AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.

Partagez

Une histoire de bandit (Ian)

Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


Une histoire de bandit (Ian) Empty
MessageSujet: Une histoire de bandit (Ian) Une histoire de bandit (Ian) EmptyVen 23 Mar - 3:37

Une histoire de bandit
Klaus & Ian

 
« Si je pose mon arme à terre, celle de mon frère sera dirigée vers toi.  »
Tu es un homme qui aime prendre un verre en fin de soirée, surtout avant de voyager le lendemain. Tu coules deux verres de forts, un pour toi et un pour Ian ton parfait acolyte, ton petit frère en quelque sorte pour toi. Tu as choisi Ian parce que tu voyais en lui une personne exceptionnelle, il y a un bon bout de temps… Assez de temps pour lui faire confiance maintenant. Du potentiel, il en a et tu le sais… Vous avez partagé la route plusieurs fois, tu ne les comptes plus aujourd’hui… Vous avez ri, vous avez eu certaines peurs et même vous avez dû vous soutenir de nombreuses fois. Ce monde dans lequel vous êtes n’est pas tout fait de blanc, il est parfois très noir, sombre… Vous rencontrer des gens parfois assez effrayants, mais cela ne vous arrêtera jamais, vous n’êtes pas mieux, vous êtes deux bandits de route, mais à deux vous semez la terreur. Ce soir, tu vois devant toi, un homme que tu considères comme un petit frère. – Alors, tu es prêt pour demain? Ta voix est grave et calme, tu souris en posant son verre devant lui sur le bar avant de prendre le tien et dans boire une gorgée. – Le Kansas nous attend, j’ai parlé au gars, faut les contacter une fois sur place. Se sera une tournée qui rapportera gros, une bonne bourse chacun si tout fonctionne comme prévu et du nouveau stock en plus que vous aller ramener. L’homme que vous allez rencontrer est un policier infiltré, tu as déjà fait affaire avec lui quelquefois et cela s’est toujours bien passé. Il est 11 h du soir, ton dernier client pour la soirée est retourné chez lui depuis une demi-heure environ. Toi et Ian, vous avez fait l’inventaire de vos armes avant demain, s’il manquait quelque chose en arrivant là bas, vous auriez des ennuis, alors il est primordial que tout soit prêt pour demain matin, bref, maintenant que vous avez terminé, vous relaxer un peu avant d’aller chacun chez vous dormir… Voilà ce qui est plaisant.
(c) DΛNDELION


@Ian Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Une histoire de bandit (Ian) Empty
MessageSujet: Re: Une histoire de bandit (Ian) Une histoire de bandit (Ian) EmptyVen 23 Mar - 12:29

Ian se sent dans son élément chaque fois qu'il vadrouille ou agit aux côtés de Klaus. Il prend un certain plaisir à devenir plus compétent dans les magouilles, dans l'argent sale. C'est son truc, de profiter des failles dans le système pour s'en foutre plein les poches et se donner la sensation d'être plus vivant. Il sent qu'un jour, il finira en prison, mais l'idée ne le terrifie pas vraiment. De toute façon, dans cette planète terre, il a déjà la sensation d'être enfermé dans une cage, et puis, pas grand-chose ne le retient ici, à part peut-être Hayden, même s'il ne se l'avoue pas vraiment. Il étouffe parfois, sent le malaise insistant s'imprégner de lui quand il se met au milieu d'une foule fournie en hypocrisie, ou que les esprits naïfs ne remarquent pas l'obscurité, la malfaisance, qui ont complètement englouti tout ce qui faisait la beauté du monde. Avec Klaus, c'est différent : il y a le danger qui fait palpiter son cœur, il y a cette impression d'être supérieur, invincible, et même s'il sait que ce n'est qu'une illusion, il sent systématiquement le bonheur l'envahir quand il traîne dans les affaires louches. « Prêt ! Mais surtout impatient. » Un sourire enjoué éclaire alors son visage. Ian sent l'adrénaline, la légère nervosité s'immiscer dans ses entrailles, à la seule idée de ne peut-être pas revenir cette fois-ci, mais c'est une sensation agréable. Sans la peur, il ne ressentirait que de la fadeur. « Et toi ? » Il se demande si Klaus s'est déjà senti inapte, une fois, ou s'il n'a jamais connu les doutes. Il lui rétorque alors la question de manière ironique, parce qu'il sent qu'il ne connaît pas cette trouille au ventre. Il hoche ensuite la tête pour préciser qu'il a bien entendu l'information. Ils ont l'habitude de traiter avec cet homme, un policier infiltré qui traîne dans leurs manigances. C'est en remarquant toutes ces impuretés qui traînent dans le monde que Ian a vite compris qu'il n'y avait plus aucun espoir de paix, d'égalité. Il n'y a jamais vraiment cru d'ailleurs, il s'est toujours contenté d'aller là où ça rapportait le mieux, sans trop de risques, comme les gens les plus intelligents le font. La pauvreté appartient à ceux qui n'ont pas le culot de s'imposer dans la finance inhumaine. Elle est pour les faibles. « Départ, quelle heure ? » Pas besoin de longues phrases pour se faire comprendre. Même s'il a tendance à traîner dans son lit et à se foutre des ordres, des règles, il se montre ponctuel et discipliné avec Klaus. Parce qu'il aime les objectifs qu'il repose sur lui, il aime être son bras droit, et s'être fait une place importante dans son commerce. Il n'a pas envie de perdre tout ce qu'il s'est démené à construire - et encore moins cette confiance vitale qu'ils ont tissé entre eux. « A notre future... collaboration ! » Il hésite sur le mot à employer, en souriant avec engouement. Il lève ensuite son verre et le claque contre celui de Klaus, avant d'en boire une gorgée. Le danger, le whisky... quel pied !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Une histoire de bandit (Ian) Empty
MessageSujet: Re: Une histoire de bandit (Ian) Une histoire de bandit (Ian) EmptyMar 10 Avr - 4:38

Une histoire de bandit
Klaus & Ian

« Si je pose mon arme à terre, celle de mon frère sera dirigée vers toi. »
Tu es toujours près lorsqu’il s’agit de sortir pour l’aventure. - Je suis toujours près. Tu souris à Ian buvant une gorgée de ton verre et lui expliquant ce qui vous attend. Le jeune homme fonceur te demande à qu’elle heure votre départ et tu t’imagines sincèrement partir tôt pour éviter le trafic et autre encombrement sur la route. « À notre future... collaboration ! » Ian semble hésiter sur les mots, tu l’observes attentivement et tu te dis qu’après tout, tu lui fais assez confiance pour le qualifier de partenaire, vous êtes avant tout des amis avant d’être des alliez complice. Tu cognes ton verre contre celui de Ian –À la tienne partenaire. Sourire en coin, tu es prometteur dans ton expression faciale, vous ferez une bonne équipe tous les deux. -Nous partirons tôt si cela ne te dérange pas… 7 h 30 cela te va ? Tout est prêt, il ne reste qu’à tout entrer dans le camion pour prendre la route. Tu as prévu tout ce qu’il faut pour le voyage jusqu’au Kansas, vous essayerez au moins de ne pas passer par des chemins trop perdus si jamais il devait avoir une complication et que vous aviez besoin d’un motel. Tu es habitué de coucher dans les motels, mêmes parfois dans ta voiture… Il faut avoir des nerfs d’acier parfois pour vivre cette vie. La dernière fois que tu as loué une chambre, c’était pour la passer avec la charmante Emyla… Maintenant, tu es fatigué, tu as été dire au revoir à Nikki et Aaron… Ce ne sont pas des adieux, mais qui sait si tu reviendras en un seul morceau? Tu as déjà été confronté à des situations un peu intenses parfois… Après un verre ou deux, il est temps de fermer le bar. Ian entre chez lui voir ta copine et toi? Tu entres chez toi préparer le reste de tes affaires et dormir un peu.

7 h, tu es prêt. Tu as pris ta douche et tu as pris tous tes effets personnels. Tu as pris tes clés et tu es en route vers ton bar. Lorsque tu arrives, tu commences déjà à préparer le chargement et lorsque tu as terminé, tu attends ton coéquipier, là devant ta voiture en observant tes messages sur ton téléphone. Lorsque Ian arrive, tu souris – Tu es prêt? Embarque!! On part. Tu embarques et vous voilà partis tous les deux sur la route. -Tu as pris le temps de déjeuner ? Tu lui demandes, parce que tu as l’intention de t’arrêter pour prendre du café...
(c) DΛNDELION


@Ian Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Une histoire de bandit (Ian) Empty
MessageSujet: Re: Une histoire de bandit (Ian) Une histoire de bandit (Ian) EmptyDim 22 Avr - 18:23

Klaus dégage cette confiance naturelle, à laquelle Ian se raccroche bien souvent. Il semble toujours décontracté à l’approche de leurs trafics – à moins que ce ne soit l’alcool qui diminue les traces de nervosité ? Les gorgées de whisky qu’ils boivent pour célébrer leur nouvelle collaboration sont un plaisir apaisant et garanti. Ian non plus ne connaît pas cette lueur de doute qui pourrait le faire angoisser, par rapport à ce danger constant qui les entoure. Il savoure plutôt l'adrénaline, en fait son moteur dans la vie. C'est ce qui le guide, le rend aussi fougueux. Il pourrait parfois perdre en prudence, juste pour sentir les petits frissons parcourir sa peau. Klaus lui permet de vivre cette existence dont il avait toujours rêvé, faite de banditisme et de risques. Il a toujours été fasciné par les escrocs des grands films cultes, et maintenant c'est lui qui est au cœur d'une magouille. Il apprécie aussi quand il le surnomme « partenaire », il a enfin un véritable rôle dans sa vie, qui lui procure une certaine satisfaction. Klaus lui fait confiance et il compte bien lui donner des raisons de continuer. « C’est toi le chef. Je t'aiderai à le remplir.  » Il répond avec ce sourire complice, sans se sentir gêné de reconnaître qu'il est supérieur à lui. Chose rare pour Ian qui ne veut pas être contrôlé, guidé ou freiné par des règles stupides. Il ne tient pas à donner autant d’importance à quelqu’un, à écouter simplement sans se rebeller contre l’ordre établi. Il fuit les règles, les normes, en temps général, mais se plie aux volontés de Klaus. Il suit ses commandements, parfois même ses recommandations ou conseils. Alors ils terminent leur discussion dans une ambiance chaleureuse et vitale pour décompresser avant une journée riche en émotions.

Il passe ensuite la nuit avec Hayden, pour combler le manque qu'il éprouvera prochainement. Il ignore dans combien de jours il va revenir, alors il fait en sorte de rendre son absence moins douloureuse. Hayden devient une dépendance plus forte que celle qu'il nourrit pour l'insécurité. Il demeure cette bouée à laquelle il se raccroche quand il se noie dans la rage ou la peine. Il fait croire à Klaus qu'il va rejoindre sa petite-copine, au moins, il ne prétend pas le célibat pour une fois. Il ne veut pas que ça se sache, qu'on le perçoive comme une tafiole. Il revient un peu avant l'heure indiquée et retrouve son acolyte devant le camion. Il l'incite à s'installer directement à l'intérieur pour démarrer sans tarder. Durant la route, ils discutent avec cette touche de convivialité. « Non rien, j’ai préféré dormir autant que possible. » C'est une marmotte quand il trouve le sommeil, qui crèverait pour quelques minutes supplémentaires de somnolence. C'est souvent Hayden qui freine son envie de sortir des couettes chaudes. Mais une fois levé, il est prêt à affronter toutes les batailles. « De toute façon tu vas t’arrêter, comme d’habitude. Histoire de prendre un café. » Il commente en souriant, parce qu'il connaît la routine du chauffeur. Ils vont s'accorder une pause bien méritée et se détendre sur une aire d'autoroute, faisant alors mine d'être de parfaits voyageurs. « Et toi tu as la forme ? Ou tu t'es laissé divertir ? » Un sourire amusé s'impose sur ses lèvres, il fait référence au plaisir charnel partagé avec de jolies filles. Ian est capable de percevoir qu'il doit avoir son succès auprès de la gente féminine, et sans se l'avouer, il le trouve même plutôt charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Une histoire de bandit (Ian) Empty
MessageSujet: Re: Une histoire de bandit (Ian) Une histoire de bandit (Ian) Empty

Revenir en haut Aller en bas
Une histoire de bandit (Ian)
Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1 :: rps-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser