AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 not ready + gracie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- prayers : 35
- pseudo : raizkaa
- id card : xavier samuel (mear)
- registration : 06/05/2018
- côté coeur : néant, tabou.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: free

MessageSujet: not ready + gracie   Jeu 10 Mai - 11:09

tu tires la tronche comme pas permis, les yeux rivés sur le plafond pendant que ta nièce de sept ans applique une énième couche de far à paupière sur ta bouche. et donc ta mère t'a prêté sa trousse de maquillage ? demandes-tu sans y croire une seconde, remuant à peine les lèvres. Lexie t'offre son plus beau sourire avant de dégainer ce qui s'avère être un mascara. a-bso-lu-ment. t'as un mouvement de recule devant le baton noir qu'elle brandit bien trop prêt de tes cils. attends, c'est quoi ce machin là, c'est pour mettre dans les yeux ? y'a un rire nerveux qui t'échappe alors qu'elle acquiesce avec frénésie. ah non ! ça ne va pas arriver ça ma chérie ! ricanes-tu en t'emparant de ses minuscules mains pour les tenir entre les tiennes, tu déposes un baiser sur son front pendant qu'elle tente de se libérer de ton emprise. oh s'il te plaaaaaît tonton ! j'ai presque finis ! supplie-t-elle alors en papillonnant des yeux. tu te contentes de faire claquer ta langue en signe de dénégation, t'es gentil, mais t'es pas suicidaire au point de laisser une fillette de sept ans essayer de te mettre du mascara, tu veux pas perdre un oeil. mais Lexie a un argument imparable. allez s'iiiil te plaaaaaît ! tu vas briser le coeur de Jody si tu refuses... à la simple évocation de son prénom, la petite de trois ans relève aussitôt la tête pour se tourner vers sa soeur. regarde, je suis sûre qu'elle est sur le point de pleurer là... tu jettes un coup d'oeil en direction de l'enfant qui jouait tranquillement avec ses barbies jusqu'ici. puis tu hausses les épaules en souriant. ma petite Lexie, j'ai comme l'impression que tu prends des désirs pour des réalit.. tu n'as même pas le temps de finir ta phrase : Jody pleure maintenant à chaudes larmes, son minuscule visage grimaçant renversé vers le ciel, comme si elle avait compris ce que sa soeur attendait d'elle. tes yeux s'arrondissent de surprise, non mais qu'est-ce qui lui arrive ??? tu repousses l'envie de te boucher les oreilles et de te rouler en boule dans un coin jusqu'à ce que la crise cesse. tu ne l'as jamais vue dans un état semblable, et ça t'inquiète aussitôt. obéissant à un instinct que tu ne connais pas, tu bondis presque à ses côtés. mais enfin, qu'est-ce que j'ai fais ? qu'est-ce que t'as fais Lexie ? oh hé Jody, calme toi, c'est pas.. t'es à nouveau coupé par un énorme sanglot qui fait presque siffler tes oreilles. mon dieu, j'ai cassé Jody.. tentes-tu de plaisanter en la soulevant soudainement dans les airs. la surprise lui coupe instantanément  la chique, et t'en profite pour la retourner, la tête en bas. comment vais-je bien pouvoir faire pour la réparer ? peut-être que si je la secoue un peu comme ça... tu joints le geste à la parole, secouant sa cheville tout en tournant sur toi même. les résultats ne se font pas attendre et la petite se met à piailler de rire. AH -AH ! t'écries-tu d'un air triomphant en te tournant à nouveau vers Lexie, qui tire un peu la tronche, les bras croisés sur sa poitrine. J'AI GAGNE ! clames-tu en brandissant la cheville de ta nièce comme un trophé. c'est à ce moment que la sonnette de l'entrée se fait entendre. Calico, ton chat, qui vous observait jusque là avec des yeux ronds, déguerpit aussitôt pour aller se planquer sous ton lit. MAMAN ! tu baisses la tête en direction de Jody qui tend maintenant les bras en direction de la porte. tout juste ma chérie ! tu veux aller lui ouvrir ? demandes-tu en la reposant en douceur sur le canapé. essuyant les derniers vestiges de larmes, la gamine ne répond pas et s'élance pour aller accueillir sa mère. tu suis le mouvement, déverrouille la porte tandis que Jody s'escrime pour tirer le battant. coucou Gracie ! souris-tu de toute tes dents, et puis ça te reviens à l'esprit comme un boomrang. oh bon sang, j'ai complètement oublié que je vous avais inviter à dîner... je reviens ! y'a pas que ça que t'as oublié, de toute évidence, t'as déjà zappé que t'étais maquillé, aussi.

@Gracie Woods
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 51
- pseudo : b_bulle (mel).
- id card : bell. (av.) schizophrenic (sign.) astra (gifs) tumblr.
- registration : 08/04/2018
- côté coeur : en couple et mère de deux enfants.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (02/04 - nikki, gus)

MessageSujet: Re: not ready + gracie   Mar 15 Mai - 13:24



- not ready -

GUS & GRACIE



longue journée. tu t'es déplacée jusque milwaukee aujourd'hui. un gros contrat, un mariage de grosses fortunes. ton homme avait du boulot également. du coup, en ce samedi, tu as confié tes princesses à ton petit frère. il jouera les nounous d'un jour pendant que toi, tu seras la fée marraine d'un couple sur le point de passer le cap. t'es pas bien certaine que ce mariage soit voulu par les deux tourtereaux mais t'es pas vraiment payée pour ça. alors tu te contenteras de te plier aux exigences des familles. bref. fin de journée, tu regagnes ton véhicule et te sépares de ta paire d'escarpins. véritable objet de torture que tu affectionnes pourtant tellement. tu troques tes échasses pour une paire de converses. bien plus à l'aise, bien plus confortable pour conduire, faut être honnête. bref. t'as essayé de joindre percy pendant le trajet qui te ramenait vers chez toi. en vain. tu vas vraiment finir par croire qu'il fait la gueule, que cette fois, c'est trop tard. la poisse. êtres humains butés que vous êtes, aucun accord ne pourra être signé entre les deux parties. impasse, rue sans issue. discussion qui tourne en rond à chaque fois. le chien qui se mord la queue. c'est insupportable. et cette sensation étrange, comme si ça allait te retomber sur le coin de la figure. tu as bien du mal à entrevoir une fin un temps soit peu heureuse si tu continues à monter sur tes grands chevaux à chaque fois qu'il tente de te mettre la bague au doigt. poupée anxieuse, tu noies ton stress et tes doutes dans les litres de café que tu avales à la journée. tu fais bonne figure devant tes deux jolies têtes d'ange, parce que tu ne veux pas les inquiéter. et pourtant, lexie est arrivée à un âge où elle commence à poser beaucoup trop de questions. elle est loin d'être simplette la gamine et tu te dis qu'elle doit peut-être avoir compris, malgré ses sept petites années. et puis, quand tu la regardes jouer avec sa petite-sœur ou embobiner tes frères, tu te dis que tu débloques, qu'elle est encore bien trop innocente pour savoir que malgré les apparences, ton couple bat de l'aile. tu sors de ta rêverie parce que tu manques de renverser quelqu'un sur un passage piéton. tu piles, ton cœur tambourine dans ta poitrine quitte à tenter de s'en échapper. t'es devenue rouge pivoine, tu t'excuses des millions de fois. y a pas de mal, y a rien de cassé, ça aurait pu être pire. certainement mais c'est pas dans tes habitudes de manquer d'attention au volant. le drame est évité, tu retournes dans l'habitacle, ton smartphone t'indique un nouveau message. réunion interminable. rentre tard. je t'aime. tu soupires en pianotant sur l'écran pour lui répondre. tu manges avec ton frère ce soir, c'était prévu. mais c'est tellement plus agréable de le savoir rentré avant toi. les filles risquent fort de s'endormir sur le canapé avant même que tu ne décides de rentrer. t'aviseras le moment venu. pour l'heure, tu coupes le moteur une fois arrivée à destination. t'enfiles ton plus beau sourire parce que tu sais que tes princesses te sauteront au cou. elles adorent leur oncle mais rien n'est comparable aux retrouvailles du soir avec leur mère. ton doigt presse la sonnette et tu replaces une mèche de tes cheveux dorés derrière ton oreille. t'entends déjà la plus petite hurler parce qu'elle sait que c'est toi. baume au cœur. la porte à peine ouverte que la crevette se jette dans tes bras. t'avais pris l'initiative de mette un genou à terre mon recevoir l'enfant comme il se doit. coucou gracie ! tu relèves les yeux vers ton petit-frère, bine qu'il te dépasse de deux têtes presque. ta bouche forme un arrondit presque parfait lorsque tu découvres le carnage. oh bon sang, j'ai complètement oublié que je vous avais invité à dîner ... je reviens ! tu te redresses, silencieuse, prenant soin de garder la cadette dans tes bras. gus ... attends un peu. que tu souffles en entrant avant de fermer la porte derrière toi. lexie, viens par-là s'il te plaît. la gamine ne s'est pas précipité. elle sait qu'elle a fait une connerie, voilà pourquoi elle ne t'a pas sauté au cou. tu vois son joli petit minois se dessiner sous tes yeux. bonjour m'man. princesse étrangement timide, ses doigts s'entremêlent et son regard te fui. je ne trouvais pas ma trousse à maquillage. tu sais, celle que je laisse toujours dans la voiture. tu ne l'aurais pas vue par hasard ? elle se dandine, visiblement mal à l'aise. sais où elle est moi. que la tête blonde dans tes bras annonce, grand sourire, tentant de descendre. tu la reposes et la vois se précipiter vers le canapé. jody ! que la plus grande s'insurge. lexie. sèche sans pour autant être trop autoritaire. la cadette te tend l'objet du crime et tu te baisses pour lui déposer un baiser de remerciement sur le haut du crâne. ma puce, comment elle fait maman pour être jolie au travail si tu me prends ma trousse, hein ? l'aîné grimace, réfléchis et fini par se rapprocher de toi, venant probablement chercher un câlin d'excuse. t'es toujours jolie. même sans maquillage. moi je dis que t'en as pas besoin. palpitant qui fond. les enfants, ça sait très bien faire tourner le monde en bourrique. va aider tonton gus à se débarbouiller avant qu'il n'aille chercher à manger. que tu lui souffles, tout de même amusée par la situation. t'es très mignonne d'ailleurs gusgus. que tu balances à ton cadet, un immense sourire aux lèvres. connerie retrouvée. ça va, ça s'est bien passé malgré cet ... incident ? si on peut appeler ça comment ça. parce que, finalement, quelle petite fille n'a pas pris de cobaye pour tester ses talents de maquilleuse. toi-même tu l'as fait, plus jeune. rien que pour emmerder tes frères. et le pire, c'est que tu finissais toujours par gagner. parce que tu t'étais pliée à leur désir de te voir apprendre une art martial pour pouvoir te défendre en cas de besoin alors il était hors de question qu'ils ne te renvoient pas l'ascenseur en te servant de poupée.

@gus woods

_________________
❝ we know that we can brave it all ❞
no shame, no hurt, nothing to lose. my love, my heart don't needs to prove. and there's nothing you can say or do, there's no one that can change my mind. it's not a weakness, we all have our crosses to bear. if you're hoping we'll be home don't be afraid to ask for help, it won't make me love you any less.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
not ready + gracie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - northwatosa :: madison homes-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.


prédéfinis étoilés
Voici quelques idées de personnages en lien avec la nouvelle intrigue.