AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (altaïr) so hot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- prayers : 40
- pseudo : Burning.
- multifaces : Ian, petit con sensible ; Julio, l'intello adorable.
- id card : Janis Danner + Mary.
- registration : 23/04/2018
- côté coeur : Cœur troublé par deux êtres remarquables.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Altaïr 1

MessageSujet: (altaïr) so hot.   Mer 25 Avr - 22:56

Angelo s'occupe de préparer le repas quand il reçoit un message de sa "petite amie". Il lit attentivement les indications qu'elle lui transmet et comprend qu'elle ne sera pas présente ce soir. 'Mangez sans moi, j'ai des soucis à régler au boulot. Je serai en retard. Bisous' La déception l'envahit quelque peu, puisqu'ils avaient prévu de passer une soirée ensemble, avec son fils Altaïr. Il n'avait rien confectionné de gastronomique, s'était juste contenté de faire cuire des pommes de terre et étaler les aliments principaux sur des plats, mais il aurait préféré que Cassiopée puisse participer. Il ne rend pas son mécontentement perceptible et lui répond simplement : 'OK, bon courage, à ce soir. ♥️' Il garde son optimisme et positive en se disant que ce sera une bonne occasion d'échanger vraiment avec son gamin, de le découvrir plus en profondeur. Il n'a pas encore eu vraiment l'occasion de discuter avec lui, de faire plus ample connaissance, puisque chaque fois qu'ils se croisent, Altaïr file à toute vitesse pour vaquer à ses occupations. Il n'a jamais vu quelqu'un fuir aussi vite, en lui laissant un goût de frustration dans sa précipitation. La plupart du temps, il n'a pas d'autres choix que de le regarder de manière insistante et interloquée jusqu'à ce qu'il n'apparaisse plus dans son champ de vision. Il le surprend beaucoup, mais Angelo décide d'entreprendre un premier pas pour créer le contact. Il allume l'appareil à raclette, marche à travers le couloir, pour se rendre jusqu'à la chambre du jeune. Il toque doucement, pour ne pas le brusquer, et rentre une fois qu'il obtient sa permission. Il n'aurait pas osé le déranger, s'imposer, mais il faut bien qu'il le prévienne de l'absence de sa mère. Peut-être qu'elle lui a envoyé un message à lui aussi, peut-être que finalement ce n'est qu'une excuse pour justifier son envie de se rapprocher de lui. Il avance de quelques pas, cherche son regard. « Ta mère va avoir du retard, on peut manger si tu veux. » Il ignore si c'est par contrainte ou envie qu'Altaïr ne tarde pas à accepter, mais ils se suivent jusqu'au salon pour s'asseoir autour de la table. Angelo n'ose pas trop l'observer, de peur d'être confronté à ses yeux clairs ou sa beauté. Il s'éclipse quelques secondes dans la cuisine pour sortir les patates emballées d'aluminium du four, puis en tend une à Altaïr pour qu'il l'attrape. « Fais gaffe, c'est chaud ! » Il en dépose une autre dans son assiette, puis met du fromage à cuir. Il ne laisse pas le malaise l'animer et prend la parole pour tenter de dérider l'ambiance un peu tendue qui s'installe à chaque fois entre eux. « Tu as passé une bonne journée ? » Il demande en lui accordant un sourire jovial, pour tenter de le mettre en confiance et le pousser à raconter quelques anecdotes qui ont pu se dérouler aujourd'hui.

_________________

Faut les voir se regarder, on ressent l'évidence. Faut les voir se parler avec des yeux immenses. Faut les voir en soirée, faut voir leur aisance. Même s'ils ne se parlent pas, c'est solide et discret, et ce n'est pas mentir de dire que ça peut arriver de s'appartenir, sans être des pendants, sans trop se retenir. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit prince ♛
avatar

- prayers : 498
- pseudo : Louise/spf.
- multifaces : Magnolia + Jules + Kadé.
- id card : Robbie Wadge (passenger.)
- registration : 02/01/2018
- côté coeur : Tourmenté par deux individus différents, attirants, envoûtants.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Caleb + Hayden + Angelo.

MessageSujet: Re: (altaïr) so hot.   Jeu 26 Avr - 14:00



- Angelo & Altaïr -
so hot.
-----------------------------


Le petit prince s'était éclipsé quelques heures auparavant dans sa chambre pour éviter toute confrontation avec le petit-ami de sa mère. Un moyen judicieux pour palier aux regards insistants d'Angelo sur sa personne. Des regards difficilement interprétable car même si Altaïr était de nature discrète, il pouvait apercevoir parfois les œillades courroucées de sa mère. Il ne voulait en aucun cas perturbé cette relation passionnelle entre sa douce maman et Angelo. Il avait beau ignorer de manière furtive l'attention que lui portait Angelo, le petit prince n'en était pas moins touché par cette sollicitude particulière. Il venait tout juste de se réveiller d'une longue sieste reposante, lorsque quelques coups s’abattirent sur la porte de sa chambre. Il reconnut aussitôt la voix doucereuse et grave d'Angelo, une voix qui lui insuffla des frissons sur tout le corps. "Ta mère va avoir du retard, on peut manger si tu veux." Il hocha naïvement la tête, sans murmurer un seul mot perturbé par ses yeux aussi bleus que les siens, des iris qui ne cessaient de chambouler son âme. Une fois la porte de sa chambre refermée, le bel endormit souffla longuement pour se donner un peu de courage avant de passer à table en compagnie d'Angelo. Rien de bien déstabilisant jusqu'à maintenant mais rien ne semblait rassurer Altaïr car rester seul en sa compagnie, le tourmentait au plus au point. Il descendit après plusieurs minutes de réflexion intempestive les marches de l'étage, vêtu d'un ensemble de sport, un léger tee-shirt blanc et un short bleu marine qui laissait ses longues jambes finement musclées dénudées, laissant libre court à l'imagination des plus fuguasses. Une légère odeur de fromage et patates douces embaumait l'appartement, son estomac se mit rapidement à gargouiller. Il s'installa rapidement sur le tapis, les jambes croisées face à la table basse, là ou l'appareil à raclette était branché. "Merci." dit-il le regard fuyant après avoir tendu son assiette. Pendant plusieurs minutes, les catastrophes s’enchaînèrent, avec des verres renversés, des fromages oubliés sur l’appareil à raclette. Trop intimidé, cela le déstabilisa au plus au point, il s'excusa auprès d'Angelo mainte et mainte fois. "Je m'excuse, je nettoierais après, je ne sais pas ce qui m'arrive." dit-il honteux, sans oser une nouvelle fois le regarder. Il reprit la conversation afin d'effacer ce malaise pesant, ces regards insistants sur sa personne. "Oui, ma journée était reposante." Rien de plus, ni rien de moins, tout comme rien de passionnant, il ne voulait pas se pencher davantage sur le sujet, garder une certaine distance avec lui, permettait à Altaïr de maintenir une attitude sereine. Pourtant, tout devint catastrophique dès lors que le fromage chaud atterrit sur la peau de sa cuisse. Il grimaça de douleur avant de se lever rapidement, renversant au passage tout ce qui se trouvait sur la table basse. "Désolé, désolé." Il tamponna sa cuisse avec un morceau d'essuie-tout, cherchant à canaliser cette douleur vive sur sa peau laiteuse.

@ANGELO VISCONTI

_________________
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 40
- pseudo : Burning.
- multifaces : Ian, petit con sensible ; Julio, l'intello adorable.
- id card : Janis Danner + Mary.
- registration : 23/04/2018
- côté coeur : Cœur troublé par deux êtres remarquables.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Altaïr 1

MessageSujet: Re: (altaïr) so hot.   Jeu 26 Avr - 23:13

Le malaise s'installe rapidement entre les deux hommes et Angelo peine à le faire disparaître. Il tente de se montrer bienveillant, sociable, comme il s'applique bien souvent à le faire avec les gens. Cela lui vient naturellement, en général, mais sa facilité à s'ouvrir s'envole face à Altaïr. Il ne sait pas comment l'approcher, faire la conversation avec lui, alors qu'il semble si inaccessible et gêné (irrité ?) par sa présence. Peut-être qu'il ne perçoit pas sa relation avec sa mère d'un bon œil, ce qu'il pourrait comprendre. Il ne se laisse pas abattre et prend des initiatives en l'absence de Cassiopée, ainsi ils se retrouvent à table, face à face, suite à l'acceptation du plus jeune. Il s'intéresse à lui, mais n'ose pas trop le scruter franchement dans les yeux. Il a surtout aperçu la tenue peu adéquate d'Altaïr lorsqu'il est descendu et qu'il s'est assis près de la table basse avec son allure innocente. Il évite de l'observer parce qu'il ne saurait pas où poser son regard, et qu'il a bien peur qu'il se dirige trop sur la peau pâle de ses cuisses. Il a déjà eu l'occasion de le croiser et remarquer la beauté qu'il dégage, alors il n'est pas nécessaire d'en obtenir un autre aperçu... De toute façon le garçon se charge bien de le divertir et d'éloigner son attention de lui, puisqu'il ne cesse de renverser son verre, sa fourchette et d'oublier son fromage dans l'appareil. Angelo est trop occupé à surveiller la table pour s'intéresser réellement à l'homme qui se cache derrière tous ces bouleversements. « Je t'ai réveillé trop tôt il faut croire. » Il commente avec un sourire amusé collé sur les lèvres. Il ne peut pas s'empêcher de trouver la raison d'une telle instabilité, chercher le trouble dans une mauvaise interprétation. « Tu es stressé en ce moment ? Tu as peut-être des oraux ou des examens à passer ? » Il l'invite à se confier, en n'imaginant pas une seconde être le responsable de cette nervosité puissante et incontrôlable. Il semble être tendu, en tout cas ça lui donne une bonne raison d'en foutre partout. Et l'énergumène continue, bouscule la table après avoir fait tomber du fromage bien cramé sur sa cuisse dénudée. Sans réagir au début, Angelo ose enfin le regarder fixement. Il le voit se redresser, renverser la table basse et tout ce qu'elle retenait, dont l'appareil à raclette. Sans attendre et par réflexe, Angelo la redresse finalement et remet tout en place. Il essaye aussi de se montrer vigilent en débranchant l'objet électrique, avant de s'attarder sur le gamin perdu qui s'excuse maintes fois. Il cherche à atténuer la souffrance qu'il ressent à cet instant, avec un bout d’essuie-tout. Il pense franchement que c'est la solution ?

« Tu t'es brûlé ? » Angelo voudrait connaître la gravité de la blessure, mais l'inquiétude l'envahit déjà. Il ne parvient pas à contrôler l'angoisse liée à ce danger qu'il se soit vraiment blessé. Alors brusquement peut-être, il lui attrape le poignet pour le guider jusqu'à la cuisine. Angelo est capable de réagir avec efficacité, de garder son sang-froid et de se sortir des situations dans lesquelles le danger s'impose. On lui a tant de fois appris qu'il fallait appliquer de l'eau froide sur la brûlure pendant une dizaine de minutes, lors de ses cours d'électricité notamment. Alors mécaniquement, il dicte la marche à suivre à Altaïr, en prenant soin de lui avec les connaissances qu'il possède. « Par sécurité, tu devrais mettre ta jambe sous l'eau ! » Il le pousse à s'asseoir sur le meuble de la cuisine et à pivoter son corps sur le côté. Sans lui demander son avis, il maintient son mollet avec fermeté pour amener sa jambe sous l'eau. Il la bloque ensuite au niveau de sa cuisse, pour laisser un filet d'eau couler le long. Il attrape même le pommeau dans sa main pour orienter le jet, tandis que ses autres doigts retiennent le short du garçon aussi haut que possible. Il n'y a aucune sensualité dans ses intentions, elles sont seulement guidées par un pur besoin de le soigner correctement pour que la douleur cesse. La démarche peut sembler étonnante, mais c'est la première chose qui lui est passée par la tête. D'ailleurs il reconnaît que l'évier n'est vraisemblablement pas le lieu auquel la plupart des humains auraient pensé pour calmer le feu qui est en train de s'immiscer dans sa jambe. « J'aurais peut-être dû faire ça dans la douche, mais j'ai juste vu l'urgence. Au moins tu es assis confortablement. » Il aimerait rire de l'événement dramatique pour apaiser l'atmosphère et le déchirement qu'il éprouve. Il essaye de dérider la situation, et surtout, de le détendre, lui, pour que l'ambiance paraisse plus chaleureuse. Il continue de l'arroser d'eau avec aisance, en se perdant de temps en temps dans son regard. Il alterne entre sa chair rougie et cette intensité bleue, ne sachant pas attribuer sa préférence à l'un d'entre eux. Il donne l'impression de maîtriser la situation, toutefois il ne vainc pas l'émotion particulière qui le tiraille à cet instant. C'est insoupçonné, subtil, pourtant terriblement électrisant. Angelo tente de le surpasser, de rire avec tendresse, pour oublier à quel point c'est perturbant de l'avoir aussi proche de lui. Il ne peut plus reculer, s'écarter de lui pour fuir cette proximité, maintenant qu'il a franchi la barrière à ne pas dépasser. Alors il reste là, à le soigner, en faisant mine de rien. La taquinerie est sa meilleure arme pour se sortir d'une position déplaisante, alors il en use et en abuse. « Je me demande si ta mère va me croire, si je lui dis que tu as bousillé son tapis favori par une succession de maladresses. Tu es tout le temps comme ça ? » Il n'énonce aucun jugement, il essaye plutôt d'entrevoir si c'est une habitude ou s'il a raison de s'inquiéter de son état de nervosité.  « En tout cas, je sais qu'il ne faut pas manger de raclette avec toi. » Après plusieurs minutes à lui verser de l'eau sur la jambe, il le détaille avec attention - et beaucoup de déstabilisation - puis le questionne. « Ça passe ? »

_________________

Faut les voir se regarder, on ressent l'évidence. Faut les voir se parler avec des yeux immenses. Faut les voir en soirée, faut voir leur aisance. Même s'ils ne se parlent pas, c'est solide et discret, et ce n'est pas mentir de dire que ça peut arriver de s'appartenir, sans être des pendants, sans trop se retenir. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit prince ♛
avatar

- prayers : 498
- pseudo : Louise/spf.
- multifaces : Magnolia + Jules + Kadé.
- id card : Robbie Wadge (passenger.)
- registration : 02/01/2018
- côté coeur : Tourmenté par deux individus différents, attirants, envoûtants.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Caleb + Hayden + Angelo.

MessageSujet: Re: (altaïr) so hot.   Ven 27 Avr - 13:52



- Angelo & Altaïr -
so hot.
-----------------------------


"Je t'ai réveillé trop tôt il faut croire." Effectivement, sa maladresse semblait maladive ou tout bonnement le signe d'une montée d'angoisse en présence de ce bel Apollon aux orbes bleutées. Impossible d'ignorer sa présence, impossible d'éviter les catastrophes qui s'enchaînaient à tour de rôle, imprégnant sa peau d'une blessure inévitable. Debout, il s'affairait tant bien que mal de nettoyer le reste de fromage fondu et de calmer ses élancements douloureux liés à la brûlure. Il s'agita au milieu du salon sous les yeux inquiets d'Angelo sans toutefois éviter que celui-ci ne s'aventure dangereusement vers lui, atteignant les barrières qu'il s'était lui même imposé, avec cet-être qui bouleversait ses principes. "Tu t'es brûlé ?" Il ignora cette question, trop occupé à trouver une échappatoire pour éviter que ses mains ne frôlent sa peau. "Je...tout va bien, ne t'inquiète pas, je vais remonter dans ma chambre et..." Ses excuses déplorables restèrent en suspens, lorsque avec une force contenue Angelo attrapa son poignet pour les diriger tous les deux vers la cuisine. Ses barrières venaient d'être en une fraction de seconde brisées, esseulées. Très vite, le petit prince semblait perdu, emporté par une vague d'angoisse, sans toutefois réussir à prononcer un seul mot. Il fut rapidement soulever du sol pour être installé tel une marionnette sur le meuble de la cuisine, sa peau brûlée sous l'eau. Rougissant de plus belle, perturbé par cette soudaine promiscuité et cette position quelque peu fâcheuse, sa main s'aventura sur l'épaule d'Angelo. Il ne prit conscience de son geste lorsque son regard rencontra cet océan azur. La rougeur sur ses joues s'intensifia, bienplus que sur sa cuisse abîmée par cette brûlure qui entraîna le petit prince vers une situation des plus incongrue. "J'aurais peut-être dû faire ça dans la douche, mais j'ai juste vu l'urgence. Au moins tu es assis confortablement." Ses pensées dérivèrent vers des images un peu plus osées ce qui provoqua un toussotement incontrôlable, la gêne se lisait davantage sur son visage angélique. "Est-ce que je peux reprendre une position...normale ?" Il voulait absolument fuir, calmer les battements frénétiques de son cœur, sa respiration devenait haletante à chaque fois que les doigts d'Angelo se promenaient sur sa peau rougie. Mon dieu, il devait se faire violence pour éviter que son corps exprime de manière incontrôlée ce bien-être qu'il ressentait. "Maman à l'habitude pour mon éternelle maladresse. Elle comprendra. S'il te plais, peux-tu me lâcher ?" dit-il avec insistance d'une voix tremblante, de peur d'éprouver un besoin irréversible de désirer davantage ses doigts sur sa peau. Certainement qu'il évitera à l'avenir de déjeuner seul en sa compagnie et surtout avec un appareil à raclette près de lui. Il se dégagea délicatement de l'étreinte du bel Apollon en veillant à éteindre l'eau froid en évitant comme à son habitude ce regard inquisiteur. "Merci, je vais aider à ramasser mes bêtises." Il se sécha rapidement avec l'aide d'un torchon de cuisine, sa peau semblait encore fragilisée, douloureuse. Lorsqu'il finit de tamponner avec dextérité les restant d'eau sur sa peau, il ne pu s'empêcher de relever son regard vers Angelo. Un geste incertain, imparable, malheureusement il ne pouvait fuir l'intensité de ce regard sur lui, son souffle se fit plus pressant, déstabilisé par tant d'émotion en un seul regard, Altaïr s'empressa de reculer contre le meuble de la cuisine, évitant au passage de renverser à nouveau quelque chose. C'était lui qui activait d'avantage sa maladresse, tout était de sa faute, tout venait de lui et pourtant Altaïr appréciait silencieusement ses regards sur sa personne bien que troublants. "Je...je vais ranger." Cette fois-ci la fuite fut d'une alliée précieuse, il accourait vers le lieu de la catastrophe sans toutefois éviter de se prendre plusieurs fois les pieds dans le tapis.

@ANGELO VISCONTI

_________________
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 40
- pseudo : Burning.
- multifaces : Ian, petit con sensible ; Julio, l'intello adorable.
- id card : Janis Danner + Mary.
- registration : 23/04/2018
- côté coeur : Cœur troublé par deux êtres remarquables.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Altaïr 1

MessageSujet: Re: (altaïr) so hot.   Lun 30 Avr - 20:48

Malgré les commentaires optimistes d'Altaïr sur son état physique, Angelo est traversé par cette pointe d'inquiétude et ne peut s'empêcher de vouloir le soigner. Avec son naturel déconcertant, il l'entraîne alors jusqu'à la cuisine sans se défaire de son emprise autour de son poignet. Il ne lui demande pas son avis, se contente de privilégier les gestes de premier secours plutôt que l'imprudence d'un jeune homme. Il ne croit pas que le fromage cramé ait pu endommager vraiment la peau ou la brûler à vif, mais il s'applique dans des soins essentiels par simple sécurité. Il ne lui laisse donc pas le temps de partir puisqu'il l'invite fermement, sans prendre en compte ce qu'il pense, à glisser sa jambe dans l'évier pour que l'eau s'écoule sur la parcelle de chair rougie. Le froid qu'elle dégage ne pourra que lui permettre de se libérer d'une douleur pénible et puissante. Il anticipe ses besoins avec bienveillance, sans voir le mal dans ses actions. Il se concentre à peine sur l'individu qui s'empourpre, il donne pratiquement toute son attention à sa jambe blessée. Il est précautionneux, plein de douceur dans ses gestes souples et maîtrisés, et prend de son temps pour s'occuper de lui. Ses doigts frôlent ainsi sa peau douce, ses poils fins qui la protègent. L'autre maintient son short vers le haut de sa cuisse, pour pouvoir laisser l'eau s'écouler contre la zone de son inflammation sans trop le mouiller. La proximité est troublante pour le jeune électricien qui voudrait bien faire. Angelo pensait réussir efficacement à atténuer la souffrance, sans avoir pris en compte celle plus psychique. Alors l'insistance d'Altaïr pour s'échapper à son contact l'étonne beaucoup, surtout qu'il use d'un véritable agacement pour le supplier presque de le lâcher. Ce léger rapprochement ne semble vraiment pas être à son goût, bien que Angelo ne désirait pas rendre son effleurement comme un attouchement ou une atteinte à son intimité. Il ne saisit pas vraiment la réaction de l'étudiant, alors reste pantois devant lui, à prononcer mécaniquement quelques mots en guise de réponse. « Oui, bien sûr, ça doit faire plusieurs minutes déjà. » Il se redresse donc, arrête l'écoulement de l'eau froide et se frotte la jambe entière avec un chiffon. Angelo l'observe faire, avec attention, pour déceler ne serait-ce qu'une faille afin de reprendre de nouveau la parole. Il ne tient pas à le laisser dans cet état, il voudrait comprendre ce qu'il se passe dans sa tête pour être au paroxysme de l'angoisse. Alors il continue de planter son regard bleuté dans le sien, quand Altaïr relève le visage vers lui. Encore gêné, il trouve une excuse valable pour se diriger dans le salon. Angelo lui laisse une minute de répit avant de le rejoindre pour l'aider à nettoyer. Quand il se place près de lui, il aperçoit déjà Altaïr se prendre les pieds dans le tapis, perdre son équilibre et manquer de s'écrouler au sol. Par réflexe, Angelo le rattrape, ou plutôt le tire par l'épaule pour le redresser de justesse sur ses pieds. Il est vraiment maladroit, à ce qu'il peut remarquer. « Tu devrais faire plus attention à toi. » Il lui conseille avec douceur, pour protéger cette petite chose fragile à laquelle il s'attache peu à peu. A force de ne pas regarder où il met les pieds, il finira assurément aux urgences - et c'est justement ce que voudrait éviter l'italien. « Évite de nous refaire le coup une deuxième fois si tu ne veux pas finir de nouveau dans l'évier ! » Il lui balance cette menace amusée qui démontre bien qu'il ne réalise pas à quel point l'expérience l'a troublé. Il pouffe de rire, avec une légère pointe d'espièglerie pour rendre ses propos plus taquins que moqueurs.

Il tient tellement à détendre l'ambiance, à apaiser la tension qui semble dominer le corps du nerveux. Il est fermé à chacune de ses tentatives d'humour, il ne prend pas part à l'échange, alors Angelo commence à croire que sa présence n'est pas souhaitée. Il comprendrait que le petit prince soit méfiant et irrité par rapport à lui, parce qu'il a toujours vécu avec sa mère et qu'ils entretiennent une relation sincère, fusionnelle et complice. Mais c'est surtout que lui aussi, s'est souvent senti oppressé et déchiré quand ses parents ont divorcé. Il n'a jamais pu vraiment apprécier le nouvel amant qui lui servait de beau-père, celui-là même qui se permettait l'autorité, la réprimande, pour tenter de devenir l'homme absent qui lui servait de paternel. Il lui en veut certainement d'accaparer l'attention de sa mère et tente de lui faire bien sentir à chaque fois qu'il en a l'occasion - notamment quand ils se retrouvent seuls. Ce n'est pas comme s'il manifestait une véritable envie de le connaître lorsque sa génitrice n'est pas dans les parages. Il se morfond souvent dans sa chambre, sans chercher à le croiser ou à dialoguer avec lui. Angelo ne lui reproche rien, ne s'en sent pas nécessairement vexé, mais il aimerait bien qu'Altaïr puisse vivre plus librement, sans cette agitation alarmante, dans sa propre maison. « Désolé si je t'ai brusqué ou contraint, je voulais seulement t'aider. En fait j'ai été tellement formé avec les risques de mon métier que je prends les devants un peu trop précipitamment. » Il s'excuse et explique un comportement que le cadet ne semble pas avoir compris. Il essaye aussi de rendre l'ambiance plus détendue, chaleureuse, pour qu'il ne se sente pas en insécurité constante. Angelo ne lui veut aucun mal - en théorie, et souhaite seulement créer un lien qu'il n'est pas encore en mesure d'approfondir. Finalement il ramasse les derniers objets, les repose sur la table, avant de déplacer cette dernière avec lui. Il inspecte les dégâts et réfléchit aux solutions. Les tâches de fromage, de jus d'orange, de vin rouge et de vinaigre qui s'est écoulé du pot de cornichons, se sont toutes imprégnées du tapis qui revêt le sol. Il est bon à jeter. « On devrait le jeter, je pense qu'on peut le remplacer. Tu veux qu'on aille en acheter un avant que ta mère rentre ? Le magasin ferme dans 35 minutes. » Il émet un coup d’œil sur sa montre pour lui indiquer et fait rapidement le calcul, puisqu'il connaît les horaires par cœur. Il a l'habitude de se rendre dans cette boutique de bricolage et décoration, d'acheter des outils ou le matériel nécessaire pour ses réparations et refontes de pièces. « Comme ça, on peut peut-être t'acheter de la crème en passant. » L'altruisme naturel d'Angelo guide leur conversation et ses pensées. Elles se tournent vers l'achat d'un nouvel objet ornemental qui surpassera la beauté et l'originalité de l'ancien, et garantira la satisfaction de son amante, mais aussi vers celui d'une pommade apaisante pour ce petit extraterrestre sorti de nulle part.

_________________

Faut les voir se regarder, on ressent l'évidence. Faut les voir se parler avec des yeux immenses. Faut les voir en soirée, faut voir leur aisance. Même s'ils ne se parlent pas, c'est solide et discret, et ce n'est pas mentir de dire que ça peut arriver de s'appartenir, sans être des pendants, sans trop se retenir. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit prince ♛
avatar

- prayers : 498
- pseudo : Louise/spf.
- multifaces : Magnolia + Jules + Kadé.
- id card : Robbie Wadge (passenger.)
- registration : 02/01/2018
- côté coeur : Tourmenté par deux individus différents, attirants, envoûtants.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Caleb + Hayden + Angelo.

MessageSujet: Re: (altaïr) so hot.   Lun 7 Mai - 22:26



- Angelo & Altaïr -
so hot.
-----------------------------


Tétanisé à l'idée de rencontrer une nouvelle fois ce regard, ces yeux captivants, le petit prince fut contraint de trouver une échappatoire, en commençant pas nettoyer le lieu de la catastrophe. Il avait totalement oublié ce tapis blanc fétiche de sa douce maman, qu'elle nettoyait et chérissait avec toute l'attention du monde. Il n'avait aucune idées judicieuses pour rattraper les tâches de soda y marquaient ce beau tapis, couleur ivoire. Piètre menteur, puis malgré le soutien de Angelo, le mensonge était une chose qu'il n'avait jamais su manier, il était prêt à avouer à sa mère qu'il était d'une maladresse infaillible. Mais sa mère était une femme intelligente, réfléchis qui se douterait bien que quelque chose aurait déclenché la maladresse de son fils, comme naturellement à chaque fois. Altaïr n'était pas prêt à lui avouer que Angelo était le fruit, l’élément déclencheur de ce désastre. L'objet de ses rêves les plus érotiques, l'objet de ses pensées les plus fugaces. Tout n'était que Angelo dans son esprit et il détestait cela, parce-qu'il avait déjà bien assez de difficultés à contrôler ses émotions. Alors qu'il cherchait une solution à cette pagaille, le petit prince se prit une nouvelle fois les pieds dans le tapis, le corps subitement rattrapé par des mains fermes. "Tu devrais faire plus attention à toi." Il s'écarta rapidement se ses bras protecteurs, bien trop stimulants pour son cœur, son corps. Altaïr était conscient que son comportement pouvait blesser Angelo mais il devait se tenir loin de ses pensées vivaces, attrayant, tes pour sa mère. Il ne pouvait laisser son cœur et ses émotions parler à sa place, cet homme était un véritable pécher. "Évite de nous refaire le coup une deuxième fois si tu ne veux pas finir de nouveau dans l'évier !" Il ne pu m'empêcher de sourire malgré lui face à l'attention de Angelo. Pourquoi devait-il être aussi rigide avec lui ? L'image de sa douce maman refit surface dans son esprit, comme-ci la réponse était naturellement trouvée face à son désarrois. Le petit prince se sentit davantage oppressé, malmené face à ces mots, ces confidences touchantes. "Désolé si je t'ai brusqué ou contraint, je voulais seulement t'aider. En fait j'ai été tellement formé avec les risques de mon métier que je prends les devants un peu trop précipitamment." Très rapidement face à cet élan d'attention, Altaïr fut contraint de répondre de manière précipitée. "Non....non...ce n'est pas de ta faute, c'est moi." Tout était définitivement plus complexe, difficile d'avouer que cet homme déclenchait en lui des émotions encore inexistantes, inexpliquées. "Je....d'accord pour faire un tour au magasin." Il ne souhaitait pas émettre de réponse négative, de peur de blesser une nouvelle fois de plus son interlocuteur. Cela lui permettrait d'être un peu plus serein, plus certain du choix de ses gestes, ses mots dans un endroit un peu plus fréquenté. Seul chez lui en sa compagnie rendait les choses un peu plus bouleversante. "Je vais enfiler une tenue un peu plus décente pour sortir." Il est vrai que sortir en short n'était pas l'idéal en cette saison, surtout si il voulait s'attirer certains regards enjôleurs ou médisants. Le jeune homme enfila un jean, puis sa paire de baskets en remerciant une nouvelle fois de plus Angelo qui avec toute la gentillesse du monde avait remis de l'ordre dans l'appartement. "Je vais beaucoup mieux, il n'est pas nécessaire de passer à la pharmacie." Il voulait une nouvelle fois de plus éviter de s'imaginer la douceur de ses doigts sur sa peau, tout comme les questionnements incessants de sa mère à son retour. "Est-ce que tu peux éviter de dire à maman que je me suis brûlé ? Je ne voudrais pas l’inquiéter." Un demi mensonge qui semblait passer raisonnablement auprès de Angelo car le frottement de son jean contre sa peau fragilisée par la brûlure, réveillait la douleur, il était contraint de supporter cela jusqu'à son retour à la maison, enfermé à double tour dans sa chambre à l'abris des regards scrutateurs.

@ANGELO VISCONTI

_________________
underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 40
- pseudo : Burning.
- multifaces : Ian, petit con sensible ; Julio, l'intello adorable.
- id card : Janis Danner + Mary.
- registration : 23/04/2018
- côté coeur : Cœur troublé par deux êtres remarquables.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Altaïr 1

MessageSujet: Re: (altaïr) so hot.   Lun 14 Mai - 9:27

Les péripéties s'enchaînent et se mêlent à la maladresse du jeune innocent. Elles ne cessent d'entraver leurs plans bien dessinés et finissent par transformer la soirée en un véritable chaos. Le bordel est assuré par les gestes inhabiles du petit prince qui renversent tout, mais Angelo fait tout pour rétablir une certaine stabilité. Obstiné et bien décidé à s'intéresser à cet être qui semble fuir continuellement son existence, il prend les devants et trouve toujours une alternative. Il tente d'instaurer une ambiance plus chaleureuse, sans que le malaise des accidents précédents ne vienne influencer la joie partagée. Alors il blague, s'autorise une boutade sur l'évier, qui soutire un sourire à Altaïr. C'est une réaction positive qu'Angelo retient, sauvegarde dans sa tête, comme un précieux souvenir auquel il se rattachera. Il aimerait bien que la complicité s'installe entre eux, qu'ils puissent s'amuser des situations embarrassantes qu'ils vivront certainement encore. Il s'attarde sur les idées qu'il peut bien trouver pour que l'instant continue et soit moins imprégné de gêne. Altaïr semble toutefois se protéger derrière une réserve naturelle que le plombier peine à détruire. Il essaye tant bien que mal, s'entête à vouloir préserver l'équilibre qu'ils avaient trouvé et lui proposer de l'accompagner jusqu'à la boutique de bricolage. Il accepte volontiers, ce à quoi Angelo répond par un simple sourire enjoué. Il est satisfait de pouvoir compter sur lui comme participant, et peut-être avoir l'opportunité de briser la glace entre eux avant que Cassiopée ne joue son rôle de tampon en rentrant. « Oui bonne idée, surtout qu'il n'y a que toi qui te fous en short pour manger une raclette. » Il rit sans se moquer de lui, il met plutôt en évidence le fait qu'il est particulier et qu'il apprécie ce fait. Il le laisse filer et profite de son absence pour remettre les derniers objets en place. Il ne reste plus qu'à acheter un nouveau tapis pour que les dégâts soient les moins perceptibles possibles. Quand Altaïr revient, il l'invite à acheter de la crème pour apaiser la douleur mais il se montre peu intéressé par ses conseils. Angelo ne croit pas que ce soit prudent et il ne tarde pas à lui transmettre, en profitant de sa seconde remarque pour détourner sa requête à son avantage. « D'accord, je ne dirais rien, seulement si on passe à la pharmacie pour ta crème. Tu vas l'apprécier ce soir, quand la brûlure va s'échauffer, crois-moi. » C'est un chantage qui n'a qu'Altaïr pour seul bénéficiaire. Cela ne le dérange pas vraiment de garder le secret et de préserver l'inquiétude de Cassiopée qu'il sait très profonde concernant son fils. Plusieurs fois ils n'ont pas pu faire l'amour ou profiter d'une soirée agréable, parce que le rôle de mère dépassait celui de l'amante. Angelo le scrute d'un air à la fois attendri et inquiet, pour lui témoigner son envie de bien faire. Finalement ils disparaissent de l'appartement, embarquent dans la voiture qui les conduit jusqu'au magasin. Angelo sait parfaitement vers où se diriger alors son pas est pressé. Il détaille chacun des tapis, le touche du bout des doigts, invite Altaïr à caresser aussi. « C'est tout doux, touche ! Je peux te dire que tu auras plutôt envie de te rouler dedans que de faire tomber toute la table dessus. » Il apprécie la texture, les motifs colorés et originaux qui se rapprochent des anciens. « Tu en penses quoi ? » Il demande son avis, pour que le choix soit pris à deux. C'est certainement banal, mais la concertation est ce qui peut rapprocher deux êtres humains qui n'en avaient pas forcément la volonté.

_________________

Faut les voir se regarder, on ressent l'évidence. Faut les voir se parler avec des yeux immenses. Faut les voir en soirée, faut voir leur aisance. Même s'ils ne se parlent pas, c'est solide et discret, et ce n'est pas mentir de dire que ça peut arriver de s'appartenir, sans être des pendants, sans trop se retenir. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (altaïr) so hot.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(altaïr) so hot.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - northwatosa :: madison homes-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.


prédéfinis étoilés
Voici quelques idées de personnages en lien avec la nouvelle intrigue.