AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 for every step in any walk, any town of any thought. (junon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- prayers : 1353
- pseudo : untamed heart. (jessica)
- multifaces : liam & nate.
- id card : vanessa morgan + theseds (avatar), afanen (signature).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tu n'as jamais été amoureuse, enfin peut-être une fois, tu sais pas trop, mais tu te complais dans la vie de célibat.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off. (julian, junon, auden, tc, ivy)

MessageSujet: for every step in any walk, any town of any thought. (junon)   Lun 7 Mai - 19:50

for every step in any walk,
any town of any thought.
junon & raven

Un frisson parcourt ton échine lorsque tu poses un pied sur le carrelage glacé de la salle de bains. Tu as encore eu droit à une douche froide, comme ces neuf derniers jours, et tu envisages sérieusement d'accepter la proposition de Julian d'aller passer quelques jours chez lui. Mais ce serait devoir admettre que tu vis dans un taudis et cela lui donnerait enfin raison de s'inquiéter pour toi, alors tu préfères t'abstenir, tant que tu peux encore supporter cette situation. Et puis, depuis ton arrivée en ville, tu n'es jamais restée aussi longtemps sans eau chaude, le propriétaire du motel devrait bien finir par régler ce problème sous peu. C'est vrai, tu ne dois pas être la seule personne incommodée et quelqu'un d'autre allait bien finir par se plaindre, tout de même... À vrai dire, tu n'y crois qu'à moitié mais tu te contentes de ce mince espoir pour l'instant. T'emmitouflant dans un grand drap de bain, tu sors de la pièce pour te réfugier dans ta chambre, où il fait sans doute quelques degrés de plus, et tu ouvres un tiroir de ta commode pour y récupérer des vêtements propres. Il faudra que tu passes à la laverie très bientôt mais rien que l'idée t'ôte le peu de courage qu'il te reste après ta journée de travail. Mais tu as commencé tôt ce matin, et tu as encore une bonne partie de l'après-midi à combler avant d'aller te coucher. Et, comme d'habitude, tu comptes bien aller passer ce temps à l'extérieur plutôt que de rester enfermée dans ta chambre. Toujours recouverte de ton seul drap de bain, désormais enroulé autour de ton buste, tu attrapes ton téléphone portable et te laisses tomber sur ton lit pour y composer un rapide message que tu ne tardes pas d'envoyer à la jeune femme que tu comptes aller voir. Cela fait un moment maintenant que tu connais et a commencé à apprécier Junon. Mais depuis que tu as découvert ce qu'elle faisait enfermée seule chez elle, tu ne peux t'empêcher de penser à elle la plupart du temps. Indéniablement, elle te rappelle une personne qui te manque malgré toutes les horreurs qu'elle a bien pu te dire et l'enfer qu'elle ta fait vivre. Et tu t'es juré de veiller sur elle.

Une fois le message envoyé, tu t'habilles enfin et retournes dans la salle de bains. Tu ranges le bazar que tu y as mis et en profites pour te coiffer et te maquiller très légèrement, puis tu ressors de la pièce. Tu te diriges vers ton lit pour consulter rapidement ton téléphone. Pas de réponse. Tu fronces les sourcils tandis que tes doigts tapent un nouveau message, ne laissant cette fois plus le choix à ton interlocutrice. Si tu lui proposais de vous donner rendez-vous quelque part un peu plus tôt, tu lui annonces finalement que tu vas passer directement chez elle. Tu ne tardes d'ailleurs pas à sortir de ta chambre après avoir attrapé ta veste et ton sac à main. Tu essaies la plupart du temps d'éviter les transports en communs et de favoriser la marche. Tu aimes ça, marcher, et ça te permet d'éviter de dépenser trop d'argent inutilement. Pourtant, un nouveau coup d’œil à l'écran de ton téléphone et l'absence de réponse que tu y notes te pousse à accélérer le pas pour arriver à l'arrêt de bus juste à temps pour monter dans le véhicule avant qu'il ne redémarre. Après avoir payé, tu te fraies un passage jusqu'à la porte arrière pendant que tu fais défiler sous tes doigts les numéros de ton répertoire, t'arrêtant sur celui de Junon. Tu décides de l'appeler, espérant que tu sois entrain de t'inquiéter pour rien. Mais tu restes sans réponse, une nouvelle fois. Tu serres les dents et relèves la tête pour voir où tu es. Les rues défilent sous tes yeux et ton estomac se serre toujours un peu plus à mesure que tu te rapproches du sud de la ville.

Quelques minutes plus tard, tu arrives enfin à Platteville. Tu n'as toujours pas de nouvelles de Junon alors tu marches d'un pas énergique jusqu'à son immeuble. Tu ne prends pas la peine d'attendre l'ascenseur et montes les marches des escaliers par deux. Tu te retrouves finalement devant sa porte et y frappes plusieurs fois avant d'essayer d'interpeller la jeune femme. « Junon? » Toujours pas de réponse. Tu frappes à nouveau sur le panneau de bois qui vibre sous tes coups répétés, de plus en plus puissants. « Junon, ouvre cette putain de porte tout de suite! » Au bout du couloir, une femme, tu te fiches bien de savoir quel âge elle peut avoir, t'ordonne d'arrêter de hurler comme une possédée. Tu lui adresses un geste de la main qui n'a même pas le don de t'apaiser avant de te remettre à frapper sur la porte. Et tu ne comptes pas t'arrêter avant de la voir s'ouvrir.

@Junon Gàio

_________________
and i would never give up. i've done terrible things i regret and terrible things i don't. but i don't need to be fixed. i don't need to be saved. i just have to keep going.

look like the innocent flower but be the serpent under't.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
avatar

- prayers : 647
- pseudo : menina
- id card : browning, astoria
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: Re: for every step in any walk, any town of any thought. (junon)   Mar 8 Mai - 14:10

Le garrot déjà serré, ses doigts tapotent frénétiquement le creux de son bras à la recherche d’une veine disponible. Le choix devient serré, elles ont toutes explosées. L’aiguille se fraie un chemin parmi les hématomes et un soupir de soulagement s’échappe de ses lèvres à l’injection du produit. La brune se laisse tomber en arrière, son corps trouve appui contre le mur du salon et la seringue quitte sa main pour ricocher contre le parquet. La journée est difficile, ses pensées chavirent et sa force s’écroule. Elle ramène ses jambes contre elle pour poser sa tête contre ses genoux. Recroquevillée dans un coin de la pièce, elle frisonne et laisse les sanglots prendre la fuite. Aujourd’hui son fils aurait cinq ans, Junon aurait dû ruiner ses économies pour lui offrir un magnifique cadeau. Elle revoit l’immense sourire qu’il ne cessait d’arborer lorsqu’était venu son anniversaire. C’était une joie de le rendre heureux. Elle s’émerveillait de le voir grandir et s’épanouir sous ses yeux, il était son trésor, sa merveille.

Son téléphone vibre contre le bois de la table mais son regard reste posé sur le cadre photo qu’elle a redressé pour l’occasion. La nostalgie lui pince le cœur. Cette photo date du dernier anniversaire de son fils, on y voit ce petit bonhomme impatient à l’idée d’éteindre les bougies aux côtés de ses parents. Son fiancé, situé à gauche, semble heureux comme jamais. Junon, à droite, arbore son plus beau sourire. Ils étaient comblés, enchantés par cette merveilleuse vie de famille. Deux bougies entourent le cadre, elles sont jaunes, la couleur préférée de son petit Eli. Ses mains attrapent l’ours en peluche présent à ses côtes. Elle l’avait choisi avec son bien aimé lorsqu’elle venait d’entamer son dernier mois de grossesse. Un mince sourire apparaît quand elle se rend compte qu’il porte toujours l’odeur de son enfant.

Une deuxième sonnerie retentit dans la pièce mais cela l’importe peu, elle n’est pas en état de s’attarder là-dessus. La brune trouve la force de se redresser, elle pose l’ourson sur le canapé et décide de se servir un whisky qu’elle avale d’une traite. La bouteille reste sortie, elle sait qu’elle risque de se servir à plusieurs reprises. Troisième sonnerie et son regard ne prend pas la peine de scruter l’écran de son téléphone, elle soupire et rempli à nouveau son verre. Elle dégaine une cigarette de son paquet et en aspire de longues bouffées qu’elle alterne avec une gorgée d’alcool. Plongée dans ses pensées, elle sursaute brutalement lorsqu’elle entend tambouriner à sa porte. Son corps se fige quand elle reconnait la voix qui l’interpelle. Elle écrase sa cigarette et jette un œil aux alentours, sa gorge se serre. L’italienne inspire profondément et s’empresse de saisir la seringue qu’elle balance rapidement à la poubelle. La démarche vacillante, elle sent que son cœur s’emballe. Il faut qu’elle souffle. Elle déverrouille la porte avant que celle-ci ne s’écroule sous les coups de la jeune femme.

Ça va ?

Nez-à-nez avec Raven, elle sait qu’elle risque de subir la colère de son amie. Son corps recule pour ouvrir davantage la porte, l’invitant à rentrer.

Tu as passé une bonne journée ?

Elle ne fait aucune remarque, préférant jouer les innocentes. Elle craint réellement la réaction de sa jolie invitée qu’elle ne veut pas décevoir.

Tu veux boire quelque chose ?

@Raven Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 1353
- pseudo : untamed heart. (jessica)
- multifaces : liam & nate.
- id card : vanessa morgan + theseds (avatar), afanen (signature).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tu n'as jamais été amoureuse, enfin peut-être une fois, tu sais pas trop, mais tu te complais dans la vie de célibat.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off. (julian, junon, auden, tc, ivy)

MessageSujet: Re: for every step in any walk, any town of any thought. (junon)   Dim 13 Mai - 22:22

for every step in any walk,
any town of any thought.
junon & raven

Les longues secondes que tu passes derrière cette porte à t'époumoner font doucement monter en toi la colère et la peur. Tu as beau être habituée à vivre constamment avec ces émotions pour avoir déjà voulu trop de fois défoncer des portes par ton passé, il n'empêche que, lorsque Junon t'ouvre finalement la porte, tu ne peux t'empêcher de pousser un soupir exaspéré. Ton regard la scrute un instant mais tu sais déjà que quelque chose ne va pas. Tu ne connais pas Junon depuis si longtemps et tu ne sais pas toujours exactement ce qu'il se passe dans sa tête mais tu connaissais déjà cet air faussement innocent bien avant de la rencontrer. « Est-ce que j'ai passé une bonne journée? » Tu répètes, abasourdie. Elle croyait vraiment que tu allais mordre à ça? Tu croises tes bras sur ta poitrine, ta façon d'essayer de te contenir. Tu inspires profondément avant de finalement décider d'ignorer sa question. Tu entres dans l'appartement sur son invitation et t'arrêtes pour te retourner vers elle. Tu t'adresses à elle d'une voix tout d'abord posée, même si tes paroles sont tranchantes. « On t'a volé ton téléphone? Ou tu l'as fait tomber dans la cuvette des toilettes? Parce que sinon il va falloir que tu me dises pourquoi tu n'as pas répondu à mes messages et mes appels. » Ta voix s'élève, un peu, malgré toi. Elle te rend dingue, Junon. Pourtant, tu tiens tellement à elle et c'est peut-être ça qui te rend aussi dingue, finalement.

L'odeur de la cigarette qui flotte dans l'appartement et l'haleine de whisky de ton amie te parviennent finalement jusqu'aux narines. Et tu n'as pas besoin de réfléchir plus longtemps pour savoir ce qu'elle était entrain de faire pendant que tu tentais de la joindre, en vain. « T'es défoncée? » Tu le vois dans ses yeux, dans son corps. Tu ne connais que trop bien les effets immédiats de la drogue. Ce qu'elle peut procurer une fois que l'adrénaline de l'injection s'évapore. Les effets du manque aussi, pour avoir subi leur colère plus d'une fois. Mais tu sais qu'ils sont encore loin. Tu passes une main dans tes cheveux et laisses s'échapper de tes lèvres un nouveau soupir. « J'y crois pas... » Tu murmures, presque trop faiblement pour qu'elle puisse t'entendre. En fait, si, tu y crois. Tu n'y crois que trop bien. Tu es bien placée pour savoir qu'elle n'est pas prête d'arrêter. Pas seule. C'est pour ça que tu es dure avec elle, parce que tu as déjà essayé la méthode douce et que ça n'a pas marché. Et que tu ne la laisseras pas se foutre en l'air. Tu n'as pas envie de t'énerver sur elle, ce n'est pas pour cela que tu voulais la voir. Mais tu ne peux pas t'empêcher de te sentir concernée par ce qu'elle vit. Peut-être un peu trop, finalement, mais tu préfères ne pas y penser.

@Junon Gàio

_________________
and i would never give up. i've done terrible things i regret and terrible things i don't. but i don't need to be fixed. i don't need to be saved. i just have to keep going.

look like the innocent flower but be the serpent under't.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonlight shadow
avatar

- prayers : 647
- pseudo : menina
- id card : browning, astoria
- registration : 26/02/2018
- côté coeur : le vide

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off

MessageSujet: Re: for every step in any walk, any town of any thought. (junon)   Lun 14 Mai - 10:08

Son dos se contracte douloureusement lorsque la belle hausse la voix. Le verre ramené aux lèvres, elle l’avale silencieusement sans la quitter des yeux. Elle se serre une nouvelle fois, déversant une dose conséquente de cet alcool fort qu’elle consomme comme de l’eau. Ses doigts attrapent son joint préalablement roulé qu’elle s’empresse d’allumer sans la moindre pudeur. Elle entend les paroles de son amie et lâche un rire nerveux, rempli de douleur. Son corps fébrile flageole tandis que ses poings se serrent. Son état mental n’est pas apte à rectifier le tir. Ce jour est bien trop spécial pour elle. Ses pupilles cherchent le téléphone qu’elle lance dans les mains de Raven, toujours sans prononcer un mot quelconque. Elle avale sa salive et lui attrape le bras pour l’amener devant les photos entourées de bougies jaunes.

Tu veux lui souhaiter un joyeux anniversaire ? Il a cinq ans aujourd’hui.

La brune fait volte-face pour repartir en direction de son verre qu’elle avale toujours avec une vitesse déconcertante. Elle crache la fumée de son joint en l’air et lâche un long soupir. Ses yeux peinent à retenir ses larmes mais elle ne vrille pas. Son esprit reste concentré mais non moins infaillible. La bouteille de whisky dans la main, elle s’en verse une dose conséquente. Elle ne prend plus la peine de compter les verres qu’elle ingurgite sans la moindre difficulté, ni les seringues qu’elle se plante violemment.

Tu veux boire quelque chose du coup ?

Elle n’attend pas sa réponse et attrape un second verre qu’elle dépose près du sien. La liqueur forte se déverse d’une main lourde et tremblante. Quelques gouttes s’écrasent sur le bois de la table.

Des glaçons ?

La sueur perle sur son front et son cœur s’accélère. Elle attrape les glaçons qu’elle lance près de la bouteille sans relever le regard. Elle sait qu’elle ne devrait pas réagir de manière si destructrice mais elle s’en fout. Elle se fout de sa santé, de son avenir. Tout ça n’a pas la moindre importance. Les individus qu’elle aime semblent destinés à quitter subitement sa vie. Son père n’est plus là depuis plus de vingt-ans, sa mère est vivante mais pas ses souvenirs, son fiancé a foutu le camp et son petit Eli s’est brutalement fait attraper par la mort. Sa vie manque de sens et de saveur, elle n’a plus envie de lutter vainement. Elle est fatiguée, épuisée. A bout de souffle, son corps rachitique dégage une faiblesse inquiétante.

Alors, t’as passé une bonne journée ?

Elle s’appuie contre la table, le regard vers la belle.

@Raven Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: for every step in any walk, any town of any thought. (junon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
for every step in any walk, any town of any thought. (junon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - southwatosa :: platteville-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.


prédéfinis étoilés
Voici quelques idées de personnages en lien avec la nouvelle intrigue.