AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.
Le Deal du moment :
Etui de protection pour iPad
Voir le deal
15 €

Partagez

you had me at hello (melvin)

Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyMar 6 Mar - 16:41

♛ you had me at hello
before I fall too fast Kiss me quick but make it last so I can see how badly this will hurt me when you say goodbye. Keep it sweet, keep it slow let the future pass and don't let go. But tonight I could fall too soon under this beautiful moonlight. But you're so hypnotizing You've got me laughing while I sing, You've got me smiling in my sleep and I can see this unraveling, your love is where I'm falling but please don't catch me....

▼▲▼

C'était un miracle que les voisins ne se soient pas encore plaint pour tapage nocturne au vu du bruit que faisaient les fêtards depuis plusieurs heures maintenant. Les enceintes posées à même l'herbe dans le jardin crachait du Sean Paul quand ce n'était pas du 50 cent ou du Beyoncé qui cartonnaient en ces débuts d'années 2000. Un peu éméchée sans être totalement bourrée, Charlie avait assez bu pour avoir l'impression d'évoluer dans du coton et elle avait le rire facile, chancelant parfois avec son gobelet rouge à la main. Tout le monde la complimentait, elle rentrait de vacances aux Bahamas et sa robe en laine vert foncé mettait en valeur sa peau couleur caramel, suscitant les remarques et les coups d'oeil appuyés que Charlie ignorait trop occupée à s'amuser avec sa cousine qui fêtait ce soir-là ses vingt-cinq ans. Charlie avait été évidemment invitée, elle adorait venir en vacances à Wauwatosa, ici elle se sentait bien, en sécurité. Elle louait un petit studio depuis quelques mois, au début c'était censé être temporaire mais finalement cela faisait deux mois qu'elle s'était implantée ici. Elle comptait repartir bientôt à Chicago car elle avait eu une opportunité professionnelle qu'elle ne pouvait refuser et elle savait déjà que Wauwatosa allait horriblement lui manquer. Ici elle était juste Charlie, elle n'était pas continuellement harcelée par ses souvenirs atroces de Chicago, son penchant pour l'auto-destruction était moins fort même si elle avait passé la soiré d'hier à sniffer des rails de cocaïne avec son cousin Caleb en regardant MTV. 

Ce soir-là en tout cas, alcool et un petit joint en début de soirée mis à part, elle était totalement sobre des drogues dures qu'elle aimait expérimenter en temps normal. Perchée sur ses talons, Charlie naviguait autour de la piscine, pendue à la main de Caleb qui voulait à tout prix la faire monter sur le toit de la maison malgré ses réticences. Elle était à deux doigts de le suivre lorsqu'elle sentit son regard attirer par quelque chose. Ou plutôt quelqu'un, Charlie leva la tête et vit à quelques mètres un mec gigantesque et son coeur sembla s'arrêter de battre un instant. Il était accompagné d'un autre pote que Charlie avait déjà vu, elle le soupçonnait de vouloir se taper sa cousine mais celle-ci bien naïve pensait juste que c'était un type sympa. Mais là n'était pas la question, ce mec-là... Son regard. Le sourire qu'il lui adressa acheva de la troubler, elle lui rendit d'un air mutin avant de suivre Caleb dans la maison. 

Finalement, au bout de 10 minutes de négociation, Caleb admit qu'aller fumer un autre joint sur le toit de la maison n'était pas forcément l'idée du siècle et alors que celui-ci s'éclipsait aux toilettes, Charlie en profita pour lui semer compagnie. Hésitante au début, elle se mit à chercher à nouveau des yeux l'apollon qu'elle avait vu quelques minutes auparavant. Elle ignorait pourquoi mais elle avait besoin de le retrouver, de se montrer, de capter son attention... Mais après quelques minutes à zigzaguer entre les invités elle ne parvint pas à le retrouver alors elle se laissa entrainer par sa cousine au milieu du jardin pour danser au son de Busta Rhymes, le verre de nouveau rempli et l'envie de lâcher prise plus que jamais présente...


CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptySam 10 Mar - 19:11



You Had Me To Hello

FT. Charlie


Melvin avait préféré prendre sa propre voiture pour se rendre à la fête dont Dean ne cessait de parler pendant des heures. Il ne croyait pas vraiment au fait que son ami conclurait ce soir et aurait besoin de s’éclipser, mais il avait surtout peur de s'ennuyer comme un rat meurt . Ainsi il pourrait tranquillement se barrer si la fête était morte. Il fut bien surpris de voir que celle ci battait son plein quand il dût se frayer un chemin à travers les invités pour rejoindre le bar extérieur. Lui , le grand blond d'un mètre 90, devait jouer des coudes pour aller se servir sa bière ? Vraiment ? Une fois son grand gobelet rouge entre les mains il jeta un œil à l'assistance « Tu fais deux têtes de plus que moi, tu vas la trouver plus facilement que moi » « Mais je l'ai jamais vu moi ton coup de cœur ! » « Tu peux pas la rater, c'est la plus jolie des petites brunes . Un pure canon avec un petit coté exotique » « Mouais... » Il n'était pas très convaincu par sa description mais les brunes avaient toujours été son péché mignon alors les passer toute en revu n'était pas un problème en soit... le fait de passer pour un pervers qui cherchait sa proie, le serait un peu plus !

Ses yeux se posèrent pourtant bien vite vers une brunette particulière. Melvin ne pouvait s’empêcher  de couler son regards sur sa robe verte, sur sa peau doré, sur ses longs cheveux noirs et sur son visage absolument à croquer. Il eut d'ailleurs une chance inouïe qu'elle se tourne vers lui à cet instant et pas cinq seconde auparavant . Il aurait eu bien du mal à se justifier devant ses yeux là. Une attraction particulière commençait à provoquer tout un tas de fourmillement de ses pieds jusqu'à la tête. Il osa un petit sourire auquel elle répondit pour sa plus grande perte avant de partir de nouveau dans la maison. Si c'était la brune que son ami voulait avoir cela se trouverait être un problème... Un gros problème. Melvin n'arrivait pas vraiment à savoir pourquoi mais il n'avait aucune envie de la voir flirter avec un autre. Il détesta même instinctivement le mec qui l'avait emporté avec lui.  «  Ah elle est en train de danser ! » Bon c'était au moins ça, c'était pas la chasse gardée de Dean... même si Melvin aurait bien eu du mal à ne pas la chercher encore du regard. « Bah va la voir ! » lui conseilla t il sans même la regarder , trop occupé à espérer que l’inconnu passe de nouveau la porte. « Tu dis ça, mais tu n'irais pas à ma place ! » Un petit rire lui répondit « Je t'assure que oui pourtant... » Et si de nouveau il la revoyait, si ça lui faisait le même effet, alors nul doute qu'il y irait sans même se poser de question .

Il l'aurait d'ailleurs poursuivit si Dean ne lui avait pas demander de le coacher pour aller séduire sa belle. Il s'installa un peu à l'écart pour servir de gourou en regrettant de ne pas pouvoir utiliser ses propres conseils sur elle . Il ne voulait même pas parler à une autre... C'était elle ou personne. Il ne savait pas encore que cet adage allait le guider pendant 10 ans. Un soupire d'extase l'interrompit et il se retourna pour voir pourquoi Dean agissait comme un puceau. Sa promise était là, mais à ses cotés il avait cette fille. Melvin déglutit difficilement en observant ses mouvements.Il fallait qu'il entende sa voix... C'était un besoin incroyable. Il fallait qu'elle pose ses yeux sur lui. « Elle est tellement belle ! » « Hum ... » Les deux amis ne regardaient pas la même femme mais il pensait quelque chose de semblable. « Et elle s'appelle comment ? » « Tu rigoles j'arrete pas de t'en parler c'est Nina ! » Le grand blond soupira . « Pas elle ! Celle qui danse avec elle ! » « Ah , je crois que c'est Charlie, sa cousine » « Et elle fait quoi ? Elle bosse ? Elle suit des cours ? »  Melvin se fichait de savoir si elle allait devenir politicienne ou si elle dormait à la rue, il ne voulait pas la juger mais juste avoir des pistes pour l'aborder. « Elle suit des études pour devenir vétérinaires et à coté de ça elle fait des compétitions d'équitation. » « Ah ouai ? » Charlie ne semblait pas avoir le physique à ce genre d'activité. Et pour cause, Dean était repartie en boucle sur la description de sa Nina et non de celle qui avait capté l’intérêt de son ami. Pourtant Melvin prenait pour argent comptant tout ce qu'il lui disait, regrettant ne rien connaître des chevaux. « Désolé je te laisse. »

Désolé il ne l'était pas. Enfin pas avant que Dean ne l'accroche violemment par le tshirt comme un gamin qui ne veux pas rester seul, et que ce faisant il lui fit perdre l'équilibre. C'était donc  en manquant de s'étaler sur la table des boissons qu'il fit grande impression. Les deux mains à plats sur la nappe en papier défaite de partout, il n'atteignit aucune bouteille. Instinct de survie, car on l'aurait sans doute viré manu militari si il avait gâché de l'alcool . Alors là , il avait du attirer son attention c'était certain, mais pas comme il l'aurait voulu . Il leva le bras en signe d'excuse à l'assemblé   « Pardon, pardon ! Plus de peur que de mal ! » Il rajouta à l'attention de Dean « Lache moi sinon on va nous prendre pour deux gay » D'habitude il s'en serait fichu, mais pas ce soir. Il sourit pour faire passer la pilule aux autres, et attendit qu'ils retournent tous à leurs petites activités . Tous sauf ,elle. Elle continuait de lui jeter quelques œillades qui lui permettait d’espérer …  Alors même si il n'était pas le danseur du siècle, que la playlist n'était pas celle qui passait dans sa jeep , il s'approcha de la piste de danse. Après s'être vanté de ne pas rester sur le bas coté quand il voulait quelque chose, il n'allait pas rester là à rien tenter. Il était désormais derrière elle, si proche qu'il sentait son parfum . Son cerveau carburait à toute vitesse, comme si il était vital qu'il s'en souvienne, qu'il y aurait un avant et un après cette main qu'il déposa sur sa hanche. Il rassura d'un regard sa cousine qui ne semblait pas apprécier cette intrusion dans la danse , mais il était déjà trop tard.Melvin ne s'éloignerait plus de Charlie. Il se pencha sur son oreille « Je danse comme un pied... tu veux bien prendre le risque ? »
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyLun 12 Mar - 14:22

♛ you had me at hello
before I fall too fast Kiss me quick but make it last so I can see how badly this will hurt me when you say goodbye. Keep it sweet, keep it slow let the future pass and don't let go. But tonight I could fall too soon under this beautiful moonlight. But you're so hypnotizing You've got me laughing while I sing, You've got me smiling in my sleep and I can see this unraveling, your love is where I'm falling but please don't catch me....

▼▲▼


Frustrée de ne pas avoir retrouvé celui qui l'avait hypnotisé quelques minutes avant, Charlie continuait de danser mais elle n'était plus vraiment dans la musique à présent.  Elle tentait de se concentrer sur le rythme, se laisser aller mais finalement elle se retrouvait presque tendue. Sa cousine lui demanda quel était son problème et elle secoua la tête en riant pour faire diversion. Elle ne faisait que le chercher du regard, pratiquement hissée sur la pointe des pieds. Elle croisait le regard d'autres mecs qui la mattaient allègrement mais aucun signe de l'ange-géant qu'elle avait aperçue. Puisqu’elle ne parvenait pas à croiser de nouveau son regard, elle se mit à songer qu’il serait peut-être préférable qu’elle commence à enquêter… Elle mourrait d'envie d'harceler sa cousine de question mais celle-ci était déjà bien attaquée par l'alcool, la conversation risquait d'être fastidieuse mais une chose était sûre : quelque chose lui disait que si elle laissait passer ce mec, elle risquait de le regretter toute sa vie. Elle avait perçu dans ses yeux quelque chose qu’elle n’avait vu nulle part ailleurs. Un sentiment de sécurité qu’elle avait cherché toute sa vie. Ca avait duré un quart de seconde mais ça avait été suffisant pour tout bouleverser.

Oui, il fallait qu’elle le retrouve et Charlie était à deux doigts de repartir à sa recherche quand il fit irruption à ses côtés et qu’elle sentit sa main sur sa chaine. Charlie sentit son coeur faire un triple looping, elle jeta un coup d’oeil paniqué à sa cousine qui lui adressa un gigantesque sourire. Comme si elle aussi avait senti ce qu’il venait de se passer. Charlie n’en revenait pas, il était venu à elle comme une évidence. “Tu m’as retrouvé.” dit-elle bêtement. Elle s’en voulait déjà d’avoir dire ça, il allait la prendre pour une folle sauf qu’au lieu de ça, il lui rendit son sourire. “Ca tombe bien, j’en avais marre de danser et mon verre est vide.” dit-elle en renversant son verre plein en éclatant de rire. Toutes les excuses étaient bonnes pour passer du temps avec lui, maintenant qu’il était venu à lui elle ne risquait sûrement pas de le laisser filer. Au contraire…

Elle prit alors par la main et se fraya un chemin dans la foule jusqu’à la maison elle voulait un endroit où la musique ne leur percerait pas les tympans. La cuisine était un excellent compromis, on y sentait encore l’ambiance de la fête mais au moins elle l’aurait que pour elle le temps d’un instant. Ils firent donc tous les deux irruptions dans la cuisine et Charlie se dirigea instinctivement vers le frigo pour en sortir deux bières bien fraîches dont une qu’elle balança à l'apollon qui était sa nouvelle obsession. “Je t’ai jamais vu dans le coin et si t’étais un ami de Nina je le saurais. Alors tu es qui ?” Ses yeux brillaient d’un éclat qu’on ne lui avait jamais vu, toute son attention était focalisée sur l’inconnu. Elle voulait tout savoir de lui, de la dernière chose qu’il faisait le soir avant de se coucher jusqu’à sa couleur préférée. Elle ne savait pas si c’était l’alcool ou la weed mais une chose était sûre, elle ne partirait pas de cette soirée sans avoir un tout petit bout de lui.



CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyJeu 15 Mar - 15:18



You Had Me To Hello

FT. Charlie


Son contact avait été électrisant , son regard lui était presque paralysant. Melvin crut un instant qu'il allait perdre l'usage de la parole devant ses yeux vairons, son petit nez qu'il avait envie de croquer et sa bouche qui pourrait être la seule chose au monde dont il voudrait partager le souffle. « Tu m’as retrouvé. » Sa voix le sortit de sa transe car chacun de ses mots il voulait les entendre et les inscrire dans son crane où tout tambourinait comme jamais. « Je comptes plus te lâcher » Il n'était pas pleinement conscient d'à quel point cela serait vrai . Il explosa de rire quand elle arrosa le jardin de son verre comme si il était un gamin de 5 ans qui jouait avec un copain, sauf que les papillons dans son ventre lui indiquait que non. Il jouait avec une vraie femme qui avait besoin de rire tout autant qu'il avait besoin de la faire rire aussi. Il voyait dans ses yeux un éclat particulier, double dont il n'arrivait pas à comprendre la complexité mais qui l'intriguait plus qu'il n'osait se l'avouer. Ils laissèrent dehors le reste de l'assistance et il serra ses doigts dans les siens tandis qu'il admirait la façon dont ce petit bout de femme arrivait à faire écarter la foule devant elle. Le fait qu'elle soit suivit par une armoire à glace de son genre aidait mais clairement ne faisait pas tout.

La cuisine était un peu excentrée de la fête et leur permettrait au moins de s'entendre malgré les le bruit alentours d'invités toujours plus ivres mais que Melvin ne remarquait presque plus. Il prit la bière qu'elle lui envoya et se hissa sur un des tabourets qui faisaient face au plan de travail. « Je t’ai jamais vu dans le coin et si t’étais un ami de Nina je le saurais. Alors tu es qui ? » Elle n'avait pu trouver un moyen de nourrir sur curiosité comme lui même l'avait fait. « Non c'est la première fois que je la vois, je suis l'ami d'un ami comme les deux tiers des gens je pense. Je m'appelle Melvin Brock et toi c'est Charlie ? Oui je me suis renseigné » Il avouait avoir eu soif d'en savoir plus sur elle mais le jeune homme s'en fichait. Il n'était pas le genre à jouer aux faux semblant quand il voulait séduire, et avec elle d'autant moins. C'était inutile car un jour où l'autre, et c'était même peut être une question de minutes, elle lierait en lui comme dans un livre ouvert.

S'accoudant sur le comptoir, la tête dans la paume, il ne quittait pas ses yeux dans lequel dansait le même intérêt inexplicable que dans les siens. « Et toi tu veux devenir vétérinaire c'est ça ? A te regarder on croirait pas que tu fais des compétitions équestres et ... » Il s’arrêta, surpris de la réaction de Charlie avant de reprendre « Quoi ? C'est pas ça ? Putain je vais tuer Dean ! » Le ridicule ne tuait pas, il ne faisait pas peur à Melvin mais si il pouvait éviter de cumuler les bourdes avec elle il n'en serait que mieux .

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyLun 19 Mar - 12:39

♛ you had me at hello
before I fall too fast Kiss me quick but make it last so I can see how badly this will hurt me when you say goodbye. Keep it sweet, keep it slow let the future pass and don't let go. But tonight I could fall too soon under this beautiful moonlight. But you're so hypnotizing You've got me laughing while I sing, You've got me smiling in my sleep and I can see this unraveling, your love is where I'm falling but please don't catch me....

▼▲▼

Charlie n'avait jamais été de celles qui croyaient au prince charmant. Pour elle, il n'y avait pas de fin heureuse ni de prince salvateur, pour elle il n'y avait que les dragons, le feu et le donjon de douleur dans lequel elle s'était enfermée depuis des années sans jamais voir la lumière autrement que lorsqu'elle sortait et tombait dans les extrêmes. Elle n'avait jamais été de celles qui comptaient sur un homme pour comprendre le sens de la vie et voir son coeur se réparer au contact d'un mâle alpha qui lui ferait tout oublier. Et pourtant, l'homme qui se trouvait en face d'elle dans la cuisine de sa cousine avec son sourire en coin et ses plis aux coins des yeux était en train de bouleverser toutes ses certitudes, tout ce qu'elle pensait qu'elle était jusqu'ici venait d'être remis en question par la simple présence du beau blond. Elle n'avait aucune idée de qui il était et pourtant il avait ce visage qui lui semblait familier et qui lui donnait envie d'avancer, de se surpasser, d'être autre chose que Charlie la pauvre gamine paumée qui rigole trop fort et boit un peu trop. C'est incroyable comment une seule personne peut changer toute votre vie, en un regard, en un sourire. Charlie se sentait transportée, bien loin de cette fête, elle sentait en son fort intérieur que tout ce qu'il se passait actuellement allait bientôt faire partir de l'histoire mais elle ignorait à quel point.

Elle était avide d'en savoir plus à son sujet, le moindre détail insignifiant compterait pour elle. Alors elle n'en puit plus et lui posa la question de savoir qui elle était, maudissant intérieurement Nina de ne pas l'avoir mis sur son chemin avant. Quand il répondit qu'il s'appelait Melvin Brock, cela lui fit echo. Elle avait déjà entendu parler des Brocks, elle ne savait plus dans quel contexte exactement, peut-être avait-elle interceptée une conversation de sa tante avec son oncle, ils étaient assez populaires dans le quartier grâce à la garden party annuelle qu'ils donnaient et qui rassemblaient beaucoup de gens. Mais ce n'était pas ça que Charlie retenait par dessus tout, ce qu'elle retenait surtout c'est qu'il s'était renseigné sur elle. Le sourire de Charlie aurait pu alimenter une ville entière en électricité. "Tes sources sont bonnes, je m'appelle effectivement Charlie Ventigmilia." Il s'était renseigné, il s'était renseigné, Charlie n'arrivait pas à se sortir ça de la tête. C'était quand même dingue, le coup de coeur, si ce n'est coup de foudre, était-il réciproque ? Il était difficile pour Charlie de ne pas se rendre compte de l'évidence, de ne pas espérer le meilleur, tout était soudainement possible. Puis Melvin commença à lui parler de vétérinaire et là Charlie fut totalement perdue, elle fronça les sourcils lorsqu'il se reprit et elle éclata de rire devant son malaise. "Bon tes sources sont pas si bonnes que ça finalement, c'est ma cousine qui fait des études de véto, moi pour le moment je profite de la vie." dit-elle en soulevant son verre. Depuis qu'elle avait été diplômée de la fac, elle reculait constamment à l'idée d'entamer enfin sa vie d'adulte. Elle n'était pas prête à travailler toute sa vie à des horaires de bureau, elle n'avait qu'une peur : devenir chiante comme ses parents. Aigrie même, faire un job chiant pour une entreprise chiante. C'était son pire cauchemar et elle avait le sentiment que c'était ce qui lui pendait au nez. "Pour le moment j'habite temporairement ici, je rentrerai à Chicago à la rentrée, j'ai été recrutée pour devenir l'assistante d'une porte-parole d'une chaine télé de divertissement. Rien de bien intéressant." balaye t-elle d'un revers de la main. Elle ne veut pas parler d'elle, elle a envie de parler de lui, elle veut tout savoir. Elle le détaille du regard un moment, il est fort, musclé, beau. La première chose à laquelle elle ne peut s'empêcher de penser c'est ce que ça doit faire de coucher avec un mec pareil. Bye les maigrelets de Chicago et bonjour l'homme fort du pays de Wauwatosa. Elle avait intérêt à se calmer avant qu'une décharge d'hormone la fasse se jeter sur lui. "Et toi ? Je suis sûre que t'es joueur de football américain ou un truc dans le genre, je me trompe ?" Elle reprend une gorgée de sa boisson et s'approche de lui, le fixant droit dans les yeux avant de lui tendre la main. "En tout cas, enchantée Melvin Brock." Une lueur de malice brillait dans son regard, ce mec était sensationnel et c'était elle qu'il regardait.


CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyLun 19 Mar - 23:17



You Had Me To Hello

FT. Charlie


Melvin s'était toujours moqué d'écorcher son image si c'était pour faire rire sa famille ou ses amis et même si il aurait aimé paraître un peu mieux auprès de Charlie, au final peu lui importait si cela la faisait rire comme maintenant. Son ventre faisait des loopings en rythme avec chaque intonation de la belle, chaque milimétres gagnés sur son sourire . « Bon raté... pourtant je t'assure c'est toi qui m’intéressait pas ta cousine ! Enfin elle est mignonne mais mon pote est fou d'elle ...Attends, pas que tu sois  un second choix ! Enfin bref... » Il préféra se taire et passa une main dans ses cheveux tandis qu'elle riait toujours et qu'en une seconde il eut envie de clore cette jolie bouche avec la sienne. « C'est bien de profiter de la vie » Profiter de lui ne serait pas un problème non plus. Si seulement elle savait à quel point ça ne serait pas un problème... Elle balance son projet comme si ce n'était rien alors que le grand blond est impressionné. Peut être est ce juste car il s’agissait de télévision et que le commun des mortels se faisait toujours vite avoir par ce monde de paillette. Melvin était quelqu'un de très sain, nullement attiré par ce genre de phénomène mais il devait bien avouer qu'imaginer cette brunette d'un mètre 60 dans ce monde de requins forçait le respect.

« Et toi ? Je suis sûre que t'es joueur de football américain ou un truc dans le genre, je me trompe ? » Le rire toujours tonitruant de l’aîné Brock emplit la cuisine « Presque gagné, je l'ai été pendant de longues années au lycée. J'aurais aimé croire que toi aussi tu t'étais renseigné... » Il suivit le trajet du goulot jusqu'à sa bouche et fût distrait au point que seul sa main prenant la sienne dans un geste qui se voulait amical. Des centaines d’hommes d'affaire se saluaient ainsi tout les matins et pourtant une fois sa paume contre la sienne il alla chercher son poignet pour l'approcher un peu plus avant d'entrelacer leurs doigts. « Enchanté Charlie Ventimiglia » Il mit quelques secondes à se rappeler sa question. Ce n'était pas car il voulait la serrer dans ses bras et lui soutirer des informations sur elle tout en inspirant son parfum, qu'il devait oublier son éducation. « Je suis coach sportif, je viens d'avoir toute mes habilitations dont la dernière dans la nutrition et … attends t'as dit que tu rentrais à Chicago ? » Jamais son esprit avait été si décousu il passait de leur conversation, à ses yeux, à ce qu'il voudrait lui faire, aux questions qu'elle lui posait, à la douceur de sa peau et là il revenait sur son départ prochain des environs. « Tu reviendras à Wauwatosa de temps en temps ? Non... Il faudra que tu reviennes à Wauwatosa de temps en temps... pour ta cousine...» Il lui souriait tendrement même si l'idée qu'elle s'en aille sans avoir eu le temps de la connaître vraiment ne lui plaisait pas du tout.

Sa bouteille était posée sur le comptoir désormais laissant sa main libre d'agir. Melvin leva le bras pour repousser les cheveux de Charlie dans son dos, dégageant son épaule dont la peau s'erissait sous l'effet d'un frisson il en fût absolument certain. Ne réussissant pas à rompre un contact, aussi infime qu'il ne fût son index s'enroula autour d'une mèche de cheveux dont il fit la longueur jusqu'à se perdre à sa pointe juste au creux des reins de la jeune femme. Cette fois ce fût lui qui frissonna. Elle lui faisait un effet terrible. Comme si le sens de la gravité changeait d'objectif, lentement Melvin se penchait sans se rendre compte vers elle, il avait une terrible envie de l'embrasser et ne savait pas si ses principes l'en empêcherait longtemps. Il dut même s’éclaircir la voix avant de reprendre tant sa gorge se desséchait à mesure qu'il la regarder elle. « Si on as pas tout le temps qu'on veux alors ce soir tu pourrais ne pas me quitter ? Ah attends, t'étais peut être accompagnée ? » Il se rappela du mec qui l'avait emmené tout à l'heure dans la maison. Il espérait qu'elle éclaircisse la situation tout en se convaincant qu'elle n'était pas du genre à jouer sur deux tableaux. Toutefois Melvin se demanda si il serait capable de s'éloigner,de vaquer à d'autres activités si elle n'était pas célibataire. La réponse était pourtant claire : non.
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyJeu 22 Mar - 11:55

♛ you had me at hello
before I fall too fast Kiss me quick but make it last so I can see how badly this will hurt me when you say goodbye. Keep it sweet, keep it slow let the future pass and don't let go. But tonight I could fall too soon under this beautiful moonlight. But you're so hypnotizing You've got me laughing while I sing, You've got me smiling in my sleep and I can see this unraveling, your love is where I'm falling but please don't catch me....

▼▲▼

Il fait chaud dans cette cuisine, non ? C'est ce que Charlie ne cessait de se répéter depuis quelques minutes, elle avait l'impression que tout son coeur était en émoi et qu'elle allait faire une syncope. Elle avait l'impression de respirer tellement fort, maintenant qu'elle connaissait son prénom elle avait envie de le répéter des milliers de fois, de se l'approprier, c'était dingue ce qu'elle allait dire mais : elle avait tout autant envie de le porter. Ce type là lui faisait un effet incroyable, un effet totalement dingue qu'elle n'avait eu avec aucun mec avant. Pourtant elle avait eu quelques copains mais là c'était différent, elle le sentait du plus profond d'elle-même. Lorsqu'elle lui tendit la main pour nouer le contact et qu'il la garda dans la sienne, elle ne parvenait même plus à se concentrer sur ce qu'il était en train de lui dire, la boulette était oubliée, elle se foutait totalement de ce qu'il avait pu croire qu'elle faisait comme études, la seule chose qui l'importait c'était de savoir qu'elle l'intéressant, que c'étai à propos d'elle qu'il voulait en savoir plus. Et pas de sa cousine pourtant magnifique qui attirait naturellement tous les regards. Ce soir, elle avait l'impression d'avoir attirer l'intérêt de la bonne personne. Pour la première fois de sa vie. "Je me suis pas renseignée car je préfère avoir mes renseignements directement à la source.." dit-elle suspendue à ses lèvres, elle sentait qu'il se rapprochait et tout chez ce mec la plongeait dans un état d'excitation intense. Elle sentait son parfum lui chatouiller les narines, elle avait l'impression d'être minuscule comparée à lui et c'était un mélange d'intimidation et de domination confortable pour la première fois de sa vie qui l'étreignait. Et puis son rire.... Elle espérait qu'elle entendrait longtemps son rire. Tout irait bien dans sa vie tant qu'elle l'entendait rire. Il semble percuter qu'elle ne vit pas ici, que tôt ou tard elle devra rentrer à Chicago et c'est marrant parce qu'elle croit déceler que l'idée l'embête. "Oui je reviendrais c'est sûr, et pas que pour ma cousine." Dis moi de rester et je resterai, c'est ça qu'elle a envie de lui dire, de lui crier même. Parce qu'elle a le sentiment que si elle le laisse s'envoler alors ça serait l'équivalent de foutre sa vie en l'air.

Il se rapproche encore, il cherche à nouer le contact et il n'a même pas idée d'à quel point elle en a envie de cette proximité avec lui. Sa main qui joue avec la sienne et son torse qui se rapproche de sa poitrine, les yeux dans les yeux. N'importe quel spectateur de cette scène pourrait comprendre ce qu'il se trame en un coup d'oeil. Charlie en a l'intime conviction, le coup de foudre existe et elle est en train de le vivre. Elle ne sait rien de Melvin Brock mais elle sait qu'elle vient d'en tomber désespérément amoureuse. Il est son anti-dote à la vie, le plus beau cadeau que le ciel pouvait lui apporter. Alors quand Melvin lui demande de rester avec elle, elle hoche la tête à toute vitesse comme une enfant, sans même tenter de se faire désirer. Et lorsqu'elle lui demande si elle est accompagnée, elle secoue la tête vivement des deux côtés cette fois-ci. [color=#9999ff] "Non non pas du tout..." Elle percute alors dans un moment de lucidité qu'il fait référence à son cousin. [i][b]"Le mec que t'as vu toute à l'heure c'est mon cousin Caleb, c'est pas du tout mon mec ! Je suis toute à toi !"Et quelque chose lui disait même que si elle avait été accompagnée ce soir elle n'aurait pas tarder à fausser compagnie à son date. Elle aurait semé n'importe qui qui se serait mis en travers d'elle et du géant blond. Elle avait bien un semblant de mec à Chicago, le genre de pote-plan cul avec qui elle allait au ciné, au restau et qui restait de temps en temps dormir chez elle le vendredi soir parce qu'il avait la flemme de traverser la ville en sens inverse mais tout ça lui paraissait tellement loin. Il n'y avait plus qu'un seul monde qui existait maintenant et c'était celui qu'elle partageait avec Melvin.

Cette fois-ci c'est elle qui se rapproche au coin de se coller à lui, elle passe son bras autour de lui, si bien qu'elle est obligée de basculer la tête en arrière pour pouvoir le regarder du haut de son mètre 60. Le plus étrange est que tout ça lui parait familier comme si ce n'était pas la première fois qu'ils discutaient comme ça entrelacés pour être au plus proche l'un de l'autre. Son coeur bat à tout rompre, l'évidence est là entre deux. "J'ai l'impression qu'on se connait d'une autre vie." dit-elle en souriant, elle voudrait que le temps s'arrête, qu'ils ne retournent jamais vers les autres, elle voudrait s'isoler avec lui et se couper du monde entier. "Tu veux pas qu'on aille ailleurs?" La fête lui parait comme un obstacle à leurs échanges à présent, elle ne le veut que pour lui, elle ne veut pas le partager avec les autres filles qui le reluquent de la salle à manger alors qu'elle est dans ses bras. Charlie ressent déjà cette jalousie acerbe qui ne la quittera jamais, même une décennie plus tard...


CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyVen 23 Mar - 13:15



You Had Me To Hello

FT. Charlie


Il y avait une bulle autour des deux jeunes gens, les bruits alentours semblaient distants, la musique n'était plus qu'un brouhaha lointain et les yeux posés sur eux n'existaient pas. Melvin ne regardait que Charlie. C'était indescriptible cette attraction , cette envie de la faire sourire, de la capturer jusqu'à que sa vie n'ai plus le moindre secret pour lui, jusqu'à savoir comment la faire rire, lui faire plaisir. Le jeune homme n'avait que 25 ans, il avait un certain succès auprès de la gente féminine, il aimait en jouait à l'occasion mais ce soir il savait qu'il n'éprouverait plus autant de plaisir à une première rencontre et qu'il ne voudrait plus attirer l'attention d'une autre. Tout son corps lui paraissait lourd devant celui ci si petit mais si harmonieux de la jolie brune pourtant il lui semblait quitter la terre ferme comme un ballon d'hélium. Sa main, ses reins, ses yeux brillants, ses lèvres charnues qui cherchaient de l'air que Melvin aurait bien volontiers voulu lui offrir à même les siennes. Balayant l’hypothèse qu'elle soit à un autre, il est content de savoir qu'il ne s'agissait que d'un cousin. L'idée qu'un autre puisse débarquer et faire valoir des droits sur elle lui était insupportable. Et ce fût à cet instant qu'il compris que lui en avait. Il se faisait l'effet d'être un homme des casernes à avoir une telle envie de marquer Charlie comme sienne. Il avait une mère, une sœur, des amies, il savait qu'une femme était faite pour être libre, que son destin ne devait pas dépendre d'un mec... oui mais non. Pas elle, pas lui, pas eux. Il serait important pour elle. Il fallait qu'elle se souvienne de lui tout simplement car il n'arriverait jamais à la sortir de sa tête. En quelques instants seulement elle l'avait attaché à elle, il était hors de question qu'elle ne l'attache pas à lui non plus. Melvin aimait déjà ses chaînes et il ne savait pas qu'il les aimerait de plus en plus les mois et les années qui suivraient.

La tentatrice se colle à lui et Melvin a du mal à penser claire. Elle est trop proche, trop douce, trop enivrante.   « J'ai l'impression qu'on se connaît d'une autre vie » Un sourire sincère, touché lui répond tandis qu'il encadre de ses mains le visage de Charlie . Cela serait une posture qu'ils adopterait souvent, comme si même après dix ans il voulait toujours l'inciter à regarder plus haut, à voir plus loin et que ce faisant elle le trouverait toujours sur son chemin, qu'il la protégerait sans fin et sans répit . « Tu m'as fait attendre trop longtemps dans celle ci alors... » « Tu veux pas qu'on aille ailleurs? » « Où tu veux, quand tu veux »  C'était dément mais ses pouces caressaient déjà ses pommettes. Ils se connaissaient à peine et il était prêt à la suivre . Avec sa carrure il n'avait pas à craindre pour son intégrité physique mais celle de son cœur il la jetait entre ses jolies doigts pour cette nuit, pour la nuit qui changerait tout ce qu'il avait un jour crut vrai.

  « Oserais je te demander de m’emmener à ton appartement ? » murmura t'il à son oreille avant de planter de nouveau son regard dans le sien. « Tu peux me faire confiance … tu le sais ? Je dépasserais pas les limites... » Même ça c'était fou, lui demander de faire confiance à un inconnu, sous quelle raison ? Car il avait l'air d'un type assez clean qui ne la forcerait certainement à rien. Si Dani faisait ce genre de chose, en tant que grand frère il péterait un câble et accrocherait un gps et une camera à ses basques et ferait des rondes autours de chez le mec avec Rory … Et ce soir c'était lui l'homme qui sans vergogne s'invitait chez une femme et lui demandai comme par magie de trouver ça normal. « Par contre ne met pas tes lèvres en dehors des limites... sinon je ne pense pas pouvoir m'y tenir... » Rien qu'à en parler il les voulait. Cela se voyait dans sa voix plus chaude et plus rauque encore. Cela se sentait dans les battements de son cœur. Cela se touchait à sa peau électrisé à son contact. « Viens, on se casse d'ici »Réplique de mâle alpha, il avait besoin d'air, besoin de respirer autre chose que Charlie pour voir si il en était encore capable. Aussi il l'attira derrière lui et passa devant un petit groupe de gonzesse qui les scrutait avidement. Melvin n'y jeta même pas un œil. Sa perle rare il en tenait délicatement la main et il se dirigeait avec elle jusqu'à sa déjà vieille jeep. Quand il lui en ouvrit la portière ses phalanges se crispèrent sur la clenche en repérant un mouvement trop sensuel de ses jambes quand elle s'installa. Il n'était pas au bout de ses surprises car quand il s'installa à ses cotés devant le volant, tout lui semblait trop sensuel chez elle. Il démarra sans attendre son adresse alors que dans le jardin, il remarqua Dean... seul, le regarder comme un malheureux petit chien abandonné. Il lui offrirait une bière une autre fois pour se faire pardonner. De toute façon il avait peu de chance avec son flirt tandis que lui sa chance, celle de toute une vie, il la jouait maintenant avec Charlie.
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyMar 27 Mar - 13:48

♛ you had me at hello
before I fall too fast Kiss me quick but make it last so I can see how badly this will hurt me when you say goodbye. Keep it sweet, keep it slow let the future pass and don't let go. But tonight I could fall too soon under this beautiful moonlight. But you're so hypnotizing You've got me laughing while I sing, You've got me smiling in my sleep and I can see this unraveling, your love is where I'm falling but please don't catch me....

▼▲▼

L’envie de ne l’avoir que pour lui est bien présente, elle n’a plus du tout envie d’être à cette fête, elle a envie de promiscuité, d’entendre clairement chacun de ses mots et de profiter de chaque nouvelle sensation à ses côtés. Elle veut de l’intimité, elle ne le veut que pour elle et tant qu’ils ne seront pas ailleurs, cette idée ne la quittera pas. Heureusement lorsqu’elle lui demande de partir, il est partant. Il lui demande de l’emmener à son appartement et en temps normal, elle aurait été horrifiée qu’un mec lui demande si rapidement de l’emmener chez lui. Elle l’aurait peut-être même giflée, lui aurait demandé si il la prenait pour une fille facile et en aurait fait une affaire d’état. Mais là c’était différent, là ça sonnait juste. Là elle avait envie de tout donner tout de suite, même si ce n’était pas raisonnable et qu’elle allait peut-être s’en mordre les doigts mais elle était prête à prendre le risque. Elle n’avait pas du tout envie de définir des limites avec lui, bien au contraire… Elle avait envie de tout donner sans aucune restriction. “J’ai aucune envie de te fixer des limites.” dit-elle, une lueur de désir brillant dans ses yeux.

Quelques minutes plus tard, il la tirait par la main jusqu’à sa vieille jeep. Elle adorait les jeep. Son père en conduisait une quand ils partaient en vacances dans les Hampton pour se déplacer, ça lui rappelait le soleil et les vacances. Si ça, c’était pas un signe. Elle ne pensait même plus à Nina, sa cousine délaissée, Charlie était sûre qu’elle comprendrait. Caleb devait être en train de cuver quelque part à présent ou en train de se faire une fille quelque part dans une chambre à l’étage. Puis de façon peu importait. Elle indiqua donc son adresse à Melvin, et plus ils se rapprochaient de l’appartement plus son rythme cardiaque s’accélérait. Elle voyait son profil, ses traits parfaits, ses muscles, ses cheveux si doux, tout chez lui respirait la confiance, l'homme, la sécurité, la virilité. On était bien loin de tous les mecs qu'elle avait pu connaitre avant, des bad boy mal coiffés qui fumaient, buvaient et ne pensaient qu'à faire la fête. Melvin était totalement différents de tout ce qu'elle avait connu et c'était peut-être pour ça que ça lui semblait si évident. Elle avait envie de prendre soin de lui, qu'il prenne soin d'elle, qu'ils apprennent à vivre l'un avec l'autre pour ne plus jamais se séparer. Il était la réponse à toutes ses questions.

Une fois devant la porte de son studio,  ses mains tremblaient presque et elle galérait à rentrer la clé dans la serrure, tout se bousculait dans sa tête. Elle sentait que quelque chose d'incroyable était en train de se passer, quelque chose qui allait rentrer dans l'histoire et qui allait changer toute sa vie pour toujuours. Elle finit enfin par réussir à ouvrir la porte et se faufila à l’intérieur en tirant Melvin par la main. Debout l’un devant l’autre dans l’obscurité du studio, leurs regards se croisèrent un instant et ce fut suffisant pour Charlie. Ni une ni deux, elle se jeta sur lui dans une fièvre inédite qu’elle ne se connaissait pas. Tout son corps appelait au sien, elle voulait le sentir contre elle, en elle et elle n’avait pas de temps à perdre. Il était celui qu’elle avait cherché toute sa vie et c’était une sensation formidable d’avoir le sentiment que c’était réciproque. Il était tout ce dont elle avait toujours eu besoin sans le savoir. Il était son oasis, l’essence même de la vie qu’elle espérait avoir un jour, la personne qu’elle attendait de rencontrer depuis le début et qui était capable de tout révolutionner dans sa vie. Leurs baisers sonnaient justes, comme si ce n’était pas la première fois, comme si ils avaient toujours été ensemble comme si tout était évident. Entre deux baisers, Charlie haletante lâcha. “C’est la première fois que je fais un truc pareil, je veux pas du tout que tu crois que je suis ce genre de fille…” La dernière chose qu’elle voulait c’était lui faire mauvaise impression mais ça avait été plus fort qu’elle. Lorsqu’ils s’étaient retrouvés seuls dans ce studio à l’abri des regards, qu’il l’avait regardé comme il l’avait fait… Et ce sourire…


CODAGE PAR AMATIS

[/b][/i][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyJeu 29 Mar - 17:09



You Had Me To Hello

FT. Charlie


Le trajet lui sembla le plus long de sa vie. Pas même les voyages familiales et les interminables heures de voitures quand il était gamin avec Dani bébé et Rory pas beaucoup plus grand lui avaient semblé aussi compliquées. Son attention allait de la route à elle, de elle à la route tandis que ses doigts se crispaient au levier de vitesse comme si sa vie en dépendait. Car si ils ne maintenaient pas le cap, ils allaient se perdre sur la cuisse de Charlie ou bien sur sa nuque, c'était évident. Elle ne lui avait pas infligé de limite mais son éducation aurait du les imposer d'elle même. Ils se connaissaient à peine en vérité et pourtant il lui étai déjà impossible d'avoir vécu sans elle, comme si les autres femmes qu'ils avaient connus devenaient de plus en plus floues à mesure où elle le regardait lui. Il faillit en louper son créneau tellement l'impatience et l'envie grandissait .La moindre parcelle de son corps et de son âme savaient bien avant sa tête.

Alors quand enfin ils entrent dans ce petit studio, main dans la main et qu'elle l'embrasse , il perd pied. Ses bras entourent ses hanches et il la souleva contre lui. Il voulait sentir son cœur battre contre le sien, certain qu'ils seraient à l’unisson. Sa bouche redonna un second souffle à toute sa vie et lui insuffla  tout ce qui lui avait jamais manqué sans qu'il ne le sache. Melvin devait être à cette soirée pour cette rencontre, il devait être né dans cette ville pour elle, il devait être celui qu'il était afin qu'elle soit celle qui le compléterait . Entre deux étreintes, Charlie crut bon de défendre son honneur ce à quoi il répondit par un doux rire. « Tout ce que je croyais part en l'air depuis que je t'ai dans mes bras alors ne t’inquiète pas pour ça. Me demande pas comment je le sais, mais oui je sais que tu n'es pas comme ça.Comme tu sais que je suis pas du genre de mec à ... » Il perdit le compte de ses mots préférant l'embrasser une nouvelle fois avant de reprendre « A profiter d'une femme dans une soirée » Il prit en coupe son visage pour la regarder droit dans les yeux. Elle n'était pas ivre. Elle était forte, plus qu'elle ne le croyait sous toutes les failles qu'il décernait dans ses jolies prunelles. Il lui fallait juste les bonnes causes pour se battre et se rendre compte qu'elle était l'une d'entre elle. Le grand blond n'avait qu'un souhait c'était d'en connaître toute les facettes, de réparer ses blessures, d'effacer ses craintes. Son pouce trouva dans un geste tendre ses pommettes avant de l'emporter sur lui, ses jambes accrochées à ses hanches jusqu'au lit qu'il voyait derrière une porte entrebâillée. Un assoiffé dans le désert n'aurait pas été plus  heureux de voir une oasis que Melvin ne l'était de voir ces draps.

L'un contre l'autre sur le matelas, ils reprirent leurs baisers toujours plus fiévreux tandis qu'il agrippait sa robe, la relevant au point de dévoiler ses cuisses. Sa peau dorée glissaient sous ses caresses comme si elle était une partie de la sienne, comme si il était écrit qu'elle se fonderait avec celle de Melvin Brock. Ils avaient l'air de deux adolescents impatients mais chaques gestes faisaient mouches. « Pas de limite tu m'as dis... »  Même si c'était assez claire il lui murmura toujours yeux dans les yeux « Je vais te faire l'amour Charlie... maintenant et longtemps encore après » Il ne parlait pas de sexe mais bel et bien d'amour sans encore savoir que cela serait elle qui lui en apprendra la portée.  Retirant lui même son haut il dut se contrôler pour ne pas la dévêtir aussi vite. Charlie voulait son temps pour le découvrir . Se mordant la lèvre il la laissait jouer de ses doigts et de ses ongles sur ses muscles. Mais n'y tenant plus ce fût à son tour de défaire la fermeture de sa robe de laine, la passant très lentement le long de ses courbes jusqu'à ses chevilles. Sa bouche embrassa, mordilla ou bien lécha tour à tour, toutes les parties de son corps nu car les voir n'était pas suffisante, il voulait goûter, s'approprier. Cela ne serait que justice, car ils s'appartenaient déjà bien avant de s'insinuer entre ses cuisses .

Ni l'un ni l'autre n'avaient pensé à prendre leur précaution. Même si ce n'était pas brutal, ce n'était pas pour autant moins animal. Il y avait de l'urgence dans les vas et viens du jeune homme et même si il regrettait de ne pas avoir fait durer les préliminaires tout deux avait entendu plus de 20 ans et prêt d'un quart de siècle pour lui. Alors une heure de plus aurait été une torture désormais. Il la serrait contre lui tout le long de leur union, couvrant de baiser sa bouche ou son cou, entrelaçant ses doigts aux siens, murmurant son prénom comme on murmure des Je t'aime jusqu'à ce que repus le jeune couple se blottisse de nouveau l'un contre l'autre dans les draps.
(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) EmptyJeu 29 Mar - 21:13

♛ you had me at hello
before I fall too fast Kiss me quick but make it last so I can see how badly this will hurt me when you say goodbye. Keep it sweet, keep it slow let the future pass and don't let go. But tonight I could fall too soon under this beautiful moonlight. But you're so hypnotizing You've got me laughing while I sing, You've got me smiling in my sleep and I can see this unraveling, your love is where I'm falling but please don't catch me....

▼▲▼

Charlie s'attend à se réveiller dans son lit à tout moment avec pour seul souvenir de Melvin un doux fantasme avec lequelle elle se rendormira certains soirs mais au lieu de ça, c'est bien la réalité qui la rattrape lorsque le beau blond lui confie que lui non plus n'est plus sûr de rien ou qu'en tout cas il est désormais sûr de tout. Ils sont perdus à deux dans un océan de nouvelles certitudes, un nouveau monde qu'ils construisent à deux constitué de plaisir charnel et d'union de leurs deux âmes. Charlie en est sûr maintenant, c'était le coup de foudre au premier regard, elle le sent dans son corps entier et le regard que lui lance Melvin avant de l'embrasser à nouveau ne fait que confirmer cette théorie. La manière dont il prend son visage entre ses mains lui donnent une impression de bonheur infini, comme si à partir de maintenant plus rien ne pourrait dérailler tant qu'ils seraient à deux dans la bulle de bonheur qu'était la leur. Charlie ferme les yeux un instant alors que son pouce passe sur ses pommettes, elle caresse son avant bras de sa main dans un geste d'une tendresse infinie. Elle veut apprendre par coeur chaque centimètre de sa peau, chaque recoin de son corps. Elle veut être sienne à jamais, ne plus jamais connaitre un autre que lui. La Charlie volage, infidèle, toujours à l'aventure vient d'imploser pour laisser place à une Charlie prête à tout les sacrifices pour un seul homme. Elle lui accorderait le plus doux des répits dans ce monde de violence brute, elle lui donnerait tout l'or du monde. Elle irait lui décrocher la lune si il lui demandait tant qu'il reste à ses côtés à lui sourire et l'aimer.

Suspendue dans les airs, les jambes autour de lui, elle s'accroche à son cou comme la misère sur le monde, elle est avide de lui, insatiable. Son excitation est semblable au flot de sentiments qu'elle déverse sur lui, elle veut le sentir en elle maintenant, elle le veut pour lui tout de suite. Dans l'instant. Lorsqu'ils se retrouvent tout deux allongés sur le matelas, leurs baisers fiévreux s'accélèrent. "J'ai tellement envie de toi..." Elle n'a jamais eu envie de personne de la sorte, elle voudrait ne faire plus qu'un avec lui et ne jamais se décrocher. Elle aurait aimé savoir il y a des années avant de tomber dans les paradis artificiels qu'un paradis terrestre répondait au nom de Melvin Brock, que dans ses bras plus rien ne compterait. Elle remercie l'univers de l'avoir mis sur son chemin, il n'y a pas plus reconnaissante que Charlie à cet instant précis. Encore habillée, les paroles de Melvin virent à ses oreilles, l'extirpant une nano-seconde de cette vague de désir qui ne la quittait plus. Les yeux dans les yeux, sa main dans son dos. Elle ignorait que les paroles qu'il venait de prononcer la hanterait des années plus tard lorsqu'elle tentrait de fermer les yeux seule dans sa chambre d'hôtel de Wauwatosa, en espérant recoller les morceaux de son portrait de famille brisée. "Je suis à toi, rien qu'à toi, tout ça est fait toi."  Fais ce que tu veux de moi, aime moi, déteste moi, mais je t'en prie garde moi. Voilà ce qu'elle aurait aimé lui dire mais leurs corps s'en chargèrent. Sa robe glissait trop lentement sur elle, les secondes qui les séparaient, même quand elles étaient nécessaires pour qu'ils puissent se séparer de leurs vêtements étaient beaucoup trop longues pour Charlie qui se languissait que son amant revienne retrouver le contact de sa peau. Melvin était devenue sa nouvelle drogue, aucune défonce n'était aussi bonne que la peau contre la sienne, que de sentir les battements de son coeur sous ses doigts.

Le dos de Charlie s'arqua doucement lorsqu'il la sentit au plus proche d'elle, ses ongles plantés dans les muscles de son dos, elle ne parvient pas à contenir ses gémissements de plaisir. Il est fort, dur, présent et chaque à-coup appelle le seconde. "Oh mon dieu.... Oh mon dieu..." Elle a l'impression de n'avoir jamais connu le sexe de sa vie, il donne un sens à tout son monde ce soir en la prenant comme il le fait. Elle pour qui le sexe a toujours été compliqué, impure, coupable, ici tout est évident. Aucune peur, aucune gêne, aucune honte, tout sonne naturellement et c'est à ce moment précis, lorsque Charlie se rendit compte que la seule chose à laquelle elle pouvait penser c'était le bonheur et le plaisir que ça lui procurait au lieu des souvenirs horribles qui l'assaillait normalement, qu'elle comprit qu'elle avait enfin trouvé la personne qui était faite pour elle. Melvin ne pouvait ête que son âme soeur, il a réussi là où tous les autres ont échoué. Ce fut également ce soir-là qu'elle connut son premier orgasme, elle qui n'était jamais parvenue à l'extase du plaisir sexuel avait vécu avec surprise ce feu d'artifice totalement inattendu. Les spasmes, la tétanie, tout ça était totalement inédit pour la jeune femme qui venait enfin de comprendre de quoi tout le monde parlait. Melvin avait réussi à l'emmener là où elle s'était toujours interdite d'aller. Comment était-ce possible ? Comment avait-elle fait pour vivre toute une vie sans connaitre cette sensation magique ? La seule chose que la jolie brune savait était qu'elle ne voulait plus jamais être loin de l'homme qui venait de lui faire vivre le plus beau moment de sa vie. Elle ne le connaissait que depuis quelques heures et pourtant c'était l'éternité qui sonnait au creux de son coeur. Jamais elle n'en voudrait en êter séparée autrement que par la mort ou la mauvaise santé. Là dans ses bras, la tête sur son torse, encore nue, un fin voile de transpiration reposant encore sur leur corps, Charlie est comblée. Elle en est sûre, elle en est certaine. "Tu es le miracle que je n'attendais plus."

CODAGE PAR AMATIS

[/b][/i][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


you had me at hello (melvin) Empty
MessageSujet: Re: you had me at hello (melvin) you had me at hello (melvin) Empty

Revenir en haut Aller en bas
you had me at hello (melvin)
Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1 :: rps-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser