AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 can we be a family? (julian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- prayers : 1245
- pseudo : untamed heart. (jessica)
- multifaces : liam & nate.
- id card : vanessa morgan + liloo_59 (avatar), afanen (signature).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tu n'as jamais été amoureuse, enfin peut-être une fois, tu sais pas trop, mais tu te complais dans la vie de célibat.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off. (julian, caleb, junon, auden)

MessageSujet: can we be a family? (julian)   Dim 8 Avr - 0:40

can we be a family?
julian & raven

Le bourdonnement des conversations incessantes des clients te donne la migraine et tu as des nausées à force de respirer l'odeur trop forte de café mais la journée est loin d'être terminée. Tu soupires alors que tes yeux viennent une fois de plus se poser sur ta montre. Le temps ne semble pas être pressé de s'écouler, contrairement à toi qui n'a qu'une hâte, celle de finir ton service. Pourtant, ce n'est pas comme si tu étais pressée de rentrer chez toi. En réalité, tu n'as pas vraiment de chez toi. Tu vis encore au motel, faute d'avoir trouvé un logement à un prix raisonnable. Enfin, il y a bien eu cet appartement où tu as été accueillie par un rat. La dame qui t'accompagnait s'est confondue en excuses mais tu n'as pas eu envie de t'attarder. Du coup, tu te contentes de ta chambre miteuse, en attendant, mais tu essaies d'y passer le moins de temps possible. Tu n'es pas pressée d'entendre à nouveau les gémissements de ta voisine à travers le mur, tu as déjà suffisamment l'impression qu'ils te poursuivent toute la journée. Au moins, tu n'as pas à compter les secondes qui s'écoulent, tu es bien assez occupée derrière ton comptoir.

Plusieurs vagues de clients se succèdent alors que tu attends la fin du calvaire. Comme toujours, il y a les habitués, ceux que tu vois entrer à la même heure chaque jour et qui prennent toujours la même chose, et les inconstants, ceux qui viennent quand leur prend l'envie et qui tentent à chaque fois autre chose après avoir hésité durant de longues minutes. Souvent, ils ressortent finalement déçu de ne pas avoir opté pour leur boisson préférée et jure de le faire la prochaine fois. Et la fois suivante, ils recommencent le même cinéma. Ça ne fait pas si longtemps que tu travailles ici, mais tu as déjà cerné les clients. Finalement, les va-et-vient cessent un peu et tu t'appuies contre le comptoir que ton collègue termine de nettoyer. Quelqu'un y a laissé traîner un magazine que tu feuillettes d'un air distrait, sans vraiment le lire, jusqu'à ce que tu tombes sur la page des horoscopes. Le soleil dans votre signe sera très propice à l'amour. Tu laisses un rire moqueur franchir tes lèvres en lisant le tien. Tu ne sais pas pourquoi tu lis ces conneries mais tu ne peux pas t'empêcher d'être curieuse. Peut-être est-ce lié à ta fascination pour les étoiles. Peut-être que t'aimerais y croire, parfois. Croire que notre destin est tout tracé, que nous ne sommes pas responsables de nos erreurs. Mais tu sais que c'est bel et bien des conneries, tout ça. « T'es pas censée avoir terminé, Raven? » Tu jettes un œil à ta montre qui indique que ton service est terminé depuis six minutes. Finalement, le temps est passé plus vite que prévu. Tu adresses un sourire à ton sauveur et tu te diriges vers l'arrière de la boutique où tu t'empresses d'enlever ton tablier. « À demain les gars! » Tu lances alors que tu sors de la petite pièce  réservée au personnel. Tu t'apprêtes à sortir du café lorsqu'un client que tu reconnais y entre. Enfin, tu as tes doutes sur le terme client. « T'es venu vérifier qu'on ne m'exploitait pas? » Tu lui demandes, sur un ton sarcastique. Tu veux pas être désagréable, t'as juste envie de le titiller un peu.

@Julian Parker

_________________
and i would never give up. i've done terrible things i regret and terrible things i don't. but i don't need to be fixed. i don't need to be saved. i just have to keep going.

look like the innocent flower but be the serpent under't.



Dernière édition par Raven Monroe le Jeu 3 Mai - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 71
- pseudo : justibanana
- multifaces : luna la licorne, liz la mère ingrate et kali l'aventurière.
- id card : jesse williams + © ANGEL180886(avatar).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tout juste marié.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: (1/4) - effie.

MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   Lun 9 Avr - 18:18

Tu venais chercher un café entre deux chiffres de travail épuisants.Tu aurais pu en boire un à l'hôpital mais tu avais une excuse de te rendre au Starbuckd Coffee. Ta cousine. Tu essayais de gagner sa confiance depuis longtemps, tu pouvais voir dans son sourire qu'elle commençait à t'apprécier. Elle essayait de le cacher ce joli sourire, mais le coin de ses lèvres finissait toujours par remonter. Tu te mets dans ses souliers et comprends sa réticence. Jamais avant toi quelqu'un avait été présent pour elle. Jamais. Ça te fait mal de voir que toutes ses années, elle n'avait qu'elle pour s'assurer que tout irait pour le mieux. Tu voulais lui enlever ce poids des épaules. Tu voulais lui permettre d'être jeune et libre en lui offrant un coup de main. Tu as cette impression qu'elle a passé son enfance à jouer la maman avec trop de gens pour en avoir elle-même profité.
Tu aurais pu profiter de cette heure de repos pour rentrer à la maison, mais tu n'avais pas envie de voir ta femme. Aussi insensible que ça pourrait sembler, te retrouver dans ta ville natale te rappelait qui tu étais sans elle. Plutôt avant elle. Et tu veux profiter de cette arrière goût avant que le bébé arrive et te force à n'être que celui que tu étais devenu à ses côtés.
Alors que tu rentres dans le café, elle quittait ses lieux de travail et tu savais déjà tout ça. Tu lui tends un sac, un repas que tu lui avais apporté. Juste parce que tu es pas certain qu'elle ait de quoi manger chez elle ou qu'elle prenne le temps de le faire. Je viens m'assurer que tu es pas l'estomac vide. Puis tu vas faire la file pour un café. Tu as appris avec elle de pas être trop insistant sinon elle te fuira comme la peste. Tu sais qu'elle est toujours dans le café et tu l'imagine rouler ses yeux vers le ciel découragée par ton geste. Les gens civilisés disent merci tu sais? Ton sourire amusé doit la rendre cingler, alors que tu te retournais pour s'assurer qu'elle était bien là. Tu aimes avoir le dernier mot avec elle.
Tu espères qu'elle t'offrira de manger le lunch que tu lui avais donner avec toi, alors que tu reprenais des forces avec un peu de caféine. Tu avais déjà un repas qui t'attendait à l'hôpital. Tu arrives à la caisse et commande un expresso  sans regarder derrière toi. Tu ne veux pas qu'elle te croit désespéré non plus. Tu es loin de l'être, elle devrait laisser partir l'idée que tu vas l'abandonner avant même que tu commence à contempler l'idée qu'elle soit une cause perdue. Aucun membre de ta famille était une cause perdu. Elle avait pas eut droit à l'enfance que tu as eu, alors elle avait besoin de temps. Tu avais aussi l'habitude des femmes à têtes fortes, tes quatre soeurs t'avaient permis de devenir tellement patient qu'aujourd'hui ce sont-elles qui abandonnent les combats avant toi.
@Raven Monroe

_________________
she's contagious,
a sickness I'm dying to catch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 1245
- pseudo : untamed heart. (jessica)
- multifaces : liam & nate.
- id card : vanessa morgan + liloo_59 (avatar), afanen (signature).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tu n'as jamais été amoureuse, enfin peut-être une fois, tu sais pas trop, mais tu te complais dans la vie de célibat.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off. (julian, caleb, junon, auden)

MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   Lun 16 Avr - 17:57

can we be a family?
julian & raven

Lorsque Julian est entré dans ta vie, tu n'étais pas prête à lui laisser une place. Tu ne voulais pas prendre la peine de laisser quelqu'un s'installer alors que tu étais persuadée qu'il finirait par partir un jour ou l'autre, comme tout le monde. Il avait bien essayé de te convaincre mais tu ne voulais pas entendre quelqu'un te dire ce qui était mieux pour toi. Tu savais ce qui était mieux pour toi, tu avais toujours du t'en soucier toi-même et tu ne t'en étais pas si mal sortie puisque tu étais toujours là. Alors tu n'avais pas l'intention de te reposer sur quelqu'un dont tu avais seulement entendu vaguement parler à quelques reprises, lorsque ton père resurgissait soudainement. Tu étais coriace, à l'époque, et tu l'es toujours. Pourtant, depuis que tu t'es installée à Wauwatosa, depuis que Julian a pris plus de place dans ta vie, tu te surprends souvent à penser à ce que ça pourrait faire, d'avoir une vraie famille sur laquelle pouvoir compter. Et, parfois, ça te donne envie d'essayer, juste essayer, de t'ouvrir à ton cousin. Mais tu n'es pas encore décidée à lui faire le plaisir de laisser tomber toutes tes barrières. Alors tu continues à lui résister, à faire semblant de rester de marbre face à ses petites attentions.
Mais lui aussi, il est coriace. Peut-être même plus que toi, finalement.

Lorsqu'il te tend un sac, tu hésites un instant avant de t'en emparer, un sourcil relevé. Tu l'ouvres légèrement pour jeter un œil à son contenu pendant que ton cousin continue d'avancer jusqu'au comptoir et ton estomac se met à grouiller, comme pour répondre à sa remarque. Il est vrai que tu as tendance à négliger tes repas. Et il a également raison quand il t'imagine rouler des yeux. Il faut croire qu'il commence à te connaître. Il te fait ensuite une remarque qui te fait soupirer. C'est vrai que personne n'a pris le temps de t'apprendre les bonnes manières mais t'as l'impression d'être une gamine à qui on demande de dire bonjour à la dame. Malgré tout, il a toujours le don de t'agacer et t'es certaine que ça l'amuse. « Je suis une grande fille, tu sais. » Tu lui réponds, employant la même expression que lui. Tu avances un peu pour te mettre à sa hauteur et t'adresses au vendeur, ton collègue, juste après que Julian ait passé sa commande. « Ajoute un latte macchiato au lait d'amande, c'est mon cousin qui offre. » Tu adresses un sourire en coin à ce dernier, un air mutin sur le visage, et tu avances jusqu'au bout du comptoir afin de réceptionner vos boissons une fois celles-ci préparées. Tu t'empares de son gobelet avant qu'il ait eu le temps de réagir et tu sors de la boutique sans attendre. Une fois dehors, tu te retournes enfin vers lui et désignes d'un coup de tête le sac en papier que tu tiens toujours fermement dans la main. « Je suppose que tu vas vouloir vérifier que je mange bien ça... » Tu vas pas lui proposer que vous mangiez ensemble, ce serait trop facile. Mais tu ne fermes pas la porte non plus. Et, dans le fond, tu espères qu'il comprenne le message.

@Julian Parker

_________________
and i would never give up. i've done terrible things i regret and terrible things i don't. but i don't need to be fixed. i don't need to be saved. i just have to keep going.

look like the innocent flower but be the serpent under't.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 71
- pseudo : justibanana
- multifaces : luna la licorne, liz la mère ingrate et kali l'aventurière.
- id card : jesse williams + © ANGEL180886(avatar).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tout juste marié.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: (1/4) - effie.

MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   Mar 17 Avr - 20:00

Tu paies sans broncher le breuvage de Raven, tu paierais tous ses breuvages si ça te donnait droit à rentrer dans son monde. Tu es chanceux, tu le sais, même si tu as perdu ta mère jeune, tu viens d'un bon quartier et tes parents avaient une tête sur les épaules. Tes soeurs et toi auraient jamais manqués de rien et tu resteras reconnaissant toute ta vie. C'est un peu pour cette raison que tu veux tant l'aider. Elle n'a pas eu ta chance dans le passé, mais elle pourrait l'avoir aujourd'hui si elle te laissait l'aider. C'est le prix à payer pour un repas gratuit.   Un autre sourire charmant pour lui faire comprendre que tu sais que tu as gagner.
Tu l'aurais laissé partir sans dire un mot sachant qu'elle avait pris ce sac après tout. Tout ce que tu voulais c'est être certain qu'elle ne meurt pas de faim. T'étais heureux qu'elle te donne une raison de rester parce que tu aimerais bien discuter avec elle. Même si ça signifie la regarder t'insulter ou banaliser ce que tu lui dis. Tu as eu tellement de conversation avec tes soeurs têtues, Raven ne te fait pas peur. Alors, comment tu trouves Wauwatosa? Tu dois être dépaysée, mais donnes une chance à ses villageois, ils sont très aimable. Tu te souviens que ta définition du silence avait changée après avoir vécu dans une ville comme New York. Alors qu'avant tu entendais les bruits de fond dans des endroits calmes comme ta ville natale, à chaque fois que tu revenais tu étais fasciné par la tranquillité dans tes oreilles. Tu pouvais même marcher sans aucune raison dans les rues pour profiter de cette paix qui t'avait manqué.
Tu vis dans quel quartier? Tu essaies subtilement de savoir si elle a bien un toit alors que tu termines ton café. Les expressos de son jamais assez gros à ton avis, mais tu fais mine de pas l'air finis en espérant qu'elle ne te fuit pas. Tu devrais venir dîner à la maison avec moi un de ses jours, c'est ma femme qui cuisine aussi bien. Si j'étais seule je mangerais que des sandwich au beurre d'arachide. Elle semble apprécier son repas préparé par ta gentille femme la veille. C'était en fait ton dîner, mais tu allais acheter autre chose à l'hôpital.
@Raven Monroe

_________________
she's contagious,
a sickness I'm dying to catch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 1245
- pseudo : untamed heart. (jessica)
- multifaces : liam & nate.
- id card : vanessa morgan + liloo_59 (avatar), afanen (signature).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tu n'as jamais été amoureuse, enfin peut-être une fois, tu sais pas trop, mais tu te complais dans la vie de célibat.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off. (julian, caleb, junon, auden)

MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   Mer 25 Avr - 17:00

can we be a family?
julian & raven

Une fois sur le seuil du café, tu entraînes ton cousin jusqu'à une table où vous prenez place. Il ne fait pas spécialement chaud mais le temps est juste assez agréable pour que vous puissiez boire votre boisson à l'extérieur. Tu laisses à Julian la satisfaction d'avoir gagné cette fois et tu ouvres sans tarder le sachet qu'il t'a donné quelques minutes plus tôt. Ton estomac se met à grouiller de plus belle et tu t'empresses de goûter, tandis que l'interrogatoire commence. « C'est pas mal. Ça change, c'est vrai. » Ce qui te change surtout, à vrai dire, c'est que tu ne passes plus ton temps à tenter de repérer les sacs mal fermés et les portefeuilles dépassant des poches de pantalons dans la rue. Aujourd'hui, tu as des horaires de travail et un budget à respecter. Tu vis comme une adulte responsable, ou presque, et ça, c'est ce qui te change vraiment. Pour le reste, Wauwatosa est une petite ville comme une autre. Mais c'est vrai qu'elle a un côté apaisant que tu n'as jamais trouvé dans aucune grande ville. C'est peut-être un peu ça, finalement, qui t'aide à rester focalisée sur ton envie de mener une vie honnête désormais. Tu pourrais bien avoir envie de rester ici, alors autant mettre toutes les chances de ton côté.

Lorsque Julian te demande où tu vis, tu redresses la tête et fronce les sourcils. Tu ne lui as pas encore dit que tu vivais au motel, ayant jusqu'ici évité le sujet à chaque fois que vous vous en approchiez de trop près. Tu sais qu'il ne te lâchera pas avant d'avoir eu la preuve que tu vivais dans un endroit décent mais c'est loin d'être le cas, alors tu optes pour l'humour. « Je vis dans une boîte en carton, à quelques rues d'ici. C'est pas très bien isolé et un peu humide mais Francis le clodo d'à côté est super sympa. » T'es pas sûre que ta blague fasse rire ton cousin et tu décides finalement d'y mettre fin avant qu'il ne te fasse une remarque. « T'inquiète pas Julian, je gère. » Tu évites cependant de réellement répondre à sa question. T'imagines déjà la tête qu'il ferait en l'apprenant et t'as vraiment pas besoin de sa pitié. Après tout, le motel te permet d'avoir un toit sur la tête et de l'eau pour te laver, et c'est bien le principal. Bon, l'eau n'est chaude qu'une fois sur trois et tu partages ta chambre avec quelques cafards, certes. Mais t'as vu bien pire, quand tu squattais des immeubles abandonnés, alors ce ne sont pas quelques petites bêtes qui vont te faire peur.

Alors que tu continues de satisfaire avidement ton estomac, tu apprends d'où viens le repas que tu es entrain de manger. Tu n'avais pas pensé que Julian était entrain de se priver d'un bon repas maison alors qu'il n'avait encore rien avalé lui non plus mais c'est probablement le cas et ça te coupe finalement un peu ton appétit. « Ça fait combien de temps que t'es marié? Quelques mois, c'est ça? T'es sûr que ta femme est prête à me rencontrer? » Après tout, ton cousin et toi, vous ne venez pas du même monde et t'es certaine que sa femme fait plus partie du sien que du tien. « Tu vas te laisser mourir de faim ou tu vas en prendre un peu? » Tu lui demandes alors, fronçant les sourcils et désignant le sachet ouvert sur la table, pour éviter le sujet du dîner.

@Julian Parker

_________________
and i would never give up. i've done terrible things i regret and terrible things i don't. but i don't need to be fixed. i don't need to be saved. i just have to keep going.

look like the innocent flower but be the serpent under't.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 71
- pseudo : justibanana
- multifaces : luna la licorne, liz la mère ingrate et kali l'aventurière.
- id card : jesse williams + © ANGEL180886(avatar).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tout juste marié.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: (1/4) - effie.

MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   Jeu 26 Avr - 2:00

Tu es satisfait de ton plan puisque à la voir dévorer ton repas, tu comprends qu'elle en avait besoin. Cette cousine, elle ne sait toujours pas qu'elle te ressemble, mais cette tête de mule ça coule dans votre sang. Tu l'écoutes parler de vivre dans la rue et tu ne ris pas. Tu souris poliment pour pas jouer au papa poule, mais cette image te déplait. En grande partie parce que tu sais qu'elle connait ce monde de vie. S'il te plait, le jour où ton carton sera trop imbibé d'eau pour ton confort, viens donc passer quelques jours à la maison. Ça serait surtout pour moi au fond, ma femme est alitée, elle adorait un peu de compagnie quand je suis au boulot. Tu joues avec tes mots, pour la faire se sentir utile et même si c'était vrai, ça serait surtout pour rassurer ton coeur que tu la veux sous ton toit. Tu veux son bien et maintenant que la paternité s'installait en toi, tu voyais un peu chaque âme comme un enfant dans le besoin. Raven partageait ton sang, alors ce besoin de la protéger était encore plus fort. Puis ma chambre de gamin est toujours vide chez mon père si tu veux pas rencontrer ma douce moitiés. Tu paierais pour qu'elle ait une maison adéquate si elle en avait vraiment besoin. Elle est ta famille maintenant et elle comprendra un jour que tu es loyal éternellement envers ceux que tu aimes.
Ta tête qui hoche de gauche à droite. Si je veux manger, je vais aller m'acheter quelque chose. Tes bras qui se croise sur ton torse. Le sujet d'Hayley sur la table, tu songes à lui  montrer une photographie de vous deux. Mais avant, tu vas acheter un gâteau puisque qu'il  n'y a personne qui attend et un peu de sucre d'aidera à terminer cette longue journée. Tu mets ton portable sur la table, dévoilant ta femme en blanc le jour de votre mariage. C'est tout récent, mais on se connait depuis presque huit ans je crois. Tu prends une bouché de cette sucrerie en souriant comme un gagnant. Elle allait tout manger et ne pourrait pas t'accuser de lui avoir voler des bouchers si elle avaient encore faim à la faim. Tu avais prix deux pâtisseries enfaite. Une pour emporter.  Pour plus tard. Tu lui donnes, même si elle doit être lassée de les voir au comptoir. Faudrait que je vois avec elle comme elle se sent. Mais elle ne connait encore personne ici, je suis certaine que si le bébé ne lui joue pas de drôle de tour, elle voudrait rencontrer ma famille. Tu connaissais toutes les siens à Chicago, mais avant votre déménagement, elle n'avait pas vraiment eut la chance de rencontrer les tiens. Au mariage, mais ils se passent trop de chose pour faire vraiment connaissance.
Tes yeux s'allument puisque la discussion n'était pas fermée, elle semblait vraiment réfléchir à mettre un pied dans ta demeure. Puis chez moi, les douches sont chaudes. Tu ne connais pas son loyer présentement, mais si c'était vraiment un carton tu te doutais qu'elle s'ennuyait de la chaleur des douches. Tu essaies peut-être de l'acheter, mais ton coeur est bien attentionné. Tu continues de manger sans osé ajouter quelque chose, tu attends qu'elle te lance le sac dans lequel tu lui avait offert son repas. Elle te rappelait tes soeurs, elles te manquaient et tu notas que tu devrais aller les visiter. Leur présenter leur cousine serait une bonne idée aussi.
@Raven Monroe

_________________
she's contagious,
a sickness I'm dying to catch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 1245
- pseudo : untamed heart. (jessica)
- multifaces : liam & nate.
- id card : vanessa morgan + liloo_59 (avatar), afanen (signature).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tu n'as jamais été amoureuse, enfin peut-être une fois, tu sais pas trop, mais tu te complais dans la vie de célibat.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off. (julian, caleb, junon, auden)

MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   Jeu 3 Mai - 23:46

can we be a family?
julian & raven

Julian esquisse un sourire mais tu comprends qu'il est loin d'être amusé, et tu soupires doucement, à la fois parce qu'il t'exaspère à s'inquiéter autant, mais aussi et surtout parce que tu trouves finalement ta plaisanterie loin d'être amusante, en y réfléchissant. En réalité, tu aimerais pouvoir le repousser aussi facilement que tu as toujours repoussé tout le monde. Aussi facilement que tu l'as déjà fait par le passé, lorsqu'il s'est présenté à toi la première fois, dans ses beaux vêtements. Et que tu as eu l'impression à tord qu'il venait seulement t'exposer la belle vie que tu n'aurais jamais la chance d'avoir. Cette fois où tu as été un peu trop virulente, sans doute. Mais tu n'y arrives pas. Tu as envie de croire qu'il pourrait être une ancre solide, une épaule sur laquelle te reposer. Mais tu en as peut-être trop envie, justement. Trop besoin. Et tu sais que tu ne supporterais pas un nouvel abandon, surtout si c'est Julian. C'est pour ça que tu essaies de garder tes distances. Tu t'es déjà trop attachée à lui pour oser risquer qu'il te déçoive. Tu préférerais encore ne jamais être aussi proche de lui que tu le pourrais plutôt que de prendre le risque de le perdre pour de bon. C'est paradoxal, tu en conviens. Mais t'es obligée de l'être pour t'éviter de souffrir encore. « Je suis d'une délicieuse compagnie en plus, c'est vrai. » Tu lâches finalement, un brin sarcastique, lorsqu'il évoque que tu pourrais tenir compagnie à sa femme. Tu doutes un peu que vous puissiez vous entendre. Tu es consciente de ne pas avoir un caractère facile et tu n'es pas sûre de pouvoir faire semblant assez longtemps que pour arriver à te faire apprécier. Quoique, si elle ressemble un tant soit peu à Julian, toutes les surprises sont envisageables. Tu grimaces lorsqu'il parle de son père. Tu ne l'as pas encore rencontré et tu n'es pas sûre d'être prête, à vrai dire. Le père de Julian, c'est le frère du tien et tu vois déjà trop de lui en ton cousin. Alors, à choisir, tu préférerais sans doute aller vivre avec Julian plutôt qu'avec ton oncle. Même si la question ne se pose pas vraiment.

Il se lève pour aller acheter quelque chose et tu en profites pour continuer à manger, savourant chaque bouchée comme si tu t'apprêtais à ne plus rien manger d'aussi bon pendant un certain temps. Ce qui est probablement le cas, quand tu y penses. Lorsqu'il revient et pose son téléphone sur la table, tu t'en empares et observes la photo. « Huit ans. » Tu répètes, un soupçon d'admiration dans la voix. Tu as du mal à imaginer pouvoir un jour dire que tu en es à ta huitième année d'une relation saine, quelle qu'elle soit. À vrai dire, la seule relation de longue durée que tu aies eue était loin d'être saine. Pourtant, tu aurais tout fait pour lui, ou presque. Même si ce n'était jamais assez. « Elle est très jolie. » Tu lui adresses un sourire en lui rendant son téléphone mais, très vite, ton sourire se transforme en une moue lorsqu'il te tend un nouveau sachet dans lequel tu découvres une pâtisserie. « Tu as vraiment envie de m'engraisser en fait, c'est ça? » Tu fourres le sachet dans ton sac, malgré tout. Ça te nourrira probablement plus que le sandwich que tu comptais t'acheter pour le dîner. Tu relèves la tête, et esquisse à nouveau un timide sourire. Timide, mais sincère. « Merci. »

Il te reparle de sa femme et tu repenses à ce qu'il t'a dit un peu plus tôt. Elle est alitée, sans doute à cause d'une grossesse difficile. Tu ne connais personne qui est passé par là mais tu te doutes que ça doit être stressant. Pourtant, il a l'air de tout gérer. Et, même si il n'en a que l'air, il fait parfaitement bien semblant. « Tu vas faire un père parfait, j'en suis sûre. » Tu lâches ça soudainement, sans une once de sarcasme dans la voix pour une fois. Tu l'as pensé un peu trop fort, sûrement, et tu détournes les yeux, gênée. Un père parfait, tu ne sais pas ce que c'est, n'en ayant jamais vraiment eu un, de toute façon. Mais tu penses très sincèrement que Julian est à la hauteur de ce rôle. Tu le vois à la façon qu'il a de prendre de soin de toi, même si tu t'obstines à garder tes distances. À la façon dont il parle des personnes qu'il aime, aussi. Et puis, il a cet air rassurant, apaisant. T'es même pas sûre qu'il le fasse exprès. « Des douches chaudes, tu disais? Peut-être que je pourrais m'accorder des vacances, pour me changer un peu de mon carton... » Tu dis ça sur le ton de la plaisanterie, pour changer de sujet. Mais tu n'es pas encore prête à franchir le pas. Même si tu pourrais de plus en plus l'envisager.

@Julian Parker

_________________
and i would never give up. i've done terrible things i regret and terrible things i don't. but i don't need to be fixed. i don't need to be saved. i just have to keep going.

look like the innocent flower but be the serpent under't.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 71
- pseudo : justibanana
- multifaces : luna la licorne, liz la mère ingrate et kali l'aventurière.
- id card : jesse williams + © ANGEL180886(avatar).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tout juste marié.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: (1/4) - effie.

MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   Lun 7 Mai - 20:42

Tu donnerais tout pour ta famille et tu te demandes combien de temps ça prendra à Raven pour comprendre qu'elle fait partie de cette unisson. Tu as déçu des âmes dans le passé, tu es loin d'être parfait. Jamais c'était ton intention, tu as eu la chance de grandir biens entouré et d'âmes charitables. Ta mère t'a appris à donner le meilleur de toi-même dans tout ce que tu entreprends. Malgré toutes les années qui séparent son dernier souffle et aujourd'hui tu cherches toujours à la rendre bien fière. Tu as un ange gardien maintenant et tu préfères lui faire honneur. Tu rigoles alors que ta cousine s'avoue sarcastiquement être de compagnie agréable. Tu l'es, si seulement tu pouvais y croire toi aussi. Tes mots étaient teintés d'humour, mais d'aucun sarcasmes, le peu de temps que tu avais passé au près de Raven t'était précieux même si parfois il était plus lourd puisqu'elle protégeait son coeur. Ses yeux parlaient bien plus qu'elle en avaient conscience, tu pouvais y lire sa peur et parfois tu pouvais y voir une lueur d'espoir. Un jour, elle s'ouvrira à toi. Tu le sais, tu peux le sentir dans son rire qui devient de plus en plus sincère chaque fois qu'elle s'amuse en rigolant en ton honneur.
Tu n'ajoutes pas plus sur le sujet de ta bienaimée. Elle devra venir la rencontrer pour avoir plus de détail. Ta femme, elle te connait assez pour savoir que ta famille est ta priorité. Elle est maintenant ta famille et même si elle a beaucoup de visage à rencontrer, elle sait un peu à quoi s'attendre. Elle sait déjà qui tu es tu sais, elle serait ravi d'entendre plus sur toi. Tu avais assez parler de Raven à l'époque de notre rencontre. Tu t'inquiétais terriblement pour la jeune femme, discutant avec ta meilleure amie qu'est-ce que tu pourrais faire pour l'aider, te doutant que son avis de femme serait peut-être utile pour essayer de la comprendre. Vous avez beau venir de deux mondes bien différents, vous connaissez ce que c'est de perdre un être cher. Vos mères ne sont plus de ce monde. Tu connais le genre de vide que ça peut laisser en quelqu'un et tu ne voulais pas qu'elle y fasse face seule. Tu es resté patient et ouvert à attendre qu'elle s'ouvre à toi. Tu avais encore beaucoup de travail à faire, mais à la voir savourer son repas comme ça, tu te sens vainqueur.
C'est pas comme si ça te ferai du tord hein! Ta cousine était minuscule, elle ne te donnait pas souvent la chance de l'enlacer, mais tu te souviens d'avoir peur de la brisé face à sa fragilité. Tu lui fais un client d'oeil amusé, cette plaisanterie était une autre preuve d'amour tout simplement.
Ton sourire grandi alors que le sujet de ton futur s'installe, même s'il est mélangé à de l'anxiété, tu est bien heureux de devenir papa. Tu sais même que tu seras un excellent père puisque tu as eu droit à un exemple hors paire. Papa Parker était un homme bien plus serviable et aimable que toi, parfois tu te demandais comme il faisait pour ne jamais perdre espoir. Tu la remercie à ton tour toujours entrain de déguster ce gâteau.  Tu pourras être sa tata, si tu veux la rencontrer hein! Tu le précise puisque tu es certain qu'elle n'oserait pas te le demander si elle le désirait. La seule raison pour laquelle elle n'avait pas fait partie de ton mariage c'est parce que tu n'avais pas parvenu à la contacter lors des préparatifs, tout c'est fait si vite en plus que c'était déjà passé alors qu'elle t'avait finalement rappeler pour te dire qu'elle était en vie. Tu ne lui en veux pas du tout, mais tu précises qu'elle peut rencontrer ta future fille pour qu'elle n'oublie pas qu'elle est fait partie de sa famille maintenant.
@Raven Monroe

_________________
she's contagious,
a sickness I'm dying to catch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 1245
- pseudo : untamed heart. (jessica)
- multifaces : liam & nate.
- id card : vanessa morgan + liloo_59 (avatar), afanen (signature).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tu n'as jamais été amoureuse, enfin peut-être une fois, tu sais pas trop, mais tu te complais dans la vie de célibat.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: off. (julian, caleb, junon, auden)

MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   Lun 14 Mai - 0:26

can we be a family?
julian & raven

Au contraire de nombreuses personnes, tu es lucide sur toi-même. Tu sais que tu as du mal à faire confiance aux gens, parce que tu imagines toujours qu'ils vont finir par t'abandonner, un jour ou l'autre. Ces derniers temps, pourtant, tu essaies de faire des efforts. Tu as sympathisé avec tes collègues, par exemple. Vous sortez de temps en temps ensemble, après votre journée de travail. Mais tu n'en es pas encore à leur raconter des brèves de ton passé et tu ne seras probablement jamais prête à le faire. Mais, comme pour Julian au début, tu fais l'effort de les laisser entrer dans ta vie. Avec ton cousin c'est forcément un peu différent. Lui sait plus ou moins par quoi tu es passée. Mais tout ça n'empêche pas que tu restes distante. Et tu sais que ça peut énerver. Comme ta manie de tout tourner au sarcasme ou cette façon que tu as de jurer comme un charretier. Pourtant, quand Julian te répètes le contraire avec humour, tu ne peux t'empêcher de sourire. Au fond, t'es comme tout le monde, ça te fait plaisir qu'on flatte un peu ton ego, de temps en temps.

Il t'annonce que sa femme a déjà entendu parler de toi. Si il est vraiment franc avec toi, et tu veux le croire, vraiment, tu ne doutes pas que ce soit le cas. Après tout, à l'époque de votre rencontre, il avait bien du parler de toi à quelqu'un. Peut-être que c'était à elle. Et si ce n'est pas le cas, depuis le temps, il a sûrement déjà lui dire qu'il avait une cousine un peu têtue qu'il voulait lui présenter, tout comme il n'arrête pas de te parler d'elle. « D'accord Julian, je la rencontrerai, ta jolie femme. Mais je veux pas l'embêter si c'est compliqué avec la petite. » Ce n'était pas une excuse de plus parmi tant d'autres. Enfin, peut-être un peu, mais pas seulement. Tu ne désirais véritablement pas que votre première rencontre soit un poids pour elle. Après tout, si tu devais continuer à faire partie de la vie de ton cousin, autant que la première impression de sa femme sur toi soit un tant soit peu positive. Lorsqu'il évoque le fait que tu pourrais prendre quelques kilos de plus, tu lui réponds par une moue semi-offusquée avant de lui tirer la langue, telle une enfant. Si tu as hérité de la plupart des gênes de ton père, de ce côté là, tu tiens plutôt de ta mère. Une femme pas très grande mais surtout très fine. Heureusement, tu n'as pas hérité de ses cheveux roux, tu n'es pas sûre que ça aurait sied à ton teint. Tu ressembles un peu à ton cousin, du coup, mais vous avez aussi plus d'une bonne tête de différence niveau taille. Ça ne t'a jamais complexé, pourtant. Il y a des avantages à être petit que les grands ne peuvent pas même imaginer. Et tu as toujours très bien su mettre à profit ce que la nature t'a donné.

Et puis, il te parle d'être tata. Tu n'y avais jamais vraiment pensé jusqu'à maintenant mais c'est vrai que ce sera presque ça, finalement. « Je... » Tu t'interromps. Est-ce que tu as vraiment envie d'endosser ce rôle auprès de cette petite fille? T'as pas vraiment besoin d'y réfléchir, la réponse est clairement oui. Tu ne te l'expliques pas vraiment, t'es pourtant loin d'être du genre à devenir gaga devant un bébé. Pourtant, l'idée d'avoir un semblant de responsabilité par rapport à cet enfant... Ça t'enthousiasme autant que ça te fait peur. Au fond, tu as toujours eu la fibre maternelle. Tu as du t'occuper de tes petits frères pendant si longtemps... Alors oui, ça te ferait plaisir d'avoir une place dans la vie de cette petite. C'est étrange quand t'y penses, pourtant c'est sûr, t'en as envie. « Ça me plairait beaucoup, je crois. » Tu souris, timidement. Si il est prêt à te faire confiance avec sa fille, peut-être que tu devrais lui faire un peu plus confiance, toi aussi. Tu vas y penser, vraiment.

@Julian Parker

_________________
and i would never give up. i've done terrible things i regret and terrible things i don't. but i don't need to be fixed. i don't need to be saved. i just have to keep going.

look like the innocent flower but be the serpent under't.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- prayers : 71
- pseudo : justibanana
- multifaces : luna la licorne, liz la mère ingrate et kali l'aventurière.
- id card : jesse williams + © ANGEL180886(avatar).
- registration : 03/04/2018
- côté coeur : tout juste marié.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: (1/4) - effie.

MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   Aujourd'hui à 1:20

Un sourire démontrant ta victoire alors qu'elle accepte de rencontrer une partie de ta famille venait de tapisser ton visage. Tu te retiens de lui faire un high five, tu es de nature trop enthousiasme. Tu l'aimes ta famille et tu en es fière. D'ailleurs ta petite soeur chérie vient déranger ton esprit. Elle est de retour en ville elle aussi et tu ne l'as toujours pas vu. Tu vas devoir rencontrer Mini aussi. Étant plus près d'âge avec vote cousine tu penses que peut-être que Raven s'attacherait plus rapidement à elle. Enfin, Ivy. Tu lui montres une dernière photo, faut bien qu'elle mette un visage sur le prénom si elle la croise en ville, elle s'aura à qui elle a à faire.
Ivy, tu as une assez grande différence d'âge avec elle pour te rappeler de la voir grandir. Tu savais que tu voulais être papa le jour où elle avait environ dix ans. Tu avais eu si peur alors qu'elle était tombé un jour où tu jouais à la babysitter que tu avais compris que tu voulais savoir ce que c'était d'aimer encore plus inconditionnellement. Ta mère t'avait confier son dernier trésor et tu l'as peut-être surprotégée toute ta vie, mais tu ne regrettes rien. Ça avait été difficile de quitter la ville en partie à cause d'elle. Tu voulais être à ses cotés pour la couver.
C'est un peu cette amour pour tes soeurs, mais surtout ta petite soeur qui t'a poussé à tant vouloir aider Raven. Tout le monde devrait avoir droit à un grand frère pour avoir leur arrière. Raven y compris. Tu vois qu'elle est touché par tes simple parole. Bien sur qu'elle ferait partie de la vie de ta future fille. On est de la famille Raven. Une évidence pour toi, mais pas toujours pour elle. T'es importante pour moi. Tu le répètes pour une mille et unième fois sans honte. Vos plats sont terminés et tu as envie de te dégourdir. Toujours vêtu de ton uniforme, tu te lèves et soupire rassasier. Tu marches un peu avec moi? L'hôpital est pas très loin d'ici. Sinon, je te ramènes à ta boîte de carton? Elle pourrait refuser ton offre, mais ton ton évoquait pas vraiment une question. Tu voulais passer du temps avec elle. Voir si elle s'intègre bien ici. Tu lui donnerais de l'argent si ça t'assurait qu'elle mangerait demain, mais tu sais qu'elle ne le prendrait pas. Y'a une cafétéria où je travaille, quand tu t'ennuies... Tu sais où me trouver. Une autre façon subtile de l'inviter dans ta vie. Tu pousses la porte du Starbuck pour la laisser sortir avant toi. Tu restes poli après tout, tes parents t'ont bien élevés.
Tu attends de voir la direction qu'elle prendra tu ne veux pas la forcer à t'accompagner et le temps file, tu dois retourner à tes patients rapidement. Tu prévois la rappeler rapidement si elle ne t'accompagne pas jusqu'à ton boulot.
@Raven Monroe
Spoiler:
 

_________________
she's contagious,
a sickness I'm dying to catch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: can we be a family? (julian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
can we be a family? (julian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - westwatosa :: marshfield :: starbucks-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.


prédéfinis étoilés
Voici quelques idées de personnages en lien avec la nouvelle intrigue.