AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 coffee of reconciliation (eloy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sun of your nights
avatar

- prayers : 11751
- pseudo : adoko/pauline
- multifaces : owen
- id card : jlaw / theseds (avatar) endlesslove (sign)
- registration : 20/10/2017
- côté coeur : clive.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: on

MessageSujet: coffee of reconciliation (eloy)   Mar 20 Mar - 18:47

- coffee of reconciliation -
eloy gardner & dani brock


Il faut croire que votre passe-temps préféré en ce moment avec Eloy, c’est de vous faire la gueule. Etant présent au ski, tu trouvais idéal le cadre de la montagne pour lui faire part de ta grossesse. Bien entendu, tu pressentais déjà que ça allait être compliqué mais tu espérais te tromper pour la simple et bonne raison que tu n’aimes pas vraiment les conflits avec lui. Si Eloy est ton coéquipier, il est également un très proche ami. Tu n’aimes pas être en froid avec ceux que tu aimes. Cependant, cela ne s’est pas passé comme prévu. Vous étiez pourtant si bien installés sur la terrasse de ce café de montagne. Vos boissons chaudes venaient à peine d’être servies, à peine entamées que Eloy s’est aussitôt levé quand tu lui as annonce la nouvelle. Tu te souviens encore du regard qu’il t’a lancé. Il n’a pas dit un mot. Il s’est seulement contenté de fuir. Cela te reste en travers de la gorge… tu aurais peut être même préféré qu’il lève le ton plutôt que de te flanquer seulement son silence à la tronche ! Amer, tu l’as fixé pendant tout ce temps où tu pouvais le voir s’éloigner. Jusqu’à ce que la foule environnante ne camoufle sa silhouette. Tu as tapé du pied, mécontente et refrognée tu as rejoint le chalet. Et depuis ce voyage, rien n’a bougé entre Eloy et toi. Les échanges que vous avez relèvent seulement du cadre professionnel. Tu n’as même plus l’opportunité de le confronter dans la voiture puisque l’on t’a demandé de bosser au poste pendant ta grossesse. Si le terrain te manque, ce n’est rien à côté de cette complicité perdue.
Installée devant ton ordinateur, tu es sur un dossier depuis le début de l’après-midi. Des feuilles éparpillées stratégiquement sur ton bureau, avec à l’écran d’autres éléments d’enquête. Tu es tellement à fond dans tes recherches que tu as à peine remarqué que les bureaux se vidaient peu à peu. C’est seulement quand les pas de Eloy approchent que tu relèves la tête pour le voir récupérer sa veste. Sans un mot toujours, ni même un regard. Cela fini de t’irriter. Tu le suis des yeux, prêt à disparaître une nouvelle fois de ton champ de vision. C’en est trop ! ″ELOY !″ Si tu es en colère, tu ressens aussi de la frustration car tu sais que son frère est revenu à Wauwatosa après un an d’absence. Tout le monde le croyait mort et son retour est un vrai chamboulement dans la vie de beaucoup de tes proches. Cela te ronge de ne pas pouvoir faire grand chose pour Eloy car il se ferme totalement à toi. Tu aimerais le soutenir comme tu le fais avec sa soeur ou avec Luna en ce moment. Tu t’es donc élancée à sa suite, dévalant les marches menant jusqu’au hall d’entrée pour arriver finalement à lui barrer la route. ″S’il te plaît″ Tu plantes tes yeux clairs dans les siens. ″Pars pas comme ça…″ C’est fou comme les quelques marches que tu as dévalé à la hâte ont réussi à te couper un peu le souffle. ″Laisse moi une seconde, que je récupère ma veste et on va au café du coin.″ Tu espères vraiment qu’il dise oui…

_________________
UN+UN = TROIS □ il viendra tout droit du coeur des étoiles, se poser dans nos bras. il sera plus que le rêve entrevu. il aura de toi ce qui me touche : tes yeux et puis ta bouche. Moitié toi, moitié moi. Et notre vie ne comptera plus pour deux mais pour trois. //// 4 mois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: Re: coffee of reconciliation (eloy)   Sam 24 Mar - 17:14

Il faut dire que la nouvelle t’avait surpris. Parce que clairement, tu ne t’attendais pas du tout à ça. Éventuellement, oui, mais pas maintenant. Certes, tu n’avais aucune idée de quand sa relation avec Clive avait commencé. Tu avais d’ailleurs pas mal tout fait pour ne pas le savoir, et ce le plus longtemps possible. Si bien que ça avait pourri votre relation à un certain moment. Trop de non-dits. Et il vous avait fallu mettre les choses au point. Alors oui, peut-être que c’était dans cette optique qu’elle t’avait dit la vérité. Qu’elle t’avait annoncé qu’elle était enceinte. Mais non, tu ne t’y attendais pas du tout. Parce qu’il y avait une différence entre être en couple avec quelqu’un et attendre un enfant avec cette même personne. Et si bien que tu étais prêt à faire des efforts pour supporter Clive, pour la supporter elle, ça par contre, c’était un peu trop pour toi. Notamment à cause du délai bien trop rapide dans lequel les choses s’étaient passées, du moins à ton avis. Alors oui, tu n’avais pas très bien réagi. Ou plutôt, tu n’avais tout simplement pas réagi du tout. Tu avais décidé de prendre la fuite, pour lui épargner tes états d’âme. Parce que tu te connaissais. Tu savais bien que tu allais dire bien trop de choses, et que tu allais le regretter ensuite. Du genre impulsif, sur le moment, qui comprend qu’après qu’il en avait trop dit. Mais cette fois, c’était la sagesse qui avait pris le dessus, pour le mieux. Car tu ne sais pas si elle t’aurait un jour pardonné les atrocités que tu lui aurais dites, si tu avais parler sur le moment. Et au fond, là était le problème. Tu avais peur de perdre la coéquipière.
Et depuis, tu ne lui avais pas reparlé. Tu avais eu envie, quelque fois, de l’aborder, mais tu n’avais toujours pas trouvé les mots justes. Oui, tu étais désolé d’avoir réagi de la sorte et oui, tu voulais lui dire ça. Mais après, tu te doutais qu’elle voudrait savoir pourquoi. Et elle méritait des explications d’ailleurs. Seulement, tu ne savais pas quoi dire d’autre que tu ne t’y attendais pas. Et que t’étais terrifié à l’idée que les choses changent entre vous. Parce que clairement, elle ne pourrait pas rester sur le terrain encore bien longtemps. Ce n’était pas prudent. Et oui, c’était certainement pour ça que tu avais réagi aussi fortement. Alors voilà que tu te contentes simplement de prendre ta veste, dans l’espoir de filer et ce, sans qu’elle ne le remarque vraiment. Tes lèvres qui se pincent d’ailleurs quand tu entends ton nom, parce que tu comprends bien qu’elle ne va pas te laisser filer comme ça. Pourtant, tu continues à avancer, sans lui lancer un regard. Ne réalisant donc pas qu’elle t’avait suivi avant qu’elle ne se retrouve devant toi, qu’elle te bloque la route. Faible soupire qui franchit donc la barrière de tes lèvres alors que tu n’as d’autre choix que de te rendre à l’évidence. Tu ne pourrais pas t’en sauver. Soupire d’ailleurs qui franchit la barrière de tes lippes dans tu le réalises, suite à ses paroles. Et après avoir passé ta main dans ta nuque, comme tu le faisais quand tu étais mal à l’aise, tu finis par lui répondre : « D’accord. » Rien de plus, rien de moins. De toute manière, vous auriez bien le temps de discuter autour de ce café. Et tu comptais bien prendre les quelques instants que vous mettiez à vous y rendre à réfléchir. Dans l’espoir d’arriver à trouver les mots justes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sun of your nights
avatar

- prayers : 11751
- pseudo : adoko/pauline
- multifaces : owen
- id card : jlaw / theseds (avatar) endlesslove (sign)
- registration : 20/10/2017
- côté coeur : clive.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: on

MessageSujet: Re: coffee of reconciliation (eloy)   Mar 17 Avr - 21:36

Tu as l’impression que la situation ne cesse de se répéter. C’est ce sentiment étrange que tu ressens depuis le séjour à la neige. Tu aimerais que ça change, que tout redevient comme avant. Mais où est donc passer votre complicité ? Alors oui, tu l’interpelles alors qu’il est déjà presque trop loin pour le retenir. Seulement, tu n’as pas dit ton dernier mot, Eloy n’a tout simplement pas le choix de faire avec. Oserait-il se défiler encore ? Non…puisque tu le vois s’arrêter dans sa marche alors que tu arrives à ses abords et bientôt en face de lui. De ta voix un peu essoufflée, tu l’invites à t’attendre. Et de ton regard, tu cherches le sien pour le persuader que c’est la meilleure option qu’il possède s’il ne veut pas que votre situation s’éternise. Tu en as marre d’être en froid, tu voudrais le retrouver. Ses mains dans les poches, il aborde une allure fermée à la coopération mais finalement : ’’D’accord.’’ Tu aurais pu attendre plus, mais tu sais déjà que l’effort est grand. ’’J’arrive tout de suite !’’ Et tu te dépêches, grimpant à nouveaux les marches qui conduisent à votre étage et à vos bureaux. Tu récupères ta veste et reviens quelques minutes après sur tes pas. Tu ne retrouves pas Eloy dans le hall du commissariat. Alors un temps, tu penses qu’il s’est volatilisé pour mieux t’énerver. Les sourcils froncés, tu t’élances vers la sortie et de ton élan fugace, tu lui rentres dedans en arrivant dehors. ’’Je crois que je t’aurais frappé si tu m’avais pas attendu !’’ tu le dis avec honnêteté, ancrant ton regard azur dans le sien. Mais ton sourire apaise l’atmosphère. ’’Bien, je sais pas toi, mais je mangerai bien quelque chose avec le café.’’ Enfin toi, tu prendras plutôt un chocolat chaud. Tu l’embarques dans ta marche, glissant ton bras autour du sien pour l’inciter à te suivre. Et rapidement, c’est la porte du Starbucks que vous franchissez : les odeurs des pâtisseries qu’ils vendent te chatouillant le nez avec gourmandise. ’’Je vais commander, je te rejoins à la table.’’

_________________
UN+UN = TROIS □ il viendra tout droit du coeur des étoiles, se poser dans nos bras. il sera plus que le rêve entrevu. il aura de toi ce qui me touche : tes yeux et puis ta bouche. Moitié toi, moitié moi. Et notre vie ne comptera plus pour deux mais pour trois. //// 4 mois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: Re: coffee of reconciliation (eloy)   Dim 22 Avr - 22:46

T’es sorti. Parce que t’avais besoin de prendre l’air le temps qu’elle revienne. Peut-être pour te remettre les idées en place, pour commencer à chercher les bons mots. Et malgré tout, ça ne semblait pas te venir. Pourtant, tu n’aurais d’autres choix que de lui faire face maintenant. Parce que tu avais consenti à ce que vous preniez ce café ensemble. Que vous vous reparliez aussi, par le fait même. Et tu te doutais parfaitement que tu aurais à fournir des explications. Elle en méritait d’ailleurs, parce que clairement tu n’avais pas agi de la meilleure façon qui soit. Et tu l’avais probablement blessée, même si ce n’était pas ton idée de départ. Résultat final que tu voulais inverser. Et au final, tu voulais qu’elle sache que tu étais content pour elle. Car malgré tout, c’était bel et bien le cas. Parce que tu savais très bien que cet enfant la rendrait heureuse. Et au final, n’était-ce pas ça l’importe ?
Regard qui se retourne vers la porte, la jeune femme qui arrive au même moment. Qui te signale qu’elle t’aurait probablement frappé si tu ne l’avais pas attendu. Ça ne te surprenait pas d’ailleurs. Et à aucun moment tu n’en avais douté. C’est peut-être bien en parti pour ça que tu étais resté d’ailleurs. Et aussi parce que ça faisait beaucoup trop longtemps que vous aviez arrêté de vous parler. Et c’était devenu au final plutôt difficile à vivre. C’était ta coéquipière après tout. Quelques choses à manger est aussi proposé. Petit signe positif de la tête, pour lui confirmer que c’est effectivement une bonne idée. Puis vous vous mettez en route. Ce n’est pas très loin. Et dès que vous arrivez, vous vous séparez de nouveau. Tu t’assois à une petite table, juste à côté de la fenêtre, et tu perds ton regard devant le paysage qui se dresse sous tes yeux. Pourtant, tu reviens bien vite sur terre alors qu’elle pose cette tasse de café devant toi. Silence qui dure quelques instants. Alors que tu prends une gorgée et que tu t’en brûles d’ailleurs les lèvres pour t’y être risquer un peu trop tôt. Et finalement tu soupires. Voilà, c’est le moment. « Écoute, je suis désolé Dani. » Que tu commences, croisant les bras devant toi. « J’ai mal réagi et j’le regrette. » Tu t’arrêtes là. T’attends de voir comme elle réagira à ça. Tu tais toutes les raisons qui t’ont pourtant poussé dans cette voie. Mais peut-être que ça aussi, tu devrais lui en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sun of your nights
avatar

- prayers : 11751
- pseudo : adoko/pauline
- multifaces : owen
- id card : jlaw / theseds (avatar) endlesslove (sign)
- registration : 20/10/2017
- côté coeur : clive.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: on

MessageSujet: Re: coffee of reconciliation (eloy)   Jeu 3 Mai - 21:56

Tu penses que si Eloy se serait une nouvelle fois défilé, tu aurais encore eu plus de mal à lui pardonner et à revenir vers lui. Quant bien même ce manque que tu ressens de ton ami. C’est vrai, où est passée votre complicité ? Elle semble se cacher depuis quelques mois. Le temps paraît long ainsi…alors oui, tu es attachée à l’idée de renouer avec Eloy. Surtout qu’en ce moment, rien n’est facile pour lui. Son frère est de retour, et tu n’oses pas imaginer le tourment que ça doit créer chez lui. Tu aimerais simplement - aussi - partager des moments où il se confesse pour se soulager. Eloy n’a jamais été très démonstratif de ses sentiments mais, tu arrives plus ou moins à lui faire vider son sac de temps en temps. Est-ce une époque révolue ? Non, c’est hors de question ! Rien n’a changé entre vous, c’est impossible. Tu refuses cette idée, ayant toujours foi en votre amitié. Vous, vous connaissez depuis des années, comment ce serait possible ? Alors, toute fière et toute heureuse de pouvoir le kidnapper pendant au moins une heure pour poser les choses au plat, tu l’invites à prendre un café dans l’établissement juste à côté du commissariat. Une fois devant la vendeuse, tu prends la peine de lui acheter un de ses gâteaux préférés et tu te prends un muffin un chocolat. Un thé puis un café comme il les aime pour lui afin de revenir quelques instants après à la table où Eloy s’abandonne à l’observation du dehors. Tu t’installes face à lui, poussant ce qui est pour lui dans sa direction. Si tu prends ta tasse chaude dans les mains, lui, se risque à une premire gorgée. Par pudeur aussi et pour se donner une seconde de réflexion supplémentaire. Tu le connais trop bien. ’’Ecoute, je suis désolé Dani.’’ Tu plonges tes yeux bleus dans les siens. ’’J’ai mal réagi et j’le regrette.’’ Vos regards se plongent l’un dans l’autre. Un silence s’installe : brèves secondes mais assez pour te rappeler que ça te fait du bien d’avoir de vrais échanges avec lui. Une opportunité de savoir comment il va, de se pardonner réciproquement. Lui, de tes surprises successives et toi, de son silence et sa réaction qui t’a blessé. C’est vrai. ’’Je te pardonne…’’ commences-tu. ’’J’en ai assez de cette sorte de gueguerre entre nous…au-delà du fait que ça m’est blessée, parce que c’est important pour moi que mes proches partagent mes choix, d’une certaine façon..’’ Tu n’es pas très claire. ’’J’veux dire…tu avais tes raisons et je les comprends. N’empêche que j’ai eu mal…et à contrario j’ai l’impression de pas être là pour toi depuis trop longtemps. J’suis désolée et tu sais que tu peux tout me dire. Alors va y, je t’écoute si t’a envie de vider ton sac. Je crois que tu as sérieusement besoin en fait.’’ Tout comme toi, tu viens de le faire.

_________________
UN+UN = TROIS □ il viendra tout droit du coeur des étoiles, se poser dans nos bras. il sera plus que le rêve entrevu. il aura de toi ce qui me touche : tes yeux et puis ta bouche. Moitié toi, moitié moi. Et notre vie ne comptera plus pour deux mais pour trois. //// 4 mois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: Re: coffee of reconciliation (eloy)   Dim 6 Mai - 21:38

Premier pas dans ce que tu penses être la bonne voie. Tu espères pourtant que cela durera plus longtemps que votre précédente réconciliation. Malgré tout, tu as bon espoir que oui, ça ira mieux. Parce que déjà, les choses semblaient être entrain de se calmer un peu dans ta vie. Tu étais donc un peu moins à fleur de peau, un peu plus en contrôle. Vos regards qui se croisent, qui se soutiennent pendant quelques secondes. Silence qui s’en suit, avant que la jeune femme ne vienne le rompre en répondant à tes excuses. « Je te pardonne… » Tu prends une grande inspiration. Un peu soulagé qu’elle veuille bien te pardonner, malgré que tu ne doutes pas une seule seconde que tu lui as fait du mal en agissant de la sorte. Parce que oui, tu sais que tu as mal agi. Et si c’était à refaire, tu referrais tout différemment. Pourtant ce n’est pas le passé qu’on peut écrire, mais bien le futur. « J’en ai assez de cette sorte de gueguerre entre nous…au-delà du fait que ça m’est blessée, parce que c’est important pour moi que mes proches partagent mes choix, d’une certaine façon… » Bref signe de tête. Parce que oui, tu es d’accord. Il faut que ça cesse. Et aussi, parce que tu sais que tu l’as blessée. Mais tu souhaites te racheter. Faire les choses biens cette fois. Pourtant, tu sens qu’elle n’a pas terminé de parler, alors tu attends patiemment, prenant une gorgée de ce café encore brûlant. « J’veux dire…tu avais tes raisons et je les comprends. N’empêche que j’ai eu mal…et à contrario j’ai l’impression de pas être là pour toi depuis trop longtemps. J’suis désolée et tu sais que tu peux tout me dire. Alors va y, je t’écoute si t’a envie de vider ton sac. Je crois que tu as sérieusement besoin en fait. » Et à nouveau, tu prends une grande inspiration. Parce que tu sais que maintenant c’est à toi de parler. Qu’il va falloir que tu t’exprimes haut et fort. Et tu n’es pas certain d’être encore prêt à le faire. Mais tu n’as pas le choix. « Je… Ça va mieux, je t’assure. Mais c’est vrai que la perte, suivit du retour de mon frère, ça n’a pas été facile. C’est beaucoup de choses à gérer d’un seul coup… Et j’ai mal géré. » Tu avais tes raisons, oui, mais ça n’en restait pas moins que tu avais pleinement conscience que tu n’avais pas gérer toute la situation de la meilleure manière qui soit. « Et je me fais du souci pour toi. » Par rapport à sa grossesse, justement. Et oui, ça aussi ça t’avait tracassé. Tu avais peur qu’elle commette une erreur. Mais peut-être était-ce parce que tu te montrais un peu trop protecteur envers elle. Parce qu’au même titre qu’Effie, tu considérais Dani comme ta propre sœur. Et tu n’aimerais ni qu’il lui arrive quoi que ce soit, ni risquer de la perdre. « Je ne dis pas que je ne suis pas content pour toi, pour ce qui t’arrive, c’est même le contraire… Tant que toi tu es heureuse, je le suis aussi. Seulement ça va vite, je ne te le cacherai pas. » Oui, tu voulais qu’elle sache que tu la soutenais. Tu ne voulais pas qu’elle en doute. Même si toi tu en avais douté pendant un moment… Mais tu étais parvenu à te convaincre au final. Et c’était ça l’important. Ça et le fait qu’elle soit heureuse. « Et d’ici quelques mois… tu vas arrêter de travailler… et encore, ce ne sera plus pareil. » Tes craintes que tu exposes malgré tout. Même si tu n’es pas certain que ce soit une si bonne idée que cela. Mais elle t’avait tout de même demandé de t’ouvrir… Alors ça allait passer ou casser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sun of your nights
avatar

- prayers : 11751
- pseudo : adoko/pauline
- multifaces : owen
- id card : jlaw / theseds (avatar) endlesslove (sign)
- registration : 20/10/2017
- côté coeur : clive.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: on

MessageSujet: Re: coffee of reconciliation (eloy)   Dim 13 Mai - 20:39

De par toi-même, tu savais ce matin que ça allait être le jour propice à vos retrouvailles. De toute évidence, tu ne pouvais pas attendre plus longtemps, au risque de vous éloigner plus encore. Et cette idée est inimagineable : c’est avec des non-dits et des silences que l’on brise parfois de belles relations. Eloy est une personne trop importante pour toi, pour te résoudre à laisser courir le problème. La fuite n’est pas la solution, cela ne ramènera pas la bonne entente entre vous. Cela ne fera que vous éloignez un peu plus. A présent face à lui, assise sur ta chaise, tu as posé tes coudes sur la table qui vous sépare et attend sa réaction quant à ton petit discours d’introduction. Tu le fixes dans les yeux, en sentant ton coeur battre à tout rompre aussi. La crainte, le stresse prenant part de toi. Tu en as même bafouillé tellement tu cherchais tes mots, il y a encore quelques secondes. Tu le vois qui prend une profonde inspiration, tu lui laisses le temps, sans rechigner. Et alors, sa voix s’élève à nouveau : ’’Je…Ca va mieux, je t’assure.’’ Te voilà partie dans une observation attentive, ton regard bleuté ancré dans le sien. Pour ne rater aucun mots, rien de ce qu’il s’apprête à te confier maintenant. ’’Mais c’est vrai que la perte, suivit du retour de mon frère, ça n’a pas été facile. C’est beaucoup de choses à gérer d’un seul coup…et j’ai mal géré.’’ Si tu hoches la tête, c’est simplement parce que tu comprends qu’il a traversé des situations difficiles ces temps-ci. Pas le fait que tu confirmes qu’il n’est pas géré. Même si c’est vrai : dois tu vraiment le blâmer d’avoir été perdu pendant ces longs mois ? Non…c’est humain. Ton regret étant de ne pas avoir été là pour lui dans ces moments-là, comme tu l’aurais voulu. ’’Et je me fais du soucis pour toi’’ Ton regard s’attendrit davantage. ’’Eloy…je vais bien.’’ Ton ami poursuit et tu bois chacune de ses paroles. Il te rassure en disant qu’il est heureux pour toi, bien que ça soit rapide à son sens mais comme tu l’as également expliqué à Ryan, tu réponds. D’une voix douce : ’’Il est là maintenant. Je sais que ça peut paraître très rapide mais j’ai jamais été aussi sereine et confiante pour pouvoir me projeter ainsi. Ce bébé…tout ce qui m’arrive depuis la fin 2017, c’est ce à quoi j’ai toujours aspiré. Je suis la femme la plus heureuse du monde.’’ C’est vrai, tu as un fiancé charmant et attentif, un bébé à naître qui grandit dans ton ventre. Tes rapports avec tes frères sont également au beau fixe. Ta vie prend un nouveau tournant et même si tu te poses un milliard de questions, il n’y a pas cette peur qui te tétanise. L’avenir te faisait un peu peur avant, maintenant c’est tout le contraire. ’’Et d’ici quelques mois…tu vas arrêter de travailler…et encore, ce ne sera plus pareil.’’ Tu ne vas déjà plus sur le terrain, tu comprends que ça lui déplait car on t’a enlevé à lui d’une certaine façon. ’’Je sais…ça me manque de pas travailler avec toi et ça va demander du temps pour qu’on recommence à le faire mais on est toujours une équipe. Si je ne suis pas avec toi sur le terrain, je suis quand même là. Tu pourras me consulter, me demander des coups de pouces si besoin. Notre manière de travailler ensemble va simplement changer temporairement Eloy.’’ Tu espères que tes mots le rassurent, c’est le cas pour toi.

_________________
UN+UN = TROIS □ il viendra tout droit du coeur des étoiles, se poser dans nos bras. il sera plus que le rêve entrevu. il aura de toi ce qui me touche : tes yeux et puis ta bouche. Moitié toi, moitié moi. Et notre vie ne comptera plus pour deux mais pour trois. //// 4 mois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- prayers : 181
- pseudo : perséides, mary.
- id card : jake. (perséides)
- registration : 10/12/2017
- côté coeur : joli bordel.

PERFECT PEOPLE
- relations:
- rp: open (dani, nikkix2, gracie, tc, z)

MessageSujet: Re: coffee of reconciliation (eloy)   Jeu 17 Mai - 21:06

T’as décidé de lui clairement ce que tu avais sur le cœur. Après tout, c’est ce qu’elle voulait, et à quelque part, tu savais bien que tu n’arriverais probablement pas à te sentir mieux tant et aussi longtemps que tu ne lui dirais pas clairement ce qui te tracassait. Par contre, tu avais eu du mal à trouver les bons mots, celle qui justifierait ce comportement assez extrême que tu avais eu au ski. Qui expliquerait aussi que tu avais cessé de lui parler, de la côtoyer même, et ce, pendant un bon moment. Oui, tu savais qu’il lui faudrait des explications claires, et tu savais aussi qu’elle le méritait. Alors, tu avais parlé franchement, avec la sincérité qu’on te connaissait d’ailleurs. « Je sais…ça me manque de pas travailler avec toi et ça va demander du temps pour qu’on recommence à le faire mais on est toujours une équipe. Si je ne suis pas avec toi sur le terrain, je suis quand même là. Tu pourras me consulter, me demander des coups de pouces si besoin. Notre manière de travailler ensemble va simplement changer temporairement Eloy. » Temporairement. C’est ce sur quoi tu décides de te concentrer. Et après tout, elle a raison. Tout ça, c’est temporaire. Elle ne t’a pas annoncé qu’elle lâchait son travail, qu’elle partait à l’autre bout de la planète, elle t’a tout simplement dit qu’elle attendait un enfant. Et si bien que ça changera probablement sa vie considérablement, il n’en reste pas moins que ça n’affectera pas éternellement sa vie professionnelle. « Bah tu vois, ça me rassure un peu ce que tu me dis. » Que tu commences, toujours dans cette idée de transparence envers elle. Parce que tu sais bien que ça ne sert plus à rien de te voiler la face à présent. « Déjà, que ça te manque à toi aussi. Parce que oui, clairement c’est exactement ça. Notre complicité me manque. » Oui, à quelque part, ses mots avaient été salvateurs pour toi. De savoir que tu n’étais pas le seul à penser de cette manière. Enfin, évidemment c’était différent pour elle, elle le vivait un peu mieux que toi, mais ça, c’était simplement du au fait que vous n’étiez pas dans la même situation. Parce qu’elle, tout ce qui lui arrivait depuis la dernière année, c’était pour le mieux. Mais toi, tu avais connu trop de bas pour réagir de manière acceptable. « Et je sais bien qu’une grossesse, c’est pas éternel. Que tu aurais besoin d’un peu de temps pour t’occuper de ton enfant après, mais que tu vas surement reprendre bien vite le travail. » Oui, tu le sais, et à quelque part tu espères que ce sera pareil à son retour. « J’espère juste que rien ne changera d’ici là, c’est tout. » Et tu lui dis, parce que ça aussi, c’est une autre chose que tu crains. Et peut-être que ce n’est pas justifier d’ailleurs. Mais clairement ça, ce n’Est que le temps qui vous le dira. « D’ailleurs, ça se passe bien ta grossesse ? T’es rendue à combien de semaines ? » Tu n’avais même pas posé de questions quand elle te l’avait appris. Tu n’avais donc aucune idée si c’était récent ou au contraire, si ça faisait déjà quelques temps qu’elle le savait. Probablement le choc de la nouvelle qui t’avait fait oublier toute décence. Mais malgré tout, tu étais réellement curieux de savoir comme elle allait, comme son enfant allait aussi. Parce que si elle était heureuse, bah tu l’étais aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARE YOU READY ?
avatar

- prayers : 207
- pseudo : god
- id card : spirit, @hedgekey
- registration : 01/10/2017
- côté coeur : left no ?

MessageSujet: Re: coffee of reconciliation (eloy)   Ven 18 Mai - 9:58

Citation :

Un serveur passe à côté de vous et trébuche, il fait tomber tout son plateau et une tasse de café se renverse sur Eloy ...
deux choix :
1 - rester calme
2 - s'énerver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: coffee of reconciliation (eloy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
coffee of reconciliation (eloy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: CITY OF WAUWATOSA :: - westwatosa :: marshfield :: starbucks-
Sauter vers:  
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum.


prédéfinis étoilés
Voici quelques idées de personnages en lien avec la nouvelle intrigue.