AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
CALENDRIER / 01.11.2019 ! Grand retour du forum après plusieurs semaines de maintenance. 16.10.2019 ! Retour de Adokoa (Pauline) dans le staff. 31.07.2019 : Réouverture du forum. Installation de la onzième version par Flames. Arrivée du nouveau PNJ The Devil. 11.07.2019 : Annonce du retour du forum, rédaction d'un nouveau contexte. 01.05.2019 : Fermeture du forum. 14.04.2019 : Installation de la dixième version par Flames. 10.02.2019 : Installation de la neuvième version par Flames. Mise en place de l'animation Mini rp. 02.12.2018 : Installation de la huitième version par Flames. Mise en place de l'animation calendrier de l'avent. 13.10.2018 : Installation de la septième version par Passenger. Mise en place du nouveau contexte Second Chance. Melvin Brock (Marie) rejoint le staff. 10.10.2018 : le forum fête son premier anniversaire.15.07.2018 : Installation de la sixième version par Passenger. . 01.07.2018 : le forum atteint les 100.000 messages. 12.05.2018 : Installation de la cinquième version par Passenger. 17.03.2018 : Installation de la quatrième version par Adoko. Mise en place de la partie Instagram et lancement de l'animation Zodiac. 20.01.2018 : Installation de la troisième version par Passenger et lancement du jeu Game of chance. 02.12.2017 : Installation de la deuxième version réalisée par Passenger. Mise en place des parties communication et graphisme. 09.11.2017 : Dani Brock (Pauline) rejoint le staff. 23.10.2017 : Effie Gardner (Lélia) rejoint le staff. 10.10.2017 : Ouverture officielle du forum. 03.10.2017 : Installation de la première version par Passenger 01.10.2017 : Création du forum. .
liens recherchés
------------------

WINTER TOGETHER / L'hiver arrive. Il est là plus tôt que les autres années et il est déjà rude. Les premières neiges parsèment les trottoirs de Wauwatosa. La ville et ses habitants ont toujours pris soin de leur commune. Ils aiment la voir briller de mille feux en attendant l'arrivée du père Noël. On est plus surpris de voir apparaître les premières guirlandes qui clignotent à travers les vitrines alléchantes et gourmandes. Les pâtisseries donnent envie. Les manteaux et les écharpes viennent couvrir nos tenues de mi saison. Cette année et encore plus que les autres années, Wauwatosa va aider ceux qui en ont besoin. Et en plus notre belle ville va s'illuminer et devenir la plus belle. Des concours de décorations, de sapins par exemples. Ces arbres vont éblouir les allées principales avant d'aller egayer les demeures plus austères. Hopitaux, orphelinats ou prisons aux alentours. Vous l'avez compris, c'est la solidarité qui va être au centre des fêtes. Comme chaque année le grand bal de Noël vous invitera à vêtir vos plus belles tenues et pour la bonne cause. Déambulez dans les rues, emmitouflés dans vos écharpes et doudounes. La neige va être présente, très présentes. Attention au verglas et aux boules de neiges perdues.

Partagez

Le destin, c'est toi ce soir...

Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptyJeu 22 Fév - 3:17



Le destin, c'est toi ce soir...

WITH Kali


La neige tombe à gros flocons ce soir, tu as quitté le chalet pour prendre l’air et te changer les idées. Tu te dis que peut-être que la vie te redonnera ce sourire qui d’habitude illumine ton visage pourtant et toujours jovial. Tu es aller au café de l’ours te chercher un de ces breuvages addictifs, un café avec un peu de lait tout simplement et une pâtisserie parce que tu avais un petit creux. La maintenant dehors, tu te sens bien parce que l’air frais et l’extérieur sont pratiquement toute ta vie, tu adores être à l’extérieur, dans ce froid qui te fait du bien. Tu as passé la journée à faire du ski seul puisque Luna était avec Elena, tu les as laissés entre amies. Tu n’as pas envie de te questionner sur ta vie, tu es en vacances, alors tu profites du temps que tu as et laisse tes pensées derrière toi. Devant une vitrine de jouet pour enfant, tu t’arrêtes et tu souris en voyant certain que tu reconnais, deux figurines de ton enfance, Woody et buzz. Tu arques un sourcil amusé en mangeant parce que, tu te vois encore gosse et sauté d’un bord à l’autre de ta chambre pour leur faire prendre vie dans une aventure ultra palpitante. C’est lorsqu’une silhouette fait son apparition dans le reflet de la vitrine que tu bois ton café et que tu t’aperçois qu’elle s’immobilise tout près de toi… Une femme au cheveu blond qui semble elle aussi intéresser par cette boutique à souvenir. Tu souris en observant son reflet – Vous aussi vous êtes fan de Woody et Buzz lightyear? demandes-tu d’une voix calme, mais avec un brin d’humour naturel. Tu ne voyais pas super bien son visage, jusqu’à ce que tu poses tes yeux sur elle...Cela te prend peut-être un moment à comprendre que cette femme… tu las connais finalement… Son profil te dit pourtant quelque chose, elle te rappelle quelqu’un, ton sourire toujours afficher, il s’efface doucement en réalisant peu à peu, que ses traits tu les connais...Tu n’oses pas prononcer son prénom avant qu’elle te regarde et te confirme avec ses grands yeux bleus son identité… Tu la reconnaîtrais par millier, tu es certain qu’il s’agit de Kali… Ton regard fixer sur elle, tu cherches à croiser le sien.   
Made by Neon Demon




@Kali Reeves
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptyJeu 22 Fév - 3:55

Tu sais pas vraiment où tu es. Ça t'importe peu. Tu voulais conduire toute la nuit, te rendre où la lune te pointait, mais la neige tombait de plus en plus fort. Les flocons te cachaient les directions des étoiles. Tu es une très bonne conductrice, tes années sur la routes t'auront armée de bon réflexe. Tu restes plus prudente quand le ciel te dit de ralentir avec des averses de ce genre. Tu écoutes les signes de l'univers et choisis de t'arrêter près d'un parc national. Si tu es prise ici ce soir, tu iras le visiter demain. Tu as l'impression d'être de retour dans la saison des fêtes, c'est presque magique ce village. Tu portes un très gros chandail sous ton manteau de sport. Tu avais trouvé un stationnement qui permettait aux voyageur de prendre une pause. Ça allait être ton hôtel pour la nuit. Tu prévois camper dans l'hiver bientôt, mais ce soir la neige tombe trop pour que tu en profites.
Tu veux un chocolat chaud et ta réserve sous ton lavabo minuscule était vide. Tu sais ce que ça veut dire mini, faut que je sorte. Tu parles à ta Westafalia qui te suis depuis ce qui te semble être toujours. Tu remercies le ciel tous les jours qu'elle fonctionne malgré ce que tu lui fais vivre. T'as fait changer plusieurs pièces sur ta maison dans les dernières années, tu n'es pas prête à la laisser partir. Tu prends ta tasse réutilisables et fonce au café du coin que tu avais vu sur ta route. Ta journée avait été passée sur la route alors bouger te fait un bien fou. Littéralement, tu cours dans les rues. En plus de te dégourdir, ça réchauffe ton corps fatigué.
(...)Tu allais repartir à la course jusqu'à ta bagnole orange, mais quelque chose attira ton oeil. Quelqu'un plutôt, une silhouette que tu as imaginé plusieurs fois avant ce soir. Tu clignes des yeux et marche jusqu'à la vitrine qu'il observe. La lumière des lampadaires qui t'élimine. Tu as en pas vraiment besoin, sa présence ensoleille ton regard. Monsieur patate était mon préféré. Ta voix était crémeuse, pleine d'amour pour ce revenant. Alors qu'il pose ses yeux sur toi et toi sur lui, tu l'admires un moment. Peut-être qu'une minute passe alors que tu imprimes dans ton être son visage qui n'a pas vraiment changé. Tu laisses tomber tes mitaines attachées à ton manteau pour ne pas les perdre et tu le prends dans tes bras. Quelle belle surprise de te voir ici ce soir. Tu fermes les yeux un instant et encore une fois, tu remercies la vie de le remettre sur ton chemin. Tu détaches ton corps du sien, même si tu en as pas vraiment envie. Dis-moi que tu as quelque minutes pour marcher avec moi? Tu avais pris le temps de déposer ta tasse au sol pour pouvoir bien le serrer dans tes bras. Tu la reprends et lui tends ta main naturellement. Le forçant pratiquement à te suivre jusqu'à ta chambre d'hôtel mobile.
@Lake Seabrook
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptySam 24 Fév - 2:47



Le destin, s'est toi ce soir...

WITH Kali


-Monsieur patate était mon préféré. Sa voix douce te fais un choc de l’intérieur et ses yeux d’un bleu pur qui détournent vers toi, te laisse un instant sans voix parce que tu es surpris et aussi parce que tu es content de la revoir, cette femme de ton passé aventureux… Fallait bien que tu aies une pensée pour elle quelques jours avant, pour la voir à cet instant présent... Un signe du destin qui te parle. -C’est vrai qu’il était super monsieur patate. Tu ris en l’observant toujours affectueusement et naturel. Les années qui ont passés, mais vous n’avez pas changé à part un plus de vécu. Tu lui fais face maintenant l’invitant dans tes bras -quelle belle surprise de te voir ici ce soir. Tu la serres contre toi alors qu’elle vient entourer ses bras autour de ta taille et tu fermes les yeux pour profiter de ces retrouvailles avec elle inattendues, tu es heureux de la voir. T’aurais pu la garder ainsi contre toi durant un long moment… - Tu m’as manqué, je suis content de te voir Kali. En une demi-seconde, tu as une multitude de souvenirs qui te reviennent à l’esprit -Dis-moi que tu as quelques minutes pour marcher avec moi? Vous prenez le temps de vous enlacer en profondeur, vous prenez le temps de vous retrouver – J’ai toujours le temps, pour toi! Je te suis, tu ris doucement en réalisant vraiment qu’elle est là dans tes bras et qu’elle te prend la main pour que tu la suives. Tu te laisses entraîner, tu ne résiste pas en la taquinant restant un bref instant sur place, mais bien sûr tu n’attends pas trop longtemps… Tu l’observes complice, c’est à croire qu’après toutes ses années, vous n’avez rien perdu de cette relation si spéciale. Tes yeux l’as détail de la tête au pied lorsque vous arriver près de sa caravane, -Tu es toujours aussi belle, ta van aussi d’ailleurs, tu ris doucement en observant son motel mobile qui te rappel de nombreux souvenir à bord. Un bras autour de ses épaules, tu l’approches de toi souriant. Une caresse sur son bras, tu baisses les yeux sur elle – Tu parcours toujours le monde comme une âme vagabonde dis-moi ? Toi qui à toujours aimer l’aventure et partir peu importe où et sans savoir où tu vas… c’est ainsi que tu as rencontrer Kali, dans un road trip d’un mois. Deux semaines en sa compagnie avant de repartir chez toi...   
Made by Neon Demon




@Kali Reeves
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptySam 24 Fév - 7:20

Un picotement se réveille dans ton coeur alors que ses doigts enlacent les tiens. Tu as croisé beaucoup de visage sur ton parcours, mais le sien tu ne l'oublierais jamais. Dix ans qui doivent commencer à s'imprimer sur ton doux visage et pourtant, tu as l'impression que le temps qui vous as séparé c'est envolé au moment que vos regards se sont retrouvés. Ton âme n'avait pas oublié ce que la sienne lui faisait ressentir. La marche jusqu'à ta voiture n'est pas assez longue pour rattraper tous ces kilomètres que tu as passées sans lui. Tes joues rougissent à cause de ses mots qu'ils te lance et pas à cause du froid qui devrait t'affecter. Avec le temps, on s'habitue à la fraicheur sur notre peau. Tu préfères la chaleur, mais tu ne laisses jamais le froid t'arrêter. Lui aussi il est beau ce soir. Les étincelles qui vous avaient réunis étaient toujours présentes. Son bras entoure maintenant tes épaules, cette sécurité qui t'habite grâce à ce simple geste te rappelle pourquoi tu aimais tant sa présence. Je pense que j'arrêterai peut-être jamais. Plus jeune j'attendais qu'un endroit, quelqu'un, quelque chose me parle pour que je me fixe. J'attendais un signe je pense. J'attends toujours, mais en même temps j'ai l'impression d'avoir rien vu encore. Le monde est si grand. Ton sourire ne quitte plus ton visage, et tes yeux ne quittent plus les siens. Tu ne peux pas croire que tu recroiser enfin ton bel aventurier ici. Tu savais même pas d'où il venait alors que tu l'avais accueilli dans ton voyage à tes vingt ans. Quatorze jours inoubliables qui te reviennent rapidement en mémoire. Maintenant, vous êtes arrêtés devant ton petit chez toi bien accueillant, mais vraiment petit pour ce géant. Parles-moi de toi! Qu'est-ce que tu deviens? Tu es ici en vacances? Tu vis ici? Tu sens l'enthousiasme qui prend vit en toi. Alors que son bras n'enveloppe plus ton dos, tu ne lui laisses pas le temps de répondre que tu l'enlaces dans tes bras une seconde fois. Tu sens son menton qui se dépose dans tes cheveux blonds alors que tu installes ta joue sur son coeur. J'avais besoin de me rassurer que tu étais bien là devant moi. J'ai cette drôle impression de rêver. Parce que ses souvenirs t'ont souvent accompagnés jusque dans tes rêves. Quand tu sépares vos corps pour une seconde fois, tu ouvres la porte du côté droit arrières de ton mini van. Tu as un rictus au bord des lèvres parce que tu te souviens qu'il peut à peine tenir debout à l'intérieur. Il y avait plus de photos sur les murs que la dernière fois qu'il y a mis les pieds, plus de souvenir à partager. Celle de toi et lui devant une vu majestueuse y est toujours après dix ans. Tu avais changé quelques détails dans le véhicule depuis le début de ta route pour rendre l'endroit plus confortable, mais ça restait similaire à ce qu'il en avait connu. Je sais pas si j'ai le droit de passer la nuit à cette endroit. Mais bon, la soirée ne fait que commencer. Tu penses à haute voix, trop habituer de côtoyer la solitude. Tu reposes ton regard sur lui et figes un instant. Tu veux te souvenir de chaque détail de son visage, tu ne sais pas si dix ans vous séparerons encore une fois. Je peux toujours pas croire que l'on se retrouve après tant d'années. Tu enlèves ton manteau et entres dans le petit cocon que tu avais bâti avec le temps. Je pense que t'es encore plus costaux que la dernière fois. Mais il y a assez de place pour nous deux. La proximité ne t'importunerait pas avec lui, même que tu l'aimerais bien.  Sinon, on peut retourner au petit café, c'est plus spacieux c'est certain. Tu l'invites à s'asseoir sur ton lit qui te sert de divan et même te chaise quand tu déplies ce qui te sert de table à manger. J'ai cru la perdre plusieurs fois cette caravan. La chance est toujours de mon côté on dirait. J'ai dû rester à quelques endroits quelques jours quand je n'étais pas en mesure de régler le problème moi-même, mais elle m'accompagne encore. Tu remercies en silence la chance que tu avais de le croiser ce soir. La fatigue qui avait pris le contrôle sur toi plus tôt laissait place à l'excitation qu'accompagne ces retrouvailles. J'ai passé à deux doigts de continuer ma route ce soir, mais la neige m'a poussé jusqu'ici, jusqu'à toi. Si ce n'était pas de la météo, tu serais surement déjà installée près d'un parc national. Tu aurais dormi quelques heures et aurais grimpé un mont le plus tôt possible pour arriver près du sommet pour avoir droit au levé du soleil à la fin de ta monté. Le destin fait terriblement bien les choses que tu penses. Tu restes debout un instant et fouilles ce qui te sert de garde-manger. Tu as peut-être faim ou soif? J'ai pas grand chose présentement, mais je suis experte pour faire de presque rien quelque chose d'alléchant. Tu ris, parce que ça te rappelle un matin où vous étiez affamés. Vous vous étiez perdu sur la route et ça avait pris six heures avant de croiser un supermarché ou n'importe quel civilisation. Vous auriez probablement manger des canes de soupes expirées si tu en avais eu dans tes affaires. Vous aviez campés dans un dessert californien la veille, alors ce souper avait été très léger aussi. Lui qui était habituer de manger pour trois avait surement trouver ses six heures très longues.  
@Lake Seabrook
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptyDim 11 Mar - 15:40





Le destin, c'est toi ce soir

Tu écoutes Kali sans dire un mot, silencieux parce que le son de sa voix te rappelle tant de choses que tu n’oses même pas casser le moment par ta grosse voix grave. Tu souris bien content et tu hausses les sourcils parce qu’effectivement, ta carrure d’aujourd’hui est beaucoup plus imposante qu’autrefois, alors t’imagines un instant à quoi tu aurais l’air maintenant assit dans sa petite caravane. Tu termines allongé sur son lit finalement et tu l’observes avec ce sourire aux lèvres qu’elle a déjà connues dans le passer, à quoi tu penses Lake? Oh… bien des choses. Kali fouille dans son petit garde-manger pour trouver quelque chose à vous mettre sous la dent. Tu te rappelle très bien qu’elle l’a souvent fait, déterminé à vous préparer de quoi de sublime à partir d’une canne de soupe et d’herbe ou tu ne sais trop trouver dans la nature. Pour ta part, tu te souviens d’avoir pêché du poisson avec une ligne à pêche que tu avais apporté dans tes affaires, parce que oui, tu adorais la pêche et tu avais eu la brillante idée d’essayer tous les lacs que tu verrais potable. - Ne t’inquiète pas, nous avons nos cafés et je n’ai pas très faim. Mais je peux te pêcher du poisson sur glace si tu veux. Tu fais une moue un peu fière et ris doucement en l’agrippant par la taille et la ramenant à toi pour qu’elle s’allonge à son tour. - Tu as toujours ta canne à pêche que je t’ai donnée? Tu sais, c’est bien pratique lorsqu’on voyage comme toi. Tu souris et cherches son regard bleu qui t’a manqué… Tu trouves étrange le destin, il te met sur ta route un fantôme de ton passé pour te redonner le sourire, c’est dans ses genres de moments là que tu te dis qu’une personne précieuse comme Kali, on devrait tous en avoir une… - Tu m’as manqué Kali... ta voix est calme et grave, tu es sincère.  
© Frimelda, sur une proposition de © Blork

@Kali Reeves
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptyDim 11 Mar - 18:52

Ton rire résonne dans ton caravan alors qu'il te surprend en le tirant jusqu'à lui dans ton lit bien trop petit pour lui. Ses jambes sont pliés, mais il semble assez confortable pour vouloir partager l'espace avec toi. Tu as cette impression que le temps n'a pas vraiment passé, tu as vingt ans une seconde fois. Je m'en sers encore aujourd'hui! Je l'ai même brisée, mais rien qu'un bon "duct tape" ne peut arranger. Sa canne à pêche était ranger stratégiquement, tu pourrais lui montrer, mais tu n'as aucune envie de remettre de la distance entre vous deux. J'ai pas vraiment faim, mais y faut définitivement que tu me montre comment faire un de ses jours. J'ai aucune idée comment faire. Habituellement je m'enfonce pas dans l'hiver, je la fuis. Encore entrain de rire, c'était surtout la joie qui t'habitait que ses sons exprimaient. Puis dans ta phrase, tu insinuais que tu espérais le revoir plus rapidement que dans une décennie. Tes yeux perdus dans les yeux, il t'a volé les mots de la bouche. Tu lui fais face à présent. Tu voudrais lui répondre un banale moi aussi, mais il mérite mieux que ça. Tu oses posé ta petite main sur son visage pour caresser sa joue comme si vous étiez de retour en Californie. La sincérité dans sa voix avait fait frissonner ta colonne vertébrale. J'ai cette sensation étrange qui me dit que cette attente en aura voulu la peine. Puis sans même savoir ce qu'il devenait, s'il est ici accompagnée, tu enlèves les quelques centimètres qui séparaient vos bouches. Dix longues années sans goûter à ses lèvres et pourtant tu te rappelais vivement de ce qu'elles réveillaient en toi. Je devrais m'excuser. Après tout, tu es peut-être marié aujourd'hui, mais j'en n'ai pas envie. Il te repoussera assez rapidement si quelqu'un l'attendait à la maison. Son langage physique était invitant, tu t'avais permis d'oser. Tu décides d'en profiter encore un instant et l'embrasse comme si c'était votre dernier baiser. C'est ce que tu fais dans la vie, tu prends des risques et tu vis chaque instant comme si le prochain t'était incertain.
@Lake Seabrook
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptyDim 11 Mar - 20:50





Le destin, c'est toi ce soir

Tu l’observes avec ce sourire rieur lorsqu’elle te dit qu’elle l'a coller avec du duck tape et tu arques un sourcil -C’est vrai que le temps use les choses… Tu me la montreras si tu veux, je pourrais la réparer. Tu lui souris et tu la gardes contre toi, comme si toutes ces années n’avaient rien changé, comme si vous étiez encore il y a dix ans… Votre complicité naturelle n’a pas changé, cela fait à peine une demi-heure que vous êtes un face à l’autre et tu as pas l’impression que cela fait des années-lumière… Pourtant si, mais elle est la devant toi avec un peu plus de vécu c’est tout. - Tu fuis l’hiver, mais elle te trouve…Pourtant si elle ne t’aurait pas trouvé, on ne serait pas ici tous les deux. Voilà une pensée qui te ressemble, toi qui ne recules devant rien, peut-être que ce s'est toi qui l’aurais tout simplement trouvé au bord d’une route déserte ou bien devant une vitrine de pâtisserie… Bref, la tempête a voulu que vos chemins se rencontrent à nouveau, c’est la partie magique de cette histoire, rien n’arrive pour rien. Tes yeux dans les siens, elle se rapproche de toi un peu plus, osant anéantir la distance vers ton visage pour combler l’espace qui vous sépare… Puis comme un retour dans le temps, tes lèvres rencontrent les siennes pour un baiser qui te rappelle tant de souvenirs. Cela n’est pas étrange, c’est plutôt comme si elles ont toujours été prêtes une pour l’autre… La sensation de douceur te donne l’impression de rêver, est-ce que Kali est réellement là? Sa voix te ramène à l’ordre, tes yeux observant son visage et ses lèvres, ta main qui vient se poser sur sa joue pour la caresser un instant comme si tu voulais t’assurer qu’elle n’est pas un mirage. -Je ne suis pas marié… Non, tu n’es pas marié, mais tu es dans une situation compliquée… Mais, Kali est celle qui t’apaise, peut-être que tu devrais finalement replonger dans ton passé, peut-être que c’est la clé à tes tourments? Aventureux comme tu es, tu sais très bien que cette bouche et cette femme peuvent changer une vie comme la tienne, ce que tu donnerais pour voyager et avoir ta liberté… C’est en l’embrassant que tu comprends que tout est possible. - C’est moi qui devrais m’excuser, je t’ai laissé en souvenir une photo et une canne à pêche brisée… je devrais me faire pardonner. Tu n’es pas super confortable, mais en te redressant un peu et l’allongeant un peu plus près de toi pour kidnappé ses lèvres une seconde fois, tu te rends contre que ce n’est pas si inconfortable finalement. S’est en arrêtant votre baisé et posant ta main sur ses cuisses d’un geste naturel que tu ris doucement en lui soufflant un peu plus bas, - Dis-moi que tu es apparu de nulle part juste pour me faire perdre la tête…
© Frimelda, sur une proposition de © Blork

@Kali Reeves
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptyDim 11 Mar - 21:48

Ton esprit est rassuré alors qu'il s'avoue sans bague au doigt. Ces retrouvailles ne se mettraient entre lui et personne d'autre. Tu pourrais profiter de sa présence sans t'inquiéter de blesser quelqu'un. Moi non plus. Il sait bien que tu n'es pas mariée, il avait appris assez sur toi durant vos aventures pour savoir que ton âme est trop sauvage pour un engagement du genre. Du moins, tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un qui t'avait fait changer d'idée. Ton van est minuscule, surtout avec lui à l'intérieur, mais pourtant il y a trop d'espace entre vous. Tu te redresses pour lui faire de l'espace, tu le veux près de toi, mais confortable. Ses excuses te surprend. Tu poses ton regard sur la photo de vous qui te rappelle que le temps à bel et bien avancé sans lui sur la route avec toi. Tu rigoles j'espère? J'adore cette photo, je l'ai tellement regardée, je connais chaque détail par coeur. Oh et cette canne, elle m'a permis de manger alors que j'étais affamée plusieurs fois! Tu te rappelles alors de plusieurs randonnées où cet outils t'avait sortie de la misère. Ça pesait pratiquement rien et ça t'évitait de traîner un repas sur tes épaules en plus de tes bagages pour la nuit. Rapidement, il te sort de tes pensés avec ses lèvres et ses mains sur ton corps qui s'ennuie bien trop de l'intimité que vous avez un jour partagé. Tu as connu d'autre compagnon en dix ans, mais tu t'étais attaché à personne qui avait croisée ta route. Votre connexion était différente, peut-être que vous étiez naïf de croire que ce que vous aviez était particulier. Personne avait été avec vous dix ans plus tôt pour prouver le contraire.
Son sourire qui t'envoute si facilement et ses mots qui te font comprendre qu'il est aussi heureux que toi de te retrouver ce soir. Ta tête est toujours où elle est censée être. Tu ricanes alors que tes mains se retrouvent dans ses cheveux pour lui indiquer où il a laissé son crâne. Ton humour était pourri ce soir, mais ça t'était égale. Mais, si tu en as envie je peux te kidnapper quelques jours? Avec chance, tu pourrais vraiment décrocher. C'est peut-être ces dix ans qui vous font bouillir d'envie, mais tu continues à jouer avec sa bouche comme si vous n'aviez jamais arrêter. Tu sens quand même que quelque chose le tracasse, ça ne te concerne surement pas, mais si tu peux l'aider à oublié ses blessures quelques jours, tu serais bien comblée de l'avoir avec toi un peu plus longtemps. Ça nous permettrait de rattraper le temps perdu. Il doit être tellement inconfortable, tu culpabilises de le forcer à rester dans un endroit si restreint. Comment t'as survis deux semaines dans ça? Tu devais avoir mal partout pauvre toi. Tes mains qui s'agrippent à son dos parce que tu essaies de lui faire plus de place, mais que tu sens que tu tomberais si ce n'était pas de lui qui te tenait fermement près de lui.
@Lake Seabrook
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptyLun 12 Mar - 3:05





Le destin, c'est toi ce soir

-Tu rigoles j’espère? J’adore cette photo, je l’ai tellement regardée, je connais chaque détail par cœur. Oh et cette canne, elle m’a permis de manger alors que j’étais affamée plusieurs fois! Ton sourire en dit long, tu es bien content d’entendre ses paroles avec autant de vie. À croire que vous étiez destiné un à l’autre d’une certaine façon, tu aimerais bien, tu ne dirais pas non à partager tes jours en compagnie d’une jeune femme comme Kali. Voyager, la liberté d’aller où bon vous semble… À bord de sa camionnette ? Il te faudrait peut-être plus d’espace pour un homme comme toi. Tu aimes toutefois ce côté-surprise, de la voir débarquer ainsi dans ta vie… Cela te donne un sentiment étrange que tu n’as jamais éprouvé, un sentiment rafraîchissant, comme si Kali pouvait t’emporter loin. Tu ne pourras pas la retenir pour toujours, tu sais qu’elle aime voyager et que sa liberté est importante, seulement… Tu regrettes un peu de t’imaginer une vie sans elle alors que vous pourriez vivre de fabuleuse aventure et faire le tour du monde. Tu ne réponds pas à cette déclaration, tu souris simplement l’air pensif sur le moment en l’observant tout épanouit. Cette connexion entre vous est bien réelle, il suffit de vous observer présentement pour le comprendre. - Attention, si tu me kidnappes… Tu vas t’apercevoir que je prends beaucoup plus de place que dans le temps. Elle joue avec ta bouche, tu joues avec ses lèvres que tu goûtes à présent un peu plus entreprenant, leur saveur t’avait manqué, de nombreux souvenirs viennent t’allumer… Cette nuit dans la forêt au bord du feu, ce matin dans l’herbe encore plein de rosée au bord d’un lac inconnu, cette après-midi dans la camionnette près du chemin de fer… Plus tu goûtes ses lèvres, plus les souvenirs te reviennent et tu en redemanderais encore et toujours plus si tu ne reprenais pas tes esprits un bref instant pour réfléchir à sa proposition. Tu as l’impression de ne l’avoir jamais quitté à l’embrasser ainsi… -Comment t’as survis deux semaines dans ça? Tu devais avoir mal partout pauvre toi. Tu l’observes dans les yeux et tu éclates de rire en reposant ta tête sur le matelas, tu fixes le plafond de la caravane silencieux, tu restes un instant serein avant d’ajouter calmement – qu’est-ce qu’un homme ne ferait pas, pour passer deux semaines avec une femme comme toi ? Tu réfléchis puis après quelques simples secondes, tu prends sa main dans la tienne et tu observes vos doigts entrelacés – Je veux bien que tu me kidnappes, sa nous feras du bien de se retrouver tout le deux.
© Frimelda, sur une proposition de © Blork

@Kali Reeves
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... EmptyLun 12 Mar - 15:29

Même s’il faisait quand même froid dans ce van, la chaleur qui remplissait ton coeur à l’entendre accepter de te tenir compagnie te fait presque oublier que c’est l’hiver qui vous attend à l’extérieur. La nuit s’apprête à envelopper le village dans lequel tu es stationné et pourtant tu es remplie d'énergie grâce à son beau sourire. Tu sais que pour te kidnapper, j’n’avais pas vraiment besoin de ton autorisation. Ta main dans la sienne te laisse goûter à ce que les gens ressentent lorsqu’ils rentrent enfin à la maison. Peut-être qu'il pourrait être la tienne, mais tu ne t'ai jamais senti chez toi au paravant, tu ne comprends pas ce qui t'habite. Tu en profites simplement. Tu as confiance en la vie, tu sais qu'au moment venu, tu trouverais ta demeure. Tu te lèves du lit, sautillant du mieux que tu pouvais dans l’espace restreint. Contrairement à lui, tu n’as pas besoin de te pencher, mais ton crâne touche presque au plafond. Je vais être gentille avec toi. On a le droit d’arrêter quelque part. T’habites loin? Y te faudrait des vêtements de rechanges, sinon tu vas attraper froid dans les miens. L’image de Lake qui essaie d’enfiler un de tes chandails de fait bien rigoler. Tu te penches au dessus de lui pour lui voler un dernier baiser.
Tu prends l’élastique sur ton poignet pour ramener tous tes cheveux blonds sur le haut de ta tête. Tu étais prête à l’aventure. Tu ouvres la porte qui vous rappellera rapidement l'hiver et sors avec vos cafés en main. Tu veux conduire? Je prendrai la relève quand on aura ton bagage. Tu laissais jamais personne conduire, il était le seul qui avait eu cette chance dix ans plus tôt. Après un incident avant votre rencontre où un inconnu à presque tué ton mini van, tu ne laisse personne derrière le volant.
Alors qu’il te joint à l’extérieur, tu l’enlaces encore, bien heureuse de l’avoir pour toi encore un peu. Merci de ne suivre dans mes folies. Tu aimerais bien savoir ce qu’il a fait durant ces années loin de toi, mais tu sais qu’ils s’ouvrira à toi s’il le désirait. Il ne te devait rien après tout. Vous prenez place à l’avant du véhicule, probablement plus confortable que l’arrière pour lui. Elle commençait à faire de drôle de bruits depuis tout le temps qu’elle roule. Le kilométrage qui continuait de monter t’impressionnait tous les jours. Tu profitas de la courte route jusqu’à l’hôtel pour lui raconter une excursion sur un volcan mexicain qu’il aurait adorée. Étrangement, malgré tout ce temps, chacun de ces moments particuliers, il te revenait en tête. Comme si ces découvertes auraient pu être encore plus magique à ses côtés. Tu lui montras des photos plus tard.
Tu l’attends derrière le volant alors qu’il entre dans le petit paradis pour le ski sans vraiment te questionner. Quand il revient, alors qu’il boucle sa ceinture, tu redémarre le moteur. Oh et ferme ton téléphone, on en aura pas besoin! Tu l’espère du moins, les seules fois que tu regrettais de pas avoir de cellulaire étaient liées à des accidents plus ou moins graves. Tu sors une carte de la région parce que tu n’aimes pas les GPS. On part dans quel direction? Puis tu prends une seconde pour lui donner un baiser sur la joue puisque ton regard devra rester vers l’avant pour les prochaines heures. J'ai déjà hâte d'être arrivée à destination. Pour pouvoir remettre toute ta concentration sur lui, ce fantôme du passé qui ensoleille tes journées d'hiver.
@Lake Seabrook
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Le destin, c'est toi ce soir... Empty
MessageSujet: Re: Le destin, c'est toi ce soir... Le destin, c'est toi ce soir... Empty

Revenir en haut Aller en bas
Le destin, c'est toi ce soir...
Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERYTHING IS FINE :: LAST JUDGEMENT :: - archives :: saison 1 :: rps-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser