AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- prayers : 87
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)jozkowa
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : sqdlfbqhldb <- Voilà, voilà

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 2/3 open Aislinn, Bethany

MessageSujet: BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again   Mer 9 Mai - 17:30

❝ I swore I'd never fall again ❞Bethany & Léonard
Wauwatosa était une ville assez éloigné de la grande civilisation. Cela n'avait rien à voir avec son bon vieux NY, mais Léo s'y plaisait. Ici, il avait retrouvé son meilleur ami, ainsi que sa sœur ainée, ce qui représentait un grand soutien dans son divorce. Tout était propice à un nouveau départ. Malgré les problèmes administratifs, Léo essayait chaque matin de passer à autre chose et de se construire un nouveau paradis. Et pourtant, tout cela fut chambouler en un regard, celui que Léonard avait posé sur le tableau des opérations journalières. Il était impossible que son nom y apparaisse et pourtant, c'était le cas. McKenie, B était réellement inscrit sur ce grand panneau blanc. Un sentiment de haine ne cessait d'envahir le chirurgien, qui ne contrôlait plus ses pas le menant droit vers le bloc opératoire. Il n'était pas prêt à ouvrir cette porte et pourtant, il n'était plus maître de lui-même. L'homme savait très bien gérer la pression lorsqu'il pratiquait son métier, or, dans sa vie personnelle, tout était différent. Il était très mauvais pour gérer ses conflits internes ce qui le rendait assez impulsif. Tandis qu'il respecta la procédure d'hygiène, le contraignant à être le plus stérile possible, ses pensées furent de plus en plus virulentes. Si c'était bien elle, que faisait-elle ici ? Comment avait-elle pu le retrouver alors qu'elle ne connaissait rien de sa situation géographique ? Jusqu'à qu'il entre dans cette pièce, il n'avait pas envie d'y croire, elle ne pouvait pas tout gâcher une nouvelle fois. À l'aide de son dos, il poussa alors la porte qui les séparés pour se retrouver dos à elle. Le temps se figea en quelques secondes. Ses émotions étaient toutes confuses quand il vit le calot que portait le chirurgien. Il était blanc avec des papillons bleu. À présent, il n'y avait plus de doute. Léonard connaissait très bien ce bout de tissu étant donné qu'il lui avait offert lors de leur séjour dans les Everglade. Elle était donc bel et bien ici, en train d'opérer .. À ce moment très précis, il avait envie de la gifler devant toute l'assemblé, mais également de l'embrasser fougueusement. Malgré tout, elle restait sa femme. Cela ne pouvait pas être tout blanc ou tout noir, il ne pouvait pas simplement la rayer de la liste, tout comme il ne pouvait plus être à ses côtés. Son cœur se serait dans sa poitrine, il avait l'impression qu'on le poignardé une seconde fois. C'est pile ce sentiment qui le rendait hors de contrôle. Il se dirigea alors vers elle pour lui demander de manière assez vive.
    Mais putain, tu fou quoi ici ?"

À cet instant, Betty prit conscience de la présence de son mari. Elle se retourna donc vers lui et son regard bleu azur perturba davantage le chirurgien. Au-delà de savoir s'il devait partir ou rester dans ce bloc, il se demandait simplement s'il ne devait pas déménager de nouveau, afin de s'éloigner au plus vite de cette source de douleur.  
©️ 2981 12289 0

_________________
+KEEP CALM AND BE HEROES+
La vie est faite de choix : Oui ou Non ; Continuer ou Abandonner ; Se relever ou Rester à terre... Certains choix comptent plus que d'autres : Aimer ou Haïr ; être un Héros ou un Lâche ; Vivre ou Mourir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 85
- pseudo : Lily
- id card : Scarlett Jo la parfaite
- registration : 08/05/2018
- côté coeur : Mh... Mariée. En instance de divorce. Amoureuse toujours. Brisée.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Prenez un ticket et mettez vous dans la file d'attente

MessageSujet: Re: BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again   Mer 9 Mai - 23:49

Un rapide coup d'oeil sur le tableau l'avait fait grincer des dents. Bethany avait une opération des son arrivée et elle n'était pas forcément bien réveillée. Non seulement, elle dormait peu à cause de ses angoisses mais en plus de ça, sa grossesse s'annonçait compliquée et difficile. Elle était la seule fautive dans cette histoire. Après le départ de Léo et Nora, Bethany avait cessé de se nourrir pour finalement perdre une dizaine de kilos. C'était beaucoup pour elle qui n'était pas très grosse de base. Même en sachant qu'elle attendait un enfant, l'enfant de Léonard, ça n'avait rien changé. Et les nausées avait finalement pris le dessus. Le matin était le plus compliqué pour elle. La moindre odeur lui donnait envie de rendre le contenu de son estomac. La jeune femme soupira doucement et baissa le nez vers le gobelet encore fumant remplit de thé vert à la menthe. C'était bien la seule chose qui passait. Bethany y ajoutait du sucre pour ne pas faire une crise d’hypoglycémie. Elle soupira longuement avant de se rendre dans la salle pour se changer. Une fois en tenue, elle fila au bloc, salua ses nouveaux collègues et tenta de se concentrer sur l'opération. Elle ne faisait pas une simple opération sans conséquence. Il s'agissait d'opérer le cerveau, encore et toujours. Au bout de deux longues heures, alors que Bethany s'occupait de son patient en essayant de faire abstraction à cet affreux mal de dos, la porte s'ouvrit. La jeune femme ne s'en préoccupa pas au début mais elle manqua de foutre en l'air son scalpel alors que la voix de Léonard parvint à ses oreilles. Ses sentiments étaient un mélange de joie et de nausée. Elle avait la sensation que ça faisait des années qu'elle ne l'avait pas entendu. Doucement, elle tourna son visage vers lui, l'observant de ses yeux fatigués et amoureux.

« Je fais un tennis, ça se voit pas ? Tu veux faire une partie avec nous, il nous manque un joueur... »

Bethany se détourna alors de Léonard et reprit ce qu'elle faisait, concentrée. Elle avait presque fini. Ses mains se mirent à trembler, angoissée à l'idée de le confronter. Il était en colère et elle ne pouvait pas lui en vouloir. Il en avait le droit. C'était elle qui avait douté, c'était elle qui avait été voir ailleurs. Elle voulait se faire pardonner mais elle savait combien Léonard pouvait être extrêmement stérile à la discussion. La jeune femme finit par laisser les commandes à son assistante puis se tourna vers Lénoard, le poussant vers la sortie. Une fois hors du bloc, elle retira sa blouse, ses gants et son masque.

« À ton avis qu'est ce que je fais là hein ? Je suis venue voir Nora ! J'ai le droit de la voir. T'as pas le droit de me l'interdire ! »

Le mensonge n'était qu'à moitié vrai. Elle était là grâce à Nora et aussi pour Nora. Mais elle était là pour Léonard surtout. Nerveuse, elle entreprit de laver ses mains, manquant de se laver à sang.

_________________
Together we can take it to the end of the line
Your love is like a shadow on me all of the time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 87
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)jozkowa
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : sqdlfbqhldb <- Voilà, voilà

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 2/3 open Aislinn, Bethany

MessageSujet: Re: BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again   Jeu 10 Mai - 13:42

❝ I swore I'd never fall again ❞Bethany & Léonard
    « Je fais un tennis, ça se voit pas ? Tu veux faire une partie avec nous, il nous manque un joueur... »

Betty et son sarcasme.. en deux mois elle n’avait pas vraiment changé. Typiquement, Léo répondrait d’un ton taquin, mais il n’avait pas le cœur à la fête. La revoir ici était perturbant pour le jeune homme. Bethany est celle avec qui il devait faire sa vie. Durant ces quelques années, ils ont vécus des choses fortes et belles, il n’était pas facile pour Léo d’oublier tout ces souvenirs. Toutefois, ces dernières semaines, il se faisait violence. Par tous les moyens, il tentait de passer à autre chose. Que ce soit avec le travail, Nora, les sorties, les flirts et bien d’autres, il voulait que sa femme sorte de sa tête. Bien heureusement pour lui, Léo ne connaissait pas l’homme qui avait séduit sa femme, mais en regardant Betty, il ne pouvait s’empêcher de l’imaginait au lit avec un autre homme. De ce fait, il finit par détourner le regard vers le patient. Sur ce coup, le chirurgien n’avait pas été très malin. Mélanger le privé et le professionnel lui arrivait rarement, or là, une vie était en jeu et Betty n’était plus en capacité d’opérer. Étant consciente de ses limites, elle mit terme à cette opération délicate pour discuter dans un endroit plus calme. Léo respectait énormément cette qualité chez sa femme. Elle savait faire la part des choses quand elle était à l’hôpital.
Alors qu’elle le poussa à l’extérieur, Léo prit sèchement la main de la jeune femme pour la retirer. Il avait déjà du mal à la voir, alors être en contact avec elle était davantage une épreuve. Cependant, en accord avec elle sur ce point, il suivit ses pas pour la rejoindre en salle de pré-op.

    « À ton avis qu'est ce que je fais là hein ? Je suis venue voir Nora ! J'ai le droit de la voir. T'as pas le droit de me l'interdire ! » Dit-elle tout en fuyant son regard.

Léonard connaissait bien cette attitude. Il savait qu’elle cachait quelque chose, ou bien qu’elle était à moitié honnête. Pourquoi revenait-elle ? Certainement pas pour Léo, pas après l’année qu’ils ont vécus. Suite à la perte de leur fils, leur monde s’est écroulé. C’était une étape dure à surmonter. Le jeune homme pouvait comprendre la haine ressentie par Betty, c’est ainsi que dans les premiers temps il accepta les critiques, mais plus le temps filé, plus les reproches fusaient. Les disputes ne cessèrent pas, étant de plus en plus blessante. Léo pensait pouvoir surmonter ça, mais il ne pouvait plus supporter l’image qu’il renvoyait à sa femme, celle d’un monstre qui n’était capable de rien. Ils finirent alors par s’éloigner, certainement pour mieux se retrouver, ça, c’est ce que pensait le chirurgien, or ce n’était pas le cas de Betty. Alors non, il ne comprenait pas ce qu’elle pouvait bien faire ici.
    « Je crois qu’on avait passé un accord tous les deux » Par là, il faisait référence a une des réunions entre eux et l’avocat « Tant que les papiers ne sont pas signés, que les règles ne sont pas admissent, chacun chez soi » Dit-il en retenant ses nerfs « Estime toi heureuse, je ne t'ai pas fichu à la porte, c’est moi qui suis parti, ce n’était pas pour que tu nous retrouves. »

Il prit le soin de fixer son regard en prononçant ces quelques mots. Il voulait qu’elle comprenne a quel point elle l’avait fait souffrir. Mais à chaque fois qu’il plongeait ses yeux dans les siens il remarqué également sa peine et sa fatigue. Elle avait bien changé sa Betty, celle qui était pleine de vie et toujours optimiste. Il remarqua sa perte de poids, ce qui a du lui provoquer une anémie vue ses cernes. Une petite partie de lui avait envie de la prendre dans ses bras, mais malheureusement, c’était la haine qui était bien plus présente.
©️ 2981 12289 0

_________________
+KEEP CALM AND BE HEROES+
La vie est faite de choix : Oui ou Non ; Continuer ou Abandonner ; Se relever ou Rester à terre... Certains choix comptent plus que d'autres : Aimer ou Haïr ; être un Héros ou un Lâche ; Vivre ou Mourir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 85
- pseudo : Lily
- id card : Scarlett Jo la parfaite
- registration : 08/05/2018
- côté coeur : Mh... Mariée. En instance de divorce. Amoureuse toujours. Brisée.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Prenez un ticket et mettez vous dans la file d'attente

MessageSujet: Re: BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again   Jeu 10 Mai - 14:34

Ce sentiment imparfait qui crevait son cœur rien qu'en entendant la voix cruelle de Léonard s'enfonça un peu plus dans sa poitrine. Bethany dut rassembler toute sa volonté propre pour ne pas s'énerver et l'envoyer balader. Elle était en pleine intervention, quelque chose de complexe. Fébrile, la jeune femme finit par laisser son assistante terminer et recoudre. Elle, elle n'y arrivait plus. A peine avait elle poussa Lénoard vers l'extérieur que son geste manqua de la faire éclater en sanglots. C'était dur de voir la haine qu'il lui portait après toutes ses années de bonheur. L'erreur n'est pas permise, pour personne. Bethany était heureuse d'avoir son masque sur le nez. Elle se contenta de s'écarter de lui pour passer devant lui et quitter la salle d'opération, retenant à grande peine ses larmes. Il ne fallait pas qu'elle pleure, pas devant lui.

La jeune femme était occupée à se laver les mains, les fixant comme si elles allaient régler tous ses problèmes. Léonard n'avait pas une once de gentillesse dans la voix et elle savait bien pouvoir. Elle comprenait son sentiment sauf qu'elle, elle ne l'agressait pas. Elle faisait de son mieux. Elle était ici un peu pour Nora, beaucoup pour son mari.

« C'est pas toi qui décide. Elle a besoin de moi que ça te plaise ou non. »

Bethany se mordit violemment la lèvre pour ne rien ajouter de cinglant. Ils n'avaient pas besoin de ça, Léonard était assez furieux pour deux. La blonde redressa mollement son visage pour s'observer dans le miroir puis retira le calot et défit sa longue chevelure, l'agitant. D'un rapide coup d’œil, elle observa Léonard à travers le miroir. Il était toujours aussi parfait et ça lui faisait mal de le voir là comme ça, si parfait et elle si imparfaite.

« C'est elle qui a demandé à ce que je vienne... »

Son ton était plus doux, plus calme. Il pouvait bien s'emporter, la frapper, il ne pourrait jamais lui faire aussi mal que le jour où il a demandé le divorce. Mais signer les papiers pousseraient Bethany à accepter que cette relation était désormais terminée et qu'il n'y avait pas de retour possible. Pourtant, elle voulait y croire, elle voulait croire en eux, croire qu'il y avait encore une étincelle au fond de leur cœur qui pourrait être ravivée et faire renaître leur amour. Même si elle devait souffler dessus pendant des mois et des mois, elle voulait y croire.

_________________
Together we can take it to the end of the line
Your love is like a shadow on me all of the time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 87
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)jozkowa
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : sqdlfbqhldb <- Voilà, voilà

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 2/3 open Aislinn, Bethany

MessageSujet: Re: BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again   Ven 11 Mai - 16:55

❝ I swore I'd never fall again ❞Bethany & Léonard
La pièce était vide et bien insonorisée. Heureusement, car Léonard était près à sortir de ses gonds. Lorsque sa femme prononça
    « C'est pas toi qui décides. Elle a besoin de moi que ça te plaise ou non. »

Léo eu le cœur brisé. En effet, Leonora avait besoin d’elle, tout comme lui avait besoin de sa femme. Cependant, ce n’était pas lui qui avait décidé de lâcher pour un autre homme. Léo faisait ce qu’il pouvait afin d’être solide comme un roc sur lequel sa famille pouvait compter. Peu importe l’épreuve, il était là, fidèle au poste. Si lui n’avait pas droit à l’erreur, alors elle non plus.
    « Elle a besoin de toi … Tu te fous de moi là ?! Ça, il fallait y réfléchir quand tu t’envoyais en l’air avec tout l’hôpital ! »

Léo était virulent dans ses propos, mais c’étaient les fragments de son cœur brisé qui s’exprimés. Auparavant, Betty était tout pour lui, sa femme, sa confidente, sa meilleure amie, sa maîtresse et parfois bien plus. Malgré le fait qu’il ai eu des sœurs très présentes, Léo manquait d’affection. Ses parents favorisaient leurs métiers, en aucun cas leurs enfants. Avec le temps, Bethany avait su combler ce vide que sa famille avait laissé. Aujourd’hui, il perdait gros. C’était certainement pour ça qui lui en voulait tant. La revoir venait submerger toute cette colère, mais également toute la passion qui a pu animer leur couple durant des années. Au moment où sa chevelure tombait sur ses épaules, une odeur sucrée s’en dégagea, c’était celle du parfum que portait Betty. Leonard pouvait la reconnaître à des kilomètres tellement il pouvait en être accro. Il ferma les yeux quelques fractions de secondes afin de s’en imprégner, ce qui l’apaisa le temps d’un court instant. La réalité reprit rapidement son cours. Le ton calme de Betty poignarda davantage Léonard. Pourquoi ne s’énervait-elle pas ? Cette histoire ne venait rien chambouler ? Léonard était si insignifiant que ça ? Après tout, elle disait être là pour Nora, alors c’était peut-être le cas. En étant si brisé, Léo était capable de soulever des rochers grâce à la rage qui parcourait son corps, mais en aucun cas il toucherait la femme qui se trouvait devant lui.
    « C'est elle qui a demandé à ce que je vienne... »

Ces quelques mots finirent par l’achever. Au final, à quoi bon se battre. Il était énervé, mais également abattu par la tristesse. Il changea de position afin de se mettre à cote d’elle et s’appuyer contre le plan de travail, regardant vers le ciel. Alors il était si mauvais que ça comme père, au point que sa fille veuille uniquement des femmes à ses côtés. Entre Aislinn et Bethany, Léonard était vaincu. Il ne pouvait pas aller à l’encontre des désirs de sa fille. Si cette dernière ne voulait plus vivre avec lui, alors il la laisserait partir. Léonard était un homme particulièrement fier. Alors que sa gorge était nouée, il n’en montra rien. Il regarda Bethany une fois de plus et demanda avec froideur.
    « Tu as un appartement ici ? Une maison ? Un toit où Nora pourrait vivre ? Si elle veut être avec toi, tu n’as qu’à passer la prendre ce soir » Tout en enlevant sa blouse et ses protections, il ajouta « Je te laisse le soin de lui annoncer vu que vous avez gardé contact malgré ma volonté »

Léo jeta alors son matériel dans la poubelle avant de prendre la porte et rejoindre le couloir menant au panneau d’affichage afin de prendre connaissance de son planning. La journée s’annonçait pesante.
©️ 2981 12289 0

_________________
+KEEP CALM AND BE HEROES+
La vie est faite de choix : Oui ou Non ; Continuer ou Abandonner ; Se relever ou Rester à terre... Certains choix comptent plus que d'autres : Aimer ou Haïr ; être un Héros ou un Lâche ; Vivre ou Mourir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 85
- pseudo : Lily
- id card : Scarlett Jo la parfaite
- registration : 08/05/2018
- côté coeur : Mh... Mariée. En instance de divorce. Amoureuse toujours. Brisée.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Prenez un ticket et mettez vous dans la file d'attente

MessageSujet: Re: BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again   Sam 12 Mai - 19:31

Si Léonard avait eu un couteau, Bethany aurait préféré qu'il lui en donne des coups. Qu'il lui donne autant de coups qu'il lui crachait de mot à la figure. Bethany eut du mal à avaler sa salive. Les mots étaient cruels et pas bien choisi. Certes, elle avait fauté mais ça n'avait été l'histoire que d'une fois, d'une seule fois. La seule fois où elle avait eu un moment d'égarement et voilà qu'elle payait le prix de mille adultères. Les autres pouvaient bien dire ce qu'ils voulaient, ça ne la touchait pas. Elle estimait que c'était de la méchanceté gratuite, de la jalousie. Ils ne pouvaient pas comprendre, ils ne pouvaient pas savoir. Mais Léonard n'avait pas le droit de la traiter comme une sous-merde. Il ne devait vraiment plus l'aimer pour la considérer comme ça. La jeune femme ne savait plus où se mettre ni quoi faire. Un sentiment de malaise noua sa gorge et elle sursauta légèrement quand il se plaça près d'elle. Elle savait bien qu'il n'allait pas la frapper mais le geste virulent qu'il avait eu pour repousser sa main l'empêchait désormais de le laisser trop près d'elle.

La jeune femme cligna des yeux alors qu'il venait de quitter la salle, fixant la porte comme s'il allait revenir vers elle. Il n'en fut rien, évidemment. Bethany se sentait soudainement perdue dans un océan vide. Elle ne savait plus quoi faire ni quoi dire. Des larmes roulèrent le long de ses joues sans qu'elle ne s'en rende compte. Ce n'est que lorsqu'elles lui caressèrent le menton que Bethany les essuya comme si elle était honteuse de pleurer. Alors, ils en étaient là ? Léonard ne l'aimait plus, elle en était convaincue et pourtant, quelque chose la ramena à la réalité. L'enfant qu'elle portait n'était pas la par hasard. Il y a quelques années, si on lui avait dit que c'était un signe pour eux, la blonde aurait ris durant longtemps. Mais vu où en était son couple actuellement, la jeune femme estimait que ce miracle n'était pas là pour rien. Si certains faisaient un enfant pour tenter de se rabibocher, eux n'étaient pas comme ça. Ils étaient bien plus que ça, n'est ce pas ? Bethany pinça les lèvres, frottant son visage avant de tourner les talons pour suivre les pas de Léonard. Il fallait qu'elle parle cette fois. La jeune femme fouilla un peu l'hôpital avant de le trouver un peu plus loin. Elle se dirigea d'un pas ferme vers lui, déterminée. Elle poussa même un infirmier qui se trouvait sur sa route.

« Oui !! Oui j'ai fauté !! Oh mon dieu, j'ai fauté !! » Elle se planta en face de lui, inspirant. « Je le reconnais, j'ai merdé !! En 32 ans de vie, j'ai un moment de faiblesse et c'est sur toi que c'est tombé ! Toute ma vie je me suis persuadée que j'étais forte, que je pouvais tout encaisser. Ne pleure pas Bethany ! Sois forte Bethany ! Sois forte, sois forte, sois forte !! Et bien à fore d'être forte, on devient faible ! Alors j'ai eu un moment de faiblesse, un seul en 32 ans. Et je le regrette. Je le regrette amèrement parce que moi aussi j'en souffre ! Je suis désolée d'avoir gâché ta petite vie si parfaite, c'est peut être pas moi que tu aurais du épouser ! C'est...- »

À ce moment là, Bethany cligna des yeux, consciente qu'ils étaient entourés aussi bien des membres de l'équipe hospitalière que des patients. La Blonde les observa tous comme s'ils n'avaient rien à faire là, comme s'ils la dérangeaient. Elle cligna les yeux et leva les bras, indignée presque.

« Vous avez pas de boulot à faire ?? » Puis elle posa son regard sur Léonard. « Je ne vis pas dans ma voiture. J'ai un logement, oui je suis capable de m'occuper de Nora. Mais je suis pas venue te la prendre... » Elle secoua son visage comme si cette idée l’écœurait. « J'en reviens pas que tu puisses penser ça... » Elle lâcha un rire nerveux. « Je passerai la prendre ce soir... »

La jeune femme observa sa montre et fila vers les vestiaires. Elle n'avait plus d'opérations pour la journée et elle pouvait bien déléguer le reste à ses collègues. Les larmes remontèrent une fois qu'elle se retrouva seule. Et cette fois, elle se permit d'éclater en sanglots, cherchant à tout évacuer. À cet instant, tous ses espoirs de refonder une famille avec lui s'envolèrent aussi rapidement qu'une nuée de papillons affolés. La jeune femme finit par se déshabiller pour enfiler ses vêtement de civil. Elle se demandait si elle ne devait pas lui apporter les papiers du divorce, signés, en allant chercher Nora.

_________________
Together we can take it to the end of the line
Your love is like a shadow on me all of the time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 87
- pseudo : Elor05
- multifaces : Nop
- id card : Chris Evans (c)jozkowa
- registration : 25/04/2018
- côté coeur : sqdlfbqhldb <- Voilà, voilà

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: 2/3 open Aislinn, Bethany

MessageSujet: Re: BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again   Lun 21 Mai - 22:27

❝ I swore I'd never fall again ❞Bethany & Léonard
Tandis que Léo se tenait à côté de sa femme, il vit celle-ci sursauter quand il prit place près d’elle. Bien qu’il était très en colère, le geste de Bethany le vexa. Ne le connaissait-elle pas ? Léo ne lèverait jamais la main sur une femme, pour aucun prétexte. Oui il était énervé, anéanti, trompé, déçu, mais elle restait sa femme, celle a qui il avait juré fidélité. Pour ces raisons, le dégoût se faisait davantage ressentir dans les yeux du jeune homme. Mais lorsque Betty prononçait le prénom de Leonora, là, tout le dépassé. Léo avait tendance à sortir de ses gonds. Lors de sa petite partie de jambes en l’air, sa femme ne l’avait pas seulement détruit à lui, non, elle avait brisé une famille. C’était uniquement de sa faute si Leonora se retrouvait sans mère ces derniers temps, sa faute si leur fille cherchait à prendre contact avec sa véritable mère, sa faute si elle passait son temps à fuguer pour fuir une maison qui ne représente plus rien pour elle. Pour toutes ces raisons, Léo lui en voulait terriblement. Mais que pouvait-il contre ça ? Si Leonora voulait voir sa mère, alors il ne pouvait pas les en empêcher. Ce qui le rendait fou dans cette histoire, c’est qu’il avait le mauvais rôle. Certes, il était parti de la maison, mais il n’avait pas fauté. Il la regarda une dernière fois pour lui donner son accord puis prit la porte afin de ne plus avoir à la croiser.
Mais Betty était une femme tenace, c’était peut-être même pour ça que Léo l’aimait tant, elle avait son caractère et ne lâchait rien. Elle se mit alors à hausser la voix pour à son tour s’exprimer.

    « Oui !! Oui j'ai fauté !! Oh mon dieu, j'ai fauté !! » Elle se planta en face de lui, inspirant. « Je le reconnais, j'ai merdé !! En 32 ans de vie, j'ai un moment de faiblesse et c'est sur toi que c'est tombé ! Toute ma vie je me suis persuadée que j'étais forte, que je pouvais tout encaisser. Ne pleure pas Bethany ! Sois forte Bethany ! Sois forte, sois forte, sois forte !! Et bien à force d'être forte, on devient faible ! Alors j'ai eu un moment de faiblesse, un seul en 32 ans. Et je le regrette. Je le regrette amèrement parce que moi aussi j'en souffre ! Je suis désolée d'avoir gâché ta petite vie si parfaite, c'est peut être pas moi que tu aurais du épouser ! C'est...- »

Léo ne savait pas s’il devait être gêné ou excédé. Elle se dédouanait vachement pour une femme qui venait de détruire 7 ans de vie commune. Alors oui, Betty fautait rarement, cependant, pour une première elle avait mit le paquet et Léo la détestait pour ça. D’autant plus que non, il n’avait pas eu une vie parfaite. Betty était son rayon de soleil, celle qui venait éblouir sa vie. C’était elle son monde parfait. Maintenant, il retournait dans la pénombre.
    « Vous avez pas de boulot à faire ?? » Puis elle posa son regard sur Léonard. « Je ne vis pas dans ma voiture. J'ai un logement, oui je suis capable de m'occuper de Nora. Mais je suis pas venue te la prendre... » Elle secoua son visage comme si cette idée l’écœurait. « J'en reviens pas que tu puisses penser ça... » Elle lâcha un rire nerveux. « Je passerai la prendre ce soir... »

Quand elle prit conscience que l’hôpital entier avaient braqués leurs regards sur eux, il était déjà trop tard. Leonard était totalement clos. S’il y a bien un truc qu’il détestait par-dessus Bethany, c’était se donner en spectacle. Tout le monde n’avait pas besoin de savoir qu’il était cocu. Sa fierté d’homme lui fit mal vivre la situation ce qui provoqua un long silence de sa part. Tandis que Betty prit un chemin, l’homme emboîta celui inverse, se rendant ainsi au bloc. Il n’était pas du genre à riposter alors que les regards étaient posés sur lui. Il préférait s’effacer.
Toutefois, comme il l’avait prédit, la journée fut longue. Ses assistants de bloc les plus proches ne se gênaient pas pour le questionner sur la scène dont ils ont pus être témoin. Léo était discret, il n’étalait pas sa vie, encore moins en présence de personnes inconnues. Sa dernière opération prit fin vers les 18h. Il n’était pas ravi de devoir rentrer et faire face à Betty une fois de plus. Ainsi, il traîna dans un couloir puis un autre. Il fini tout de même par quitter son costume de chirurgien pour enfiler son costard civil et rentrer chez lui à reculons. À peine arrivé, il n’eut le temps de se déshabiller qu’il entendit une voiture se garer devant la maison. Il prit tout de même le temps d’enlever sa veste de costume et déboutonner le premier bouton de sa chemise, afin de ne pas se sentir étouffer. La sonnerie était témoin de la présence de sa femme. Léo ouvrit alors la porte pour se trouver face à Betty.

    « Léo, ta mère est là ! » Annonça-t-il tout en lassant un regard froid à sa femme « 5 minuuuuuuuuutes ! » Exclama l’adolescente. On pouvait deviner qu’elle était au premier étage.

Léo claqua alors la porte, laissant Bethany dehors. Cependant, s’il voulait vraiment la paix, il aurait du la fermer à clé, car il savait très bien que sa femme allait rentrer dans ce nouveau foyer afin de lui prendre une fois de plus la tête.

©️ 2981 12289 0

_________________
+KEEP CALM AND BE HEROES+
La vie est faite de choix : Oui ou Non ; Continuer ou Abandonner ; Se relever ou Rester à terre... Certains choix comptent plus que d'autres : Aimer ou Haïr ; être un Héros ou un Lâche ; Vivre ou Mourir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 85
- pseudo : Lily
- id card : Scarlett Jo la parfaite
- registration : 08/05/2018
- côté coeur : Mh... Mariée. En instance de divorce. Amoureuse toujours. Brisée.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Prenez un ticket et mettez vous dans la file d'attente

MessageSujet: Re: BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again   Hier à 15:23

Bethany n'arrivait pas à comprendre pourquoi tout semblait soudainement si difficile. Ils s'étaient aimés, comme des fous. Leur relation avait été passionnelle, vraie, pleine d'amour, de joie et de larmes. Ils n'étaient pas parfait ni lui ni elle. Pourtant, entre eux ça avait bien fonctionné. Bethany avait quitté l'hôpital plus tôt que prévu. Elle avait besoin de se ressourcer un peu avant d'affronter l'homme de sa vie, à nouveau. Elle avait pris une douche froide pour se calmer et s'était reposée un devant un téléfilm tellement nul qu'elle se demandait comment ce genre de choses avaient pu voir le jour. Cette histoire d'amour ratée l'avait pourtant fait réfléchir. Pourquoi elle avait eu besoin d'aller voir ailleurs pour se rendre compte que seul Léonard pouvait compter dans sa vie. Y avait il un retour possible ? L'aimait il encore ? L'aimerait il toujours ? Bethany avait à cœur de croire que leur rencontre n'avait pas été hasardeuse. Il était son âme sœur. Elle préférait encore finir seule dans un couvent plutôt que de le trahir à nouveau. C'était ça le problème, elle l'avait trahi sans réfléchir, comme une sale imbécile. Elle n'était pas fière d'elle. Pas du tout même.

La blonde était installée dans sa voiture, observant la maison dans laquelle vivait Léo et Nora. La jeune femme se demandait bien s'il comptait refaire sa vie pour de bon. Sans elle. Cette idée lui serra le cœur si fort qu'elle s'en sentit presque mal. Elle dut s'extraire de son véhicule pour inspirer profondément et profiter de l'air frais. Elle savait aussi que la grossesse n'aidait en rien. Soupirant doucement, Bethany attrapa son sac à main et se traîna jusqu'à la porte d'entrée. Les trois marches pour se retrouver sous le porche de la maison furent une vraie expédition pour la blonde. Elle sentait l'angoisse prendre le dessus. Mais pour Nora, elle devait le faire. Malgré le vertige qui la menaçait de la faire tomber dans les pommes, la blonde appuya sur la sonnette et attendit patiemment. Léo lui ouvrit et son regard glaça le sang de la blonde. C'était fou comme son air si froid et distant pouvait lui crever le cœur. Elle n'eut rien le temps de dire qu'il lui claqua la porte au nez après avoir averti l'adolescente de la présence de Bethany. Cette dernière se retrouva, seule, face à cette porte close. Une envie furieuse lui donnait envie de faire irruption dans la maison pour hurler après son mari.

« Bon bah j'attends dehors ! » S'écria la blonde de l'autre côté de la porte.

Secouant son visage, elle s'installa sur les marches, attendant sagement que l'adolescente soit prête à partir. Alors qu'elle s'ennuyait -parce que tout le monde sait que cinq minutes, dans la bouche d'une ado, se transforme vite en une demi heure- Bethany se mit à fouiller dans son sac. Étonnée, elle sortit les papiers du divorce. Visiblement, elle prenait un malin plaisir à se faire du mal à se balader avec ça sur elle. Elle soupira doucement et pinça les lèvres, se demandant si elle devait réellement les signer. Le laisser tranquille. Sortir de sa vie définitivement et le laisser avancer. Au fond, elle ne le voulait que heureux. Elle n'avait pas été capable de le garder. La jeune femme soupira et attrapa un stylo, hésitante. Elle resta quelques minutes plongée dans ses pensées avant de songer au bébé qu'elle attendait. Pour lui, y avait il un espoir ? Bethany griffonna « je suis enceinte » à la place de sa signature et rangea les papiers. Il fallait qu'il sache.

_________________
Together we can take it to the end of the line
Your love is like a shadow on me all of the time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again   

Revenir en haut Aller en bas
 
BETHANY & LEO - i swore I'd never fall again
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - southwatosa :: menomonie :: hopital-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.


prédéfinis étoilés
Voici quelques idées de personnages en lien avec la nouvelle intrigue.