jeune femme se détourna alors de son mari, les yeux ronds comme des soucoupes. Comment il osait songer qu’elle allait le rayer de sa vie de cette manière. Malgré tous les signes qu’elle avait lancés, la jeune femme avait remarqué que Leonard ne semblait pas comprendre qu’elle l’aimait toujours. Elle était désemparée et ne savait plus quoi faire avec Leonard. Peu à peu, Bethany se rendait compte qu’il n’y aurait plus jamais de retour en arrière et que leur couple était définitivement mort. Elle avait compris que Leonard ne lui pardonnerait jamais et que l’enfant qu’elle portait vivrait dans une famille séparé. Malgré tout ça, elle continuait de faire l’album de naissance, cherchant aussi à y faire participer Leonard autant que possible, il restait le père. Ce dernier accepta alors de se rendre à la prochaine échographie, faisant légèrement sourire Bethany qui était dos à lui. Elle ravala rapidement son sourire alors qu’elle se tournait vers lui, lui tendant un papier avec la date et l’heure de l’échographie noté dessus.

« D’accord, alors… Je te verrais là bas !! »

C’était un peu une invitation à quitter sa maison et à rentrer chez lui. Au fond d’elle, elle avait envie de lui demander de participer à la conception de l’album de naissance, tout comme Nora tendait à la pousser à le faire. Mais Bethany n’arrivait pas à trouver le courage nécessaire pour ça. Elle savait aussi que Leonard allait lui reprocher de ne pas lui avoir parlé de ça avant. Allait il aussi lui reprocher de lui faire la chambre toute seule ? Oui, certainement. Mais Leonard était un râleur et elle aimait quand il râlait. Au fond, c’était ce qui faisait son charme.



_________________
At night when the stars light up my room I sit by myself talking to the moon tryin' to get to you in hopes you're on the other side talking to me too or am I a fool who sits alone talking to the moon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 231
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)heart attack
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : Nouvel homme divorcé

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 4/4 close Bethany, Melvin, Serena, TC

MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   Mer 29 Aoû - 17:50

❝ but tell me does he kiss like I used to kiss you ? ❞Bethany & Léonard
C’est trop précieux, se dit-il, comme notre mariage. Il leva les yeux vers le plafond pour se retenir de dire ce qu’il avait sur le cœur. Il allait s’arrêter là pour aujourd’hui, puis Beth était têtu, elle ne voulait pas comprendre. Oui, elle lui prouvait de différentes manière qu’elle l’aimait, mais cela voulait-il dire qu’elle ne recommencerait pas ? À voir son air satisfait devant son téléphone, elle avait l’air d’avoir déjà tourné la page. Il essayait d’être le plus neutre possible en regardant ce carton. Il contenait tellement de souvenirs. Par exemple, la coupe qui dépassait venait tout droit de N.Y. Les deux jeunes mariés avaient participé à un concours bidon de baseball organisé par l’hôpital. C’était une journée cohésion ou le couple McKenie avait encore raflé la victoire. À cette époque, ils formaient une équipe soudée, ce qui leur permettait d’être efficaces dans n’importe qu’elle compétition. Mais cela appartenait au passé et le présent n’annonçait rien de bon.
    « Qu’est-ce que tu vas en faire ? Le laisser pourrir dans un coin ? » Il était curieux ce chirurgien, mais il voulait savoir si son ex-épouse tenait encore à leur vie passé.

Il la regarda partir de son côté. Elle s’éloignait de lui alors qu’il n’avait qu’une envie, la serrer dans ses bras. Il y avait un combat incessant dans sa tête. Un Léonard voulait la voir disparaître, alors que l’autre donnerait tout pour la retrouver. Et puis ce bébé changeait beaucoup de choses. Même s’ils étaient séparés, Léo voulait être en paix avec son ex-femme et l’aider dans toutes les taches qu’il pouvait. Pour cela, il fallait qu’elle laisse faire, mais il connaissait Betty et savait qu’elle serait trop fière pour demander quoi que ce soit, ce qui le pousserait à monter au créneau une fois de plus. Elle mit un temps avant de se mettre face à lui, lui tendant un morceau de papier. D’où le sortait-elle ? Avait-elle préméditait qu’il accepterait ce rendez vous ? Il le prit délicatement avant de regarder la blonde.
    « Merci d’accepter au moins ma présence. » Quelque part, il était vraiment touché par son acte. Et puis son bipeur se mit à vibrer, laissant la trace d’une urgence. Après l’avoir regardé, il déclara « Je dois y aller, on se verra à l’hôpital. »

Oui, il avait l'espoir de la voir autant qu’il le pouvait avant ce fameux rendez vous. À défaut de pouvoir toucher son ventre qui protégeait ce petit-être, il s’approcha d’elle pour l’embrasser sur la joue. Rien de très sensuelle, juste une approche pour tenter de tourner la page et d’être les meilleurs parents possibles. Il la regarda avant de partir, ne se doutant pas que ce fût la dernière fois avant son accident qui lui coûtera peut-être la vie. Si seulement il connaissait le futur, il agirait bien différemment à ce moment présent, mais il prit la porte se dirigeant ainsi vers l’hôpital.
©️ 2981 12289 0

_________________

Léony — I've been brokenhearted blue since the day we parted, why did I ever let you go ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
BETHANY - but tell me does he kiss like I used to kiss you ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» présentation de kiss me
» oh !? It's You & I ? Let me kiss you !!
» It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - eastwatosa :: minnea homes-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.