AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Words are spoken to be broken || Dani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
☼ La guerre réduit les anges, en monstres qui dérangent ☾
avatar

- prayers : 1501
- pseudo : #KNL
- multifaces : Mazikeen Pierson
- id card : Charlie Hunnam +the riddler
- registration : 06/04/2018
- côté coeur : céliconnard

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Open

MessageSujet: Words are spoken to be broken || Dani   Mar 24 Avr - 18:07

Ezekiel était réveillé depuis deux jours, et il avait pas mal de visite. La nouvelle s'était rependu, et ses amis venaient lui rendre visite. Ca remontait pas mal le moral de Zeke. Ils avaient besoin de voir que le lieutenant était bel et bien vivant, comme s'ils venaient constater qu'il allait désormais bien et que ce n'était plus qu'un vaste souvenir. Certes, il était en vie, il était sorti du coma, mais pour Ezekiel, le plus dur était à venir. Le blond ne se souvenait pas de l'impact, en fait, il avait fait un sérieux black out. C'était comme si son cerveau avait décider d'occulter tout ça pour le préserver. Il se souvenait de s'être lever la matin là, mais pas plus. Il ne se souvenait pas de l'attaque, il ne se souvenait pas des tirs. Par contre, il se souvenait des dix autres mois passé en Syrie. Il avait flirté avec la mort plus d'une fois. Une fois revenu aux Etats Unis, il avait tendu la main à la mort, et même pendant une très longue minute son coeur avait cesser de battre. Mais les médecins l'avaient sauvé de justesse. Ce n'était pas l'heure d'Ezekiel Oleski pas encore. Parce que ça devait être écrit quelque part,  que le Destin jouait avec lui et qu'il y avait autre chose de prévu pour lui. Ezekiel était en train de se reposer, il avait encore subi pas mal d'examens et ça l'avait énormément fatigué. Il dormait devant un soap opéra, il se fichait complètement de ce qu'il y avait à la télé.  Une douleur dans le dos réveilla Ezekiel, il était encore douloureux malgré les anti douleurs. Mais la douleur lui rappelait qu'il était bel et bien en vie. Un bruit le tira de sa rêverie, il fronça un peu le nez et tourna la tête vers la porte. C'était son amie Dani qui venait lui rendre visite. Un large sourire s'afficha sur les lèvres d'Ezekiel.

- Oh ça c'est une surprise ! Dani ! J'suis vraiment trop content de te voir !


Ezekiel faisait preuve d'une extrême sincérité, il était réellement heureux. Il aurait voulu la revoir dans d'autres circonstances.

- Ca me fait vraiment plaisir ! Comment est ce que tu vas ?


Il s'était redresser pour l'occasion, mais il avait pas la force de se lever. Il avait pas envie de tomber à chaque fois qu'il faisait un pas. C'était le parcours du combattant quand il se levait. Il comprenait ce que c'était d'être un poids pour tous ceux qui s'occupait de lui.

- T'es rayonnante... J'ai vraiment l'impression d'être parti des années... et que j'ai vraiment tout louper...


Il avait cette impression là, l'impression que ça faisait bien plus d'un an. En même temps, avec tout ce qu'il avait vécu, l'Enfer était un doux euphémisme à coté. Le temps avait été très long.

_________________
You can holler, you can wail
You can swing, you can flail You can thump like a broken sail  If I ever give you up my heart will surely fail And after all God can keep my soul @ The Kills ≈ future stats slow  ©️ alaska.  



Dernière édition par Ezekiel Oleski le Lun 30 Avr - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t1503-instagram-com-zeke-o#722
sun of your nights
avatar

- prayers : 11701
- pseudo : adoko/pauline
- multifaces : owen
- id card : jlaw / adoko (avatar) endlesslove (sign)
- registration : 20/10/2017
- côté coeur : clive.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: on

MessageSujet: Re: Words are spoken to be broken || Dani   Lun 30 Avr - 18:36

Quand tu as appris que Ezekiel s’était réveillé, tu étais au poste, penchée sur un dossier qui avait, tu l’avoues - du mal à t’intéresser. Les tâches que tu exerçais depuis presque un mois étaient moins interessantes et moins prenantes que les journées sur le terrain. Or, c’était un compromis que tu avais accepté entre ton grand chef et ton fiancé. Il est vrai que tu ne pouvais pas faire comme d’habitude. Tu étais enceinte, la priorité était de te laisser en sécurité et que tu ne prennes pas trop de risque. Pour le bébé, pour toi. Tu ne te le pardonnerait jamais autrement. Quoi qu’il en soit, tu es chemin pour l’hôpital, là où tu vas pouvoir retrouver ton ami de longue date. Une personne qui te tiens particulièrement à coeur, pour avoir eu rapidement une bonne complicité quand ton frère Rory sortait avec lui. Si c’est terminé entre les deux hommes, vous, vous n’avez jamais cessé de vous fréquenter et de vous voir. Cela explique donc ta joie à savoir que tu vas pouvoir lui reparler depuis tout ce temps. C’est que tu en as des choses à lui raconter : et il risque d’être vraiment surprit de tout ce qui t’es arrivé dernièrement dans ta vie. Tu te promets de le laisser respirer, lui laisser le temps d’assimiler son réveil et de ne pas l’assommer.
Quand tu es arrivée dans la chambre, il s’était rendormi. C’est ce que l’infirmière t’a soufflé, en te disant aussi qu’il fallait le laisser se reposer et donc ne pas trop traîner. Il pouvait vite se fatiguer, disait-elle. Tu gardes l’information dans un coin de ta tête. Debout près des la fenêtre, tu regardes les gratte-ciel de Wauwatosa et fais finalement volte face quand tu perçois du mouvement derrière toi. Ce n’est autre que Eze qui se éveille en sursaut. ’’Ezekiel ! Doucement…’’ tu ne peux t’empêcher de t’inquiéter alors que tu es proche du lit maintenant. ’’Oh ça c’est une surprise ! Dani ! J’suis vraiment trop content de te voir !’’ Tu souris. ’’Et moi donc ?’’ Il te demande comment ça va, mais ce serait plutôt à toi de lui poser la question. ’’Très bien, plus que tu ne crois…Ô Eze, tu vas rattraper le temps perdu, t’en fais pas. Je suis vraiment contente de te voir ! Comment tu te sens ?’’

Spoiler:
 

_________________
UN+UN = TROIS □ il viendra tout droit du coeur des étoiles, se poser dans nos bras. il sera plus que le rêve entrevu. il aura de toi ce qui me touche : tes yeux et puis ta bouche. Moitié toi, moitié moi. Et notre vie ne comptera plus pour deux mais pour trois. //// 3 mois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☼ La guerre réduit les anges, en monstres qui dérangent ☾
avatar

- prayers : 1501
- pseudo : #KNL
- multifaces : Mazikeen Pierson
- id card : Charlie Hunnam +the riddler
- registration : 06/04/2018
- côté coeur : céliconnard

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Open

MessageSujet: Re: Words are spoken to be broken || Dani   Lun 30 Avr - 22:35

Dans sa tête, dans ses rêves, il était là bas. Ca tournait d'ailleurs bien plus au cauchemars qu'aux rêves. Il fronça le nez, et regarda ensuite la future mère. Il se sentait bien quand il était entouré. Il ne pensait plus à là bas.

- Des réflexes de là bas... Désolé, j'ai encore un peu de mal à me faire à l'idée que je suis rentré au pays. C'est quelque chose d'assez... bizarre, je sais pas trop comment l'expliquer... mais je crois que je suis encore un peu là bas dans ma tête... Je... crois qu'il va me falloir un peu de temps.


Bon, il l'était plus qu'un " peu", mais ça il n'allait pas lui avouer... Il n'était pas revenu en étant conscient, du coup, la transition était juste compliquée.

- Ouais enfin j'suis encore entre quatre murs de cet hôpital, alors je crois que je suis pas encore prêt à rattraper le temps... Mais j'ai vraiment hâte...


Comment il se sentait ? Perdu, légèrement grognon, très douloureux, épuisé physiquement et moralement et encore dans l'Enfer des combats. Il lui fit un léger sourire pour la rassurer.

- Ma foi, ça va... J'suis en vie ! Je vais très bien !


Il lui mentait, mais quand il vit la tête de Dani, et il avait légèrement oublié qu'elle était flic et qu'elle devinait quand quelqu'un mentait. Il fronça légèrement le nez, il allait devoir être franc il le savait. Il passa doucement sa langue sur ses lèvres avant d'ajouter tout doucement.

- J'ai mal partout et j'suis fatigué, ils m'ont dit que c'était normal...Après le coma et l'opération, j'vais avoir besoin de temps pour me reposer... et surtout, c'est bien connu, à l'hôpital on ne se repose pas vraiment...


Ezekiel eut un léger sourire, c'est clair qu'il était fatigué, mais il n'était pas certain qu'à la maison non plus il se repose. Pourtant, le service dans lequel il était, était tout de même assez calme.

- Ca me fait bizarre de revoir tous mes amis et beaucoup de gens qui s'inquiète à mon sujet... C'est adorable vraiment... Ca me touche beaucoup...



Même si parfois, il avait l'impression de vraiment faire pitié, ça lui faisait grand bien de voir tout ce monde. Il fit un nouveau sourire.

- c'est vraiment adorable de venir me voir... mais assez parlé de moi ok ? Toi comment vas tu ? Qu'est ce que j'ai loupé mh ? Toujours une fliquette ?


Il eut un rire, mais s'arrêta de rire quand la douleur le rattrapa. Note à lui même : Arrêter de rire, ça fait mal. Zeke grimaça un peu et essaya de reprendre son sang froid.

_________________
You can holler, you can wail
You can swing, you can flail You can thump like a broken sail  If I ever give you up my heart will surely fail And after all God can keep my soul @ The Kills ≈ future stats slow  ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t1503-instagram-com-zeke-o#722
sun of your nights
avatar

- prayers : 11701
- pseudo : adoko/pauline
- multifaces : owen
- id card : jlaw / adoko (avatar) endlesslove (sign)
- registration : 20/10/2017
- côté coeur : clive.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: on

MessageSujet: Re: Words are spoken to be broken || Dani   Dim 13 Mai - 23:13

A le regarder, tu peux bien comprendre que ça doit être perturbant. Il a l’air tourmenté et malgré les airs qu’il veut afficher rassurant sur son visage, tu devines son trouble certain. Tu n’oses pas imaginer ce qu’il a vécu là-bas, ou le sentiment de malaise qu’il peut ressentir à cause du coma dans lequel il était plongé. Ezekiel doit s’armer de patience pour retrouver ses repères et faire abstractions des tourments qui agitent encore ses nuits. Compréhensible, attentive, tu es là : assise sur une chaise juste à côté de son lit. Tu imagines qu’il désire être ailleurs qu’ici. Les hôpitaux, tu n’as jamais trop aimé ça. Qui apprécie être ici de toute manière ? Ezekiel a beau camoufler ce qu’il ressent vraiment, il comprend bien vite que ce n’est pas la peine avec toi. Ce n’est pas seulement parce que tu es flic que tu arrives à lire dans ses yeux. C’est que tu le connais très bien pour savoir que ça ne tourne pas si rond que ça. Il coopère, acceptant son état d’âme. ’’Ouais enfin j’suis encore entre quatre murs de cet hôpital, alors que je crois que je suis pas encore prêt à rattraper le temps…Mais j’ai vraiment hâte…’’ De ton présent sourire, tu veux le rassurer que tout se passera bien. Il te dit qu’il va bien, malgré tout. Qu’il est en vie surtout et que c’est une chance. Véritablement. Tu continues de l’écouter, lui laissant d’abord le temps de s’exprimer pour envisager de le faire toi-même. De nombreux évènements se sont produits dans ta vie mais ton seul désir pour l’instant est d’entendre ton ami parler, comme si le ton de sa voix avait été quelque peu oublié pendant son coma. Quant bien même les cernes qu’il présente, sa petite mine, son état physique douloureux - en dehors de cela - tu le trouves bien. ’’Il va te falloir un peu de temps avant de courir comme cabris en effet. Tu n’es pas seul, on est là si tu as besoin.’’ Son sourire appelle le tien. ’’Le plaisir est partagé, sois en sûr ! Tu as vu du monde ? J’imagine que les infirmières limitent les visites. Elles m’ont demandé de ne pas rester longtemps…’’ Et c’est à ton tour d’être face à sa curiosité. Sur ta vie, sur ce qu’il se passe pour toi. Et ton sourire s’élargit davantage en te rappelant le bonheur que tu vis ces temps-ci. Tu le regardes, complice : ’’Je vais très bien.Vraiment très bien Zeke.’’ Pincement de lèvres. Ton regard qui s’envahit d’étoiles. ’’Toujours oui mais il y a un grand..enfin plusieurs grands changements dans ma vie.’’ Tu joues un peu avec son impatience avec tes pauses mais cela t’amuse. ’’Je suis fiancée et..j’attends un bébé’’ Petit rire qui s’échappe de tes lippes, nullement nerveux. Il est le reflet de ta bonne humeur constante.

_________________
UN+UN = TROIS □ il viendra tout droit du coeur des étoiles, se poser dans nos bras. il sera plus que le rêve entrevu. il aura de toi ce qui me touche : tes yeux et puis ta bouche. Moitié toi, moitié moi. Et notre vie ne comptera plus pour deux mais pour trois. //// 3 mois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☼ La guerre réduit les anges, en monstres qui dérangent ☾
avatar

- prayers : 1501
- pseudo : #KNL
- multifaces : Mazikeen Pierson
- id card : Charlie Hunnam +the riddler
- registration : 06/04/2018
- côté coeur : céliconnard

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: Open

MessageSujet: Re: Words are spoken to be broken || Dani   Mar 15 Mai - 16:14

Le blond eut un petit sourire, il était vraiment heureux de voir son amie à ses cotés. Il fronça un peu les sourcils avant de lui offrir un beau sourire. Certes, les infirmières limitaient le temps des visites mais elles n'empêchaient pas vraiment ses amis de venir. Zeke eut un léger sourire.

- Si tu veux, on peut les amadoués pour que tu restes bien plus, c'est pas un soucis. Et ouais j'ai quand même pas mal de monde qui vient me voir, ça me fait vraiment du bien. Je sais que j'ai fais flippé du monde... mais je crains le jour ou mes parents voudront débarqué... Ma soeur vient tous les jours deux fois par jour ou presque... Mais les parents... j'ai surtout peur de la remontrance qu'ils vont me donner...


C'était surtout la peur, la déception et le " je t'avais bien dit " qu'il ne voulait ni voir, ni entendre. Bien sur, ses parents lui manquaient, mais les remontrances et les regards et soupirs désespérés non... ça lui manquait pas. Il se mordit doucement la lèvre inférieure et la regarda quand elle lui annonça ses changements dans la vie. Il ne s'y attendait pas pour le coup.

- Je... euh... wow...


Il était vraiment heureux pour elle, il avait quand même pas mal de mal à se dire que le monde avait tourner autour de lui.

- Mais félicitations ! t'as... avancé a pas de géant ! Dans combien de temps on va voir apparaitre ton petit bout ? Tu aimerais un garçon ou une fille ?


c'était la question récurente que tout le monde devait lui poser mais tant pis, il faisait comme tout le monde.

- J'suis vraiment content pour toi... Qui est l'heureux élu ? Je le connais ? Ou tu préfères garder le secret mh ?


Il offrit son plus beau sourire à la future mère pour un peu mieux l'amadoué.

_________________
You can holler, you can wail
You can swing, you can flail You can thump like a broken sail  If I ever give you up my heart will surely fail And after all God can keep my soul @ The Kills ≈ future stats slow  ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.everything-is-fine.com/t1503-instagram-com-zeke-o#722
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Words are spoken to be broken || Dani   

Revenir en haut Aller en bas
 
Words are spoken to be broken || Dani
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - southwatosa :: menomonie :: hopital-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.


prédéfinis étoilés
Voici quelques idées de personnages en lien avec la nouvelle intrigue.