AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Run, Boy Run ft Léo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
papa ours
avatar

- prayers : 2509
- pseudo : Kahlan
- multifaces : BadCal & FairyTess
- id card : Chris Hemsworth + Vava : lily du cheshire
- registration : 03/12/2017
- côté coeur : "Je t'ai perdu, depuis je ne m'aime plus"

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 5/ 3 Charlie + Wanda + Dani + Léo + Clive

MessageSujet: Run, Boy Run ft Léo   Jeu 17 Mai - 15:06

Run, Boy Run
ft. Léonard


Pendant longtemps Melvin avait trouvé réconfort dans les bras de sa femme, dans le sourire de sa famille, dans les rires de ses amis ou bien dans le sport. C'était sans doute cliché mais le grand blond avait l'impression que si il courrait assez vite tout ses ennuis et toutes ses peines finiraient sous ses semelles, ensevelis contre les graviers du chemin de footing. Cela marchait en général pour un moment mais aujourd'hui il n'y était pas seul. Il avait été chercher Léo à la fin de son service de nuit, clamant que quitte à être réveillé encore à cette heure autant en profiter, rajoutant avec humour  un « Tu ne vas pas faire ta chochotte, il n'y a bien qu'un médecin pour aller pioncer sitôt son travail terminé ! J'ai amené ma filleule en cours en même temps que les miennes à la maternelle, tu n'as pas d'excuse !  Tu n'en dormiras que plus serein.»Il lui avait jeté ses propres affaires, sachant de source sûre qu'ils avaient la même carrure avant son relâchement sur l'exercice et qu'elles lui iraient très bien. S'il avait les mêmes types d'insomnies que lui, mettre derrière le boulot et le reste ne pouvait être qu'une bonne idée.

Et c'était ainsi qu'ils avaient foulé sous le lever du soleil le sol du parc avec un Melvin bien plus enthousiaste que l'un de ses meilleurs ami, son plus vieil ami en fait. Il était pourtant intimement persuadé que courir lui ferait du bien, qu'être avec lui , lui ferait du bien. Et cela serait foutrement réciproque. Quelques mois plus tôt c'était lui qui avait abandonné sa vie maritale, abandonné sa femme pendant qu'elle était en désintox... pas qu'il ne l'aimait plus mais elle avait mis en danger leurs filles et cela il n'avait pu l'encaisser. Il ne le pouvait pas plus alors qu'ils étaient enfin à quelques jours du divorce. Aussi était il le mieux placé pour comprendre Léo. Charlie l'avait trompé avec sa cam, Bethany avec un connard.  Et dire que les deux hommes se félicitaient si souvent d'avoir trouvé les femmes de leurs vies, leurs mariages étaient si soudés et leurs amitiés si profondes... Melvin en voulait donc presque autant à Bethany, qu'il avait pourtant adoré dès leur première rencontre, certain qu'il ferait le bonheur de Léo qu'à Charlie. Il ne l'avait pas revu depuis l'annonce de sa tromperie, ne sachant de toute façon comment réagir.

Il s'était laissé un peu emporté par le bien être qu'il ressentait à oublier que leurs vies avaient pris un tour bien triste et bien glauque . Il avait finit par attendre Léo. Il ne résista pas non plus à le charrier « Alors on n'arrive à courir que dans les couloirs d'un hosto quand de jolies infirmières sont là, toute prête à sortir le défibrillateur ? Tu veux du bouche à bouche ? Sinon je crois que y'a une ou deux carpes dans le lac qui pourraient faire l'affaire ! »
☾ ANESIDORA

_________________


Double Trouble


(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t494-melvin
avatar

- prayers : 216
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)midnight blues
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : Nouvel homme divorcé

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 4/4 close Bethany, Melvin, Serena, TC

MessageSujet: Re: Run, Boy Run ft Léo   Mer 23 Mai - 2:21

❝ Run, boy run ❞Melvin & Léonard
Tandis que Wauwatosa dormait, Léo lui était de garde. Il aurait donné beaucoup pour que celle-ci soit calme, le laissant se reposer quelques heures au lieu de s’activer dans tous les sens. Depuis sa récente arrivée, le jeune homme avait tenté de remanier ce service, presque à l’abandon. Étant chef de pédiatrie, les opérations n’étaient plus ses seules responsabilités. La paperasse, les plannings, ses visites, sans oublier, son rôle de chirurgien, tout cela était son quotidien. Ses journées étaient en général bien remplies. Léo profitait ainsi de la nuit pour remplir les dossiers et tenter une nouvelle organisation au sein de ce service. L’agencement de cet hôpital était bien loin de ce que Léo pouvait connaître. En tant qu’un des chirurgiens les plus réputés du pays, Léonard avait pour habitude d’intervenir dans des établissements de renommer, voir les meilleurs. Ici, tout était différent dû à la réputation de l’hôpital et Léo s’était promis de relever le niveau, du moins, celui de son service.

Cette nuit, le jeune homme avait donc commencé par de la paperasse qu’il mit vite de côté étant bipé pour une urgence. En un rien de temps, il se retrouva au bloc, pratiquant ainsi sa sixième opération de la journée. Mais Léo ne s’en plaignait pas. Il adorait son travail et le laisserait pour rien au monde. Une fois la petite fille sortit d’affaire, il s’empressa de retrouver son équipe de nuit pour faire le point sur leurs revendications. Il était déjà quatre heures du matin et le médecin n’avait pas encore fermé l’œil. Heureusement, la caféine était son meilleur allié. Celle-ci le fit tenir durant sa septième et dernière opération de ces 48h. Il était hors de question que le jeune homme prenne un café de plus. Vu l’heure matinale, il n’avait qu’une hâte, trouver une salle de garde où il pourrait se reposer quelques heures avant de retrouver sa maison. Alors qu’il se dirigeait vers l’accueil pour régler quelques détails, il aperçut Melvin. Cette vision lui provoqua un sourire sincère. C’était bon de voir des visages familiers, surtout en ce moment. Il se dirigea vers lui afin de le saluer par une accolade.

    « Mais qu’est-ce que tu fou ici ?! » Demanda-t-il tout enthousiaste par cette visite. Melvin lui expliqua alors ces plans pour la matinée ce qui provoqua un long soupir chez Léo. Il faisait souvent ça quand il réfléchissait. « Tu ne vas pas faire ta chochotte, il n'y a bien qu'un médecin pour aller pioncer sitôt son travail terminé ! J'ai amené ma filleule en cours en même temps que les miennes à la maternelle, tu n'as pas d'excuse ! Tu n'en dormiras que plus serein.»

C’était du Melvin tout craché ça, d’ailleurs, ce n’est pas par hasard que ces deux étaient meilleurs potes. Melvin était une des personnes qui connaissaient le mieux Léo et savait que celui-ci répondait très souvent à la provocation. Le challenge était donc accepté, il suivrait le blond au parc, d’autant plus qu’il n’avait pas à s’occuper de sa fille et ca, c’était un vrai atout.
    « Moi chochotte ?! Envoie les baskets que je te montre une fois de plus qui est le meilleur » Dit-il non sans humour, avant de récupérer le sac de sport. « Attends-moi là, j’arrive. »

Léonard repartit les bras chargé d’un sac et de ses éternels dossiers qu’il déposa à la secrétaire avant de partir se changer. Les voilà donc en direction du parc. Cela faisait une éternité que Léo n’avait plus fait de sport. Ainsi, il défiait Melvin, mais le jeune homme savait pertinemment qu’il serait à la traîne. Par ailleurs, son meilleur pote ne manqua pas l’occasion de lui faire remarquer.
    « Alors on n'arrive à courir que dans les couloirs d'un hosto quand de jolies infirmières sont là, toute prête à sortir le défibrillateur ? Tu veux du bouche à bouche ? Sinon je crois que y'a une ou deux carpes dans le lac qui pourraient faire l'affaire ! »

Dans sa petite foulée, Léo ne put s’empêcher de rire. Il ne la ramenait pas large, il sentait bien que ses conditions physiques s’étaient dégradées, et pourtant cette séance de sport était ce qui lui était arrivé de mieux depuis ces dernières semaines. Il pouvait se vider la tête tout en se défoulant, laissant alors exprimer toutes ses tensions. Il prit tout de même le soin de répondre à Melvin sur un ton tout autant déconneur.
    « Mon pote, t’es pas assez sexy pour que j’essaye de te rattraper… » Ajouta-t-il non sans s’essouffler. Léo était carrément à la traîne !

©️ 2981 12289 0

_________________

Léony — I've been brokenhearted blue since the day we parted, why did I ever let you go ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papa ours
avatar

- prayers : 2509
- pseudo : Kahlan
- multifaces : BadCal & FairyTess
- id card : Chris Hemsworth + Vava : lily du cheshire
- registration : 03/12/2017
- côté coeur : "Je t'ai perdu, depuis je ne m'aime plus"

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 5/ 3 Charlie + Wanda + Dani + Léo + Clive

MessageSujet: Re: Run, Boy Run ft Léo   Mer 30 Mai - 13:39

Run, Boy Run
ft. Léonard


C'était comme si ils avaient la ville rien que pour eux. Personne n'osait aller courir si tôt ou pour Léo : si tard. Cela pourrait aisément rappeler leurs enfances , quand les deux gamins qu'ils étaient resté éveillés pour rattraper toute leurs années scolaires. Et cela en faisait des choses à raconter quand on ne se voyait que pendant les vacances : des bagarres , des coups de cœurs pour la voisine de table ou la camarade d'exposé puis les années passant des récits plus détaillés sur les filles plus ou moins populaire de leur lycées respectifs, avec preuve à l'appuie un classement. Ils n'étaient que des mioches à l'époque, pas de quoi s'en vouloir maintenant mais un petit jardin secret qui n'appartenait qu'aux deux amis. Même dans dans villes différentes ils avaient toujours été parmi les premiers au courant des histoires des autres. Léo avait rencontré Charlie avant beaucoup de membre de la famille et Melvin avait vite pris un vol  pour rencontrer Nora puis Beth .. Bien mal lui avait pris d'emmener sa toute jeune épouse avec lui puisqu'elles étaient devenue Bethany et elle, un duo aussi insupportablement soudé que les deux amis d'enfance.

De leur groupe il ne restait que eux deux et leurs filles désormais, ainsi que le sol qu'ils foulaient plus au moins athlétiquement. Melvin n'avait pas envie de pointer du doigt leur célibat qui finirait bien par leur tomber dessus tout de suite, tout en sachant que leurs familles avaient été un moteur bien trop important dans toute leur vie pour ne pas les évoquer. Pour le moment c'était l'humour qui prédominait puisque Melvin frappa ses fesses à la réplique de son pote. «  Tu ne sais pas ce que tu rate mec ! » Et il rajoute rapidement ...  « Quoiqu'en fait … heureusement d'ailleurs ! Pas de ça entre nous ! Y'a déjà trop à faire avec les emmerdes que nous attirent les femmes ! » Il y avait il besoin de les nommer... Bethany et Charlie avaient bouleversé leur vie une première fois , elles s’apprêtaient à le faire une seconde fois...

L'un à coté de l'autre, Melvin regarde son i Watch , balaie les résultats cardiaques et autre détails pour se contenter de l'heure. « Je t'offre ton petit déjeuner ? » Il déplore déjà que la pâtisserie de Luna soit fermée à cette heure ci mais il y a toujours une petite boulangerie, de quoi prendre une de ses viennoiseries qui se disent françaises et donc hors de prix, d'ouverte dans le centre. « Je ne vais pas te demander de te faire beau pour qu'on ne nous lance pas des pierres, on va manger dehors... rapport au fait que tu ai l'air d'un petit chiot en manque de grand air ! » Il attrape avec enthousiasme ses épaules pour quelques pas. « Et donc j'ai décidé de pas trop accablé ma filleule de question de si bon matin … tu savais qu'il lui arrivait d'être grincheuse ? » Le grand blond rit légèrement, conscient à quel point ça doit être compliqué parfois de gérer une pré adolescente... et puis aussi car il lui reste quelques années avant de devoir en gérer deux d'un coup ! « Mais elle s'y fait à cette ville ? À l'idée du divorce... et toi alors ? »  Cette fois ci tu le regardes plus sérieusement. Il était passé par là... non , il était encore en plein dedans. Même si l'acte serait bientôt  signé, il sait que leurs vies à tous devraient être fait de compromis.  
☾ ANESIDORA

_________________


Double Trouble


(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t494-melvin
avatar

- prayers : 216
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)midnight blues
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : Nouvel homme divorcé

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 4/4 close Bethany, Melvin, Serena, TC

MessageSujet: Re: Run, Boy Run ft Léo   Dim 3 Juin - 21:40

❝ Run, boy run ❞Melvin & Léonard
Courir était une idée exceptionnelle. En ce moment même, Léo était reconnaissant envers Melvin car cette bouffée d’air frais lui faisait un bien fou. Avant de passer une nuit très mouvementée, le jeune McKenie avait eu une discussion plutôt tendue avec sa femme. Ils en avaient conclu que le divorce était la meilleure des solutions. À l’heure qu’il est, il devait avoir les papiers du divorce signés dans la boite aux lettres. C’était donc la fin d’un couple, la fin d’un chapitre, mais également le début d’un autre. En effet, son actuelle ex-femme était enceinte, évènement que Léonard avait apprit assez récemment. Toutes ces nouvelles venaient donc s’empiler, contrariant crescendo le chirurgien. Dans un premier temps, cette séance de sport lui avait donné l’opportunité d’évacuer toute cette pression qu’il gardait en lui, par la suite, c’est Melvin qui servirait en quelque sorte de défouloir. Ce dernier avait l’habitude d’entendre toutes les aventures du jeune homme. En effet, le blondinet était le premier au courant des grosses galères comme des nouvelles joyeuses et ce, depuis toujours. Cette complicité ne s’expliquait pas. Déjà tout jeunes, les deux garçons avaient eu un bon feeling. Léonard aurait pu préférer un autre membre de sa fratrie, mais que nenni, il avait jeté son dévolue sur le sosie de Thor, ce héros de l’univers Marvel.
    Sans réellement s’en apercevoir, ils avaient déjà fait le tour du lac et Brock ajouta non sans humour « Tu ne sais pas ce que tu rate mec ! Quoiqu'en fait … heureusement d'ailleurs ! Pas de ça entre nous ! Y'a déjà trop à faire avec les emmerdes que nous attirent les femmes ! » Mais qu’il avait raison. Que ce soit lui comme Léo, ils se faisaient bien chiés en ce moment avec LEURS femmes. « Sans déconner, je vais me tirer loin des femmes ! Et dire que nos filles vont devenir comme leurs mères … » Dit-il tout en roulant des yeux. Ces quelques mots étaient remplis de sarcasme.

Léo finissait à peine de cracher ses poumons qu’il prévoyait déjà sa prochaine course. Cela lui avait fait un bien fou et il comptait remettre ça le plus rapidement possible. Il regardait le lac et ses reflets qui offraient une vue magnifique sur le lever de soleil. C’était l’endroit parfait pour emballer une fille. Mais Léo n’avait plus personne à emballer. Par ailleurs, tous ces couples qui se bécotaient au bord de l’eau lui donnaient l’envie de vomir, il faut dire que son ventre vide n’aidait rien. La proposition de Melvin tomba à pic.
    « Je t'offre ton petit déjeuner ? Je ne vais pas te demander de te faire beau pour qu'on ne nous lance pas des pierres, on va manger dehors... rapport au fait que tu ai l'air d'un petit chiot en manque de grand air ! » Alors ça se voyait tant que ça ? Léo semblait si renfermé ? Il passa sa main dans ses cheveux tout transpirant histoire d’arranger quelques mèches rebelles. Ainsi, il avait l’impression de donner une meilleure image de lui. « J’allais te proposer de te ramener chez moi, comme un mec qui venait de pécho sa nouvelle conquête, mais t’as raison, je vais pas m’enfermer plus que ça ! » Je vais montrer à ces demoiselles qui est le félin, voulait-il rajouter, mais il ressemblait plus à un chat de gouttière qu’autre chose.

Melvin ne mit pas longtemps à parler du sujet qui fâche. Mais en même temps, que ce soit l’un comme l’autre, n’avaient-ils pas besoin de se livrer ? Tout en marchant il écouta alors son meilleur pote.
    « Et donc j'ai décidé de pas trop accablé ma filleule de question de si bon matin … tu savais qu'il lui arrivait d'être grincheuse ? Mais elle s'y fait à cette ville ? À l'idée du divorce... et toi alors ? »

Cette accolade, même masculine, lui apportait du soutien et beaucoup de réconfort. Il ne connaissait pas grand monde dans cette ville et la présence de Mel’ était quelque chose d’important pour Léonard, surtout après la journée qu’il venait de passer. (cf sujet avec Beth). L’air léger de son ami l’aider toute de même à dédramatiser certaines choses, comme le fait que Nora s’éloigner peu à peu de son père. Quelque part, il savait que c’était un truc d’adolescent et qu’elle finirait par revenir vers lui une fois que toute cette crise serait passée. Au moment de lui répondre, Léo avait l’impression de ne pas avoir vu Melvin depuis des mois, alors que cela ne faisait que quelques jours.
    « T’as du retard mon pote … t’as du retard » Dit-il avec un ton presque abattu. « Pour te la faire courte, Nora m’en veut à mort d’être parti de N.Y, du coup elle a contacté Betty qui est en ville en ce moment. Elle est d’ailleurs à nouveau enceinte .. de moi, si tu te poses la question. » Comme si cela n’était pas assez, il rajouta « À côté de ça, la mère biologique de Léonora à refait surface et nous sommes passé devant le juge pour la garde. » Il gardait le meilleur pour la fin. Il s’arrêta de marcher quelques instants et annonça tout en regardant le lac « Betty à finalement signer les papiers pour le divorce … » Il retira les alliances, leurs alliances qui se logeaient dans sa poche pour les regarder une dernière fois avant de les jeter au loin dans le lac. «… Tout est terminé Mel’, je suis à nouveau dispo ! » Affirma-t-il avec un sourire presque forcé.

Durant ces longs mois, Léonard pensait que le divorce était LA solution, celle qui permettrait à sa souffrance de cesser, or elle était toujours présente, si ce n’est deux fois plus forte. Certainement le temps de s’habituer à cette nouvelle vie. Il souffla un bon coup et reprit la marche près de son ami. Il en avait assez dit pour le moment. Qu’en était-il de M. muscle ? Lui aussi était loin des années bonheurs et c’est en partit grâce à ces évènements similaires qu’ils se comprenaient plus que jamais.
    « Et toi alors ? J’ai cru comprendre qu’il t’arrivait de faire la tournée des bars pour noyer ton désespoir ? » Questionna-t-il tout en lui mettant une patate dans l’épaule. C’était bien sur amicale, mais Léo s’inquiétait pour lui, il connaissait bien Merlin et son air je m’en foustiste alors que tout ça le touchait au plus haut point « Comment vont les filles ? Puis l’arrangement avec Charlie tient toujours ? » Par là, il voulait bien sur en venir à la garde.

©️ 2981 12289 0

_________________

Léony — I've been brokenhearted blue since the day we parted, why did I ever let you go ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papa ours
avatar

- prayers : 2509
- pseudo : Kahlan
- multifaces : BadCal & FairyTess
- id card : Chris Hemsworth + Vava : lily du cheshire
- registration : 03/12/2017
- côté coeur : "Je t'ai perdu, depuis je ne m'aime plus"

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 5/ 3 Charlie + Wanda + Dani + Léo + Clive

MessageSujet: Re: Run, Boy Run ft Léo   Sam 9 Juin - 16:50

Run, Boy Run
ft. Léonard


Le décors parfait pour choper qu'il disait pour choper. Il est vrai que si tout comme Melvin, Léo aurait été un enfant de Wauwatosa, ils auraient pu en passer bien plus de soirée ici. Mel en avait fait avec Clive, avec Rory mais même à l'époque il se disait régulièrement que l'avoir lui avec eux aurait été parfait. Si on rajoutais Julian. Nul doute que les pères de Wauwatosa des jeunes filles de l'époque auraient enfermé leur progénitures à tout jamais dans des tours -peine perdue pour Rory mais cela n'aurait pas été de trop avec tout les autres. Peut être qu'ils se seraient trouvé une autre femme... une qui les aurait pas déçus, qui les aurait pas mené ici à s'interroger sur la débâcle de leurs sentiments et leurs mariages.

Et si cela ne touchait que eux. Chez les Brock, deux jumelles devaient apprendre bien trop tôt le mot divorce et chez les McKennie, un adolescente qui arrivait à une période déjà si compliquée devait gerer cela en plus. Cela inquiéte le parrain bien évidemment . Melvin n'est jamais aussi bon que dans le rôle où il doit prendre soin des gens qu'il aime : bon fils, bon frère, bon ami, bon pére... il avait juste merdé à la fonction bon mari. Il estimait avoir fait des erreurs mais quand il regardait son ami de toujours, il n'avait pas cette impression . Melvin ne savait pas où cela avait merdé dans leurs vies communes, mais il avait la certitude que Léo avait fait ce qu'il pouvait pour se battre contre l'horreur qui leur était tombé dessus... Bethany aussi sans doute... à sa façon. Les Brock avaient du s'inquiéter pendant toute la grossesse gémellaire de Charlie... Encore maintenant son cœur se fermait automatiquement à l'idée qu'il aurait pu arriver quelque chose à l'une des ses princesses ou à sa femme... Les deux ménages avaient prouver que pour le meilleur ou le pire pouvait avoir tout un tas de définition.


La nouvelle de la grossesse de Bethany te cloue sur place. Cela aurait été le plus bel évenement qui aurait pu leur arriver quelques mois en arrière. Beth était tout comme Charlie faite pour être mére, et Léo ? Il n'y avait même pas de question à se poser. Melvin était persuadé qu'il aurait aimé Nora tout comme ce nouveau venu de la même façon. C'était un putain de type bien mais malheureusement de nos jours les gens bien s'en prenait plein la gueule et finissait par en avoir plein de le cul .La preuve avec la génitrice de Nora, car il considérait toujours Beta Bethany comme la maman de l'adolescente. « Je peux rien faire pour Beth, mais si tu as besoin d'un témoignage de moralité pour le juge, je le fais... à vrai dire je te le secoue comme une bouteille d'orangina s'il le faut, s'il veux t'enlever la petite » C'était ironique quand lui voulait retiré la garde de ses jumelles à celle qui avait été la femme la plus incroyablement importante pour elle. Il va pour rebondir sur le bébé quand Léo jette les alliances à l'eau. Il avait amorcé un geste pour l'en empecher mais non … trop tard. Les anneaux sombraient déjà dans le lac. La symbolique était puissante et serrait le cœur du grand blond . Instinctivement il joue avec la sienne . Léo était il plus avancé que lui sur le deuil de son union ? Non plutôt juste encore trop en colère. « J'espére que tu ne le regrettera pas … et j'espére que vous vous en sortirez pour le bébé … Désolé mec mais il prouve que rien n'est jamais fini... » Au sourire forcé de son pote, Melvin léve les yeux au ciel . Il reconnaît ce genre d'attitude car il fait pareil, exactement pareil . Se forcer à sourire pour ses proches pour qu'ils gardent l'image d'un homme fort , de celui qu'il veux être... « Inutile de te forcer avec moi Léo, je suis dans la même situation que toi je sais que tu mens tout comme moi ! » Il lui dédia à son tour le grand sourire qu'il offrait au monde. Il n'était pas toujours factice sa famille, ses amis, un petite infirmière lui donnait envie de sourire pour de vrai... mais il reconnaissait ses propres failles chez Léo « Avec moi tu peux jeter toute les bagues que tu veux, tes cadeaux de mariage un à un , tout ! Ma seule limite ça serait des chatons ! Mais le reste tu peux. Garde tes forces pour Nora et ton enfant à naître , les uses pas à faire semblant avec moi, ok ? » Ses lèvres se relèvent de nouveau mais avec plus de pudeur, car il sait …

Il éclate pourtant vraiment de rire quand Léo pointe du doigt ses petits tours au bar. « Tu as parler à ma mère ou quoi ? !? Hé ça va ! Il faut bien que je m'occupe quand je n'ai pas les filles !
Car oui pour l'instant elle les as assez souvent... »
Il masse un peu son épaule se rendant compte qu'il avait oublier de dire « Aie » Il le dit avec humour plus pour le faire chier qu'autre chose alors qu'ils arrivent au lieu du mini brunch. Melvin réfléchit un peu à comment expliquer sa vie à son ami alors que sa bouche passe commande automatiquement et qu'il prend son sac avant de revenir au grand air et reprendre la parole .   « Cela va faire un an qu'elle a repris la drogue , un an que les pompiers m'ont appelé pour les flics … un an que c'est fini aussi sans même que je m'en sois rendu compte. Elle repousse la signature mais je crois que c'est pour le prochain rendez vous. » Il bois son café dans son gobelet tout aussi industriel . « Les filles commencent à prendre l'habitude. On fait en sorte de ce voir le moins souvent. Daisy fait beaucoup de cauchemar et a recommencer à faire pipi au lit depuis qu'on a déménagé. Rose la protège beaucoup. Elles sont adorables mais il est hors de question que je m'attende à qu'elles soient fortes . Ce ne sont que des gamines, ça devrait être nous qui gérions au mieux»

Il soupire en se pinçant les lèvres .  « Elles ont du se retrouver et parler de nous aussi tu crois ? Nous imaginer faire les clubs de strip tease de tout Wauwatosa... autant dire que ça serait rapide ! Ou alors Charlie convainc Beth que tu es comme moi , c'est à dire un immonde connard qui n'attends que son divorce pour coucher avec tout ce qui bouge ? Elle m'a même fait suivre par un détective pour le prouver ! Et elle en démord plus maintenant, elle est persuadé que je couche avec une amie. Une de tes collègues d'ailleurs, Wanda, je sais pas si tu la connais ?  En tout cas si tu vois Charlie et elle dans la même pièce, s'il te plait : appelles la sécurité ! » C'est en souriant qu'il le dit mais il est mi sérieux tout de même. « Surtout que tu sais que y'aurait Beth derrière avec un scalpel ! Cela tournerait bien trop facilement au film d'horreur  ahhaa ! » 
☾ ANESIDORA

_________________


Double Trouble


(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t494-melvin
avatar

- prayers : 216
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)midnight blues
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : Nouvel homme divorcé

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 4/4 close Bethany, Melvin, Serena, TC

MessageSujet: Re: Run, Boy Run ft Léo   Ven 27 Juil - 20:10

❝ Run, boy run ❞Melvin & Léonard
Ce qui se passait près de ce lac était un pur moment de complicité entre deux vieux amis. Dieu sait à quel point Léonard en avait besoin. Ces derniers temps, il s’empêchait de sombrer dans le chao, se raccrochant à son boulot, car c’est à peu près tout ce qui lui resté. Bien évidemment, il avait ses amis, et encore, ils n’étaient pas nombreux à Wauwatosa, Léo avait tout de même ceux qui lui étaient indispensables. Parfois, il lui arrivait de se demander comment son amitié avec Mel avait pu si bien tenir. Jusqu’à présent, ils n’avaient jamais vécu dans la même ville. Étant jeune, ils ne se voyaient que rarement. Ce lien aurait pu être fébrile et ne pas durer, toutefois, Melvin était différent de ses copains New-Yorkais, c’était quelqu’un de chaleureux et d’authentique, ce qui manquait cruellement à certaines personnes de son entourage. Puis l’adolescence pointa le bout de son nez, les deux jeunes hommes passaient leurs temps libres chez l’un ou chez l’autre malgré la distance, ne manquant pas de préparer les 400 coups. Les filles, ils ont su ce que c’était, mais la vie commençait à battre son plein et des choix plus sérieux devaient être pris. Ils ont donc mené leurs vies chacun de leurs côtés, sans jamais se laisser tomber.

Naturellement, quand Léonard a adopté Léonora, Melvin fut un des premiers au courant. Alors qu’il aurait pu le faire culpabiliser, mettant en avant sa carrière ou sa vie personnelle, son meilleur ami l’a toujours soutenu dans son choix d’adopter une petite fille malade. Lorsque Melvin fit le voyage pour la rencontrer, le chirurgien savait que son fidèle acolyte devait avoir une place importante dans la vie de sa future fille. Les valeurs que Melvin possédait été celle qui voulait transmettre à Nora, alors qui de mieux que son meilleur ami pouvait être parrain de sa petite princesse ? Sa décision était prise, si Léonard devait disparaître, il voulait que M. Brock soit sont tuteur légal. Jusqu’à présent, McKenie ne regrettait pas son choix, Mel était très investit dans son rôle et se comportait comme un second père parfois pour Nora. De ce fait, cela ne le surprit pas quand le jeune blond lui proposa de témoigner au besoin contre cette femme qui apparaissait de nulle part.

    « Je te remercie Mel, avec tout ça, j’ai un dossier solide ! Puis ils m’enlèveront pas ma fille si facilement. » McKenie était bien décidé à se battre pour pouvoir continuer à élever sa fille. Puis il jeta ses alliances, voulant tirer un trait sur tout ce mal qu’il avait ressentit ces derniers mois. Les paroles de son ami le sortirent de ses pensées sombres, mais Léo savait très bien ce qu’il faisait. « C’est vrai, peut être que rien est joué, mais quand je la vois, je vois ce mec. C’est dur de construire un avenir comme ça » Dit-il en baissant le regard vers ses pieds tout en fronçant les yeux. Il avait mit son sourire loin derrière lui.

Puis les paroles de Melvin le réconfortaient. Il avait tellement l’habitude de faire semblant, de se montrer fort, qu’il oubliait parfois d’être lui tout simplement, un homme avec ses forces et ses faiblesses. Il pouvait bien s’effondrer ou s’emporter dans la colère, il savait bien que son ami de toujours ne le jugerait pas. Ce footing lui avait permis de se défouler, mais si seulement il pouvait cogner sur cet ambulancier, il frapperait comme jamais il a frappé. Léonard finit par s’ouvrir, confiant ce qu’il avait sur le cœur depuis un moment.
    « C’est dur sans elle. Quand on s’est marié, tu étais là, tu as bien vu à quel point on était heureux, jamais j’aurais pensé qu’on finirait divorcé tout en devant se côtoyer tous les jours .. » Melvin ne pouvait que le comprendre au vu de leurs vies sentimentales très similaire.

Et si Léonard était malheureux, il se doutait à quel point le jeune blond pouvait l’être également. Récupérant sa commande, il écoutait son ami avec attention. Toujours en commençant par un trait d’humour, Melvin finissait par avouer le poids qu’il se traînait depuis le jour de l’accident avec ses filles. En arriver au divorce n’est jamais une décision facile à prendre, et pourtant, les quatre jeunes gens en étaient là. Ce qui était terrible dans cette histoire, c’est qu’au-delà de cette douleur qui les prend aux tripes, ils devaient être forts pour leur famille. Des enfants étaient mêlés à tous ces conflits et leurs rôles étaient d’adoucir ces angoisses.
    « Je vois déjà à quel point c’est dur pour Nora, alors pour les filles, je n'ose même pas imaginer. Devoir se construire sans leurs deux parents, à cet âge, c’est une épreuve. » Et Léo savait de quoi il parlait, il en voyait des enfants « Mais s’il y a bien une chose que j’ai appris, c’est que l’amour qu’on leur apporte résout beaucoup de choses et je sais à quel point tu es un père dévoué, alors elles surmonteront cette épreuve avec un peu de temps et beaucoup de soutien » Le chirurgien parlait pour Melvin, mais il savait que Charlie était une mère très aimante également. Malheureusement, les erreurs arrivaient, mais la connaissant, il se doutait qu’elle devait se détester pour ce qu’il s’était passé. « Je vais prendre des vacances d’ici quelque temps. Si tu veux que je prenne les filles avec moi quelques jours, hésites pas ! Ca te soulagera un peu de te retrouver » Dit-il tout en levant son gobelet remplit de café comme pour trinquer à cette nouvelle vie de père célibataire.

On commence par ce qui nous est essentielle pour finir par ce qui était autrefois indispensable. Melvin attaquait un sujet qui devait être sensible pour lui. Parler de son divorce et de Charlie devait le replonger dans des souvenirs désagréables mais qui étaient dur de garder.
    « Connaissant les femmes, je me doute qu’elles doivent cracher tous leurs venins sur nous » Il eut un léger rire face à cette image qui lui semblait très réaliste. Mais les paroles qui suivent venaient le surprendre, laissant ses yeux s’arrondir. Melvin avait un côté charmeur, mais il n’était pas infidèle, du moins pas à sa connaissance. « Ta femme devient psychopathe ? J’adore Charlie, mais la je ne la comprends pas ! Et puis Wanda est marié ! Je vous vois pas fricoter tous les deux. » Dit-il de manière naturelle tellement l’idée lui paraissait absurde « Et quand bien même, tu es presque divorcé maintenant, t’as le droit de refaire ta vie et t’envoyer en l’air avec qui tu veux » Il but une gorgé de café avant de surenchérir « Je comprends pas les femmes, elles signent les papiers, mais il faudrait qu’on leur appartiennent. Qu’est-ce que ça peut lui foutre que tu vois d’autres femmes ?! » Melvin avait réussi à changer les idées de Léo. Maintenant, il était focalisé sur cette histoire de tromperie.

©️ 2981 12289 0

_________________

Léony — I've been brokenhearted blue since the day we parted, why did I ever let you go ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papa ours
avatar

- prayers : 2509
- pseudo : Kahlan
- multifaces : BadCal & FairyTess
- id card : Chris Hemsworth + Vava : lily du cheshire
- registration : 03/12/2017
- côté coeur : "Je t'ai perdu, depuis je ne m'aime plus"

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 5/ 3 Charlie + Wanda + Dani + Léo + Clive

MessageSujet: Re: Run, Boy Run ft Léo   Ven 27 Juil - 23:50

Cela faisait physiquement mal à Melvin de voir Léonard ainsi. Il n'osait imaginer sa douleur, imaginait les échanges entre lui et Bethany. Si lui même à l'époque n'aurait pas été si heureux en ménage il aurait pu être jaloux de ce qu'ils avaient été eux deux. Beth avait eu la tâche de se faire aimer par le grand blond mais également par sa fille... Elle y avait excellé et avait même en prime réussit à capter son amitié et celle de Charlie, indéfectible.Cela lui paraissait si loin... Une autre époque. « A défaut d'un avenir pour vous deux... un avenir pour vos enfants. Nora va être sa grande sœur peu importe ce que pourrait en dire un rapport adn où une mère qui vient de nul part... »

Le chirurgien s'était débarrassé de ses alliances mais pas encore de sa carapace, plus épaisse. Son ami ne pouvait le laisser ainsi. Il l'ouvrit légèrement pour lui et Melvin n'eut pas besoin d'en dire beaucoup... oui il comprenait. « Si je travaillais avec Charlie, je deviendrais dingue je pense. Sérieusement...t'as bien du courage... ou du masochisme ! » Chaque secondes de son mariage lui revenait en tête. Il n'aurait pas imaginé que son meilleur ami en serait là lui aussi.

Avec leur sachet pleins, les deux pères de famille s'éloigne un peu. Melvin lui fait un topo bien triste de la situation même si il y mêle toujours son humour bien particulier, un peu bourru pour cacher beaucoup de pudeur. Pour Nora pourtant il n'en eut pas. « Elle sait qu'elle peux venir à la maison quand elle veux, elle s'est déjà invité samedi prochain comme tu es de garde. Elle est adorable, intelligente,tu l'as bien élevé. On fera en sorte de faire pareil pour les jumelles même si ça sera chacun de notre coté. » L'ainé des Brock sentit son cœur investit d'un peu plus de chaleur aux compliments de Léo. « Merci pour la proposition, mais toi aussi tu devrais te reposer... après si les filles savent que j'ai dit non , elles vont me bouder alors je vais dire oui. Cela leur fera du bien de s'amuser en dehors de la maison et elles considèrent un peu Nora comme une grande sœur... Rien de très étonnant quand on sait comment je te considère. »  

Comme souvent leurs conversations dévia sur les femmes ,les leurs normalement. C'était plus pour se raconter la dernières extravagances qu'elles leur avaient offertes. Pas les détails croustillants de leurs vies intimes bien sûre, cela c'était pour les filles de passage. Mais ils avaient été deux maris éperdument amoureux de leurs épouses... Là il déballa plutôt la jalousie exacerbée de Charlie. Il s'attendait à son choc, un peu moins à être troublé au rappel que Wanda était mariée, d’ailleurs il rectifia sans même se rendre compte. « Fiancée.. » Il avait l'impression de se donner des excuses et rajouta vite, content de tourner le dos à ce moment à Léo pour envoyer un papier dans une poubelle « Enfin ça change pas grand chose, moi je suis toujours marié et non je pourrais rien faire avant que ça soit terminé après... » Il passa une main dans sa chevelure blonde. « Après je verrais, mais il me faudra du temps de toute façon. Je saurais sans doute même plus faire ! La dernière fois que je l'ai fait avec Charlie, on était déjà en instance de divorce et ça a tourné au drame avant même le matin... Rappelles toi que c'est vraiment une idée de merde ! » Faisant tourner son gobelet de café comme s'il était un verre de vin prestigieux Melvin continue « C'est moi qui demande le divorce tu sais et je ne suis pas encore prêt non plus à la voir avec un autre … Fais ce que je dis, pas ce que je fais tu sais ? » L'idée lui serrait même le ventre cruellement et il ne pouvait imaginer les traits de l'éventuel concurrent. Charlie le pouvait puisque malgré ce qu'il voulait s'avouer Wanda se faisait bien une place dans ses pensées. « Putain, on va pouvoir monter un club des divorcés toi et moi ! Le premier à la voiture en est le président. » Melvin avait déjà prit de l'avance puisqu'il avait avançait avant même de lancer le défis. Une dernière course pour aujourd'hui mais jamais la dernière avec Leo.

_________________


Double Trouble


(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t494-melvin
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Run, Boy Run ft Léo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Run, Boy Run ft Léo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - northwatosa :: oak lake-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.