AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 — cette fois, on force le destin (w/nikki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Lun 9 Avr - 13:40

Tu n’étais pas certain de ce que tu faisais. Peut-être bien que c’était une erreur que tu étais en train de commettre. Mais vos précédents échanges ne t’avaient pas laissé croire que s’en était une. Après tout, le courant semblait être bien passé lors de ces rencontres toutes hasardeuses. Mais tu t’étais dit que cette fois, tu allais forcer un peu le destin et te rendre carrément chez elle pour voir si elle souhaitait passer un peu plus de temps en ta compagnie. Parce que ce serait mentir que de dire que ça ne te faisait pas du bien d’ailleurs, avec tout ce qui se passait dans ta vie. Alors, tu t’étais retrouvé là, devant chez elle. À cogner contre sa porte. Et tu attendais, quelques instants. Avant que la porte s’entrouvre et que ce soit un petit bout d’homme qui se présente. Un sourire sur tes lèvres, tu te penches alors pour te mettre à sa hauteur et tu présentes ta main, dans l’espoir qu’il vienne y taper. « Salut Aaron, ça va mon grand ? » Que tu lui demandes, avant qu’il réponde oui d’un signe de la tête en riant. Rire complètement contagieux, d’autant plus qu’il fallait bien le dire, tu l’adorais ce gamin. Reprenant une position normale, te redressant donc, tu finis par demander au jeune garçon : « Ta maman est là ? » Et c’est au même instant que la jeune femme apparaît dans ton champs de vision. Sourire qui ne fait se s’agrandir sur ton visage. Car clairement, tu es ravi de la voir. Restant malgré tout à l’extérieur, comme tu ne comptais pas rentrer, mais plutôt les faire sortir. « Nikki. » Et là, ça te frappe. Parce que t’es quand même là, devant chez elle, prêt à lui demander si elle veut venir manger en ta compagnie. Pas mal de chemin que vous avez fait dernièrement. D’autant plus que si on se souvient bien, elle peinait à supporter ta compagnie il y a de cela quelque temps d’ailleurs.  Mais tu décides de chasser cette pensée de tes esprits.  Tu décides de te lancer, de lui demander. « Je venais te demander si t’avais envie d’aller manger à quelque part avec moi. » Mais tu remarques tout de suite l’erreur que tu as faite dans cette formulation. Alors tu te reprends : « Enfin si vous aviez envie. » Que tu précises, en faisant un grand sourire à Aaron. Car oui, tu espérais que dans cette histoire, il soit ton allié pour la convaincre de te suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 1566
- pseudo : passenger
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @marleysmith
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : like the sahara desert

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Mar 10 Avr - 0:32

Tranquillement installée dans le canapé avec Aaron. C’est le début de soirée, tu profites simplement de ton bonhomme. Tu regardes des dessins animés avec lui. Des Spider-man ou des Power Rangers tu ne sais pas trop et tu t’en fiches. Tout ce qui compte pour toi c’est d’avoir ton bonhomme contre toi, tu lui caresses tendrement les cheveux. Tu te reposes. Il n’y a rien de meilleur que de passer un bon moment avec ton garçon le soir, comme ça simple. Il ne manque rien, à part peut être un papa. Un homme pour vous faire rire, et vous sortir de votre quotidien. Ou rendre le quotidien plus doux. Quelqu’un qui te réchauffe avec ses grands bras et qui parle voiture avec Aaron. Toi tu essaies mais il te fait rire quand il te fait comprendre que tu n’y connais rien. Il a totalement raison, mais il voit tes efforts et c’est pour ça qu’il continue à t’en parler. Tu rêvasses devant la télé, tu n’as aucune idée de ce que tu vas lui faire à manger. En réalité tu es déjà douchée et en tenue pour aller dormir. Un petit short noir et un débardeur noir. Pas trop sexy mais confort, tu n’es pas choquante, tu ne laisses rien voir à ton gamin. Les chaussons aux pieds comme toujours. Tu as toujours froid aux pieds ou presque tu aimes être au chaud. Puis lorsque ça sonne à la porte tu n’as rien le temps de dire qu’Aaron tout content court ouvrir. Tu entends à sa voix et ses rires qui provoquent le tien que c’est une jolie surprise, une belle arrivée. Tu es surprise et tu souris du fond du couloir en voyant Eloy qui de nouveau tombe sur toi en pyjama. Tu rougis en t’approchant de la porte, et l’invitant à entrer. Il doit te trouver ridicule déjà en tenue pour aller dormir. Mais une fois chez toi le soir avec Aaron tu ne sors pas beaucoup alors tu aimes autant être confort. Tu es une fille simple en fait, tu aimes te détendre et traîner. Il y a quand même un petit air dehors et le courant d’air te fait frissonner. Qu’est ce que tu en penses ? dis tu en regardant Aaron qui avait déjà un grand sourire à l’idée de sortir. Ça te touche qu’il vous invite tous les deux. Dépêche toi de t’habiller, rajoutes-tu. Merci, dis tu à Eloy simplement il t’offre à toi une soirée un peu plus extraordinaire. Je vais me changer … dis tu en croisant le regard d’Eloy qui te fait un peu tituber en reculant, avant de sourire et de monter les marches pour rejoindre ta chambre. Aaron était déjà redescendu, prêt. Toi tu te dépêchais, mais tu voulais être jolie, un minimum. Une petite robe noir, des petits escarpins, laissant tes cheveux tomber. Un brin de maquillage, rien de bien fort. Tu souris lorsque tu arrives devant Eloy toujours devant la porte, tu attrapes ton sac et ta veste. Ça me fait très plaisir, lui dis tu tout doucement en sortant et fermant la porte.

@Eloy Gardner

_________________
And when you smile the whole world stops and stares for a while 'cause guy you're amazing. bruno mars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Mar 10 Avr - 14:48

Proposition formulée, il ne te restait plus qu’à savoir si elle allait l’accepter. Ou plutôt s’ils allaient le faire. Question bien vite redirigée vers le gamin, c’est donc lui qui prendra la décision finalement. Et ce sourire qu’il vous communique te laisse croire qu’il est plutôt emballé par cette idée. Nikki qui lui dit d’aller se préparer, parce qu’effectivement le pyjama n’est peut-être pas la tenue la plus appropriée pour aller au restaurent. Quoi que certainement qu’on pardonnerait à un enfant de le faire. La jeune femme qui te remercie, et encore une fois ce sourire qui s’illumine sur ton visage. Puis, c’est à son tour de s’éclipser pour aller se changer. Parce que oui, tu avais bien remarqué qu’elle aussi abordait plutôt une tenue de soirée bien calée dans le canapé. Tu la regardes donc s’éloigner, ne pouvant pas vraiment t’empêcher de la regarder alors qu’elle montait les escaliers. Les bras croisés, tu finis par t’appuyer contre le mur le temps qu’un ou l’autre revienne. Et c’est finalement Aaron qui revient en premier. Tu le complimentes d’ailleurs sur son chandail, disant que tu aimerais bien en avoir un pareil. L’enfant qui rit, et ça te fait plaisir de le constater. Jusqu’à ce que ta voisine redescende finalement les marches à son tour. Elle était belle dans cette robe, tu ne pouvais le nier. Particulièrement, même. Et si l’envie de lui dire, clairement, t’avais traversé l’esprit, tu avais décidé de faire preuve d’un peu de retenu, notamment devant Aaron. La porte de nouveau franchit, tu descends les marches, laissant soin à Nikki de verrouiller derrière vous. « Et bien, ça me fait très plaisir aussi. » Parce qu’effectivement, c’est toujours un plaisir de la voir. D’autant plus que maintenant, elle ne semble plus t’en vouloir de respirer le même air qu’elle. Et t’es aussi ravi de pouvoir passer la soirée avec elle, avec Aaron. Soirée qui s’annonce plutôt bonne, bien qu’elle ne fasse que commencer. Puis, tu traverses l’entrée, en direction de la tienne, juste à côté. Voiture que tu déverrouilles, avant de te tourner vers elle et de demander : « Est-ce qu’il lui faut un siège pour la voiture ? » Idée qui venait de te frapper. Parce que tu ne connaissais pas vraiment ça les enfants. Enfin, c’est plutôt que tu savais pertinemment que tous les parents étaient différents. Pourtant, tu entres tout de même dans la voiture, moteur que tu fais gronder. Puis tu te retournes vers la banquette arrière où Aaron vient d’être installé. « De la pizza, ça va ? » Que tu demandes finalement, lançant un petit regard furtif en direction de Nikki au même moment.
@Nikki Reyes


Dernière édition par Eloy Gardner le Sam 14 Avr - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 1566
- pseudo : passenger
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @marleysmith
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : like the sahara desert

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Jeu 12 Avr - 2:14

Tu aimes bien quand il te regarde comme ça. il te regarde dans ta petite robe comme il te regardait au chalet dans ta tenue bien plus frivole. Finalement peut être qu’il te regarde pour de vrai. Ceci dit tu préfères ne pas t’emballer. Il t’aime bien, il aime bien Aaron. Peut être qu’il n’avait juste pas envie de passer la soirée tout seul et que venir sonner chez la voisine était une solution de facilité. Mais tu oses croire que non. Eloy est adorable, en particulier avec Aaron et c’est sans aucun doute ce qui compte le plus pour toi. Il le considère, lui parle, rit avec et ton gamin semble apprécier sa compagnie aussi. Même lorsque toi tu montrais de l’animosité, Aaron était clément avec le voisin. Et c’est peut être aussi Aaron qui a su te tempérer. C’est comme ça Eloy Gardner te tapait sur les nerfs, et c’est encore un peu le cas mais c’est différent depuis que tu as un peu entrouvert la porte. Tu sens que c’est quelqu’un de bien, mais tout le monde comprend que tu as peur de t’engager, peur de laisser ton cœur de nouveau te jouer de tour. Il est charmant et avenant, il doit lui aussi avoir quelqu’un qui l’aime quelque part. Tu t’imagines toujours le pire, mais tu as déjà vécu ce genre de situations et tu n’en veux plus. Les dernières fois où tu l’as vu c’est dans ces rues de quartier en pleine nuit, et à la soirée Saint Patrick. C’était un plaisir de le voir, il t’a sauvée la soirée, et t’a évité de fixer ton ex. Même sans le faire exprès il te sauve. Tu as fermé la porte de la maison et les paroles d’Eloy derrière toi te font sourire. Tu marches tranquillement, ta veste sur le dos, et la main caressant tendrement la nuque d’Aaron à qui tu ouvres la porte de la voiture. Ça va aller merci, réponds tu à Eloy qui était très attentionné en parlant de ce fauteuil pour enfants. C’est mignon, il a ce petit instinct protecteur comme toi. Peut être parce qu’il est dans la police. Tu regardes alors Aaron, attaches toi ! c’est ferme, c’est un ordre même si tu restes douce et ton amour s’exécute. Tu penses à sa sécurité, avant de t’installer sur le siège à côté d’Eloy. C’est la première fois que vous sortez ensemble comme ça, que vous allez quelque part ensemble, sans hasard. La voix d’Aaron s’élança dans l’habitacle quand Eloy proposa pizza, je crois que tu as ta réponse, dis tu à Eloy en souriant … vous voilà sur la route, tu regardes devant toi-même si tu ne peux pas t’empêcher de dévier tes yeux sur le charmant conducteur. Tu essaies d’être discrète mais ce n’est pas toujours facile. C’est vraiment adorable, lui dis tu alors que vous arrivez bientôt à la pizzeria de Wauwatosa.

@Eloy Gardner

_________________
And when you smile the whole world stops and stares for a while 'cause guy you're amazing. bruno mars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Mer 18 Avr - 1:33

Aaron qui semble emballé par l’idée de la pizza. Nikki qui te fait remarquer que tu as maintenant ta réponse. Tu leur offres donc un sourire à tous les deux avant de mettre la voiture en marche. Le silence qui s’installe dans l’habitacle, ton regard qui reste concentrer sur la route seule éclairée par tes phares et le mince filet de lumière qu’offre des lampadaires. Tu ne peux t’empêcher de te dire que le gamin est étonnamment calme en voiture. Par contre, peut-être que ça changerait après qu’il ait mangé. Ou peut-être s’endormira-t-il sur le chemin du retour. Rien n’est moins sûr, pourtant c’est sur l’instant présent que tu te concentres, toujours les yeux bien rivés devant toi. Et ce n’est que quand la voix de Nikki résonne contre tes tympans que tu te permets une petite distraction en la regardant. Pourtant tu n’insistes pas plus qu’il ne le faut, parce que tu ne veux pas la mettre en danger, ni elle, ni Aaron. Alors tes yeux qui se reposent sur la route, et pourtant maintenant il y a ce sourire qui orne encore une fois ton visage. Si bien que tu en viens à te dire que tu ne peux pas t’en empêcher. Et d’ailleurs, tu ne sembles même pas remarquer les petits regards furtifs qu’elle lance en ta direction. Mais clairement, ça te flatterait. « C’est rien voyons. » Effectivement, ça ne te faisait que plaisir. Car à quelque part, depuis vos dernières rencontres, il faut dire que sa compagnie te semblait de plus en plus agréable si bien que tu n’avais pas hésité une seule seconde à l’inviter à sortir, cherchant plus à passer du temps avec elle qu’à te changer les idées. « Puis je dois dire que passer du temps en ta compagnie est de plus en plus agréable. » Tu te moques un peu, c’est vrai. Tu espères pourtant qu’elle n’interprètera pas autrement tes paroles qu’une simple plaisanterie pour la taquiner. Et finalement, voilà que la pizzeria de la ville se dresse devant toi. C’est donc d’une main experte que tu te gares rapidement dans un stationnement libre près de l’entrée. Puis tu ouvres finalement ta portière après avoir couper le contact. Puis tu te diriges vers la porte d’entrée prenant bien soin que tu sois suivis par Nikki et son fils. Une fois rendue à votre table, ton repas se pose sur le petit bout d’homme que tu as en face de toi. « C’était la première fois que tu faisais un tour de voiture de police Aaron ? » Que tu oses demander. Parce que oui, ta voiture de patrouille était la voiture que tu conduisais tous les jours.
@Nikki Reyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 1566
- pseudo : passenger
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @marleysmith
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : like the sahara desert

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Dim 22 Avr - 1:02

Ce n’est pas facile de ne pas le regarder dans la voiture. Il est plus intéressant que la route peu encombrée. Tu ne le vois pas trop puisque la pénombre domine et ça t’arrange. Tu as l’impression qu’il se passe quelque chose. Tu ne veux pas t’emballer, ce n’est pas ton genre. Tu aimes prendre ton temps mais quand même, le rapprochement de ces dernières semaines est indéniable. Tu poses aussi le regard sur ton gamin derrière qui est calme. Il semble fasciné par la voiture, tu le sais. Aaron est un petit garçon et il regarde les voitures des pompiers ou de polices comme de nombreux enfants curieux de son âge … oui ça devient presque supportable, réponds tu à Eloy en riant quand il te dit qu’il apprécie de plus en plus ta compagnie. C’est évident que toi aussi, mais tu restes taquine mais ton sourire dit tout, et ton intonation de voix et joyeuse. La route a été calme, hormis quelques petits mots échangés. L’arrivée dans la pizzeria se fait dans le calme aussi, c’est serein. C’est agréable, les odeurs arrivent droit des cuisines dans vos narines. Ça vous donne déjà l’eau à la bouche, mais surtout c’est chaleureux et ça fait du bien de sortir. Tu t’assois alors avec les deux hommes qui t’accompagnent autour de cette petite table, tu es entre les deux et c’est très agréable. Tu souris en entendant la question d’Eloy à Aaron. Tu es là, tu ne dis rien, la tête posée dans ta main tu rêvasses un peu en voyant ce spectacle. Ton sourire tendre ne s’efface pas de ton visage et tes yeux tout aussi attendris alternent entre ton bonhomme et ton voisin. Aaron semble très content aussi et lui répond sans hésiter que ça lui a beaucoup plu et qu’il aimerait bien devenir policier plus tard peut être, tu es courageux mon cœur, dis tu à Aaron. Tu es toujours en train de l’encourager. Tu ne lui as pas choisi de vocation, il fera  ce qu’il veut comme métier. Tu aimerais qu’il gagne bien sa vie, et qu’il ne soit pas en danger, mais sinon il fera ce qu’il veut, tu le sais. Je ne sais même pas ce que tu fais réellement dans la police, lui dis tu sincèrement intéressée, pour mieux le connaître. Il n’a pas le temps de répondre que le serveur vient vous demander si vous voulez boire quelque chose et vous donner les cartes. Pas de bulles le soir, dis tu à Aaron, tu es ferme mais mignonne. Tu aimes ton fils et tu le préserves. Tu souris de nouveau à Eloy quand tu croises  son regard avant de poser le tien sur la carte qui donne très envie. J'ai envie de tout dévorer ... dis tu avec un petit pincement de lèvres, ne sachant pas si tu parlais simplement des plats indiqués sur le menu ou sur ton voisin.
@Eloy Gardner

_________________
And when you smile the whole world stops and stares for a while 'cause guy you're amazing. bruno mars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Lun 23 Avr - 19:23

T’as posé la question, parce que tu sais bien que c’est le genre de chose qui intéresse les jeunes garçons de son âge. Et c’est peu dire que la réaction de l’enfant te ravie. Parce qu’on voit son enthousiasme face à la situation. Le jeune garçon qui mentionne d’ailleurs qu’il aimerait bien devenir policier quand il sera grand. Et oui, ça, ça te fait sourire. Bon, tu sais très bien qu’il a le temps de changer mille et une fois d’avis, mais c’est cette part de curiosité, son enthousiasme face au monde qui l’entoure qui te fait plaisir. Et, même si tu sais pertinemment qu’il pourrait très bien finir par opter pour une toute autre voie, c’est pourtant des encouragements que tu lui offres à ton tour : « Je suis certain que tu ferais un très bon policier. » Et à vrai dire, tu voulais bien le croire. Difficile à dire, vu son jeune âge, mais au fond, ce n’était pas ça l’important. C’était plutôt qu’il se bâtisse sa propre estime de lui-même, et ça, ça se faisait par le billet d’encouragements. En lui disant qu’il pourrait toucher les étoiles si c’est ce qu’il voulait. Et habituellement, la folie des grandeurs passait avec l’âge.
Pourtant, Nikki qui retourne le sujet vers toi, qui mentionne qu’elle ne sait toujours pas ce que tu fais dans la police. Tu n’as pourtant pas le temps de lui répondre que le serveur vient vous porter les menus et prendre votre commande pour ce que vous voulez boire. Remarque qu’elle lance à l’intention de son fils concernant les bulles qui te fait sourire, tu réponds simplement que tu veux un verre d’eau pour l’instant. Et peut-être que tu te laisseras tenter par autre chose plus tard. Ton attention qui se reporte donc vers la cartes qui se dressent sous tes yeux, tu étudies bien les choix qui s’offrent à toi, bien que tu risques, très fort probablement de te laisser tenter par ce que tu prends d’habitude. Pizza aux quatre fromages. « C’est vrai que tout à l’air bon. » Peut-être pourrais-tu même décidé de faire un peu différemment cette fois-ci ? Ça ne te ferait pas de mal. « Et sinon, je suis enquêteur dans la police criminelle. Je suis souvent sur le terrain, j’observe, je trouve des preuves. Mais j’ai touché plusieurs aspects du métier. » Tu en restes là. Tu ne veux pas l’assommer non plus avec tes histoires. Et d’ailleurs, parlant de métier, tu décides de la relancer sur le sien. « J’avoue que moi, je serais curieux de savoir comment t’en es venue à devenir professeure de chimie. T’étais douée à l’époque ? » Tu te souviens que toi, ce n’était pas ta force. T’aurais bien pu faire sauter l’école du quartier que ça n’aurait probablement pas surpris personne.
@Nikki Reyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 1566
- pseudo : passenger
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @marleysmith
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : like the sahara desert

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Dim 29 Avr - 12:08

C’est très agréable comme soirée. Voir Aaron heureux et parler de ses envies de policier avec Eloy tu trouves ça adorable. Le plus adorable dans l’histoire c’est Eloy, qui prend au sérieux ton fils, qui ne se moque pas de lui et au contraire qui l’encourage. Tu sens qu’il est sincère et qu’il aime bien Aaron. Ça compte beaucoup pour toi, jamais tu te rapprocherais d’un homme qui ne considère pas ton fils. Très vite tu as posé une question à ton voisin concernant son rôle dans la police. Maintenant qu’il y a ce rapprochement certains entre vous, tu as envie d’en savoir plus sur lui, savoir qui tu as en face de toi. Tu es sure de toi, c’est quelqu’un de bien, tu l’espères. Mais si déjà tu choisis un métier où tu protèges la population c’est que tu as des valeurs à défendre. En discutant avec Eloy, tu oublies presque de regarder la carte des menus bien qu’elle donne envie. Tu lui souris et tu l’écoutes avec attention. Ça doit être passionnant, dis tu avec sincérité. Tu es très curieuse et tu aimerais beaucoup chercher des preuves et tout ça. Je ne sais pas si je serais assez courageuse pour ces métiers là, avoues-tu sans honte. Même si au fond le courage ce n’est pas le métier que tu fais, c’est comment tu gères ta vie et les obstacles. Affronter la maternité toute seule, sans demander à personne c’est peut être aussi une grande forme de courage. Il détourne alors la question sur toi. Tu souris également. Douée je ne sais pas, dis-tu, même si en fait tu l’étais. Tu étais surtout une bonne élève, tu faisais toujours en sorte de rendre tes devoirs à temps, tu révisais, tu voulais que tes parents soient fiers de toi, puis personnellement tu voulais réussir. Mais j’ai toujours été curieuse du monde autour de moi … continues-tu. J’aime jouer avec les éléments et voir ce que ça donne, quitte à provoquer quelques explosions, dis-tu en riant. En effet, tu as parfois provoqué des explosions, ou des éruptions. Tu as sali la table de chez toi, ton bureau … j’aime surtout le contact avec les élèves, les intéresser et leur donner envie de découvrir … tu es sincère, tu aimes quand tes élèves te suivent et ont confiance en toi. Le serveur revient à la charge, spaghetti bolognaises s’il vous plait, dis-tu avant de tourner les yeux vers Aaron qui lui aussi avait fait son choix, et une pizza quatre fromages junior merci …

@Eloy Gardner

_________________
And when you smile the whole world stops and stares for a while 'cause guy you're amazing. bruno mars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Mar 1 Mai - 23:55

Effectivement, ton métier était passionnant. Enfin, à tes yeux à toi. Malgré tout, tu avais pleinement conscience qu’il n’était pas fait pour tout le monde. Après tout, il fallait aimer ne jamais savoir ce qu’on allait faire au courant de la journée. Il fallait aussi être prêt à prendre des risques chaque jour, et ce pour la justice. Mais oui, ce métier était fait pour toi. Puis, elle te mentionne qu’elle ne sait pas si elle aurait le courage de faire un tel métier. Tu la connais déterminée, mais effectivement, tu as un peu de mal à l’imaginer dans le corps de police. Question que tu avais retourné vers elle ensuite. Dans l’espoir d’en apprendre un peu plus sur elle. Tu savais ce qu’elle faisait, tu savais qu’elle enseignait la chimie au lycée. Mais tu ne savais pas toute l’histoire derrière. Alors, tu l’as écouté avec beaucoup d’attention. Sourire bien entendu collé sur tes lèvres alors que ses paroles défilaient. Puis, sans que tu ne puisses répondre, le serveur vient vous interrompre encore une fois, cette fois pour prendre vos commandes pour le repas. « Ce sera la quatre fromages pour moi aussi. Une petite. » Que tu lui dis, lui remettant le menu entre les mains. Puis, il disparait, ton attention qui se retourne donc vers Nikki et son fils à tes côtés. « Oui, j’imagine que ça doit être valorisant de faire la différence dans leur vie. » Que tu dis donc, en réponse à ses précédentes paroles qu’elle t’avait adressé peu de temps avant que le serveur ne passe prendre votre commande. Et si bien que tu ne pensais pas en premier lieu à cet aspect valorisant du métier d’enseignant, tu concevais très bien que ça devait être l’un des meilleurs aspects de l’emploi. C’est d’ailleurs probablement sur ça que tu te serais concentré aussi, ce qui t’aurais motivé à sa place. Même si bon, tu avais autant de mal à t’imaginer enseignant qu’à l’imaginer policière. « D’ailleurs, j’ai croisé l’une de tes anciennes élèves l’autre jour. Tu semblais l’avoir marqué, il n’y a que toi qu’elle ait mentionné. » Flash qui était surgi. Le sujet qui t’avait permis de repenser à cette rencontre avec la jeune femme. Au fait que tu avais été surpris quand elle t’avait dit qu’elle l’avait déjà eu comme professeur. Ça t’avait surpris d’ailleurs. Mais tu pensais qu’elle serait probablement contente de l’apprendre. Après tout, cela ne venait que confirmer qu’effectivement, elle arrivait à captiver ses étudiants, à leur faire apprécier même cette matière qui était loin d’être facile. « Tess qu’elle s’appelle. Elle te passe le bonjour d’ailleurs. » Que tu lui précise, avant de porter ton verre d’eau à tes lèvres.
@Nikki Reyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 1566
- pseudo : passenger
- multifaces : withaker
- id card : bilson, @marleysmith
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : like the sahara desert

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Ven 4 Mai - 16:17

Il y a longtemps que tu n’avais pas passé une soirée aussi agréable. Eloy est vraiment un homme avenant, et adorable. Il te fascine parce qu’il te sourit tout le temps. Même lorsque tu l’envoyais balader de façon pas toujours délicate il continuait de te sourire. Il entrait dans ton jeu et t’envoyer aussi balader parfois mais il n’a jamais été méchant. Jamais ses mots ou ses gestes ne t’ont blessée, tu sentais que c’était vraiment pour s’amuser, même si ça t’énervait encore d’avantage. C’est simple, vous parlez de vous et de vos métiers avec Aaron qui est là. Qui est heureux aussi. Tu l’emmènes rarement au restaurant. Tu essaies de lui faire plaisir du mieux que tu peux. Mais ce genre de soirées avec un homme sont plus rares. Il connait bien Klaus, Melvin un petit peu et Eloy maintenant. Tu as toujours fait attention dans tes choix de relations. Ce qui compte le plus c’est Aaron et jamais tu ne te serais permise d’avoir un trop grand nombre, de présenter trop de figures masculines à ton fils. Il veut que tu sois heureuse, il te l’a déjà dit. Avec ses mots d’enfants adorables mais ils prennent toute l’importance. Ses mots sont innocents et purs c’est ce qui leur donne encore plus de pouvoir et d’impact. Ce n’est pas facile de trouver quelqu’un, alors tu attends. Peut être que tu ne trouveras jamais la perle rare. Pourtant Monsieur Gardner ces dernières semaines prend de plus en plus de place. Tu le vois de plus en plus souvent, et ce soir c’est lui qui est venu te chercher et même vous chercher. Non seulement il est très élégant mais en plus il ne te demande pas de délaisser ton garçon pour ses beaux yeux. Tu as déjà essayé des sites de rencontres, tu as rencontré une ou deux personnes comme ça et tous t’ont fait comprendre que tu devrais leur donner la plus grande place. Ton fils est ta vie, tu dois trouver la personne avec qui tu pourras être toi-même. Oui j’adore ça, rajoutes tu alors que vous parlez de vos métiers. C’est vrai ? lui dis tu surprise agréablement lorsque ton voisin évoque Tess. Une jeune lycéenne que tu as croisé et essayé d’aider comme tu le pouvais. Ça me fait plaisir, je l’aime beaucoup aussi, elle est très courageuse. Tu souris à Eloy quand les plats arrivent avec sa petite pizza, tu fais attention à ta ligne ? dis tu pour le taquiner. Peut être que tu devrais faire pareil mais tes pâtes sentent divinement bon. Bon appétit mon cœur, dis tu à Aaron qui se jette aussi sur sa pizza. Effectivement c’est délicieux, tu essais de rester classe, de ne pas te salir. Tu essuis doucement tes lèvres avec la serviette, c’est super bon !

@Eloy Gardner

_________________
And when you smile the whole world stops and stares for a while 'cause guy you're amazing. bruno mars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   Mer 9 Mai - 23:22

Tu confirmes d’un simple signe de tête qu’effectivement, c’est bien ce que la jeune femme t’a mentionné. Tu ne ferais d’ailleurs pas des blagues avec ça. Tu avais simplement rapporté tes observations, et même si la jeune Tess ne te l’avait pas dit dans ce mots-là, tu n’en restais pas moins convaincu que c’est ce qu’elle pensait. Que c’est ce qu’elle avait voulu dire, que Nikki avait eu une place spéciale lorsqu’elle étudiait encore au lycée. Qu’elle en avait d’ailleurs toujours une, comme si elle l’avait marqué, d’une certaine manière. Et il faut dire que toi, tu étais déçu de ne pas avoir eu ce genre de professeur qui aurait su t’intéresser à ce point dans tes jeunes années. Car tu te souvenais d’un parcourt scolaire assez difficile au niveau de la motivation que tu portais à tes études. Et si ça n’avait pas été de ton rêve d’un jour rejoindre le corps de police, clairement il y a de bonnes chances que tu aurais laissé tomber ça très vite. Parce que oui, c’était ça qui t’avait motivé, ce rêve que tu avais poursuivi. Et ce n’est bien qu’à toi que tu devais ta réussite.
Puis, les plats arrivent, ils sont déposés devant vous. Service qui fut assez rapide, c’est bien le cas de le dire. Mais clairement, tu n’allais pas t’en plaindre, parce que tu avais faim, oui. Longue journée derrière toi et ton repas du midi était déjà assez loin. Pique lancée à ton intention dans la mêlée, pourtant ça n’a que pour effet de te faire rire toi. Alors tu lui réponds : « Et bien faut dire que j’ai passé l’adolescence depuis un moment déjà, donc le temps des pizzas extra larges est révolu. » Effectivement, tu avais bien moins d’appétit qu’à cette période clé de la vie de toute personne. Mais malgré tout, tu avais tout de même bon appétit, et tu ne doutais pas une seule seconde de finir le plat qu’on avait déposé devant toi. « Bon appétit à vous deux. » Sourire en coin, avant de prendre une dorgée de ton verre d’ea, puis tu attaques ce repas en suivant. Première bouchée rapidement prise, tu n’as d’autre choix que d’être d’accord avec elle, le repas était très bon. Comme ce l’était toujours dans ce petit restaurent de quartier. Franchement, un très bel endroit où passer la soirée. Tu remarques d’ailleurs son souci de bien paraitre en tentant de ne pas se salir, quoi qu’elle n’avait probablement pas choisi le repas le moins salissant. Silence qui tombe, pendant un moment, sans qu’il ne soit lourd pour autant. Seulement le signe que tous appréciaient leur repas. Pourtant, tu ne peux t’empêcher de lancer à l’intention de Nikki : « Tu en as un peu sur la joue. » Ce n’est pas le cas, simple réponse à cette pique qu’elle t’avait lancé plutôt. Et d’ailleurs, si bien que tu arrives à rester sérieux pendant qu’elle seconde, tu ne peux t’empêcher de te mettre à rire au bout d’un moment. Peut-être parce que son expression ne pouvait pas te laisser ainsi indifférent.
@Nikki Reyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: — cette fois, on force le destin (w/nikki)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— cette fois, on force le destin (w/nikki)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - northwatosa :: madison homes-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.


prédéfinis étoilés
Voici quelques idées de personnages en lien avec la nouvelle intrigue.