AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I try to let go, but I know We'll never end 'til we're dust ft Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
papa ours
avatar

- prayers : 2017
- pseudo : Kahlan
- multifaces : BadCal & FairyTess
- id card : Chris Hemsworth + Vava Tag + Code Sign XynPapple
- registration : 03/12/2017
- côté coeur : "Je t'ai perdu, depuis je ne m'aime plus"

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 6/4 Charlie + Elena + Dani&Rory + Clive& Rory + Clive + Opale

MessageSujet: I try to let go, but I know We'll never end 'til we're dust ft Charlie   Jeu 10 Mai - 13:58


I try to let go, but I know
We'll never end 'til we're dust
You & Me
Melvin aurait du attendre que sa colère s'amenuise, aller faire 20 kilomètres de courses, aller manger deux bucket chez kfc ,aller boire un verre peut être. Tout plutôt que conduire chez Charlie, absolument tout ! Et pourtant il s’approchait de la petite maison qui n'était rien d'autre que le second foyer de leurs filles. Il les avait laisser avec leur tante pour avoir cette conversation inévitable avec leur mère. Mais tandis qu'il conduisait il n'était pas sûre de trouver les mots tant sa gorge était serrée par la rage . Il la savait têtue, prête à tout quand il s'agissait des jumelles, elle voulait la garde avec toujours autant de hargne mais ça, ça il ne l'avait pas vu venir.  Il se demandait depuis combien de temps elle avait prévu son plan, depuis combien de temps il était suivis et épier dans le seul but de le salir.A l'évidence le statut quo qu'il avait cru lui soutirer n'était qu'une tentative pour gagner du temps et remplir un album photo de sa soit disant vie adultérine.  

Le père de famille n'essaya même pas de faire son créneau correctement. Même si il ne savait pas comment réagir , il ne voulait pas plus attendre. De toute façon devant Charlie, combien même il voulait prévoir quoique ce soit cela l'avait toujours dépassé, ce qu'elle engendrait chez lui, le dépassait toujours.  Délaissant sa voiture, juste derrière celle de sa femme, la bloquant ainsi il sortit rapidement comme une tornade.  Il voulait la confronter face à cette connerie de trop.  La chance était avec lui car alors qu'il allait toquer à la porte , elle l'ouvrit . Elle devait être bien surprise de le retrouver sur le seuil de chez elle, mais encore plus quand il brandit l'appareil photo du son détective. « On doit avoir une conversation » Il entra dans le couloir et se dirigea vers le salon d'un pas décidé . « Avant de commencer à te dire à quel point ce que tu fais est pathétique, je préfère m'assurer d'un truc : Y'a des caméras ? Des micros ? Ou tu te contentes de me coller quelqu'un au cul juste dehors?!? » Jetant les preuves de son forfait sur le canapé il reprit. « Mais bordel ! Qu'est ce que tu fous  , t'es devenu folle ou quoi ? »
code by FRIMELDA

_________________

Melvin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t494-melvin En ligne
avatar

- prayers : 141
- pseudo : spurryquick
- id card : mila kunis (beth<3)
- registration : 15/12/2017
- côté coeur : broken up, deep inside but you won't get to see the tears I cry behind these hazel eyes.

MessageSujet: Re: I try to let go, but I know We'll never end 'til we're dust ft Charlie   Jeu 10 Mai - 21:49

Une journée normale pour Charlie, une journée sous le signe de paperasse administrative et de thé glacé à l'ombre du porche de sa petite maison à laquelle elle finissait enfin par s'habituer. Les jours défilaient et se ressemblaient tous ces derniers temps, elle avait enfin réussi à se tenir à distance de pensées de son mari, elle avait le sentiment qu'elle allait mieux depuis qu'elle avait découvert qu'il y avait une autre femme supposément dans son lit. Ne pas le voir lui était d'une grande aide, malgré l'échange un peu vif devant l'école, elle avait réussi à ne pas avoir à affronter son regard une seule fois et c'était tant mieux. Car Charlie était en train de se livrer à une activité qui ne plairait pas à Melvin si il était au courant de ce qu'il se tramait. En effet, le détective qu'elle avait engagé pour percer le petit jeu de Melvin à jour avait commencé sa mission et bizarrement Charlie sentait une sorte de sérénité à cet égard. Sans doute parce qu'elle était tellement sûre que Melvin avait une aute femme dans sa vie qu'elle n'attendait plus que la confirmation du détective pour pouvoir constituer un dossier solide qui lui permettrait enfin de récupérer ses filles et d'avoir de nouveau le rôle de mère auquel elle tenait tant. C'était du moins ce qu'elle essayait de se répéter pour ne pas redevenir totalement insomniaque, elle se répétait constamment que si jamais Melvin était pris en flagrant délit avec une autre femme alors que c'était juste une enflure qui ne méritait plus son temps. Mais la vérité était que lorsque le détective lui avait téléphoné pour lui envoyer les photos qu'il avait prise par mail, Charlie s'était trouvé toute fébrile et la tasse de chocolat chaud qu'elle s'était versée pour affronter la réalité n'avait pas suffit pour palier à sa peine. Les photos avaient mis ce qui lui avait sembler une éternité à charger et elle avait vu cette femme et son mari en train de rire. Et surtout leurs filles. Là, juste à côté. Charlie en avait fait tomber son mug sur le sol, prise soudainement de tremblements furieux. Elle connaissait Melvin, la façon dont ses yeux brillaient... Elle le connaissait et il était en train de tomber amoureux d'une autre. C'est du moins ce dont elle était persuadée.

Les premiers jours ayant suivi cette révélation avaient été terriblement douloureux. Sanglots, insomnies, elle avait même demandé à Melvin de garder les filles plus longtemps que prévue pour qu'elle puisse se remettre de sa déception. Et puis finalement, la peine s'était distillée comme si elle s'était faite une raison. Comme si finalement, ces photos signaient la fin de son amour mais aussi de sa souffrance. L'homme qu'elle avait connu n'était plus et ça ne servait plus à rien de continuer à espérer son retour. Melvin avait tout gâché le jour où il avait posé les yeux sur cette femme et maintenant tout était trop tard. A défaut de retrouver son mari, elle ne perdrait au moins pas ses filles. C'était donc résignée que Charlie abordait désormais le divorce. Elle était d'ailleurs en train de chercher une destination où partir avec les filles lorsque le divorce serait prononcé lorsqu'elle entendit quelqu'un à la porte d'entrée. La belle brune alla ouvrir la porte et fut stupéfaite de découvrir Melvin fou de rage. "Eh mais qu'est-ce que tu fais ?!" Elle jette un coup d'oeil dehors, constate la voiture de son mari quasiment en travers de la route, bloquant sa voiture par la même occasion. Tout lui ça ! Il suffisait de voir comment il conduisait pour comprendre dans quel était d'esprit il était. "T'es hyper mal garé en plus !" Mais c'est quand elle le suit jusqu'au salon et qu'elle le vit jeter un appareil photo qu'elle comprit immédiatement pourquoi il était ici. Il savait pour le détective, et pire encore, étant donné que l'appareil photo était là cela signifiait qu'il était allé à sa rencontre. Charlie espérait qu'il ne lui avait pas collé son poing dans la figure par la même occasion. Elle leva les yeux vers lui, outrée qu'il puisse faire une telle entrée alors que c'était lui qui était en faute. "Sérieusement Melvin???? Sérieusement??? Tu te pavanes dans toute la ville avec ta maitresse et c'est moi que tu viens de traiter de folle??? Je n'ai pas du tout envie de parler avec toi, on parlera de tout ça devant le juge, dégage de chez moi immédiatement ou j'appelle les flics !" Elle était hystérique à présent, elle n'arrivait pas à croire qu'il puisse jouer les biches effarouchées alors que c'était lui qui avait été pris en flag avec un autre femme. Certes les photos ne montraient rien de réellement compromettant si ce n'est des rires et une complicité apparente mais tout de même, Charlie n'était pas totalement stupide et elle savait parfaitement ce que ça voulait dire. Le fait qu'il puisse débarquer de la sorte chez elle et la faire passer pour une folle la mettait dans un état de rage noire.

_________________


BEHIND THESE HAZEL EYES.

Seems like just yesterday you were a part of me, I used to stand so tall, I used to be so strong. Your arms around me tight, everything, it felt so right. Unbreakable, like nothin' could go wrong. Now I can't breathe, no I can't sleep, I'm barely hanging on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papa ours
avatar

- prayers : 2017
- pseudo : Kahlan
- multifaces : BadCal & FairyTess
- id card : Chris Hemsworth + Vava Tag + Code Sign XynPapple
- registration : 03/12/2017
- côté coeur : "Je t'ai perdu, depuis je ne m'aime plus"

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 6/4 Charlie + Elena + Dani&Rory + Clive& Rory + Clive + Opale

MessageSujet: Re: I try to let go, but I know We'll never end 'til we're dust ft Charlie   Ven 11 Mai - 23:38

Melvin n'est pas plus détendu en entendant le son de sa voix. « T'es hyper mal garé en plus ! » « Je n'en ai strictement rien à faire ! » Pour une fois on pouvait même aller lui rayer sa précieuse jeep qu'il ne bronchait pas. Charlie abîmait bien pire que ça : sa confiance... encore... Il essayait de calmer ses peurs quand elle avait les enfants, quand elle devait avoir la responsabilité de leur sécurité. Il savait pertinemment que les filles auraient toujours besoin de leur maman. Mais il croyait aussi sincèrement qu'elle ne pourrait pas le mettre plus à terre qu'elle ne l'avait déjà fait en lui arrachant son âme sœur. Car oui aujourd'hui il voyait en Charlie une autre femme, celle qui était apparue quand la sienne avait craqué et repris de la drogue, celle qui voulait à tout prix les jumelles et qui ne ferait pas le moindre effort pour garder leur pére dans leur vie, celle qui engageait un détective pour lui suivre ! Et surtout celle qui lui brisait un peu le cœur à chaque fois. Il avait entre aperçut sa Charlie à lui l'espace d'un instant dans son lit, il en avait goûter les lèvres mais désormais celle ci ne s'ouvrait que pour se blesser.

 »Sérieusement Melvin???? Sérieusement??? Tu te pavanes dans toute la ville avec ta maîtresse et c'est moi que tu viens de traiter de folle??? Je n'ai pas du tout envie de parler avec toi, on parlera de tout ça devant le juge, dégage de chez moi immédiatement ou j'appelle les flics ! » Melvin faillit s'étouffer en l'entendant. Elle en revenait toujours à cette jalousie qui se révélait destructrice dans le cadre de leur divorce. Il savait que les seules photos qui pouvaient lui causer problème les représentait lui et Wanda. Charlie connaissait parfaitement ses goûts en matière de femme. Quand il s'agissait de juger les actrices sur le petit écran , jamais elle ne se trompait. Mais elles étaient loin , nullement un danger . Quand il se trouvait que sous le ton de l'humour, Melvin avait le malheur de complimenter une actrice que Charlie avait déjà vu à son travail, là c'était une toute autre histoire. Le couple s'en amusait normalement,  et même si pour Melvin cela n'avait pas la moindre importance, qu'il ne risquait pas de la voir personnellement et que de toute façon aucune ne pourrait détourner son cœur de celui de sa femme... Charlie changeait de tout au tout et il fallait bien toute la tendresse de son mari, suivi de toute sa passion pour lui rappeler qu'ils ne faisaient qu'un.

Alors le voir aussi proche de son amie, en sachant pertinemment, mieux que personne son goût pour les brunettes pouvait déclencher son mauvais caractère... Sauf que c'était elle qui cherchait à se faire du mal cette fois, elle qui cherchait la petite bête là où elle n'aurait pas du être. Alors il lui répondit.
La voix de Melvin pouvait bien monter crescendo, les filles ne risquaient pas de les entendre. Ce n'est pas comme si il espérait qu'elle avoue avoir merdé, avoir dépasser les bornes et se décide à signer enfin. Sauf qu'elle assumait sa démence comme si elle était normal.   « Fais donc ! Même si on est aux États unis est ce que tu crois que me faire suivre est légal et surtout recevable devant le juge ? Bordel notre couple commençait à prendre l'eau il y a un an ! Cela fait six mois qu'on est vraiment séparés et tu voudrais prouver quoi avec ses photos ? Que je suis un connard qui ose voir d'autre femme en public ! Ah et pas que des femmes hein, car ton champion il a plutôt une batterie de photos de moi, de Dani , Rory , de Clive ou Léo  et de tes filles ! Cela te dérange pas qu'un inconnu prenne des photos de nos filles ?! »  Il vérifiait  si c'était bien lui qui allait chercher les filles à l'école, à quelle maman d'élève il parlait comme si Melvin n'était qu'un vulgaire enfoiré en quête de camarade de chambré avec ses filles à cotés. Il n'avait même plus envie de se défendre sur ce point ci.

Melvin ferme les yeux et les poings transpercé de toute part par des émotions contraires. Quand il fixe de nouveau sa femme, le bleu d'ordinaire a tourné au presque gris orageux. « Tu n'as absolument rien contre moi ! Il me suit pas encore jusqu'à mon lit ! Il ne sait rien et surtout TU ne sais rien de ce qu'il s'y passe »  Elle ne sait pas que la demi seconde après son réveil quand il peux encore espérer tendre le bras jusqu'à elle est sans commune mesure la meilleure de sa journée... elle ne sait pas qu'en jouant à la salope machiavélique elle venait d'effacer un peu plus ses souvenirs les plus heureux dans l'esprit du grand blond , les remplaçant par des images de rage et d'idiotie aussi aveuglante pour elle, que pour lui. « La seule chose que tu vas gagner, c'est me forcer à tout raconter pour avoir leur garde ! Entre un mari qui essaie d'avancer et une mère indigne, une ex femme aigrie... qui crois tu va gagner ? »

_________________

Melvin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t494-melvin En ligne
avatar

- prayers : 141
- pseudo : spurryquick
- id card : mila kunis (beth<3)
- registration : 15/12/2017
- côté coeur : broken up, deep inside but you won't get to see the tears I cry behind these hazel eyes.

MessageSujet: Re: I try to let go, but I know We'll never end 'til we're dust ft Charlie   Lun 14 Mai - 11:46

On pourrait croire qu'ils auraient fini par se lasser de se détester mais c'était loin d'être le cas. Leur dispute d'aujourd'hui montrait bien que Charlie et Melvin avaient entamé une ascension vers la haine fulgurante et ils ne parvenaient plus à s'arrêter. Melvin fou de rage au milieu du salon de Charlie, c'était un tableau qui pour autant ne lui donnait pas du tout envie de se calmer, même si la stature de son mari pouvait être inquiétante lorsqu'il montait le ton. Il était blessé dans sa fierté visiblement, il ne se remettait pas que sa femme ait tenté de le coincer alors qu'en soit elle s'était promis de tout faire pour sauver sa famille. Mais finalement sa jalousie dévorante avait fini par lui faire commettre l'irréparable. Embaucher un détective lui semblait être la seule solution pour réussir à se sortir de cette situation instable où elle avait l'impression que le sol pouvait se dérober sous ses pieds à n'importe quel instant. Agacée au plus haut point, Charlie tentait quand même de garder son calme afin de se montrer plus intelligente que Melvin mais la vérité c'était qu'elle bouillonnait et qu'elle était une fois de plus sur le point d'exploser.  Melvin avait beau lui dire qu'elle ne savait rien de ce qu'il se passait, Charlie était loin d'être idiote. Elle était butée dans sa démarche et rien ni personne ne pourrait la stopper. "La fin justifie les moyens Melvin, ça sert à rien de t'énerver, les preuves sont totalement recevables devant le juge. Certes il a pas trouvé grand chose de compromettant mais il ne faut pas avoir besoin de photos plus explicites pour comprendre ce qu'il se passe entre toi et cette fille ! Mais la vraie question c'est toi, ça te dérange pas de draguer ta nouvelle nana devant nos filles ? Ca t'embête pas de vouloir remplacer leur mère devant leurs propres yeux ? Tu crois qu'elles ne m'en parlent pas ?" C'était sans doute le pire, entendre ses filles se ravir de voir leur papa avec une nouvelle femme avec qui il s'amusait alors qu'en contraste, une simple discussion entre leurs parents pouvaient tourner au fiasco.

Là face à face dans le salon de Charlie, l'ancien couple se livre une guerre sans merci. Et Charlie se doutait que c'était qu'une question de temps avant que Melvin ne remette des menaces sur la table, l'incident de la voiture était encore très frais pour les deux. Charlie sentit ses yeux se border de larmes, elle était encore très sensible à ce sujet et la façon dont Melvin tourne la situation, en la faisant passer pour la pire des femmes était plus que douloureux. "Mais dis-leur ! Dis-leur puisque tu n'attends que ça visiblement de pouvoir dire à tout le monde à quel point j'ai foiré ! J'en suis arrivée à un point où j'ai limite envie que tu leur dises pour ne plus avoir cette peur constate au ventre de te voir tout dévoiler !" Charlie avait l'impression d'être la victime d'un odieux chantage et c'était terrible de devoir subir cette pression constante, cette peur qu'il révèle l'incident qui avait mené leur mariage droit dans le mur. Charlie prit son visage dans ses mains, totalement dépassée avant de pousser un long soupir, le regard rivé sur le sol quelques instants avant de le regarder de nouveau.  "Tu comprends pas que je veux juste la garde partagée ? Je ne veux même pas la garde exclusive, juste partagée. Deux semaines chez toi, deux semaines chez moi ou une semaine. Je veux juste un consensus, je veux pas que tu m'imposes de ne pas voir mes filles. C'est si compliqué à comprendre pour toi ? Tu m'as vu les porter pendant neuf mois, les allaiter nuits et jours ? Tu as bien vu le lien que j'ai avec elles, comment tu peux souhaiter nous éloigner ?"  Elle en pouvait plus de crier, elle n'en pouvait plus de se battre contre lui. Tout ce qu'elle voulait c'était une chance de pouvoir faire partie de la vie de ses filles pour pouvoir se racheter de ces mois loin d'elle à se reconstruire. "La seule chose qui m'a fait tenir pendant ces mois de rehab c'était la perspective de venir une meilleure femme pour toi et une meilleure maman pour elle. Visiblement j'ai échoué dans mon rôle d'épouse, et je m'en blâme tous les jours Melvin... Laisse-moi au moins tenter de sauver ma relation avec mes filles."

_________________


BEHIND THESE HAZEL EYES.

Seems like just yesterday you were a part of me, I used to stand so tall, I used to be so strong. Your arms around me tight, everything, it felt so right. Unbreakable, like nothin' could go wrong. Now I can't breathe, no I can't sleep, I'm barely hanging on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papa ours
avatar

- prayers : 2017
- pseudo : Kahlan
- multifaces : BadCal & FairyTess
- id card : Chris Hemsworth + Vava Tag + Code Sign XynPapple
- registration : 03/12/2017
- côté coeur : "Je t'ai perdu, depuis je ne m'aime plus"

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 6/4 Charlie + Elena + Dani&Rory + Clive& Rory + Clive + Opale

MessageSujet: Re: I try to let go, but I know We'll never end 'til we're dust ft Charlie   Jeu 17 Mai - 12:16

Melvin pouvait parler d'une voix la plus douce ou suave qui soit mais quand il était en colère c'était comme si le tonnerre passait par sa gorge quand la foudre trouvait place dans ses iris. Et là il aurait put hurler de frustration en voyant ce qu'il advenait de leur divorce après un si beau mariage. Il y avait encore un an très exactement sa seule motivation était de faire de sa vie , non pas un compte de fée, cela ne marche jamais, mais juste la plus belle vie possible... qu'elle ai toujours envie de rentrer chez elle , auprès de lui, d'embrasser les filles puis de s’éclipser dans ses bras la nuit venue. Il lui aurait décrocher la Lune avant que le ciel ne leur tombe sur la tête. Il l'écoutait continuer dans sa psychose à la Truman Show et elle avait raison. Dans le beau pays qu'était les états unis, la nation des procès à répétition, même ce genre de photos était recevable. Pourtant le père de famille continuerait de se demander si il devait vraiment encore une fois nier une liaison fantasmée par Charlie ou laissait courir. « Tu m'as demandé milles fois de laisser les filles en dehors de mes peur que tu rechutes ou que tu n'ai même jamais sortie la tête de l'eau alors s'il te plaît ne les mêle pas à tes élucubrations. Je ne drague personne devant elle et ne chercherais jamais à les remplacer... à leurs yeux » Mais aux siens si ? Cette petite seconde d'écart n'a que pour but de lui faire du mal et cette fois ci tu ne ressens plus la moindre culpabilité à le faire. Après tout, elle n'en avait aucune concernant son projet dément de le faire espionner. Est ce que cela marquait un tournant ? Ou est ce qu'il arrivait enfin à étouffer cette voix qui lui répétait que quoiqu'il advienne ses yeux avaient été habitué à ne voir qu'elle pendant des années et que la rééducation, si seulement elle était possible, serait longue et fastidieuse.

Tout comme oublier ce tragique jour où tout à basculer dans l'esprit de Melvin, où sa vie qu'il croyait presque parfaite avait pris un triste tour serait impossible. Sa voix blanche continua de trancher dans l'air « Ok , donc tu montres tes photos de merde où je discute avec une amie et moi je dis comment tu as faillit tuer nos gamines. On va enfin être totalement honnête avec nos avocats, parfait. Que le meilleur gagne » Il avait l'esprit de compétition mais pour le coup il préférerait juste ne pas avoir à jouer. Elle ancra son regard au sien et il demeura là sans rien dire d'abord devant ses propositions. Oui il savait leur lien, il lui avait parfois dit en être même jaloux. Oh il n'aurait pas particulièrement aimé les porter, il avait clairement eu la tâche la plus facile. Mais il les avaient voulu autant que Charlie et pendant des mois avaient du se contenter d'enlacer d'autant plus tendrement sa femme pour avoir l'impression d'avoir sa petite famille entre ses bras. Son constat sur son échec en tant qu'épouse lui rappelle le sien en tant qu'époux et il soupire. « Je m'en blâme tout autant » Melvin se retourna, observant pour la première fois la pièce où Daisy et Rose se retrouvent blottit contre leur mère pour lui réclamer les mêmes dessins animés qu'à lui, les mêmes céréales ou faire les mêmes caprices. Où elles font leur vie sans lui et il a bien du mal à l'encaisser.   « Et tu ne pourrais pas venir à ces putains de réunions qu'on ne cesse d'organiser pour que cela se passe bien, prouver que tu es clean au lieux d'inventer ce genre de merde . Charlie, tu sais au fond de toi à quel point c'est minable ! Les filles méritent de tout tenté ? Je suis d’accord ! Mais il y avait mille recours avant de chercher à m'espionner ! Tu es la mieux placée pour savoir que je peux être père et homme ! Et un bon père  Charlie ! » Il frappait sa paume sur son front, une migraine l’assaillait , tout ça le fatiguait . « On s'était mis d'accord pour arrêter d'aggraver les choses non ? Je peux pas  me dire que tu me la mettras à l'envers ! C'est MA vie maintenant. On doit partager celles des jumelles, d'accord... mais ... » Mais Melvin voulait pouvoir ne serait ce qu'espérer pouvoir respirer de nouveau à plein poumon sans qu'elle ne lui manque au point d'en crever. « Même si tu peux le faire... tu ne devrais pas le faire ! Bats toi à la loyale ! Viens, prouves que  tu mérites les filles plutôt que d'essayer de me détruire encore plus que tu ne l'as déjà fait ! »

_________________

Melvin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t494-melvin En ligne
avatar

- prayers : 141
- pseudo : spurryquick
- id card : mila kunis (beth<3)
- registration : 15/12/2017
- côté coeur : broken up, deep inside but you won't get to see the tears I cry behind these hazel eyes.

MessageSujet: Re: I try to let go, but I know We'll never end 'til we're dust ft Charlie   Dim 20 Mai - 22:23

Charlie tentait de rester calme mais cette discussion était tellement vaine. Lever le ton, brasser de l'air, se balancer des horreurs au visage ne menait nulle part et pourtant ils avaient développés une sorte de passion malsaine. Charlie se surprenait à appréhender et apprécier ces moments où, certes ils se hurlaient dessus, mais où elle avait au moins l'occasion de le voir. Elle finissait par oublier petit à petit comment il était avant à force de le voir s'énerver contre elle et lui faire tous les reproches du monde. Si quelqu'un s'amusait à regarder par la fenêtre de la maison de Charlie, il aurait sûrement du mal à croire qu'ils avaient un jour été mariés et fou amoureux l'un de l'autre. Le divorce les transformait en la pire version d'eux-mêmes et Charlie n'arrivait pas à cesser le feu car chaque mot de Melvin était comme un poignard qui lui atterrissait en plein coeur. "Je n'ai même pas envie de t'écouter parler, c'est tout le temps la même chose avec toi. Des reproches, des reproches.... On arrive plus du tout à communiquer et tu t'étonnes que j'embauche quelqu'un pour comprendre ta vérité ! Et la vérité c'est que tu les préfères blondes, grandes et minces évidemment. T'as du te lasser de ta petite femme brune aux bonnes joues visiblement." dit-elle, amère. Elle avait toujours été jalouse des autres femmes, il n'y avait pas un jour sans que Charlie l'ancienne junkie rebelle s'étonne d'avoir réussi à décrocher un homme comme Melvin. Bon, droit, sérieux, drôle, protecteur, il remplissait absolument tous les critères dont elle aurait pu rêver à l'époque et maintenant elle avait l'impression d'être face à un total inconnu.

La trève est loin, Melvin continue sur sa lancée et cette fois-ci, c'est bien pire que tout ce qu'il a pu dire dans le passé pendant leurs disputes. Si avant, il faisait l'effort de sous-entendre l'accident, de tourner autour du pot, d'utiliser des paraphrases pour ne pas citer explicitement l'accident, cette fois-ci il ne l'épargnait pas une seconde. Au contraire. Il l'accablait, désireux de bien lui rappeler les circonstances dans lesquelles elle avait mis leur famille en danger. Charlie sentit une boule de sanglots monter dans sa gorge et elle ne tarda pas à venir jusqu'à ses yeux. Les larmes se mirent à couler toute seule et dans un réflexe d'orgueil, Charlie fit volte-face. Elle ne voulait pas que Melvin la voit pleurer, il ne méritait pas qu'elle lui montre ses sentiments ni qu'il se rende compte d'à quel point il avait encore du pouvoir sur elle. Elle le laissa déblatérer toute sa haine en continu pendant qu'elle tentait de se concentrer tant bien que mal sur cette photo d'eux quatre à Halloween. Les filles étaient encore petites, environ trois ans. Elles étaient déguisées en Super Girl tandis que Charlie en WonderWoman et Melvin en Superman les tenaient fièrement dans leurs bras sur le porche de leur immense maison de Chicago. La maison que Melvin n'aimait pas vraiment, trop grande, trop impersonnelle, trop éloignée des autres maisons de la résidence. Tellement différente de celle de Wauwatosa. Melvin avait fait d'énormes sacrifices pour vivre heureux avec elle et elle avait tout balayé. La voix de Melvin la rappela à la réalité, et elle ferma les yeux un instant toujours chargés de l'arme avant de les rouvrir. Elle se retourna à nouveau. "C'est bon ? T'as finis ? J'ai entendu. Je viendrais au rendez-vous. Je signerai les papiers du divorce. Il est temps qu'on passe tous les quatre à autre chose. Je suis encore jeune, toi aussi, on refera notre vie et qui sait, peut-être même d'autres enfants. Il est trop tard pour arranger les choses maintenant, alors je vais signer les papiers et on pourra essayer à nouveau d'être heureux. Mais séparés cette fois." Les bras croisés sur sa poitrine, Charlie n'arrivait pas à croire qu'elle venait d'abdiquer. C'était comme si elle était parvenue à prendre la décision dans son fort intérieur malgré toutes ses réticences à laisser Melvin partir. Il était temps.

_________________


BEHIND THESE HAZEL EYES.

Seems like just yesterday you were a part of me, I used to stand so tall, I used to be so strong. Your arms around me tight, everything, it felt so right. Unbreakable, like nothin' could go wrong. Now I can't breathe, no I can't sleep, I'm barely hanging on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I try to let go, but I know We'll never end 'til we're dust ft Charlie   

Revenir en haut Aller en bas
 
I try to let go, but I know We'll never end 'til we're dust ft Charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - northwatosa :: madison homes-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.


prédéfinis étoilés
Voici quelques idées de personnages en lien avec la nouvelle intrigue.